Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#251 06/12/2012 16h31 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   60 

Sinclair a écrit :

placementapapa31 a écrit :

la plupart des gens (LA PLUPART je dis bien) n’ont plus conscience de l’extrême imprégnation de la France par l’idéologie communiste, la plus terrible des pensées uniques, et peut-être la mère de toutes les pensées uniques actuelles. Tout est toujours bien là dans la mentalité des Français.

Vous m’avez l’air bien parti pour une petite paranoïa maccarthyste, dites donc. Vous pourriez diversifier vos lectures, il y a des penseurs en dehors de Ayn Rand et Milton Friedman qui ne sont pas des communistes, et la réalité française est un peu plus complexe que ça.

Je crois avoir une certaine conscience de la complexité des sociétés contemporaines, et de la société française en particulier : leur équilibre est fragile, et il faut bien de pas démotiver les populations (bon an mal an, chacun doit remplir son "service"). Mais je peux aussi délibérément simplifier cette complexité, si je crois que cela sert mes objectifs de gestion personnelle.

Vous avez raison, j’étudie beaucoup Milton Friedman, j’en profite pour rendre hommage à ce grand penseur.

Si vous avez d’autres conseils de lectures, je vous en remercie d’avance, car je suis toujours preneur d’analyses de qualité qui font avancer ma compréhension de la réalité.

Sinclair a écrit :

placementapapa31 a écrit :

Désolé pour le côté pompeux, il fallait que ça sorte.

Vous devriez peut-être créer une file dédiée au sujet.

Non, je crois préférable de ne pas trop nous disperser : nous sommes ici en majorité pour obtenir une rémunération correcte de notre épargne, c’est déjà un gros travail.

Dernière modification par placementapapa31 (06/12/2012 16h40)

Hors ligne

 

#252 06/12/2012 18h13 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   317 

placementapapa31 a écrit :

Vous avez raison, j’étudie beaucoup Milton Friedman, j’en profite pour rendre hommage à ce grand penseur.

Grand penseur de l’ultra libéralisme , de la non intervention de l’état.

Initiateur de l’école de Chicago  dont les préceptes furent mis en œuvre en Bolivie avec les ravages sociaux  que cela à généré dans les années 1973…..

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#253 06/12/2012 18h33 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   60 

Mmmm… franchement, est-ce que la Bolivie de 1973 est un exemple important pour appuyer la validité (ou la non validité) de l’analyse de Friedman dans le contexte actuel?

Hors ligne

 

#254 06/12/2012 19h14 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   317 

Il est toujours bon de rappeler les erreurs historiques afin d’éviter de les reproduire.

Le cas de Bolivie en 1973 fut suivi d’un putsch militaire , l’histoire se répète …

Actuellement dans beaucoup de domaines , il serait très profitable de repenser aux erreurs historiques…!

Philippe

Dernière modification par Philippe30 (06/12/2012 19h17)


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#255 06/12/2012 22h47 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   17 

Les appartements vides

C est parfaitement insupportable   de vivre normalement, avec un toit sur la tête  en constatant le nombre de  gens très mal logés ou pire sans logement du tout

Mais il y a une autre réalité qui n a pas été mentionnée , et qui n est pas pour rien dans  cette situation 
Plusieurs de mes relations ont trimé à la force du poignet  pour  devenir propriétaire   d une résidence provisoirement secondaire   qui finalement reste vide  jusqu à ce que le temps de leur retraite sonne au portillon

Un arsenal de lois sensé  protéger le locataire ,  est détourné de son objectif -On  en arrive au résultat que l on doive se battre des années pour  récupérer son  propre logement pour l habiter -

Argument  imparable du Juge
Comment vous Monsieur Tartempion , qui n avez pas de charges pouvez considérer que vos locataires doivent trouver un logement ailleurs ??
Le pompon, j ai sous la main un exemple  ou un locataire récalcitrant a fait durer des procédures , le temps de finir tranquillement sa propre  villa , dans la région d ou il était originaire

Dernière modification par Swx (06/12/2012 22h56)

Hors ligne

 

#256 06/12/2012 23h19 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   31 

Je me trompe peut-etre mais les prix sont maintenus en haut de la fourchette grace notamment aux taux d’emprunt historiquement bas. Pour moi, les prix baisseront lorsque les taux vont monter (moins d’acheteurs car emprunt plus cher, donc baisse des prix si vous voulez vendre).

Concretement, et a moins d’acheter cash (ce qui je pense ne represente pas une grande partie de la population), voila ce que ca donne pour un emprunt de 200K€ sur 20 ans:
a un taux de 3,7% nous obtenons des mensualités de 1181€ (dont 83K d’interets).

Admettons que les prix baissent de 10% d’ici 18 mois (possible) "grace" a une remontée des taux. Je prends un taux de 4,5%, qui etait courant il n’y a pas si longtemps, cela nous donne, pour le meme emprunt sur la meme durée
a un taux de 4,5% nous obtenons des mensualités de 1139€ (dont 93K d’interets).

Voila, on a donc une difference de 40€ par mois (mais 10K d’interet en plus)!! Soit le prix d’un futur forfait 4G…

Donc tout le monde attend impatiemment la baisse des prix et serait ravi dès aujourd’hui si on leurs annoncaient 10% de baisse, pour un resultat de 40€ mensuel… Certes, sur 20 ans cela fait une difference, mais combien vont au bout de leurs credits (revente suite demenagement, divorce, etc…)?

A la limite, au regard des chiffres, ceux que cela peut interesser sont les bailleurs, qui auront plus d’interets deductibles pour des mensualités de pret moins elevées. Mais avec les risques que cela comportent (un risque de plus en plus important pour moi est celui des politiques communistes de gauche avec leurs futures lois dans les cartons (de noel?):

Ceceile Duflot a dit a écrit :

La ministre a d’autre part annoncé une loi sur le logement, prévue pour le 1er semestre 2013, pour encadrer les loyers.
«Nous avons besoin de revenir sur une période de dérégulation, d’encadrer les loyers et de faire en sorte qu’on sécurise les rapports entre les propriétaires et les locataires pour lutter contre la vacance et pour s’attaquer à la crise du logement», a-t-elle souligné. Pour l’encadrement des loyers, «l’idée est de s’appuyer sur les observatoires des loyers qui permettront d’avoir une vision très précise du parc et de la situation, type de logement par type de logement, quartier par quartier, sur l’ensemble du territoire», a affirmé Cécile Duflot.

Cela constituera «un outil qui permettra d’identifier un loyer moyen qui sera un loyer pivot autour duquel, en fonction des spécificités du logement, on pourra choisir le montant du loyer». Ce loyer moyen permettra aussi «d’envisager la baisse» de ceux «qui ont augmenté de manière très importante», a-t-elle dit.

Hors ligne

 

#257 07/12/2012 00h04 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   60 

jeamb a écrit :

ZX-6R a écrit :

Le pire est qu’en plus du matraquage fiscal, c’est une vraie cacophonie, d’un côté on augmente les taxes sur les plus values, de l’autre côté on met en place une déduction exceptionnelle de 20% sur la plus value en 2013 pour créer un "choc" d’offre.  C’est ridicule et pathétique.

Apparemment, il n’y a pas que vous que cela choque.. Tout ca est… normal

Qu’est-ce que vous voulez dire exactement? (normal par rapport à certains objectifs politiques?)

jeamb a écrit :

Admettons que les prix baissent de 10% d’ici 18 mois (possible) "grace" a une remontée des taux. Je prends un taux de 4,5%, qui etait courant il n’y a pas si longtemps, cela nous donne, pour le meme emprunt sur la meme durée
a un taux de 4,5% nous obtenons des mensualités de 1139€ (dont 93K d’interets).

Voila, on a donc une difference de 40€ par mois (mais 10K d’interet en plus)!! Soit le prix d’un futur forfait 4G…

Calcul simple mais astucieux. J’ai l’impression que vous avez une idée derrière la tête. Pourriez-vous essayer la développer? (à moins que je ne me trompe)

jeamb a écrit :

A la limite, au regard des chiffres, ceux que cela peut interesser sont les bailleurs, qui auront plus d’interets deductibles pour des mensualités de pret moins elevées. Mais avec les risques que cela comportent (un risque de plus en plus important pour moi est celui des politiques communistes de gauche avec leurs futures lois dans les cartons (de noel?):

Oui, des "lois de Noël" (comme les primes de Noël payées par la fameuse "taxe de Noël" : Actualité économique - L’Express L’Expansion). Il me semble à moi aussi qu’un certain degré de collectivisation des logements (par une approche indirecte bien sûr, mais revenant à cela) est une menace pour l’investisseur immobilier français. Mais je ne crois pas que cela vienne autrement que progressivement (stabilité financière).

Jeamb, avez-vous la source précise de propos de Mme Duflot?

Dernière modification par placementapapa31 (07/12/2012 01h34)

Hors ligne

 

#258 07/12/2012 01h37 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   31 

placementapapa31 a écrit :

Qu’est-ce que vous voulez dire exactement? (normal par rapport à certains objectifs politiques?

C’etait une pointe d’humour par rapport au gouvernement "normal" au pouvoir :-)

Pour vous dire la verité, je n’arrive pas a comprendre parfois la strategie de ce gouvernement. En ce qui concerne les finances et l’immo en particulier, je ne comprends pas que vous fassiez des cadeaux fiscaux (ou essayer de faire croire que vous en faites) en 2013, puis matraqué encore plus par la suite les plus-values (ce que je ne cautionne pas).
Concretement, si vous avez besoin d’argent (je pense que c’est la cas), et que vous trouvez que les gens en gagnent avec l’immo (ils pensent que c’est le cas), vous augmentez l’impot tout de suite.

Perso, j’ai fait le calcul du gain sur PV avec et sans le "cadeau 2013". Encore une fois tout est relatif, mais 2K€ de "non-perte" ne m’inciterons pas a vendre. Je ne pense pas que cela creera une "choc" de vente et cela ne change en rien le nombre de logements existant en France, qui est selon moi LE critere a changer si on souhaite une baisse des prix durables

placementapapa31 a écrit :

J’ai l’impression que vous avez une idée derrière la tête. Pourriez-vous essayer de la développer?

oui et non. Disons que j’ai l’impression que la France entiere attends une baisse des prix de l’immo (qui va certainement arriver a force de le dire) mais que la plupart ne la verrons pas "passer". En effet, ils donneront moins aux proprietaires et donneront pratiquement l’equivalent de la baisse aux banquiers. Lorsqu’on est factuel et qu’on regarde les chiffres (en admettons qu’ils soient bons), il y a pas de quoi fouetter un chat

Je loue quelques biens immo, donc je ne suis peut-etre pas objectif, mais une baisse des prix avec une remontée des taux m’arrangerai quelque peu pour mes futurs achats que j’envisage prochainement. Pour le moment, mon sentiment (vu de ma position geographique et pour mon secteur uniquement) est qu’il y a une legere baisse des prix pour les maisons (au dessus de 450/500K) mais simplement une stagnation pour les petits appartements.

placementapapa31 a écrit :

Jeamb, avez-vous la source précise de propos de Mme Duflot?

Bien sur, désolé pour l’oubli du lien (qui parle a l’origine du mode de calcul de la revalorisation de l’APL)

Logement: Cécile Duflot annonce un coup de pouce pour l’APL

Hors ligne

 

#259 07/12/2012 05h42 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   317 

jeamb a écrit :

Admettons que les prix baissent de 10% d’ici 18 mois (possible) "grace" a une remontée des taux. Je prends un taux de 4,5%, qui etait courant il n’y a pas si longtemps, cela nous donne, pour le meme emprunt sur la meme durée a un taux de 4,5% nous obtenons des mensualités de 1139€ (dont 93K d’interets).

Voila, on a donc une difference de 40€ par mois (mais 10K d’interet en plus)!! Soit le prix d’un futur forfait 4G…

Donc tout le monde attend impatiemment la baisse des prix et serait ravi dès aujourd’hui si on leurs annoncaient 10% de baisse, pour un resultat de 40€ mensuel… Certes, sur 20 ans cela fait une difference, mais combien vont au bout de leurs credits (revente suite demenagement, divorce, etc…)?

A la limite, au regard des chiffres, ceux que cela peut interesser sont les bailleurs, qui auront plus d’interets deductibles pour des mensualités de pret moins elevées. Mais avec les risques que cela comportent (un risque de plus en plus important pour moi est celui des politiques communistes de gauche avec leurs futures lois dans les cartons (de noel?):

Disons que j’ai l’impression que la France entiere attends une baisse des prix de l’immo (qui va certainement arriver a force de le dire) mais que la plupart ne la verrons pas "passer". En effet, ils donneront moins aux proprietaires et donneront pratiquement l’equivalent de la baisse aux banquiers. Lorsqu’on est factuel et qu’on regarde les chiffres (en admettons qu’ils soient bons), il y a pas de quoi fouetter un chat

Propos très juste et très bonne approche pour l’analyse même si certain pourront discuter du taux de 4,5 % annoncé mais le principe est évident en locatif.

La seule différence que je vois entre des prix haut et un taux bas , c’est que vous faites circuler plus d’achat entre les particuliers donc cela contribue à faire fonctionner l’économie.
Les intérêts remboursés à la banque restent similaires dans les deux cas.

Actuellement avec les courbes et els avis pessimistes de nombreux médias , le marché est grippé et comme Jeamb le dis tous le monde attend une baisse.

Autant pour les résidences principales le marché peut être un frein  avec l’espoir de revendre sa RP plus chère et d’attendre une baisse dans 18 mois en une racheter  ( mutation , agrandissement de famille etc ..) et cela peut être une bonne raison qui reste à voir dans le temps ..

Autant pour le locatif , je pense qu’il faut acheter en forçant la négociation mais tout achat prochain est un gain de temps sur l’avenir , un gain de temps sur la hausse des taux , un gain sur le cout des assurances d’emprunt du fait de l’age de l’emprunteur.
Car même si les taux reviennent à 4,5 % , il ne faut pas penser que les prix de l’immobilier vont baisser tout de suite.
Les temps de réaction dans l’immobilier sont longs.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#260 07/12/2012 07h46 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   285 

Oui mais vous connaissez le raisonnement suivant :
-si vous achetez pas cher avec un taux d’intérêt élevé vous pourrez renégocier votre emprunt lors de la baisse des taux
-si vous achetez haut avec un taux d’intérêt bas vous n’irez pas négocier le prix de votre bien

Hors ligne

 

#261 07/12/2012 09h27 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   25 

Pour en terminer sur les résidences secondaires, petite taxe du jour.

Hors ligne

 

#262 07/12/2012 14h36 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   60 

Sidérant cet article. Au secours! Une super-taxe d’habitation pour les résidence secondaire : le mot communisme prend de plus en plus de pertinence. La "poursuite de la socialisation" (Michel Aglietta) est décidément une thèse à suivre.

C’est à croire que, à partir de maintenant, le gouvernement veut faire chuter l’immobilier. Dans quel(s) but(s) exactement?…

De plus, avec la baisse annoncée des subventions aux collectivités locales, ce genre de mesure semble devoir s’accentuer. Les collectivités sont globalement endettées, et beaucoup d’activité locale dépend de leurs dépenses. Il faut donc à tout prix rentrer de la ressource. Je crois que nous devrions aborder ici ce problème des budgets des collectivités territoriales (une autre menace?).

Dernière modification par placementapapa31 (07/12/2012 14h37)

Hors ligne

 

#263 07/12/2012 16h22 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   11 

Fructif a écrit :

Oui mais vous connaissez le raisonnement suivant :
-si vous achetez pas cher avec un taux d’intérêt élevé vous pourrez renégocier votre emprunt lors de la baisse des taux
-si vous achetez haut avec un taux d’intérêt bas vous n’irez pas négocier le prix de votre bien

100% d’accord ! il n’y a aucun intérêt à acheter le moindre bien immobilier, même pour sa RP, au jour d’aujourd’hui puisqu’on est sur des prix historiquement haut et que le marché semble sérieusement ralentir et donc possiblement s’inverser dans les mois à venir.
il n’y a plus aucune poche d’air disponible (à part la toute petite prolongation du scelier … stupide puisque de l’autre côté on gonfle une taxe ) pour continuer à gonfler cette bulle ni même la maintenir en état.
Les baraques à vendre commencent à se multiplier (les gens vieillissent et changent de besoin de logement) mais à des prix hallucinants … par chez moi (banlieue de Toulouse) une grande majorité des maisons se situent dans la tranche de prix 450k 700k pour des surface de 130 à 200m².
qui peut dorénavant mettre autant sur la table ? qui a surtout envie alors que l’on subodore une future baisse.

s’engager sur 20 ou 25 ans même à taux bas ne sera jamais rentable face à la future baisse de l’immo même avec la probable augmentation des taux.

je vous conseille une petite expérience scientifique réalisable par tous (bon ok il faut un smartphone ou tablette smile ) créez une alerte seloger sur l’appli du même site. constatez les prix et le nombre d’annonce.
je fais cela sur 3 ou 4 alertes différentes et je constate un prix moyen qui n’évolue pas mis un nombre d’annonce en forte hausse.
je suis par exemple passé de 120 annonces de vente sur St Orens de gameville, à plus de 300 en 2 ans, alors même que le record de vente était atteint en 2011. (données notaires ) il y a certes les doublons d’annonces qui ont tendance à se multiplier en cette période de vache maigre pour les agences mais on peut constater que le volume de bien à la vente augmente fortement sans que les prix ne changent.

ma conclusion ( peu être erronée ) c’est que de moins en moins d’acheteurs se retrouvent en face des vendeurs… en d’autre terme, le marché va baisser mais jusqu’où et jusque quand ?

Dernière modification par snoobrouf (07/12/2012 16h22)

Hors ligne

 

#264 07/12/2012 16h30 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   224 

s’engager sur 20 ou 25 ans même à taux bas ne sera jamais rentable face à la future baisse de l’immo même avec la probable augmentation des taux.

On démontre pourtant ici que même en cas de baisse de 60% de l’immo on reste rentable!

Immobilier : moins value en fct de la durée de l’emprunt et baisse des prix


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#265 07/12/2012 16h30 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   11 

pas en ce qui concerne la RP … le différentiel de mensualité me parait énorme pour le même bien et vous pouvez ainsi épargner beaucoup plus par ailleurs en diversifiant, ce qui est largement plus dur lorsqu’on paye le prix fort.

Dernière modification par snoobrouf (07/12/2012 16h38)

Hors ligne

 

#266 07/12/2012 16h45 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   60 

snoobrouf a écrit :

je vous conseille une petite expérience scientifique réalisable par tous (bon ok il faut un smartphone ou tablette smile ) créez une alerte seloger sur l’appli du même site. constatez les prix et le nombre d’annonce.
je fais cela sur 3 ou 4 alertes différentes et je constate un prix moyen qui n’évolue pas mis un nombre d’annonce en forte hausse.
je suis par exemple passé de 120 annonces de vente sur St Orens de gameville, à plus de 300 en 2 ans, alors même que le record de vente était atteint en 2011. (données notaires ) il y a certes les doublons d’annonces qui ont tendance à se multiplier en cette période de vache maigre pour les agences mais on peut constater que le volume de bien à la vente augmente fortement sans que les prix ne changent.

ma conclusion ( peu être erronée ) c’est que de moins en moins d’acheteurs se retrouvent en face des vendeurs… en d’autre terme, le marché va baisser mais jusqu’où et jusque quand ?

J’aime bien l’esprit de cette expérience. Vous en avez d’autres comme ça?…

snoobrouf a écrit :

Les baraques à vendre commencent à se multiplier (les gens vieillissent et changent de besoin de logement) mais à des prix hallucinants … par chez moi (banlieue de Toulouse) une grande majorité des maisons se situent dans la tranche de prix 450k 700k pour des surface de 130 à 200m².
qui peut dorénavant mettre autant sur la table ?

Bien sûr, on ne peut qu’être d’accord avec vos prix "hallucinants" (et encore, le mot est faible : ce sont des prix tout simplement asphyxiants pour une économie).

Mais… un prix est "normal" dans un contexte donné. Le "tunnel de friggit" est peut-être à associer aux 30 glorieuses et à la période qui a suivi. Il n’engage pas l’avenir, peut-être. Dans une économie structurellement en déclin, il est semble normal que la population doivent consacrer plus de part de budget aux biens et services primaires, par exemple au logement.

Cependant, je me demande ce que peut donner ce phénomène économique si on le combine à une économie fortement adminsitrée comme l’économie française : que va-t-il se passer quand quelqu’un aura 800 euros de retraite pour payer 800 euros de loyer à un investisseur locatif?

Dernière modification par placementapapa31 (07/12/2012 17h09)

Hors ligne

 

#267 31/12/2012 11h18 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   82 

Personnellement je trouve cela honteux :

Les loyers des logements réquisitionnés sont dévoilés - Prix immobilier | LaVieImmo.com

5 euros le m²…ok, éventuellement je peux comprendre qu’on réquisitionne (et encore je trouve cela privatoire de ses droits), mais qu’en plus l’état enfle littéralement les proprio ça me parait dément.

Part en sucette ce gouvernement.

Hors ligne

 

#268 31/12/2012 13h04 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   39 

Sur le principe, je suis assez d’accord avec vous.
Dans le détail, je cite "Aucun n’appartenant pour le moment à des particuliers « personnes physiques »…". Je ne sais s’il est vraiment judicieux d’analyser de la même façon les logements de sociétés et ceux de "privés". Mais bon, à ce prix, même pour des sociétés, cela est un peu limite (sauf a prouver que le propriétaire est de mauvaise volonté (immeuble vide depuis x temps sans raison valable….)


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#269 31/12/2012 14h22 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   96 

BorderLine a écrit :

Part en sucette ce gouvernement.

Parcequ’il y avait une chance qu’il ne parte pas en sucette ? :-)

Hors ligne

 

#270 31/12/2012 15h11 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   147 

Pour le moment le marché était dopé par le scellier pour le neuf et ensuite par le PTZ … mais plus on avance dans le temps plus le stock d’acheteurs et de "pigeons" diminue.

Quand je voyais qu’un "petit" appartement de 60m² à Paris coûtait dans les 500Ke soit un demi million, que les gens se faisaient aider par leurs parents respectifs, empruntaient sur 30 ans et se serraient la ceinture pour avoir au final un 45m², je me disais que les prix étaient irrationnels.

Actuellement, nous sommes dans la phase d’assèchement : moins d’acheteur à cause de la crise, de la peur du lendemain, chômage en hausse … mais les vendeurs résistent, ils baissent un peu mais pas trop.

Pour 2013, je prévois que ceux qui ont le couteau sous la gorge ( prêt relais, mutation … ) vont commencer à "brader" et une fois la vraie baisse amorcée, ceux qui avaient déjà une belle plus-value mais attendaient encore vont se décider et faire un stop loss et une fois tout ce beau monde sur un marché saturé, la bulle explosera.

Par exemple, le couple évoqué dans l’article ci-dessous essaye de vendre 540 000 euros une maison achetée … 175 000 euros en 1997 dans laquelle ils ont fait quelques travaux
http://www.rue89.com/2012/12/31/une-bel … ble-237110

Hors ligne

 

#271 31/12/2012 17h14 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   21 

BorderLine a écrit :

Personnellement je trouve cela honteux :

Les loyers des logements réquisitionnés sont dévoilés - Prix immobilier | LaVieImmo.com

5 euros le m²…ok, éventuellement je peux comprendre qu’on réquisitionne (et encore je trouve cela privatoire de ses droits), mais qu’en plus l’état enfle littéralement les proprio ça me parait dément.

Part en sucette ce gouvernement.

moi ça me choque pas, si j’ai bien compris ce ne sont que des immeubles appartenant à des sociétés et pas à des particuliers, et en plus détenus depuis longtemps sans locataires.

le but recherché semble être de réquisitionner des appartements inoccupés destinés plus ou moins à faire uniquement de la PV et pas à être loués. 4 fois mois cher que le marché : bien fait pour eux, z’ont qu’à les louer au lieu de ne rien en faire, surtout si ce sont des cie d’assurance ou autre…

et si ça peut aussi inciter les autres à les louer au lieu de passer à cette "moulinette" de la réquisition, ça relancera un peu le marché. c’est peut-être aussi l’un des buts.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#272 31/12/2012 18h17 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   15 

philippe77 a écrit :

moi ça me choque pas, si j’ai bien compris ce ne sont que des immeubles appartenant à des sociétés et pas à des particuliers,…..

N’oubliez pas que les SCI sont des sociétés….
Il est vrai que, pour le moment, les petits investisseurs sont épargnés, mais qu’en sera-t-il si le principe d’une location à 5,10€/m² devient une possibilité de plus en plus courante dans Paris?

Frédéric

Hors ligne

 

#273 01/01/2013 08h30 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   317 

N’oublions pas que l’on parle de réquisition de logements vides.

Je ne trouve pas normal que des logements soient vides , des logements , des immeubles entier détenus par des gros investisseurs  ( banques , assurances encore eux …) qui détiennent ces biens à des fins spéculatives.

Un peu de pression sur eux sera une bonne chose , rendant le marché plus fluide et surtout permettant à des gens qui ne trouvent pas de logements de pouvoir se loger.

Hormis le débat sur le prix de location des logements , il faut regarder la loi dans son ensemble , logements vacants depuis plus de 18 mois appartenant à des personnes morales.
Il est question de réduire le délai de vacance à 12 mois pour pouvoir le réquisitionner.

Autre chose qui n’est pas évoqué concerne l’état du bien car pour autant la loi est stricte sur les conditions de logements et l’insalubrité mais il faudra aussi prendre en compte l’état des appartements réquisitionnés.
Le projet indique une remise aux normes , cette remise aux normes pourrait permettre de débloquer des situations ou des propriétaires n’ont pas les moyens de faire des travaux et de fait ne peuvent pas louer.

http://www.territoires.gouv.fr/spip.php?article1316

http://www.mon-immeuble.com/actualite/r … e-d-emploi

Par contre pour reprendre le sujet du prix du mètre carré à la location , je vois mal comment on pourrait louer à 5,96 € dans le 16 ième un appartement nickel ce qui serait une dévalorisation alors qu’un bien hors normes dans le 20 ième serait rénové et loué au même prix ce qui augmenterait sa valeur.

C’est méconnaitre le marché immobilier Parisien notamment.
A moins que certains mal logés de la république s’attribue  des logements réquisitionnés dans le 16 ième ….

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#274 01/01/2013 20h00 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   82 

C’est totalement confiscatoire. Tout le monde ne fait pas de la spéculation avec des locaux vacants. Et n’oublions pas que les sci sont des sociétés….sans compter ceux qui essaient de vendre des murs, depuis plus d’un an et demi, ou ne sont pas occupés (pas de bail co) depuis tout autant car aujourd’hui les temps sont aussi durs pour les sociétés. C’est absolument ridicule.

Pour le reste, je recommande à toutes les personnes morales impliquées dans ce genre de situation de payer leur taxe d’habitation comme cela, plus de problèmes. 

Sinon j’ai lu ceci :
en revanche, un appartement en instance de vente ou de loca­tion ne peut être regardé comme tel (CE, 2 déc. 1949, « M. C. », Rec. p. 527)
Si cette jurisprudence est encore vraie et spécifique à la dite réquisition, c’est aussi une autre solution. Vous mettez en location et refusez tout locataire. A voir.

Jurisprudence santé et social -
Beaucoup d’infos sur le lien ci-dessus mais date de 2007. A vérifier.

J’aime bien cette partie aussi :

9 – Que se passe-t-il à la fin de la réquisition ?
Les logements peuvent aussi être rachetés par un bailleur social et convertis en logements sociaux.

Hors ligne

 

#275 02/01/2013 07h36 → Immobilier : fin de la hausse et dégonflement de la bulle ?

Membre
Réputation :   317 

BorderLine a écrit :

C’est totalement confiscatoire. Tout le monde ne fait pas de la spéculation avec des locaux vacants. Et n’oublions pas que les sci sont des sociétés….sans compter ceux qui essaient de vendre des murs, depuis plus d’un an et demi, ou ne sont pas occupés (pas de bail co) depuis tout autant car aujourd’hui les temps sont aussi durs pour les sociétés. C’est absolument ridicule.

Il s’agit de personnes morales importantes ( banques , assurances ) qui font de la spéculation.
C’est une mesure qui fait grand bruit mais ne nous affolons pas , c’est l’effet d’annonce qui portera le plus ses fruits.
Quelques réquisitions médiatiques et ensuite de nombreux propriétaires remettront sur le marché des biens en location ou les vendrons.

A partir du moment ou tu essayes de louer ou de vendre avec des justificatifs , la loi ne s’applique pas , elle concerne les logements vacants , ni en vente, tu as cité à juste titre la jurisprudence.

Maintenant le fait de payer la taxe d’habitation indique qu’il s’agit d’une résidence secondaire mais il est toutefois difficile d’expliquer disposer de plusieurs studios en résidence principale à Paris.
Le paiement de la taxe d’habitation est dû au premier janvier par le locataire ou à défaut par le propriétaire si le logement n’est pas occupé.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech