Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/02/2015 10h09 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   100 

On vient de me proposer d’investir ds les taxis a Buenos Aires - en tant que co-actionnaire d’une ste operationnelle depuis 8 ans, avec 200 taxis et chauffeurs a son actif plus un grand garage [et pas de dette].
Acheter les voitures, les enregistrer comme taxis, acheter la license "medalion", recruter les chauffeurs, les surveiller, collecter les loyers quotidiennement, s’occuper de la maintenance, travailler avec les syndicats de chauffeurs, gerer le risque de change ARS/ USD, etc.
Je ne suis pas du tout specialiste de ce genre de business. Je ne suis pas, mais alors pas du tout un fan de l’Argentine, ni des Kirchner. Mais la perspective d’investir ds ce business tres concret m’interesse, et les rendements historiques sont allechants.

Quelqu’un a-t-il une experience similaire (achat et location de taxis) ds un pays emergent ou developpe?
Quelqu’un a-t-il une experience de gestion d’une entreprise de taille petite ou moyenne en Argentine?

Merci d’avance
Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (16/02/2015 12h40)

Mots-clés : argentine, buenos aires, taxi

Hors ligne

 

#2 16/02/2015 15h15 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   146 

Avant d’investir en Argentine, il faut déjà savoir qu’il y a un contrôle de change donc vous ne pourrez pas rapatrier vos bénéfices à l’étranger.
Si le rendement historique est exprimé en ARS, il ne veut rien dire puisque le pays souffre d’une forte inflation depuis des années.
Et surtout pourquoi est ce que le propriétaire vend sa poules aux œufs d’or ?

Hors ligne

 

#3 17/02/2015 01h01 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Modérateur
Réputation :   1078 

SI vous connaissez le droit local (et les usages qui vont avec), et avez des contacts/partenaires de confiance sur place (autres que les autres associés dans cette activité), pourquoi pas. Sinon : fuyez.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#4 17/02/2015 01h17 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   

Pour avoir vécu à Buenos Aires, les taxis sont prolifiques (concurrence énorme)

La plupart des chauffeurs fraudent leurs compteurs (I.E. les compagnies ne sont pas les gagnantes)

Les bénéfices sont selon moi dus uniquement à un contrôle des prix du pétrole de la part du gouvernement pour les garder bas.

La structure légale de l’Etat n’est pour l’instant pas suffisante (Corruption assez importante, cf. meutre récent d’un procureur qui menait une enquête contre l’Etat)

L’inflation réelle est de 30%, et ajouté au contrôle du change (et donc l’impossibilité de rapatrier les bénéfices facilement) c’est de suicide. Les argentins achètent toutes sortes de choses pour dépenser leurs pesos.

La seule opportunité que je vois dans ce pays (ou plutôt en l’occurrence à Buenos Aires) c’est l’immobilier. Il n’y a aucun accès au crédit, du coup les seuls acheteurs sont étrangers. Les rendements locatifs dans cette ville attractive sont étonnamment assez hauts, en particulier en louant à la clientèle étrangère. Dans l’hypothèse où un particulier dispose de capacité d’emprunt dans un autre pays ou d’épargne, c’est intéressant.

De plus, on peut espérer que Mauricio Macri gagne les élections cette année, c’est un libéral qui gère la communauté urbaine de Buenos Aires, il souhaite avant tout stabiliser la monnaie, retrouver un accès au financement international et donc redonner l’accès au crédit aux argentins : L’immobilier augmentera de façon substantielle, pour se rapprocher d’autres capitales d’Amérique latine de même taille (Bogota, Sao Paulo) : De belles opportunités de plus-value existent à moyen terme.

NB : Les argentins étant de culture latine, posséder sa propre maison est une chose assez importante dans leur inconscient, comme pour nous.

Bien Cordialement,

Anthony

Hors ligne

 

#5 17/02/2015 07h05 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   100 

ZeBonder a écrit :

Avant d’investir en Argentine, il faut déjà savoir qu’il y a un contrôle de change donc vous ne pourrez pas rapatrier vos bénéfices à l’étranger.
Si le rendement historique est exprimé en ARS, il ne veut rien dire puisque le pays souffre d’une forte inflation depuis des années.
Et surtout pourquoi est ce que le propriétaire vend sa poules aux œufs d’or ?

Merci Zebonder
Je suis au fait du controle des changes. Le changement de banquier central va se traduire par un durcissement des changes (notamment crack down du marche noir / cuevas) et probable relance du credit/ baisse des taux. ARS est deja une monnaie de singe et n’en sera que plus faible encore. La profitabilite hist du business est mesuree et distribuee en USD bien sur. Je signale tt de meme que de nombreux groupes industriels et autres multinationales operent en Argentine ds le cadre du regime de change actuel.

Le risque de non-rapatriement des profits et du capital initial est important en effet, comme ds bcp de marches emergents. Tt comme le risque d’expropriation/ nationalisation. C’est pour cela que les rendements sont eleves, cela compense les risques pris. Cela dit, les taxis c’est un business "asset light", pas vraiment strategique pour le govt, mis a part le cote social, d’ou la necessite de travailler avec les syndicats, pas contre eux.

L’actionnaire actuel ne vend rien. Il voit une opportunite de marche et veut quintuple sa flotte a moyen terme, ce qu’il ne peut faire seul. Il ouvre son capital pour ce faire.

Hors ligne

 

#6 17/02/2015 07h19 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   100 

Merci Mich

Mich a écrit :

Pour avoir vécu à Buenos Aires, les taxis sont prolifiques (concurrence énorme)

Oui c’est un point central, et un facteur de risque sectoriel. Meme si le risque est pris par les taxi drivers [le business charge et collecte un daily rent fixe], a terme un risque de sur-offre de taxis impacte les valos des voitures et licenses.

Mich a écrit :

La plupart des chauffeurs fraudent leurs compteurs (I.E. les compagnies ne sont pas les gagnantes)

Loyers fixes, si le chauffeur fraude son compteur, c’est au detriment du client.

Mich a écrit :

Les bénéfices sont selon moi dus uniquement à un contrôle des prix du pétrole de la part du gouvernement pour les garder bas.)

Les taxis tournent au GPL, ce qui procure un avantage cout benefique pour le chauffeur qui le prend en charge.

Mich a écrit :

La structure légale de l’Etat n’est pour l’instant pas suffisante (Corruption assez importante, cf. meutre récent d’un procureur qui menait une enquête contre l’Etat)

L’inflation réelle est de 30%, et ajouté au contrôle du change (et donc l’impossibilité de rapatrier les bénéfices facilement) c’est de suicide. Les argentins achètent toutes sortes de choses pour dépenser leurs pesos.

Absolument, c’est pourquoi les prix de nombreux "hard assets" sont surevalues car ils servent de "coffre-fort" pour sauvegarder l’epargne.

Mich a écrit :

La seule opportunité que je vois dans ce pays (ou plutôt en l’occurrence à Buenos Aires) c’est l’immobilier. Il n’y a aucun accès au crédit, du coup les seuls acheteurs sont étrangers. Les rendements locatifs dans cette ville attractive sont étonnamment assez hauts, en particulier en louant à la clientèle étrangère. Dans l’hypothèse où un particulier dispose de capacité d’emprunt dans un autre pays ou d’épargne, c’est intéressant.

Ce n’est pas la lecture que j’ai du marche immo commercial et resi a BA. Quels cap rates (rendements locatifs) y voyez-vous?

Mich a écrit :

De plus, on peut espérer que Mauricio Macri gagne les élections cette année, c’est un libéral qui gère la communauté urbaine de Buenos Aires, il souhaite avant tout stabiliser la monnaie, retrouver un accès au financement international et donc redonner l’accès au crédit aux argentins : L’immobilier augmentera de façon substantielle, pour se rapprocher d’autres capitales d’Amérique latine de même taille (Bogota, Sao Paulo) : De belles opportunités de plus-value existent à moyen terme.

Pas incorpore ds notre these d’investissement, si cela se materialise, c’est un bonus. Reste qu’il nous faut croitre le business et prendre les parts de marche avant que les investisseurs etrangers ne reviennent, ce qu’un changement dramatique de politique gouvernementale pourrait catalyser en effet.

Cdt, Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (17/02/2015 07h20)

Hors ligne

 

#7 17/02/2015 07h26 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   100 

GoodbyLenine a écrit :

SI vous connaissez le droit local (et les usages qui vont avec), et avez des contacts/partenaires de confiance sur place (autres que les autres associés dans cette activité), pourquoi pas. Sinon : fuyez.

Merci GBL. C’est la que le bat blesse. J’ai des contacts independents sur place, mais je ne suis pas un expert du droit argentin. Je suis familier avec le droit anglo-saxon, mais pas non plus un crac en droit francais. Si je poursuis, il va falloir bien s’entourer d’avocats honnetes et competents, pas evident j’en conviens.

Dernière modification par SerialTrader (17/02/2015 08h36)

Hors ligne

 

#8 17/02/2015 11h00 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   

SerialTrader a écrit :

Merci Mich

Oui c’est un point central, et un facteur de risque sectoriel. Meme si le risque est pris par les taxi drivers [le business charge et collecte un daily rent fixe], a terme un risque de sur-offre de taxis impacte les valos des voitures et licenses.

Surtout, comme en Europe et ailleurs, la concurrence de service de type "Uber" & Co se développe énormément…J’ai le souvenir d’avoir rencontré là-bas, début 2014, un suisse qui gérait ce genre de business, il disposait déjà d’un bon millier de VTC.

SerialTrader a écrit :

Les taxis tournent au GPL, ce qui procure un avantage cout benefique pour le chauffeur qui le prend en charge.

La fameuse NAFTA. Néanmoins le jour ou les subventions ne seront plus, les tarifs des taxis étant fixés par la loi, les bénéfices des chauffeurs vont se tasser et ils vont commencer à râler sur les tarifs fixes imposés par leur compagnie.

SerialTrader a écrit :

Ce n’est pas la lecture que j’ai du marche immo commercial et resi a BA. Quels cap rates (rendements locatifs) y voyez-vous?

J’avais fait quelques recherches basiques en 2014 (je n’ai de toute façon pour l’instant pas les moyens d’investir) et l’on pouvait trouver un F5 penthouse de 140m² dans Recoleta avec quelque rénovation pour environ 230 000€… à ce prix on a quoi à Pairs, un 2 pièces?
Je me fie à ce site que je trouve très intéressant, qui n’est malheureusement pas très à jour :

Rental Income in Argentina | Argentinian Investment Properties

J’ai également pu voir les prix locatifs par l’intermédiaire de nombreux amis (J’ai passé mon échange universitaire la bas) et mon analyse était :
1- Les proprios prennent les étrangers pour des pigeons (et les étrangers se laissent tranquillement pigeonner)
2- L’information sur le marché n’est pas parfait, et par conséquent le marché n’est pas efficient, avec de fortes disparités en terme de prix.
Une de mes proprios avait cet avantage de parler Français, elle arrivait avec le bouche à bouche à louer ses apparts à des européens exclusivement, payés en cash en USD ou en EUR ou virement en Uruguay, bref surement une belle fraude au fisc derrière tout cela mais elle arrivait à générer des revenus stables dans des monnaies stables.
wink

Dernière modification par Mich (17/02/2015 11h07)

Hors ligne

 

#9 14/03/2015 12h08 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   26 

Hors ligne

 

#10 27/10/2016 19h53 → Investir dans une société de taxis à Buenos Aires ? (argentine, buenos aires, taxi)

Membre
Réputation :   

Allez, pour rebondir sur cette conversation un peu ancienne.

J’espère que notre ami n’a pas investi dans cette compagnie de taxi, UBER étant arrivé depuis quelques mois, et même si déclaré illégal fonctionne pafaitement pour l’instant.

Vu la qualité du service comparé aux taxis, je pense qu’ils vont gagner des parts de marché très rapidement.

Je me suis pour ma part installé ici il y a un mois, avec l’objectif de profiter du décollage de l’immobilier, en créant une agence (Locatif + achat/vente)

J’ouvrirai un thread sur l’Argentine et m’efforcerai de répondre au mieux à vos questions!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech