Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/06/2011 13h31 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   48 

Etant déjà diversifié dans mes classes d’actifs , je cherche à me diversifier dans les devises…
Je possède des actions étrangères mais celles ci étant des multinationales, à moyen long terme il n’y a pas réellement de diversification.
Aller sur le forex (je n’y connais rien la dedans)? posséder des foncières strictement étrangères hors zone euros? des opvcm obligataires étrangères (je n’en trouve pas)?

Le débat est ouvert :-)

Hors ligne

 

#2 16/06/2011 14h44 → Diversification dans la devise ?

Administrateur
Réputation :   1314 

Vous donnez vous-même la solution : il suffit d’investir dans des actions étrangères dont le CA est dans la devise locale, par exemple comme SwissCom en Suisse !

Sinon détenir de la devise étrangère semble aussi sympa, mais à part des comptes en $, je n’ai rien trouvé d’autres.

Attention : la garantie de dépôt de 100 k€ ne s’applique que sur les devises de l’UE.

Pas testé le forex malgré les pubs de Saxo. :-)

Hors ligne

 

#3 16/06/2011 14h49 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   10 

Vous pouvez toujours ouvrir un compte en franc suisse, ou mieux si vous êtes frontalier comme moi, ouvrir un compte en suisse , dans une banque suisse…

Pour info, ce n’est pas interdit d’avoir un compte en suisse, comme le pensent la majorité des français; ce qui est interdit, c’est de ne pas déclarer les revenus des placements ( ou avoirs pour l’ISF) en suisse, et tout du moins, cocher la petite case ad hoc sur la dernière page de la déclaration des revenus 2042….

Hors ligne

 

#4 16/06/2011 16h06 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   48 

Je vais creuser l’idée de l’ouverture d’un compte en francs suisse alors

Hors ligne

 

#5 16/06/2011 16h30 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   28 

Perso, chez mon banquier habituel, j’ai ouvert des comptes à terme dans des devises de pays peu endettés et, si possible, producteurs de matières premières.  Perso, j’ai du NOK, du SEK, du CAD, du AUD et du NZD.  Pas de CHF par contre qui m’a quand même l’air bien valorisé.

C’est pas possible en France ?


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#6 16/06/2011 18h00 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   48 

Louis> Quelle proportion de votre patrimoine consacrez vous à ces comptes à termes en devises?

Merci

Hors ligne

 

#7 16/06/2011 18h07 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   28 

Pas beaucoup.  Ca doit tourner autour de 5-6 % de mon patrimoine.  C’est comme pour l’or physique : pas du tout une conviction, juste un moyen de tenter de conserver mon épargne si "tout tourne mal".


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#8 16/06/2011 18h07 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   401 

Si, c’est parfaitement possible en France.
Cependant, les établissements financiers français n’ouvrent généralement pas des comptes en devise, sauf dans la banque privée ou pour les grandes ou moyennes entreprises (ou certains courtiers internet pour les comptes en USD), car ils considèrent, à tort ou à raison, que:

-  les particuliers et les TPE n’ont pas de raison d’ouvrir de tels comptes, et donc que toute demande de leur part doit susciter la méfiance,

- et que de toute manière, la demande des particuliers pour des comptes en devise est très faible et donc que cela ne vaut pas la peine de proposer cela à (ce qu’ils croient être) l’infime minorité de particuliers intéressés.

Hors ligne

 

#9 17/06/2011 08h15 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   28 

En Belgique, ça ne pose apparemment aucun problème.  J’aurais voulu ouvrir un compte en Yuan aussi mais ça, c’était impossible par contre.  Si quelqu’un a une idée sur un support pour investir "pépère" sur cette devise …


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#10 17/06/2011 08h47 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   

C’est légalement impossible, puisque la Chine pratique le contrôle des changes.

Hors ligne

 

#11 17/06/2011 13h24 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   

Voici un article suisse qui creuse un peu plus la question de l’accessibilite du yuan pour les investisseurs étrangers.

http://www.bilan.ch/finance/acheter-du- … e-d’emploi

Hors ligne

 

#12 17/06/2011 14h06 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   28 

merci Raoul,

vachement compliqué donc …


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#13 25/09/2011 12h22 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   18 

msg déplacé par le webmaster

Bonjour,

Liquide à 75%, je souhaite me positionner sur le US$ à échéance 1 an mini et attendre encore pour acheter des titres de sociétés américaines (et reconstituer ainsi un portefeuille diversifié à meilleur compte).

Sans rentrer sur le pour et le contre de ma vision des marchés financiers ou je pense à une baisse du USD vs EUR pour viser la parité à échéance 1 an à 1 an 1/2 et anticiper une baisse sensible des actions US pendant ce temps.

Quelles sont les possibilités d’acheter du USD (ou encore d’autres devises) sans prendre de risques (pas de FOREX pour ma part), et sans aller au guichet de ma banque pour acheter de la monnaie papier ;-) ?

Pourquoi pas des fonds d’Etat US à échéance longue vu la politique monétaire actuelle de la FED (opération Twist, pas de QE3) que l’on pourrait considérer comme une fermeture du "robinet à liquidités" ?
Et dans ce cas, comment acquérir ces Fonds d’Etat, si cela est possible pour un particulier ?

ou d’autres options possibles ?

Merci pour vos commentaires…

Hors ligne

 

#14 25/09/2011 18h23 → Diversification dans la devise ?

Modérateur
Réputation :   1084 

@Lessismore  Vouloir "acheter des USD", "sans prendre de risque", "(sans FOREX)", me semble plein de contradictions. Vous voulez boire sans ingérer de liquide et manger sans ouvrir la bouche ?

Sur le FOREX, ce qui est risqué, c’est surtout le levier… mais si vous avez 1 M€ disponible (par exemple), prendre demain une position -1 M€ / +1.35 M$ ne sera pas plus risqué que d’acheter 1.35 M$ en billets (à quelques "détails" prêts : solidité de l’intermédiaire qui assume la contre-partie de votre position FOREX, protection du coffre-fort où vous mettriez vos 1.35 M$). Un "bon" intermédiaire rémunérera vos $ au niveau des taux courts du $ (quasiment 0%), au lieu de rémunérer les € que vous lui aurez confié au taux court ds € (un peu plus que pour le $).
Si vous prenez cette position avec seulement 10 k€, et donc un gros levier, il suffira que le cours USD/€ bouge un peu pour que vous ayez perdu vos 10 k€, et que votre intermédiaire clôture votre position.

Selon le montant de "liquidités" que vous souhaitez exposer au $, et l’intermédiaire par lequel vous passez, vous aurez accès à différents instruments (avec différents niveau de frais). Il faudra aussi tenir compte de la solvabilités des émetteur de dettes en USD qui seront en face de vous. Il faudra aussi prendre en compte la fiscalité que vous subirez.

Recherchez par exemple avec google "fond monétaire USD" et vous aurez quelques réponses, ou Investing in Bonds Europe: Selected Euro-Zone Government Bonds - US Treasuries - US Government Bonds

Avec mon compte de marge multidevises chez IB, je pourrais déposer 1 M€ (si je les gagnais demain…), les transformer en USD (ou d’autres devises) en quelques clic, avec frais minimes, puis acheter des titres du trésor US (il vaudrait mieux pouvoir en évaluer les caractéristiques, rendement actuariel, durée, etc. ce qui est assez technique).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#15 25/09/2011 20h02 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   18 

GoodbyLenine a écrit :

@Lessismore  Vouloir "acheter des USD", "sans prendre de risque", "(sans FOREX)", me semble plein de contradictions. Vous voulez boire sans ingérer de liquide et manger sans ouvrir la bouche ?

Sur le FOREX, ce qui est risqué, c’est surtout le levier…

En effet, j’ai été un peu flou sur mes explications. Le risque, je suis prêt à le prendre et à l’assumer mais ce que je voulais dire en disant "sans prendre de risques", c’était pour moi éviter d’intervenir sur le FOREX, ou je n’y connais absolument rien et éviter les effets de levier et les éventuels appel de marges… c’était juste ça. Mon objectif c’est de placer une part de mes liquidités en USD, c’est tout (avec le risque que le dollar ait monté le jour ou je reprends la contrepartie en Euros).

Et pour avoir lu la file, l’ouverture de compte à terme en devises, me semble la solution la plus optimale. Je l’avais fait il y a de très nombreuses années mais j’avais zappé cette option (ma mémoire me fait parfois défaut)… donc merci pour les explications !

Hors ligne

 

#16 09/12/2011 23h24 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   16 

Louis Pirson a écrit :

En Belgique, ça ne pose apparemment aucun problème.  J’aurais voulu ouvrir un compte en Yuan aussi mais ça, c’était impossible par contre.  Si quelqu’un a une idée sur un support pour investir "pépère" sur cette devise …

En revanche, il est tout à fait facile d’ouvrir un compte en yuan si vous vous rendez en Chine, même comme simple touriste….

Hors ligne

 

#17 13/12/2011 22h00 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   

Je fais remonter un peu concernant le CHF.

Est-ce que vous pensez qu’il est sur ou sous évalué par rapport à l’euro en ce moment ?

Est-ce que c’est aussi bien d’acheter des actions suisses évaluées en CHF ou faut-il avoir du cash en CHF ?

Je suis un gestionnaire, bon pere de famille qui trime nuit et jour et qui n’a pas envie de voir son travail partir en fumé.

Je ne cherche pas a me faire des nouveaux sous… Juste conserver mon pouvoir d’achat actuel (et donc pouvoir d’eduquer les bambims)

Hors ligne

 

#18 31/12/2011 13h47 → Diversification dans la devise ?

Administrateur
Réputation :   1314 

Ici on voit les corrélations à 80 jours  entre les devises et le "risk off index". Cet index représente l’aversion pour les investisseurs au risque. Je ne sais pas comment il est calculé.

In extenso, on note donc ce que j’avais indiqué plusieurs fois sur mes reporting mensuels : le $ joue un rôle refuge et monte par rapport aux autres devises quand l’aversion au risque augmente (les marchés actions baissent, les obligations high yield décotent). C’est le cas dans une moindre mesure du Yen.

http://devenir-rentier.fr/uploads/2_devise-correlation.gif

Hors ligne

 

#19 31/12/2011 15h50 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   21 

J’aurais pensé que le CHF était également comparable en terme de valeur refuge, en situation ou les investisseurs ont une forte aversion au risque…

or celui-ci visiblement ne l’est pas tant que ca si j’interprete bien votre indice…plutot proche d’une situation "neutre"(-0,17)…la neutralité étant par ailleurs tout à fait historiquement suisse !


Parrain Bourse Direct (50€ filleul), Boursorama Banque (80€ mini), Linxea - courtier AV (à voir selon l'offre du moment).  Me contacter par MP, merci !

Hors ligne

 

#20 11/03/2012 11h34 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   

Pour jour le Dollar sans levier et sans aller échanger de l’argent au guichet, vous pouvez acheter des ETF sur Treasury Bonds (aller sur le site d’Ishares, Fixed Income et Government Bonds).
Vous avez même des ETF domiciliés en Europe je pense.
Niveau Bonds, plus la duration sera grande, plus le yield sera élevé (en ce moment, mais c’est quasiment toujours le cas sauf en période de déflation), par contre plus le risque sera grand si les taux remontent (à ce moment là le Bonds perd de la valeur car il y a des bonds plus intéressants sur le marché pour la même maturité).
La FED a annoncé des taux planchers pendant un moment, cependant imaginons que le problème de la dette US revienne sur le tapis, les taux pourraient remonter par rapport au risque représenté par cette dette.

Pour le CHF je suis également étonné qu’il ne fasse pas plus office de valeur refuge, mais le plancher instauré par la BNS par rapport à l’€ qui a fait chuter le CHF fortement l’année passée en période de crise y est peut être pour quelque chose.


Trouvez vos artistes sur www.simplebooker.fr

Hors ligne

 

#21 12/03/2012 08h43 → Diversification dans la devise ?

Administrateur
Réputation :   1314 

Simplebooker a écrit :

Pour le CHF je suis également étonné qu’il ne fasse pas plus office de valeur refuge, mais le plancher instauré par la BNS par rapport à l’€ qui a fait chuter le CHF fortement l’année passée en période de crise y est peut être pour quelque chose.

C’est même sûr car le graphique en question est un calcul de corrélation sur 80 jours, donc très récent.

Avec ce plancher, le CHF a un "pouvoir" contra-cyclique moins élevé.

Hors ligne

 

#22 06/06/2012 11h02 → Diversification dans la devise ?

Administrateur
Réputation :   1314 

InvestisseurHeureux a écrit :

In extenso, on note donc ce que j’avais indiqué plusieurs fois sur mes reporting mensuels : le $ joue un rôle refuge et monte par rapport aux autres devises quand l’aversion au risque augmente (les marchés actions baissent, les obligations high yield décotent). C’est le cas dans une moindre mesure du Yen.

http://devenir-rentier.fr/uploads/2_dev … lation.gif

Une autre lecture avec une conclusion inattendue :

CIB Natixis a écrit :

Quelles sont les devises substituées à l’euro ?

Nous nous demandons vers quelles devises les investisseurs, les pays excédentaires, les Banques Centrales, se reportent, lorsque la confiance dans la zone euro se dégrade, parmi le dollar, la livre sterling, le yen, le RMB, le franc suisse, les dollars canadien et australien, la couronne suédoise, le real brésilien, la roupie indienne, le rouble russe.

Pour cela, nous regardons la structure de corrélation entre les taux de change (taux de change pondéré de l’euro vis-à-vis des taux de change bilatéraux, taux de change vis-à-vis du dollar, de l’euro et des autres devises vis-à-vis de l’euro).

Nous voyons que les devises substituées à l’euro semblent être le yen et le RMB chinois, moins certainement le franc suisse et le dollar australien. Le dollar US, la livre sterling, le dollar canadien, la couronne suédoise et les devises des émergents ne sont pas des substituts à l’euro.

Source : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=64282

Hors ligne

 

#23 29/07/2012 20h51 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   17 

Banques / Finance - 24/06/2012 | 15:53    Reprise de l information par plusieurs médias

La justice suisse se penche sur la dénonciation par les banques helvétiques de milliers de leurs employés aux Etats-Unis :     

La justice suisse va examiner la livraison de 10.000 noms d’employés de banque aux Etats-Unis par onze banques suisses. Les salariés épinglés risquent d’être poursuivis pour complicité de fraude fiscale.
Le ministère public de la Confédération (MPC) a en effet reconnu sa compétence sur ce dossier, suite à une plainte déposée par un ex-cadre de HSBC Private Bank (Suisse) contre son ancien employeur. Le parquet fédéral va maintenant examiner ces accusations sur le fond, a déclaré une porte-parole du MPC à l’agence ATS, confirmant une information parue dans "Le Matin Dimanche". Aucune enquête n’a cependant encore été ouverte, a-t-elle précisé. Dans le cadre de poursuites engagées aux Etats-Unis pour lutter contre la fraude fiscale, 11 banques suisses ont fini par livrer à la justice américaine plus de 10.000 noms de leurs employés sur place. Dans les milieux bancaires suisses, la transmission de ces données a suscité un vaste mouvement d’inquiétude, et de nombreux banquiers et employés

refusent aujourd’hui de se rendre aux Etats-Unis, craignant d’y être arrêtés dès leur descente d’avion.

Lire la suite sur le site de La Tribune.

Hors ligne

 

#24 15/08/2012 11h04 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   

Bonjour,
Je ne comprends pas l’intérêt de diversifier en franc suisse depuis que la banque nationale suisse a décidé que le taux euro/CHF ne devait plus dépasser 1.20, sachant qu’on y est déjà.
En achetant des actions suisses, parie t on juste sur le fait que la banque nationale suisse n’arrivera pas à conserver ce taux?

Dernière modification par chaptic (15/08/2012 11h41)

Hors ligne

 

#25 15/08/2012 13h33 → Diversification dans la devise ?

Membre
Réputation :   17 

Chaptic a écrit :

En achetant des actions suisses, parie t on juste sur le fait que la banque nationale suisse n’arrivera pas à conserver ce taux?

Je pense que votre remarque est tout à fait juste…hélas

Crise de l’euro

Le quotidien  le  Matin  du 8 Août a écrit :

Résultat: des réserves pour un montant de 406,45 milliards de francs . «La Suisse détient les cinquièmes réserves en devise du monde», rappelle La Tribune. Son constat est connu: face à la crise de l’euro, la Banque nationale suisse (BNS) a fixé une limite à l’appréciation du franc. Un taux plancher à 1,20 franc par euro.

La Tribune a fait le calcul. Le BNS détient désormais quasiment la moitié des réserves des dix-sept banques centrales de la zone euro. Sur son magot, elle s’affiche juste derrière la Chine, le Japon, l’Arabie Saoudite et la Russie.
Pour bétonner cette limite, la BNS vend des francs et accumulent des devises. En juillet, ses réserves ont encore augmenté de 11%. Résultat: des réserves pour un montant de 406,45 milliards de francs.

«Voilà donc la petite suisse adepte de la démocratie directe propulsée au rang de monarchie pétrolière ou de géant émergent», plaisante le quotidien économique français.

La Suisse diminue ses transactions commerciales avec l Union Européenne qui est son principal partenaire actuel  mais ,
Elle signe à tout va des accords bilatéraux avec des pays émergents , dont particulièrement avec la Chine - Toutes ces transactions sont en USD

Dernière modification par Swx (15/08/2012 13h36)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech