Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 03/09/2015 21h00 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

Certains ont obtenu un bon pécule en allant travailler dans une start-up qui débutait et dans laquelle il était prévu que le personnel puisse y investir à son échelle et dans des proportions établies au regard de leurs performances. A noter qu’il ne s’agissait pas nécessairement de personnes qui avaient de gros moyens, mais qui étaient recrutées pour leur expérience et leur ’valeur ajoutée’ pour le lancement de ce type d’entreprises…
Ensuite à la revente de la start-up, par exemple rachetée par une firme cotée en bourse, il y a eu une forte plus value et ensuite de par cette absorption et la progression du business, l’action de la ’maison mère’ s’est envolée…

Pour dire qu’en s’investissant très fort dans son boulot pendant de très nombreuses années, en étant volontaire, avide d’en savoir toujours plus et d’être une ’référence dans le métier’; il arrive un moment ou on peut en quelques sorte monnayer ses compétences, voir même être recherché par les ’chasseurs de tête’… Après bien sûr faut bien la jouer, beaucoup prendront la belle voiture et avantages divers quand d’autres plus rares refuseront tout cela pour demander à investir dans la firme pour laquelle ils se sont ensuite battu bec et ongles… Pas la recette magique, pas l’argent facile mais c’est le parcours de certains…

Maintenant reste à savoir ce qu’est être rentier, ce qu’est être riche ? Tout étant relatif…

Dernière modification par Rider (04/09/2015 16h01)

Hors ligne

 

#27 04/09/2015 14h50 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   51 

InvestisseurHeureux a écrit :

Ensuite, chez les cadres en IDF payés en fixe, on va avoir les quelques cas suivants :

1) Le salarié dans une bonne grosse boite qui aura le package complet décrit par Vincent : CE, cantine, Intéressement, bcp de RTT, PEE, etc. S’il bosse chez Peugeot il a des réductions sur les voitures, s’il bosse dans une banque il a un bon taux de crédit, etc. Un cadre senior ou un responsable d’équipe peut alors gagner plutôt bien sa vie, avec un 60 k€ brut annuel et de nbx avantages. S’il est dans une bonne société, le PEE peut accélérer grandement son enrichissement. L’industrie paye moins que la banque/assurance alors que le job est plus dur (mon avis).

2) Le salarié dans une boite presse citron type SSII ou petites PME. Niveau de salaire légèrement inférieur à précédemment à responsabilité égale, avec des avantages biens plus réduits. RTT au minimum, pas de cantine, PEE merdique s’il y en a un et sans abondamment. En rémunération globale horaire, on est nettement en-dessous du cas précédent et on a droit au sandwitch le midi payé en tickets restos.

3) Le salarié qui n’en veut dans une boite d’audit/conseil. Démarre en étant payé au lance-caillou bien qu’il ne compte pas ses heures. Même avantages que dans le cas 2), cad rien. Au bout de 4-5 ans peut espérer passer manager à 60 k€ brut annuel. Au vue des horaires, encore plus mal payé que dans le cas 2). Le rattrapage se fait au passage en Senior Manager (autour de 75 k€ à la louche) puis associé (là jackpot) ou alors en postulant dans une grosse boite à un poste de responsable d’équipe ou à un poste de direction dans une PME (après avoir fait 1-2 ans comme manager en cabinet). Peut être vu comme une post-formation payée.

Je trouve que les catégories précités ont des salaires largement sous-estimées. Pour un cadre classique en IDF i.e. bac +5 on est sur un début de carriere à 35k€ en médian avec ensuite une augmentation de salaire d’environ 10% par an en moyenne. Bien sur pas tous les ans on reçoit 10% mais en comptant les jumps en changeant de poste on est dans ces eaux la.
Dans un déroulement de carrière classique je dirais en me basant sur mes connaissances :
cadre lambda débutant 30-40
cadre lambda confirmé 40-60
cadre avec une expertise technique avéré et recherché ou manageant une petite équipe 60-90
cadre sup : 80-120
cadre sup en vitesse de croisière : 100-150
cadre dirigeant 150 +++

Je ne pense pas que les pme payent moins ou que le conseil payent plus mais simplement que la structure des postes n’est pas la même.
Ex dans une pme on va filer un titre de cadre sup à un cadre confirmé pour le flatter et le débaucher mais le contenu de son poste fera qu’il ne sera payé que comme un cadre expert.
Partir dans une pme sauf à vouloir être entrepreneur me parait une très mauvaise idée car on sera très vite bloqué dans son évolution.

Hors ligne

 

#28 04/09/2015 15h46 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

Bonjour,
Il faut du temps pour devenir rentier. Moi je suis parti de pas grand chose (certes j’hériterais un jour mais bon le plus tard possible ), salaire de cadres avec mon épouse mais nous nous sommes très largement endetté avec de belles rentabilité, et le ’fortune’ se fait tout seul, nous remboursons 6-8Ke de capital tous les mois. Dans 10 ans même si on s’est arrêté de travailler ce sera le même rythme donc un capital de presque 1 Millions d’euros tous les 10 ans.
La dette ,le temps et le travail sont de l’investissement, donc je pense que ça existe smile
frédéric

Hors ligne

 

#29 04/09/2015 16h03 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   17 

InvestisseurHeureux a écrit :

Dans mon livre, même si la section la plus importante est sur l’investissement, l’ordre des sections est :

1) Augmenter ses revenus d’activité
2) Contrôler ses dépenses
3) Investir

Ce n’est pas un hasard : le fait est que je ne connais de façon direct PERSONNE qui se soit construit un patrimoine net de dettes important (+ de 800 k€) uniquement par ses investissements. L’essentiel vient des revenus d’activités (souvent non salarié d’ailleurs). L’investissement n’est qu’un accélérateur.

J’aurais plutôt tendance à dire

1) Contrôler ses dépenses
2) Augmenter ses revenus d’activité
3) Investir

Moins on a de besoins, plus on économise vite une grosse somme *et* moins cette grosse somme a besoin d’être élevée. Un patrimoine net de dette de 600k pour un frugal équivaut à un patrimoine de 800k pour quelqu’un d’autre.

Un individu qui vit sur 1500 et gagne 2500 a (à mon avis) plus intérêt à tenter de vivre sur 1000 que de tenter de gagner 3000. Mais si les deux sont possibles, c’est encore mieux !

Hors ligne

 

#30 04/09/2015 16h14 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

J’aimerai ajouter qu’augmenter ses revenus d’activité soit, mais au niveau du salariat les salaires ont plutôt tendance à baisser en tout cas dans mon secteur: l’informatique. De + en + de diplomés en France, mais aussi en Europe et même extra-europeen (un de mes employeurs avait la combine pour les embaucher, ils sont moins cher et leur statut les oblige à rester dans la boîte). Mecaniquement, les salaires stagnent voir pire.

Par ailleurs on assiste à l’aberation suivante: les salaires dans le secteur public sont plus élévé que ceuxi du privé, avec plus de congés et une garantie de l’emploi; à l’autre bout les pme sont les dindons de la farce. La question c’est: est-ce que cela peut tenir?

Dernière modification par marindodouce (04/09/2015 16h19)

Hors ligne

 

#31 05/09/2015 22h16 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   132 

Juste pour préciser sur le conseil, car IH a un biais très orienté SSII.

On peut découper le conseil en trois gros morceaux :
- Le conseil en IT => les SSII
- Le conseil en orga/management
- Le conseil en strat

Les cabinets de conseil facturent en gros un TJM (taux journalier moyen) cohérent avec la "gamme" de conseil exercée. + c’est du high level, plus c’est cher. Les SSII sont en bas de la chaîne alimentaire. D’où des TJM plus bas, et des salaires qui vont avec.

Là où une SSII va facturer un consultant (2/3 années d’expérience) 600, un cabinet de conseil en orga le factura plutôt 900, et un cabinet de strat 1200 voire plus (ça monte très vite).

Idem, un junior en SSII, sorti d’école, sera environ à 35K. En orga, plutôt 40K. En strat, plutôt 50K
Et les progressions sont là aussi liées (5% - 10% - 20%, en caricaturant). Et le variable grimpe avec l’xp.

Le manager à 60K€ d’IH, c’est plutôt en SSII. C’est ce que touchera un consultant avec 4 ans d’expérience en orga, et avec 2 ans d’expérience en strat.
Le senior manager à 75K€, c’est le manager en orga, etc…

Gagner 5K net mensuel, ça se fait dans le conseil, on parle de 80k bruts annuels, (hors variable, participation ou intéressement, donc plutôt 100K). Mais cela signifie un niveau d’expérience non négligeable, donc des responsabilités (production courante, engagement interne, relation client, encadrement…) s’être fait fouetté jusqu’à la trentaine, et s’apprêter à être écartelé entre ses boss, ses clients et son troupeau à tenir…
Donc le jeu, c’est arriver à ce niveau de rémunération, faire le passage en interne (=dans la boîte que l’on conseille) en conservant le même niveau de salaire. Moins d’augmentations, mais plus de temps, moins de contraintes et les avantages déjà cités du salariat dans une grande entreprise.

Passer en freelance au bout de qqs années permet d’améliorer son sort si l’on parvient à se vendre, comme IH l’a fait. Changer 2 ou 3 fois de boîte de conseil permet également d’accélérer le rythme d’augmentation. Tjs avec la limite du TJM de l’industrie.

Maintenant, gagner 5K€ net c’est bien, mais :
1) 5K net c’est 4K net une fois l’IR payé
2) 5K net en île de France, c’est aussi un loyer important (en début, de trentaine, vous aspirez à autre chose que passer des heures dans les transport ou vivre dans une cage à poule)
Je dirais que c’est difficile d’épargner plus de 2K€ sur les 5K€ sans dégrader son niveau de vie.

Bref, bosser dans le conseil jusqu’à 30 ans puis continuer jusqu’à 40 dans un poste à responsabilité un peu plus pépère, si c’est dans le conseil, ça marche selon le schéma d’IH (150 K€ + 2K par mois à 6,5% pendant 10 ans).
Mais plutôt en orga ou strat qu’en SSII.

Rester dans le conseil jusqu’à 40 ans, c’est passer associé, et là on parle acquisition de parts, dividendes et/ou PV à la sortie/revente. Mais il faut avoir les crocs et de la patience.

Dernière modification par Igorgonzola (05/09/2015 22h20)

Hors ligne

 

#32 07/09/2015 10h46 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

Merci pour cette description détaillée Igorgonzola. Il faut vraiment que je demande une augmentation à mon boss en fin d’année :p

Quoi qu’il en soit, entre les 100 baggers type Apple et 10 baggers type DBV Technologies, j’ose espérer qu’il y a certaines (silencieuses?) personnes qui maintenant sont rentiers grâce à leurs investissements.

Hors ligne

 

#33 07/09/2015 11h19 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   97 

Alexis92 a écrit :

Je trouve que les catégories précités ont des salaires largement sous-estimées. Pour un cadre classique en IDF i.e. bac +5 on est sur un début de carriere à 35k€ en médian avec ensuite une augmentation de salaire d’environ 10% par an en moyenne. Bien sur pas tous les ans on reçoit 10% mais en comptant les jumps en changeant de poste on est dans ces eaux la.

10% par an me semble optimiste : je pense que c’est faisable, mais pas donné à tout le monde. En gros, il faut se démener, et effectivement être "mercenaire" (ce n’est pas péjoratif !), i.e. changer de boîte souvent.

Dans les grandes boîtes, l’augmentation basique accordée au plus grand nombre tourne plus souvent autour 2-3% (voire 1-2% ces dernières années moroses). Bien sûr, ça dépend beaucoup de la santé/des profits de la boîte.

Igorgonzola a écrit :

et s’apprêter à être écartelé entre ses boss, ses clients et son troupeau à tenir…

Qu’entendez-vous par là ? Ecartelé car la charge de travail est multipliée, ou dans un autre sens ?


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#34 07/09/2015 11h34 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   51 

Igorgonzola dépeint de manière juste et pertinente le sujet.

Je rajouterais juste que les SSII ne font pas du conseil IT mais de l’interim dans la majorité des cas. Vous avez un projet qui va durer 1 à 2  ans vous prenez X ETP pour le faire et à la fin zou.
On est dans une approche purement cout. A partir de la l’exploitation est donc inévitable.

L’avantage d’une grosse boite est que non seulement vous allez avoir un salaire pas mal mais surtout cela laisse du temps pour :
- compresser ses dépenses en organisant des vacances au meilleur prix etc……
-maximiser le retour sur investissement de son patrimoine : s’informer , le gérer etc…..
Enfin les horaires étant plus soft on a moins de frais : de la nounou à la préparation des repas (pas besoin de produit tout prêt).

Hors ligne

 

#35 07/09/2015 12h01 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   74 

Igorgonzola dépeint de manière pertinente le sujet.
Je ne suis pas trop d’accord avec les chiffres

1- Les chiffres sont sur Paris.
2- Il y a une fourchette (SSII, orga, strategie) et il y a surtout des sous metier

-Prod, MOE, MOA / Generaliste ou sur un domaine pointu / Nombre de langue demandée
- Les secteurs ne paient pas de la meme maniere :
Info indus / Industrie / assurance / banque ( credit conso, detail ou CIB)

- L’expertise sur certains sous domaine ou logiciel ne paient pas pareil.

Hors ligne

 

#36 07/09/2015 13h43 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   16 

je me retrouve dans certaines de vos typologies:
- 32k début de carrière en audit, après 4 ans 45k
- 50k début dans un poste startup, maintenant 75k

Possibilité de gains cession d’actions si la boite se porte bien: 75-150k (net)
Patrimoine actuel: 300k(dont 80k de dettes)
Objectif: 600k net de dettes d’ici 10 ans maxi, avec un travail à coté pour s’occuper
Localisation actuelle: province mais travail à Paris (travail en province par la suite)

Bref pas besoin d’être haut dirigeant pour devenir "rentier frugal" par contre impossible (en ce qui me concerne) en habitant Paris.

ps: je ne compte pas ma résidence principale dans le patrimoine

Dernière modification par maxlille (07/09/2015 13h45)

Hors ligne

 

#37 07/09/2015 14h10 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Administrateur
Réputation :   1309 

Alexis92 a écrit :

Je trouve que les catégories précités ont des salaires largement sous-estimées. Pour un cadre classique en IDF i.e. bac +5 on est sur un début de carriere à 35k€ en médian avec ensuite une augmentation de salaire d’environ 10% par an en moyenne. Bien sur pas tous les ans on reçoit 10% mais en comptant les jumps en changeant de poste on est dans ces eaux la.
Dans un déroulement de carrière classique je dirais en me basant sur mes connaissances :
cadre lambda débutant 30-40
cadre lambda confirmé 40-60
cadre avec une expertise technique avéré et recherché ou manageant une petite équipe 60-90
cadre sup : 80-120
cadre sup en vitesse de croisière : 100-150
cadre dirigeant 150 +++

Sauf qu’il y a une tripatouillée de cadres qui resteront toute leur vie en confirmé.

Ce que vous décrivez est le parcours "idéal" (et que je vous souhaite).

Dans la vraie vie :

Challenge a écrit :

Depuis les trois dernières années, les augmentations de salaires n’ont jamais dépassé 2%, période de restrictions budgétaires oblige.

Source : Quelle augmentation de salaire espérer en 2015 ? - Capital.fr

Hors ligne

 

#38 07/09/2015 14h21 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

Et les 10% / an dans le conseil en orga, faut bien chercher pour le trouver à l’heure actuelle.

Sachant que les salaires d’entrée ont très peu évolué par rapport à 2007/2008, le pouvoir d’achat n’est pas allé en s’améliorant.

Hors ligne

 

#39 07/09/2015 14h33 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   51 

IH vous mélangez augmentation de l’enveloppe et augmentation individuelle.

Alors oui l’enveloppe augmente de 2 % mais en parallèle les individus progresse d’avantage car vous progressez en séniorité. Soit régulièrement mais aussi lors de promo en interne ou de mobilité externe.

Le 10% est comme indiqué dans des cas spécifique (combinaison de bac+5 & IDF & bonne boite) mais je pense que de manière générale on est autour de 5-6%.

A noter aussi que le chiffre de 2% ne tient pas compte d’un effet qualité on offshorise ou on externalise les emplois peu qualifiés et on ne garde en interne que les activités à plus forte valeur ajoutée.

Hors ligne

 

#40 07/09/2015 14h45 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   157 

Alexis92 a écrit :

Le 10% est comme indiqué dans des cas spécifique (combinaison de bac+5 & IDF & bonne boite) mais je pense que de manière générale on est autour de 5-6%.

Si je prends mon exemple, j’en suis à 3% de moyenne par an sur 12 ans.
Mais je suis totalement sans ambition, je n’ai pas eu de promotion et n’ai jamais changé de boite.

Donc 5-6% semble une fourchette tout à fait réalisable.
(pour 10%, par contre, il va falloir cravacher dur !)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#41 07/09/2015 14h47 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   11 

A mon avis, nous parlons beaucoup des possibilités de devenir rentier en étant cadre en Ile de France ou même ailleurs, c’est sans aucun doute possible et jouable.

Mais, à mon avis, le meilleur moyen de se constituer un gros patrimoine rapidement sans bénéficier de la chance ou d’héritage est certainement de fonder ou reprendre une entreprise, que ce soit dans le primaire/secondaire ou tertiaire et la structurer et développer pour la revendre plus tard.

Maintenant, cela n’est pas donné à tout le monde, car cela suppose beaucoup de talents d’experts et compétences organisationnels/commerciales et surtout une bonne prise de risques. On n’a rien sans rien ! Un grand coup de chapeau à ceux qui se lancent dans le grand bain !

Souvent, les salariés peuvent être envieux de leurs patrons par rapport à leurs profits, je suis plutôt de ceux qui respectent leur travail et leur engagement. Enfin, surtout des vrais patrons, pas des P-DG de multinationales parachutés (en or s’il vous plait). En France, le statut de salarié reste bien protégé par rapport au marché qui lui demande de la flexibilité et rapidité.

Hors ligne

 

#42 07/09/2015 19h13 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   132 

namo a écrit :

Igorgonzola a écrit :

et s’apprêter à être écartelé entre ses boss, ses clients et son troupeau à tenir…

Qu’entendez-vous par là ? Ecartelé car la charge de travail est multipliée, ou dans un autre sens ?

Charge de travail, nb de sollicitations, relations hiérarchiques.

nann a écrit :

Et les 10% / an dans le conseil en orga, faut bien chercher pour le trouver à l’heure actuelle.

Sachant que les salaires d’entrée ont très peu évolué par rapport à 2007/2008, le pouvoir d’achat n’est pas allé en s’améliorant.

C’est vrai. Mais depuis un an, un an et demi, c’est un peu reparti.
Et les chiffres que j’ai donné sont pour les consultants qui tournent bien. On va dire les 20% qui font la course devant.

Depuis que j’ai démarré, j’ai souvent entendu dire qu’il fallait avoir doublé son salaire avant 30 ans, sinon c’est qu’on était pas bon.

Hors ligne

 

#43 07/09/2015 20h18 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   16 

Nann a écrit :

Et les 10% / an dans le conseil en orga, faut bien chercher pour le trouver à l’heure actuelle.

Je travaille dans un grand cabinet de conseil en orga et je peux vous dire que les augmentations de 10% sont très très rares. J’ai des collègues qui ont pris 3% pour un passage du grade de Consultant à Senior. Même si les augmentations se reprennent, on est loin de l’époque d’avant-crise.

Cependant la charge de travaille n’a pas diminué !!

Hors ligne

 

#44 09/10/2015 12h10 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

Bonjour à toutes et tous

Pour ma part, j’ai bien aimé l’approche de swantonbomb avec ces 4 "moyens".

J’essaye d’en appliquer plusieurs en même temps :
- études longues (bac+5 ingénieur + master Sciences Po), j’ai démarré à 24 ans avec 40k€, je suis autour de 50 k€ à 28 ans. Ca fait plutôt une augmentation moyenne de 4 à 5% par an.
- j’essaie d’investir dans le plus grand nombre de domaines possibles (pas de pub mais c’est ce que reflète mon blog) : crowdfunding, prêts aux entreprises, actions, fonds, bientôt (j’espère) l’immobilier.
- j’essaie de monter une activité entrepreneuriale à côté et travaille sur plusieurs projets, par exemple avec mon épouse (si ce n’est pas censuré : www.chanteuselyrique.com). On a d’autres projets dans les cartons. Comme pour l’investissement, mon idée est de diversifier un maximum et avec le temps on verra ce qui est le plus efficace et le plus rentable.

Si on applique que le 1, difficile de devenir rentier, car effectivement, qui veut d’une vie de chien à mettre de côté ? En général, comme cadre, on résout des problèmes la journée, on veut profiter de son argent sur son temps libre.

Arnaud


Arnaud

Hors ligne

 

#45 09/10/2015 12h27 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   70 

commentinvestir a écrit :

Bonjour à toutes et tous

(…) qui veut d’une vie de chien à mettre de côté ? En général, comme cadre, on résout des problèmes la journée, on veut profiter de son argent sur son temps libre.

Arnaud

Pourtant, "mettre de côté", c’est la méthode la plus efficace, la plus simple, la moins fatigante… Et aussi, accessoirement, la plus éthique par les temps qui courent. Dans mon temps libre j’aime profiter de la vie! J’adore profiter de la vie. Et ça va peut-être vous étonner, mais je n’ai pas besoin de beaucoup d’argent pour ça. Cela dit, chacun son truc, et loin de moi l’idée de faire de la morale.


The only real failure is the failure to try.

Hors ligne

 

#46 09/10/2015 12h30 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

Je me suis peut être mal exprimé sur cette phrase mais je mets toujours de 10 à 40% de mes revenus dans mon épargne ou des investissements. Je rémunère mon futur moi (ou plutôt mon futur couple) avant de dépenser quoi que ce soit, chaque mois.
On sera d’accord pour dire que c’est mieux que de simplement constater à la fin du mois s’il reste quelque chose ou pas.


Arnaud

Hors ligne

 

#47 09/10/2015 13h55 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   43 

Pour avoir de l’argent devant soi, il faut le mettre de coté. C’est fou ça smile

Hors ligne

 

#48 09/10/2015 15h43 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   84 

commentinvestir a écrit :

- études longues (bac+5 ingénieur + master Sciences Po), j’ai démarré à 24 ans avec 40k€, je suis autour de 50 k€ à 28 ans. Ca fait plutôt une augmentation moyenne de 4 à 5% par an.
[…]
Si on applique que le 1, difficile de devenir rentier, car effectivement, qui veut d’une vie de chien à mettre de côté ? En général, comme cadre, on résout des problèmes la journée, on veut profiter de son argent sur son temps libre.

Vous ratez un avantage important de cette méthode : plus vous montez, plus vous devez faire de présentéisme pour être bien vu.
Le fait d’être longtemps au bureau vous empêche de faire les magasins.
Vous dépensez donc moins.

Paradoxalement, c’est quand nous travaillons tout les 2 dans le couple avec des horaires importantes qu’on fait le moins de dépense : les courses au minimum et au plus rapide juste de quoi tenir le mois, et c’est tout! smile
(ne pas oublier que magasin = fatigue => donc à éviter car trop fatiguant : )

Bon sur le long terme, c’est pas durable pour le corps et l’esprit, mais sur le court terme c’est bon pour le portefeuille.

Hors ligne

 

#49 09/10/2015 15h48 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

Ahah.
J’aime bien ce forum, ça change d’autres, il y a de l’humour et du bon esprit.

Je déteste le présentéisme car j’aime l’efficacité. Du coup je fais le choix de travailler le plus efficacement possible et de rester juste le temps exigé. La différence de temps je ne dirai rien mais c’est implicite…
Mais c’est vrai que le fait d’être au bureau vous permet de moins consommer.
D’autant plus que je suis d’accord, les magasins, c’est fatiguant.
Or quand on bosse la semaine, les magasins, c’est plutôt le weekend, mais du coup, y a trop de monde, donc on n’y va PAS.


Arnaud

Hors ligne

 

#50 09/10/2015 16h30 → Des rentiers devenus rentiers uniquement par l'investissement ? Hum...

Membre
Réputation :   

Marrant, ce post qui a été déterré…J’ajouterai pour ma part en rebondissant sur ce que Igorgonzola disait que, être rentier, c’est quoi ?
C’est bien beau de chercher à investir, augmenter ses revenus, diminuer ses dépenses (peut importe d’ailleurs l’ordre…) mais n’oublions pas une chose : être rentier, c’est pouvoir arrêter de travailler ou du moins fortement réduire le temps passé à générer du revenu par le travail pour…..avoir du TEMPS pour soi.

Partant de ce postulat, j’inclurai donc dans la comparaison des salaires de 2 cadres ’type’ qui a pu être évoquée, la valorisation des RTT, des CP, du temps moyen passé au travail, etc…
Et en y regardant de près, on pourra s’apercevoir que ça compte pour beaucoup ces petites choses là !

Un cadre bénéficiant d’un salaire de 2500€ net avec 8h de travail par jour sur 5 jours, bénéficiant de 20 RTT par an me paraît, en ce qui me concerne, plus avantagé qu’un autre cadre à 3500€ net avec 10h de travail par jour, travaillant le week-end, en mode "presse-citron", et ne bénéficiant d’aucun jour de RTT. Ceci, dans l’hypothèse bien entendu, que ces 2 cadres aspirent à être rentier un jour.

Il est certain, qu’à niveau de dépenses équivalent, que celui qui dispose de 1000€ de plus par mois aura mathématiquement moins de temps à devenir rentier que l’autre. Mais ce delta de temps gagné doit être pondéré par l’effort fourni.

Enfin, c’est mon avis..

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech