Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 23/04/2015 10h37 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   15 

Allez mon témoignage sur l’expatriation à Maurice. pas que j’ai des actions dans ce pays mais bon, ca permet de relativiser la difficulté de sauter le pas pour devenir expat.

Il ne faut pas partir que pour des raisons fiscales, ok, mais on a quand même le droit de choisir à la carte le pays du monde où on peut aller et où ils nous acceptent bien sur, mais quand on est entrepreneur, qu’on peut prouver que l’on a déjà créé de l’activité et des emplois, en général on est accepté partout, il n’y a qu’en France que l’entrepreneur est vu comme le salaud. Donc oui j’ai pris le temps du choix, et ayant pas mal voyager un peu partout (Asie, Afrique, Amérique, Europe), j’avais déjà une bonne idée sur ce que je voulais et surtout sur ce que je ne voulais pas.

Maurice s’est imposée pour tellement de raisons, la fiscalité, le climat, la gentillesse des locaux, l’art culinaire, bien sur, mais aussi la culture et la proximité culturelle et géographique (vol direct de métropole +Réunion). Qu’on ne s’y trompe pas, les anglais n’ont laissé quasiment aucune trace de leur colonisation, ici tous les locaux parlent français et créoles (un vieux français déformé), et le peu qu’il reste de culture anglophone / sud-africaine est une chance pour éduquer mes enfants aussi à cette culture mondiale dominante.

Concernant les amis, au bout de quelques semaines nous étions déjà obligé de refuser certaines invitations d’autres expats et de locaux aux différentes fêtes et weekend pour cause de besoin de repos.

Et des fois en allumant la radio on a des rétrospectives de Claude François, pas que je suis fan, mais on se sent à la maison. Non vraiment c’est pas compliqué pour un français de vivre ici smile

Dernière modification par Jule (23/04/2015 10h39)

Hors ligne

 

#2 23/04/2015 11h18 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   71 

Bonjour

@Jule
Aucune trace dites-vous ! Sauf que la langue officielle est l’anglais. Si la France n’avait laissé que cette trace partout où elle est passée, la situation présente serait probablement différente.
Mais c’est un détail.

L’île Maurice est assurément une très belle île. Un peu petite, mais très belle :-)
Cependant, ne pensez vous pas que la population locale va revendiquer une part plus importante de la richesse crée, une meilleure redistribution des richesses ? Ce qui serait compréhensible et normal. La clémence fiscale risque de ne pas perdurer longtemps. Dans les fêtes entre expatriés, les créoles sont-ils aussi invités ?
Le problème des paradis, c’est que dès qu’ils sont colonisés par les hommes, ils deviennent des enfers …

Hors ligne

 

#3 23/04/2015 12h09 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   13 

J’aime beaucoup Maurice et je pense que j’y passerai ma retraite, voir que j’y irai plus tôt si possible, mais il faut quand même relativiser un poil l’image parfait de plage.

1/ L’anglais est effectivement important, c’est la langue officielle, celle dans laquelle se fait les études, sauf dans quelques écoles privées, c’est aussi la langue de l’administration donc les documents officiels sont en anglais même si la plupart des fonctionnaires parlent français.

Pour moi, c’est d’ailleurs un gros point positif, notamment pour un entrepreneur, d’avoir des gens qui parlent bien anglais + français.

2/ Le status de résident mauricien, qui permet de profiter de la fiscalité, est ’pas simple’ à obtenir, vous avez la chance d’être entrepreneur et c’est un des moyens les plus facile de l’obtenir à condition d’engager dans son entreprise des mauriciens, je crois que c’est au moins 10 employés.

En effet, ils cherchent a diversifier leur économie, notamment dans le numérique, pour ne plus dépendre que du tourisme comme ils dépendaient autrefois de la canne à sucre dont l’effondrement du cours et ses conséquences sur l’île leur font encore faire des cauchemars.

Pour un pur rentier qui a pas envie de monter une entreprise, il faut quand même savoir qu’obtenir le status de résident implique d’acheter de l’immobilier pour un minimum de 500K$ dans un projet immobilier "validé pour les étrangers" par le gouvernement.

Ces projets sont souvent dans des coins perdu, avec peu de charme, sans accès à la plage, et impliquent souvent d’importants frais de fonctionnement car on vous vend un package avec société d’entretiens employant des locaux.

Comme toujours, quand il y’a une carotte fiscale en immobilier, on peut être sur que le prix de vente est "légèrement" majoré par le promoteur par rapport au marché local, mais lui n’est accessible qu’aux Mauriciens, pas fou…

3/ En fait, si les impôts locaux sont faible c’est que Maurice se débrouille très bien en taxant le tourisme haut de gamme qu’ils ont sélectionnés, ils ont peu de dette et l’état à un contrôle ’surprenant’ pour nous européen sur la vie de tout les jours.

En fait, l’état fixe le prix de nombreuses denrées de base, que ce soit dans l’alimentation (farine, lait, céréales etc. etc.) ou dans la construction (ciment etc. etc.), il intervient même dans le prix des SMS.

Le fonctionnement politique est extrêmement communautaire et dynastique, il y’a le parti des créoles, le parti des chinois, le parti de musulmans et deux partis des hindous.

Chaque communauté vote pour son parti, a la tête du quel on trouve les mêmes familles de politiciens depuis l’indépendance il y’a plus de 40 ans, les hindous se décidant pour celui qui aura fait le plus de promesse genre "gratuité des transports publique pour les étudiants, gratuité des soins médicaux".

Il y’a beaucoup de pratique qui chez nous seraient vue comme de la corruption active, la plupart des élus locaux offrent des postes dans la police ou l’administration, de l’électroménager voir des terrains pour ceux qui votent ’correctement’ et personne ne s’en cache.

4/ Maurice est bien plus agité qu’il n’y parait et qu’on l’imagine, il y’a beaucoup de tension entre les communautés, d’intolérances religieuses, il y’a régulièrement des gens qui meurent tabassés en prison et des politiciens qui se font arrêter pour corruption(le dernier premier ministre notamment).

Ces débordements ne touchent que rarement les touristes même s’il y’a eut quelques meurtres d’étrangers ces dernières années et, surtout, font l’objet d’un véritable backout par rapport à l’étranger.

Un exemple simple, Maurice a été aussi touchée que la Réunion par le Chikungunya, sauf que personne ne l’a su à part les locaux, résultat la Réunion a perdu 20% de tourisme les années suivante alors que Maurice en gagnait en récupérant ceux qui ne sont pas aller à la Réunion.

Donc il faut relativiser l’image de paradis sur terre qu’essayent d’afficher les publicitaires mauriciens mais cela reste une ile formidable, un mélange de culture unique, un peuple vraiment débrouillard, dynamique et avec un bon sens de l’accueil pour les touristes riches et les investisseurs.

Si vous êtes pauvres, c’est a dire pas prêt à claquer au moins un demi million de dollars dans une villa et à l’entretenir, c’est pas la même chose, et très clairement on ne vous acceptera pas comme résident mais uniquement comme touriste de passage.

Après, sachant qu’il s’agit d’une ile minuscule et d’une population d’à peine 1.2 millions d’habitant, il s’agit d’un protectionnisme qui peut s’expliquer et se justifier, les prix des terrains ont déjà explosés ses 10 dernières années, même avec ces mesures, mais il faut savoir qu’il existe et qu’en tant qu’étranger, vous serrez toujours étranger. Surtout que beaucoup de gens profitent de la maitrise de mauricien de l’anglais et du français pour ne pas se mettre au créole alors que cela faciliterait leur intégration.

A noter que l’autre possibilité pour avoir plus facilement le status de résident, c’est de marier un mauricien ou une mauricienne.

Dernière modification par SwissInParis (23/04/2015 12h16)

Hors ligne

 

#4 23/04/2015 12h59 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   15 

@Durun

Durun a écrit :

Cependant, ne pensez vous pas que la population locale va revendiquer une part plus importante de la richesse crée, une meilleure redistribution des richesses ? Ce qui serait compréhensible et normal.

Non, car ils n’ont pas la mentalité française. Par exemple, on a de bonnes relations avec notre personnel de maison, on les paye 300EUR /mois chacun (20% de plus qu’ailleurs je précise), et pour ces gens peu éduqués mais qui ont une morale, ils s’estiment heureux de pouvoir vivre dignement de leur travail sans manquer de l’essentiel (nourriture/eau, éducation pour leurs enfants, santé, logement). En France les gens peu éduqués dépensent leur énergie à détester ceux qui sont beaucoup plus capables.

Durun a écrit :

La clémence fiscale risque de ne pas perdurer longtemps.

Je pense que oui ca va perdurer. Maurice a attiré beaucoup de nomade fortunés, du jour où la fiscalité augmente ils partirons, de la même façon que la France a perdu plus d’un million d’emplois et 400Mds EUR d’investissement rien qu’avec l’ISF. Plus que partout ailleurs, en France l’idéologie prévaut sur la logique.

Durun a écrit :

Dans les fêtes entre expatriés, les créoles sont-ils aussi invités ?

Parfois oui, ca dépend du groupe, je dirais une fois sur deux. (je sais que ce n’est pas ce que vous vouliez entendre)

Durun a écrit :

Le problème des paradis, c’est que dès qu’ils sont colonisés par les hommes, ils deviennent des enfers

Pas d’accord. Demandez à un Algériens s’il était plus heureux colonisé ou maintenant. En outre Maurice a été colonisée, et est maintenant indépendante depuis 1968, les mots ont un sens.

Et personnellement je n’estime aucunement transformer ce pays en enfer. Que la fiscalité attractive attire quelques pourris, ca c’est sur, mais certainement bien moins qu’à Monaco, et non seulement ce n’est pas visible (pas de Ferrari ici, très peu de Porsche), et je n’en connais pas personnellement.

@SwissInParis

SwissInParis a écrit :

L’anglais est effectivement important, c’est la langue officielle, celle dans laquelle se fait les études, sauf dans quelques écoles privées, c’est aussi la langue de l’administration donc les documents officiels sont en anglais même si la plupart des fonctionnaires parlent français.

En effet, mais la langue parlée avec les locaux c’est le français à 100%, y compris avec les agents de l’administration.
Et je suis d’accord avec vous, un environnement anglophone, notamment à l’école et dans le biz, c’est un gros plus.

SwissInParis a écrit :

Le status de résident mauricien, qui permet de profiter de la fiscalité, est ’pas simple’ à obtenir, vous avez la chance d’être entrepreneur et c’est un des moyens les plus facile de l’obtenir à condition d’engager dans son entreprise des mauriciens, je crois que c’est au moins 10 employés.

C’est sur qu’engager des Mauriciens signifie officieusement pouvoir rester sur l’île, mais ce n’est pas une obligation.
L’obligation (pour un status investisseur) est d’apporter 100.000 USD dans son business, et de faire autant en CA tous les ans.
Il y a aussi un salaire minimum à respecter si on engage des non-Mauriciens (45.000 rps équivalent 1.200 EUR).

SwissInParis a écrit :

des politiciens qui se font arrêter pour corruption(le dernier premier ministre notamment).

Vous plaisantez je suppose. En France les politiciens sont au moins aussi corrompu, mais ne vont jamais en prison à la différence de Maurice! A mon avis ils devraient presque tous y être d’ailleurs!

SwissInParis a écrit :

Pour un pur rentier qui a pas envie de monter une entreprise, il faut quand même savoir qu’obtenir le status de résident implique d’acheter de l’immobilier pour un minimum de 500K$ dans un projet immobilier "validé pour les étrangers" par le gouvernement.
Ces projets sont souvent dans des coins perdu, avec peu de charme, sans accès à la plage, et impliquent souvent d’importants frais de fonctionnement car on vous vend un package avec société d’entretiens employant des locaux.

Bien d’accord, ils sont d’ailleurs en train de préparer à repenser ce système.
En tous cas, vu le nombre de villa vide, la bulle risque fortement d’exploser un de ces jours!
Bien heureux de louer ma villa au bord du lagon!

SwissInParis a écrit :

Maurice est bien plus agité qu’il n’y parait et qu’on l’imagine, il y’a beaucoup de tension entre les communautés, d’intolérances religieuses,

Ok, à condition d’accepter que l’on peut dire la même chose de la France avec un facteur d’amplification de 10.
Oui je me sens 10 fois plus en sécurité ici qu’en France, malgrès les quelques aggressions qui defrayent la chronique.
C’est tout petit ici et c’est une ile, le moindre fait divers prend des grandes proportions.

SwissInParis a écrit :

Si vous êtes pauvres, c’est a dire pas prêt à claquer au moins un demi million de dollars dans une villa et à l’entretenir, c’est pas la même chose, et très clairement on ne vous acceptera pas comme résident mais uniquement comme touriste de passage.

Si vous êtes pauvres vous restez en France pour vivre au crochets de ceux qui bossent plus dur que vous, c’est tout.

Dernière modification par Jule (23/04/2015 13h21)

Hors ligne

 

#5 23/04/2015 14h12 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   13 

Jule a écrit :

… car ils n’ont pas la mentalité française. Par exemple, on a de bonnes relations avec notre personnel de maison, on les paye 300EUR /mois chacun, et pour ces gens peu éduqués mais qui ont une morale, ils s’estiment heureux de pouvoir vivre dignement de leur travail sans manquer de l’essentiel…

Pour info, le salaire moyen sur l’ile est de 150$, donc pas très étonnant que vous ayez de bonne relations avec vos employés de maisons si vous les payés plus de deux fois mieux alors qu’ils sont peu éduqué…

Il font bien plus que "vivre dignement" avec ce salaire qui correspond à celui d’un policier, d’un employé de banque ou d’un enseignant, surtout que je doute que vous appliquiez la coutume mauricienne qui est de payer les femmes 30% moins cher que les hommes pour le même poste parce qu’elles n’ont qu’a rester à la maison si elles sont pas contente.

Je pense qu’un employé de maison en Françe payé 2500€ par mois doit pas se plaindre non plus et pouvoir vivre assez ’dignement’ en effet.

Jule a écrit :

En effet, mais la langue parlée avec les locaux c’est le français à 100%, y compris avec les agents de l’administration.

Non, c’est la langue que Vous parlez avec les locaux et comme ils sont polis ils vous répondent en français. Si vous essayiez de leur parler en anglais, ils vous répondraient en anglais de la même manière.

Entre eux ils parlent créole. Il y’a que les snobs et, je sais pas pourquoi, les journalistes qui s’adresseraient en français à d’autres mauriciens. D’ailleurs ça vexe toujours énormément ma femme quand elle rentre dans un restaurent ou un magasin créole en suisse et qu’on lui parle en français, elle met toujours un point d’honneur à répondre en créole.

Surtout qu’il faut pas oublier que la maitrise généralisée des trois langues est récente, la génération de mes beaux-parents (50-60 ans actuellement) parle souvent très mal le français et pas du tout l’anglais, mais bon, ils savent pas lire ni écrire non plus, donc on ne peut que féliciter les mauriciens pour les progrès accomplis grâce à la généralisation de l’enseignement.

Si on veut vraiment s’intégrer et arrêter d’être un zoreille, je pense qu’apprendre et parler le créole est aussi important qu’apprendre le portugais au Portugal.

Jule a écrit :

Vous plaisantez je suppose. En France les politiciens sont au moins aussi corrompu, mais ne vont jamais en prison à la différence de Maurice! A mon avis ils devraient presque tous y être d’ailleurs!

En quoi c’est une plaisanterie ? Vous étiez pas au courant ?

FRAUDE ET CORRUPTION : Le grand oral de Navin Ramgoolam | Le Mauricien

Et s’il va en tôle c’est uniquement parce qu’il y a été envoyé par le camp d’en face qui profite d’avoir gagner les élections pour se faire une petite enquête/purge "anti corruption" à la chinoise en visant l’ancien premier ministre et tous ses proches.

Ils ont même provoqué un bank run en déclarant qu’une banque proche de lui opérait comme une pyramide de ponzi, sur ce point la situation est encore bien confuse mais il semble qu’au final la justice aille rien trouvé…

Après, je dis pas que c’est mieux ailleurs, mais je dis que tout n’est pas rose à Maurice.

Jule a écrit :

Ok, à condition d’accepter que l’on peut dire la même chose de la France avec un facteur d’amplification de 10. Oui je me sens 10 fois plus en sécurité ici qu’en France, malgrès les quelques aggressions qui defrayent la chronique. C’est tout petit ici et c’est une ile, le moindre fait divers prend des grandes proportions.

Bah, vous dites ce que vous voulez de la France, ça me concerne assez peu vu que je suis Suisse.

Mais ça fait 10 ans que je travail régulièrement sur Paris et j’ai jamais ressenti la moindre insécurité, même pendant les fameuses émeutes de 2005. Après je fréquente exclusivement le centre de Paris(du 1er au 9ème) et la Défense, ça doit aider, je pense.

Un peu comme vous qui devez vivre à Maurice que dans les "bons" coins vu vos moyens.

De nouveau, j’ai aucune passion pour la France, assez peu pour la Suisse non plus d’ailleurs, et il y’a de forte chance que je finisse ma vie à Maurice mais je trouve que présenter l’île comme un petit paradis où tout va bien est trompeur.

Et surtout dans le cadre d’une discussion sur l’expatriation du rentier car le rentier partant à Maurice doit passer par les fameux programmes à 500K$ pour s’acheter le status de résident + toucher suffisamment pour payer l’entretient et vivre sur place, on est bien loin des destinations "low cost" style Portugal/Espagne/Maroc.

Hors ligne

 

#6 23/04/2015 14h56 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   15 

SwissInParis a écrit :

Pour info, le salaire moyen sur l’ile est de 150$, donc pas très étonnant que vous ayez de bonne relations avec vos employés de maisons si vous les payés plus de deux fois mieux alors qu’ils sont peu éduqué…

Les femmes de ménages, les jardiniers, les chauffeurs… coûtent plutôt 200/250 EUR par mois.
Aprés on peut toujours trouver moins cher, mais pour des gens que je cotois tous les jours et qui ont parfois la responsabilité de garder mes enfants, je préfère des gens souriant d’un niveau un peu plus haut, qui en effet s’estiment bien payés. J’ai compris que bien souvent, les bonnes comme ils les appellent (les blancs Mauriciens) sont maltraités, et ça c’est triste.

Quant aux employés de mon entreprise c’est une autre affaire, ce sont des gens très qualifiés.

SwissInParis a écrit :

En quoi c’est une plaisanterie ? Vous étiez pas au courant ?

http://www.lemauricien.com/article/frau … -ramgoolam

Je me suis peut être mal exprimé, la plaisanterie c’est que vous présentez la corruption comme un désavantage à Maurice, sauf qu’en France c’est au moins autant, et surtout les crapules de politiciens francais ne vont jamais en prison.
Ramgoolam y a été envoyé par le camp d’en face qui profite d’avoir gagner les élections, en effet, mais en France malheureusement ce ne marche pas comme ça.
Sarkozy, Chirac, Copé, Cahuzac, Thévenoud et j’en passe une très longue liste, tous devraient être en prison.

SwissInParis a écrit :

Après je fréquente exclusivement le centre de Paris(du 1er au 9ème) et la Défense, ça doit aider, je pense.

Ne fréquentez pas la Défense aprés 20h, vous risquez d’avoir des surprises.

SwissInParis a écrit :

Et surtout dans le cadre d’une discussion sur l’expatriation du rentier car le rentier partant à Maurice doit passer par les fameux programmes à 500K$ pour s’acheter le status de résident + toucher suffisamment pour payer l’entretient et vivre sur place, on est bien loin des destinations "low cost" style Portugal/Espagne/Maroc.

Bien entendu, mais il s’agit d’expatriation fiscale, et un petit rentier avec 1M ou moins de patrimoine a peu d’intérêt (financier) à partir.
Aprés s’il s’agit d’aller se la couler douce au soleil, je conseillerais à un petit rentier d’aller en Asie du Sud Est, il y sera comme un rois!

Hors ligne

 

#7 28/04/2015 17h07 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Administrateur
Réputation :   1307 

Voilà qui plaira à Jules !

Les Echos a écrit :

Le top 10 des pays les moins fiscalisés où il fait bon s’expatrier

Le cabinet Bradley Hackford publie son classement annuel des pays appliquant un taux d’imposition neutre ou faible sur les revenus des personnes physiques. Celui-ci tient également compte de la qualité de vie et de la sécurité juridique et physique.

« Les exilés fiscaux ne sont pas des évadés », écrit l’avocate fiscaliste Manon Sieraczek-Laporte dans son enquête parue en 2013 Exilés fiscaux. Tabous, fantasmes et vérités. Alors que l’exil fiscal reste toujours difficile à quantifier en France - en 2011, près de 35.000 assujettis à l’impôt sur le revenu étaient expatriés, selon le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur « l’exil des forces vives de France » - le cabinet spécialisé Bradley Hackford publie son classement annuel des destinations les plus en vue pour l’expatriation fiscale.

Toutes ont en commun un taux d’imposition neutre ou faible sur les revenus des personnes physiques. Mais le classement prend aussi en compte la qualité de vie du pays, la sécurité juridique et physique, sa situation géographique et ses centres d’intérêt, mais aussi la qualité du programme d’investissement économique développé par le gouvernement local pour favoriser l’investissement des nouveaux résidents.

Antigua-et-Barbuda

Nouvelle entrée dans ce classement annuel, Antigua-et-Barbuda propose un programme de citoyenneté par investissement permettant d’acquérir la nationalité du pays ainsi que la résidence. « Les programmes combinant nationalité et résidence répondent à un nouveau besoin chez les expatriés compte tenu de l’évolution progressive des considérations fiscales liées à la nationalité », souligne Bradley Hackford.

L’obtention de la nationalité du pays nécessite la réalisation d’une contribution non remboursable de 250 000 dollars dans le programme de citoyenneté du gouvernement. Il est également possible d’opter pour l’acquisition d’un bien immobilier agréé par le programme de citoyenneté du gouvernement et d’une valeur minimale de 400 000 dollars.

Les personnes ayant acquis la nationalité au travers de ce programme peuvent ensuite devenir résidentes d’Antigua et bénéficier d’une exonération totale d’impôts sur les revenus de source étrangère. Seuls les revenus provenant d’activités menées à Antigua et Barbuda sont imposables.

Le Royaume-Uni

Le Royaume Uni offre la possibilité d’acquérir le statut de résident « non-domicilié » ou « non-dom ». Ce statut spécifique, qui s’adresse aux personnes de nationalité non britannique, permet de vivre en Angleterre sans être imposé sur ses revenus de source non locale ni sur sa fortune placée en dehors du Royaume Uni.

Les personnes ayant optées pour ce statut bénéficient de ce régime spécifique durant leurs 7 premières années de résidence dans le pays. Un forfait fiscal minimum doit ensuite être acquitté chaque année.

La position stratégique de Londres et sa qualité de vie ainsi que son dynamisme en font également une place particulièrement attractive pour les personnes disposant d’un important patrimoine. Selon les chiffres donnés par le maire de Londres Boris Johnson, 240.000 Français vivent aujourd’hui dans la capitale britannique.

Monaco

Vivre à Monaco permet de bénéficier d’une absence totale d’imposition sur les revenus, à l’exception des personnes de nationalité française qui continuent à payer leurs impôts en France. Il leur faudra donc acquérir une seconde nationalité au préalable et renoncer ensuite à la nationalité française si elles désirent bénéficier de ce régime fiscal.

Il n’existe pas, non plus, à Monaco d’impôt sur la fortune, la succession ou les donations envers les héritiers directs (parents, conjoints, enfants). Cela concerne aussi bien le patrimoine situé à Monaco qu’à l’étranger.

Pour les expatriés, l’obtention de la résidence monégasque nécessite notamment de pouvoir démontrer une situation de fortune importante et donc de pouvoir vivre à Monaco sans avoir besoin d’y travailler (qu’il s’agisse d’une résidence louée ou achetée). Le requérant à la résidence monégasque doit par ailleurs ouvrir un compte bancaire à Monaco et y déposer un minimum de 500.000 euros.

La principauté de Monaco, avec son offre de loisirs haut de gamme et sa sécurité reconnue continue d’attirer de nombreux résidents provenant de différents pays, notamment d’Italie, de Russie et plus récemment de Suisse.

Andorre

Petite principauté située entre la France et l’Espagne, l’Andorre attire à la fois les français et espagnols frontaliers en raison de sa fiscalité très favorable mais également les étrangers non européens, notamment russes, qui apprécient la situation géographique du pays ainsi que son haut niveau de sécurité.

L’obtention de la résidence pour les personnes financièrement indépendantes nécessite notamment de réaliser un investissement d’un montant de 350.000 euros minimum dans le pays et d’effectuer le dépôt d’une caution de 50.000 euros. L’imposition sur les revenus des personnes physiques y est de 10 %.

L’Île Maurice

L’île Maurice, est très prisée des français qui apprécient l’usage de la langue française et la faible taxation du pays. L’imposition sur les revenus des personnes physiques y est de 15 %.

La procédure d’obtention de la résidence y est « simple », selon Bradley Hackford. Elle consiste notamment à acheter un bien immobilier sur l’île d’une valeur minimale de 500.000 dollars américains. Ce programme, baptisé «  IRS » pour « Integrated Resort Scheme », a été lancé par le gouvernement mauricien en 2002 afin d’encourager la construction et la vente de villas de luxe à des étrangers dans des emplacements particuliers. Ces acheteurs internationaux ont le statut de « résidents mauriciens » tant qu’ils sont propriétaires des villas agréées par le programme.

Malte

Devenir résident à Malte permet, sous certaines conditions, de n’être imposé que sur ses revenus de source locale. Les revenus de source étrangère, et non rapatriés à Malte, sont eux exonérés. Plusieurs statuts spécifiques destinés aux européens, aux non-européens et aux retraités permettent de bénéficier d’un régime analogue à celui de « non dom » en Angleterre.

Gibraltar

Gibraltar dispose d’un statut spécifique (dit de « catégorie 2 ») permettant aux résidents optant pour ce statut de bénéficier d’une fiscalité attractive et prévisible tout en bénéficiant des avantages liés à l’appartenance du pays à l’Europe.

L’imposition des personnes physiques à Gibraltar sous ce statut est limitée aux premières 80 000 livres gagnées par an. Les revenus supérieurs à ce montant ne sont pas fiscalisés. Le forfait maximal d’imposition est donc de 28 360 livres. A noter qu’un minimum de 22 000 livres d’impôts annuels est à acquitter.

Emirats Arabes Unis, Dubaï

La possibilité d’implanter une société dans l’une des nombreuses zones franches de Dubaï puis d’obtenir la résidence dans le pays permet à Dubaï d’attirer de plus en plus d’expatriés. Les sociétés implantées dans les « free zones » peuvent être détenues à 100 % par des étrangers.

Le taux d’imposition pour les sociétés est de 0 %, il est en est de même pour les revenus des personnes physiques résidentes qui ne sont soumises à aucun impôt.

Caïmans

Les Caïmans sont une destination réputée avec un taux d’imposition de 0 % tant pour les sociétés que pour les personnes physiques. Les Caïmans ont mis en place une zone économique spéciale permettant aux personnes actives d’obtenir la résidence en constituant une société dans cette zone.

Il est également possible d’opter pour la résidence sans permis de travail en démontrant la possession de revenus extérieurs et en réalisant un investissement de 500.000 $ CI localement (soit 562.273, 75 euros).

Source : Expatriation : le top 10 des paradis fiscaux

Source originale : Expatriation : top 10 des pays les moins fiscalisés en 2015

Etrangement, le Portugal n’a pas été cité, peut-être car les avantages sont limités à dix ans.

Hors ligne

 

#8 28/04/2015 17h39 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   13 

Bof, il parlent bien de l’Angleterre alors que l’avantage dure 7 ans… je pense que c’est plutôt un classement anglo-centrique qui a du être récupérer sur un site et traduit : une grosse part des entrées sont d’ex colonies de la couronne.

Pour Maurice, il doit y’avoir des IRS qui ne sont pas des arnaques, mais toutes celles que j’ai vue présentent une mauvais rapport qualité/prix sauf que pour avoir un meilleur rapport il faut pouvoir accéder au marché local réservé aux mauriciens.

Néanmoins pour les rentiers avec de gros patrimoines et de gros revenus, cela peut devenir intéressant, surtout qu’il y’a pire comme endroit pour passer sa retraite.

Par contre, pour un status d’entrepreneur, je suis bien d’accord avec Jule, l’Ile Maurice c’est génial. Si un jour je monte une boite je pense que ce sera là-bas.

Outre l’aspect taxes qui est souvent mis en avant, on a quand même une population, jeune, plutôt éduquée qui parle Français + Anglais + d’autres langues utiles genre chinois ou certaines langues indiennes et qui a un vrais sens du service vu qu’ils sont formés dès l’école pour ça avec des salaires assez faible.

Il y’a tout un écosystème numérique qui est entrain de se mettre en place + un système import/export déjà bien rodé avec une position géographique pas mal.

Le pays se modernise à une vitesse impressionnante, même en 7-8 ans, depuis mes premiers voyages là-bas, on voit des différences flagrantes.

D’ailleurs, je pense régulièrement à investir sur la bourse locale car je pense qu’il y’a pas mal d’entreprises locales qui peuvent connaître des développements intéressants malheureusement pour le moment d’autres projets monopolisent mes finances mais une fois que ce sera fait, je ferrai peut être des posts sur les entreprises mauriciennes…

Hors ligne

 

#9 28/04/2015 18h07 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   23 

Cote Royaume Uni, c’est rien sur ce qui est a l’etranger pendant 7 ans puis un montant annuel de 30,000 GBP a partir de 7ans.

C’est tres interessant pour les personnes ayant beaucoup en dehors du pays.

Dans les avantages, un point qui est peu souvent mentionne, c’est la simplicite et la stabilite (2 choses qui ne sont helas pas famillieres des gouvernements francais successifs).

Classement interessant avec des pays ou il fait bon vivre.

Hors ligne

 

#10 30/04/2015 13h40 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   

Que pourriez-vous dire sur la dingue? Les autres maladies et dangers?
Pour les vacances, cela ne m’inquiète pas puisque la probabilité lors d’un court séjour est faible mais si on vit à un endroit, on doit se protéger.

Avez-vous d’autres possibilités  pour se nourrir ou de commander de la nourriture sur internet.. que sais-je?)?

J’ai trouve l’Ile de Maurice certes belle mais chère.
Puisque vous y vivez, vous avez peut-être d’autres moyens pour détourner ces désavantages?

Moi, ce serait plutôt la Polynésie, je crois *g*
Oh, ne me donnez pas des idées :-)

Dernière modification par maprovence (30/04/2015 13h42)

Hors ligne

 

#11 30/04/2015 13h46 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   337 

> Maprovence,

la dEngue, pas la dIngue ;-)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#12 30/04/2015 14h06 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   13 

Pour la dengue, il faudrait demander à un spécialiste des maladies tropicales mais je pense pas qu’il y’aille de problème particulier de santé et autres maladies spéciales sur Maurice, en tout cas j’en ai jamais entendu parlé pendant mes voyages la-bas à part le cas du chikungunya mais ça touchait essentiellement les locaux pauvres.

Généralement, pour contrôler ce genre de risques j’utilise toujours les conseils aux voyageurs du DFAE, le Département des Affaires Etrangères pour la Suisse : Conseils aux voyageurs – Maurice

Ça marche pour tous les pays même les plus exotiques, il y’a probablement la même chose en France mais je connais pas.

Après, pour commander sur internet, oui, on peu mais le choix est assez restreint et toute l’île n’est pas couverte, comme en France tout le territoire ne l’est pas.

Dans la capitale je sais qu’on peut notamment se faire livrer des pizzas par Debonairs Pizza, il y’a aussi pas mal de fast food classiques ou sud africain et des tonnes de petits restaurants formidables où on mange pour trois fois rien voir pour quasi rien si on aime, comme moi, la street food.

En fait, ce qui coûte cher c’est d’essayer de vivre "à la française", notamment tout ce qui est laitages, vu qu’il s’agit d’importations et qu’ils sont donc plus cher qu’en France, par contre si vous cherchez des produits locaux, des poissons frais et autres, vous les trouverez bien moins cher et bien meilleurs qu’en France.

Mais bon, si on est installé sur place, comme à dit Jule : avoir du personnel de maison coûte entre 200€ et 300€ par mois donc autant se trouver une bonne cuisinière et profiter de la cuisine locale qui est excellente.

D’ailleurs, si vous voulez la découvrir, ma femme et moi tenons un blog de cuisine : www.cuizinemaurice.com

Après, Maurice est cher, surtout en touriste, forcement, vu qu’ils visent un tourisme haut de gamme, il faut savoir que même avec les prix qu’ils pratiquent il y’a quasiment 1 million de touristes par an qui visitent l’île pour une population d’un poil plus d’un million d’habitants.

Ils sélectionnent donc leurs touristes notamment a travers le prix du billet d’avion qui descend rarement en dessous de 1500€ par personne.

Il y’a quelques petits trucs qui permettent de réduire la facture, notamment partir en dehors des dates de haute saison, surtout en dehors de la semaine entre noël et nouvel an qui est hors de prix même pour Maurice, les prix les plus raisonnable c’est au printemps (avril mai) et à l’automne (septembre, octobre) en prenant le vol bien à l’avance.

Après, bien sur, il faut éviter les gros hôtels plein d’étoiles, les formules tout inclues et préférer les villas/appart hotel avec cuisine.

Le truc c’est que j’ai une vision un peut spéciale de l’île vu que j’y vais en grande partie pour voir ma belle famille et qu’on fait bien moins de plages que le touriste moyen.

Par exemple, il me viendrait jamais à l’idée d’aller dans des pièges à touristes genre l’île aux cerfs ou d’acheter des bouteilles de rhume à prix touristes après la visite d’une distillerie alors qu’on retrouve les mêmes moins cher dans les super marchés mais d’un autre coté les visites de distillerie et l’île aux cerfs font partie de "l’expérience touristique mauricienne" donc c’est un peut difficile de dire "allez y pas, c’est de l’arnaque".

Même chose avec les transports, en tant que touriste, on vous propose beaucoup d’excursion en bus confortable et climatisé, mais souvent cher. Perso je prend le bus comme les locaux et je paye presque rien ou je loue une voiture à la journée si c’est compliquer d’aller en bus mais je suis pas sur qu’un touriste aille envie de se retrouver bringuebalé dans un bus mauricien sans clim pour économiser quelques euros…

P.S. ; dans les trucs marrants mais complètement inutilisable par les touristes, il faut savoir que sur Air Mauritius, un Aller-Retour Paris-Maurice est nettement plus cher qu’un Aller-Retour Maurice-Paris donc si on vit sur place, il vaut mieux prendre un aller simple la première fois puis prendre que des aller-retour depuis Maurice, ce sera nettement moins cher.

Pas mal de retraités qui passent l’hiver à Maurice prennent comme ça des billets Maurice-Paris avec un séjour de 5-6 mois à Paris vu qu’eux peuvent prévoir bien à l’avance les dates de leurs déplacements.

Dernière modification par SwissInParis (30/04/2015 14h31)

Hors ligne

 

#13 04/05/2015 09h43 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   183 

Bonjour,

Savez vous si les intérêts, dividendes et plus values sur valeurs mobilières sont imposées à Maurice s’ils sont perçus/réalisés à l’étranger (directement perçus par une personne physique résidente)

De même pour Les retraits sur un contrat d’assurance vie détenus à l’étranger ?

Car si les revenus étrangers doivent être imposés à la flat tax de 15% à Maurice, je trouve que la fiscalité n’est pas si favorable que cela

BaV

Hors ligne

 

#14 15/05/2015 14h40 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   13 

Bonjour,

Désolé d’avoir mis autant de temps à répondre mais j’espérais que quelqu’un plus au point le face à ma place.

Pour les détails de l’imposition Mauricienne, il faudra consulter un expert car si je prévois d’y passer ma retraite c’est dans une 30ène d’année, la situation fiscale aura bien le temps d’évoluer d’ici là et je ne me suis donc pas trop intéressé à ce genre de détails pour le moment.

Après, je dirais tout de même que la flat tax mauricienne à l’avantage de ne pas être un régime exceptionnel, au contraire du Portugal, de l’Angleterre et autres : il y’a pas de durée de validité et, surtout, l’ensemble des Mauriciens la paye qu’ils soit d’origine maucienne ou étrangère.

Du coup, elle est probablement beaucoup plus stable que ces régimes dérogatoires spéciaux qu’on a vu apparaitre ces derniers temps pour essayer d’attirer des "bons clients" et il y’a peu de risques qu’elle augmente d’un coup sans provoquer pas mal de protestations dans la population.

Hors ligne

 

#15 15/05/2015 15h01 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   183 

Merci pour votre retour, il serait intéressant qu’un résident Mauricien qui touche des revenus étranger réponde

Les pseudo experts (francophones) ne connaissent pas grand chose à la fiscalité quand on rentre dans le détail, ils vendent de l’IRS pour ceux qui veulent venir, ce qui est loin d’être une bonne solution, ou du offshore pour les Non résident (fraudeurs éventuels ?)

Sur le site du MRA, il est inscrit "Income derived by a resident individual from outside Mauritius is taxable in Mauritius on a remittance basis "

Foreign Income

Cela veut il dire que  je suis imposé au taux de 15% sur l’argent que je fais rentrer à Maurice ?

Par exemple, je touche 200ke d’intérêts hors Maurice et que je fais rentrer 50ke à Maurice pour payer mes frais, je vais payer 15% sur 50k et 0 sur 150?

C’est une question de taille, car cher Swiss, être imposé au taux de 15% sur mes revenus ne me fait pas du tout rêver !

BaV

Hors ligne

 

#16 15/05/2015 17h08 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   13 

Comme je l’ai déjà dis, faudra voir un expert… mauricien de préférence, il doit bien y’en avoir des compétant même s’ils font probablement pas trop de pub sur internet, je pense que Jules vous sera plus utile que moi pour ça : pour son entreprise il doit bien avoir des contacts dans le milieu.

Après, très honnêtement, le truc c’est qu’ils s’en fichent un peu de vous faire rêver…

Ils ont un cadre assez fabuleux que ce soit en terme de paysages, de climat, de population, d’infrastructure etc. etc. Ils ont une économie saine (même si trop axée sur le tourisme), avec peu de déficits et de belles perspectives de croissance.

On est bien loin du Portugal qui essaye de relancer son économie en faisant venir de riches étrangers, eux les riches étrangers les payent très cher pour venir se reposer deux semaines sur leurs plages.

Leur seul vrais problème c’est que l’île n’est pas extensible et qu’elle ne peut pas accueillir trop de monde sans perdre de son charme et ça les pousse plutôt à hausser les barrières d’accès à l’ile qu’a la brader.

Donc ils sélectionnent les gens qui viennent s’installer avec les IRS et ils les taxent raisonnablement pour que tous le monde y trouve son compte.

Je pense que dans le temps, on va plutôt vers un durcissement des conditions d’accès à Maurice que vers un accès plus facile. Sauf s’il y’a tout d’un coup une grosse crise du tourisme, là ça changerait tout (et encore, le luxe résiste bien aux crises).

Mais ils se rendent bien compte que cette dépendance à une seule industrie est néfaste et ils essayent de se diversifier en faisant venir des investisseurs comme Jules donc c’est en amélioration constante.

Hors ligne

 

#17 09/06/2015 17h21 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   13 

Tiens, je suis tombé sur une article d’un journal suisse sur les pays pour la retraite, on y retrouve Maurice, mais aussi beaucoup d’autres choix, je le trouve bien plus complet et intéressant que l’article des échos cité avant :

Ces pays où il fait bon vivre après 65 ans  - Économie, Les plus de la rédaction - Bilan

Visiblement il existe à Maurice un status spécial retraité dont je n’avais pas connaissance qui exige simplement 40’000$ de retraite annuelle sans forcement passé par un IRS ce qui est plutôt intéressant.

A noter qu’on trouve même la France dans la liste, déconseillée pour les impots mais appréciée pour le cadre de vie, principalement dans le sud.

Dernière modification par SwissInParis (09/06/2015 17h24)

Hors ligne

 

#18 18/10/2015 18h38 → Ile Maurice : s'expatrier à l'Ile Maurice

Membre
Réputation :   

Je m’adresse à Jule dont les commentaires m’intéressent. Y ai séjourné en 1975 et envisagerais d’y retourner en vue d’une possible expatriation.
Faute d’entrer en contact avec Jule, SwissInParis m’intéresserait.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "ile maurice : s'expatrier à l'ile maurice"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech