Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 06/06/2011 14h55 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Modérateur
Réputation :   41 

Je ne savais pas trop où poster ce sujet…

Je souhaitais faire un petit tour des membres, pour vous poser la question suivante: Une fois vos impôts payés (ou en tout cas provisionnées), quelle part de vos revenus gardez-vous pour dépenser, et quelle part pour épargner/investir ?

Je me pose souvent cette question (j’ai la chance de pouvoir me la poser), et j’ai parfois du mal à faire la répartition entre
- profiter de l’argent que j’ai gagné ("pour ne pas vivre comme un ascète"), façon "Carpe Diem"

- et investir pour avoir plus demain… et plus j’épargne aujourd’hui, plus ça ira vite…

Je crois me souvenir de L’homme le plus riche de Babylone, évoquant 70% de dépenses / 30% d’investissements… (il n’y avait probablement pas de CSG à l’époque !)…

Et vous, comment voyez-vous les choses lorsqu’il s’agit de vos revenus, vos dépenses et vos investisssement ?

Hors ligne

 

#2 06/06/2011 15h50 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   231 

Moi c’est simple : je dépense tout ce dont j’ai envie, et le reste se retrouve naturellement sur le compte.

Comme je n’ai pas d’envies somptuaires, tout se fait naturellement donc je ne me suis jamais posé la question tongue
Mais se fixer un objectif de dépenses / d’investissements, bof.

(Ca doit être lié au caractère aussi, à relier peut-etre au type MBTI des forumeurs)

Dernière modification par Nikki (06/06/2011 15h55)

Hors ligne

 

#3 06/06/2011 15h56 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   70 

Je garde ce que me laisse ma femme… smile


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#4 06/06/2011 16h45 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   143 

Je suis peu dépensier par nature et j’ai très peu de charges. En ce moment j’épargne énormément, mais la situation est exceptionnelle.

Hors ligne

 

#5 06/06/2011 16h50 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Modérateur
Réputation :   41 

Job a écrit :

Je garde ce que me laisse ma femme… smile

:-)

Hors ligne

 

#6 06/06/2011 17h17 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   197 

Je dois être, sur ces dernières années, à environ 75% d’épargne et 25% de consommation. Non que je ne vive que de pain sec et d’eau, je n’ai pas l’impression de me priver de l’essentiel, mais j’ai toujours été indifférent à ce qui fait rêver l’occidental moyen (ou à ce qu’on lui enjoint de désirer par le biais de la pub etc). C’est fou ce qu’on peut économiser ainsi!

Hors ligne

 

#7 06/06/2011 17h24 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Modérateur
Réputation :   41 

Kapitall a écrit :

… 25% de consommation. Non que je ne vive que de pain sec et d’eau,…

25% c’est toujours une valeur relative… ça peut représenter quand même beaucoup d’argent…

Belle répartition en tous cas dans l’objectif commun du forum… A ce rythme là, l’indépendance financière peut aller très vite…

Dernière modification par VerbalKint (06/06/2011 17h25)

Hors ligne

 

#8 06/06/2011 17h46 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   197 

VerbalKint a écrit :

Kapitall a écrit :

… 25% de consommation. Non que je ne vive que de pain sec et d’eau,…

25% c’est toujours une valeur relative… ça peut représenter quand même beaucoup d’argent…

Belle répartition en tous cas dans l’objectif commun du forum… A ce rythme là, l’indépendance financière peut aller très vite…

C’est juste, mais tout dépend in fine du niveau de vie que l’on estime nécessaire/désirable. J’ai déjà évoqué Fisker et son blog ERE dans une autre file : selon sa méthode, on est bien en-deçà des objectifs que s’est fixé notre hôte l’investisseur heureux, pour ne donner qu’un exemple. Il y aura autant de réponses que d’intervenants, j’imagine.

Mais, en effet, le niveau d’épargne et la régularité de celle-ci est le critère principal pour atteindre nos objectifs.

Hors ligne

 

#9 06/06/2011 17h56 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Administrateur
Réputation :   1309 

Comme Nikki.

J’ai eu une période un peu folle ou je gagnais 2500 € / mois et chaque premier du mois, je virais 1000 € sur mon épargne. Me restait alors 1500 € pour vivre et je m’arrangeais pour en dépenser le moins possible et pouvoir mettre encore 500 € supplémentaire de coté.

Mais à ce stade, c’était maladif. :-)

Hors ligne

 

#10 06/06/2011 18h24 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Modérateur
Réputation :   41 

InvestisseurHeureux a écrit :

Mais à ce stade, c’était maladif. :-)

Je suppose que désormais, ça paye !

Hors ligne

 

#11 06/06/2011 18h37 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Administrateur
Réputation :   1309 

Ça n’a pas été perdu, mais ça n’était pas la bonne méthode. (sans compter que c’est inapplicable avec une femme, elle ne vous laissera pas faire ! :-)

J’étais trop focalisé sur les dépenses et négligeait l’accroissement des revenus.

C’est pour cela que dans mon livre j’insiste bien sur le triptyque : hausse des revenus, contrôle des dépenses, rentabilité et pérennité des investissements.

Hors ligne

 

#12 06/06/2011 19h48 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   66 

Je ne suis pas très représentatif (étudiant donc relativement peu de marge de manoeuvre) mais j’estime que j’épargne sur un an (ce n’est pas régulier, certains mois je peux épargner beaucoup et d’autres pas du tout), environ 15 à 20% de que je touche.

Hors ligne

 

#13 06/06/2011 22h03 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   85 

J’ai du mal à épargner….

En fait, j’ai besoin que mon livret A soit rempli avec quelques milliers d’euros (épargne de précaution) sinon j’ai du mal à dormir mais passé ce besoin élémentaire, j’avoue que je n’ai pas le "reflexe" de l’épargne. Pourtant je n’acquiers aucune chose futile et ne suis vraiment pas un bon client pour les produits technologiques (pas de smartphone…). J’ai toujours un VHS ! Mes seules passions sont la lecture et le potager et cela ne coûte pas très cher.

En revanche, je dépense sans compter pour la nourriture (ahhh le bio !) et les loisirs, et avec deux enfants en bas âge , ca file très vite.

En fait je considère qu’à 33 ans, je ne suis pas dans ma période d’épargne. Pour autant, je me soigne et j’ai en fait identifié 4 leviers :
- le PEE. C’est clairement la carotte fiscale qui m’incite à épargner : le fait de ne pas payer d’IRPP sur 5k€/an me procure une réelle satisfaction d’épargne. Déjà six ans que je pratique.
- la prime annuelle. La c’est simple : un virement quand elle tombe.
- le crédit. Là, j’ai pris le taureau par les cornes en me lançant dans un investissement locatif (studio à Paris) sans apport. L’échéance du prêt passe tous les mois et je considère que c’est une forme d’épargne.
- le forum. Je me rends compte que depuis quelques mois que je lis le forum, j’ai changé ! J’essaye de devenir un investisseur de long terme alors qu’avant, je faisais des coups. Construire la performance sur la durée s’avère véritablement très ludique.

Ainsi merci a vous tous pour vos contributions et à Philippe en particulier pour nous avoir ainsi réuni.


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#14 07/06/2011 05h51 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   28 

Dans le ménage, nous épargnons plus ou moins 40 % de nos revenus mais en réalité, c’est très variable en fonction des périodes de la vie.

Célibataire, j’ai épargné quasiment 80 % en vivant chez mes parents et ensuite +/- 20 % en vivant seul.

Ensuite, en couple, nous avons très vite mis l’ensemble de nos patrimoines et revenus respectifs en commun et nous épargnions facilement 50 % de nos revenus.

De la naissance des enfants jusqu’à leur entrée à l’école maternelle, nous avons du redescendre à 10-15 % d’épargne (nous avons également à cette époque changé d’emploi, gagnant en qualité de vie mais perdant en revenus). Le coût de la gardienne, des couches et autres broutilles, ça pèse vraiment dans un budget.

Depuis que notre progéniture va à l’école, on est remonté à une quarantaine de pourcents.

Mais nous avons un style de vie assez économe, pas uniquement pour le plaisir d’épargner mais parce nous sommes matériellement comblé et que nos loisirs ne coûtent pas cher :

- on n’a pas de voiture "tape à l’oeil" (par rapport à mes relations professionnelles, je suis même assez atypique sur ce plan là)
- mon épouse produit elle-même le pain et la poudre à lessiver (elle adore ça)
- mes principaux loisirs sont le jardinage et l’investissement boursier (et j’adore ça), étonnant d’ailleurs pour un ESTP (rapport au MBTI dans une autre file)
- nous ne sommes pas non plus accro à la techno (pas d’I Phone, I Pad et autre gadget de ce genre) ni aux fringues "de marque" mais ça risque de changer quand les enfants vont grandir
- nos se déroulent dans l’appartement de ma belle-mère à la côte belge et ne nous coûtent pas grand chose

Bref, on épargne une part intéressante de nos revenus mais ça se fait vraiment sans "nous faire mal" et sans nous refuser des petites choses qui font vraiment plaisir : un bon resto de temps en temps ou recevoir des amis à la maison, l’achat de bouquins qui font envie ou l’une ou l’autre excursion avec les enfants, …


"Essayez d’acheter des actifs avec décote plutôt que des bénéfices." W. Schloss  http://blog.daubasses.com

Hors ligne

 

#15 07/06/2011 08h09 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   

60% en depenses contraintes : logement, nourriture, voiture, transport, gaz, electricite, telephone, internet, impots, et depenses "recurrentes de base"

40% : loisirs et investissement

Hors ligne

 

#16 07/06/2011 08h20 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Modérateur
Réputation :   41 

InvestisseurHeureux a écrit :

Ça n’a pas été perdu, mais ça n’était pas la bonne méthode. (sans compter que c’est inapplicable avec une femme, elle ne vous laissera pas faire ! :-)

J’étais trop focalisé sur les dépenses et négligeait l’accroissement des revenus.

C’est pour cela que dans mon livre j’insiste bien sur le triptyque : hausse des revenus, contrôle des dépenses, rentabilité et pérennité des investissements.

Entièrement d’accord… J’ai eu une phase de ma vie comparable: beaucoup d’efforts pour faire des économies… mais tout ça a ensuite été mal investi… et j’en ai perdu une grosse partie: le risque ensuite c’est de se dire "Tout ça pour rien, j’aurais mieux fait de partir au soleil" …

Cela dit, à postériori, toutes ces "conneries" m’ont beaucoup appris… en particulier une chose qui me semple très importante dans l’investissement: la patience.

Votre tryptique Philippe, c’est un peu comme le rapport à 10 millions de $ d’Attali, au début de l’ère Sarkozy: ça ne marche que si on applique toutes les mesures en même temps…

Hors ligne

 

#17 07/06/2011 09h05 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   116 

Personnellement je n’ai jamais été un épargnant dans l’âme. En couple très jeune, les enfants sont arrivés vite et l’acquisition de la residence principale aussi. Donc pas beaucoup de place pour l’épargne mensuelle. Il a donc fallu être créatif : recours important au crédit pour des achats immobiliers (direct et SCPI) afin d’arriver à une sorte de "statu quo" en termes de tresorerie (les revenus payant quasiment les credits). Mais tout ceci a été fait à une époque où les rendements étaient bien superieurs à ce qu’ils sont aujourd’hui.

Depuis maintenant quelques années, je "recupère" ces investissements debarrassés de leur crédit. Avec pour certains de très très confortables plus-values. Ma capacité d"épargne est donc là, car aujourd’hui, après un divorce, des pensions alimentaires, un nouvel enfant et une nouvelle résidence principale, ma capacité d’épargne est quasi nulle. De plus j’ai envie de me faire plaisir, la vie est courte, et il faut savoir en profiter.

Donc à ce jour, je gère l’existant, en prenant bien soin de ne pas m’oublier, ainsi que mes proches.

Enfin, je reflechis à une dernière bordée d’investissements à crédit avant d’être trop vieux pour pouvoir le faire.

Hors ligne

 

#18 07/06/2011 11h47 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   128 

Comme bon nombre de personnes sur le forum, je suis très peu "consommateur". Je ne me fixe donc pas d’objectifs particuliers, et l’épargne se fait assez naturellement.

Par contre je ne me considère pas pour autant comme radin : certaines personnes trouveront par exemple que, même si elles en ont les moyens, un restaurant à 500 EUR ou un week-end dans un grand hôtel à 2000 EUR c’est trop cher pour ce que c’est. Ce n’est pas mon cas.

Si j’en ai envie, je ne m’en prive pas.

Je viens de découvrir le MBTI, je n’avais pas vu l’article posté par Nikki en avril … Je réponds dans le fil concerné.

Dernière modification par Derival (07/06/2011 11h48)

Hors ligne

 

#19 07/06/2011 23h42 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   15 

Très peu consommatrice aussi,par contre c’est l’inverse de la personne précédente:je fixe mentalement une valeur que j’estime juste pour les choses,et si ça dépasse,je n’achète pas.Par contre je ne regrette pas de ne pas l’acheter,disons qu’un prix trop élevé à mon sens m’enlève l’envie d’acheter…et autant vous dire que mon "prix mental maximum"est souvent assez bas….
Toutefois je privilégie la bonne qualité même s’il faut payer un peu plus(et quand c’est utile),donc la durée aussi….
Peut-être super-radin,donc,c’est clair que le luxe ,ce n’est pas pour moi (d’ailleurs le vrai luxe,c’est le temps libre,objectif inaccessible …)

On va donc dire 40-50% d’économies,le complément étant presqu’en totalité des dépenses incompressibles,dont une grosse part d’impôts.

Par contre en ce qui concerne l’augmentation des revenus,c’est un beau programme,mais franchement je ne vois pas l’ombre d’une solution.

Hors ligne

 

#20 08/06/2011 01h54 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   56 

Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Cette question m’a au début légèrement intrigué car jusqu’à il y a encore quelques mois, la seule question que j’aurai pu me poser aurait été (et encore) "quelle part de vos revenus gardez-vous pour épargner" ?

Perso j’aurai eu tendance à répondre que je consacrais 100% pour vivre. Tant que je bossais et gagnais correctement ma vie, je n’ai jamais eu de réflexion propre à l’épargne (jamais vérifié un compte bancaire en plus de 40 années d’existence, etc….). J’étais plutôt version "pére pauvre" dans le livre "pére riche, pére pauvre". Je n’ai quasi acheté que des "passifs".

Maitenant que je ne bosse plus et même si j’ai un capital pour vivre, le fait de ne plus avoir de rentrées financiéres régulières et de devoir "taper" dans le capital tous les mois me fait approcher les choses vraiment différemment, de davantage vérifier entrées et sorties…..Et la colonne sortie m’effraie quelque peu… Le problème va être de ne pas tomber dans l’excés inverse en étant obnibulé par la colonne économie mais j’ai quand même l’impression que le niveau de base nécessaire (pour 2 adultes et 2 grands ado) est assez significativement supérieur aux 2 smic évoqués régulièrement sur ce site… En tout cas j’ai des progres à faire.

Dernière modification par Crown (08/06/2011 01h56)

Hors ligne

 

#21 08/06/2011 11h11 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   15 

Pour une famille avec 2 enfants, deux SMICS soit ~2000 € par mois est un peu juste, surtout si on vit en région parisienne. En province, en zone périurbaine, c’est jouable mais on ne vit pas sur un grand train de vie avec 2000 € par mois. Néanmoins, il y a un point à ne pas négliger : du temps libre permet d’optimiser ses achats, de prendre en charge certaines tâches coûteuses comme la garde des enfants… Ce temps permet donc de faire quelques économies

Un niveau plus confortable serait proche selon moi de 3000 € par mois nets, indexés sur l’inflation.


Chaque semaine, mon portefeuille analysé sur http://valeuretperformance.posterous.com/

Hors ligne

 

#22 08/06/2011 11h31 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Modérateur
Réputation :   41 

Crown a écrit :

Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Cette question m’a au début légèrement intrigué car jusqu’à il y a encore quelques mois, la seule question que j’aurai pu me poser aurait été (et encore) "quelle part de vos revenus gardez-vous pour épargner" ?

Je ne l’ai pas fait exprès… mais effectivement: ma femme qui est psychanalyste, me dirait certainement que ce n’est pas un simple hasard, et que ça traduit un désir inconscient (donc très fort) de se constituer de l’épargne/investissement, avant tout, avant de commencer dépenser pour "vivre".

Nous sommes finalement beaucoup sur ce forum, à mon avis, à voir les choses sous cet angle.

Hors ligne

 

#23 09/06/2011 00h07 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   15 

C’est mon cas;cela doit venir de l’éducation reçue et de l’histoire familiale.

Hors ligne

 

#24 09/06/2011 09h49 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Kiceca
Invité

Comme le francais moyen : épargne entre 15 et 20% de mes revenus selon les années.

 

#25 09/06/2011 10h56 → Quelle part de vos revenus gardez-vous pour vivre ?

Membre
Réputation :   

j’utilise 1200 euros/ mois pour vivre à 2 sans enfants ( impots inclus )

je me permets de donner une idée en fonction de votre situation géographique.

j’achète ma viande et mes fruits/légumes directement aux agriculteurs. J’économise 10% sur ce secteur de dépenses. ( ca parait peu mais cumulé sur le long terme, on s’y retrouve )

les avantages que l’on peut ajouter sont la qualité des aliments ( enfin un steack qui sent la vache !) manger des fruits/légumes de saison et le bénéfice financier pour l’agriculteur ( perte d’un intermédiaire, une clientèle fidèle ).

l’inconvenient : acheter une certaine quantité de viande ( j’en achète pour 3 mois ) donc avoir un congélo conséquent et éviter les coupures d’électricité pendant la durée de conservation.

je sais pas si c’est possible à Paris mais vu qu’il y a le bassin parisien autour, on "pourrait" trouver ce genre de commerce en périphérie.

désolé pour ce topic mais je déteste faire les courses en hypermarché mais depuis que je fais cela je prends du plaisir et fais plaisir à ceux qui nous font vivre  …

Dernière modification par uveite (09/06/2011 11h14)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech