Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Etes-vous favorable à la généralisation du tiers-payant ?


Oui

21% - 18
Non

73% - 60
Sans réponse

4% - 4
Nombre de votants : 85

#76 12/04/2015 18h12 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   25 

Zorglub a écrit :

fifi55 a écrit :

Si vous saviez la patience et l’empathie qu ’il faut pour soigner certains patients vous comprendriez  que nous n’en n’ayons plus pour le reste qui ne concerne pas le soin.

Remarquez aussi qu’aucun soignant ne réclame quoique ce soit , juste qu’on le laisse faire son métier de soignant.
.

Malheureusement les choses ne sont pas si simples: la collectivité paie; il est donc normal qu’elle ait aussi un droit de regard.

La collectivité, ce grand truc anonyme, c’est qui?
C’est vous, c’est nous, les contribuables, dont font partie les patients, et aussi les soignants.

Si la collectivité a un droit de regard, peut-être que les médicaux et paramédicaux, en tant que contribuables finançant un système qu’ils paient aussi et dont ils sont acteurs, ont non pas un droit de regard, mais un droit déjà à être écoutés dans un projet qui les concerne au premier chef?

Mais bon, en dix ans que je suis en libéral, je n’ai eu de sollicitations de la sécu que pour deux choses : contrôler mes flux financiers, à savoir justifier que les prescriptions étaient bien existantes (même si elles avaient été transmises à la caisse par trois autres collègues, ce que bien sûr personne n’arrivait à retrouver dans les bureaux, m’obligeant à devoir refaire faire une ordonnance-mais personne ne trouvera cela absurde, n’est-ce pas, ni couteux en énergie non employée pour du "vrai" travail).
Et sinon pour me donner des directives.

Par contre, jamais l’on m’a demandé ce que je pensais en tant que personnel sur le terrain, ni mes idées. Donc ce n’est pas faute d’avoir des idées ou de vouloir en donner, comme certains pensent ici…simplement, faudrait déjà qu’on soit écoutés par ceux qui décident.
Pour ma part, mon sentiment est clair et non ambigu : je n’ai pas l’impression que la volonté d’écouter les gens de terrain existe. Je l’aurais vu!

Par contre, revenant au tiers payant, jusqu’à présent, la mutuelle la plus représentée sur mon département pour les indépendants, jusqu’à présent ne m’a pas invité à me conventionner pour faire du TP. Au contraire, elle m’avait dissuadé de faire le TP, me disant que ce serait plus simple pour les remboursements.
Donc là, ce ne sont pas les soignants qui sont en cause. Et on ne me fera pas croire qu’informatiser la procédure entre la mutuelle en question et les caisses est impossible, vu que d’autres le font depuis bien plus longtemps.
Et il y a deux ans, lors d’un rendez-vous à la CPAM locale, j’ai eu droit à mes statistiques. Je faisais 70 pour cent de tiers payant sur les 100 pour cent. La moyenne était de 60. On m’a dit que ce serait bien que j’en fasse moins, afin que les gens se rendent compte du coût. J’ai donc compris qu’on me chargeait du sale boulot. Chose que je ne fais pas. Le TP existe, je le pratique, je ne vais pas compliquer ce qui l’est déjà assez afin de rentrer dans des cases statistiques qui sont des objectifs qui ne sont pas mon problème mais celui de ceux qui les ont créés.

Autrement dit, l’on tient en façade un discours, mais derrière il se passe le contraire. Alors avant de renverser la table, on ferait mieux de règler les problèmes déjà existants et d’améliorer ce qui peut déjà l’être.
Et tout comme je constate depuis longtemps que soigner quelqu’un qui ne le veut pas est voué à ne pas fonctionner, faire passer une loi sans dialogue et sans concertation génèrera des problématiques qui se surajouteront à celles déjà existantes, et ne résoudra pas les problèmes de fond.

N’oubliez juste pas que quand vous voulez de l’empathie, nous, nous arrivons, avec ces choses qui se surajoutent entre nous et le patient. Et qui nous empèchent de nous concentrer sur ce qui devrait être notre problème premier : comment aider le patient. Elles génèrent des tas de micro-informations parasites à gèrer dont vous n’imaginez pas le nombre, car cela ne vous est pas dit, mais cela n’empèche en rien la réalité de leur existence. Quand on multiplie les sources de sollicitations pour l’attention, on ne peut plus être bien attentif à ce pour quoi l’on est présent au départ. J’ai beau essayer, j’ai des limites humaines!

Sinon les agents immobiliers, et commençants, cités au-dessus, ont le droit aussi d’être empathiques et bienveillants!
Les patients aussi!
Après tout, ces qualités ne sont pas une exclusivité des soignants!

Parce que les soignants, médecins, etc…et bien voyez-vous, et bien eux aussi ils peuvent être malades, et connaître ce qu’est la condition du patient. Alors que la réciproque n’est pas forcément vraie.

Dernière modification par Lausm (12/04/2015 18h14)

Hors ligne

 

#77 12/04/2015 19h03 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   70 

fifi55 a écrit :

Je vous explique une chose toute simple-:
-80% des praticiens sont des femmes en 2014
-33% de ces femmes ne pratiquerons jamais leur Art (source dentiste conseil secu )
-33% de ces femmes pratiquerons a mi-temps
-33% a plein temps

Cher confrére, permettez-moi de rectifier :
80% des étudiants en dentisterie sont des femmes en 2014. Les dentistes en exercice sont toujours majoritairement des hommes en France aujourd’hui.

Pour l’argument sur le fait que les femmes travaillent moins que les hommes, je vous répondrai certes, au cabinet, car elles ont leur deuxième journée de travail quand elles rentrent à la maison. Comme vous le savez en 2014 les femmes de toutes professions ont toujours un temps de loisir nettement inférieur à celui des hommes.
Enfin, elles travaillent moins jusqu’à ce qu’elles divorcent….

Personnellement je travaille à temps plus que plein, et j’envisage de mettre la clé sous la porte à peu près au même âge que vous et en partie pour les mêmes raisons. Trop de tracasseries!
Confraternellement vôtre.


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#78 12/04/2015 19h40 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   74 

L’enorme avantage de cette reforme selon moi est que le seul responsable vis à vis des patients cela va etre le medecin.
Si l’etat ou les mutuelles veulent jouer le jeu (rembourser autant qu’avant la tpg sera une avancée.

Mais si l’etat veux derembourser massivement les medicaments, les mutuelles veulent vouloir augmenter leur profit, comme le dit zorglub et comme le pense une majorité de francais : Les salauds seront les nantis de medecins et paramedicaux qui ne veulent pas jouer le jeu.

Dernière modification par francoisolivier (12/04/2015 19h41)

En ligne

 

#79 12/04/2015 20h41 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   

Vous me citez donc je vous réponds:

1. je ne vois pas trop ce que vous voulez dire: vos propos, excusez-moi, me semblent bien confus.

2. je n’ai jamais parlé de "nantis de médecins" et ne situe pas le débat sur ce plan (il m’importe peu de savoir si les médecins sont nantis ou non: par rapport à qui? sur quels critères? tout cela n’a guère d’intérêt ici) mais j’ai seulement souligné que les dépenses de santé  étaient devenues excessives pour le pays et devaient absolument être maîtrisées sérieusement. Qu’aucun gouvernement n’ose s’y attaquer depuis belle lurette, on le comprend, mais pour le déplorer aussitôt.

La réforme M.T.  (réforme qui comprend bien d’autres aspects plus importants mais dont on ne parle pas ou peu) n’a pas tant pour but de généraliser le TP que de permettre un contrôle et un guidage de certaines dépenses. Le TPG dont je ne suis ni un détracteur ni un partisan n’est qu’une façade qu’on peut juger de bonne guerre pour ce faire. Mais qu’un ministre commence, je dis bien commence, à s’attaquer au problème est un début.
Je regrette également les réactions purement corporatistes et l’oubli d’une certaine éthique: quand je lis, ici même, sous la plume ingénue d’un intervenant qu’il préfère ne pas extraire une dent qui devrait l’être car l’acte n’est pas assez payé, je suis assez inquiet pour ne pas dire plus.

Hors ligne

 

#80 12/04/2015 21h07 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   96 

Hello,

Afin de recentrer le sujet, j’ai apporté plus haut comme argument que toute façon en cas de difficulté les médecins attendent le remboursement de la sécu ou la fin du mois pour encaisser le chèque du patient.

Argument qui n’a pas été relevé. Je ne vois donc pas pourquoi il y a autant de débat sur le TPG, il ne sert à rien à part foutre le "bordel". Ceux qui pensent que cela n’augmentera pas la demande de soin ont pourtant l’exemple du TPG pour les médicaments, ce qui a fait exploser la demande. Comment être aussi naïf en ne pensant pas que cela va créer de l’inflation de demande ?

Hors ligne

 

#81 12/04/2015 21h10 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   48 

Zorglub,

Si votre employeur vous demande de procéder à une mission ou une tâche pouvant prendre jusqu’à une heure, que celle ci présente un risque pour votre santé ( risque de coupure, blessure et contamination par sida , hepatite), mais aussi un risque légal et pénal ( votre client peut facilement pour x raisons sujectives vous assigner), et que la rémunération proposée par votre patron ne couvre même pas les frais que vous engagez, qu’en penseriez vous?
Aurez vous toujours autant de bravoure à obéir à votre patron avec le sourire et le sentiment du travail accompli pour la beauté du geste? Ou est ce que vous aimez simplement imposer ces contraintes aux autres et remettre en cause leur courage et leur éthique s’ils rechignent à ceci plusieurs fois par jour?

Dernière modification par swantonbomb (12/04/2015 21h11)

Hors ligne

 

#82 12/04/2015 21h11 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   82 

@Roudoudou : C’est totalement faux. Exemple également pour la CMU ou les kinés pour ceux qui l’ont mis en place. La demande n’a pas du tout explosée c’est un argument fallacieux et mensonger.

Dernière modification par BorderLine (12/04/2015 21h11)

Hors ligne

 

#83 12/04/2015 21h12 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   48 

Borderline

Si la demande n’a pas explosé c’est que donc il n’y avait pas de problème d’accès aux soins? Pourquoi donc ce tpg alors?

Hors ligne

 

#84 12/04/2015 21h18 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   82 

Je suis pas Ministre de la santé. Mais je dis par contre que ce contre-argument n’est pas recevable.

D’un point de vue du client pardon il faut dire patient j’oubliais, je suis bien content de pas avoir à avancer de l’argent qui me sera rendu 1 semaine plus tard  en deux ou trois fois (sécu mutuelle et co). Un tel procédé de faire est totalement idiot.

Dernière modification par BorderLine (12/04/2015 21h21)

Hors ligne

 

#85 12/04/2015 21h20 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   48 

Ok donc vous réfutez un argument sans pouvoir apporter de chiffres concrets ou partager une expérience de terrain. Très bien.

Hors ligne

 

#86 12/04/2015 21h33 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   82 

Vous êtes particuliérement retord

La derniére étude du CREDES/IRDES (2000) par Dourgnon et Grignon, sur la conséquence du tiers payant ( dont l’IGAS a d’ailleurs confirmé que les conclusions sont identiques à la situation actuelle) affirmait :

- Tiers-payant et dépense de santé sont corrélés positivement. Cela ne signifie nullement que
le recours au tiers-payant pousse ex nihilo l’assuré à consommer plus.
-  Cet effet de trésorerie explique que le tiers-payant agisse plus chez les pauvres que chez les
riches : on ne peut donc vraiment parler d’un effet inflationniste (qui augmenterait tous les
coûts de soins chez tous les assurés), mais plutôt d’un rattrapage par les pauvres du volume
de soins que consommaient déjà les ménages non concernés par la contrainte de liquidité.

De plus pourquoi tout ce bordel alors que les Kinés, les radiologues, les labo d’analyse et les pharmaciens l’appliquent, parfois depuis plus d’une décennie ?

Qu’il y ait des choses à améliorer, que le systéme ne soit pas parfait, que ce ne soit pas l’idéal, on en convient tous, mais rejeter tout en bloc ne fait pas sens.

Et quand on voit certains propos de quelques praticiens sur ce forum, sur l’exil fiscal, le black et compagnie, le fait que vous crachiez sur la société qui vous a payée vos études (200k aux usa sinon, c’est une autre possibilité et un autre choix social aussi) on se demande si ce n’est pas devant le serment d’hypocrite que vous prêtez serment.

Je vais arrêter là la discussion, de toute manière le même débat serait possible avec les notaires, les huissiers etc., bref tout ceux à qui on touche un peu de leurs priviléges.

Dernière modification par BorderLine (12/04/2015 21h41)

Hors ligne

 

#87 12/04/2015 21h35 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   96 

BorderLine a écrit :

@Roudoudou : C’est totalement faux. Exemple également pour la CMU ou les kinés pour ceux qui l’ont mis en place. La demande n’a pas du tout explosée c’est un argument fallacieux et mensonger.

"Totalement faux", "Fallacieux", "Mensonger" : Avant de monter sur vos grand chevaux, regardez l’effet sur les médicaments.

Avez vous une source pour la CMU et les kinés qui montrent que depuis l’introduction du TPG n’a pas évolué bien plus que le reste ou les années le précédant ?

@BorderLine : ma femme en a ras le bol des gens comme vous, GBL ou autres consors car vous ne connaissez ni la réalité du terrain ni le métier et vous n’avez jamais foutu les pieds dans une salle de garde ni dans un service d’urgence du coté médecins. Cela ne vous empeche pourtant pas de distribuer des bons points à coups de jugements d’ayatollah ou de rapports…

- Vous parlez de paiement des études ? Vous vous moquez du monde ?

Un externe bosse pour moins d’1 euro de l’heure pendant 3 ans et un interne fait 5 ans, 80 heures par semaines des astreintes le week end pour 1500 eur par mois. C’est ça la compensation. Ne parlez donc pas s’il vous plait d’études gratuites.

Vous avez détourné les propos de l’autre intervenant qui parlait de "black", il disait que d’autres professions en font : pharmaciens, commerçants etc…alors que les médecins ne peuvent pas

Sa profession est raillée, jalousée pour les niveaux de salaire "les médecins gagnent trop etc…" le résultat sera sans appel, ce sont les gens dans le besoin qui vont souffrir, car réaction de préservation oblige elle va renoncer à affronter toutes ces merdes administratives, en plus pour se faire critiquer et donner une leçon de morale et de contribution à la société par des gens qui passent leur temps à optimiser leur fiscalité et faire de l’immobilier (ce que je respecte toutes choses égales par ailleurs).

Si vous aviez un bref aperçu des 12 ans de sacrifice personnel et financier qu’il faut pour devenir medecin sans aucune reconnaissance je pense que vous ne réagireriez pas comme ca.

Point supplémentaire : Ne parlez pas non plus de corporatisme svp ce n’est pas une profession comme les autres, ou on a la responsabilité de sauver une vie.

Dernière modification par roudoudou (12/04/2015 21h47)

Hors ligne

 

#88 12/04/2015 21h45 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   48 

L’argument minable des etudes payés. Allez dire ça dans les yeux des parents modestes qui se sont sacrifiés pour envoyer leurs gamins dans les grandes villes suivre leurs études de médecine . Et vous vos études n’ont elles pas été payé en grande partie jusqu’au lycée et totalement ou presque au delà? Qui vous a empéche de suivre cette voie si elle vous semblait si bonne?

Vous avez raison d’en rester la. Vous parlez de choses que vois ne connaissez pas.

Ps: vous parlez des labos. Mais savez vous qu’à ce jour les labos n’appartient plus aux medecins mais à des fonds de pensions et des private equity pour beaucoup etrangers. Ce phenomene a été initié par un certain Cahuzac. Un modèle de probité n’est ce pas qui a favorisé la spoliation d’un outil de travail pour lebénéfice de financiers. Si vous saviez comment votre sang est traité désormais vous comprendrez que c’est vous qui allé trinquer bien plus que les medecins mais ça vous ne le comprendrez que lorsque vous vivrez un drame personnel.

Dernière modification par swantonbomb (12/04/2015 21h51)

Hors ligne

 

#89 12/04/2015 22h25 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Banni
Réputation :   -3 

Il semble qu’il y ait beaucoup de praticiens libéraux sur ce forum.

Puis-je leur faire remarquer respectueusement, mais non sans un peu de malice, qu’on ne les a guère entendus de 2002 à 2012, lorsque les gouvernements successifs ont matraqué les assurés sociaux à coup de déremboursement de médicaments et de mise en place de franchises. Bizarrement, depuis 2012, la profession est beaucoup plus remuante et se remet à descendre dans la rue.

En tout état de cause, le tiers-payant ne sera jamais généralisé, puisque la loi Touraine ne prévoit aucune sanction pour les praticiens récalcitrants.

Hors ligne

 

#90 12/04/2015 22h40 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   

swantonbomb a écrit :

Zorglub,

Si votre employeur vous demande de procéder à une mission ou une tâche pouvant prendre jusqu’à une heure, que celle ci présente un risque pour votre santé ( risque de coupure, blessure et contamination par sida , hepatite), mais aussi un risque légal et pénal ( votre client peut facilement pour x raisons sujectives vous assigner), et que la rémunération proposée par votre patron ne couvre même pas les frais que vous engagez, qu’en penseriez vous?
Aurez vous toujours autant de bravoure à obéir à votre patron avec le sourire et le sentiment du travail accompli pour la beauté du geste? Ou est ce que vous aimez simplement imposer ces contraintes aux autres et remettre en cause leur courage et leur éthique s’ils rechignent à ceci plusieurs fois par jour?

1. Si les risques (sida,etc, assignation judicaire, etc..) vous semblent excessifs pour extraire une dent, que vous dire sinon qu’il faut changer de métier! Mais j’ai bien peur que vos risques soient à géométrie variable et changent selon le paiement de l’acte.
2. Exercer une profession de santé exige une certaine déontologie. Ne pas extraire une dent sous prétexte que c’est mal rémunéré pour pouvoir mettre une prothèse  qui, elle, l’est bien, six mois plus tard est proprement  scandaleux et vous ne me ferez pas changer d’avis.
3. A raisonner en boutiquier, vous finirez boutiquier. Prenez-y garde.

Hors ligne

 

#91 12/04/2015 22h54 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   48 

Vous confirmez ainsi que vous souhaitez que les contraintes et la précarité s’imposent naturellement à autrui mais pas à vous.

Hors ligne

 

#92 12/04/2015 23h03 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   

Je ne vois pas ce qui vous autorise à écrire cela. Votre propos n’a aucune pertinence et aucun rapport avec ce qui précède.

Hors ligne

 

#93 12/04/2015 23h04 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   96 

goupil a écrit :

Il semble qu’il y ait beaucoup de praticiens libéraux sur ce forum.

Puis-je leur faire remarquer respectueusement, mais non sans un peu de malice, qu’on ne les a guère entendus de 2002 à 2012, lorsque les gouvernements successifs ont matraqué les assurés sociaux à coup de déremboursement de médicaments et de mise en place de franchises. Bizarrement, depuis 2012, la profession est beaucoup plus remuante et se remet à descendre dans la rue.

En tout état de cause, le tiers-payant ne sera jamais généralisé, puisque la loi Touraine ne prévoit aucune sanction pour les praticiens récalcitrants.

Le tarif secteur 1 de la consultation à 23 euros n’a pas été revalorisé depuis combien de temps ? Pourtant les medecins n’ont pas foutu le même bordel que les cheminots par exemple. C’est absuif de parler de "privilèges" comme le font certains. C’est quoi un privilège ? C’est un avantage conféré par naissance ou par l’état de droit. Les médecins ne sont pas des privilégiés loin de la, ils le sont pas vocation, ne font jamais réellement grève et surtout méritent largement leur rémunération.

Vous avez raison le TP n’est pas obligatoire tout comme la vitale aujourd’hui.

Hors ligne

 

#94 12/04/2015 23h09 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   48 

Pas de posture svp car vous diffamez toute une profession , des hommes et des femmes en sous entendant qu’ils préfèrent faire passer leurs intérêts avant la santé de leurs patients.

Hors ligne

 

#95 12/04/2015 23h18 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Banni
Réputation :   -3 

Par définition, la grève est dérangeante : lorsque les médecins la pratiquent, les cabinets médicaux sont fermés ; lorsqu’elle est le fait des cheminots, les trains ne circulent plus. Je ne vois pas vraiment en quoi la grève des cheminots serait plus bordélique que celle des toubibs. Pour le patient-usager, peut-être est-il d’ailleurs moins grave de ne pouvoir circuler que de ne pas être soigné.

Je ne conteste pas que le prix de la consultation en secteur 1 soit dérisoire eu égard à la qualification des praticiens ; pour autant, je maintiens que la profession réserve sa grogne pour les périodes où la couleur du gouvernement n’est pas celle vers laquelle incline naturellement sa préférence.

Hors ligne

 

#96 12/04/2015 23h26 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   96 

Vous savez de quelle facon les internes font grève ? Il vont bosser avec un sticker "en greve"
Les cabinets sont en grève sauf pour les urgences donc pas vraiment en grève

Aucune comparaison possible avec les cheminots ou autres corps de métier svp (et encore je ne parle même pas de la nature des revendications).

D’autre part, je ne vois pas le rapport avec la couleur du gouvernement, plutôt libéral d’ailleurs…

Enfin, vous sous entendez que les médecins votent majoritairement à droite, vous seriez surpris de la réalité…

Hors ligne

 

#97 12/04/2015 23h30 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   

BorderLine a écrit :

De plus pourquoi tout ce bordel alors que les Kinés, les radiologues, les labo d’analyse et les pharmaciens l’appliquent, parfois depuis plus d’une décennie ?

Je suis kiné et j’applique le TP pour la partie sécu depuis des années. Et bien, c’est le bordel depuis des années!

Pour la partie mutuelle, je demande tt le temps si je peux encaisser le chèque de suite ou si mon patient préfère un délais de 2-3 semaines. Simple et efficace, et fais avec empathie… wink

Dernière modification par Fred77 (12/04/2015 23h30)

Hors ligne

 

#98 12/04/2015 23h36 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   25 

Zorglub : vos mots font juste mal.

Voyez-vous, je vais revenir à de la réalité de terrain. Oui, le terrain, ce truc tellement concret que c’est parfois tellement ch…t d’en causer, tellement c’est réel, et parfois technique à expliquer, et que ce réel n’est pas toujours marrant et fait peur à entendre pour ceux qui préfèrent le penser que savoir ce que c’est!

J’ai un patient, séropositif, et j’en ai un autre à qui je fais deux injections quotidiennes. Pour ce faire, je suis payé 3,15euros l’acte + 1,35 la majoration d’acte unique+2,5 euros le forfait de déplacement+1,90euros pour les kilomètres. Soit 8,90.
Si vous le souhaitez, venez le faire avec moi, pour ce prix. Retirez bien sûr de ce prix, 30 pour cent de charges, plus les impôts, plus les frais de voiture, cabinet (dont nous n’avons pas besoin car on est toujours à domicile mais qu’on est obligé d’avoir aux normes handicapés parce que sinon on peut être interdit d’exercer-vive les règlementations bien appliquées avec rigidité et diligence et sans tenir compte des particularités de chacun), assurances, etc etc….bref gardez la moitié, environ, ça devrait suffire, soit 4,45euros. Allez, on arrondit à 4,50 (j’arrondis souvent quand les patients paient, j’enlève les 3 centimes qui font des comptes pas rond…mais la mutuelle les leur rembourse…bah oui, ça existe, les soignants qui sont comme ça, je dois être un peu c…, mais je n’arrive pas à changer!

Mais bon, je conviens, une injection sous cutanée, c’est pas très risqué.

Le plus risqué, c’est le prélèvement sanguin, la "prise de sang" en langage populaire. C’est plus fun, là on sait qu’on peut gagner le gros lot si on se pique!
Là, ça gagne quand même mieux : 4,73 (oui, les cotations sont toujours super faciles à gèrer pour faire la monnaie, toujours des comptes très ronds!)+1,35+2,5+1,9, soit 10,48 euros.
Dont vous gardez environ la moitié après toutes charges et dépenses afférentes à l’activité déduites.
On va dire 5,50 en arrondissant au plus haut.
Ca vous branche encore, comme risque?
Baah, si vous vous piquez, c’est pas bien grave, maintenant : vous foncez à l’hôpital, et on vous traitera illico. Faudra juste prévenir tous les autres patients qui vous attendent pour être correct.

Bah nous, ce risque, on vit avec. Souvent. Tout le temps.
Il est juste mortel à terme.
Et on ne passe pas notre temps à se plaindre.

Parce que sinon on pourrait nous traiter de boutiquiers, de rentiers de situations, ou autres joyeuseté du genre!

Alors qu’on voudrait juste que soit reconnu la valeur de ce qu’on fait. Pas plus.

Hors ligne

 

#99 12/04/2015 23h40 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   78 

Quand au prix dérisoire de la consultation, il faut relativiser. La durée moyenne de celle-ci est d’après la DREES < 16 mn sur l’ensemble de la profession en étant  près de 20% plus courte chez les généralistes (étude DREES-ENSAE de 2002 confirmée en 2011).

Ca représente un taux horaire de 100€ NET, pour une profession avec des frais généraux faibles et une clientèle (une fois celle-ci créée) à la fois constante et abondante au moins en ville. Le cas des médecins en campagne est différent et l’existence de déserts médicaux est là pour le prouver. Pour rappel, le SMIC horaire net est toujours < 8€/h, donc excusez-moi si je ne verse pas une larme pour ces poovres médecins qui ne peuvent pas joindre les deux bouts.

La durée et difficulté  des études mérite bien sûr  compensation, mais même si elle existait vraiment, la surcharge administrative ne mettrait certainement pas en difficulté  l’équilibre financier des médecins.

Il est quand même remarquable que les infirmiers et autre paramédicaux arrivent à s’en sortir avec le TP généralisé, y compris en gérant les difficultés afférentes, mais que les médecins en soient incapables.

Hors ligne

 

#100 12/04/2015 23h47 → Généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ? (gratuit, justice sociale, médecins, santé, soins, tiers-payant)

Membre
Réputation :   25 

Gaspode, il faut que vous compreniez qu’on s’en sort, mais juste qu’on s’en sort mal!

Il y a quelques années, quand Groupama est arrivé sur le marché, tous mes patients affiliés à la MSA(mutualité sociale agricole), étaient mutualisés soit chez Mutualia, soit Pacifica. Ou autres au choix. Mais les choix sont culturels, liés à un corps de métier.
Donc Groupama, arrivant dans ce milieu, a été souscrit diligemment par plein de monde.
et bien, là où avec Mutualia, le tiers payant de la part mutuelle (enregistrée sur la carte vitale) m’était payé automatiquement, avec Groupama ce n’était pas le cas, alors que la mutuelle était aussi enregistrée sur la carte vitale, donc que j’étais persuadé que le paiement fonctionnerait de la même façon.
J’ai donc perdu plein de parts complémentaires, sur des petites sommes entre 2 et 3 euros par patient et passage, sur trois mois, le temps que je le vois sur mes relevés (car oui, je ne passe pas mon nez sur les relevés, comme j’ai dit, je veux vivre, b…..l!)

Et comme le fait remarquer mon prédesseur, on s’en sort, mais mal, et le bordel ne s’est juste pas arrangé, bien au contraire!

Hors ligne

 

Discussions similaires à "généralisation du tiers-payant : une justice sociale et une gratuité en trompe l’œil ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech