Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 06/07/2015 21h50 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   155 

nor a écrit :

Je suis néanmoins gêné par ce raisonnement car il n’y a qu’un pas pour penser que la femme "profite" voire "abuse" de cette situation en s’arrêtant de travailler

C’est vous qui utilisez ces mots et les ajoutez à une analyse n’en ayant pas besoin.

Or pour la paix des ménages je crois qu’un raisonnement pouvant aboutir à une telle conclusion est à éviter…

Et pourtant… vous rendez vous compte du nombre de ménages où la question se pose en ces termes: "chéri(e), nous avons assez pour que l’un d’entre nous s’arrête de travailler. En plus ça nous fera économiser sur la garderie, etc, etc…" Qui s’arrête ?
Notre société fait que c’est essentiellement la femme qui s’arrêtera, pour plein de mauvaises raisons (dont le fameux "instinct maternel").

J’ai vécu avec 4 femmes où la question de l’un d’entre nous s’arrêterait de travailler. C’est moi qui avait le plus gros patrimoine, moi qui en avait le plus gros désir, etc. Mais à chaque fois ça a été un NON.: autant de la part de ma femme, de sa famille et de la mienne.
SI l’une de mes conjointes avait proposé de s’arrêter, les mêmes personnes auraient trouvé ça judicieux (et puis c’est génial, t-u v-a-s pouvoir être proche de t-e-s enfants…)

C’est pas une question d’abuser, c’est une question d’habitudes ancrées au plus profond de notre culture (comme ma femme ces temps-ci qui s’inquiète parce que notre fils est fan de la couleur rose… et alors ? on peut être fan de rouge ou de bleu mais pas de rose ?)

Les choses évoluent, mais lentement. Trop lentement pour les nombreux pères qui aimeraient être pères au foyer.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#27 06/07/2015 22h45 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   14 

Faith a écrit :

J’ai vécu avec 4 femmes où la question de l’un d’entre nous s’arrêterait de travailler.

Vous êtes sans conteste plus expérimenté que moi sur la question ! Je suis d’accord avec tout cela, je soulevais simplement le fait que pour certains un tel raisonnement pouvait conduire à une mauvaise conclusion.

Hors ligne

 

#28 07/07/2015 08h53 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   11 

nor a écrit :

Dans une autre discussion quelqu’un avait fait la remarque que les hommes représentent (sur ce forum et probablement dans la vraie vie) une large majorité parmi ceux qui recherchent activement ce statut de rentier.
L’homme est-il par nature plus avide d’argent que la femme? Pour etre moins accusateur nous pouvons peut-etre dire que l’homme a un grand besoin de se sentir rassuré sur sa capacité a faire face aux incertitudes du monde extérieur. Accumuler pour faire face aux imprévus.

La femme, elle, se préoccupe peut-etre plus de la vie qui est a l’intérieur du foyer: relations harmonieuses, santé…

Je vais bondir je crois…L’homme vit dans un monde d’homme et ne s’en rend toujours pas compte, il ne comprend pas que le fantasme du "rentier" le renvoie à une imagerie positive et enfouie dans la mémoire collective l’assimilant à cet aristocrate chanceux qui vivait alors de ses rentes et avait aux yeux des autres une situation enviable…Pour la femme cette imagerie collective est différente, la rentière était la poule de luxe ou celle qui avait fait un bon mariage et avait pu voir grossir son patrimoine…
La femme, elle,  (qui en passant n’a aucun gêne en plus qui l’amènerait à adorer les choses de l’intérieur, sa maison, ses petits coussins…) a juste eu une éducation différente et elle a bien compris que les femmes n’ont leur véritable indépendance que depuis une génération…Alors oui l’attrait de l’activité à l’extérieure ne représente pas les mêmes enjeux.
Savez-vous messieurs que les femmes en France ont eu l’autorisation par la loi d’avoir d’avoir leur propre compte en banque seulement en 1965?….
Il y a beaucoup d’hommes sur ce forum qui ne travaille plus à l’extérieur et qui l’assume très bien car la société ne les dévalorise pas…
Moi je ne travaille pas non plus à l’extérieur, je gère mon patrimoine, et quand j’évoque ma situation
c’est pour m’entendre dire que j’ai de la chance d’avoir un mari qui m’entretient…CQFD

Dernière modification par rollingstone (07/07/2015 08h55)

Hors ligne

 

#29 07/07/2015 11h36 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   14 

rollingstone a écrit :

Je vais bondir je crois…

J’allais justement dire qu’il manque de témoignage des premières intéressées sur cette file, les femmes.

Cependant désolé de vous faire bondir mais votre point de vue n’est pas partagé par d’autres femmes (avec qui j’ai abordé la question). Vous pensez qu’il s’agit de culture, d’autre pensent qu’il s’agit de nature.

Vous direz peut-être que ces femmes sont tellement endoctrinées qu’elles ne voient pas qu’elles sont soumises à la volonté des hommes. C’est un débat sans fin. Tout ce qu’on peut faire c’est permettre aux femmes d’accéder aux mêmes droits et libertés que les hommes, et là on est d’accord, il y a du boulot.

Hors ligne

 

#30 07/07/2015 11h50 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   11 

S’il s’agit de nature alors que dire des autres pays où les choses ne sont pas comme chez nous, comme quoi les voyages et la culture ne forment pas que la jeunesse…

Oui il y a du boulot et les femmes ne se libéreront pas sans les hommes à leurs côtés, alors messieurs courage, portez du rose et passez l’aspirateur sans qu’on vous le demande car votre épouse n’a pas une tendance naturelle à aimer le ménage (même si parfois elle ne le sait pas) smile

Hors ligne

 

#31 07/07/2015 12h52 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   14 

rollingstone a écrit :

S’il s’agit de nature alors que dire des autres pays où les choses ne sont pas comme chez nous,

votre épouse n’a pas une tendance naturelle à aimer le ménage (même si parfois elle ne le sait pas) smile

Je ne connais pas de pays où le désir d’être riche semble autant partagé par les hommes que par les femmes, c’est vrai.

Pour les tâches ménagères on ne peut qu’être d’accord.

Pour ce qui est du débat nature/culture, on ne peut qu’observer la tendance naturelle du bébé à se tourner vers sa mère pour y trouver le réconfort de l’amour inconditionnel. Est-ce encore une fois l’éducation et la faute des hommes si les femmes ont plus tendance à s’occuper des enfants que les hommes?
Il ne faut pas nier les différences de nature qui ont très certainement des répercussions sur les péoccupations des hommes et femmes dans leurs vies.

Hors ligne

 

#32 07/07/2015 13h38 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   155 

rollingstone a écrit :

Oui il y a du boulot et les femmes ne se libéreront pas sans les hommes à leurs côtés, alors messieurs courage, portez du rose et passez l’aspirateur sans qu’on vous le demande car votre épouse n’a pas une tendance naturelle à aimer le ménage (même si parfois elle ne le sait pas) smile

Juste un clin d’oeil, sans réelle contradiction:
En disant cela, vous entretenez (un peu) le sexisme. "faire le ménage" n’est pas une activité "normale". Si certains hommes ne le font pas, c’est qu’ils n’en ressentent pas le besoin. Alors pour plus d’égalité, vous devriez inciter les femmes à moins exiger un intérieur nickel wink

(juste une boutade, je le rappelle)

Plus sérieusement:

nor a écrit :

Pour ce qui est du débat nature/culture, on ne peut qu’observer la tendance naturelle du bébé à se tourner vers sa mère pour y trouver le réconfort de l’amour inconditionnel.

Désolé, mais ça me semble être un cliché.
Je m’occupe davantage de notre enfant que ma femme (pour des raisons de temps de présence, essentiellement), et c’est vers moi qu’il se tourne pour être consolé (allant jusqu’à refuser les bras de sa mère)

L’enfant va là où il sait qu’il trouvera de l’attention, il se fout du sexe de la personne chez qui il la trouvera.

[mais on s’éloigne beaucoup du sujet]

Dernière modification par Faith (07/07/2015 13h38)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#33 07/07/2015 13h43 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   77 

Vous ne pensez pas si bien dire avec votre boutade…

Le nombre de fois ou j’ai l’impression que la maison est propre, et que ma femme estime au contraire qu’il est plus que temps de passer un coup d’aspirateur…

Pour les enfants, c’est très vrai!

Depuis que j’ai mon deuxième, je m’occupe beaucoup plus de l’ainé qui a 3 ans, et il est flagrant que "papa" est devenu la personne vers qui il se tourne plus souvent, qu’il réclame lorsqu’il loge chez ses grand parents etc.

Hors ligne

 

#34 07/07/2015 14h04 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   14 

Faith a écrit :

Désolé, mais ça me semble être un cliché.
Je m’occupe davantage de notre enfant que ma femme (pour des raisons de temps de présence, essentiellement), et c’est vers moi qu’il se tourne pour être consolé (allant jusqu’à refuser les bras de sa mère)

L’enfant va là où il sait qu’il trouvera de l’attention, il se fout du sexe de la personne chez qui il la trouvera.

Oui, mais attention au biais du cas particulier qui deviendrait généralité. Je suis moi-même resté à la maison jusqu’aux 10 mois de mon fils et je crois m’en être beaucoup occupé, mais il se tourne préférentiellement vers sa mère.
Je me permet d’extrapoler car j’ai lu chez Isabelle Filliozat (psychologue qu’on ne pourrait pas qualifier de vieille école) que le fait que l’enfant se tourne vers sa mère préférentiellement est très courant et porte même un nom, la "réaction mammalienne". Bon, mais pourra-t-on vraiment un jour prétendre comprendre ce qui se passe réellement dans la tête de nos enfants…

Hors ligne

 

#35 07/07/2015 14h32 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   29 

Rollingstone, je ne vous rejoins pas sur tous les points abordés. La femme vit bien dans un monde d’homme mais entretien le mythe elle-même. Les publicités sont quand même pour la plupart faites par des femmes (les services marketing en regorgent) et sont parfois des clichés de la vie réelle.

Je crois personnellement que la femme ne sait pas encore ce qu’elle veut. Elle veut ressembler à l’homme et avoir les mêmes choses que lui alors que fondamentalement, elle n’est pas comme lui. Les priorités, les aspirations ne sont pas strictement identiques. Je crois qu’il faudra encore attendre encore un peu pour que cela se clarifie. Cela ne sera plus très long, elles accèdent de plus en plus à des hautes fonctions qu’auparavant car meilleures étudiantes. Je ne crois pas qu’elle ait besoin de l’homme pour trouver le bon chemin et encore moins des quotas qu’on impose (d’ailleurs pourquoi pas des quotas pour les hommes aussi dans certains milieux ??). La journée de la femme est une hérésie…

Quant au rose, c’est devenu une couleur assez masculine d’ailleurs. Nombre d’hommes portent du rose. Dans nos contrées de blanc vampirique, c’est pas super mais pour des peaux mates, c’est une couleur apprécié. A mon travail, je vois énormément d’hommes avec chemise rose, polo rose, etc…

Dans ma profession, il y a eu un renversement des sexes. Avant, profession d’hommes à 99% maintenant 80% de femmes. Ma profession a subi des mutations sociales importantes car les sacrifices consenties par les hommes il y a 30 ans ne sont pas ce que veulent les femmes. Elles placent leur priorité ailleurs (ce que je comprends) et notamment leurs enfants et leur vie hors travaille. Des femmes célibataires se mettent à 80% ou à 50% car elles souhaitent consacrer du temps ailleurs. Refuse certains horaires trop contraignant. Là où les hommes les acceptaient avant (ce qui contribuait aussi à détruire leur vie sociale : divorce sans la garde des enfants, suicide bienvenue !).

A noter que les hommes ont également des regards en coin quand madame travaille et que monsieur est à la maison. Des remarques du genre : "C’est madame qui porte la culotte…". Quant aux rentiers homme, je crois qu’il y a des topics sur ce forum sur ce qu’accepte la société des rentiers (certains préfèrent laisser croire qu’il travaille comme conseiller en patrimoine, agent immo, etc…).

En relisant, on pourrait croire que je suis sexiste mais en fait, je serai ravi d’être père au foyer et de passer du temps avec mes enfants. La difficulté serait d’assumer de ne plus travailler ce qui est un pas à franchir. Je ne conçois pas que la femme vive au crochet de l’homme ou l’inverse et qu’aucune raison économique ne m’incitera à obliger ma femme à arrêter de travailler. Je préfère payer plus mais que tout le monde y trouve son compte.

Hors ligne

 

#36 07/07/2015 17h27 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   11 

Kabal: je vous rassure votre discours ne semble pas sexiste et je suis d’accord que les femmes entretiennent des schéma qui pourtant les contraignent…Je suis la première à le déplorer.

Pour le rose, oui les hommes en portent, maintenant allez à la sortie d’école et comptez combien de petites garçons en portent…Pour la petite histoire il est amusant de savoir qu’avant les années 50 la couleur des filles était le bleu, la vierge Marie est toujours représentée en bleu, puis ce fut Cendrillon en bleu  puis blanche-neige etc…ensuite on s’est dit que cela ferait vendre deux fois plus si on faisait deux couleur, les parents étant obligés alors d’acheter deux ballons (un bleu et un rose) etc…
Je dis ça en pensant à ma belle-famille qui est intimement persuadée que les filles ont un gêne qui leur fait aimer le rose et pas les garçons… wink

Bref, c’est vrai qu’on s’éloigne du sujet là

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech