Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 09/02/2015 16h38 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   

si le salaire est sous 1-2 fois le revenu médian, il y a de la marge pour augmenter les revenus professionnels : investir son temps et énergie dans de la formation, une évolution ou un changement de carrière va sûrement payer.
si le salaire est  est déjà dans le 1er décile, ça commence a être plus dur de monter ( sauf si on est vraiment passionné), c’est le moment de regarder la case dépenses et du rapport "qualité/prix"  ou plutôt  "bonheur/euro"

Pour l’instant personne sur ce forum qui n’ait fait ou qui connaisse des gens qui ont fait des coupes significative dans les dépenses ?  des témoignages ?
est ce que l’on sent une perte au début ? est ce qu’on s’habitue ?

une transposition de mmm dans un contexte français :

Vendre sa BM  et acheter une Logane.

Faire 30 min de vélo pour aller au travail tous les matin +  préparer sa popote au lieu de dépenser 10-15 euros tous les midi a la brasserie  => çà c’est plus pour perdre du poids que pour faire des économie mais on arrive a gagner 100-200 euros par mois.

Vendre sa résidence secondaire qui coûte 4k/an d’entretien+taxes+assurances pour tout mettre dans une AV qui rapporte 8k d’intérêts par an. 

Quitter Paris centre pour aller vivre en province

Dernière modification par Paranoide (09/02/2015 17h09)


“The trouble with not having a goal is that you can spend your life running up and down the field and never score.” - Bill Copeland

Hors ligne

 

#27 09/02/2015 16h50 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   60 

ostal a écrit :

Ayant appris de ses parents et de ses réflexions l’intérêt d’une vie relativement frugale

Ca c’est essentiel.

L’enfant-futur adulte ne doit pas avoir souffert de la frugalité - même choisie - de ses parents.

Une sobriété non pas imposée (style "catho" ou "coco" frugalo-moralisateur) mais expliquée, dont on montre la "valeur ajoutée", en quelque sorte, sinon il sera lui-même incapable de frugalité, ou même sera très dépensier pour compenser (cas fréquent je crois).

Paranoide a écrit :

Faire 30 min de vélo pour aller au travail tous les matin +  préparer sa popote au lieu de dépenser 10-15 euros tous les midi a la brasserie  => çà c’est plus pour perdre du poids que pour faire des économie mais on arrive a gagner 100-200 euros par mois.

Ayant vécu au Danemark, je peux vous dire que c’est exactement la logique des Scandinaves : vélo matin et soir, journée continue, 3/4 d’heures de pause, on avale un sandwich de pain noir qu’on a apporté (meilleur et plus sain qu’un sandwich sous plastique de "La brioche Câline" à 6 euros), à 16h30 on est dehors, moralité on ne dépense pas inutilement une partie de son salaire durement gagné, et on garde la ligne, en plus.

Dernière modification par placementapapa31 (09/02/2015 17h28)

Hors ligne

 

#28 09/02/2015 17h28 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   56 

Il y a une solution efficace pour atteindre l’indépendance financière sans sacrifier son confort, c’est d’aller vivre dans un pays où le coût de la vie est faible (Asie, Amérique du Sud, etc.)
C’est le choix que j’ai fait, dans une demi-mesure, en m’installant en Espagne.

[humour noir]
Sinon, le plus radical, c’est le suicide. Quel que soit mon patrimoine, j’arrête de travailler, je dépense tout ce que j’ai sans compter, et quand c’est fini, bah c’est fini.
[/humour noir]

Hors ligne

 

#29 09/02/2015 17h28 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   132 

Quand je disais cage à poule, je transposais au contexte Français.

Aux US comme dans d’autres pays (plus proche de nous l’Allemagne), les standards immobiliers sont bien supérieurs à la France.

En France, avoir une cage à poule "bien située" vous coûtera entre 15 et 20 années d’économies sur le salaire local. Ce n’est pas le cas partout dans le monde.
Mais la conséquence est qu’il est bcp plus difficile pour le Français moyen d’économiser sur son budget logement, sauf à aller dans un coin où les prix sont ridiculement bas parce qu’il n’y a justement pas de boulot.
Donc être déjà rentier.

En fait, pour donner le fond de ma pensée sur MMM et la différence entre les standards de vie Français / Américain, je trouve que les recettes de MMM s’appliquent parfaitement à un ménage Français surendetté. Là le parallèle marche.
Pour un ménage Français avec une gestion bon père de famille, la réduction de dépense revient très vite à taper dans la qualité de vie.

ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas trouver des gisements d’économie indolores.

Hors ligne

 

#30 09/02/2015 17h46 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   39 

placementapapa31 a écrit :

koldoun a écrit :

espenlind13 a écrit :

à celui qui la choisit

Et les enfants de la personne qui a choisit ce type de vie?

J’ai quelques collègues et amis dont les parents ont préféré un style de vie spartiate, et ils en gardent des souvenirs très désagréables…

Intéressant. Etant papa d’un petit garçon, et gestionnaire spartiate quoique hédoniste (pas au sens moderne consumériste mais au sens ancien : juste calcul du rapport plaisir ou utilité/énergie dépensée), je suis très intéressé par ces expériences de parents qui ont choisi des vies spartiates, et les réactions de leurs enfants. Pouvez-vous nous en dire un peu plus? Des détails, des anecdotes?

Interessant,en effet.Etant agriculteur,j’ai eu la chance de pouvoir faire découvrir mon travail à mes enfants,de partager quelques valeurs à cette occasion sans dépenser d’argent pour ça.
On peut considérer qu’un W-E en camping peut offrir autant de bonheur que la dernière paire de baskets à 150€ qu’un abonnement à la bibliothèque est aussi productif que la derniere console de jeu…
à partir du moment ou on n’associe pas consommation et bonheur,on se simplifie la vie(il me semble).
On peut préférer manger une salade et des tomates du jardin plutôt que de commander une pizza et y prendre autant de plaisir.


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#31 09/02/2015 17h57 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   60 

toudoucement a écrit :

un abonnement à la bibliothèque est aussi productif que la derniere console de jeu…
On peut préférer manger une salade et des tomates du jardin plutôt que de commander une pizza et y prendre autant de plaisir.

Mmmmm, faites attention, vous allez être taxé d’élitisme culturel et d’insulte au prolétariat pavillonnaire : "Tout le monde n’a pas la chance d’avoir eu une éducation lui permettant de préférer un livre à une console de jeu" (on va vous "tomber" la "Reproduction du capital social" de Bourdieu sur le museau), "Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un jardin pour avoir des tomates fraîches" (et cueillies bien mûres à point - personnellement savez-vous que je pousse le vice jusqu’à faire mes plants de tomate, car je trouve les variétés rustiques meilleurs que les variétés actuelles… horrible snobisme), "Y-en a qui vivent dans un HLM tout gris en banlieue", etc.

Bref, vous frisez le délit wink

Dernière modification par placementapapa31 (09/02/2015 17h58)

Hors ligne

 

#32 09/02/2015 18h16 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   39 

Il y’a aussi des jardins ouvriers à quelques stations de bus des HLM.
*Je n’ai pas dit qu’il fallait s’obliger à vivre comme dans les années 6 mais qu’on peut trouver d’autres sources de satisfactions que de pousser un caddie dans les rayons d’un supermarché,de ne pas trouver vital de partir chaque année faire du ski de trouver plus enrichaissant les vacances nomades aux hotels clubs sans que ce soit frustrant.


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#33 09/02/2015 18h20 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   60 

Héhé, là où vous avez raison, c’est que les vacances au ski, c’est un truc des années 60, justement. Un peu "out of date", quoi (les CSP+ lui préfèrent désormais les vacances "intelligentes").

Dernière modification par placementapapa31 (09/02/2015 18h21)

Hors ligne

 

#34 09/02/2015 18h28 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   51 

@ Geronimo : votre étude date de 2011 entre temps le quotient familial a diminué de 35%
P3 le tableau dit qu’avec 3 SMIC perçus par le ménage la perte de niveau de vie est de 18%.
L’étude étant cappé à 3 SMIC elle ne prendrait pas en compte la baisse des allocation familiales décidés en 2014.
Bref 18 % c’est un minimum.

Hors ligne

 

#35 09/02/2015 22h33 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   18 

Certains trucs relèvent autant de l’optimisation que des économies.

Un bon exemple est le rasage : en utilisant un rasoir de sûreté à l’ancienne, un blaireau et du savon à barbe, on peut réaliser des économies substantielles tout en améliorant la qualité et le confort du rasage.

Pour ma part, j’ai quelques exemples. L’idée n’étant pas de se priver, mais d’optimiser.

Remplacer un abonnement au club de muscu par du matériel perso : un simple rack à squats avec une barre d’haltéro est largement suffisant pour un programme supérieur à CR qui sera proposé par un coach.

Acheter systématiquement mes jeux vidéos d’occasion et les revendre sur Amazon dès que je les termine. (Parfois je réalise même un bénéfice !)

D’une manière générale, toujours chercher sur eBay ou Le Bon Coin avant d’acheter quelque chose.

Utiliser Blablacar dès que possible (y compris lorsque je loue une voiture pour les vacances). C’est souvent plus intéressant sur de voyager seul.

Utiliser les services tels que Uber, Skiplagged, Kayak, AirBnb, booking.com, etc. pour economiser lors

Utiliser un slow cooker. (Ou crockpot.) Meilleur pour la santé, permet de faire de économies et bien agréable en rentrant du boulot.

Étendre son linge plutôt que d’utiliser un sèche linge.

J’en oublie sûrement…

Hors ligne

 

#36 09/02/2015 23h05 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   40 

Des choses très simples permettent de "gratter" facilement quelques centaines d’Euros/an :

Combien de % parmi les membres n’ont toujours pas basculé vers une banque en ligne?
Combien payent plus de 19,90 € de forfait téléphonique ? C’est pourtant en full illimité à ce tarif !

Je privilégie aussi le marché de l’occasion pour certaines dépenses, par exemples mes enfants s’habillent en dépôt-vente. Ils portent des vêtements de marque et en bon état pour 20% du prix du neuf. En plus ils adorent chiner, trouver LA fringue qui leurs camarades n’auront pas.

En voiture, j’ai une conduite éco-responsable (pas d’accélération de beauf style année 80 smile
Je vérifie ma pression des pneus et enlève mes barres de toit.Et oui on sait tous que ça augmente la conso, pourtant mon gros naze de voisin à ses barres de toit toute l’année.

Je pousse à l’extrême mais chez nous, la chasse d’eau c’est uniquement pour le gros caca ! Pas besoin de cramer 6 litres d’eau pour un petit pipi smile

Allez j’arrête là vous allez me prendre pour un cinglé !

Hors ligne

 

#37 09/02/2015 23h39 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   39 

certaines économies me semblent être "de bouts de chandelles".Il faut se concentrer sur les gros posts de dépense et ne pas se gacher le moment avec les détails.Il faut aussi s’accorder des plaisirs avec les economies réalisées sur certains postes.
Je rejoins Guillaume pour la conduite.J’aime bien m’amuser à faire le maximum de km avec un plein ou me dire que je vais faire un trajet sans me servir des freins(suffit d’anticiper,de garder les distances de sécurité).Non seulement on économise du carburant,mais aussi des réparations et on augmente l’eperance de vie de sa voiture(et accessoirement la sienne et celle des autres usagers).

J’ai entendu ce W-E parler d’une mère qui rationnait le papier toilette de ses enfants.Ils devaient prévenir quand ils allaient au toilettes et avaient droit à 5 feuilles,ni plus ni moins. lol

robolth a écrit :

Remplacer un abonnement au club de muscu par du matériel perso : un simple rack à squats avec une barre d’haltéro est largement suffisant pour un programme supérieur à CR qui sera proposé par un coach.

Je ne suis pas sportif mais si je devais me mettre au sport,je crois que j’aimerais mieux m’abonner à un club de sport(pour l’aspect social/rencontre de nouvelles personnes).En faisant votre sport seul,vous ne remplacez pas completement un abonnement.
Si on pousse à l’extreme on s’interdit un petit resto,d’inviter des amis,de leur offrir l’apéritif…

Dernière modification par toudoucement (09/02/2015 23h50)


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#38 10/02/2015 08h52 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   18 

Bien entendu, si c’est l’aspect social d’un club de muscu qui compte pour vous, ma proposition est moins intéressante. Néanmoins l’aspect social d’un club de muscu n’est pas toujours désirable : j’ai personnellement observé assez souvent des pratiquants qui subissaient une mauvaise influence de ce fait et suivaient des programmes inadaptés, illogiques ou même erratiques. D’autre part le fait d’avoir dln matériel immédiatement disponible est une puissante motivation.

Mais je ne veux pas dénigrer non plus cet aspect social : j’ai dd très bons souvenirs de mon ancien club d’haltérophilie ! Et cet aspect semble également très important dans les clubs de CrossFit.

Je suis d’accord sur les economies de bout de chandelle dans certains cas. Encore une fois, je cherche plus l’optimisation.

Un autre exemple : quand je vais au cinéma avec ma femme, nous attendons le mardi pour bénéficier de la promo Orange Cineday. Nous ne payons d’un billet pour deux… le sien, au tarif étudiant !

Hors ligne

 

#39 10/02/2015 09h58 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   35 

ostal a écrit :

MMM ne fait pas de sacrifice particulier, il a descendu son niveau de vie de plusieurs crans par rapport à la moyenne américaine. Cette moyenne est tellement et stupidement élevée qu’il ne fait finalement que vivre à un niveau normal et raisonnable.

Je vais jouer sur les mots, mais MMM a descendu son niveau de dépense. Je sais que c’est le sens de votre propos, mais je trouve ici que la différence de vocabulaire prend toute son importance: il baisse son niveau de dépense, tout en vivant mieux.

Comme dit plusieurs fois déjà dans cette file, il vaut mieux que la démarche de frugalité vienne de la recherche d’un bonheur différent de celui que nous propose la société de consommation, plutôt que de la volonté d’atteindre le statut de rentier plus rapidement.
Dans le premier cas on est dans la recherche d’une meilleure vie, démarche positive. Dans le deuxième cas on essaie de s’échapper de sa vie actuelle, démarche plutôt négative et qui risque de laisser des traces, notamment parce qu’on risque de flirter avec la privation.


A mon grand dam

Hors ligne

 

#40 10/02/2015 10h02 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   224 

MMM est un cas à part à mon avis. Il a un biais psychologique qui fait qu’il trouve son bonheur en dépensant le moins possible. Il ne va jamais au resto…  Peu de gens "normaux" seraient heureux en vivant comme lui. Il faut s’en inspirer car il dit toujours des choses très justes, mais de là à l’imiter parfaitement, c’est plus tendu à mon avis.

Et il me semble (de mémoire, à confirmer) qu’il n’a pas fait sa richesse en économisant mais en investissant, notamment dans l’immobilier.


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#41 10/02/2015 10h34 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   48 

Qui se rappelle de Jacob d’extreme early retirement qui au bout de deux ans a abandonné sa vie d’ascète pour reprendre un job bien payé?

C’est une chose de couper dans ses dépenses mais passer le reste de sa vie à penser comment optimiser chaque euro … A moins d’être un contrôle freak obsessionnel, est ce réellement une bonne optimisation de ses ressources mentales?

Hors ligne

 

#42 10/02/2015 11h08 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   51 

un bon plan que j’utilise est d’acheter sur le bon coin ou viva street des cheques cadeaux relais et chateaux ou cheques cadeaux de type kadeos.
Sur les premiers on peut facilement avoir -25 à -35% ce qui permet de diner dans des restos étoilés pour des tarifs plus raisonnables.
Pour les cheques de type kadeos ils sont pris quasiment partout sauf dans le e commerce et on peut avoir environ 15% de réduction.
Meme principe pour les ticket resto ou les cheques vacances.

Hors ligne

 

#43 10/02/2015 11h51 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   44 

Cela pourrait être effectivement intéressant de donner quelques chiffres concrets pour ceux qui ont évolué vers un peu plus de frugalité dans leur vie. Je me lance :
Chez ma femme et moi, le déclic vers plus de frugalité a été le choix de ma femme de passer  d’un métier bien payé (2700/mois) mais chronophage en soirées et week-end (entraineur de sport de haut niveau) vers le métier d’auxiliaire de vie scolaire à 20h par semaine + quelques heures d’entrainement privé (1000/mois). Ceci afin de dégager le plus de temps possible pour les enfants et les récupérer dès la sortie de l’école. Cette nouvelle organisation est un gain fabuleux pour tout le monde.
De mon coté, mon emploi d’informaticien me rapporte environ 3200 euros par mois.
Comme nous n’étions de toute façon pas trop dépensiers à la base, l’évolution s’est faite en douceur.
Voici nos chiffres actuels de consommation (2 adultes et deux enfants de 5 et 9 ans sur Paris, propriétaire sans crédit) avec quelques commentaires sur ce qui a évolué. Ces chiffres sont stables depuis trois ans. Je vais commenter les ajustements mis en place car je n’ai pas les chiffres d’avant.
Avec ma femme, nous n’avons pas de pot commun, chacun son compte et nous nous sommes peu à peu spécialisés sur certains postes de dépenses (enfants, voiture pour ma femme, logement, impôts et vacances pour moi)

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1843_budget2.png

Les évolutions :
- forfaits mobiles : passage de Orange à 21 euros/mois à free à 2 euros. Pas de smartphone.
- voiture : vivant à Paris, nous l’utilisons uniquement pour les vacances et visites amis/famille en banlieue. Nous pourrions faire sans grâce à Autolib et la location mais comme nous l’avons, nous la gardons.
- nourriture : achats de produits de qualité (marché, boucherie, fromager) mais cuisine faite maison. Ma femme avait l’habitude d’acheter du tout fait en charcuterie pour aller vite sur des plats simples (gratins dauphinois, lasagnes, feuilletés…). Nous avons du temps pour faire ça nous-même, l’économie est impressionnante et c’est un plaisir.
- vacances : comme nous n’aimons pas la foule, nous partons à contretemps. Cote d’Azur et Normandie l’hiver, montagne l’été. Ceci génère une grossé économie et beaucoup de tranquillité sur place. Nous avons stoppé les voyages à l’étranger en attendant que les enfants grandissent et qu’ils puissent en retirer les bénéfices de la découverte.
- loisirs : activités sportives et culturelles pas chères proposées par la ville pour les enfants. Ma femme est passée d’un club de tennis des Hauts de Seine à 800 euros l’année à un club du Val de Marne à 150 euros. Moi, c’est VTT en forêt donc gratuit une fois mon beau vélo acheté.
- achats : ce qu’il faut pour les enfants. Pour nous, pas de grosses dépenses car pas de gros besoins. Le nécessaire (hifi, matériel divers a été acheté il y a longtemps et n’est pas obsolète). Des travaux de temps en temps pour le logement mais que je ne compte pas en dépense puisqu’ils entretiennent et augmentent la valeur du bien.
- restos : ce poste a été divisé par trois de bon coeur. Marre de payer cher à Paris pour de la qualité moyenne dans des restos sans espace. On privilégie les asiatiques du 13ème, un très bon resto à deux tous les 6 mois et on préfère aller au resto en province pendant les vacances. Economies reportées vers l’achat de produits de qualité.
Au final, nous n’avons pas l’impression d’avoir fait de sacrifices car nous partions sur une base déjà saine, le gap n’est pas non plus très important, il n’y a pas eu de révolution. Et la satisfaction sans prix d’avoir dégagé du temps pour nous et les enfants.
La prochaine étape sera l’arrêt de mon travail actuel l’année prochaine.

Hors ligne

 

#44 10/02/2015 11h58 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   32 

Ostal, en lisant votre budget, je me demande ce que vous faites encore sur Paris. Informaticien ça doit pouvoir facilement aller ailleurs que sur Paris et vu que vous profitez pas des avantages de Paris (hormis l’absence de voiture). Personnellement, si je pouvais arrêter d’être en IdF, je m’exilerai volontiers !

Hors ligne

 

#45 10/02/2015 12h16 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   97 

ZX-6R a écrit :

Et il me semble (de mémoire, à confirmer) qu’il n’a pas fait sa richesse en économisant mais en investissant, notamment dans l’immobilier.

Pour avoir lu une partie de son site récemment, je peux dire que sa femme et lui ont beaucoup économisé (2 salaires plus que corrects), et fait des gains en bourse.
L’immobilier locatif est venu plus tard (année 9). Maintenant, sa femme fait parfois agent immobilier, et lui aime bien la retape.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#46 10/02/2015 13h36 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   60 

swantonbomb a écrit :

A moins d’être un contrôle freak obsessionnel, est ce réellement une bonne optimisation de ses ressources mentales?

Excellente question!

Hors ligne

 

#47 10/02/2015 14h44 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   56 

Paranoide a écrit :

Je simplifie a l’outrance mais on voit souvent des cas du style :

Une famille gagne 50K par an et en dépense  42.5K  ( 15% de taux d’économie )

Ce qui est intéressant c’est de voir comment elle en arrive là : elle dépensait forcément moins quand elle ne gagnait que 30 ou 40K par an.

L’augmentation des dépenses suit l’augmentation des revenus, c’est humain.
A 25 ans, on est très heureux avec 1500 ou 2000€ par mois, mais c’est souvent parce qu’on n’a pas le choix : c’est ce qu’on gagne. 
L’erreur c’est de croire qu’on pourra maintenir ce niveau de dépenses toute sa vie tout en étant aussi heureux. C’est le plus souvent faux. A 35 ans, difficile de ne pas dépenser plus de 1500€ ou 2000€ quand on en gagne 5000, etc.

Quand j’ai commencé à bien gagner ma vie, j’ai cherché comment résister à cette tentation. La technique la plus efficace que j’ai trouvée (efficace en tout cas pour moi) c’est de convertir chaque dépense en temps de travail.

Cela permet de relativiser par rapport à quelque chose de tangible, en particulier quand on a un patrimoine conséquent. En tout cas moi ça me "parle" davantage.

Exemple : si j’ai un patrimoine de 800k€ et que je m’achète ce smartphone dernier cri pour 1000€, mon patrimoine va passer de 800k€ à 799€. A ce niveau, c’est l’épaisseur du trait, ça ne me "parle" pas.
Maintenant, si je gagne mettons 500€/jour, je peux considérer que ce téléphone vaut 2 jours de travail. Là c’est concret, et je peux me poser la question, est-ce que ça en vaut la peine ?

Cela évite de perdre son temps à peser chaque micro-dépense (quel est l’intérêt de réfléchir 2h pour économiser l’équivalent de 30 min de travail ?) et aussi d’estimer si on a "vraiment" envie de quelque chose. Dans l’exemple ci-dessus, je vais décider que non, un smartphone ne "vaut" pas 2 jours de travail, je vais donc acheter un modèle plus basique et finir ma semaine le jeudi soir. Alors que je peux sans hésiter "consommer" une semaine de travail pour un beau voyage, etc.

Dernière modification par sanbouddha (10/02/2015 14h48)

Hors ligne

 

#48 10/02/2015 14h59 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   157 

sanbouddha a écrit :

j’ai cherché comment résister à cette tentation

S’il s’agit de "résister", c’est effectivement peine perdue.
On ne va pas vers une vie frugale en se forçant, elle vient d’elle-même ou ne viendra probablement jamais.

Ca fait un peu bête dit comme ça, mais c’est essentiel.
Ici, nous avons à peu près tous des moyens financiers importants, donc les moyens de nous "faire plaisir" sans problème. Ca n’a aucun sens de refuser de se faire plaisir, juste pour avoir quelques euros de plus sur notre compte en banque.

Ceci dit:

La technique la plus efficace que j’ai trouvée (efficace en tout cas pour moi) c’est de convertir chaque dépense en temps de travail.

Je pratique à peu près la même chose.
Dans la mesure où j’envisage d’arrêter de travailler sous "peu", je me demande parfois, suis-je prêt à travailler X mois de plus pour cette dépense (uniquement pour les grosses dépenses évidemment)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#49 10/02/2015 15h59 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   

il est aussi possible d’investir pour réduire ses dépenses. Je pense notamment aux économies d’énergies. Je prends des chiffres au hasard mais investir 1000€ dans un chauffe-eau solaire et récupérer 20€/mois sur sa facture d’électricité est intéressant à long terme. Et en plus c’est bon pour la planète. Bien sur si le retour sur investissement est trop long l’intérêt est moindre.

Une autre idée est d’être moins dépendant de la société.
Par exemple faire son propre potager permet de ne pas subir les marges de chaque intermédiaire.


Parrainage pour Boursorama et Binck. N'hésitez pas à me contacter…

Hors ligne

 

#50 10/02/2015 18h57 → Comment vraiment trancher dans ses dépenses ? (dépenses mmm rentier)

Membre
Réputation :   39 

Tout à fait crowax.Seulement,le potager,il faut le faire en se faisant plaisir .ça peut être un moyen de décompresser ou de faire le vide 15 minutes par jour.
ça oblige à revoir son alimentation:plutôt que d’acheter un plat préparé,on fait une salade de pommes de terres.Le cout du repas familial des soir ou on mange ses produits est dérisoire. On peut investir ce budget dans l’achat de produits de bonne qualité(viandes ou fromages bios et/ou locaux).

Concernant les loisirs,on peut trouver quelques loisirs gratuits(rando,visites du patrimoine architectural régional…)Le temps passé à ces activités libère un budget pour des loisirs plus couteux mais plus rares.

trois W-E de loisirs culturels ou sportifs simple en famille + un WE ou on fait un bon resto et 2 ou 3 folies procureront autant de plaisir que 4 repas chez flunch(par exemple).

Je suis toujours surpris de voir l’accumulation d’objets chez des gens qui semblent toujours manquer de tout.


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech