Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 24/01/2012 11h11 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   224 

Bonjour,

Nous devons être plusieurs dans ce cas… Des petits logements 10 -14m² tout juste autofinancés, refaits à neuf, loués au prix du marché (soit 600-700 euros dans le centre de Paris)

Ca risque de faire mal. Surtaxe, voir plafonnement des loyers… bref, tout est fait pour que la classe moyenne reste bien à sa place, si vous tentez d’en sortir, on vous assomme…


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#27 24/01/2012 11h28 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   82 

Le point m’ayant le plus choqué, est qu’un logement de 10m² loué meublé en centre parisien, subit la même sur-imposition qu’un logement de 10m² loué nue par exemple près de chez moi à 20 minutes de bus de la station terminus de la gare RER.
Soit environ 1h de trajet de Paris.

Cette loi favorise les logements pourris et loin de Paris au détriment des logements de qualité et bien situé. En clair c’est totalement l’inverse de ce qu’il faudrait!

En ligne

 

#28 24/01/2012 11h35 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   17 

Bonjour,

Vous êtes malheureusement dans le cas si vous m’excusez l’expression du "bon gars qui paie pour les abus des personnes moins attentionné"
Dans votre cas un loyer supérieur à 40 € du m² se justifie pleinement si vos biens sont à chaque locataire remis à neuf et surtout si ils sont placé dans les beaux quartiers de paris.

vos solutions ne sont pas pléthore, elles sont selon moi au nombre de 3

- vous pouvez si vos studettes sont parfois cote à cote les assemblés pour n’en faire qu’une grande, mais là attention une jurisprudence à estimé que ces travaux changeaient tellement la nature du bien qu’ils n’étaient pas déductible des revenus … oui je sais c’est un scandale !!! on veux taxer les micro logement afin de les éviter mais ont empêches les bailleurs de réunir plusieurs micro logement afin d’en faire des plus grands
- la taxe porte sur le loyer hors charge, vous pouvez donc diminuer le loyer jusqu’au plafond mais augmenter les charges.
- vous pouvez, casser des placards afin de les réintégré dans l’espace à vivre et ainsi libéré de vrai m²

EDIT JE M’AUTOCENSURE MES SOLUTIONS N’ETAIENT PAS SAGE

Dernière modification par loulou75015 (24/01/2012 12h10)


Parrainage Binck, ING et assurancevie.com

Hors ligne

 

#29 24/01/2012 11h54 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   314 

loulou75 a écrit :

la taxe porte sur le loyer hors charge, vous pouvez donc diminuer le loyer jusqu’au plafond mais augmenter les charges.

Il me semble que les charges sont des AVANCES sur charges donc il y a une régularisation annuelle obligatoire

Pour les autres "idées" , je ne ferais aucun commentaire

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#30 24/01/2012 12h13 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   17 

Philippe30 a écrit :

Pour les autres "idées" , je ne ferais aucun commentaire

Philippe

Vous avez raison je m’auto censure


Parrainage Binck, ING et assurancevie.com

Hors ligne

 

#31 24/01/2012 12h16 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   17 

Philippe30 a écrit :

Il me semble que les charges sont des AVANCES sur charges donc il y a une régularisation annuelle obligatoire

Philippe

là en fait j’envisageai plutôt la prise en charge par le bailleur de différents service tel que l’EDF, l’abonnement internet, téléphone, télé. et les facturer en charges au locataire.

Je crois que c’est possible, car lorsque j’étais à la recherche d’un logement étudiant plusieurs bailleur proposaient ce service.


Parrainage Binck, ING et assurancevie.com

Hors ligne

 

#32 24/01/2012 12h35 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   82 

Oui mais vous êtes obligé de régulariser en fin d’année en fonction des charges réelles.
Donc ça ne changera pas grand.

En ligne

 

#33 24/01/2012 12h36 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   17 

d’accord je ne savais pas, je pensais que les charges étaient presque librement fixé.

merci pour l’info


Parrainage Binck, ING et assurancevie.com

Hors ligne

 

#34 24/01/2012 12h52 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   224 

Le loueur meublé peut faire un forfait de charges, donc sans régularisation. MAIS, si vous vous faites contrôler, que vous payez 100€ de charges alors que vous en facturez 200 ou 300 ça risque de piquer…

Je déconseillerai fortement d’investir dans moins de 15m² sur Paris aujourd’hui… d’ailleurs je déconseillerai d’investir tout court, au moins jusqu’à la rentrée pour savoir ce qui nous attend… C’est 100% contraire à mon idéologie qui est de toujours investir et chercher les opportunités, mais là clairement il y a trop d’incertitudes. Personnellement je revends en ce moment…


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#35 24/01/2012 14h19 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   29 

ZX-6R a écrit :

Bonjour,

Nous devons être plusieurs dans ce cas… Des petits logements 10 -14m² tout juste autofinancés, refaits à neuf, loués au prix du marché (soit 600-700 euros dans le centre de Paris)

Ca risque de faire mal. Surtaxe, voir plafonnement des loyers… bref, tout est fait pour que la classe moyenne reste bien à sa place, si vous tentez d’en sortir, on vous assomme…

Il est évident que les personnes déjà propriétaires de ces biens achetés à prix d’or vont en faire les frais.

A terme, cela fera forcément baisser le prix de ces biens, cela les assainira, que ce soit à la vente ou à la location. A Paris, ou le SMIC est au même tarif que dans le Cantal avec un loyer 10 fois moins cher (?), je comprends que des mesures législatives finissent pas être prises.  En même temps, il s’agissait d’une réalité du marché, l’offre face à la demande, un processus naturel.

Il est juste regrettable que cette loi soit aussi arbitraire et brutale. Etre un peu préparé aurait permis de revendre ces biens, cela aurait laissé le choix.

Cela montre à nouveau plus que jamais que diversifier ses placements reste une règle d’or.

Dernière modification par Myrtilles (24/01/2012 15h14)

Hors ligne

 

#36 24/01/2012 14h23 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   224 

Moi j’ai des locataires qui travaillent en banlieue et font le choix de vivre au centre de Paris, en studette, en payant le prix fort. Ce n’est pas économiquement compréhensible, mais c’est leur choix, personne ne les force… Paris attire, c’est tout. Le marché se régule très bien lui même. L’instabilité fiscale est une plaie.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#37 24/01/2012 14h46 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Modérateur
Réputation :   1084 

ZX-6R a écrit :

Bonjour,

Nous devons être plusieurs dans ce cas… Des petits logements 10 -14m² tout juste autofinancés, refaits à neuf, loués au prix du marché (soit 600-700 euros dans le centre de Paris)

Ca risque de faire mal. Surtaxe, voir plafonnement des loyers… bref, tout est fait pour que la classe moyenne reste bien à sa place, si vous tentez d’en sortir, on vous assomme…

Le risque associé à la location de ces micro-logement a été identifié il y a pas mal de temps (maintes fois, sur ce forum et ailleurs). J’ai tendance à considérer que les personnes concernées l’ont pris un peu en connaissance de cause…

Par ailleurs, j’ai parfois l’impression que la définition de la "classe moyenne" est un peu à géométrie variable  (ça donne l’impression que certains considèrent que "la classe moyenne, c’est ceux qui ont un peu plus et un peu moins que moi", indépendamment du fait qu’ils sont ou pas dans le 1er décile). J’ai même entendu ce matin qu’on attaquait les classes moyennes "avec la l’instauration d’une nouvelle tranche supplémentaire de l’impôt sur le revenu" (qui imposerait à 45% les revenus au dessus de 150 000 €). Je ne pense pas que la majorité des participants à ce forum fassent partie de la réelle "classe moyenne".


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#38 24/01/2012 16h08 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   314 

GBL a écrit :

J’ai même entendu ce matin qu’on attaquait les classes moyennes "avec la l’instauration d’une nouvelle tranche supplémentaire de l’impôt sur le revenu" (qui imposerait à 45% les revenus au dessus de 150 000 €). Je ne pense pas que la majorité des participants à ce forum fassent partie de la réelle "classe moyenne".

C’est la définition même de la classe moyenne qui ne signifie pas grand chose car entre 2.500 par mois et 15.000 par mois , c’est le grand écart entre la classe moyenne basse et la classe moyenne haute.

Il n’y à pas de définition précise et chacun est ravi de pouvoir se dire être dans la classe moyenne surtout si celle ci varie de 1 à 6 en terme de revenu.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#39 25/01/2012 11h47 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   

Je remercie beaucoup les participants pour l’expression de leur point de vue.

Les différents gouvernements répétant à l’envie qu’il faut, individuellement, prévoir des suppléments de revenus pour nos retraites, nous encouragent, depuis longtemps, à investir dans l’immobilier locatif. C’est ce que j’ai fait, en privilégiant les chambres de bonne d’excellente qualité, dans le respect des limites imposées par la loi SRU. Maintenant, tout mon plan s’écroule avec la taxe des micrologements. Je ne suis pas la seule dans cette situation…
La loi s’applique dès lors que la studette est louée comme "habitation principale", pour une durée de 9 mois minimum" . Savez-vous si, en toute légalité, il est possible de signer un bail (meublé, je pense), d’une durée plus courte (ex: 6 mois), pour des personnes venant faire un stage à Paris, ou bien naviguant entre leur habitation principale en province et un pied-à-terre à Paris? Auquel cas, j’adopterais cette tactique.

Un autre aspect me tient à coeur dans cette discussion: les termes de "marchand de sommeil", "cupidité" et tous les autres termes appartenant au champ lexical de l’exploitation et de l’avarice -souvent utilisés dans des forums de discussion- me paraissent à la fois insultants et inexacts. En effet, la plupart des bailleurs comme moi sont soucieux du confort de leurs locataires, de leur bien-être, de leur sécurité et de l’esthétique de la studette louée. Pour respecter ces principes, ils investissent massivement et régulièrement. Proposer un lieu d’habitation équipé, ensoleillé, joli, dans de beaux immeubles du Marais, soit 9m2 non mansardés avec une grande fenêtre, pour un loyer de 16 euros par jour et 500 euros par mois, cela mérite-t-il le mépris du public?

Je vais baisser mes loyers, conformément à la loi, mais il me sera impossible de repeintre à chaque départ de locataire, de rénover les carrelages de la douche, d’améliorer l’environnement, de faire venir un plombier à mes frais quand la douche est bouchée, de prendre à ma charge l’entretien et les réparations locatives, d’engager toutes ces interventions qui permettent au bailleur de cultiver d’excellents relations avec son locataire. Quel dommage! Car demander à un locataire de reconnaître sa responsabilité en cas de détérioration ou de négligence (murs tachés, évacuations bouchées, plaque de cuisson rouillées, robinets entrartrés, prises de courant branlantes, etc) aboutit, la plupart du temps, à des tensions, voire à des conflits…Ce que je voulais éviter.

Enfin, une question: le blocage ou le plafonnement de tous les loyers à Paris, qui se profile, va poser un problème majeur aux propriétaires. De quelle manière vous y préparez-vous?
Vos réponses, suggestions et commentaires sont les bienvenus! Avec mes remerciements chaleureux, EA

Dernière modification par lili17 (25/01/2012 11h51)

Hors ligne

 

#40 25/01/2012 13h57 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   29 

Lili, je pense que le forum est d’un niveau plus élevé que de penser à te faire ce genre de reproche de bas étage, donc il n’y a pas lieu de te justifier. Travaillant à Paris, je peux témoigner qu’avoir un toit sur la tête est toujours mieux que de ne pas en avoir du tout. Les personnes dans ta situation et qui n’ont pas diversifié leur patrimoine, vont se retrouver pris à la gorge par cette surtaxe énorme.

Tu ne seras sans doute pas la seule à tenter de contourner le problème en concevant un autre type de bail, avec le risque d’un surplus de mises en location de ce type sur le marché avec offre supérieure à la demande.

Mais sur la durée, en toute logique, cela fera baisser le prix de ces petites surfaces, achetées majoritairement par des investisseurs.

Dernière modification par Myrtilles (25/01/2012 14h00)

Hors ligne

 

#41 25/01/2012 14h47 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   314 

lili17 a écrit :

Savez-vous si, en toute légalité, il est possible de signer un bail (meublé, je pense), d’une durée plus courte (ex: 6 mois), pour des personnes venant faire un stage à Paris, ou bien naviguant entre leur habitation principale en province et un pied-à-terre à Paris? Auquel cas, j’adopterais cette tactique.

Une location meublée pour étudiant est de 9 mois sinon la location meublée est de 1 an renouvelable mais il est toujours possible de partir pour le locataire avec un préavis de 1 mois donc des gens de passage peuvent prendre un logement avec un bail de 1 an et le résilier très vite….

lili17 a écrit :

Je vais baisser mes loyers, conformément à la loi, mais il me sera impossible de repeintre à chaque départ de locataire, de rénover les carrelages de la douche, d’améliorer l’environnement, de faire venir un plombier à mes frais quand la douche est bouchée, de prendre à ma charge l’entretien et les réparations locatives, d’engager toutes ces interventions qui permettent au bailleur de cultiver d’excellents relations avec son locataire. Quel dommage! Car demander à un locataire de reconnaître sa responsabilité en cas de détérioration ou de négligence (murs tachés, évacuations bouchées, plaque de cuisson rouillées, robinets entrartrés, prises de courant branlantes, etc) aboutit, la plupart du temps, à des tensions, voire à des conflits…Ce que je voulais éviter.

La loi n’a pas dis de baisser les loyers , c’est la surtaxe qui vous incitent à le faire ….
Quand à repeindre à chaque départ de locataire laissez moi en douter et puis avec un peu de courage il est très facile de repeindre 9 m2 avce un pot de peinture à 40 euros….

Pour ce qui est de la rénovation des carrelages de la SDB vous ne le faites pas à chaque départ de locataire , c’est votre choix mais si l’état du bien n’est pas satisfaisant vous allez perdre des locations.

Pas besoin de demander au locataire de reconnaître sa responsabilité , il existe une loi concernant la répartition des réparations locatives ( Decret du 26 Aout 1987 )
Décret du 26 août 1987 : liste des réparations locatives | Les textes de référence | Législation | Formalités | maPiaule.com

On peut penser ce que l’on veux de la loi mais il est un fait que le surcoût à l’achat des ces petites surfaces  se répercutent sur les prix à la location maintenant pensez vous qu’il soit normal de payer plus de 500 euros pour un 9 m2 ?????

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#42 25/01/2012 16h02 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   224 

Oui sur Paris 500€ pour 9m² est "normal" C’est la loi du marché… Moi j’ai un 10m² loué 630€… bien situé, bel immeuble, bien rénové avec goût. Je l’ai loué en 3 jours et j’ai sélectionné parmi plusieurs dossiers.

Quand on a des biens juste autofinancés, il faudra bien se rattraper. Je pense être bcp plus pointilleux sur les cautions à l’avenir. Jusqu’à présent j’ai toujours été très cool et je n’ai fait remplacer ce qui était vraiment abimé, ça risque de changer à l’avenir et je retiendrai plus volontiers ce que l’état m’aura volé. (changer les règles du jeux en cours de partie c’est tricher)


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#43 25/01/2012 19h34 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   

Quelques réflexions pour répondre aux commentaire qu’un participant a eu l’obligeance de publier sur ce forum:

"La loi n’a pas dis de baisser les loyers , c’est la surtaxe qui vous incitent à le faire …."
Je dirais plutôt "Qui nous oblige à le faire" car la surtaxe est très élevée et, si l’on décide de garder le loyer initial, non seulement on acquitte cette surtaxe, mais on paye un impôt et une CSG calculés sur ledit loyer. Du coup, la rentabilité est pitoyable au regard de l’argent investi, du temps de travail que suppose toute location, et des impôts cumulés. Ceci est mon expérience. Mais,  peut-être avez-vous une autre analyse?

"Quand à repeindre à chaque départ de locataire laissez moi en douter et puis avec un peu de courage il est très facile de repeindre 9 m2 avce un pot de peinture à 40 euros….": je suis froissée de voir ma parole mise en doute. Oui, je fais repeindre à chaque fois, parce que, dans une petite surface, les murs sont rapidement tachés ou ternis et les nouveaux locataires veulent des studettes impeccables. Je trouve cela normal. Et je fais toujours appel à un professionnel car…Je n’ai pas la force ni l’âge de prendre le pinceau!

"Pour ce qui est de la rénovation des carrelages de la SDB vous ne le faites pas à chaque départ de locataire": je refais les joints, autour de la douche et de l’évier, et aussi je fais nettoyer les joints ciment des carrelages-douche, la plupart du temps peu engageants au départ d’un locataire…

"Pas besoin de demander au locataire de reconnaître sa responsabilité , il existe une loi concernant la répartition des réparations locatives ( Decret du 26 Aout 1987 ) ": bien sûr! mais les jeunes locataires refusent de réaliser ces réparations; ils dégagent leur responsabilité, avec une mauvaise foi qui n’a d’égal que mon aversion pour les discussions mesquines ou les conflits autour d’un robinet qui fuit, d’une plaque de cuisson rouillée, de joints dégoûtants autour d’une douche, etc.

Voilà…
J’espère que mon message précédent stimulera encore notre discussion. EA

Hors ligne

 

#44 25/01/2012 21h21 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   

+1 Lili sur vos post #39 et #43.

J’ai le même cas de figure à chaque départ de locataire, bien que louant des surfaces comprises entre 15 et 20 m² (>20€/m² en province). Discussions mesquines et conflits de bas étage pour des joints non entretenus, un coup de pinceau manquant, du gras figé derrière le frigo qui prendra des heures de nettoyage…
Alors je passe le message gentiment, fais allusion à la caution, aux droits et devoirs du locataire et du bailleur, au respect d’autrui, et si je sens que la discussion va tourner au conflit, je laisse filer si le coût n’est pas trop important et que le locataire n’a pas été pénible pendant son séjour. Mon plus important poste de charges est de toutes façons ma propre main d’oeuvre !

+1 aussi pour

Lili17 a écrit :

Un autre aspect me tient à coeur …: les termes de "marchand de sommeil", "cupidité" et tous les autres termes appartenant au champ lexical de l’exploitation et de l’avarice … me paraissent à la fois insultants et inexacts. En effet, la plupart des bailleurs comme moi sont soucieux du confort de leurs locataires, de leur bien-être, de leur sécurité et de l’esthétique de la studette louée.

Hors ligne

 

#45 25/01/2012 21h47 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   82 

Je comprend pourquoi vous avez un rendement si faible. Autant louer une bouse est inhumain, autant faire tous ces travaux me semble accessoire.

Quant au fait d’avoir un dépôt de garantie, si on l’a, c’est pas pour faire joli. L’appart est pas propre, retenue pour nettoyage c’est aussi simple que cela. Après il faut aussi savoir s’y prendre. A chaque fois qu’un locataire s’en va, je lui fait toujours parvenir un mail récapitulant les choses à nettoyer à rendre impeccable. Généralement, ce sont frigo, plaques, casseroles, poêles, WC passés à l’acide, vitres nettoyés, sorties de robinet à faire tremper dans le vinaigre. Rien d’exceptionnel, et avec ça, je n’ai rarement voire jamais eu de problèmes. Suffit de les avertir.

Et puis de toutes façons, qui dit taxes, dit quand même revenu. Vous pouvez également monter le loyer, jusqu’au point de rupture. Vous le verrez vite.

Hors ligne

 

#46 26/01/2012 09h33 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   69 

autre idée : un dossier photo détaillé remis en main propre au locataire lors de l’état des lieux entrant, en lui disant implicitement  "voilà l’état actuel, je veux qu’il soit rendu à l’identique quand vous quitterez les lieux ".

J’ai ainsi pu démontrer que mon locataire était de mauvaise foi avec ces photos !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#47 26/01/2012 09h41 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   82 

BorderLine a écrit :

Et puis de toutes façons, qui dit taxes, dit quand même revenu. Vous pouvez également monter le loyer, jusqu’au point de rupture. Vous le verrez vite.

J’ai fais le calcul de la surtaxe sur les micros-foncier.
Si le champ d’application est idiot (pas de distinction géographiques ni du type de bien), la taxe est fait pour qu’au delà du plafond le rendement nous ramène très proche du loyer plafond de la taxe.

lili17 a écrit :

mais les jeunes locataires

Parce qu’il n’y a que les jeunes de mauvaise foi? Quelle mauvaise foi!
Plus sérieusement, pour suivre la location de la grand mère, je peux vous assurer que la mauvais foi n’est pas une question d’age.

En ligne

 

#48 26/01/2012 11h02 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   314 

lili17 a écrit :

Quelques réflexions pour répondre aux commentaire qu’un participant a eu l’obligeance de publier sur ce forum:
etc …..

Quand on prétend louer par soi même il faut savoir s’y prendre , si vous faites dans le gentil propriétaire vous allez vous faire manger comme l’a écrit également Borderline.

borderLine a écrit :

Je comprend pourquoi vous avez un rendement si faible. Autant louer une bouse est inhumain, autant faire tous ces travaux me semble accessoire.

Quant au fait d’avoir un dépôt de garantie, si on l’a, c’est pas pour faire joli. L’appart est pas propre, retenue pour nettoyage c’est aussi simple que cela. Après il faut aussi savoir s’y prendre. A chaque fois qu’un locataire s’en va, je lui fait toujours parvenir un mail récapitulant les choses à nettoyer à rendre impeccable. Généralement, ce sont frigo, plaques, casseroles, poêles, WC passés à l’acide, vitres nettoyés, sorties de robinet à faire tremper dans le vinaigre. Rien d’exceptionnel, et avec ça, je n’ai rarement voire jamais eu de problèmes. Suffit de les avertir.

Je suis d’accord avec Borderline.

A Lili17

Il existe aussi une méthode pour augmenter sa rentabilité avec le dépôt de garantie , vous faites faire des devis de peinture , joint de carrelage etc ….
Vous déduisez ces devis du dépôt de garantie et ensuite vous faites faire les travaux à bas prix par un ami.
Cette méthode s’applique en cas de mauvaise foi du locataire.

Mais il est certain qu’avec un 9 M2 si à chaque départ vous refaites peinture , joint vous devriez revendre et passer en mode SCPI.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#49 26/01/2012 11h23 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   

Je vous remercie pour votre point de vue. En effet, ma méthode est à revoir…Les SCPI restent pour moi un peu abstraites et mystérieuses, c’est pourquoi ne ne m’y suis pas encore intéressée.
Mais cela ne saurait tarder…
Autre chose: personne encore sur le forum n’a répondu à ma question concernant le blocage ou le plafonnement des loyers tel qu’il se profile après les élections. Puis-je vous demander comment vous pensez réagir?

Hors ligne

 

#50 26/01/2012 11h43 → Investissement locatif : pérennité de la limite de 9m2 ?

Membre
Réputation :   314 

lili17 a écrit :

Autre chose: personne encore sur le forum n’a répondu à ma question concernant le blocage ou le plafonnement des loyers tel qu’il se profile après les élections. Puis-je vous demander comment vous pensez réagir?

Attendre le résultat des élections.
Suivre  les lois instaurées.

Un blocage ou un plafonnement limiterait l’augmentation par l’IRL mais cette augmentation permanente des loyers n’est pas une bonne chose pour moi.
Il est souhaitable d’augmenter le loyer mais pas tous les ans , cet indice permet d’encadrer les augmentations , je m’y réfère pour rester dans le cadre légal mai en règle générale je fais une augmentation limité tous les 2 ans , certains locataires n’ont jamais été augmenté  car ils payent sans problème et je connais leur situation financière.

Comment concevoir de louer un studio à 400 € et de l’augmenter tous les ans de 8 à 10 euros ???
Le locataire finira par partir mais est-ce que je pourrais le relouer à 400 € + les augmentations faites ?? Non

C’est un peu comme les nouveaux clients en téléphonie , abonnements etc …

Je préfère fidéliser , j’indique lorsque j’augmente le calcul aboutissant à un montant mais je reste toujours très en dessous sauf pour certains locataires  , les casses pieds alors pour ceux la régime d’augmentation annuelle sans état d’âme.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech