Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 03/01/2015 11h56 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   14 

Bonjour à tous,

en faisant une recherche sur le forum je me suis rendu compte qu’il n’y avait pas un seul topic sur l’économie collaborative. C’est pourtant pour moi un des plus grands changements dans l’économie de ces dernières années avec des dizaines de sites internet qui ont changé notre façon de consommer.

Pour ne citer que les principaux :
http://www.airbnb.com/
http://www.leboncoin.fr/
http://www.ouicar.fr/
http://citiz.coop/
http://www.blablacar.fr
http://www.kisskissbankbank.com/
https://www.lendopolis.com/
https://www.coursera.org/
http://www.laruchequiditoui.fr/

Vous trouverez une liste complète sur ce site :
http://consocollaborative.com/4936-100- … idien.html

A la limite le site de notre hôte pourrait apparaitre dans cette liste de site dans une catégorie «conseil financier»

Cette nouvelle façon de consommer peut amener à se poser des centaines de questions à un investisseur prévoyant.
Exemple : l’impact de airbnb sur le secteur de l’hôtellerie ? De blablacar sur le secteur du transport ? Des prêts entre particulier pour les banques ? Etc…

Elle a aussi un impact sur la vie du futur rentier : la possibilité de louer facilement son appartement, sa voiture, son matériel de bricolage permet d’envisager un complément de revenu limitant le besoin de capital initial.  Et la consommation collaborative permet de limiter les dépenses en se passant d’intermédiaires grâce à l’achat groupé.

Voilà j’ai lancé le débat, j’attends vos avis éclairés !

Mots-clés : collaborative

Hors ligne

 

#2 03/01/2015 12h24 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   132 

Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse.

En fait, selon moi, il y a même un double impact "économie collaborative" exposant "révolution technologique".

On pourrait rajouter une liste d’applis qui permettent d’économiser (assurances, banques, voyages etc) mettre en relation des particuliers sur les services - que vous avez dans votre lien pour partie - et même gagner de l’argent en échange de services auparavant confiés à des professionnels.

Il y a ce que la techno permet, mais aussi le fait que les sociétés technologiques / startups / géants du net s’attaquent à certaines activités à haute valeur ajoutée, en laissant les usines/back offices aux acteurs historiques.

On assiste en fait à la fois à la disparition (très progressive) de certaines activités porteuse de marge pour les acteurs historiques, conjuguée à une concurrence accrue sur les activités restantes avec l’émergence de nouveaux acteurs très spécialisés.

De ce que je vois pour l’instant, à mon avis les plus touchés sont :
- l’hôtellerie comme vous le citez + les voyages au sens large (compagnies aériennes, croisières etc)

- le transport (idem)
Il faudrait aussi parler des parkings et de la construction auto, impactés par les applis de partage de voiture / de places de parking…

- les banques
Je rajouterais à ce que vous citez : le crowdfunding, la pression sur les paiements, la concurrence des géants du net (ex: robinhood), les réseaux sociaux d’investissement/conseil, les comparateurs, etc. Enfin globalement, de ce que je vois pour bosser dans le secteur, ils sont complètement largués sur tout ce qui est en train de se passer.

- la distribution
Cf la liste, mais on peut mettre en relation ce que fait Amazon ou ce que commence Google

- les médias / la publicité

Et j’en oublie sûrement, ça bouge très vite.

Hors ligne

 

#3 03/01/2015 14h45 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   147 

Ce qui me gêne dans cette nouvelle tendance est que ce sont les intermédiaires qui empochent la mise, que ce soit les sociétés de crowdfunding qui empochent un pourcentage sur les sommes empruntées quel que soit le résultat final ou Uber qui concurrence les taxis en se basant sur une armé de "faux" auto-entrepreneurs …

Hors ligne

 

#4 03/01/2015 16h50 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   74 

Zebonder,

En fait vous vous dire que l’entreprise collaborative enfin laliste donnée n’a plus rien à voir avec la collaboration mais n’est qu’une nouvelle forme de sociéte à but lucratif faisant de l’intermediation entre l’acheteur et le vendeur.

Hors ligne

 

#5 03/01/2015 17h33 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   52 

Je vois mal le côté novateur et collaboratif de certains nom de la liste.
C’est des choses qui existent depuis très longtemps (covoiturage, vente entre particuliers, location saisonnière…)
C’est juste le moyen qui a changé. C’est l’omniprésence de l’intermédiation via internet.
On créer une plateforme qui devient progressivement une référence pour les acheteurs et de facto pour les vendeurs.


Présentation - Parrainage Bourse Direct et Fortuneo (code 12583139)

Hors ligne

 

#6 03/01/2015 18h03 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Administrateur
Réputation :   1309 

Nek a écrit :

C’est juste le moyen qui a changé. C’est l’omniprésence de l’intermédiation via internet.
On créer une plateforme qui devient progressivement une référence pour les acheteurs et de facto pour les vendeurs.

Exactement, mais c’est un effet réseau puissant et il y a également une simplicité d’utilisation.

Il n’y a qu’à voir la popularité de leboncoin, pourtant très laid.

Airbnb est en train de modifier complètement les usages. Avant c’était compliqué de trouver une location saisonnière, maintenant c’est fait en 3 clics.

Les intermédiaires gagnent de l’argent, mais je n’ai pas l’impression que les particuliers sont à plaindre, vu le nbr d’annonces sur le site et l’augmentation de leur visibilité.

La rapidité avec laquelle ces sites bouleversent les usages est impressionnante !

Le "risque" pour une plateforme d’intermédiation, c’est se faire envahir par des professionnels comme l’a été ebay et perdre alors une partie de leur attrait.

Hors ligne

 

#7 18/05/2015 17h49 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   13 

Quand on voit le genre de dégâts que peuvent provoquer des locataires d’Airbnb ( Ils louent leur maison pour le week-end… et se retrouvent avec 55.000 euros de dégâts- 2 mai 2015 - L’Obs ) mais aussi les multiples autres articles de ce genre qui parlent d’appartements transformés en lieu de tournage pour film X, voir chambre de prostitution pour filles en tournées régionales, on peut comprendre les propriétaires qui prennent quelques précautions, je pense pas que ce soit spécifiquement contre vous.

C’est paradoxal car je suis de la génération internet mais l’économie du partage version américaine me rebute au plus haut point, j’ai l’impression que parce que c’est "internet+partage" les gens se permettent des choses qu’ils se seraient jamais permise dans d’autres cadres avec des sites web qui se posent en intermédiaires avec 0% des responsabilités mais 100% des profits, tous les problèmes potentiels retombant sur les utilisateurs.

Que ce soit Uber et les taxis, Airbnb et les hôtels, Alibaba et la contrefaçon, Fiverr/Freelancer.com pour le consulting, le crowdfunding voir la micro-finance et tout ce genre de trucs, quand on fouille un peut on se rend compte qu’il y’a une face "sombre" à ces pratiques et qu’il s’agit en fait de l’exploitation de particuliers par un intermédiaire qui se présente comme un type "cool" et qu’il est difficile de s’y opposer, voir simplement de critiquer, sans passer pour un vieux réac qui se bat contre le monde moderne qui va trop vite pour lui.

Pourtant, quand je lis par exemple qu’Uber cherche à recruter des conducteurs dans les couches les plus pauvres de la population puis leur impose quasiment de faire un ’financement Uber’ pour s’offrir une voiture neuve et avoir les meilleures courses en échange d’un taux d’intérêt supérieur à celui du marché (car ils n’auraient normalement pas accès à un tel crédit) assorti d’un engagement à faire des courses exclusivement pour Uber pendant des années tout en gardant un status ’d’indépendant’ et en ayant aucune garantie de la part d’Uber d’avoir des courses, je trouve ça très très limite… c’est presque un subprime du pauvre…

Avec en bonus le fait que ces sites ont de bonnes chances de provoquer des ravages en terme d’emploi s’ils se développent car il faut pas rêver, les gens vont pas plus voyager et plus louer à cause de ces sites, ils vont probablement simplement payer moins cher des courses de taxi et des locations de nuits d’hôtel auprès de particuliers, avec toutes les conséquences que cela aura sur les travailleurs qui auraient normalement accomplis ce boulot.

Quelque part, c’est une espèce de "délocalisation" des services, au lieu de délocaliser en chine de la production, on "partage" du service avec des particuliers qui du coup se retrouve a assumer des responsabilités pour lesquels ils ne sont pas forcément formés…

Par exemple pour Airbnb, il y’a effectivement le cas de prostituée de passage en ville ou occasionnelle qui louent une chambre pour leur business, dans une application "stricte" de la loi Française, le loueur peut largement tomber pour proxénétisme.

Abusé vous me direz ? pas forcement, autant ça pourrait être abusé si c’est pas "prévu" mais on pourrait tout a fait imaginer un loueur qui pratique des tarifs tels que seul ce genre de locataire puisse les payer et fournis des prestations "adaptées" genre accès discret avec digicode etc. etc. tout en se cachant derrière la même excuse : ’rien dans l’annonce et dans la réservation n’indiquait de la prostitution’

Dernière modification par SwissInParis (18/05/2015 18h19)

Hors ligne

 

#8 26/06/2015 13h11 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   50 

Hélas nos dirigeants rétrogrades (et probablement corrompus aussi) ne se lassent pas d’entraver ce qui est pourtant le sens de l’histoire : François Hollande demande la dissolution d’UberPop

Hors ligne

 

#9 26/06/2015 13h38 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   421 

Francois le Mou devenu Francois Le Liquidateur vient de dissoudre UberPop ! Sans doute dans l’impuissant blabla politicien…

Mais pourquoi n’y avait-il pas songé plus tôt…

Nous attendons les prochaines dissolutions de Google, Amazon, AirBnB etc… Il deviendra alors Francois le Terrible, pratiquement l’égal d’Ivan IV dans la mémoire des peuples !


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#10 26/06/2015 13h49 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   147 

Uber a commencé à comprendre le système Français en débauchant dans les cabinets ministériels et en engageant des gens du sérail.
Wait and see.

Un conseiller du ministère des transports devient directeur de la communication d?Uber France

Dernière modification par ZeBonder (26/06/2015 13h49)

Hors ligne

 

#11 26/06/2015 14h18 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   132 

Quelle part de la population est contre les taxis dans cette histoire ? Les deux tiers ? Les trois quarts ?

Mais non, on laisse une fois de plus un lobby accroché au capitalisme d’Etat comme une moule à son rocher, paralyser des axes et des hubs de transport. Normal. Et les politiques qui ne représentent qu’eux mêmes y vont de leur petit discours pour expliquer qui sont les méchants et les gentils.

Va-t-on éternellement refuser tout changement parce qu’on a un Etat qui accorde ses faveurs en échange de votes, figeant ainsi les secteurs concernés dans la stase pour un demi-siècle ?

Clairement, l’économie collaborative et Internet révolutionnent déjà l’économie actuelle. Finalement c’est un phénomène très sain : les individus reprennent le pouvoir.
Le décalage de plus en plus grand de cette économie avec la politique anachronique sera amené à disparaître. C’est toujours le cas.
Pacifiquement ou si cela met trop longtemps à se produire, violemment.

Hors ligne

 

#12 26/06/2015 14h27 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   11 

Comme beaucoup, je ne suis pas un admirateur des taxis, le problème étant surtout le faible nombre de taxis, lié à une gestion patrimoniale des plaques. Mais, pour autant, soutenir uber qui se comporte en vampire (au %) et qui construit un système dans lequel les charges sociales ne sont pas payées, les assurances pas prises et avec parfois des chauffeurs sans permis, me semble plus que discutable.

Hors ligne

 

#13 26/06/2015 14h28 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   147 

@Igorgonzola : la chaine de Ponzi des licences de Taxi vendues à prix d’or ( 350Ke à Paris ) est en train d’exploser et ce sont surtout les derniers "pigeons" à l’avoir achetée qui ont été les plus violents, ils ont compris que la partie est quasiment finie pour eux.

Il y aura sans doute des combats similaires avec des professions réglementées qui vivent d’une rente de situation.

Hors ligne

 

#14 26/06/2015 18h45 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   50 

bet a écrit :

Comme beaucoup, je ne suis pas un admirateur des taxis, le problème étant surtout le faible nombre de taxis, lié à une gestion patrimoniale des plaques. Mais, pour autant, soutenir uber qui se comporte en vampire (au %) et qui construit un système dans lequel les charges sociales ne sont pas payées, les assurances pas prises et avec parfois des chauffeurs sans permis, me semble plus que discutable.

Dans le genre vampire, G7 n’a rien à envier à Uber.  D’ailleurs même la plupart des chauffeurs de taxi G7 avec qui je discutais (avant de passer aux VTC) les détestaient. En fait les boîtes ont des contrats avec G7, donc les courses ne sont pas payées par les clients. Mais G7 ne reverse l’argent que 3 mois après aux chauffeurs (enfin, d’après les confidences de ces derniers). Et souvent les taxis louent les licences à G7 (qui les a eu gratuitement, parce que oui, les licences sont gratuites, leur marché n’est qu’un vaste Ponzi).

Sans parler des affaires de corruption et des magouilles financières entre Saal, G7 et le PS : Découvrez le rapport qui a fait chuter la présidente de l’INA, Agnès Saal- 29 avril 2015 - Challenges.fr

Bref, un beau système mafieux !! Qui va bientôt tomber, heureusement.

ZeBonder a écrit :

@Igorgonzola : la chaine de Ponzi des licences de Taxi vendues à prix d’or ( 350Ke à Paris ) est en train d’exploser et ce sont surtout les derniers "pigeons" à l’avoir achetée qui ont été les plus violents, ils ont compris que la partie est quasiment finie pour eux.

Il y aura sans doute des combats similaires avec des professions réglementées qui vivent d’une rente de situation.

Ce qui est triste, c’est que c’est le con-tribuable qui va devoir mettre la main à la poche. Car oui, c’est évident que les licences vont être rachetées avec notre argent, au risque de mettre le pays à feu et à sang (oui, ça n’est pas des bisounours, vous avez remarqué). Environ 5 milliards à payer pour l’état je pense.

Dernière modification par Vibe (26/06/2015 18h50)

Hors ligne

 

#15 26/06/2015 19h05 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   421 

L’état est comme d’habitude englué dans ses propres turpitudes et toute décision n’a pour unique but que d’empêcher le blocage à court terme de la rue repoussant ainsi le problème à après les élections.

Un tant soit peu de volonté politique aurait permis les actions suivantes :

Si UberPop est actuellement illégal il suffit d’une vingtaine de contrôleurs pour faire cesser l’activité (les illégaux s’auto localisant il est très facile de dresser une dizaine de pv par jour et par agent).
Si une vingtaine ne suffit pas avec tous les nouveaux emplois aidés il y a de quoi en mettre un millier sur l’affaire.

Ce qu’ont fait les taxis étant parfaitement illégal et n’ayant absolument pas le soutient du peuple, il faut envoyer des engins de chantier pour débloquer les routes (il n’y a pas de risque de contagion les gens applaudiront).

Il faut finalement faire ce qu’on repousse depuis 40 ans, à savoir mettre fin à ce monopole des taxis en augmentant progressivement les quotas de taxis jusqu’à ce que ca ne devienne plus intéressant.

Parallèlement il faut effectivement trouver un moyen d’imposer les Uber (les milliers d’emplois aidés pourraient servir de controleur) et surtout UberPop.

Bien sur tout ca demande un peu de volonté politique et est d’autant plus difficile que la situation pourri depuis 10 ans et que tout est fait à l’envers.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#16 26/06/2015 19h10 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   50 

L’idéal aurait été d’attribuer de manière illimité des licences gratuites. Comme ça tout le monde aurait été taxi. Mais il est évident qu’un préfet qui prendrait cette décision se ferait assassiner dans l’heure.

Tiens, je viens d’entendre sur BFM Business qu’un VTC venait de se faire condamner à 6 mois de prison ferme. Il l’a sûrement mérité, mais je suis étonné de ne pas entendre parler de condamnation pour les taxis, qui m’ont paru beaucoup plus violents et surtout plus nombreux. Mais bon, nous vivons dans un état corrompu, il faut faire avec.

Edit : tiens, je suis allé voir pourquoi le VTC avait pris 6 mois (ferme). Eh bien, vous n’allez pas me croire, il a été condamné parce qu’il a utilisé une bombe aérosol d’auto-défense !!!!! alors qu’il était entouré par une meute de taxis en colère bien sûr. Quand on voit ce que le pauvre Alexandre de Lyon a subi (le gars qui a été défiguré), je crois que j’aurais fait pareil à sa place. Au fait, si on prend 6 mois pour s’être défendu, il va être condamné à quoi le type qui a fait ça : Un chauffeur de taxi jette une pierre depuis un pont - YouTube . 356 ans de prison ?? Ah non, il est taxi, il sera relaxé. Depuis le mur des cons, je n’avais plus confiance en la justice, mais là ça démontre une nouvelle fois le niveau de corruption/compromission de ce pays.

Edit bis : et voilà, la manifestation pro Uber pop de dimanche à Lyon vient d’être annulée par le préfet. Quelle est belle la dictature socialiste !

Dernière modification par Vibe (27/06/2015 14h37)

Hors ligne

 

#17 28/06/2015 13h45 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   50 

Un excellent article qui décrypte la "mafia" G7 :

Comment le roi des taxis compte contrer Uber

PS : le pouvoir en place mobilise 200 policiers à Paris, en plus des 80 Boers, pour débusquer les chauffeurs Uber Pop. Quel beau pays où près de 300 flics traquent des gens qui veulent bosser alors que le pays est menacé par le chômage de masse et le terrorisme !

Dernière modification par Vibe (28/06/2015 13h49)

Hors ligne

 

#18 28/06/2015 14h43 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   

Notre état est une honte, elle cautionne les violences faites par les Taxis pendant les manifestations.
Elle condamne les chauffeurs UberPop qui je suppose paye de surcroit des cotisations (tout se faisant par internet il me semble moins possible de faire du Black)

Bref encore une image négative de notre pays..il est loin le temps du rayonnement Français.

Hors ligne

 

#19 29/07/2015 09h38 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   70 

Le seul exemple de taxi à Paris que je daigne apprécier
Noir Désir  A l’Arriere des Taxis (Rex Club Paris 25 janvier 1988) - YouTube

sinon, j’ai découvert Blablacar comme conducteur, bonne formule à tous points de vue


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#20 21/08/2015 11h41 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   13 

Tiens, juste pour donner un autre son de cloche sur Uber :

En Californie, Uber rattrapé par le passé criminel de certains de ses chauffeurs - Rue89 - L’Obs

Un violeur qui sert de taxi a des enfants ? Uber l’a fait. Après, c’est sur que c’est difficile de garantir à 100% la sécurité, que c’est quelques cas sur l’ensemble des conducteurs mais ca donne quand même l’impression qu’ils sont tellement à la recherche de chauffeurs qu’ils sont un peut "souples" sur certains contrôles…

On a aussi un news du même genre avec AirBnB :

Agressé par son hôte ? Airbnb plaide non responsable - Rue89 - L’Obs

Encore une fois, c’est du partage, c’est cool, mais s’il y’a des emmerdes, faut pas compter sur eux, ils s’en lavent les mains… et puis y’a la petit clause qui dégage de toute responsabilité dans les conditions d’utilisation donc vous aviez qu’a les lire.

J’ai aussi retrouvé des articles qui parlaient des fameux subprime car loans d’Uber :

Uber and Its Shady Partners Are Pushing Drivers into Subprime Loans

C’est un peut long mais c’est interessant si on veut se renseigner sur la face sombre de la nouvelle économie du partage.

Après, qu’on soit clair, je défend pas les Taxi non plus, perso le système qui me semble le meilleur c’est celui des VTC qui sont réglementé mais pas trop lourdement et qui ont pas de limite de nombre…

L’état français devrait probablement racheter en masse les licences et ainsi faire disparaitre les taxi, ce serait probablement le moyen le plus simple de réformé le bordel.

Hors ligne

 

#21 21/08/2015 11h47 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   20 

Effectivement, il y’a eu ce genre de cas. Maintenant, le gros avantage d’Uber et airbnb, c’est qu’on peut voir des commentaires d’utilisateurs. On peut restreindre son choix au maximum pour les personnes qui ont beaucoup de commentaires positifs.

Quand vous montez dans un taxi, vous ne savez pas du tout qui il est. Voire, parfois, à l’étranger (Inde) vous montez dans des faux taxis, sans aucun background sur le chauffeur.

Je trouve ça plus effrayant de monter dans la voiture de quelqu’un que je ne connais pas plutot que dans la voiture de quelqu’un ayant déjà conduit des dizaines de personnes sans souci.


Parrain : Binck (frais de courtage offerts)/Investisseur Français (2 mois offerts)

Hors ligne

 

#22 09/09/2015 01h37 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   51 

Et quelles sont les sociétés que l’on peut acquérir réellement? Parce que blablacar, airbnb ne sont pas coté, ou quand elles le sont c’est trop tard, une fois que tous les médias en ont parlé… Comment s’exposer aux entreprises auxquelles on croit (perso je crois dur comme fer que l’investissement de blablacar en inde est un mouvement très intelligent, mais impossible de prendre quelques actions de l’entreprise….)

Hors ligne

 

#23 09/09/2015 07h46 → L’économie collaborative : une nouvelle révolution économique ? (collaborative)

Membre
Réputation :   34 

En général, il faut les acquérir avant leur introduction en bourse ou lorsqu’elles lancent des recherches de capitaux via le crowdfounding / club business angel.

Via des sites comme kikstarter, wiseed, anaxago…


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech