Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 21/03/2016 07h02 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Re-bonjour et merci Erwan pour votre reponse rapide,

Alors voici ma situation.

Je suis Laurent, expatrie francais en Indonesie depuis 6 annees en contrat local expatrie. Je suis marie a une indonesienne, ai deja effectue plusieurs investissements immobiliers dans mon pays d’acceuil et compte rester en Indonesie plusieurs annees (10 -15 ans). Ma femme et moi travaillons pour de grands groupes francais et danois respectivements.

Les raisons qui me poussent a investir en France sont diverses: 1) la stabilite du pays 2) un retour possible en France dans quelques annees 3) et la plus valable, les expatries en Indonesie ne peuvent pas acheter en leur nom de l’immobilier (c’est ma femme qui possede tous nos biens).

Je suis conscient que nous n’aurons jamais le taux de rentabilite que nous avons ici mais nous aimerions nous constituer un patrimoine stable, et bien sur toute ma famille est en France.

Nous sommes pret a faire face a la complexite des demarches ainsi que la gestion immobilier en France. Ce qui aiderait vraiment c’est de communiquer avec d’autres expatries dans la meme situation.

Ma question est donc de savoir quelle le meilleur status fiscal a adopter?

Laurent

Hors ligne

 

#27 21/03/2016 07h31 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   24 

La fiscalité joue évidemment sur les choix d’investissements mais je pense que ce serait une erreur de baser votre recherche/achat que sur ça. En effet, elle peut changer, de manière significative et rapidement alors que lorsqu’on investit en immobilier, il y a forcément une inertie et des frais qui font qu’on n’investit généralement pas pour 2/3 ans mais plus 10/20 ans.

A mon avis, il faut donc que vous commenciez à regarder :
- Vous voulez de l’immo physique ou de l’immo papier
- Vous voulez gérer vous même en quasi totalité / en partie / très peu ou pas du tout
- Vous envisager de faire gérer à un proche ou pas
- Quelle rentabilité vous souhaitez obtenir ?
- Vous acceptez petite rentabilité mais stabilité / plus grande rentabilité mais turn over fréquent (ce qui engendrera des frais qui peuvent être non négligeables dans votre cas)
- Vous voulez investir dans une ville déjà connue ou pas, dans une ville dans laquelle vous avez de la famille ou pas, dans laquelle vous pourriez revenir dans 10 ans ou pas
- Vous voulez louer en meublé ou vide (imposition à 20+15,5% dans ce cas ci si en nom propre)
- Etc …

Une fois toutes ces points éclaircis , vous pourrez prendre vos décisions en toute connaissance de cause.

Regardez également la convention fiscale entre la France et l’Indonésie
INT - Convention fiscale entre la France et l’Indonésie

Hors ligne

 

#28 01/04/2016 22h49 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Bonjour Laurent/Lthg972,
Est-ce que vous avez pu progresser dans vos recherches?
Je suis dans un cas similaire au votre avec une femme philippines…
Je cherche aussi a acheter en France pour avoir un patrimoine plus stable que celui que nous avons actuellement uniquement basé aux Philippines.
Si j’ai bien compris les revenus fonciers des expatriés sont taxés a 20% (TMI)+15,5%(CSG-CRDS), n’est-pas?
Avez vous pu progresser dans vos recherches?
Cordialement,
Joakim

Hors ligne

 

#29 02/04/2016 03h45 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour joakim,

Ma femme est philippine egalement mais nous residons actuellement a Dubai. Donc pas vraiment dans la meme situation. J’ai quand meme jete un oeil dans le passe dans les investissements immobiliers aux Philippines. A mon avis, les condos sont une grosse arnaque reserve aux OFWs. Hors de prix avec un taux de pret a 10%! Ridicule et triste en meme temps. Bref, pour revenir a votre question. Mon choix a ete simple : investir dans l’immobilier en bourse via les REIT Canada et US. Ca vous evitera bien des ennuis.

Rob

Hors ligne

 

#30 02/04/2016 04h51 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Bonjour Joakim et Robert,

C’est un peu pareil en Indonesie sauf que les prêts sont entre 11% et 13.5%. Cependant, beaucoup de bonnes affaires, nous avons un bon rendements locatifs sur nos appartements Indonesiens (13.5%) et les taxes sont quasi nulles.

J’ai aussi avance sur le sujet auprès de banques, consultants et acquéreurs. Globalement, vous allez être taxé a 20 +15.5% mais si vous faites du meublé et que votre taux d’intérêt est fort auprès des banques (ce qui va naturellement se produire car vous etes non resident fiscal), vous allez pouvoir defiscaliser pas mal d’années. Le projet va vous demander d’optimiser un peu plus qu’un resident fiscal français mais c’est possible, pour faire simple, il vous faut choisir un bien avec beaucoup de travaux et prendre un prêt le plus longtemps possible (logique).

Il existe des solutions: la SAS ou la SCI mais ces 2 structures sont contraignantes a gérer a distance et il va vous falloir un resident fiscal français comme president de la structure.

Quand a moi, je suis en train de finaliser mon projet sur Toulouse. Le minimum pour les expats au niveau de l’apport est de 20% du montant total du projet. Du coup, pas de choix pour nous si on veut faire un investissement rentable. C’est faire du meuble, location saisonnière ou colocation, acheter un bien pourris et le renover, passer par un consultant et courtier pour optimiser le projet.

J’espere que ca vous a aide, une fois mon acquisition terminee je donnerai tous les details pour vous dire si ca a été un bon investissement ou pas.

Bonne chance,
Laurent

Hors ligne

 

#31 16/05/2016 17h47 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   -1 

Bonjour,

Je suis expatrié fiscal non résident en France. Je réside au Liban. Je souhaite savoir quelle fiscalité s’applique sur un compte titre ordinaire (CTO) détenu dans une banque française (Boursorama en l’occurrence). Quel est le taux d’imposition sur les plus-values réalisées même si j’opère depuis l’étranger ?

Merci

Édit modération :
Merci de commencer par respecter notre charte que vous avez expressément accepter en vous inscrivant, en vous présentant dans rubrique dédiée, puis de faire un minimum de recherche dans nos forums, de plus nous ne sommes pas un self-service…

Hors ligne

 

#32 27/05/2016 10h08 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

J’envisage d’être résident fiscal à l’étranger (dans un pays d’Asie).
Je sera présent environ 10 mois de l’année dans ce pays et 2 mois en France.
Je vais garder une adresse de domiciliation en France.

J’ai plusieurs questions :

1. Je détiens plusieurs comptes bancaires en France (compte courant, PEA, compte titres, livret, assurance Vie ..) dans des banques sur Internet (Fortuneo, ING Direct, RCI Banque …).
Est-il possible de conserver tous ces comptes, tout en étant résident fiscal à l’étranger ?
Quel sera alors la fiscalité de ces comptes ?

2. Un expatrié, résident fiscal à l’étranger, doit-il s’acquitter de la CSG (plus-values d’actions, dividendes d’actions, …) alors qu’il ne pas couvert par la sécurité sociale (il souscrit une assurance médicale privée) ?

Par avance, merci de vos retours ou éclairages.

Hors ligne

 

#33 27/05/2016 10h30 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   33 

Oui.
Celle du pays de résidence.
Non.

Hors ligne

 

#34 27/05/2016 10h40 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   158 

"Quel sera alors la fiscalité de ces comptes ?"

Ca dépend de la convention fiscale entre les deux pays, donc sans le pays, on ne peut pas vous aider.

Hors ligne

 

#35 27/05/2016 10h41 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Modérateur
Réputation :   1080 

La réponse à 2 est bien plus à nuancer… Elle fait l’objet d’une discussion sur ce forum.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#36 27/05/2016 10h55 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

xa a écrit :

"Quel sera alors la fiscalité de ces comptes ?"

Ca dépend de la convention fiscale entre les deux pays, donc sans le pays, on ne peut pas vous aider.

Le pays envisagé est la Thaïlande.

Hors ligne

 

#37 27/05/2016 11h11 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

zenplay a écrit :

Je détiens plusieurs comptes bancaires en France (compte courant, PEA, compte titres, livret, assurance Vie ..) dans des banques sur Internet (Fortuneo, ING Direct, RCI Banque …).
Est-il possible de conserver tous ces comptes, tout en étant résident fiscal à l’étranger ?
Quel sera alors la fiscalité de ces comptes ?

De manière générale, la fiscalité sera celle prévue par la convention liant votre pays d’accueil à la France.

ING Direct va fermer tous vos comptes dans un délai de trois mois. L’assurance-vie peut y être conservée, mais à mon humble avis, c’est une mauvaise idée. Les processus les liant à e-cie vie fonctionnent incroyablement mal, en particulier concernant les non-résidents. De plus, cet assureur est friand en formulaires à rallonge, pièces justificatives déjà envoyées quatre fois, lenteurs chroniques, et j’en passe.

Fortuneo fonctionne mieux, et laissera vos comptes ouverts.

Hors ligne

 

#38 27/05/2016 11h31 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   80 

Il n’y a pas de convention fiscale avec ce pays **rectification: il y en a une**
En fait votre question est bizarre, vous "envisagez" d’être résident fiscal en Thailande.
Etes-vous sur que vous répondrez a tous les critères et non seulement a la seule idée reçue de la résidence moins de 6 mois en France?
Souvent il est plus simple de rester résident français surtout si vous y avez une adresse.
Ainsi rien ne change pour vos comptes, de toute façon vous payez éventuels impots et cotisations sociales en France tout en étant assuré a l’étranger, c’est ainsi.

Dernière modification par kc44 (27/05/2016 12h14)

Hors ligne

 

#39 27/05/2016 11h34 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Je confirme pour ING, ayant été dans le meme cas il y a quelques mois. Seule l’AV peut etre gardée. La gestion est lourde et pleine de paperasses. De plus la cloture des autres comptes et transfert des fonds se sont faits un peu laborieusement (reponse d’ING au tel "le necessaire sera fait dans les 24 heures" puis toujours rien 1 semaine apres …)

Aussi, Binck m’a demandé de tout fermer en tant que non-résident, et Fortuneo (et BD) accepte la gestion des comptes non-résidents.

Hors ligne

 

#40 27/05/2016 11h42 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Il y a bien une convention fiscale avec ce pays :
http://www.impots.gouv.fr/portal/deploi … e_1970.pdf

En fait, mon interrogation concerne surtout la CSG. En effet, je suis actionnaire d’une entreprise française, qui me verse des dividendes conséquents soumis aux cotisations sociales de 15,5%. En étant résident à l’étranger, je pose la question de savoir si je devrais continuer à payer cette CSG …

Hors ligne

 

#41 27/05/2016 13h18 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Modérateur
Réputation :   1080 

Il me semble que : oui, vous devez continuer à payer, la CSG, et les autres cotisations, soit 15.5%, et ce sera la société qui vous les verse qui devra les prélever à la source. Il n’y a que les résidents d’un autre pays de l’U.E. qui tentent d’en être dispensés (et remboursé) comme détaillé dans une autre discussion : CSG-RDS de 15,5% appliqués aux non-résidents français ! .

De plus, il y a sans doute un autre % qui sera retenu à la source (un "précompte"), dont le % exact dépend de la convention fiscale (je vous laisse l’analyser en détail. C’est l’article 10 qui semble concerné, et il semble y avoir un traitement différent selon que vous détenez + ou - de 25% de l’entreprise qui verse ce dividende).

Avez-vous bien un visa de résidence permanente (et pas juste un visa touristique) en Thaïlande ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#42 27/05/2016 13h36 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

GoodbyLenine a écrit :

Avez-vous bien un visa de résidence permanente (et pas juste un visa touristique) en Thaïlande ?

oui. Il s’agit bien d’un visa permanent.

Hors ligne

 

#43 27/05/2016 13h49 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   33 

GoodbyLenine, je pense que la discussion que vous mentionez ne concerne que les revenus fonciers.

Hors ligne

 

#44 27/05/2016 13h56 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

La CSG est dorénavant du par les expatriés et étrangers pour les placements immobiliers (revenus et PV). En effet, l’administration a du changer la destination de l’impôt pour ne pas être opposition avec le fait que l’on cotise pour la sécurité sociale française. C’est récent fev 2016, il me semble.


Parrainage LINXEA, n'hésitez pas à me contacter.

Hors ligne

 

#45 27/05/2016 14h27 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Ce n’est pas le cas des revenus mobiliers.

Hors ligne

 

#46 02/11/2016 19h28 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Non-résident depuis mi-2015, je souhaiterai "officialiser" cela auprès des mes courtiers/assurance-vie et ouvrir un compte IB, néanmoins, je ne suis pas en mesure de fournir un justificatif de domicile "classique" de mon pays de résidence car je travaille sur un chantier au milieu de nulle part et suis hébergé dans une base de vie (travail rotationnel). J’ai demandé à mon employeur une attestation de domicile sur cette base de vie mais j’ai bien peur qu’elle ne soit pas prise en compte.

Est ce que quelqu’un à déjà été confronté à ce problème?

Merci d’avance pour vos retours

Hors ligne

 

#47 02/11/2016 19h42 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   220 

Pour les assurances vie françaises ça peut poser problème. Certaines demandent le quitus fiscal du pays où vous vivez s’il y a une convention fiscale.
La France étant réputée pour sa paperasser il n’y a pas grand chose à espérer de ce côté et il est probable qu’ils vous prélèvent les cotisations sociales.
Certains toutefois se contentent d’une déclaration sur l’honneur s’il n’y a pas de convention fiscale.

IB se contentera de votre inscription au consulat français et d’une attestation sur papier en-tête de votre employeur (que vous pouvez faire sur place avec le cachet de l’entreprise).


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#48 02/11/2016 20h07 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   161 

Parfois un consulat demande également de justifier d’un domicile, mais il m’est en effet arrivé de donner une adresse sans justificatif pour l’établissement d’une pièce d’identité.

La qualité de SDF - je parle en connaissance de cause - entraîne des difficultés diverses, mais il existe des solutions : on peut très bien se domicilier dans un hôtel, bien évidemment à condition d’y avoir passé un peu de temps et d’avoir recueilli l’accord du tenancier.

Dans une veine similaire, les résidences hôtelières donnent régulièrement des justificatifs de domicile à leurs clients. 

Ensuite, c’est un autre sujet mais ça doit faire réfléchir à l’adresse qu’on donne, il y a des pays qui paraissent suspects à la bien pensance bancaire et financière. Si votre chantier se trouve sur les îles Caïman je vous conseille plutôt de donner une adresse dans un autre pays.

Hors ligne

 

#49 03/11/2016 08h02 → Expatriés non-résidents français : comment gérer ses placements - synthèse ! (expatrié)

Membre
Réputation :   

Merci pour vos retours, j’ai en ma possession le quitus fiscal de mon pays de résidence c’était juste le justificatif de domicile qui me manquait. Je ne manquerai pas de faire un retour.

@Sat :  le justificatif de domicile donné par un tenancier d’hôtel ne fonctionne pas pour toutes les démarches, dans mon cas, pour un renouvellement de passeport, ce justificatif ne fonctionnait pas, j’ai dû fournir l’adresse de mes parents avec déclaration sur l’honneur même si l’adresse est en France.

Malheureusement, mon chantier ne se situe pas dans un cadre aussi idyllique que les Iles Caîmans, je n’ai pas de soucis à me faire à ce niveau!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech