Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 28/03/2015 16h42 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

A mon tour, finalement.

Je viens tout juste d’ouvrir un PEA chez Boursorama, après avoir lu le livre de notre hôte, et me lance dans l’investissement en bourse.
Je me reconnais dans la stratégie "buy and hold" présentée dans le livre et vais donc appliquer les conseils donnés.
L’idée est d’investir du temps à comprendre comment investir et, à terme, de ne pas passer beaucoup de temps pour la gestion de mon portefeuille (gestion passive).

Je vais tenter de faire un retour régulier sur mon portefeuille pour échanger avec des gens qui ont plus d’expérience, et parce que l’on réfléchit mieux lorsque l’on écrit ses pensées.

Mais dans un premier temps, j’expose ma méthode, directement tirée du livre de notre hôte.

Pour satisfaire une diversification sectorielle, je compte ouvrir :
- 1 ligne biens de conso discrétionnaire
- 2 lignes biens de conso de base
- 1 ligne énergie
- 1 ligne services financiers
- 3 lignes santé
- 1 ligne industrie
- 1 ligne matériaux de base
- 1 (voire 0) ligne techno de l’info
- 1 ligne télecom
- 1 ligne services aux collectivités

Ma stratégie :
- ouvrir chaque ligne avec la même somme (500 euros)
- au début de chaque mois, renforcer (500 euros) la ligne qui a le plus baissé
(voire ouvrir une nouvelle ligne)
- passer progressivement à un investissement plus conséquent.

Choix des actions :
- grosses capitalisations
- diversification sectorielle (comme commenté ci-dessus), mais aussi géographique (la moitié des titres en $)
- "haut" rendement en dividendes (>3%)
- faible volatilité

Mon choix se porte sur des sociétés présentes sur le S&P 500 dividend aristocrats, le US dividend champions, et le SP Europe 350 dividend aristocrats.

Je me pose cependant quelques questions sur les différents champs affichés :
si je comprends la capitalisation d’une société, le rendement sur dividende et la volatilité de l’action, je suis moins familier avec les ratios EV/CA, EV/EBIT, PER et le Price to Book ?
J’ai tendance à penser que je dois privilégier les faibles EV/EBIT et les faibles PER.
Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne sur ces notions et leur intérêt, je suis preneur.

Voici donc les titres que je me propose d’acheter :
- 1 ligne biens de conso discrétionnaire : MCDONALDS ($) 
- 2 lignes biens de conso de base : COCA-COLA ($) / BRITISH AMERICAN TOBACCO (£)
- 1 ligne énergie : CHEVRON ($)
- 1 ligne services financiers : HSBC (£)
- 3 lignes santé : GLAXOSMITHKLINE (£) / ASTRAZENECA (£) / SANOFI-AVENTIS (€) 
- 1 ligne industrie EMERSON ELECTRIC ($)
- 1 ligne matériaux de base BHP Billiton (£)
- 1 ligne techno de l’info : à déterminer après étude de sociétés (SAMSUNG / MICROSOFT / APPLE / CISCO / GOOGLE / ORACLE / INTEL / IBM / VISA / …)
- 1 ligne télécom AT&T ($)
- 1 ligne services aux collectivités : à déterminer après étude de sociétés (GDF SUEZ / VEOLIA ENVIRONEMENT / ENEL / CENTRICA / …)

Voici pour un premier jet. Tous les commentaires seront les bienvenus.
A venir : étude de quelques sociétés pour déterminer 1 ligne techno de l’information et 1 ligne services aux collectivités.
Également, la recherche de sociétés françaises, car je vois que mon portefeuille n’est pas assez équilibré dans la répartition des devises (1 seule action en euros). Cela vient du fait que je n’ai pas trouvé beaucoup de sociétés françaises après filtres sur les S&P 500 dividend aristocrats, US dividend champions, et SP Europe 350 dividend aristocrats.

Répartition de mes 10 titres :
$ : 5
£ : 5
€ : 1

Au fait, je vois que la société HSBC est cotée à Londres et à New York, quelle différence de la prendre ici ou là ?

Et maintenant que ma liste des courses est faite, je me demande quand acheter…
Faut-t-il suivre les actions une à une en se fixant un niveau de déclenchement ?
Ou faut-t-il commencer petit et renforcer petit à petit ?
Je penche pour la seconde solution car dans le cas de la première, rien ne garantit que les seuils fixés seront déclenchés.

Merci d’avance aux lecteurs.

Mots-clés : actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#2 28/03/2015 22h10 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   104 

La méthode est bonne. La diversification sectoriel et géographique à toute sont importance, mais le plus important est de sélectionné de bonnes entreprises et de les acheter pas trop chère.

EV: enterprise value ou valeur d’entreprise, capitaux propre + dette
EBIT: earning before interest et taxe ou bénéfice avant intérêts et taxe.
PER ou PE, price earning: cours sur bénéfice C/B
PB Price to book: cours sur valeur comptable, C/Vc
CA: chiffre d’affaire.

Privilégier le C/Vc et EV/EBIT, ces ratiso sont souvent considéré comme les meilleurs dans la littérature et ont l’avantage d’être plus stable que le PER car les bénéfices peuvent, être très variable d’une année à l’autre.

Hors ligne

 

#3 29/03/2015 03h35 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Merci pour ce retour pvbe.
Je jetterai de nouveau un œil à ma sélection en prenant en compte ces ratios.

Pour résumer, je comprends qu’il faille privilégier les entreprise :
- au Price to book >1 et le plus haut possible (signe que les investisseurs pensent que la valeur de l’actif va croître dans le futur),
- à un EV/EBIT le plus petit possible (pour investir à un moment où la société est sous-évaluée).

Un autre aspect dont je viens de m’apercevoir…
Un nombre d’action limité est accessible au PEA. Or nombre d’actions sur lesquelles je voulais investir n’y sont pas éligibles.
Il y a-t-il une règle d’or sur ce qu’il y a de mieux à faire entre favoriser une action éligible au PEA avec une fiscalité avantageuse, et rester sur une action hors PEA avec un rendement sur dividende qui sera plus élevé ?


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#4 29/03/2015 10h52 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   42 

C’est dommage de ne pas mettre d’entrée de jeu plus de valeurs de la zone euro car il y a tout de même un consensus pour dire que cette zone va surperformer la zone américaine pendant quelques mois. C’est ce que l’on voit depuis le début d’année.
Pour HSBC, le mieux serait peut être justement de l’acheter à Paris puisqu’elle y cote.

Hors ligne

 

#5 29/03/2015 12h30 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Merci pour ces infos, ostal.
Cela dit, lorsque l’on est dans une logique "buy and hold" à long terme (disons 10 ans), est-ce que ce qui peut se produire sur une échelle de quelques mois a vraiment de l’importance ?

Dernière modification par Patate (29/03/2015 12h36)


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#6 29/03/2015 13h48 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   74 

Il y a un post resumant les choses à lire pour les debutants.
Nouveau venu : par où commencer ?

Dans l’un des posts, il y a ecrit de privilegier la place de cotation : pour hsbc vaut mieux privilegier londres sur paris (plus liquide et puis la cotation sur paris peut disparaitre car elle amene à hsbc des frais pour pas grand chose)
Ce qui peut se discuter c’est d’acheter une action americaine cotée en europe pour des raisons de pea.
Les actions anglaises peuvent figurer sur un pea)

Sinon pour acheter une societe de service collectif… Bof j’aimerai bien voir l’argument par rapport à un oracle ou ibm (à part le fait de figurer dans un pea).
Gdf, enel, veolia … Bien endetté, dependant de la conjoncture européene, des etats au pouvoir, ne peuvent pas etre libre de leur prix de vente, des magnifiques centrales nucleaire à renover à 3-4 milliard la centrale.
Sans parler de la meteo (hiver doux) qui a flingué les comptes de centrica et gdf…

Hors ligne

 

#7 29/03/2015 15h31 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   77 

Bonjour,

je suis moi aussi débutant en investissements, mais j’avais compris que le Price to Book est surtout un indicateur fiable de la sur ou sous-valorisation.

PB < 1 : décote due à l’inefficacité de marché (bonne affaire) ou quelque chose de fondamentalement pas bon sur la santé financière ( à vérifier donc, par example avec le Free Cash Flow et le ratio de dettes).

1< PB < 3 ?? (pas sûr où est la limite) entreprise valorisation correcte avec le PB devant croitre en rapport avec la croissance CA de l’entreprise.

PB > 3 entreprise surévaluée par le marché. Equivalent d’un PE trop haut, ce qui monte sans retenue va retomber violemment.

A noter que le PB exclut les intangibles donc la valeur par example d’une marque de luxe ou des brevets assurant un moat. Un PB très haut pourrait être en fait correct si on réintroduit ceux-ci. Mais c’est impossible à valoriser sans étude précise.

Donc pour moi, la bonne stratégie serais de privilégier un PB autour de 1, en s’assurant de la santé financière.

D’après le site valuestockscreener :

Of all the single factors we tested, a low PB strategy applied to mid cap companies led to the highest return of 400,3% over 12 years.

Je le répète je suis débutant et si quelqu’un avec plus de connaissances pouvait confirmer cela, ce serait bienvenu.

Hors ligne

 

#8 30/03/2015 17h24 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Bonjour à vous,

@francoisolivier :
Remarques bien notées.
Pour le service aux collectivités, j’aimerais bien avoir une ligne de ce type pour assurer mon objectif de diversification sectorielle.
A première vue, je ne vois pas de société qui se montre intéressante. Affaire à suivre…
Idem pour les technos de l’info : pas évident de choisir un secteur en changement perpétuel lorsque l’on est dans une perspective long terme je trouve.

@Gaspode :
Remarques bien notées également.
Beaucoup de ratios et d’indicateurs à digérer lorsque l’on débute…
Les retours de cette communauté et une pratique en parallèle aideront la digestion !

A suivre (après ouverture effective et approvisionnement de PEA bourso, CTO bourso et CTO binck) :
- achat des titres et publication du suivi du portefeuille grâce à xlsPortfolio,
- j’effectuerai éventuellement certains changement pour privilégier des valeurs éligibles au PEA (fiscalité).


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#9 30/03/2015 17h58 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   42 

Gaspode a écrit :

PB < 1 : décote due à l’inefficacité de marché (bonne affaire) ou quelque chose de fondamentalement pas bon sur la santé financière ( à vérifier donc, par example avec le Free Cash Flow et le ratio de dettes).

1< PB < 3 ?? (pas sûr où est la limite) entreprise valorisation correcte avec le PB devant croitre en rapport avec la croissance CA de l’entreprise.

PB > 3 entreprise surévaluée par le marché. Equivalent d’un PE trop haut, ce qui monte sans retenue va retomber violemment.

Attention à ce genre de raisonnement, ce n’est pas aussi simple. Peut-être que la méthode d’acheter des PB bas marche de manière quantitative, il faut quand même comprendre ce qu’on met derrière ce ratio pour éviter certaines erreurs. Cela dépendra du secteur d’activité, du ROE, des normes comptables…

Par exemple, IBM doit avoir un PB de 11 mais comme le ROE est de 90%, elle n’est pas surévaluée. Inversement, vous avez un tas de valeurs avec un PB<1 qui ne sont pas sous-évaluées du fait d’un ROE trop faible. Les foncières amortissent leur immobilier et versent beaucoup de dividendes donc leur valeur comptable est faible, ce sont des entreprises intéressantes même si leur PB>>1.


"After all, you only find out who is swimming naked when the tide goes out." W. Buffett

Hors ligne

 

#10 30/03/2015 18h26 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   77 

Bien sûr les ratios ne disent pas tout.

L’example IBM est un bon cas où la valeur des intangibles excède celles des actifs réels. De plus, ils sont une des rares entreprises avec une stratégie de valorisation active de leur très gros portfolio de brevets ce qui augmente la rentabilité sans coût d’exploitation.

Un autre cas est Apple (PB > 5) mais avec une valeur de leur marque  énorme non capitalisée dans le ratio.

J’avais trouvé sur un site les PB moyens par secteur, je vais tacher de retrouver ça, mais de mémoire ça dépasse rarement 2. 

Le PB ne marche effectivement pas pour les foncières, et pour certaines financières.

Néanmoins, il semble que ce soit un ratio utile et plus fiable que PE ou PEG.

Hors ligne

 

#11 05/05/2015 21h59 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Premier post qui fait état non plus seulement de mes questions, mais de mes actions…
Je suis finalement passé à l’action au mois d’avril et vais faire état de mes avancées mensuelles.

Performance :

avril 2015 : - 4,6 %

Allocation opérationnelle au 5 mai

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/4163_20150505_allocation_operationnelles.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/4163_20150505_allocation_sectorielle.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/4163_20150505_allocation_devise.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/4163_20150505_evolution.png

Compte-rendu d’Avril 2015 :

  Points positifs :      Microsoft, BHP, Shell

  Points négatifs :     tout le reste, spécialement AstraZeneca, GlaxoSmithKline, CYS, McDonald’s

   Remarques :         
Mes critères pour le choix des actions m’ont plutôt portés vers Londres et New York.
Les commissions liées à ces transactions associées au fait que mes achats se sont faits lorsque les cours étaient plutôt hauts m’ont menés à cette première contre performance.

Cela dit, je suis content d’être passé à l’action. En renforçant mes actions à des cours plus bas en les surveillant, je gommerai peu à peu les premières actions achetées un peu trop chères.

Actions à venir

- Renforcer les actions euros : essayer d’avoir au moins 1/3 du portefeuille en euro.
- Prochaines actions pour diversification/renforcement : Services aux collectivités (EDF, GDF, Suez lors d’une baisse ?), services de télécommunication (Orange lors d’une baisse), santé (Sanofi lors d’une baisse, Baxter, J&J, AstraZeneca puisque c’est ma plus forte baisse), conso de base (Procter & Gamble, Rallye si baisse).
- Prendre le temps de la lecture et de la réflexion pour acheter mes premières actions dans le secteur de l’immobilier (Unibail-Rodamco, Foncière des Régions, HCP, Senior Housing Properties, Stag Industrial ).

- Le renforcement que j’effectuerai se fera sur la ligne qui correspond à un des secteurs que je veux renforcer, et sur une entreprise qui voit son action au plus bas par rapport aux 52 dernières semaines.

Dernière modification par Patate (05/05/2015 22h34)


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#12 07/05/2015 12h22 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Et donc ce mois-ci, achat d’actions EDF sur les critères suivants :
- acquérir des actions dans le secteur des services aux collectivités,
- acquérir des actions en euros (PEA),
- acquérir des actions avec une cours bas par rapport aux 52 dernières semaines.


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#13 07/05/2015 12h43 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   66 

Patate je ne souhaite pas que vous bouilliez…
Mais réaction est rapidement résumée en une question que j’espère vous ne trouverez pas trop abrupte :
Vous investissez pour essayer de gagner un peu d’argent et surtout ne pas en perdre ou pour faire une collection ?
En effet vos motivations d’investissement sur EDF me semblent significatives… Vous achetez car elle correspondrait à des critères (dont la pertinence est à discuter) a priori.
Soit EDF a une bonne marge de sécurité et un potentiel de hausse, soit non. Quel intérêt d’abonder un secteur, d’avoir une action au plus bas (comment savez-vous qu’elle ne va pas encore baisser ?). N’y a-t-il pas mieux à faire par exemple sur une action anglaise au plus haut dans un secteur que vous avez déjà ?
Pour le PEA vous pouvez avoir toutes les devises du monde si le siège social est en Europe.
En gros ne pas mélanger investir en bourse et collection Panini.

Dernière modification par bajb (07/05/2015 13h24)


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#14 07/05/2015 12h50 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

EDF je trouve cela risqué.

Grosse participation de l’état (dividendes incertains), coût de démentellement des centrales qui explose + plusieurs tranches qui vont s’arrêter en même temps et pour finir l’histoire sans fin des EPR…

Pour travailler de près avec edf, ce n’est plus ce que c’était au niveau des compétences des agents et de leur motivation à travailler…

Dernière modification par Pinsuti (07/05/2015 12h52)

Hors ligne

 

#15 07/05/2015 14h03 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   211 

Je ne peux que plussoyer aux deux précédentes réponses.

J’ajouterais que rien ne doit vous obliger à acheter si vous ne trouvez pas d’opportunités suffisamment criante.
L’absence "d’action" est bien souvent une vertu en bourse.

D’autre part, dans votre reporting, vous nommez des entreprises dans "Points positifs" / "Points négatifs".
Raisonnez-vous en termes de cours de bourse ou bien business ?

Hors ligne

 

#16 07/05/2015 15h09 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Bajb, je ne peux que bien prendre les remarques de personnes qui prennent le temps de commenter mes posts de débutant.
Loin d’avoir envie d’une collection, je souhaite dans un premier temps une diversification suffisante sur un nombre de titres qui me parlent. Ceci afin de renforcer une des lignes mensuellement.

Spiny, les points positifs/négatifs font référence à l’augmentation/baisse du cours des actions dans le mois écoulé.
Il serait en effet plus pertinent de passer en terme de business. Surtout que la hausse/baisse mensuelle n’a que peu d’importance sur un portefeuille long terme.

Ce que je retiens de vos remarques : en plus de mes critères, garder à l’esprit que la prise de position doit être motivée par la capacité de l’entreprise à prospérer. Peut-être ai-je cliqué trop vite ? …


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#17 07/05/2015 18h32 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Quel raisonnement avez vous suivi pour constituer votre portefeuille ?

Avez vous passé toutes les sociétés au crible avec le Xvalorisation, sur bloomberg, … ou avez vous suivi le conseil de l’IE en générant un portefeuille avec le générateur de portefeuille diversifié pour vous aider dans votre démarche (présent sur la page suivante : Générateur de portefeuille diversifié d’actions • L’investisseur heureux)

Je n’émets pas de jugements, moi même je me constitue une méthodologie de travail. Une logique de fonctionnement. Normalement qui est basée sur l’achat d’action de sociétés extraordinaires, mais de mes récentes recherches hormis dans l’immobilier rien ne m’intéresse !
Je vous invite à jetez un coup d’œil à mon portefeuille sur le forum. Nous pouvons en discuter.

Hors ligne

 

#18 07/05/2015 18h53 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   211 

Patate a écrit :

Loin d’avoir envie d’une collection, je souhaite dans un premier temps une diversification suffisante sur un nombre de titres qui me parlent. Ceci afin de renforcer une des lignes mensuellement.

Et bien rassurez-vous cher Patate, votre portefeuille est d’ores et déjà extrêmement bien (trop) diversifié. Vous pouvez stopper votre collection wink.

Patate a écrit :

Ce que je retiens de vos remarques : en plus de mes critères, garder à l’esprit que la prise de position doit être motivée par la capacité de l’entreprise à prospérer. Peut-être ai-je cliqué trop vite ? …

Je crois surtout qu’il manque un critère de prix dans vos réflexions. Vous ne regardez pas le prix quand  vous achetez un appartement ou une maison ?
Pour moi, le plus bas à 52 semaines ne suffit pas. Quand bien même ce serait le plus bas à 520 semaines, cela ne suffit pas nécessairement pour que l’entreprise en question soit bon marché.

Hors ligne

 

#19 07/05/2015 21h00 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   74 

Cher patate,

Vous etes jeune en investissement et il est donc normal de faire des essais et d’investir comme une patate ( désolé je n’ai pas pu m’empêcher)
L’argent vous brûle les doigts. Je vous recommande dans les boites patates : genfit, total gabon, areva, veolia, gdf suez ( quoique vous avez pris the best avec EDF), solocal.
Essayez aussi cgg veritas  ou enel ?

Sérieusement il est important de comprendre l’esprit d’un livre, mais en terme d’investissement il n’y a pas de recette miracle à suivre méticuleusement. Les méthodes de philippe, IF, valeur bourse, le projet lynch, nate d’oddballstocks ne sont pas exactement pareil.
L’important n’est pas d’avoir absolument 2 lignes de collectivités et une de techno

Par diversifier, il faut comprendre qu’il faut ne pas mettre tout les oeufs dans le même panier.
Prendre l’une des pires boites pour se diversifier au lieu de prendre une autre techno 

Vous avez commence pas mal en parlant de société appréciée par beaucoup : IBM, VISA.
Au pire prenez les boites recommandées par les autres plutôt que les boites détestées par tout le monde.
Pourquoi Visa par rapport à EDF Je vous propose d’acheter xlsValorisation. Ok c’est 30 ou 40€
(attention avec les conseils d’achat / vente de xlsValorisation)

Mais cela va vous montrer :
Visa : 67% de marge
EDF : Capex : négatif, amortissement et dépréciation 133% du CA, marge : 3%   

Un hiver doux, pas d’impact pour VISA et pour centrica, EDF :=> chute de 20-30% du CA !!

Hors ligne

 

#20 12/05/2015 13h25 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   

Uspony, la constitution de mon portefeuille est inspirée (comme vous pouvez vous en douter en y jetant un oeil) de la méthode de l’IE. Le choix des sociétés ne s’est pas fait de manière aléatoire avec le générateur que l’on peut voir en cliquant sur le lien que vous avez donné, mais en regardant une à une les sociétés avec certains critères (dividende aristocrates, rendement intéressant, grosses capitalisation, etc…).
En fin de compte cela doit se rapprocher d’une génération aléatoire…
Je jetterai un œil à vos posts…
Je n’ai pas utilisé Xvalorisation. Cela aurait permis d’avoir une idée sur le "juste" prix à payer.

Je suis plutôt d’accord avec les commentaires de spiny et francoisolivier là-dessus. J’avais certainement besoin de passer à l’action pour mettre les mains dans le cambouis…


Parrainage possible pour Boursorama (150€) et Binck (100€).

Hors ligne

 

#21 12/05/2015 13h44 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Administrateur
Réputation :   1307 

spiny a écrit :

Je crois surtout qu’il manque un critère de prix dans vos réflexions. Vous ne regardez pas le prix quand  vous achetez un appartement ou une maison ?
Pour moi, le plus bas à 52 semaines ne suffit pas. Quand bien même ce serait le plus bas à 520 semaines, cela ne suffit pas nécessairement pour que l’entreprise en question soit bon marché.

spiny a écrit :

votre portefeuille est d’ores et déjà extrêmement bien (trop) diversifié.

Spiny,

Pardonnez-moi mais vous et d’autres faites systématiquement ce type de remarques.

J’ai l’impression parfois de lire des goldeux/propriétaires immobiliers/investisseurs obligataires sectaires incapables de s’approprier le paradigme d’investissement d’un intervenant.

Patate nous dit :

Patate a écrit :

L’idée est d’investir du temps à comprendre comment investir et, à terme, de ne pas passer beaucoup de temps pour la gestion de mon portefeuille (gestion passive).

1) Le prix n’a donc pas tant d’importance, puisqu’il va faire de l’investissement progressif. cf. portefeuille passif newsletter de l’IH.
2) La diversification a de l’importance, puisque la gestion est passive.

Sur ces bases, le portefeuille de Patate tient parfaitement la route (je rajouterais une foncière comme Cominar). Oui il ne fera pas 100% / an avec ce portefeuille, mais ce n’est pas le but qu’il a mentionné.

Comme je connais le reste de votre argumentaire (oui mais c’est bête de gérer 10 k€ comme on gérerait 100 Md€ alors qu’il y a de super opportunités value à saisir ou la possibilité d’investir auprès des meilleurs avec Malone et Liberty etc.), je dirai que c’est du prosélytisme value !

A force systématiquement de ne pas tenir compte de l’objectif initial des nouveaux membres, ils se retrouvent dans la confusion la plus totale entre investissement value/GARP/semi-passif/passif et ne savent plus du tout quoi faire.

Hors ligne

 

#22 12/05/2015 15h58 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   50 

D’accord avec vous, IH ! D’ailleurs Graham himself fait bien la dichotomie entre investisseur défensif et investisseur entreprenant. Clairement, Patate est dans le premier groupe. Et rien ne dit qu’il ne fera pas mieux que nous au final smile

Hors ligne

 

#23 12/05/2015 16h17 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   554 

Vibe, Graham fait bien la dichotomie mais il donne des critères de sélection pour l’investisseur défensif qui sont importants, notamment des critères de prix.

Or là, nous venons de lire que le prix n’a pas tant d’importance, ce que je ne peux pas cautionner. Si un investisseur est prêt à surpayer systématiquement toute entreprise (ou tout bien qu’il acquiert), qu’on me le présente, je vais avoir (beaucoup) de choses à lui vendre. Tout investisseur, quel qu’il soit, veut gagner de l’argent et espère acheter pour revendre plus haut (ou pour voir la valeur de son bien s’apprécier sans jamais le revendre) : c’est évident.
Dit autrement : Tout investisseur pense par défaut qu’il fait une bonne affaire au prix qu’il paie, sinon il n’achèterait pas. Donc, si on part de ce principe, on pourrait même dire que tout le monde est un investisseur value, et que le mot value est ici largement en trop (à moins de faire d’autres choses qui n’ont rien à avoir avec de l’investissement).

Si cela vous fait plaisir, je ne me considère pas comme un investisseur value. J’essaie modestement d’être un investisseur tout court : Value, GARP, immobilier, toute autre chose ne sont que des balivernes liée à une volonté de tout cataloguer. Je ne vois pas l’intérêt de tout cela.

--

En ce qui concerne les degrés de diversification et le degré de connaissance des sociétés, c’est un tout autre débat. Je comprends que tout le monde ne souhaite pas avoir 3 ou 5 entreprises en portefeuille.

Dernière modification par sergio8000 (12/05/2015 16h30)

Hors ligne

 

#24 12/05/2015 16h30 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   157 

@sergio8000:
sauf que la bourse repose sur le principe d’accord entre acheteur et vendeur.
Tant qu’il y a du volume sur une action, ça veut dire (grosso-modo) que l’acheteur pense faire une "bonne" affaire, ou au minimum ne pas en faire une mauvaise.
Le vendeur, lui, estime le contraire.

Un investisseur value sera celui qui va affirmer que l’un ou l’autre se trompe.
Celui qui achètera au prix proposé sans se poser de question est simplement quelqu’un qui estime que quand 50% des acheteurs rencontrent 50% des vendeurs, la "vraie valeur" ne doit pas être loin.

L’un n’est pas supérieur à l’autre.
Parfois (souvent pour certains) l’investisseur value va sur-performer… aura-t-il eu "raison" pour autant ? Peut-être… Disons qu’il a autant raison qu’un turfiste qui investit de l’argent sur un cheval à une course donnée: il effectue un travail d’analyse, d’étude et supporte un risque sur la qualité des informations qu’il arrive à rassembler.
La différence de performance, ce sera la rémunération de son travail. Ce qui est dommage, c’est que parfois cette rémunération sera négative…


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#25 12/05/2015 17h13 → Portefeuille d'actions de Patate (actions, aristocrates, création de portefeuille, dividendes, pea)

Membre
Réputation :   554 

Faith, permettez-moi de reprendre vos propos tels que je les comprends, en modifiant quelques passages.

Tout marché, bourse, immobilier, ou autre, "repose sur le principe d’accord entre acheteur et vendeur".

Tant qu’il y a des transactions sur un marché, "l’acheteur pense faire une "bonne" affaire, ou au minimum ne pas en faire une mauvaise. Le vendeur, lui, estime le contraire."

L’acheteur pense que le vendeur se trompe et lui propose une bonne affaire.

Celui qui achètera au prix proposé sans se poser de question est sans doute un inconscient, surement pas quelqu’un qui cherche à faire une bonne affaire (soit la définition d’un investisseur pour moi).

Un acheteur informé sera toujours supérieur en moyenne à un vendeur désinformé, s’il ne surestime pas ses capacités et paie un prix raisonnable, tenant compte des éventuelles (probables) erreurs qu’il aura commises dans son évaluation. Comme un champion de poker gagnera beaucoup plus souvent en moyenne que quelqu’un qui joue sans regarder les cartes.

"La différence de performance, ce sera la rémunération de son travail." Si le travail est mal fait, "parfois cette rémunération sera négative", et l’investisseur aura dûment payé le prix de ses erreurs : n’est-ce pas une justice romantique ?

Dernière modification par sergio8000 (12/05/2015 17h16)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech