Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 20/01/2015 22h35 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   73 

Bonjour,

Cela fait quelques temps que je voulais commencer une file sur mon portefeuille et j’avais promis à parisien de le faire alors je commence aujourd’hui.

Pour rappel, suite à une vente d’entreprise j’ai une grosse somme (1 million d’euro) sur mon pea alors que je ne suis pas du tout préparé à gérer un portefeuille d’actions. Je souhaite pourtant apprendre à le faire.

Ma première démarche a été de chercher un broker pour avoir des tarifs acceptables tout en étant à l’aise avec les garanties apportées par ce broker. Un PEA ne pouvant pas être réparti chez plusieurs brokers, il faut faire confiance à un et un seul broker.

Finalement je me suis arrêté sur easybourse où j’ai pu négocier un peu les tarifs. Les tarifs sont supérieurs à bourse direct ou binck mais je suis plus à l’aise avec le fait qu’easybourse soit filiale d’une banque française (banque postale) et que la banque postale est plutôt orientée "bon père de famille".

Mon PEA était en cours de transfert pendant le mini-krach d’octobre 2014 donc je n’avais pas pu rentrer sur le marché à ce moment là.

Vu la somme, beaucoup de gens m’ont conseillé de faire de l’investissement progressif sur des ETFs plutôt que de faire du stock picking. Ils ont souligné que le market timing était très difficile (voire impossible). Je pense qu’ils ont raison.

Début novembre, mon PEA a été transféré et là bien entendu, j’ai commencé à faire essayer de faire du stock picking et du market timing ;-) Je n’ai pas perdu d’argent donc l’expérience est plutôt positive sur l’appréhension psychologique des choses. Voilà quelques points que j’ai testé / appris / constaté.

Les "apprentissages" que je mentionne ci-dessous sont des évidences pour beaucoup. Je les ai écrites car les vivre a été instructif pour moi.

1/ allers-retours / petits gains

Ayant un gros encours, je me suis dit que je pouvais faire des allers retours dans la journée sur des grosses caps. Mon calcul a été le suivant :

* 0,2% de frais achat/vente
* 0,2% pour l’état (grosso modo pour la csg même si à l’intérieur d’un pea çà ne se calcule pas comme çà)
* 0,2% pour moi
* 0,2% en plus pour l’état (TTF si vendu le lendemain)

donc en gros il faut un spread d’environ 0,6% le premier jour entre l’achat et la vente et 0,8% le lendemain. Pour 10K investi, çà permet de gagner environ 20€ si çà se passe bien ; je suis du genre à ramasser les pièces rouges que je vois par terre dans la rue donc je me suis dit qu’en le faisant plein de fois, çà pouvait fonctionner et que le risque n’était pas trop élevé dans certains cas

apprentissage: pour faire beaucoup de petits allers retours, il faut automatiser un minimum (selection des actions candidates, déclenchement des ordres). Mon broker ne le permet pas de façon évidente donc si par hasard cette stratégie a un sens (on peut en douter par rapport à du Buy&Hold vu les frais qui s’entassent) elle est difficile à mettre en oeuvre.

2/ acheter quand çà baisse

Je me suis dit que si une entreprise que je suis ok d’avoir en portefeuille baisse de 4% en cours de journée, çà vaut la peine d’en acheter car elle va forcément faire un rebond suffisant.

çà a marché au début (arcelor mittal, vinci). Mais je me suis vite rendu compte que parfois çà continuait à baisser et que parfois il y avait une raison fondamentale à la baisse.

concernant Vinci, c’était le moment si je me souviens bien des négociation avec le gouvernement sur les concessions d’autoroute. L’action a baissé. Elle aurait pu rester à ce niveau sans remonter selon l’évolution des négociations.

apprentissage: une action qui baisse ne rebondit pas forcément à court terme.

3/ renforcer à la baisse

Alors quand je m’attendais à ce que çà monte mais qu’en fait çà baissait, je me suis rappelé qu’il vaut mieux acheter moins cher que plus cher. Donc j’ai renforcé à la baisse.

et là çà a fonctionné (Vinci). J’achetais moins cher par paquet de 10K et çà finissait par remonter.

bien entendu vous m’attendez au tournant, quand j’ai commencé à avoir 30K d’EDF, je me suis dit qu’il fallait que je reforce par lot de 5K plutôt que 10K parce que çà commençait à faire beaucoup. et à 40K d’EDF je me suis rappelé avoir lu quelqu’un sur le forum qui disait qu’il n’investirait jamais dans une entreprise aussi dépendante de l’état.

J’ai aussi vu que le free cash flow d’EDF ne couvrait pas le dividende. Donc j’ai stoppé le renforcement à la baisse en me disant que çà allait remonter (et en croisant les doigts)

c’est remonté un fois fin décembre, avec 1000€ de plus value. Et là je me suis dit que j’allais attendre que le CAC40 monte encore. puis c’est redescendu, avec 5000€ de moins value. çà ne faisait pas plaisir à voir.

j’ai maintenu la position en me disant que j’allais peut-être être amené à conserver cette action sur le long terme. 40K de bloqué çà m’embêtait car je n’étais plus certain d’avoir envie d’être actionnaire EDF sur le long terme, mais j’espérais sans être trop convaincu que le dividende serait payé sur le long terme.

bref j’ai continué à attendre et un jour c’est remonté avec une toute petite plus value. J’ai soldé la position en me disant qu’il fallait mieux connaître les dossiers sur lesquels j’investi. A minima vérifier que le free cash flow couvre les dividendes.

apprentissage:
- renforcer à la baisse a du sens mais il faut le faire sur une action où on croit vraiment que la valeur est supérieure au prix d’achat. Renforcer pour renforcer ne sert à rien.
- il vaut mieux si possible renforcer en augmentant le nombre d’actions achetées à chaque fois qu’en le diminuant. çà me pousse maintenant à commencer par une ligne de 5K pour ensuite renforcer à 10K plutôt que l’inverse
- les entreprises qui sont très dépendantes des décision de l’état peuvent être dangereuse car leur valeur peut dépendre d’une décision purement politique ou de l’humeur d’un ministre.

4/ scalping de dividende

en fait si je suis rentré sur EDF au départ, c’est parce que j’avais vu une news 2 jours avant qu’il allait y avoir un détachement de dividende partiel. Cela représentait je crois un peu plus de 2% du prix de l’action.

Malin que je suis, je m’étais dit que forcément, je suis le seul à savoir çà et que comme les gens ne vont pas comprendre pourquoi l’action EDF a baissé lors du détachement, le cours va remonter aussi sec. çà ferait donc 2% de "scalpé" quasiment sans risque.

j’ai aussi fait çà sur Vilmorin - société dans laquelle je n’aurais jamais investi sans voir qu’il y avait un détachement de dividende -.

la conclusion (oui je sais…) c’est que la remontée du cours n’est pas automatique. Dans mon cas çà a fini par remonter donc il n’y a pas eu de dégât, mais un détachement de coupon, c’est autant de valeur de l’entreprise qui part. Donc si les caisses de l’entreprise ne se re-remplissent pas il n’y a aucune raison que le cours remonte.

Le scalping de dividende peut peut-être fonctionner pour certains titres en croissance où dans un environnement macro à forte volatilité, mais je suis dubitatif.

apprentissage:
- les dividendes correspondent à de l’argent qui sort de l’entreprise. Cet argent est comptabilisé dans les comptes de l’entreprise. Il sort. la valeur diminue d’autant le jour du détachement.
- la récupération dans la valeur du titre du montant détaché peut prendre longtemps. Elle peut même ne jamais avoir lieu si l’entreprise n’est pas en bonne santé.

5/ jouer la volatilité

entre fin décembre et début janvier, les marchés étaient très mouvementés. çà montait, çà descendait, de plusieurs pourcents dans la journée.

donc j’achetais quand çà baissait, renforcait à la baisse en espérant que çà remonte.

Le dernier jour de l’année a fini assez haut pour que toutes mes positions soient en plus value. Bien entendu je n’ai pas vendu en me disant que çà allait monter plus haut.

Et en début d’année çà a rebaissé. C’est là que j’ai au mon max-drawndown du portefeuille à -15K (sur environ 200K investi). Je me disais que j’aurais mieux fait de vendre fin décembre ..

ce que j’ai appris ici c’est que le market timing est très difficile techniquement et perturbant psychologiquement.

Le cerveau trouve toutes les failles pour dire qu’il faudrait ou qu’il aurait fallu faire ceci ou cela et qu’on serait en plus value si on avait suivi tel conseil, ..

apprentissage:
- le market timing est extrêmement difficile. La volatilité s’explique difficilement. Le cours peut effectivement localement partir à la hausse comme à la baisse de façon parfaitement aléatoire.
- la psychologie est très pernicieuse. Il faut essayer de mécaniser le processus d’investissement au maximum
- les moments de volatilité forte sur l’ensemble du marché sont sans doute des bons moments pour faire rentrer sur des minimum locaux car les cours semblent osciller de façon exacerbée : biais psychologique, robots, fonds qui vendent des titres. Le minimum obtenu n’est bien entendu que _local_

6/ investissement progressif ETF

j’ai un peu fait cela en parallèle. l’investissement progressif c’est transformé en ré-investissement à la baisse quand j’en avais l’occasion.

apprentissage:
- je suis en phase avec la notion d’investissement progressif et sur le fait que cette stratégie est sans doute une bonne façon de moyenner l’incertitude
- je n’explique pas encore pourquoi je ne fais pas mécaniquement cette stratégie, chaque mois, ou chaque semaine, sans me poser de question.

7/ money management

j’ai eu un peu de mal à définir ce que je voulais faire dans ce que j’appelle le money management.

le marché me semble sur-évalué donc je veux rentrer progressivement sur le marché, mais en même temps je me dis que çà risque de baisser fortement donc je préfère rester liquide.

je n’ai bien entendu aucune légitimité pour annoncer que le marché est sur-évalué si ce n’est qu’il semble que je ne sois pas le seul à le penser.

au début je voulais limiter à 100K mon exposition pour les premiers achats. Le marché baissant, je me suis retrouvé avec une exposition de 200K et mon cerveau continuait à envoyer des signaux "si çà baisse il faut renforcer". J’ai réussi à le calmer et à arrêter l’augmentation de l’exposition vers 250K.

comme je croyais à une grosse baisse en attente du QE de la BCE et des éléctions en grèce, j’ai soldé la plupart des positions quand elles avaient une bonne plus value la semaine dernière avec un cac40 vers 4300. Depuis il a encore bien monté.

Je n’ai pas réussi encore à conclure sur l’intérêt de vendre ou pas une position qui a déjà rapporté 4 fois ce que l’action reverse en dividende annuel. Je me suis pour l’instant dit que je préfère attendre avec cet argent en étant liquide que de conserver la position.

c’est ce qui m’est arrivé sur air liquide par exemple. Achetée à 97, d’un côté je voulais la conserver car cela faisait de l’argent pas trop mal placé et d’un autre je me disais qu’avec 4 fois les dividendes c’était déjà une bonne plus value et que j’aurais l’occasion de la racheter moins cher que le prix de vente.

apprentissage:
- j’ai encore du mal à regarder les graphiques à 10 ans où la plupart des actions étaient très basses (2009, 2012) sans me dire que çà peut se reproduire demain
- j’adhère au principe de la "location" du capital mentionné plusieurs fois par sergio8000 et quand une grosse cap m’a servi 10% en 2 semaine, je me dis que c’est déjà pas mal et qu’il est peut-être temps d’arrêter le bail.

8/ conseil sur le forum

je suis rentré sur quelques entreprises que je ne connaissais pas :
- MPI
- stef
- tarkett

pour MPI, les échanges contenaient de multiples analyses indiquant qu’en dessous de 3€, la société côtait sous ses actifs. Les échanges étaient argumentés et même si tout le monde n’était pas d’accord, la thèse buy&hold semblait crédible. je suis rentré à 2,98€

il y a eu un point bas à 2,46€ sur lequel j’ai hésité à renforcer. Je ne l’ai pas fait car finalement je me suis rendu compte que j’avais investi dans quelque chose que je ne comprenais pas du tout, avec un risque pétrole et en plus un risque politique fort sur le nigéria. Je n’ai pas vendu mais j’ai décidé de ne pas renforcer.

depuis j’ai été plusieurs fois en plus value mais je n’ai pas vendu. Je ne sais pas quelle valeur attendre de cette entreprise, mais je suis long sur le pétrole dans tous les cas. pour l’instant je la conserve.

Pour Stef, il y a eu un message un soir disant que stef avait obtenu un accord de l’AMF pour un rachat d’action. Après un rapide calcul, ce rachat d’action devait conduire à une augmentation du cours de 2% environ si je me souviens bien.

L’entreprise m’a semblé saine en regardant les rapports (d’un peu loin je le reconnais). Les salariés sont très intéressés au capital mais cela ne semble jamais se faire au détriment des autres actionnaires. Le métier n’est pas très glamour. La valeur ne me semblait pas délirante par rapport à son historique. Il faudra que j’essaye d’en faire une valorisation. Le cours a monté depuis (10%) je n’ai pas vérifié à quoi c’était dû.

Pour Tarkett, idem, le métier n’est pas glamour (vente de moquette). Le cours a beaucoup baissé à cause de leur exposition aux marchés d’europe de l’est. Le cours a globalement beaucoup baissé depuis leur introduction en bourse. J’ai feuilleté les documents de l’entreprise et ils m’ont donné l’impression de bien faire leur boulot et d’avoir une bonne exposition à l’international. La chute du rouble a eu un effet important sur le cours, mais j’ai envie de penser que c’est passager et qu’ils vont trouver une façon de rebondir.

apprentissage:
- on apprend beaucoup de choses dans les rapports annuels. Cela donne au moins une idée du niveau de transparence de l’entreprise. Je ne suis pas encore assez formé pour faire des analyses chiffrées mais çà va être indispensable
- j’aime bien les entreprises qui ne sont pas glamour. il faut des gens passionnés et/ou dévoués pour tenir sur le long terme.
- la sensibilité en pourcentage des actions comme MPI à 3€ est beaucoup plus forte que sur des actions à 50€. Les pourcentages peuvent donc s’affoler très rapidement

9/ crash sectoriel sur le pétrole

l’achat de MPI m’a fait regarder d’un peu plus prêt ce qui se passait sur le pétrole (çà passait bien au dessus de ma tête avant). Je me suis convaincu qu’il y avait un crash sectoriel et qu’il fallait en profiter.

çà descendra peut-être plus bas, auquel cas je renforcerai (toute proportion gardée). Pour l’instant je suis rentré sur des points bas de statoil et BP et BHP Billiton.

je suis long sur ces actions.

apprentissage:
- le pétrole est un sujet compliqué. L’energie est au coeur de l’économie donc cela a des ramification partout
- le pétrole pourrait très bien descendre à 20$ et y rester 10 ans.
- les matières premières sont très volatiles

10/ broker et difficultés techniques

A plusieurs reprises j’ai voulu passer des ordres sur des platformes hors euronext (xetra en l’occurence) et j’ai eu des messages d’erreurs étranges.

Les cours en provenance de xetra se mettent à jour quand ils veulent.

A 2 reprises en 2 mois le site a été non accessible pendant 1 heure. Sans doute pour de bonnes raisons, mais on voit bien le problème des plateformes grand public. Si cela arrive au mauvais moment c’est embêtant.

apprentissage:
- mon broker a surtout une bonne interconnexion euronext. pour les autres places c’est moins clair.
- ne pas se mettre sur des positions qu’il faut absolument débloquer à un moment précis. accepter le risque "technique" de la plateforme et vivre avec (au moins pour l’instant on verra si çà continue à se produire)

11/ conserver un suivi de la valeur du portefeuille

J’ai commencé puis arrêté de le faire sous excel. J’ai la feuille xlsValorisation mais je refuse d’installer microsoft excel :-) tout ne fonctionne pas sous open office.

Je vais essayer de me construire un outil internet pour le suivi.

pour l’instant, je suis repassé à une exposition de 70K. L’exposition maximale a été de 250K.
en 2 mois, la plus value a été de 10K soit environ 4% sur l’exposition maximale. çà ne veut pas dire grand chose car ce n’est pas forcément reproductible et çà s’est fait en testant différentes choses plutôt qu’en appliquant une stratégie.

Je suis sorti du marché alors que le cac40 est monté ensuite de 4300€ à presque 4500€ ce qui montre encore une fois que le succès du market timing est très aléatoire.

12/ valorisation des entreprises

Il faut que je progresse sur ce sujet. Il semble en effet très rassurant d’avoir un processus "bulldozer" : j’analyse une société. Je fait ce que je peux pour lui donner une valeur. Si le marché lui donne une marge de sécurité j’achète et j’attends. Si on se trompe on peut essaye de progresser et de pas refaire la même erreur.

c’est sans doute ce qui prend le plus de temps dans l’apprentissage d’où sans doute ma propension à tester le market timing et ma volonté de tester aussi le momentum ETF.

faire cela sur les mid-caps qui sont moins analysées que les big-caps, mais qui ont une certaine liquidité est peut-être une stratégie intéressante.

actuellement mon processus d’investissement varie autour de :
- j’entends parler de l’entreprise : par un news, un forum ou parce qu’elle est dans un palmarès de baisse
- je regarde un peu ce qu’elle fait
- si çà me plait je regarde l’historique des cours sur 10 ans
- si çà me plait je jette un oeuil au site internet de la société, à sa communication financière et au dernier rapport annuel
- je regarde son historique de versement de dividende
- je regarde son historique de free cash flow si je le trouve
- je regarde un peu la tête d’entreprises comparables pour voir si çà m’aide à penser quelque chose de l’entreprise

et…si je gagne 0,2% dessus j’ai tendance à vendre parce que je n’ai pas d’objectif de cours donc un petit gain me convient.

çà ne semble pas très efficace même si à ce stade je n’ai pas perdu d’argent et çà peut être consommateur de temps.

j’ai conscience aussi de ne pas avoir perdu d’argent parce que la volatilité était forte pendant ces 2 derniers mois tout en restant dans un canal entre 4000 et 4400.

Le marché avait tout autant de raison d’aller bien au delà de 4400 ou bien de dessous de 4000 donc un des apprentissage est également que pour un investisseur particulier, le marché est imprévisible.

Je sors donc de cette expérience de 2 mois en comprenant un peu mieux :
- l’intérêt de l’investissement en ETF ou de l’investissement diversifié en direct (diversification permettant de suivre un indice de marché en limitant la volatilité d’un titre en particulier). reste alors un risque de "market trap" qu’on peut éventuellement limiter avec une diversification sur l’immobilier (j’en ai 0%) ou les obligation (marché qui me semble difficile en ce moment vu mes connaissances)
- l’intérêt de l’approche value pour limiter un risque de "market trap" même si il est extrêmement difficile de définir la valeur intrinsèque d’une entreprise
- que pour éventuellement profiter d’un market timing sur une action, il vaut mieux de toute façon bien connaître l’entreprises, ses cycles, ses facteurs de risque et leur elasticité/prix pour pouvoir essayer de comprendre un mouvement ou de savoir si il est localement exagéré.

Dans l’idéal il faudrait avoir un outil qui revalorise en temps réél le prix d’une action. Une espèce de feuille excel globale qui absorbe toute les données présentes sur internet, dans le monde et dans la tête des gens et calcule un prix.

bon le problème c’est que cet outil qui donne le prix en temps réél existe déjà et qu’il suffit de regarder le prix sur le site d’euronext…

tout cela est donc une belle mise en abime.

Mots-clés : action

Hors ligne

 

#2 24/01/2015 18h36 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   97 

La longueur du texte aurait découragé les commentateurs ?!

Bravo pour avoir documenté vos essais et vos impressions. On sent que vous aimez l’approche empirique, et à titre personnel je pense également qu’il vaut voir comment on réagit à la volatilité.

Cependant, la grande majorité de ce que vous avez fait n’est que pure spéculation. Je me demande ce que vous auriez fait/ce que vous penseriez aujourd’hui si les marchés avaient été globalement baissiers sur la période.

Le message essentiel reste le même : formez-vous. Je suggère One up on Wall St de Peter Lynch (il existe en français également), très accessible, pour commencer.
Puis continuez à lire.

Il ne fait aucun doute que votre processus évoluera (l’actuel est, hmm, encore sommaire). Bonne continuation !


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#3 24/01/2015 20h09 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   

Mon Dieu…

Je suis horrifié de voir avec quelle légèreté vous gérez votre argent, en jouant en bourse comme on joue au casino!

Pour l’instant comme dit Namo, vous ne faites que de la spéculation pure. Si vous avez eu la chance de ne pas avoir perdu de plumes, c’est parce qu’on est dans un marché globalement haussier.
Dans un marché baissier, il en aurait été tout autre, et ne serait ce 20% de pertes sur votre exposition maximale de 250 k ça fait déjà 50 000€ de pertes…  Un tel risque est-il acceptable?

Vu le montant de votre portefeuille, je vous conseille fortement de ne pas toucher à votre argent et de vous former dans un premier temps avec des lectures: Peter Lynch, Benjamin Graham, Warren Buffett. Si l’envie vous prend de spéculer "pour voir", vous pouvez le faire via des portefeuilles virtuels, sans risque pour votre épargne.

Un moyen encore plus rapide de progresser est de lire tous les articles gratuits du blog de l’investisseur français, ainsi que leurs premiers apartés, également gratuits: L'Investisseur Français - Investir en Bourse

Si vous adhérez au principe de l’Investissement dans la Valeur, vous pourrez vous inscrire au club VIP. L’inscription n’est pas donnée mais vu le montant de votre portefeuille, elle sera très vite rentabilisée. Les articles et le club sont très conviviaux, et vous raisonnerez en investisseur plutôt qu’en spéculateur. Vous arrêterez le day-trading et dormirez bien mieux la nuit en sachant que vous avez acheté avec une marge de sécurité importante (principe du value investing)

Vu que vous parliez d’EDF, le blog de l’investisseur français y consacre un article qui résumera bien la problématique de cette entreprise non rentable, contrainte de s’endetter et de diluer ses actionnaires pour payer son dividende:

"Que dire d’EDF, qui ne génère aucun cash-flow libre – tous les revenus sont vampirisés par les prohibitives dépenses en capitaux de maintenance – mais distribue néanmoins un colossal dividende, financé par la dette et les émissions d’actions? On voudrait détruire la valeur des actionnaires – en se payant au passage le luxe de les prendre pour de complets idiots – qu’on ne s’y prendrait pas autrement."

L'Investisseur Français - Investir en Bourse/2014/06/les-dividendes-ont-il-un-quelconque-interet/

Bon courage, continuez à vous former et ne brûlez pas les étapes.

Benjamin

NB: par transparence, je suis moi-même membre de l’IF, et j’avoue que j’y ai davantage appris en 6 mois qu’en 3 ans de lecture sur le forum.

Hors ligne

 

#4 24/01/2015 22h07 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   83 

En tout cas, vous avez beaucoup appris en peu de temps, c’est déjà très bien.

Vous avez encore trop l’excitation de la jeunesse. Prenez le temps. Vous voulez passer un ordre? Attendez une semaine. Cela vous laissera le temps d’y repenser.

Sur le réinvestissement quand ça baisse, étant un adepte de ramasser le couteau qui tombe, il faut savoir se limiter. Par exemple, ne réinvestir que tous les 3 mois et que pour que le % de l’action / au portefeuille redevienne constant. Par exemple, vous aviez une action qui représentait 10%, elle chute fort et passe à 8%, vous investissez pour la remettre à 10%. Attendez l’analyse du bilan annuel pour décider de la passer à 15% parce que vraiment c’est une bonne affaire.

Hors ligne

 

#5 05/01/2016 11h11 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   73 

Voilà un point annuel sur l’évolution de mon portefeuille. J’ai beaucoup appris et notamment sur le fait que oui, décidément, faire du market timing c’est difficile (psychologiquement, c’est le point sur lequel j’ai le plus de mal à lâcher).

Pour rappel, j’ai commencé l’année 2015 (octobre 2014 pour dire vrai) avec 991K€ en cash sur mon PEA (issu d’un création d’entreprise).

Concrètement, j’ai terminé 2015 à 991K€. La volatilité de début d’année a fait passer le portefeuille à 977K€.

J’avais décidé de ne pas exposer plus de 200K€ afin d’apprendre et d’éventuellement profiter d’un krach en restant cash. Au final, j’ai progressivement exposé plus et je suis monté jusqu’à 500K€ investi.

La volatilité et les entrées sorties ont fait que le portefeuille est passé de :
  - 991K€ en octobre 2014
  - 995K€ début janvier 2015
  - 1040K€ en mars/avril 2015
  - 965K€ en août 2015
  - 1021K€ en octobre 2015
  - 991K€ fin décembre 2015

çà m’a permis de constater que j’arrive à rester à peu prêt détaché de la volatilité à la baisse, voire que je ressens ces baisses plutôt comme des opportunités à l’achat.

j’ai été par contre très léger sur l’analyse financière des entreprises (quelques lectures de rapport annuel, mais pas de tentative précise d’estimation). Je me suis donc plus laissé porté par mon intuition sur les entreprises et les faisceaux d’information pris ici ou là.

Ma plus grosse erreur a été d’investir sur Arcelor Mittal vers 8€ sur les conseil d’une personne que je connais bien, qui est plutôt très riche et qui investit en bourse depuis très longtemps (conseillé à 10€, acheté à 8€ je trouvais çà déjà pas mal). çà m’a appris quelque chose sur la validité des conseils d’autrui :-) Je me suis convaincu que c’était un bon investissement vu qu’au pire il y avait 3% de dividende pour attendre + l’histoire mittal me plaisait.

Depuis le dividende a été coupé (0%) et même si l’histoire mittal me plaît toujours, je réalise que la dette a payer par la société met la société fortement en tension même si elle est n°1 sur son marché. Je suis resté investi mais je réalise aujourd’hui que c’est un pari.

Grosso modo ma thèse d’investissement a été :
- le pétrole va remonter ; j’ai le temps ; les dividendes seront là pour attendre
- 100K€ de smartportfolio
- grosse ligne de VEUR pour faire un pari "Europe"
- air liquide sur des points bas
- lignes de 10K diversifiées sur des conseils boursier de MonFinancier (j’avais pris un abonnement chez eux)

Le portefeuille actuel est composé comme suit

- Air Liquide 100K€ (pru 102€)
- smartportfolio full action pea 100K€
- arcelor mittal 42K (pru 6,61€), soit 32K€ de MV à date
- bhp billiton 31K (pru 13,6€), soit 10K€ de MV à date
- BP 10K (pru 4,8€)
- Casino 40K (pru 46,59€), soit 6K€ de MV à date
- GL Events 10K (pru 17,11€)
- RDSB 77K€ (pru 22,272€)
- Technip 9K (pru 46,57€)
- ETF VEUR 87K€ (pru 28,68€)

J’aurais préféré faire 6% en 2015 mais finalement çà a été 0% ce qui est déjà çà vu la claque que j’ai prise sur Arcelor Mittal.

J’aurais sans doute dû être plus raisonnable et prendre ma PV lorsqu’on mon pf était valorisé 1040K€ que j’estimais à 16% de gain en considérant qu’à l’époque je n’étais exposé qu’avec 300K€. trop gourmand sans doute et sans véritable stratégie de sortie définie.

Concernant mes "thèses d’investissements" :
- les conseils de Mon Financier n’ont pas été trop mauvais dans l’ensemble ; ils lancent leur activité de conseil, ils sont obligé de faire un tri acceptable je pense
- je pense que le pétrole et les MP remonteront avec une inertie difficile à mesurer 2 ans ? 5 ans ? cela reste un investissement risqué donc je ne suis plus certain que c’est raisonnable pour mon portefeuille qui est censé être un portefeuille de rentier. j’ai 44 ans donc pas encore totalement inapte au travail c’est je pense ce qui me pousse à conserver un profil risqué
- VEUR je suis un peu décu car je pensais que le dividende était > 3% mais en fait les premiers trimestres à la création avaient été cumulé (çà donnait 3.5%).
- Smartportfolio : j’ai pris cette selection par paresse car le travail fait par fructif me semblait très bien fait avec sans doute plus d’application que ce que j’aurais fait sans les données brutes disponibles (je n’ai pas d’accès à une console bloomberg). Je préfèrerai des trackers distributant pour l’aspect rente je crois. Je crois également que je préfère les titres en direct plutôt que d’avoir 1M€ investi en ETF avec les risques d’emetteurs associés.

N’hésitez pas à challenger mon portefeuille :-) j’essaye de ne pas faire totalement n’importe quoi.

Hors ligne

 

#6 05/01/2016 13h02 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   73 

Parisien, votre flair de détective a peut-être detecté un compte fantoche, mais si vous avez un avis sur mon portefeuille je suis intéressé !

Hors ligne

 

#7 05/01/2016 17h05 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   401 

Comme je ne m’exprime que très rarement sur des valeurs individuelles, je ne vais pas détailler une par une chacune de vos positions.
Mais je dirais (sans que cela soit du tout une critique) que mon portefeuille est très différent du vôtre. Il a été construit pour quelqu’un comme moi qui est rentier depuis 2012, tout en ayant encore et pour longtemps de grosses charges (budget "incompressible" > 10.000€/mois). Il me fallait donc un portefeuille qui permet de bien dormir la nuit. Voici quelques différences entre nos portefeuilles:

- je n’achète quasiment jamais des sociétés qui n’ont aucun pricing power et qui subissent les prix du marché, comme les minières et dans une moindre mesure les pétrolières. Cela m’a nuit avant 2014 mais m’a permis depuis 2014 d’éviter de grosses pertes. Je suis bien conscient que si on achète une minière ou une gazière (cf. par ex. la fameuse et fumeuse gazière canadienne de l’IF)  en bas de cycle, on pourrait faire x3 ou x4 en 4 ans si on a un excellent timing, mais ces spéculations ne m’intéressent pas.

- 30% de grandes valeurs internationalisées, à cash flow relativement prévisibles et pérennes, du type GARP, type Air Liquide, Eutelsat ou LVMH (dans ce dernier cas, achat seulement dans des creux du marché, creux qui reviennent bizarrement de manière régulière, tous les 18 mois max).
En privilégiant pour des questions d’optimisation fiscale, les françaises et celles issues de pays sans retenue à la source (UK; Hong King, Singapour, …), car beaucoup de mes actions sont dans mes deux "très gros" PEA et pour le reste dans des CTO où je ne paie pas l’IR

- 30% de small caps décotées ET en croissance régulière, que je garde confidentielles,

- 40% de foncières, en les sélectionnant selon divers critères que j’ai plus d’une fois effleuré dans ce forum, et en faisant des arbitrages de temps en temps

En conclusion, aucune recette miracle. Mon choix a été sans doute très bon, au vu de mes performances passées, mais d’autres choix l’ont été aussi.

Si j’ai un conseil néanmoins à vous donner, c’est de ne pas oublier d’acheter des foncières, qui ont leur place dans tout portefeuille.

Hors ligne

 

#8 19/04/2016 20h06 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   228 

Je suivais votre cheminement sur ce titre et je suis heureux de voir que tout est bien qui finit bien. Vous avez eu l’intelligence de vous retirer avec profits et de ne pas tenter le diable.
Une leçon que je voudrais m’appliquer personnellement dans les prochaines semaines.

Qu’avez vous décidé de faire avec les 118000€ dégagés? (Réponse ur votre file portefeuille peut-être?)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#9 19/04/2016 22h49 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   73 

Jef56,
je n’ai pas encore décidé; probablement rester cash pour l’instant. Les prochains mois devraient offrir des opportunités pour rentrer sur des valeurs moins volatiles à bon prix (brexit, grèce, évolution des taux, ..). Je continuerai sur ma file perso (mais je n’ai pas encore trouvé un outil de gestion de mon pf qui me satisfait et bien que détenteur de xlsPortfolio et autres, je me refuse à installer Excel sur ma machine par principe ;-)

Hors ligne

 

#10 19/04/2016 22h57 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   228 

Si vous êtes sur Apple, vous avez Investoscope (application sur MacBook) que je trouve très bien pour suivre ses portefeuilles et ses différentes stratégies.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#11 20/04/2016 00h29 → Portefeuille d'actions de Tikou (action)

Membre
Réputation :   80 

J’avais testé investoscope, je préfère nettement stockmarketeye (multiplateforme).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech