Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 27/04/2015 17h19 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   90 

Je m’interroge sur la faisabilité du schéma suivant:
un couple dont un seul membre est rentier, donc l’autre conjoint en activité salarié dirons nous.. . smile

Quels sont avis, retours d’expériences ?

Cela se prépare t’il ?
comment ?

Au quotidien, comment cela fonctionne il ?

Mots-clés : rentier; conjoint salarié


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#2 10/05/2015 15h17 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Administrateur
Réputation :   1307 

Si votre compagne continue à travailler mais qu’elle a une certaine mobilité géographique et latitude pour prendre ses vacances, il n’y a pas de raison que cela se passe mal.

Par contre, si son travail la contraint géographiquement (en Ile-de-France par exemple) et à partir en vacances début d’Août, il faut bien dire qu’être rentier/retraité précoce perd alors énormément de son attrait.

L’intérêt du retraité précoce est la liberté spatio-temporelle, qui lui permet de vivre dans des endroits sympas pas chers (Espagne, Portugal, Thaïlande, provinces françaises…) et s’enrichir d’expériences, notamment en voyageant hors-saison à prix réduit.

Si in fine vous n’avez pas cette liberté, il ne restera que beaucoup temps libre, mais avec le risque de tourner en rond (comme de nombreux retraités enracinés à leur maison qu’ils ont mis tant d’années à payer et occupent depuis xx ans)…

Hors ligne

 

#3 10/05/2015 18h02 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   

Dans mon message sur le fil Qui sont les vrais rentiers, j’avais expliqué que pour nous, être rentiers donnait avant tout la liberté d’entreprendre.

Avec mon épouse nous sommes "techniquement" rentiers, puisque expatriés dans un pays à bas coût de vie où nos loyers perçus en France couvrent nos faibles dépenses (~1200€/mois à quatre). Mais nous travaillons tous les deux, pour le plaisir.

J’en viens au cas de mon épouse. Elle avait démissionné après la naissance de notre premier enfant et ne comptait pas reprendre avant de les avoir tous finis (nous en sommes à deux) et que le dernier soit en âge d’aller à la maternelle. Son temps libre et un concours de circonstance lui ont permis de se lancer dans une nouvelle activité, un peu par hasard, mais qui a pris de manière inattendue. Elle n’a aujourd’hui plus du tout l’intention de reprendre son ancien boulot.

D’où la même conclusion que dans l’autre discussion: le fait de n’être pas dépendant d’une activité pour subvenir à ses besoin (définition de rentier), permet non pas d’être oisif ou en vacance permanente, mais d’avoir la disponibilité de se lancer dans l’activité de son choix.

Ensuite c’est un cercle vertueux. Le temps et les moyens permettent la fois suivante d’entreprendre plus grand et avec plus d’audace.

L’un des hommes les plus marquants de notre époque, Elon Musk, est l’illustration de cercle vertueux poussé à un niveau quasi miraculeux.

Hors ligne

 

#4 13/05/2015 10h56 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   158 

ricou a écrit :

Un couple dont un seul membre est rentier, donc l’autre conjoint en activité salarié dirons nous….

C’est mon cas et voilà quelques éléments de réflexion :

Avantages ou inconvénients :
- Le rentier peut bénéficier de la couverture sociale du conjoint en activité. Cela peut représenter plusieurs milliers d’euros d’économie pour les "gros" rentiers. Reste alors à définir comment le rentier rémunère ce service au salarié… (gratuité, un (bon!) restaurant, une somme mensuelle…).
- Le rentier va probablement se mettre à cuisiner "maison" et cuisiner en double ne prend pas plus de temps. Du coup pour les 2 c’est meilleure pour la santé et beaucoup moins cher…
- Le rentier se coupe moins du monde du travail et des réalités de la plupart des gens (même s’il ne les partagent pas et c’est bien le but)
- Le rentier va probablement s’occuper des affaires courantes (payer les factures, suivre les contrats, faire les courses…) sur son temps et du coup le couple pourra passer la quasi totalité des WE et vacances en repos/loisirs d’où un couple potentiellement plus heureux.
- En conséquence de ce qui précède le salarié aura moins à "courir" la semaine et le WE et pourra être plus détendu.
- Le rentier risque de se lever plus tôt que prévu ou le salarié risque de prendre son petit déjeuner tout seul… Cela pourra poser problème ou pas suivant les profils.
- Comme l’a fait remarquer IH si les dates de vacances du salarié sont imposées c’est vraiment dommage sinon pas de problème (si pas d’enfant car sinon c’est ces derniers qui "dicteront" les dates de toute façon).
- Le rentier doit utiliser son temps libre sans son conjoint. Là encore suivant les profils cela sera sans conséquence, un moins voire un plus…
- Comme je le disais plus haut le rentier va probablement s’occuper de plein de choses pour le couple "gratuitement" et cela peut poser problème psychologiquement. Supposons que le rentier s’occupe de tout et de l’ensemble des tâches mégères. Dans le cas d’un homme ou d’une femme au foyer tout ce  travail domestique est compensé par le fait que l’autre partie finance le train de vie du ménage, il y a donc un certain équilibre et un échange gagnant / gagnant. Mais dans le cas d’un couple rentier/salarié le rentier qui par définition assume ses dépenses travaille sans contrepartie et cela peut poser un problème de ressenti d’injustice surtout si le conjoint lui fait des remarques du genre "t’es pas débordé  !". On n’arrête pas de travailler en étant payé pour travailler en ne l’étant plus ! (1)
- Pour le salarié c’est dur de partir travailler quand au petit dej le rentier lui dit aujourd’hui je vais faire une randonnée, du shopping (bref n’importe quelle activité que le salarié préférait faire en lieu et place de sa journée de travail)… Il est à noter que cette difficulté est psychologie ! En effet si le rentier au lieu de faire sa rando ou autre chose allait travailler objectivement cela n’améliorait en rien la journée du salarié !
- Le rentier est détendu et donc il y a moins de risque de conflit je dirais de "fatigue" car quand 2 personnes sont sur les nerfs  c’est plus facile de "s’embrouiller".

Remarque :

IH a écrit :

Comme de nombreux retraités enracinés à leur maison qu’ils ont mis tant d’années à payer et occupent depuis xx ans

Certes mais une maison offre aussi plein d’occupation que suivant les profils on appréciera et qui deviendront des loisirs (bricolage, jardinage…) et pas des contraintes.

(1) Exemple personnel pour illustrer cela.
Cette semaine je vais passer une quinzaine d’heures pour refaire du gazon (sans machine à la pioche!). Au final si on avait travaillé tous les 2 on aurait payer quelques centaines d’euro un paysagiste pour le faire. A ce stade je fais donc économiser cette somme au couple "gratuitement" si aucune compensation n’est prévue.

A partir de ces faits on peut facilement imaginer une dispute le soir du genre :
Rentier(e) : Aujourd’hui j’ai passé 3 heures sur le nouveau gazon (sous entendu pour le couple) et j’ai mal au dos !
Salarié(e) : Ben moi j’ai travaillé 9 h et je suis crevé(e) (un client m’a insulté / Monique m’a pété un câble / mon n+1 m’a mis hors de moi ! Quel c…)…
Rentier(e) : Oui, oui mais ce travail c’était pour toi pas pour nous 2…
Salarié(e)  : Ben excuse mois d’être obligé(e) de travailler pour gagner ma vie MOI…
Rentier(e) : Oh ben celle là je l’attendais  ! L’argent qui me permet d’être rentier je ne l’ai pas volé !
Salarié(e) : Ben oui dis que je suis qu’un(e) gros(se) nul(le) d’être tjs obligé de travailler…
Bref la soirée ne s’annonce pas top !

En conclusion je dirais qu’il est possible d’avoir un couple salarié/rentier mais il faudra trouver un nouvel équilibre et "régler" à l’avance les histoires de compensations éventuelles afin d’éviter les frustrations…

Dernière modification par Shagrath (13/05/2015 11h06)

Hors ligne

 

#5 13/05/2015 14h00 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   116 

Bonjour,

discussion intéressante puisque cela va être mon cas d’ici quelques années.

Juste au passage pour rire  à l’intention de Shagrath : vous avez dit "des tâches mégères" est ce une erreur de frappe ou un lapsus révélateur ??

En tout cas merci pour votre témoignage !

Hors ligne

 

#6 13/05/2015 14h15 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Administrateur
Réputation :   1307 

Shagrath a écrit :

A partir de ces faits on peut facilement imaginer une dispute le soir du genre

Notez que la problématique est la même avec les femmes au foyer si leur mari considère que s’occuper des enfants et de l’intendance de la maison n’est pas du "travail" et que cela lui donne des "devoirs" envers lui qui ramène l’argent.

Mais le point soulevé est intéressant (et effrayant !) !

Hors ligne

 

#7 13/05/2015 14h41 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   174 

Je dirai que ce point rejoint toute les problématiques de couple qui n’ont pas le même objectif de vie, parce que vous pouvez avoir ce genre de situation avec un cadre au forfait et un salarié aux horaires bien calés sans une minute de dépassement , un chef d’entreprise qui décalera ses congés (ou les annulera au dernier moment) à cause d’une grosse commande à honorer et quelqu’un qui pense qu’on ne vit que pour partir en vacances.

Bref, cela met en lumière que pour former un couple, il faut un minimum de partage dans sa vision de la vie et dans la manière de la vivre.

Carpediem

Note: personnellement, je travaillais avec mon épouse, nous avons arrêté ensemble et c’est maintenant ma cliente préférée wink, cela simplifie les choses.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#8 13/05/2015 15h07 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   158 

Bien vu Rodolphe pour la faute sur tache… du coup je la laisse et je dis que je l’ai fait exprès !

Carpediem et IH oui cette problématique ne concerne pas que le couple rentier/travailleur mais je pense qu’elle y est potentiellement plus vive car l’écart de situation est grand…

Hors ligne

 

#9 13/05/2015 21h07 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   29 

InvestisseurHeureux a écrit :

Si votre compagne continue à travailler mais qu’elle a une certaine mobilité géographique et latitude pour prendre ses vacances, il n’y a pas de raison que cela se passe mal.

Par contre, si son travail la contraint géographiquement (en Ile-de-France par exemple) et à partir en vacances début d’Août, il faut bien dire qu’être rentier/retraité précoce perd alors énormément de son attrait.

L’intérêt du retraité précoce est la liberté spatio-temporelle, qui lui permet de vivre dans des endroits sympas pas chers (Espagne, Portugal, Thaïlande, provinces françaises…) et s’enrichir d’expériences, notamment en voyageant hors-saison à prix réduit.

Si in fine vous n’avez pas cette liberté, il ne restera que beaucoup temps libre, mais avec le risque de tourner en rond (comme de nombreux retraités enracinés à leur maison qu’ils ont mis tant d’années à payer et occupent depuis xx ans)…

Ce n’est pas la première fois que vous avez un jugement de valeur sur un modèle de rentier qui n’aurait pas le même mode de vie que vous.

En quoi est-ce plus honorable ou plus épanouissant de voyager plutôt que de rester à un seul domicile et d’y pratiquer des activités de son choix ?

Hors ligne

 

#10 13/05/2015 22h39 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   73 

Bonjour,

c’est amusant comme discussion et merci Shagrath pour le retour d’expérience j’y retrouve pas mal de ce que je traverse personnellement..

çà doit faire 2 ans qu’on cherche le bon équilibre et c’est vraiment pas facile pour le couple. pour info nous avons un patrimoine d’environ 2150K€ pour moi et 350K€ pour elle et nous sommes pacsés en régime séparatiste et avons 2 enfants.

madame ne veut pas croire que nous pouvons être totalement indépendants financièrement + cela la stresse énormément socialement parlant + cela la stresse vis à vis du modèle qu’on donne aux enfants par rapport aux autres enfants de l’école.

elle ne veut pas aller vivre dans un pays plus clément fiscalement parlant. Elle veut rester en France et cela ne la dérangerait pas que je reprenne un travail normal (sic)

elle a arrêté de travailler pendant 8 ans pour s’occuper des enfants et a maintenant peur qu’on se sépare vu qu’on est pas totalement sur la même longueur d’onde en terme de choix de vie.

du coup elle veut reprendre un travail. En passant, cela fiche en l’air mes espoirs de pouvoir profiter du  plafonnement de l’ISF et 75% de son salaire va partir en ISF.

Gros débat sur la maison : achat ou location ; qui paye la maison ? en quelle proportion sachant qu’elle n’a pas les moyens de faire du 50/50 vu ce qu’on cherche comme type de maison.

A ce stade on s’oriente pour les prochaines années vers un schéma :
- achat de la maison 90% moi / 10% elle
- paiement des dépenses courantes a proportion des patrimoines respectifs au 1er janvier de chaque année (et pas en fonction des flux)
- avec un ’bouclier’ pour elle, c’est à dire que tant que son patrimoine n’est pas à une somme de 400K, elle ne dépense rien. Ceci afin de la protéger en cas de séparation vu que le pacs ne prévoir pas grand chose.
- si je veux voyager, je peux et elle s’occupe des enfants pendant que je ne suis pas là (bon çà c’est ce qu’elle dit, je ne lui ai pas encore montré de billets d’avion ;-)

bon après çà elle n’a pas encore commencé à travailler donc maintenant c’est à moi de trouver une solution pour la couverture sociale que l’on perd en février 2016..

Globalement, je pense que le fait d’avoir des enfants change beaucoup de chose dans les équilibres, en fonction du profil des parents. Moi çà ne me dérangerait pas de les emmener dans mes valises faire le tour du monde. Je suis persuadé qu’ils apprendraient des tas de chose. Ma compagne les couve un peu plus et ne veut pas les transformer en nomades.

Dernière modification par tikou (13/05/2015 22h48)

Hors ligne

 

#11 13/05/2015 23h01 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   224 

Cette situation est assez difficile à vivre… Je gagnais environ comme ma compagne avant d’arrêter le salariat. Quand votre moitié vous demande au petit dej ce que vous allez faire et que vous répondez que vous allez passer la 1/2 journée au golf, alors qu’elle elle va bosser, ben ça tique un peu…

Pourtant j’ai atteint 2/3 des recettes qu’on s’est fixé pour notre budget commun prévisionnel, et j’ai bien envie de lui répondre qu’au lieu de me demander ce que je compte faire, elle s’occupe plutôt d’assurer son 1/3, mais ça marche pas comme ça dans la vrai vie….


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#12 13/05/2015 23h28 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   40 

Sincèrement tikou ce que vous exprimé semble être un probleme à ne pas négliger.

Je pense que vous avez tout pour être heureux, mais que votre couple n’atteint pas son équilibre.
Même après deux ans, ca commence à etre un peu long.

Je ne suis sans doute pas bien placé pour vous donner des conseils concrets, mais vous avez tout pour vous, c’est donc le moment ou jamais d’etre et de rendre votre famille heureux.

Hors ligne

 

#13 13/05/2015 23h28 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   17 

Bonsoir,
je suis assez étonné de certaines de vos expériences (Tikou et Zx-R).
A mon sens, le projet de devenir rentier doit s’envisager à deux pour éviter la soupe à la grimace de celui qui va travailler tandis que l’autre reste sous la couette, et pour ne pas être dans une opposition "moi je suis riche, vous vous etes pauvre" au sein du couple. (Je vouvoie ma femme depuis le robot anti tutoiement, hihi)
Sans faire montre d’angélisme concernant le couple,l’individualisme et séparation stricte des revenus  ne me paraîssent pas non plus être l’option la plus enviable..
Pour illustrer mon propos de non rentier, notre premier achat de locatif se fait à 50/50 même si je pouvais tout faire tout seul.

Hors ligne

 

#14 13/05/2015 23h36 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   224 

50% des mariages finissent en divorce. Autant en être conscient dès le début.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#15 13/05/2015 23h50 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   17 

C’est pour cela que je précise "sans angélisme". Mais une partie de golf à deux peut sans doute aider à maintenir le couple dans les 50% qui durent :-)

Hors ligne

 

#16 13/05/2015 23h55 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   224 

J’ai pris plus de risques que ma moitié, travaillé beaucoup plus à la construction de mon patrimoine. Celui qu’elle a acquis, elle l’a fait sur mes conseils et avec mon aide. Je gagne assez pour vivre seul. Alors j’estime qu’elle pourrait apporter 50% des revenus passifs si elle compte profiter de 50% des dépenses. Je précise bien qu’elle gagnait le même salaire que moi et avait donc exactement les mêmes possibilités.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#17 14/05/2015 01h34 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   73 

AleaJactaEst, FastHand

Oui vous avez raison sur une partie. Le problème ne doit pas être négligé et l’alignement des projets de vie dans le couple est primordial pour sa survie.

La situation est un peu (beaucoup sur certains points) plus compliquée que ce que je décris donc je m’en excuse si certains raccourcis que je prends conduisent à une mauvaise description de la situation.

AleaJactaEst a écrit :

Je ne suis sans doute pas bien placé pour vous donner des conseils concrets, mais vous avez tout pour vous, c’est donc le moment ou jamais d’etre et de rendre votre famille heureux.

compliqué pour toutes les raisons que je n’aborde pas, mais j’y travaille et je compte bien y arriver :-)

FastHand a écrit :

Sans faire montre d’angélisme concernant le couple,l’individualisme et séparation stricte des revenus  ne me paraîssent pas non plus être l’option la plus enviable..

Je suis d’accord ; nous avions même prévu à un moment de passer du pacs à une communauté universelle mais d’autres raisons familiales ont fait que ce projet ou tout projet de mariage n’est plus possible aujourd’hui. En restant sur la base du pacs et sur les montants dont on parle, çà devient plus compliqué fiscalement de rééquilibrer les patrimoines (à mon niveau de connaissance en tout cas). La solution que nous avons trouvée permet de rééquilibrer au fur et à mesure.

Dernière modification par tikou (14/05/2015 01h42)

Hors ligne

 

#18 14/05/2015 04h41 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   14 

Dans une autre discussion quelqu’un avait fait la remarque que les hommes représentent (sur ce forum et probablement dans la vraie vie) une large majorité parmi ceux qui recherchent activement ce statut de rentier.
L’homme est-il par nature plus avide d’argent que la femme? Pour etre moins accusateur nous pouvons peut-etre dire que l’homme a un grand besoin de se sentir rassuré sur sa capacité a faire face aux incertitudes du monde extérieur. Accumuler pour faire face aux imprévus.

La femme, elle, se préoccupe peut-etre plus de la vie qui est a l’intérieur du foyer: relations harmonieuses, santé…

D’ou des préoccupations différentes qui peuvent amener au résultat qu’on expose ici: l’homme a accumulé davantage que la femme. L’homme est-il pour autant plus méritant, a ce point qu’une fois rentier il peut se permettre de déployer moins d’efforts que sa compagne pour la vie du foyer ?
Il est facile de mesurer des euros sur un compte mais quasi impossible de mesurer les efforts  d’un autre ordre qu’a pu fournir la femme durant des années.

Biensur en matiere d’humain il n’y a pas de regle stricte mais c’est ma petite expérience de vie et de vie de famille me fait constater cela.

Ps: ces préoccupations différentes homme/femme ne sont sans doute valables que dans le cas d’un couple stable. Dans certaines situations et sur d’autres plans la femme est tout a fait capable de ce qui peut ressembler a de l’avidité (précarité suite a un divorce, dépendance envers la société de consommation…).

Dernière modification par nor (14/05/2015 04h42)

Hors ligne

 

#19 14/05/2015 08h58 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   155 

Nor, j’aurais une vision beaucoup plus sociale que vous sur cette proportion surprenante.
De ce qu’on peut voir ici, l’objectif d’être rentier est en majorité motivé par la possibilité de s’arrêter de travailler (ou de faire le travail que l’on souhaite, quand on le souhaite)

Il se trouve que dans notre société, s’arrêter de travailler pour une femme est totalement admis quand elle a un/des enfant(s) Alors qu’il est beaucoup plus compliqué pour un homme d’avoir "une bonne raison" (du point de vu de la société) de s’arrêter.
Du coup, je pense que de nombreuses femmes qui souhaitent arrêter de travailler peuvent le faire avant d’avoir obtenu le patrimoine suffisant, tandis que les hommes ont besoin de briser un tabou et donc de "prouver" (même à leur propre femme) qu’ils peuvent le faire.

De plus, il y a une forte pression sociale sur la femme pour ’être dépensière (vêtements, maquillages, etc) alors que l’homme est beaucoup plus libre d’être "négligé".

A cela s’ajoute peut-être la différence de rémunération entre hommes et femmes qui ne doit pas aider celles-ci à se constituer le début de patrimoine nécessaire à envisager de devenir rentier un jour.

Bref, je pense que c’est plus une question de société que de nature.

PS: désolé pour cette psychologie de comptoir, mais je pense que ce n’est pas trop éloigné de la réalité wink


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#20 14/05/2015 09h45 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Administrateur
Réputation :   1307 

Myrtilles a écrit :

Ce n’est pas la première fois que vous avez un jugement de valeur sur un modèle de rentier qui n’aurait pas le même mode de vie que vous.

En quoi est-ce plus honorable ou plus épanouissant de voyager plutôt que de rester à un seul domicile et d’y pratiquer des activités de son choix ?

Au temps pour moi, il n’y a aucun jugement de valeur et on peut être très bien chez soit !

Je faisais référence à certains retraités qui s’occupent devant la télé. Ils semblent avoir attendu toute leur vie leur retraite puis finalement n’en font rien, prisonniers dans leur habitude et sédentarité, ce que je trouve un peu dommage [pour eux].

Concernant le reste de la discussion : quelle chance nous avons ma compagne et moi de nous entendre si bien et d’avoir un patrimoine identique ! De fait, j’étais complètement passer à côté de la problématique soulevée, qui est d’importance.

Hors ligne

 

#21 14/05/2015 19h55 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   174 

Une pensée pour les membres du forum qui pourrait arrêter et qui ne peuvent/veulent pas à cause de la vision du conjoint et de l’entourage.

AFFIRMEZ VOUS!!!!!!!!!!!!

Carpediem
(Si certains se reconnaissent, tant mieux)


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#22 15/05/2015 00h18 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   56 

ZX-6R a écrit :

J’ai pris plus de risques que ma moitié, travaillé beaucoup plus à la construction de mon patrimoine. Celui qu’elle a acquis, elle l’a fait sur mes conseils et avec mon aide. Je gagne assez pour vivre seul. Alors j’estime qu’elle pourrait apporter 50% des revenus passifs si elle compte profiter de 50% des dépenses. Je précise bien qu’elle gagnait le même salaire que moi et avait donc exactement les mêmes possibilités.

Certes les divorces augmentent mais votre vision est quand même très Cash…. Nous sommes vraiment tous différents : Perso j’ai arrêté de travailler il y a deux mois et j’ai (ou nous avons) pu le faire, ma femme et moi, uniquement suite aux revenus issus de mon activité entrepreneuriale personnelle. Et pourtant nous n’avons toujours eu qu’un seul compte joint (je me suis marié le lendemain de la création de l’entreprise et n’ai absolument jamais cherché à tracer l’origine des 1500 € utilisés pour le capital social initial)….

Pour revenir à la question initiale de Ricou, comme l’a dit précédemment Carpediem, être rentier s’inscrit dans un projet de vie du couple même si au départ il y a toujours un des 2 qui est à l’initiative.

Dans notre cas ma femme n’avait plus d’activité professionnelle depuis plusieurs années, cas simple me direz vous et pourtant pas tant que cela. Actuellement je commence à rentrer dans mon costume de rentier alors que mon épouse, même si elle est aussi libre temporellement que moi, n’est pas encore dans cette démarche… Cela viendra je n’en doute pas.

Comme déjà évoqué sur ce forum la citation de confucius  "L’Homme a 2 vies, la seconde commence quand il sait qu’il n’en a qu’une" est tellement vraie et doit nous guider dans nos choix (perso j’ai cette phrase imprimée dans le cerveau).

Dernière modification par Crown (15/05/2015 01h41)

Hors ligne

 

#23 15/05/2015 18h17 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   16 

Je suis également dans cette situation : ma femme travaille encore, j’ai arrêté depuis bientôt 2 ans (et nous avons des enfants scolarisés).
Il n’y a pas vraiment eu de préparation : la situation financière s’y prêtait, j’ai quitté mon boulot sur un coup de tête, mon épouse continue principalement car son travail lui plaît.

Je trouve très justes les points évoqués par Shagrath : ainsi je m’occupe de l’intendance du foyer et des divers travaux que requiert une maison (et que nous n’avions pas trop le temps / courage de réaliser avant).
Le climat est apaisé : pas de stress lié aux problèmes de transport et aux divers rendez-vous en soirée. Nos soirées et fins de semaine sont plus reposants.

En fait je me considère plus comme homme au foyer que rentier.

Quant à mes activités de retraité, je n’en reçois pas grief (tant que la maison sera bien tenue, j’imagine !).

Les inconvénients :
- effectivement nous manquons encore de souplesse dans les congés, mais c’est plus lié aux enfants. Mais il m’arrive quand même de prendre quelques jours avec des copains (du sport entre mecs !) ;
- ma femme évoque quelques-fois des événements/soucis du bureau, mais ça me passe maintenant complètement au-dessus de la tête ;
- mais surtout, elle a pris ses aises dans ses horaires de travail, c’est-à-dire qu’elle travaille plus qu’avant et nous nous voyons un peu moins !

En conclusion, l’arrêt de nos activités professionnelles est un projet du couple, la phase actuelle est transitoire ; c’est ma femme et les enfants qui y gagnent le plus (du confort) ; et si parfois elle souhaiterait être à ma place, elle sait bien qu’il ne tient qu’à elle d’y être. En fait c’est moi qui n’ai pas encore tout-à-fait gagné mon entière liberté.


Je ne joue plus

Hors ligne

 

#24 17/05/2015 10h03 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   90 

Merci, Beaucoup de contributions très judicieuses!

Vos témoignages qu’un seul membre du foyer peut être rentier sont très utiles ! ! !


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#25 06/07/2015 21h13 → Rentier(e) et conjoint(e) en activité professionnelle ? (rentier; conjoint salarié)

Membre
Réputation :   14 

Faith a écrit :

Nor, j’aurais une vision beaucoup plus sociale que vous



Du coup, je pense que de nombreuses femmes qui souhaitent arrêter de travailler peuvent le faire avant d’avoir obtenu le patrimoine suffisant



désolé pour cette psychologie de comptoir, mais je pense que ce n’est pas trop éloigné de la réalité wink

Merci pour ce point de vue qui apporte un éclairage sur cette question importante pour moi.
Je crois que certains psychologues de comptoir peuvent avoir des points de vue plus pertinents que certains professionnels mal inspirés.

Je suis néanmoins gêné par ce raisonnement car il n’y a qu’un pas pour penser que la femme "profite" voire "abuse" de cette situation en s’arrêtant de travailler, alors que ses seules ressources ne le permettraient pas, et donc vive "aux crochets" de son mari.

Or pour la paix des ménages je crois qu’un raisonnement pouvant aboutir à une telle conclusion est à éviter…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech