Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 06/04/2015 14h45 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   157 

Le minimum: 20/25 fois son train de vie annuel.
De quoi être "confortable": 40/50 fois son train de vie annuel.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#52 06/04/2015 14h49 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Administrateur
Réputation :   1307 

Victoire a écrit :

Si j’en crois ces calculs basiques ,moi qui ait un train de vie dix fois inférieur à celui indiqué par Parisien,un capital de 700 à 800 000 euros suffirait pour être rentière …ça me semble faible,disons que j’aurais un certain sentiment d’insécurité.Le point essentiel étant d’assurer une rente suffisante jusqu’au terme,qui est inconnu…

C’est sans doute un sentiment partagé par beaucoup, spécialement dans notre pays où tout le monde a peur de tout et se sent orphelin dès qu’il y a moins d’Etat.

Mais n’oubliez pas que l’espérance de vie en bonne santé est autour de 64 ans.

Ainsi, le risque patrimonial est souvent mis en avant, comme le fait actuellement Parisien dans cette discussion.

Mais ne vaut-il pas mieux prendre un peu plus de risque, plutôt qu’attendre d’être en "parfaite" sécurité financière, tandis que l’age avançant, la probabilité d’une maladie ou handicap augmente de manière exponentielle ?

Il y a certains voyages ou expériences, agréables à 30-40 ans qui ne le sont plus à 60-70 ans…

Il n’est pas non plus interdit de retravailler si finalement, le capital se consommait trop vite. D’autant qu’une fois "rentier", vous avez aussi du temps pour développer de nouvelles compétences.

Hors ligne

 

#53 06/04/2015 16h00 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   16 

Donc, s’il me faut 60000 euros par an minimum, je multiplie par 50 pour être confortable,
cela me donne 3000000 :-(    mais bon, il faut y travailler quand même.


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence a se faire sentir. T.Bernard

Hors ligne

 

#54 06/04/2015 16h02 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   401 

InvestisseurHeureux a écrit :

Mais ne vaut-il pas mieux prendre un peu plus de risque, plutôt qu’attendre d’être en "parfaite" sécurité financière, tandis que l’age avançant, la probabilité d’une maladie ou handicap augmente de manière exponentielle ?

Il y a certains voyages ou expériences, agréables à 30-40 ans qui ne le sont plus à 60-70 ans…

Il n’est pas non plus interdit de retravailler si finalement, le capital se consommait trop vite. D’autant qu’une fois "rentier", vous avez aussi du temps pour développer de nouvelles compétences.

Tout ce que vous dites semble convaincant, sauf l’idée de retravailler si on a consommé tout son capital.

Car le rentier de 35 ans ne va pas consommer son capital en tout juste 5 ou 10 ans, même en gérant mal et même s’il connait plusieurs krachs boursiers de suite.
Même dans ce pire cas, cela lui prendra bien une quinzaine d’années.
Or je vois mal comment un professionnel, qui a arrêté de travailler à 35 ans, pourra retrouver du travail en France à 50 ans, que ce soit en tant que salarié ou de consultant ou de libéral …

Donc à mon sens il ne faut pas trop compter sur une reprise d’activité.

Hors ligne

 

#55 06/04/2015 16h08 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   12 

Je suis rentier et ravi de l’être.
Salarié célibataire pendant 25 ans, j’ai payé le salaire et les stock options de mes dirigeants de niveau N+1, N+2…N+6. J’ai payé les retraites Sécu,AGIRC, ARRCO; j’ai payé l’UNEDIC, les mutuelle santé obligatoire(je ne suis jamais malade) et rente de veuve(!), les prélèvements sociaux(PS), les participations bloquées, la prévoyance obligatoire.
J’ai payé pour le "vol" de 500M de capital par mon CEO qui est maintenant une des 100 premières fortunes de France. J’ai payé les bonus mirobolants des ingénieurs d’affaires LBO.

Maintenant il me reste juste un peu de taxe d’habitation(locataire), un peu d’IRPP, un soupçon de PS sur le rendement du capital.

Mes calculs de rente sont basés sur une conso. totale du capital en fin de vie, un rendement moyen du capital financier de 2,3%, une espérance de vie de 105 ans, et la liquidation de mes droits à la retraite à 70 ans.

Hors ligne

 

#56 06/04/2015 17h08 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   56 

InvestisseurHeureux a écrit :

Mais ne vaut-il pas mieux prendre un peu plus de risque, plutôt qu’attendre d’être en "parfaite" sécurité financière, tandis que l’age avançant, la probabilité d’une maladie ou handicap augmente de manière exponentielle ?

Vous rejoignez parisien sur le fait qu’arrêter toute activité professionnelle et se considérer rentier avec quelques centaines de milliers d’euros représente une prise de risque et n’est donc pas recommandé à tout le monde.
Cela nécessite de placer son patrimoine sur des supports risqués pour obtenir un rendement suffisant. "L’indépendance financière" n’est donc pas vraiment atteinte, certes vous n’êtes plus dépendant d’un employeur ou d’un client, mais vous êtes dépendant de l’évolution des marchés sur lesquels vous êtes investi.

InvestisseurHeureux a écrit :

Il y a certains voyages ou expériences, agréables à 30-40 ans qui ne le sont plus à 60-70 ans…

Il n’est pas non plus interdit de retravailler si finalement, le capital se consommait trop vite. D’autant qu’une fois "rentier", vous avez aussi du temps pour développer de nouvelles compétences.

Ce n’est pas interdit, mais pas loin, parlez-en aux chômeurs de longue durée.
Attendez ne serait-ce qu’un an ou deux après votre cessation d’activité, et tentez, juste pour le sport, de retrouver un travail, salarié ou freelance peu importe. Vous verrez comment vous serez accueilli, même frais, dispo, bronzé et bardé de "nouvelles compétences". D’après mon expérience, un "trou" de plus de 18 mois sur votre CV vous ferme déjà pas mal de portes. Imaginez alors après 10 ans d’inactivité.

Hors ligne

 

#57 06/04/2015 17h09 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   85 

Vaste sujet que ce topic sur les moyens nécessaires au bonheur du rentier. il y aurait autant de réponses que de forumeur. Il y a tant de paramètres, dont l’age, la "classe sociale", l’héritage, les loisirs, les enfants ou pas, etc…pour les uns une twingo suffira. pour d’autres il faudra le voilier à St Tropez, donc on n’a pas fini d’en parler.

A mon sens être rentier est à prendre au sens de l’indépendance, à savoir de ne dépendre de personne (employeur, client, associés, famille, …) et de subvenir seul à ses besoins sans y consacrer l’essentiel de son temps par le travail au sens commun. Le reste (le voilier, le champagne, le 16è…) est en option.

si on se base sur des données à peu près objectives, à savoir le patrimoine net des ménages en France, on voit que les 10% les plus riches par classe d’age ont un patrimoine net de dettes  de :
500 K€ vers 40 ans, 650 K€ vers 40 ans, 700 k€ vers 60 ans. Ces données sont peut etre sous estimées elle datent un peu, mais elles montrent la tendance.
Les inégalités de patrimoine en France | Centre d’observation de la société

On peut en conclure qu’avec un peu plus d’un million d’euros un célibataire propriétaire de sa RP a un train de vie raisonnable qui peut tendre vers l’indépendance s’il n’a pas à payer de pension à son ex femme ou les études de ses enfants. Au dela de 1,3 M€ il sera déjà concerné par l’ISF etc….

Dernière modification par skywalker31 (06/04/2015 17h12)

Hors ligne

 

#58 06/04/2015 18h53 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   97 

Je réagis juste sur la partie "patrimoine", par exemple :

exilefiscal a écrit :

Quel niveau de patrimoine vous semble être suffisant pour devenir rentier et mener une vie confortable ?

L’angle du patrimoine me parait fausser le débat car repose essentiellement sur la méthode des 3% (ou 4%), ou du moins pré-suppose souvent que ce patrimoine sera vendu.

Une approche qui se focalise sur les flux dés le départ me parait moins aléatoire, que ce soit via les coupons d’obligations pour les spécialistes (et probablement vivant en dehors de France compte tenu de la fiscalité), ou les dividendes d’actions ou les loyers de l’immobilier (ou les 3).

L’indépendance financière est atteinte lorsque vos revenus financiers "automatiques" sont supérieurs à vos dépenses : vous devenez "rentier", que vous choisissiez de continuer de travailler ou pas est votre choix, le principal étant que vous n’y êtes plus obligés.

En fonction de vos dépenses, qu’elles soient de 23.000€, 17.000€/mois ou de 3000€/mois, vous savez combien vos actions (ou obligations, ou loyers, ou mix des 3) doivent vous rapporter chaque mois.

Accessoirement, le problème de savoir si la résidence principale est investissement ou pas, est aussi résolu : si vous êtes propriétaire de votre résidence (payée), vous n’avez pas de loyer à payer, donc vos dépenses n’intègrent pas ce paramètre. Sinon, le loyer rentre dans vos dépenses.

Ce revenu doit être croissant au moins au rythme de l’inflation (ce que vous pourrez vérifier sur votre historique).
Et selon votre aversion au risque, vous prendrez une marge de sécurité sur ce revenu (+10%, +15%, +20% de plus que vos dépenses).

Le patrimoine en soi ne rentre plus en compte directement, il ne sera à priori jamais vendu pour générer les revenus. Le patrimoine n’est qu’un moyen, ce qui compte réellement, ce sont les revenus, le flux, et celui-ci est parfaitement calculable à partir de vos dépenses.

Bien sûr, il faut bien un patrimoine pour générer des revenus, quel que soit la nature de celui-ci, mais se focaliser sur le patrimoine (le stock) me parait plus "compliqué" et aléatoire que de se focaliser directement sur les flux de revenus : pas de problème de règle de x%, de vente de capital au mauvais moment, de choix compliqué à faire…

Je dépense x€/mois, je dois générer x€/mois (+ marge de sécurité).

Bon, après encore faut-il savoir COMMENT générer ces x€, et c’est là à mon sens tout l’enjeu de se forum et du travail que chacun doit faire ! Dividendes, coupons, loyers, … a chacun sa méthode préférée!


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#59 06/04/2015 20h30 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   73 

Bonjour,

petite présentation.

J’ai créé une société en 2000 puis revendu mes parts en 2004 ; recréé une entreprise en 2005 puis revendu mes parts en 2012 ; combiné au fait que je n’ai jamais été très dépensier et reçu quelques donations.

44 ans, une partenaire de pacs et 2 enfants de moins de 8 ans. Aucun revenus dans le foyer autres que les placements financiers depuis début 2015. J’ai arrêté mon activité mi-2012 mais il y avait des reliquats de revenus. Nous habitons en province. Nous sommes locataires (850€/mois)

Notre patrimoine est actuel est de 2700K€. En fait le patrimoine est plutôt de 2500K€ car j’ai une csg latente à payer sur mon PEA d’environ 200K€. Nous sommes en séparation de bien, madame = 350K€, monsieur = 2150K€.

Nos dépenses sont actuellement de 5000€ / mois + l’ISF, soit 60K€ + 13K€ = 73K€.

Nous tenons le budget de 5000€ mensuel depuis 2 ans. C’est déjà un très beau budget par rapport à un budget type comme UNAF - Famille A mais
- nous avons des dépenses de santé inhabituelles non remboursées
- nous faisons des allers retours régulièrement à Paris ce qui coûte cher au total sur l’année.
- nous ne mangeons que des choses en bio - je vois çà comme un investissement santé

La dernière fois que j’avais regardé la différence entre le budget type et nos dépenses, l’écart s’explique grosso modo par ces 3 postes.

Ces dépenses sont du réél, c’est à dire qu’elles n’incluent pas des dépenses exceptionnelles qui pourraient arriver (genre remplacement de la voiture ou achat d’une seconde voiture). On peut considérer qu’un budget annuel devrait donc être de 80K€ all-inclusive.

80K€ / 2700K€ = 3% donc la "théorie" trinity-study laisserait penser que çà passe.

pour autant, je ne suis pas serein (en espérant ne choquer personne par ce genre de propos) pour l’instant pour plusieurs raisons :
- il y a une forte pression sociale des gens qui ne comprennent pas pourquoi j’ai autant de temps libre pour faire des choses qui m’intéressent (parents, entourage, ..)
- ma partenaire ne croit pas trop que c’est possible de vivre uniquement de notre patrimoine et ne comprends pas trop ce choix de vie (même si je lui explique que rien ne nous empêche de gagner de l’argent via des sujets qui nous passionnent vraiment). Elle veut reprendre un travail salarié et ne veut pas déménager sous des cieux fiscaux plus cléments.
- 3% c’est bien mais ce serait plus facile de les tenir en "mega-lazy" si les fonds euros rapportaient un peu plus et avec des perspectives plus encourageantes, car après impôts, çà ne rapporte pas les 3% et sur le long terme, je suis d’accord avec parisien que les fonds euros ne résisteront sans doute pas à l’inflation.
- je passe du temps à me former sur les marchés, mais çà n’avance pas aussi vite que je le voudrais, et au sein du patrimoine, il y a presque 900K€ dans mon PEA qui sont liquides et pour lesquels je souhaite rentrer progressivement sur le marché. Donc tant que cet argent n’est pas placé, je n’ai en tête que la théorie du rendement sur cette masse.
- il y a un choix psychologique difficile entre le fait d’être rentier total et le fait de continuer à avoir une activité dans mon domaine. Je suis plutôt expert dans mon domaine; j’ai des demandes d’interventions que le plus souvent je refuse parce que çà ne m’amuse plus trop. Je me rend bien compte qu’à ce rythme pendant encore 5 ans, il y a un gros risque que je sois rayé de la carte pour ces demandeurs. Dans 10 ans (54 ans) il sera difficilement crédible de refaire surface.
- je n’ai pas fait de simulation sur la retraite, mais çà ne devrait pas représenter grand chose donc ce n’est pas çà qui va servir de rempart contre l’inflation.
- j’ai un projet personnel long terme (création d’entreprise auto-financée sur un domaine qui m’amuse) qui fonctionnera peut-être ou qui ne fonctionnera pas. high-risk, high-return comme on dit. Mais le problème est dans le cas du "very high risk" : mon projet ne fonctionne pas, et en plus les marchés financiers font n’importe quoi

Dernière modification par tikou (06/04/2015 20h35)

Hors ligne

 

#60 06/04/2015 21h25 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Administrateur
Réputation :   1307 

sanbouddha a écrit :

Ce n’est pas interdit, mais pas loin, parlez-en aux chômeurs de longue durée.
Attendez ne serait-ce qu’un an ou deux après votre cessation d’activité, et tentez, juste pour le sport, de retrouver un travail, salarié ou freelance peu importe. Vous verrez comment vous serez accueilli, même frais, dispo, bronzé et bardé de "nouvelles compétences". D’après mon expérience, un "trou" de plus de 18 mois sur votre CV vous ferme déjà pas mal de portes. Imaginez alors après 10 ans d’inactivité.

Sur le marché classique vous êtes en effet complètement hors jeux après tant d’inactivité.

Il faut créer son activité.

Par exemple, moi qui aime les chiens : garde de chien de luxe, taxi chien de luxe, promenade de chien de luxe, écrire un ebook sur une certaine race de chien.

Ou plus prosaïquement : une formation de plombier et plombier freelance.

Pour ne pas polluer plus le sujet, j’en resterais là. :-) Mais de la demande de service à la personne pour des prestations haut de gamme, faîtes par des gens polis et sérieux, il y en a.

Hors ligne

 

#61 07/04/2015 03h55 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   214 

sanbouddha a écrit :

Vous rejoignez parisien sur le fait qu’arrêter toute activité professionnelle et se considérer rentier avec quelques centaines de milliers d’euros représente une prise de risque et n’est donc pas recommandé à tout le monde.

Oui, et d’un autre côté, certains avec plusieurs dizaines de millions d’euros arriveraient très probablement à tout brûler en quelques années… Rien n’est jamais recommandable pour tout le monde.

parisien a écrit :

dépenses moyennes, y compris les impôts à payer: IR, CSG, ISF, …, y compris loyers: 23.000€/mois (montant assez délirant mais véridique en 2014 et 2015), devrait baisser à 14.000€/mois dans un an.

Fichtre ! Je tiens un siège avec ce montant. Effectivement, c’est à chacun de bien étudier sa situation.

[hors-sujet] Çà me rappelle une vidéo : Message à caractère informatif - abri anti-nucléaire - YouTube
Encore plus hors-sujet avec un message qui me rappelle l’analyse technique : MCI - Les graphiques ont leurs secrets - YouTube [/ hors-sujet]

Dernière modification par Wawawoum (07/04/2015 04h12)

Hors ligne

 

#62 07/04/2015 07h51 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   174 

Dans ce débat, on peut aussi ajouter que bénéficier des revenus d’une activité permet d’assurer une couverture sociale même si ces revenus ne permettent pas de vivre (au hasard une activité de CGP) et que d’autres revenus permettent d’enlever des biens de l’assiette ISF avec une fiscalité plus douce (au hasard le LMP) donc ces revenus dits professionnels s’intègrent dans une gestion patrimoniale de rentier.

Bref, je me sens rentier (pas d’obligation de résultats professionnels, pas d’horaires, pas de chef), la quasi totalité de mes revenus viennent de mon patrimoine même si une partie des revenus du patrimoine ont une qualification professionnelle.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#63 07/04/2015 09h55 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   56 

tikou a écrit :

Notre patrimoine est actuel est de 2700K€. […] On peut considérer qu’un budget annuel devrait donc être de 80K€ all-inclusive.[…] ma partenaire ne croit pas trop que c’est possible de vivre uniquement de notre patrimoine

Même avec un rendement au niveau de l’inflation, avec ce patrimoine et ce budget vous tenez plus de 30 ans en consommant le capital…

Hors ligne

 

#64 07/04/2015 10h18 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   224 

Heureusement que ce sujet n’existait pas quand j’ai arrêté de bosser car je n’aurai jamais franchi le cap!!

Déjà, je n’adhère pas sur la définition stricte proposée par certains. Un rentier, c’est quelqu’un qui n’a pas l’obligation de travailler. Gérer son patrimoine n’est pas un travail, c’est un loisir. Sinon personne n’est réellement rentier. Celui qui se lève tous les jours pour aller soigner des dents, donner des cours, vendre sur les marchés, même à son compte, il travaille, et s’il arrête de bosser il n’a plus de revenus. A l’opposé, celui qui gère son portefeuille d’actions ou s’occupe de ses apparts le fait quand il en a envie, à son rythme, sans aucune pression.

Ensuite, on retrouve partout le mot patrimoine, et la règle des 4%. Mais il n’y a pas que le patrimoine! Les flux financiers comptent aussi! Avec l’immobilier à crédit, vous pouvez partir d’un tout petit patrimoine et créer un cash flow positif très important. Vous pouvez gérer l’imposition, et vous remboursez du capital emprunté tous les mois. Pas besoin d’avoir des millions pour générer assez pour vivre!  Tant que vous savez combien vous dépensez, que vous prenez une marge de sécurité et que vous vous assurez des revenus pérennes supérieurs à vos dépenses, vous êtes sur la bonne voie.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#65 07/04/2015 10h31 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   54 

Toujours cette question insoluble.
Tout dépend de votre train de vie, de votre age, de votre situation familiale…

En regardant l’histoire, on constate qu’il y a eu moults phases de rinçage des rentiers.
Avoir un portefeuille diversifié et la possibilité de s’expatrier est donc un must.

Par exemple, quand je regarde le déficit budgétaire français, je me dis que l’immobilier et l’assurance vie vont fatalement subir des ponctions bien plus importantes dans les prochaines années.
Les deux supports sont immobiles et par conséquent des agneaux sacrificiels parfaits.

Donc je lis avec intérêt les aventures et les conseils des Philippe30 et autres Guillaume33, mais je ne compte pas les rejoindre de sitôt.

Hors ligne

 

#66 07/04/2015 10h34 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   73 

sanbouddha,

oui je suis d’accord avec ce que vous dites sur les 30 ans; il y a une bonne part de psychologique dans mon cas (qui d’ailleurs n’est peut-être même pas liée à la question du patrimoine, mais c’est un autre sujet). Je pense également que mon projet de vie n’est pas encore totalement clair - surtout que ma partenaire et mère de mes enfants ne semble pas adhérer aux idées plus ou moins farfelues que je lui soumet ;-)

comme quoi, dans la gestion patrimoniale, la question financière n’est qu’une des variables de l’équation.

Hors ligne

 

#67 07/04/2015 11h33 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   16 

Je partage la vision de ZX-6R.

Sur ce sujet d’être "rentier" il existe une sorte de Police de la rente comme l’a évoqué M. Money Moustache avec des personnes qui s’arrogent un droit de définir qui rentier, qui ne l’est pas, ce qu’est être rentier et ce que ce n’est pas. C’est toujours amusant.

En tous cas les échanges sont riches et à la lumière de la difficulté de poser une définition moderne et universelle.
A ce titre, la grande diversité des situations et des stratégies est pour moi une explication à cette difficulté.
Une personne qui mise sur l’immobilier physique pour créer ce qu’on va appeler "une situation de rente" en partant de 0 n’a pas la même vision du monde qu’une personne qui veut monter et vendre son entreprise pour avoir un capital à placer.

Les besoins des uns et des autres sont aussi différents et surtout le sentiment de sécurité est très personnel. Certains le place dans leur patrimoine ou sur des montants parfois arbitraire "1 M€", d’autres sur leurs compétences et capacité à rebondir ou s’adapter.

Hors ligne

 

#68 07/04/2015 11h59 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   266 

Parisien, je ne vois pas pourquoi une personne ne pourrait devenir indépendant financièrement avec un patrimoine de 600 000€. Avec un rendement (laissé en PV ou touchée en dividende) de 4%/an, ça fait environ 2000€/mois ce qui est à peu près le salaire moyen français.

Je pense surtout que ce sont vos dépenses de 23 000 € / mois, que vous espérez réduire à 13 000 € / mois, qui sont tout à fait extraordinaires (au sens premier du terme).

On en revient donc surtout à la définition du rentier : être suffisamment riche pour dépenses sans compter, ou avec un patrimoine suffisamment bien géré pour s’assurer un revenu récurrent (ou une croissance de son patrimoine laissée en PV) suffisant pour maintenir (voire améliorer) son niveau de vie. Dans le deuxième cas, ça dépend du niveau de vie ; l’experience montre que la plupart des gens s’en sortent très bien avec entre 1,5 à 5 k€ de dépenses par mois soit un patrimoine entre 500 000 et 2 M€ générant environ du 3-4% net. Si l’on sort de "la plupart des gens" et que l’on regarde quelqu’un qui dépense 20 k€ / mois, alors il est compréhensible que cette personne se sente plus à l’aise avec un patrimoine de l’ordre de 8M€.

Par ailleurs, je partage l’avis de ZX-6R sur le fait qu’il est possible d’avoir une rente élevée à partir d’un patrimoine net faible mais d’un patrimoine brut important (surtout avec les taux actuels). Toutefois c’est une situation que je considèrerais comme relativement risquée (dépendance forte à l’immobilier, effet de levier, etc.) et qui ne me conviendrait pas.

Dernière modification par Geronimo (07/04/2015 12h02)

En ligne

 

#69 07/04/2015 12h01 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   56 

ZX-6R a écrit :

Déjà, je n’adhère pas sur la définition stricte proposée par certains. Un rentier, c’est quelqu’un qui n’a pas l’obligation de travailler.

Jusque là on est parfaitement d’accord.

ZX-6R a écrit :

Gérer son patrimoine n’est pas un travail, c’est un loisir.

Pas pour tout le monde, et pas tout le temps. On peut se lasser d’un loisir quel qu’il soit : fût un temps où aller courir 3 fois par semaine était un loisir pour moi. Un plaisir, même, à certaines périodes je courais 6 fois par semaine ! Aujourd’hui, je me force à y aller 1 ou 2 fois par semaine mais c’est uniquement pour garder la ligne (et regarder les filles sur la plage, ok). wink

A mon sens tout dépend si vous avez ou non l’obligation de consacrer un minimum de temps à ce "loisir". Si vous pouvez déléguer la gestion de votre patrimoine à un professionnel (et donc obtenir une rentabilité moindre, puisqu’un professionnel prendra une commission et gèrera sans doute de façon moins dynamique) et en tirer suffisamment pour vivre, vous êtes effectivement libre à tout moment de ne plus consacrer une minute à ce travail que vous considérez aujourd’hui comme un loisir.

Geronimo a écrit :

Parisien, je ne vois pas pourquoi une personne ne pourrait devenir indépendant financièrement avec un patrimoine de 600 000€. Avec un rendement (laissé en PV ou touchée en dividende) de 4%/an, ça fait environ 2000€/mois ce qui est à peu près le salaire moyen français.

Vous oubliez la couverture sociale, ce qui représente une charge non négligeable. Le salarié moyen en bénéficie puisqu’il l’a déjà payée via les cotisations prélevées sur son salaire brut, et il lui reste 2000€/mois. Le rentier dans votre exemple n’est pas couvert.
Je vous rejoins cependant sur le fait qu’on peut être rentier avec 600k€, mais pas en France.

Mais ce que je ne lis nulle part (sauf un peu dans le témoignage de tikou) c’est l’effet psychologique de se retirer du monde du travail et ne vivre que des revenus de son capital : on ressent très vite une insécurité à toucher une rente qui couvre tout juste ses besoins. On réalise qu’au moindre imprévu (période avec des revenus plus faibles et/ou des dépenses plus élevées) tous les plans sont à l’eau.
Autrement dit, avant d’être rentier, on est persuadé que des revenus égaux ou supérieurs de +/-5% aux dépenses, ce sera largement suffisant. Une fois rentier (ou quand le moment approche) on se dit qu’on serait plus confortable avec 10 ou 15%.

Dernière modification par sanbouddha (07/04/2015 12h17)

Hors ligne

 

#70 07/04/2015 12h29 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   82 

Si on est ascéte pourquoi ne pas être rentier avec 2000 bruts par mois ? Certains vivent normalement avec à peine plus que le smic, incluant aides et compagnie. Donc cela réduirait la notion de rentier à ultra riche (1M et plus). C’est réducteur.

Si on recherche la fourchette basse pour être rentier chacun aura la sienne, certains ce sera travailler à mi temps et compenser la perte de revenu, d’autres avoir 20k par mois.

Quand se sent on rentier?est ce seulement corrélé à un revenu patrimonial d’ailleurs?

Hors ligne

 

#71 07/04/2015 13h00 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   70 

Oui, à y réfléchir on voit bien que les gens vraiment libres sont ceux qui parviennent à s’affranchir du regard des autres, de la pression sociale, de leur conditionnement social, et qui sont capables de vivre heureux avec un smic. Sur cette base-là on peut devenir rentier assez facilement - la vie à la campagne est très enrichissante à tous points de vue, et est fort peu onéreuse pour qui a des goûts simples.

Le témoignage de Tikou m’a fort frappée : on voit bien que pour certains (et j’en ferai partie, je le crains), le plus dur est de parvenir à vivre avec le changement de statut. J’ai croisé dans ma vie quelqu’un qui a été dans la même situation : a créé une boîte internet très rentable, a vendu en touchant le jackpot, s’est retrouvé à pouvoir jouer au tennis tous les jours. Et au bout d’un certain temps il est retourné bosser car, dit-il, ses copains n’étaient pas disponibles pour jouer au tennis avec lui : ils étaient au boulot. D’autres trouvent instantanément ce qu’ils veulent faire de leur temps libre : j’ai un cousin par alliance qui passe une bonne partie de l’année à naviguer (il convoie les bateaux des autres). C’est en cela que ce que dit Philippe est archi vrai : c’est d’abord dans la tête, c’est-à-dire qu’il faut se permettre de faire ce choix de liberté, sans se soucier de ce que pensent-disent les gens de l’entourage. Parfois partir aide car on redémarre dans un autre milieu avec un autre statut de départ.

ZX-6R j’aime bien votre témoignage et contrairement à ce que vous dites il est plaisant de lire dans ce fil tous ceux qui ont une expérience très différente de celle de Parisien. Pas décourageant, au contraire.


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#72 07/04/2015 15h01 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   10 

BorderLine a écrit :

Si on est ascéte pourquoi ne pas être rentier avec 2000 bruts par mois ? Certains vivent normalement avec à peine plus que le smic, incluant aides et compagnie. Donc cela réduirait la notion de rentier à ultra riche (1M et plus). C’est réducteur.

Si on recherche la fourchette basse pour être rentier chacun aura la sienne, certains ce sera travailler à mi temps et compenser la perte de revenu, d’autres avoir 20k par mois.

Franchement, pas besoin d’être "un ascète" pour vivre normalement avec un Smic et "sans aucune aide" !
Suffit de ne pas avoir beaucoup de besoins. c’est vraiment propre à chacun. certains veulent une belle voiture neuve dernier cri, vivre dans une grande ville, s’acheter des rolex etc…c’est un choix.

je l’ai bien fait avec à peine plus qu’un Smic pendant plusieurs années et je vivais bien. j’arrivais même à épargner tous les mois (et pas que 100 €) ou presque.
Je pouvais même m’offrir un gros voyage par an. par contre pour en faire 1 gros par an ou plus (type australie ou amerique par exemple), 1 500 € par mois serait plus confortable et parfait !
Je ne me suis jamais privé. le seul truc, c’est que mis à part les voyages, je n’ai absolument aucun besoin dépensier. toujours roulé avec une petite voiture qui a bien plus de 10 ans par exemple…
Ceci dit, la RP etait payée. mais c’est tout !

Youplaboum a écrit :

Oui, à y réfléchir on voit bien que les gens vraiment libres sont ceux qui parviennent à s’affranchir du regard des autres, de la pression sociale, de leur conditionnement social, et qui sont capables de vivre heureux avec un smic. Sur cette base-là on peut devenir rentier assez facilement - la vie à la campagne est très enrichissante à tous points de vue, et est fort peu onéreuse pour qui a des goûts simples.

Tout à fait ! la fameuse pression sociale… le paraitre, le regard des autres…
Personnellement, ça me fait toujours beaucoup rire ça ! ça me passe à 20 000 au dessus de la tête ce genre de truc.
Sincerement, on est dans une societe ou tout le monde pense à sa "tronche" avant tout, on est entouré de "suce boules" en tout genre un peu partout, de gens qui ne pensent qu’à vous piquer votre place s’ils le peuvent, ou qui vous  prenent pour un moins que rien dans le boulot, ou encore qui se prennent pour des personnes importantes parce qu’ils ont un "costume" et le jour ou on a un problème, tout le monde s’en "fout" !!! Mais alors tout le monde, même ceux à qui vous avez beaucoup donné !! c’est éffarant ! Mais c’est du vécu.
Alors donc ce que pensent les autres… pour vivre heureux, vivons caché. ça n’a jamais été aussi vrai.

Hors ligne

 

#73 07/04/2015 15h33 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   51 

Je ne suis pas rentier ; mes parents oui, le rendement est de moins de 1% pour info (que de l’immo ou presque, dans une grande ville, loyers nus etc Une catastrophe).
Ils se sont épuisés dans ce but physiquement et intellectuellement ; ils ont été mis au banc de leurs relations sociales et de leur famille ; franchement je ne sais pas si leur vie n’aurait pas été meilleure autrement mais ce n’est pas le débat.
Je souligne simplement que en vieillissant tout se complique, ce qui était un loisir devient un travail, de plus en plus pesant (gérez des locataires…) surtout en étant seuls, diminués physiquement etc

Sinon, je n’aurais jamais cru en lisant ce forum, ce post, qu’autant de gens étaient dans la même philosophie que nous (c’est plutôt sympathique et rassurant finalement).

Hors ligne

 

#74 07/04/2015 16h30 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   48 

Il y aura autant d’avis que de personnes participant à ce sujet mais si IH a une visibilité suffisante sur son activité e commerce , disons de 5 ans environ, son PF de 500 k environ aujourd’hui, grâce au réinvestissement, à la réinstauration de dividendes, à la hausse de dividendes, peut aisément espérer un cash flow de 45000 k€ bruts par an dans 5 ans.
Il épargne le salaire médian voir le double, sans effort. L’effet boule de neige va être spectaculaire.

Hors ligne

 

#75 07/04/2015 17h27 → Qui sont les "vrais" rentiers de ce forum (revenus 100% patrimoniaux) ? (rentier; arrêt activité professionnelle)

Membre
Réputation :   93 

Iqce a écrit :

Je ne suis pas rentier ; mes parents oui, le rendement est de moins de 1% pour info (que de l’immo ou presque, dans une grande ville, loyers nus etc Une catastrophe).

Est ce qu’il ne serait pas plus raisonnable de tout vendre pour placer le produit sur des placements sans souci ? Du 1% brut, même en ce moment, ça se trouve sans peine. A moins qu’il y ait des blocages, du style nue propriété déjà transmise ou SCI avec des associés n’ayant pas le même intérêt que vos parents.

En tout cas, votre témoignage prouve que la rente peut devenir très contraignante. Ce qui ne m’étonne pas. Devenir rentier, je vois ça comme devenir gérant de sa propre fortune. Parisien est en d’ailleurs l’archétype, sa compétence en bien des domaines lui confère, à mes yeux, la qualité de "pro" de l’immobilier et de l’investissement. Il en va de même pour l’IH et d’autres sur ce forum. Si un jour j’arrive à être rentier, je pense que je verrai ça comme un métier à part entière. Il n’y a qu’à envisager le cas des personnes qui gagnent au loto et qui perdent tout en quelques années pour comprendre que gérer une masse d’argent conséquence, ça demande du temps et des compétences.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech