Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 14/07/2011 17h15 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   

Alors que les craintes sur les dettes souveraines européennes reprennent de plus belle, la valeur des enterprises aux bilans et résultats jugés solides jusqu’à dernièrement baissent.

Depuis quelques jours, des membres du forums sont peut être partis faire les soldes.
Des adeptes des gros coupons et investis à LT, ce n’est pas ce qui manque parmi les lecteurs.
j’imagine que ca commence à "chatouiller" quand on voit le décrochage de certaines valeurs…

Pour ma part, j’hésite à renforcer
- mon holding "façon A. FRERE": TOTAL, GDF et M6….

-le holding BOUYGUES , pour le rendement bétonné malgré les craintes sur chacune des filiales

-CARREFOUR car cela ne  peut pas en rester là vu l’impatience de Bernard et Séb.

Les télécoms posent aussi questions: est ce une baisse de marché classique ou la peur du grand vilain FREE?

a vous lire

Jean

Hors ligne

 

#2 14/07/2011 17h50 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   104 

Interessant de discuter de la notion de soldes.

Pour moi les soldes, sont des plus bas de valeurs solides, peu ou pas impactés par les evenements en cours.

En gros, aujourd’hui, je ne vois pas de soldes, meme si des opportunites de renforcements existent sur certains titres.

Aujourd’hui, mes references sont Air Liquide et Essilor en particulier. Ces titres solides, entreprises bien gerees, ont elles subis une hausse de volatilite permettant de rentrer à prix discount ?

Ma reponse est non. Ce fut le cas en 2009, mais ce n’est pas vrai aujourd’hui.

Donc, si je poursuis mon raisonnement, si ces titres references du marché ne sont pas à prix discount, cela montre que les titres qui devissent subissent des risques bien reelles, l’ensemble des risques inherents à ces titres ne sont pas que des risques de marche. Ces titres subissent la pression d’une bonne dose de risques particulirers.

Des exemples :

Rallye. Elle est passée de 36 euros à 28 euros. Nous avons un risque reel sur le developpement de Casino au Bresil (integration de CBD est dans les cours depuis longetemps, donc le marché stress a donf), et le structure d’endettement de la société fait que Rallye est sensible aux meme risques que les bancaires. Donc si on considere ces risques reels de mon point de vue, Rallye n’est pas soldée.

Idem pour Carrefour. Il y a une situation propre au titre. CA peut passer de 21 à 12 puis 3 euros si la pression de Colony/Arnault continue a faire peter les plombs au management en place. Il y a donc un risque reel.

Sur Total, la periode des soldes est peut etre arrivee. Je ne vois pas de risques particuliers, a part la Libye peut etre, mais le risque subie me semble plus etre un risque de marché qu’un risque particulier.

Sur GDF, idem que pour Total. GDF n’est pas appreciee en bourse. Je ne sais pas pourquoi. Il y a des titres comme ca, comme le soulignait Weinstein.

Bref, aujourd’hui, je ne pense pas que le marché soit en solde, pour les raisons que j’ai evoqué. Maintenant, il y a certainements des opportunites, et j’ai renforcé Total il y a peu.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#3 14/07/2011 21h13 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   48 

D,accord avec Zeb.

Mes jauges habituelles sont air liquide, essilor et l’oreal. Si celles ci ne corrigent pas sévèrement, c’est qu’il y a un risque réel par ailleurs.
Cependant j’ai du mal a percevoir le risque pour gdf et total actuellement…

Je ne crois pas au grand méchant loup Free. Tout le secteur telecomm en Europe est sous pression pour diverses raisons et a titre personnel Telefonica est très intéressante a ces cours.

Hors ligne

 

#4 14/07/2011 21h21 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   104 

D’habitude, L’Oreal fait parti de mon metre etalon. Je ne l’ai pas indiqué ajourd’hui en raison de son actualité particulière qui fait que le titre vie sa propre vie en ce moment. Les resultats ne sont a prioris pas ceux attendus, mais je n’ai pas encore lue en detail le newsflow.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#5 14/07/2011 22h33 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   

Oui, L’oreal a corrigé fortement suite au CA du 1er semestre, donc la valeur a été considéré ponctuellement comme plus fragile qu’attendu.
Je suis un peu étonné que L’oréal ou Air Liquide soient vos "thermomètre" , alors que ces valeurs sont considérées ( à juste titre surement) comme chères et je vous pensais plus amateurs de valeurs décotées ou a rendement conséquent.

Jean

Hors ligne

 

#6 14/07/2011 22h55 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   83 

Pour moi il y a des soldes sur des big caps. J’ai migré mon portefeuille et là je pense en avoir assez. Du Total, Bouygues,  Vivendi, Société Générale, Scor, Veolia et beaucoup sur la structure Casino. C’est des PER entre 6 et 10 et des rendements de 5-8%. Il me reste une bonne partie de small caps qui peut-être seront vendu à bon prix pour renforcer si on chute encore.

C’est pas les soldes de 2009 c’est sur. Au pire, je tomberais de moins haut qu’en 2007. Par contre, les opportunité sont clairement dans ces big caps value. Je n’en avait pas beaucoup en 2009 car les opportunités étaient dans les capitalisation plus basses (private equity principalement).

J’adore les société endettée et toutes sont en meilleure posture que pre-Lehman.

Le pire est possible, mais il l’est tout les jours donc …

Hors ligne

 

#7 15/07/2011 07h06 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   48 

JesterInvest a écrit :

J’adore les société endettée et toutes sont en meilleure posture que pre-Lehman.

Serait il possible de nous donner les raisons de cette préférence?

Merci

Hors ligne

 

#8 15/07/2011 09h18 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Administrateur
Réputation :   1307 

C’est amusant la popularité de ce genre de sujet qui revienne régulièrement ! :-)

Pour ma part, ma réponse est tjs la même :

- Il y a quelques opportunités (c’est - vrai sur les marchés US) en ce moment mais rien ne dit qu’il n’y en aura pas d’autres dans quelques mois.
- Donc tjs garder un peu de cash pour "mieux" vivre la prochaine période de baisse, si elle a lieu !

Hors ligne

 

#9 15/07/2011 10h09 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   104 

Cela fait aussi partie de ma strategie de conserver toujours du cash. En ce moment, c’est environs 20%, c’est un peu beaucoup, mais la situation est aussi assez particuliere.

Les avantages que je voient a toujours avoir un peu de cash :

1- Cela limite la volatitilite du portefeuille. A la baisse, cela rassure, mais a la hausse cela frustre. mais bon, il faut savoir ce que l’on veut.
2- Cela permet d’avoir toujours une ou deux cartouches pour rentrer sur des titres a l’occasion de coups de Trafalgar.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#10 15/07/2011 11h26 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   28 

Personnellement, je n’ai pas l’impression que les marchés d’actions soient globalement bon marché.  Plutôt à leur juste prix, voir légèrement surévalués.

Ce qui n’empêche pas qu’individuellement, il existe encore des opportunités à des prix abordables.  Mais honêtement, je n’utiliserais pas le terme "solde".

par exemple, la fair-value selon Morningstar : Market Fair Value by Sector, Industry, Super-Sector, Index | Morningstar  Ca vaut ce que ça vaut mais on est loin des "soldes".

Si on compare la capitalisation boursière du marché américain avec le PIB des US, on se situe autour de 95 % alors que sur une longue période, la CB représente plutôt 80 % du PIB.

Enfin, si on tente une valorisation par les per historiques, on obtient ceci selon une étude de Robert Shiller : Robert Shiller’s S&P 500 Forecast for 2020: Is He Overly Optimistic? | Seeking Delta

En conclusion : sur un plan général, le temps des soldes n’est pas encore venu.

Personnellement, j’en suis à 27 % de cash pour le moment et, sauf énooooorme opportunité, je ne compte pas réduire cela pour l’instant.


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#11 15/07/2011 12h04 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   401 

Louis Pirson a écrit :

Personnellement, je n’ai pas l’impression que les marchés d’actions soient globalement bon marché.  Plutôt à leur juste prix, voir légèrement surévalués.
par exemple, la fair-value selon Morningstar : Market Fair Value by Sector, Industry, Super-Sector, Index | Morningstar  Ca vaut ce que ça vaut mais on est loin des "soldes".

Vos faits sont vrais mais votre conclusion implicite est probablement fausse.
Oui, il est incontestable qu’on reste loin des énormes soldes qui étaient entre septembre 2008 et mai 2009 et dans une moindre mesure en 2002 et tout début 2003. Bref, lors des 2 derniers krachs.

Mais si on refuse d’acheter en attendant le prochain grand krach, on risque d’attendre longtemps (sauf peut-être si se produit bientôt un défaut d’un Etat, dans des conditions non maitrisées). Historiquement, des périodes de déclin durable de la bourse (-40 à -50% et durant au minimum 2 ans) se sont produites seulement trois ou quatre fois lors des 100 dernières années, selon les pays. Là aussi, sauf à estimer que le monde a durablement changé et que ces grands krachs sont devenus bien plus fréquents, il peut être dangereux de rester peu investi et d’attendre ces grandes soldes.

Pour ma part, une baisse supplémentaire de 5 à 8% par rapport à aujourd’hui me suffit, pour passer d’investi à 64% de mon patrimoine en actions dont foncières (ma situation actuelle) à 70%, sachant que 75% est un maximum que je ne dépasserai jamais, quelles que soient les circonstances.
Pour mémoire, j’étais passé à 75% en mars 2009, lors de ce qui s’était ensuite révélé comme le plus bas du marché.

Hors ligne

 

#12 15/07/2011 12h06 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Administrateur
Réputation :   1307 

Bonjour Louis,

Votre argumentation vaut pour le marché US où je partage votre avis (juste prix, voir surévalué).

Vous citez MorningStar et Shiller ; et plus simplement si on regarde les opportunités quantitatives que je publie chaque semaine, et bien ça fait plusieurs semaines que le système ne remonte quasiment rien pour l’US.

Par contre, il en va autrement sur le marché Européen, où l’on voit 3 secteurs qui sont attaqués (et là c’est bien les soldes, mais on ne sait pas si c’est les soldes temporaires ou pour fermeture définitive…) : les télécom, la distribution et les services aux collectivités.

Comme il a été dit à juste titre, Air Liquide et d’autres valeurs solides eux ne baissent pas, ce qui peut laisser penser que sur les 3 secteurs pré-cités il y a une anticipation de pbs structurels plutôt qu’une sous-évaluation de marché (mais plus probablement il y a les deux facteurs).

Hors ligne

 

#13 15/07/2011 13h21 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   37 

Ce qui est inquiétant pour les télécoms et les utilities, c’est le fait que le CAC est encore loin de ses plus 2009 alors qu’on est sur les plus bas pour ce type de valeur (FTE- GDF).
Si le CAC devait dévisser, alors les plus bas seraient bien enfoncés!
Je préfère pour l’instant rester en réserve car il y a encore du potentiel de baisse sur le CAC.

Hors ligne

 

#14 15/07/2011 13h49 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   28 

zParisien,

Bien sûr qu’un dévissage comme celui de 2008 est exceptionnel mais, si on observe les valorisations actuelles dans une optique d’un historique long terme (c’est à dire depuis le krash de 1929 par exemple), on se rend compte que, pour l’instant, on se situe plutôt dans une moyenne qu’à un niveau bas.  Mon avis vaut bien sûr pour des marchés "globaux" et nonobstant des cas particuliers.

D’ailleurs, je suis toujours investi en actions pour +/- 55 % de mon patrimoine global et j’ai encore des fonds d’actions qui doivent peser +/- 12 %.  67 % d’actions, ce n’est donc pas "rester coincer dans les starting bloc" à attendre "ze big crash" mais, en novembre 2008, j’étais investi à 110 %.   

Philippe,

Ok avec toi : il y a encore des opportunités à des prix corrects mais de nouveau, je pense qu’il faut vraiment regarder les valorisations sur une longue période pour pouvoir juger correctement.  Personnellement, j’aime bien ce travail de Loïc Abadie sur le CAC qui me semble vraiment remettre en perspective l’apparence de "bon marché" du marché français : http://tropicalbear.over-blog.com/artic … 41432.html

Ceci dit, évidemment, en sachant qu’un investisseur "value" n’achète pas "le marché" mais bien des entreprises et qu’il existe toujours, même aujourd’hui, des opportunités intéressantes.


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#15 15/07/2011 14h02 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   83 

swantonbomb a écrit :

JesterInvest a écrit :

J’adore les société endettée et toutes sont en meilleure posture que pre-Lehman.

Serait il possible de nous donner les raisons de cette préférence?

Cela rapporte plus. Dans les cas où vous êtes très sur de la valeur d’une entreprise, autant en prendre une qui a un énorme potentiel de rebond grâce au levier de la dette. Cela était vrai surtout pour cette période de pure dépression où la dette était très mal vue. C’est beaucoup moins applicable à présent. La dette a aussi un avantage fiscal pour l’entreprise vu que les intérêts sont déductibles du bénéfice.

Actuellement, l’opportunité est surtout sur des bigs caps pas chères. Vivendi a un rendement du dividende de 8.29% et son obligation 10 ans est à 4.86%. Supposant un dividende constant et un réinvestissement de la différence entre le rendement action et obligataire, au bout de 10 ans vous avez 50% de performance en plus. Ce qui donne quand même un bon collatéral à la chute du titre (de plus que fiscalement ça se met dans un PEA).

Il a a aussi le coussin que le payout n’est pas de 100% et qu’il s’agit de 5% de performance que tous les ans le management de Vivendi peut dépenser pour rester constant sur les bénéfices.

Hors ligne

 

#16 15/07/2011 14h19 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   10 

Louis Pirson a écrit :

.Personnellement, j’en suis à 27 % de cash pour le moment et, sauf énooooorme opportunité, je ne compte pas réduire cela pour l’instant.

Et si vous étiez, comme je le serai à la fin du mois de juillet suite à une vente immobilière, à 78% de cash, que feriez vous ?

Rien ne presse c’est certain, mais un CAC à 4500 points à mon retour de vacances fin août et je suis vert….

Hors ligne

 

#17 15/07/2011 14h33 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Administrateur
Réputation :   1307 

Louis Pirson a écrit :

j’aime bien ce travail de Loïc Abadie sur le CAC qui me semble vraiment remettre en perspective l’apparence de "bon marché" du marché français : http://tropicalbear.over-blog.com/artic … 41432.html

C’est amusant que vous le citiez, car justement je trouve cet article plutôt farfelu (contrairement aux analyses macros que fait Loïc) et je n’ai pas compris pourquoi il avait eu autant de recommandations.

Pour que l’article fut pertinent il eu fallu le compléter par un ratio de flux (a minima PER mais dans l’idéal, un EV/FCF ou EV/Ebitda), car en l’état il omet totalement la valeur de la capacité bénéficiaire (pour reprendre le vocable de Greenwald) et avec elle l’augmentation de la productivité que nous avons eu ses 20 dernières années.

Hors ligne

 

#18 15/07/2011 14h44 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   28 

Justement Philippe : c’est pour cela que je trouve cette comparaison pertinente (mais avec d’autres hein, j’ai pas dit que le CAC descendrait obligatoirement à 900 pts) : parce qu’il ne tient pas compte d’éléments ponctuels et notamment de la croissance plus ou moins artificielle de ces 20 dernières années due à une bulle de l’endettement et à une démographie favorable. 

J’ai pas dit que je pensais que le CAC allait retomber sous les 1 000 pts mais je pense que ça remet, en partie du moins, en perspective l’impression de "realtivement bon marché" qu’on peut avoir si on examine le marché dans son ensemble.

Et je précise quand même que je ne suis pas particulièrement baissier pour l’avenir (dans ce cas, je ne serais pas autant exposé aux actions) et je continue à penser que des actions soigneusement sélectionnées, même en cas de catastrophe, procureront, sur le long terme, des rendements supérieurs à l’inflation.

Mais tout ça, c’est juste l’opinion d’un investisseur amateur … pas celle d’un "expert".


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#19 15/07/2011 15h18 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Administrateur
Réputation :   1307 

Louis Pirson a écrit :

notamment de la croissance plus ou moins artificielle de ces 20 dernières années due à une bulle de l’endettement et à une démographie favorable.

Il y a eu ça c’est vrai, mais aussi la mondialisation (aussi bien des clients que des fournisseurs sous-traitants) et les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication).

Louis Pirson a écrit :

Mais tout ça, c’est juste l’opinion d’un investisseur amateur …

On l’est tous Louis, en espérant que l’on peut y ajouter le terme "éclairé" ! :-)

Hors ligne

 

#20 16/07/2011 22h03 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   143 

Ce ne sont pas les soldes, mais je pense que c’est un bon point d’entrée. J’attends un peu pour voir si je vais renforcer (et surtout récupérer des liquidités).

Ce n’est pas l’opportunité du siècle, mais il est possible de ne plus revoir ce niveau de valorisation d’ici 5-10 ans. Il ne faut pas trop être exigeant, sinon on n’investit jamais…

Je me rappelle avoir fait la fines bouche pendant la crise du crédit : une obligation Alcatel avec seulement 20% de rendement annuel me paraissait surévaluée, une autre AXA à plus de 10% également, etc… Maintenant, je m’en mords les doigts.

Hors ligne

 

#21 17/07/2011 09h14 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Administrateur
Réputation :   1307 

Super_Pognon a écrit :

Je me rappelle avoir fait la fines bouche pendant la crise du crédit : une obligation Alcatel avec seulement 20% de rendement annuel me paraissait surévaluée, une autre AXA à plus de 10% également, etc… Maintenant, je m’en mords les doigts.

J’ai fait la même chose avec :
- Société de la Tour Eiffel à 15 € : je me disais qu’avec l’endettement et la baisse certaine des immeubles en banlieu (qui n’a finalement jamais vraiment eu lieu), l’ANR deviendrait 0
- Gecina à 25 € : la gouvernance espagnole ne me plaisait pas ! Je n’avais pas compris que 1) même avec une horrible gouvernance, c’était impossible de détruire autant de valeur que ne le justifiait la décote sur ANR 2) avec les difficultés de Colonial, la gouvernance allait nécessairement changé

Il y a eu aussi des tas de foncières américaines, complètement massacrées, avec des pbs de financements qui sont devenus des penny stocks (et moi de regarder - et seulement regarder - ces cours ahurissants) avant de se retrouver avec des cours * 10 ou plus.

Du coup je me venge sur Gagfah ! :-)

Hors ligne

 

#22 17/07/2011 09h58 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   401 

Quant à moi, c’est le fait justement d’avoir osé acheter des actions autour des plus bas, notamment des foncières et à chaque fois pour des sommes conséquentes, qui explique l’énorme rebond de mon patrimoine  (quasiment triplement de mon portefeuille boursier en 2009), en profitant notamment du quadruplement du cours de Gecina et du quintuplement du cours de Tour Eiffel (et même bien davantage, en tenant compte des dividendes, s’ils ont été réinvestis).

Je suis sûr que nous saurons tous mieux profiter d’une telle opportunité, si elle se reproduit. Mais ce qu’il faut surtout retenir, me semble-t-il, ce n’est pas ce point. C’est plutôt qu’une telle opportunité ne se représentera probablement pas avant fort longtemps. Et qu’en temps normal, il ne faut pas être trop gourmand et prendre le risque de ne rien acheter …

Quant à Gagfah, en dépit des mises en garde sur elle que j’ai pu écrire ailleurs sur ce forum (et que je maintiens), c’est effectivement globalement un achat prometteur, qui a en outre l’avantage d’être dans le seul grand pays solide de la Zone Euro. De manière plus générale, certaines foncières allemandes ou scandinaves sont à des cours d’achat en ce moment.

Hors ligne

 

#23 17/07/2011 11h18 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   

Pour ma part, j’ai eu  la chance/le nez/le courage/  d’aller sur Nexity vers 6 eur…me disant que l’ambiance de fin de monde ne justifiait pas la perte des 9/10eme de la valeur de l’entreprise…
De même j’ai acheté quelques foncieres et profité du double effet de levier ( valorisation + dettes) à la hausse.

Cela dit, je n’ai pas eu la chance/le nez/le courage/la trésorerie pour investir en masse comme zParisien! zParisien, faut il conclure qu il faut toujours garder de la tréso additionelle en cas de d’opportunnité du siècle? ou avez vous arbitré avec d’autres actifs, obligations je suppose puisque tout avait  baissé à cette péride?

Sinon pour les
amateurs de GAGFAH, avez vous regardé le dossier ORCO?

Actuellement je trouve aussi, dans le même esprit que 2008-2009 mais en moins prononcé à l’heure où j’écris ces lignes,  que certains dossiers sont peu valorisés au regard des derniers résultats, et que le marché accentue les difficultés futures escomptées, certes non négligeables.
Je pense à BOUYGUES, et CARREFOUR notamment…

Jean

Hors ligne

 

#24 17/07/2011 12h02 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   15 

On aborde ici la question du timing. Comme dit par certains, on ne peut pas se contenter d’attendre une ambiance de fin du monde pour acheter, sinon on ne rentrerait sur les actions qu’une fois par génération.

Une solution est d’investir de manière graduelle sur un titre afin de se donner une marge de manœuvre pour moyenner. Il faut donc avoir un matelas de cash disponible à tout moment, des flux de cash réguliers (dividendes, épargne) pour reconstituer ses réserves et avoir une part de son patrimoine non investie en titres pouvant être mobilisé en cas d’opportunité exceptionnelle.

Je pense que c’est la stratégie de zParisien. Plus je vieillis et plus je suis convaincu de l’importance capitale de la génération régulière de cash. D’ailleurs, je suis à la fois la PV nette sur le portefeuille et la génération de cash. Les deux indicateurs ont autant d’importance pour moi.


Chaque semaine, mon portefeuille analysé sur http://valeuretperformance.posterous.com/

Hors ligne

 

#25 17/07/2011 12h08 → Soldes sur les marchés actions : 2e démarque !

Membre
Réputation :   401 

jean a écrit :

Cela dit, je n’ai pas eu la chance/le nez/le courage/la trésorerie pour investir en masse comme zParisien! zParisien, faut il conclure qu il faut toujours garder de la tréso additionelle en cas de d’opportunnité du siècle? ou avez vous arbitré avec d’autres actifs, obligations je suppose puisque tout avait  baissé à cette péroide?

Comme expliqué dans ma présentation, j’étais déjà très investi (à environ 70%) de mon patrimoine en actions (surtout des fonds actions), lorsque les baisses successives de 2008 se sont produites. J’ai donc pleinement subi la baisse. Mais quand j’ai vu des foncière à un quart ou un tiers de leur ANR (Realty Income dite "O", Gecina, Tour Eiffel, Klépierre, …) alors que j’estimais leur risque de faillite nul, j’ai trouvé le cash pour les acheter massivement:

- en vendant quasiment tous mes fonds actions, sauf Carmignac Investissement que j’avais depuis 2002 (et que je revends progressivement depuis l’été 2010, car à mon avis il ne surperformera plus jamais sur la durée, pour diverses raisons).
Il est clair que si j’étais déjà investi en actions que j’avais moi-même choisies, il aurait été plus difficile psychologiquement de les vendre toutes, avec fortes moins-values, pour acheter les foncières. Comme j’étais investi en fonds et bien sûr fortement déçu par les mauvaises perf. de leurs gérants, il était facile de vendre, même avec fortes moins-values. En fait,  j’avais alors décidé de ne plus jamais (sauf marginalement) investir en fonds actions, car  "un bon gérant de fonds faiblira tôt ou tard et un mauvais gérant le restera".

- en utilisant toute ma forte capacité d’épargne pendant cette période là,

- et en passant le % de mes investissements actions dont foncières  à 75% de mon patrimoine.

J’aurais même aimé passer à 100% ou 110% comme certains disent l’avoir fait. Mais exerçant une profession libérale (donc pas de revenus certains comme les salariés des grands groupes), avec une épouse ne travaillant pas et trois enfants à charge, et ne possédant pas ma résidence principale, je ne pouvais bien sûr pas aller à 100%.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech