Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 11/03/2015 20h12 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   421 

Rubis continue de délivrer des résultats de qualité et un dividende en hausse.

Le pe de 18 semble assez en retard par rapport aux 25 d’Air Liquide et le dividende à 3.8% assez attrayant.

Je pense que je vais renforcer ma ligne, je trouve l’action à la traine.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#27 18/08/2015 11h51 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   

Détendeur d’actions Rubis dans une optique Buy&Hold afin de profiter du dividende assez élevé (4,5% à mon PRU), je me pose la question de la pérennité de ce dividende. Le management affiche certes une politique de croissance du dividende, mais comme la valeur de l’action a bien monté ces derniers temps (+55% sur 52 semaines), j’hésite à revendre en encaissant ma plus-value actuelle qui s’élève à environ 10 ans de dividende.

J’ai donc fait mes devoirs et je livre ici mes découvertes. C’est une des première fois que je réalise ce travail donc je vous prie d’être clément sur vos remarques. Je suis également là pour apprendre smile

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7492_morg_rubis_resultat.png
Chiffre d’affaire stable depuis 2012 et résultat net en croissance régulière. Une grosse acquisition a été réalisée en 2011, ce qui explique le bon du CA.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7492_morg_rubis_bilan.png
Une trésorerie qui n’en fini pas de s’accumuler année après année et des dettes long terme qui font du yo-yo.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7492_morg_rubis_cashflow.png
C’est là le tableau le plus intéressant selon moi : le free cash flow est très variable selon les années. (Certaines valeurs sont manquantes dans le tableau Morningstar, je suis allé les chercher directement dans le rapport financier officiel de Rubis). On voit bien la croissance du dividende sur les 5 années, mais ce qui me choque le plus c’est la ligne juste au-dessus : les émissions d’actions. Le cashflow opérationnel ne couvre jamais le cashflow d’investissement. J’ai l’impression que pour se permettre de distribuer de généreux dividendes, la société réalise de manière systématique des émissions d’action.

En allant voir le rapport financier, je découvre un tableau qui reprend l’évolution du capital (et du nombre d’actions) sur les dernières années : On passe d’environ 30 millions d’actions circulation en 2011 à 40 millions d’actions en 2014.

Bref, j’ai encore un peu de mal à interpréter ces découvertes. D’autant plus que le cours de l’action se porte très bien en comparaison du marché :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7492_rubis_google_finance.png
Une comparaison avec le CAC40 montre que Rubis surperforme sur les 5 années, et particulièrement depuis début 2015.

Cette valeur me laisse perplexe. La plupart des indicateurs semblent être au vert, hormis la faiblesse du free cash flow systématiquement compensé par des émissions d’action. Ce qui est très important à prendre en compte ! D’autant plus que les émissions systématique d’actions nouvelles diminuent intrinsèquement la valeur de chaque action. Or, malgré tout, la valeur de l’action se porte très bien sur le marché. Serait-ce mon analyse qui n’est pas bonne, ou bien le marché qui ne se rend pas compte de la "supercherie" ?
Qu’en pensez-vous ?

Dernière modification par 3ul3r (18/08/2015 11h53)

Hors ligne

 

#28 18/08/2015 12h02 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   336 

dettes long terme qui font du yo-yo.

Bonjour,
en 2014, en été, Rubis a aussi acheté 2 filiales de distribution de GPL (à BP au Portugal, et à Total en Suisse), devant apporté à Rubis un volume de respectivement 146 000 tonnes et 55 000 tonnes.
Cdt


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#29 18/08/2015 12h20 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   32 

Rubis émet des actions pour investir et grossir plus vite. Ce n’est pas un problème si :
- le marché répond présent aux AK et conserve sa confiance dans la société et son avenir
- les investissements ainsi réalisés (acquisitions, infra…) ont un ROI bien supérieur au coût du capital de la société

Hors ligne

 

#30 18/08/2015 12h24 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   110 

3ul3r a écrit :

Qu’en pensez-vous ?

L’option de paiement du dividende en actions ainsi que l’augmentation de capital récente ont entraîné une légère dilution, pas de quoi s’inquiéter à mon avis.


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

En ligne

 

#31 18/08/2015 13h14 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   421 

Les émissions d’actions sont consécutives à des augmentations de capital  pour faire des acquisitions.

Rubis a surement moins de potentiel CT que depuis mon post de mars. Avec un pe de 23 elle est désormais au niveau d’Air Liquide et objectivement chère.

Si vous avez acquis ces actions dans une optique Buy and hold quelle nouvelle catastrophique vous pousserait à vendre maintenant ?

Finalement vendre pour acheter quoi ? Se débarrasser de ce qui monte pour acheter ce qui baisse est souvent une mauvaise idée…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#32 18/08/2015 13h42 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   

footeure a écrit :

Rubis émet des actions pour investir et grossir plus vite. Ce n’est pas un problème si :
- le marché répond présent aux AK et conserve sa confiance dans la société et son avenir
- les investissements ainsi réalisés (acquisitions, infra…) ont un ROI bien supérieur au coût du capital de la société

J’entends bien, mais ne serait-il pas moins cher pour la société de verser un dividende plus faible et d’utiliser le cash qu’elle génère pour investir ? Demander systématiquement du capital au marché tout en distribuant un généreux dividende, n’est-ce pas un peu contradictoire ?

lopazz a écrit :

3ul3r a écrit :

Qu’en pensez-vous ?

L’option de paiement du dividende en actions ainsi que l’augmentation de capital récente ont entraîné une légère dilution, pas de quoi s’inquiéter à mon avis.

Le rapport financier montre que la dilution régulière est générée par 3 éléments :
- 1 million de nouvelle action chaque année à cause du paiement du dividende en action
- 1 million de nouvelle action chaque année à cause de levées de stock-option et de PACEO (Equity Line)
- 2 millions de nouvelle action en 2010 et en 2013 (et 2,7 millions en 2015 mais pas encore dans les rapports financiers) suite à des augmentations de capital.

Ca fait quand même une sacrée dilution en très peu de temps, ne trouvez-vous pas ?

bifidus a écrit :

Si vous avez acquis ces actions dans une optique Buy and hold quelle nouvelle catastrophique vous pousserait à vendre maintenant ?
Finalement vendre pour acheter quoi ? Se débarrasser de ce qui monte pour acheter ce qui baisse est souvent une mauvaise idée…

Pas de nouvelle catastrophique. Mais j’avais mal fait mes devoirs lors de mon achat, et c’est seulement maintenant que je me rends compte de tous ces éléments qui me laissent perplexes quant à la pérennité du dividende futur. Et comme l’action est en forte plus-value, je trouve le timing intéressant pour potentiellement revendre.

Je vous rejoins sur votre dernière remarque, et c’est une raison qui fait que je n’ai toujours pas vendu pour le moment : la plus-value ne cesse de s’accroitre malgré tout, et je n’ai pas vraiment d’idée pour acheter autre chose.

Dernière modification par 3ul3r (18/08/2015 13h46)

Hors ligne

 

#33 18/08/2015 13h49 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   110 

3ul3r a écrit :

Le rapport financier montre que la dilution régulière est générée par 3 éléments :
- 1 million de nouvelle action chaque année à cause du paiement du dividende en action
- 1 million de nouvelle action chaque année à cause de levées de stock-option et de PACEO (Equity Line)
- 2 millions de nouvelle action en 2010 et en 2013 (et 2,7 millions en 2015 mais pas encore dans les rapports financiers) suite à des augmentations de capital.

Ca fait quand même une sacrée dilution en très peu de temps, ne trouvez-vous pas ?

Ca ne me choque pas plus que ça, parce-que j’ai demandé le dividende en actions et que j’ai participé aux deux dernières AK d’une part, et d’autre part parce-que je trouve que les acquisitions ont été pertinentes.

2.05 de dividende, 3.03 de BNPA, à mon avis il n’y a pas pour l’instant à s’inquiéter de la pérennité du dividende (120M de FCF pour 73M de dividendes payés). La hausse du cours donne effectivement le vertige.


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

En ligne

 

#34 18/08/2015 17h35 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   

Rubis Énergie (groupe RUBIS) a également racheté les parts de TOTAL dans une raffinerie de pétrole située aux Antilles en Avril dernier (zone où RUBIS multiplie les acquisitions: rachat d’actifs de TOTAL et de SHELL, principalement des stations services). RUBIS n’ayant pas d’expertise dans le raffinage de pétrole aux dernières nouvelles, on peut se poser la question de la véritable stratégie du Groupe au moment où le raffinage n’a plus trop la cote en Europe (d’ailleurs TOTAL se désengage progressivement du raffinage européen depuis 2-3 ans)…

Dernière modification par sheiko (18/08/2015 18h32)

Hors ligne

 

#35 10/03/2016 11h11 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   110 

Rubis s’installe confortablement en tête du SBF120 pour mon plus grand bonheur !

AOF a écrit :

Sur l’exercice 2015, Rubis a fait état d’un résultat net part du groupe en hausse de 44 % à 170 millions d’euros (+9% à périmètre constant). Le résultat opérationnel courant (ROC) s’est élevé à 240 millions en progression de 44% (+15% à périmètre constant), dont 126% à 51 millions d’euros pour le ROC du pôle Rubis Support et Services. L’opérateur spécialisé dans l’aval pétrolier a enregistré un résultat brut d’exploitation de 345 millions d’euros en croissance de 48% (+18% à périmètre constant) et un chiffre d’affaires de 2,9 milliards en progression de 4% (-7% à périmètre constant).

Le groupe témoigne également d’une forte croissance de la génération de cash-flow (+ 47 %) qui, s’ajoutant à la diminution du besoin en fonds de roulement (- 179 millions d’euros) grâce à la baisse des prix du pétrole et à une gestion dynamique des actifs circulants, permet de présenter une structure financière particulièrement solide et liquide (levier de 20%), après un montant cumulé d’investissements et d’acquisitions proche de 600 millions d’euros.

Cette bonne performance va permettre au groupe de proposer, lors de la prochaine Assemblée Générale des actionnaires, le versement d’un dividende unitaire en hausse de 18%, à 2,42 euros.

En 2016, Rubis entend poursuivre son développement industriel avec un budget d’investissements de 146 millions d’euros. Le groupe a indiqué être confiant dans sa capacité à continuer de générer de la croissance organique et à poursuivre sa politique d’acquisitions.


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

En ligne

 

#36 10/03/2016 11h59 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   421 

C’est tellement plus facile d’avoir ce genre d’action GARP bien gérée que de chercher des trucs décotés…

J’espère que tout le monde avait profité du magnifique double appui à 60 et de la valorisation qui redevenait raisonnable de 16 fois les profits et 4% de rendement.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#37 10/03/2016 12h11 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   110 

C’est vrai, un titre typiquement B&H.

Mais je viens de vendre la bonne nouvelle, d’abord parce-que je réorganise mon patrimoine, mais aussi parce-qu’une poursuite de la hausse du prix des matières premières ferait l’effet d’un vent de face pour les profits de Rubis.


Mon blog bourse & finances perso : www.parlons-cash.fr

En ligne

 

#38 10/03/2016 14h22 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   80 

sergio8000 a écrit :

Bonjour,

Personnellement, j’ai une énorme préférence pour Vopak (Pays-Bas) dans ce secteur ennuyeux (mais possiblement cyclique).
L’échelle me semble importante pour réduire les coûts de stockage par unité, ce qui justifie, à mon sens, les retours sur capitaux absolument phénoménaux de VPK (ROE autour de 20% par an, soit le double de Rubis). Je ne connais aucun acteur capable de s’en approcher sur le secteur en tout cas, et je m’aventure à faire l’hypothèse que c’est peut être pour cela.
Cela dit, dernièrement, c’est devenu sacrément cher pour moi (à 20 fois les profits à un moment, et ça a baissé depuis, je viens de regarder). En cas de pullback sur les actions européennes, pourquoi pas le reconsidérer, mais avec plus de prudence qu’en 2009-2010.

Comme Rubis cote aux même niveaux de cours que VPK, autant dire que c’est cher aujourd’hui dans mon référentiel, déjà que j’ai été incapable de conserver VPK post flambée de son cours alors que ce dernier business me semble nettement supérieur…

Bonjour,

J’ai à la fois Rubis et Vopak dans mon portefeuille, voici le résultat à ce jour :

- Rubis : +66% après 7 ou 8 ans de détention, je ne sais plus
- Vopak : 0% après 3 ans de détention, achat suite à la contribution de Sergio qui m’avait convaincu.

Toujours est-il que Rubis performe mieux que Vopak depuis 3 ans alors que sa taille est nettement plus faible ; j’attribue cela à l’importance de l’activité distribution pour Rubis, moins sensible aux cycles, ainsi qu’à un habile positionnement sur des marchés de niche (Réunion, Antilles) où la concurrence est quasiment absente….mais la rente toujours présente !

Vopak possède pour sa part des unités de stockage dans les principaux ports maritimes de la planète, mais ne semble pas être en capacité d’accroître ses prix en dépit de sa position privilégiée. Je ne sais pas trop comment il s’y prennent, mais je suis désagréablement surpris : les unités de stockage portuaires ne sont pas extensibles et les pétroliers et autres chimiquiers n’ont pas vraiment le choix pour stocker leurs produits ; cette relative pénurie d’unités de stockage aurait en principe dû permettre à Vopak d’accroître la rente résultant de leur détention.

Hors ligne

 

#39 09/09/2016 10h21 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   12 

Bonjour,

Rubis a publié ses résultats hier soir et ce matin le titre prend +8%.

Zone Bourse a écrit :

Au premier semestre, le bénéfice net de Rubis a bondi de 31% à 104 millions d’euros tandis que le résultat opérationnel courant a augmenté de 44% à 160 millions. Les résultats sont tirés par Rubis Énergie (activité de distribution de produits pétroliers) qui bénéficie de volumes en hausse de 28 % grâce à l’intégration de nouveaux périmètres en Afrique et d’excellentes performances commerciales sur son périmètre historique (+5%), malgré une mauvaise saison d’hiver en Europe. Au total, le ROC de Rubis Énergie augmente de 38 % à 112 millions d’euros.

Rubis Support et Services, qui regroupe désormais les activités de raffinage (Sara) et de logistique-approvisionnement (shipping, trading), double son résultat à 33 millions d’euros (+105%), avec une contribution stable de la Sara (à périmètre constant), une contribution négoce-approvisionnement de fiouls en forte hausse dans la zone Caraïbes et l’intégration de l’activité négoce-shipping de bitumes.

Rubis Terminal affiche un résultat opérationnel courant en croissance de 5 %, avec une bonne contribution du stockage de produits pétroliers en France dans un contexte de stabilité des consommations. En intégrant la contribution des sociétés mises en équivalence (Anvers et Turquie), la progression s’élève à 7 %.

Enfin, au premier semestre, le chiffre d’affaires de Rubis a cru de 12% à 1,45 milliard d’euros. Cette période a été caractérisée par une bonne croissance de l’activité globale en volumes, à +23% (+5 % à périmètre constant).

Du côté des perspectives, Rubis estime que la progression attendue de l’activité et des résultats sur le second semestre devrait consolider la croissance sur l’ensemble de l’exercice 2016.

Comme d’habitude, croissance à deux chiffres ayant pour origine une forte croissance externe.

Hors ligne

 

#40 09/09/2016 11h04 → Rubis : distributeur de gaz de pétrole liquifié indépendant

Membre
Réputation :   80 

stokes a écrit :

J’ai à la fois Rubis et Vopak dans mon portefeuille, voici le résultat à ce jour :

- Rubis : +66% après 7 ou 8 ans de détention, je ne sais plus
- Vopak : 0% après 3 ans de détention, achat suite à la contribution de Sergio qui m’avait convaincu.

.

L’actualisation à ce jour de ma contribution de mars montre à nouveau que Rubis est un bien meilleur investissement que Vopak :

- Rubis : 80% de plus-value potentielle en portefeuille,
- Vopak : 4% seulement.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech