Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 12/11/2014 09h45 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Bonjour à tous,
je partage la stratégie que j’ai décidé de mettre en place sur mon PEA depuis début Novembre.
N’ayant -pour l’instant seulement je l’espère- pas les capacités de choisir d’un point de vue qualitatif les entreprises dans lesquelles je voudrais investir, je me suis penché sur la question d’une stratégie mécanique à base de trackers. Le momentum répond à ces besoins.
Je pars donc sur du Dual Momentum, avec la particularité de rester dans un PEA. Qui dit PEA, dit pas d’obligations, pas d’or, peu ou pas d’immobilier. Que de l’action donc ! On perd en diversification d’actifs, on augmente en volatilité mais ça ne me dérange pas car je suis quasi exclusivement investi en fonds €uro dans mon patrimoine (100k€ sur des assurances vies pour servir d’apport lorsque le temps sera venu d’acheter la résidence principale).
Ce PEA ne représente pour l’instant que 5k€ auquel je rajouterais 500€ par mois.
Ceux qui parcourent le topic ETF Momentum ne seront pas surpris par la méthode on ne peut plus classique.

Les caractéristiques choisies :

=> Relative Strength  60% 3 mois 40% 6 mois
=> Comparaison avec un « filtre cash » aussi appelé Absolute Momentum qui sera le SHY (Low Duration Treasory 2-yr)
=> Rebalance tous les mois
=> Momentum calculé sur les ETF US, puis je prends leurs équivalents Euronext (voir liste des trackers PEA).
=> 2 pools géographiques (je n’ai pas pu backtester des pools sectoriels européens sur ETFReplay).

Pool simple :

SPY (S&P500)
IEV (S&P Europe 350)
EEM (MSCI Emerging market)

Pool élargi

DIA (Dow Jones)
QQQ (Nasdaq 100)
IWM (Russell 2000)
EPP (MSCI Pacific ex Japan)
EWJ (MSCI Japan)
EWL (MSCI Switzerland)
EWU (MSCI  UK)
EZU (MSCI EMU)
GXF (MSCI Nordic)
MCHI (MSCI China)
INDA (MSCI India)
ILF (S&P Latin America)
RSX (DAX Russia)
IEUS (MSCI Europe Small-Cap)

Voici le détail du mécanisme que je vais utiliser pour les non initiés du momentum.

Chaque fin de mois, j’élabore un scoring de mon pool d’ETF suivant leurs performances à 3 mois et 6 mois. La pondération étant de 60% pour la performance 3 mois, 40% pour la performance à 6 mois. Je prends les cotations sur Google Finance (feuille de calcul automatique).

J’investis ensuite dans le top 1 pour le pool simple et le top 3 pour le pool élargi si et seulement s’ils sont devant le SHY dans le scoring, sinon je reste liquide dans mon PEA. Ces ETF sont ensuite gardés jusqu’au mois suivant et vendu s’ils sortent du top 1 pour le pool simple, et le top 6 pour le pool élargi (afin de limiter le nombre de trades).

J’investirais 50% de mon PEA dans le top 1 du pool simple et 16,6% (50%/3) dans chaque ETF du top 3 du pool élargi.
Mes benchmarks sont le Word Index en B&H et le CAC 40 en B&H également (pour des raisons personnelles, je sais très bien que ce n’est pas cohérent).

" FAQ "

Pourquoi choisir les performances à 3 mois et 6 mois alors que beaucoup de livres et articles conseillent 12 mois ?

=> Mes propres backtests (et ceux d’autres membres du forum) menés de 2003 à octobre 2014 m’ont montré que cette pondération dans le relative avait donné les meilleurs résultats sur cette période. Les résultats associés à 12 mois sont assez moyens, sans pour autant être catastrophiques (toujours mieux qu’un B&H). Ils ont notamment mis un peu de temps à sortir en 2008 et à revenir une fois l’orage passé. Il « semblerait » que le marché soit plus adapté à du 3 mois actuellement qu’à du 12 mois comme ça a été le cas dans le passé.

Pourquoi deux pool d’ETF ?

=> Deux raisons : pour augmenter la diversification du portefeuille que ce soit au niveau de l’émetteur du trackers (j’essayerais de diversifier entre Lyxor / Amundi / SPDR / iShares / EasyETF lorsque ce sera possible) ou même au niveau géographique. J’ai aussi eu du mal à me décider sur l’un ou l’autre donc j’ai pris les deux.

Pourquoi le top 1 et le top 3 et pas les deux top 1 ?

=> Toujours une question de backtests. D’une manière générale, plus on prend d’ETF, plus on diminue la volatilité, le max DD, mais aussi la performance, tout en augmentant le nombre de trades. Il faut faire un compromis acceptable, propre à chacun, entre les paramètres. Pour moi c’est le top 3 pour le pool élargi car le top 1 donne beaucoup trop de volatilité à mon gout (avec des résultats des fois exceptionnels et des fois très moyens selon les critères du momentum), contrairement au top 1 du pool restreint.

Comment ont été construits les pools ? Suivant les backtests également ?

=> Et bien pas vraiment cette fois ! J’ai tout simplement pris des ETF sur lesquels j’aurais investis si j’étais resté en B&H, en essayant d’avoir la meilleure diversification possible. Il n’y a quasiment aucune redondance entre les ETF (par exemple pas de EEM et ILF/FXI/INDA dans le même pool). Des backtests bien plus déséquilibrés ont été fait et ils peuvent, pour certains, avoir de meilleurs résultats. Mais je considère qu’il y a un biais sur le choix du pool dans ces cas là, par exemple avoir EEM et ILF dans le même pool qui profite de l’énorme bulle sud américaine en 2007 et post 2008).

Quels résultats attendus suivant vos backtests ?

=> On ne peut pas dire « attendus » car les performances passées ne présument jamais de l’avenir comme on le sait tous. Il se peut très bien que quelque chose qui a surperformé grandement le B&H les 10 dernières années (voir plus) s’arrête. Mes résultats de backtests sont les suivants avec les critères choisis :

Pool simple :

CAGR 19,8% (légèrement surévalué car prend en compte le résultat du SHY ce qui ne sera pas le cas dans le PEA).
Volatilité 19
Sharpe 0,91
Max DD -17,7%
Nombre de trades sur 10 ans :  105 (surévalué car prend en compte des trades vers du SHY ce qui ne sera pas le cas dans le PEA).

Pool élargi (en ne prenant que le top 3 et en changeant si le tracker sors du top 3 et non du 6, attention il n’y a pas de IEUS dans les backtests):
CAGR 21,1% (légèrement surévalué car prend en compte le résultat du SHY ce qui ne sera pas le cas dans le PEA).
Volatilité 19,7
Sharpe 0,94
Max DD -22,4%
Nombre de trades sur 10 ans :  279  (surévalué car prend en compte des trades vers du SHY ce qui ne sera pas le cas dans le PEA et utilise le top 3 et non le top 6 pour sortir comme je vais le faire).

Pourquoi un PEA ?

=> Excellente question. Je veux juste me prouver que ça peut marcher dans un PEA même si on a pas d’or & d’obligations long terme. Je n’ai ouvert qu’un PEA pour l’instant, je passerais au CTO plus tard si ça marche bien wink

Premier Scoring fin octobre 2014.

Pool simple: SPY => investissement dans le Lyxor SP500 PEA (FR0011871128) pour 2250€ (j’ai merdé ça aurait du être plus proche de 2500…) PRU 11.87

Pool élargi: INDA / DIA / QQQ => investissement dans le Amundi MSCI India (FR0010713727) pour 861€ PR 430.6, Lyxor Dow Jones PEA (FR0011869270) pour 804€ PRU 11.49, Amundi Nasdaq 100 (FR0010892216) pour 816€ PRU 35.48.

Dernière modification par EviDent (12/11/2014 09h45)

Mots-clés : momentum etf tracker pea relative strength

Hors ligne

 

#2 12/11/2014 10h20 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   36 

Bonjour,
au-delà de votre stratégie, je m’interroge tout de même sur la pertinence de fonder partiellement une stratégie sur des backtests. Cette remarque pourrait s’appliquer à tout type d’actifs d’ailleurs… je veux dire par là nous avons vécu durant les 10-15 dernières années des événements systémiques, de bulles qui émergent et éclatent en creusant de profonds déséquilibres et déstabilisations sur les marchés financiers… comment dégager dès lors une tendance sur de tels parcours ? Que vous preniez l’Asie, l’immobilier (du moins en France), maintenant (plus ou moins) le continent Africain, à une certaine époque la Russie ou le Brésil… un engouement, pour ne pas dire un effet de mode moutonnier, a valorisé peut-être plus que de raison ce type d’investissements, la géopolitique s’en est mêlée parfois avec des impacts retentissants, et tout cela aboutira à quoi ? Tout est irrationnel, le marché depuis une quinzaine d’années est irrationnel, et je me pose la question de la pertinence de se baser sur des moyennes de moyen terme, polluées par des secousses annihilant tout effort de projection tendancielle. Je ne critique personne, je suis le premier à sombrer dans ce biais rassurant, et à vouloir dégager quelque chose de cette masse mouvante et chaotique afin de donner un cap positif à mes prochains investissements.

Hors ligne

 

#3 12/11/2014 13h56 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour,

@EvilDent, merci pour ce partage.

Une petite question, les performances/indicateurs se dégradent-ils lors des backtests si vous remplacez DIA (Dow Jones), QQQ (Nasdaq 100), IWM (Russell 2000) par le SPY ?

@christian, sur votre point en général, je suis entièrement d’accord (i.e., un backtest ne fait pas une stratégie, c’est d’ailleurs tout l’inverse).

Cependant, dans le cas particulier de l’anomalie "momentum", elle existe (et a été documentée) depuis que l’investissement en bourse existe lui aussi, c’est à dire depuis plusieurs siècles. Un lien parmi d’autre, d’un document émit par CFM, une entreprise de trading située à Paris (en anglais): https://www.cfm.fr/pdf/financial_market … owing.pdf.

Les bases théoriques et pratiques d’une stratégie qui utilise cette anomalie sont donc fortes.

Ceci étant dit, il est ensuite nécessaire de choisir plusieurs paramètres (l’univers d’investissement, la période de "loopback", etc.), et c’est à ce moment là que le danger des backtests apparaît, mais pas avant, au contraire d’autres stratégies d’investissement.

Amicalement,

R.

Dernière modification par roro (12/11/2014 14h02)


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#4 13/11/2014 00h08 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Je n’ai pas testé spécifiquement avec le SPY au lieu des DIA / QQQ / IWM dans mon pool élargi car je ne voulais justement aucune redondance entre les deux pools. Mais ça m’étonnerait très franchement que ça dégrade les performances. Je ne peux pas vous le faire car je viens tout juste de terminer mon abonnement à ETFReplay.
Tous les pools géographiques que j’ai testé avaient de (très) bonnes performances en 60% 3 mois 40% 6 mois (ou même tout autre répartition entre le 3 mois et le 6 mois). J’ai même testé un pool fait de façon totalement aléatoire -en respectant néanmoins la répartition USA / Europe / Asie / Emergents- qui surperforme le B&H avec ces critères.
Le pool le plus proche avec le miens qui possède du SPY que j’ai backtesté est le suivant : SPY, EEM, EZU, EPP, EWJ, IWM, ILF & IEV avec les résultats suivant, en prenant le top 3:
CAGR 20,4%
Volatilité 18,4
Sharpe Ratio 0,96
Max DD -19,2%
Le CAGR monte à 21.9% en prenant le top 2, soit mieux que mes deux modèles.

Mais je n’ai pas cherché à prendre le meilleur backtest (j’en ai trouvé à 25% annuel), j’ai juste pris des pools de B&H, me semblant bien répartis géographiquement sans surpondération, en appliquant le momentum qui fonctionne le mieux sur l’ensemble des backtests que j’ai réalisé (soit sur une moyenne de plus 1000 backtests.

Hors ligne

 

#5 13/11/2014 14h24 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour,

Bien noté.

Je précise le pourquoi de ma question: la présence de ces trois indices là me paraît - en pratique - sur-pondérer les US (en quantité d’ETF) sans bénéfice - en théorie - étant donné leur interdépendance.

Amicalement,

R.


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#6 13/11/2014 14h30 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   

J’utilise la même approche, mais avec un pool plus réduit de trackers, afin d’éviter des ordres trop nombreux :
- Nasdaq
- Europe
- World
- Emergents

Sur une approche ROC 3 mois uniquement.

Hors ligne

 

#7 13/11/2014 17h26 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

@ Roro
Je suis d’accord avec votre remarque, j’avais remarqué la chose.
Le Nasdaq a néanmoins plus de volatilité qu’un SPY. Pour moi c’est surtout DIA et SPY qui font doublons dans les deux pools.
Cependant je ne me voyais pas avec seulement deux ETF américains (IWM & SPY ou DIA ou QQQ) dans un pool de 14 ETF qui en avait 5 Européens et 4 Émergents.
Si seulement j’avais pu avoir du REIT Américain dans mon PEA, ça aurait résolu le problème wink

Hors ligne

 

#8 15/11/2014 00h11 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   71 

Bonsoir,

Oui, clairement, le REIT US aurait rajouté de la diversification à cet univers orienté actions, et on voit les "limitations" qu’on doit s’imposer à cause de l’enveloppe fiscale utilisée…

Dans ma stratégie momentum, je suis d’ailleurs exposé à deux types de REITs (US et International), l’idée sous-jacente étant que l’immobilier côté permet de mesurer le pouvoir d’achat des consommateurs au travers de:
1. L’évolution de l’état économique général
2. L’évolution de l’inflation
3. L’évolution des taux d’intérêt

Amicalement,

R.

PS: On peut d’ailleurs voir que l’immobilier côté US - en ce moment - ne se comporte pas tout à fait comme les big caps US (SPY (S&P 500 ETF)~IYR correlation scatter plot).


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#9 30/11/2014 17h15 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Premier reporting de mon PEA

Un premier mois qui s’est plutôt très bien déroulé. Les deux portefeuilles ont largement profité des multiples records de la bourse américaine.

World simple

Le tracker S&P500 du portefeuille World simple prend 3,62%. Malheureusement comme annoncé le mois dernier je m’étais planté sur le montant alloué au tracker, du coup la performance est réduite à 3,27% à cause des liquidités non investies.

World élargi

Concernant le portefeuille World élargi, ça a été un peu plus poussif pendant une bonne partie du mois avant de rattraper in extremis le portefeuille world simple. Le Nasdaq a obtenu de très bonnes performances, tout comme le Dow Jones dans une mesure un peu moindre, rattrapant pour le coup le MSCI Inde qui semble en phase de stabilisation suite aux performances des mois derniers. Le portefeuille gagne ainsi 3,31%

Les deux portefeuilles surperforment le MSCI World (+2,22%) ce mois-ci, décidément excellent pour les deux stratégies.

La comparaison qui fait mal: performance réelle vs théorique

J’ai rajouté un petit graphique que je vais tenter de continuer à mettre à jour qui consiste en la performance réelle vs la performance théorique. La performance réelle est bien entendue celle du portefeuille, celle théorique enlève les frais de courtage, les erreurs humaines (typiquement mon erreur sur le World simple ici), retire toutes les liquidités, fera l’investissement le dernier jour du mois quoiqu’il arrive et aura une répartition parfaite entre les trackers, notamment le 1/3 *3 dans World élargi qui n’est jamais exact en réel. Ce graphique devrait montrer la différence qu’il existe entre une stratégie et les obstacles liés à son application.
Ainsi pour ce mois, je perds plus de 1% de performance: +3,29% réel au lieu de +4,38%. Ça fait mal ! Plusieurs facteurs principaux: le jour d’investissement (forcément ça a pris beaucoup le dernier jour comparé au 03/11), mon erreur sur le World simple et les frais de courtages.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6483_reporting1.png

Scoring
Concernant le scoring, pour le World simple c’est sans surprise le S&P500 qui poursuit son chemin. Pour le World élargi, même si le tiercé n’est plus dans le même ordre (MSCI Inde est passé derrière le Nasdaq), sa composition reste identique : on ne change pas une équipe qui gagne.

J’ai maintenant un problème que je n’avais pas anticipé. Je ne sais pas quoi faire de mes apports (500€ par mois je le rappelle). Ca me semble complètement idiot et contre productif de les séparer en 4 pour réinvestir dans les 4 trackers. C’est aussi physiquement impossible : le MSCI Inde coute par exemple 430€ alors que je devrais y investir théoriquement 83€ selon cette méthode …

Du coup j’ai envisagé deux solutions :

Soit j’attends d’avoir une grosse somme pour faire comme le premier investissement (en gros 5k€) : investir 50% dans le tracker du World Simple et 16,6% dans chacun des trois trackers du World élargi. Mais mon cash va rester plusieurs mois à dormir (10 exactement …).

Ou alors je pensais investir 1 mois sur le tracker World simple, 1 mois sur 1 un des 3 trackers World élargi, puis re World Simple, ensuite le 2ème tracker World élargi etc. Ca va complètement déséquilibrer mes PF à cours terme, mais ça devrait s’équilibrer à long terme, et tant pis si je sors du rendement théoriquement.

J’ai donc tranché pour la deuxième solution pour l’instant et vais réinvestir sur le S&P500 à l’ouverture Lundi. Normalement c’est pour le dernier jour du mois mais je n’avais pas vraiment réfléchi à la question à ce moment là : encore quelque chose qui va m’éloigner du rendement théorique (cf ce topic où ça en parle notamment).

Hors ligne

 

#10 03/01/2015 11h06 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Deuxième reporting de mon PEA.

Malgré les turbulences du début du mois liées à la chute du pétrole (qui a mis l’ensemble de mon portefeuille dans le rouge pour la première fois), le marché Américain est bien reparti à la hausse. Le Dow Jones et le S&P500 battant même de nouveaux records en troisième semaine.

Le premier portefeuille simple composé du S&P500 (+2,72%)  s’en sort donc très bien (+2,66% à cause des liquidités).

Pour le portefeuille large, ça a été plus compliqué avec le MSCI Inde ayant plus de mal à récupérer de sa chute (-1,86 %). Le Dow Jones obtient des performances comparables au S&P500 (+3,53%), pour le Nasdaq c’est un peu plus poussif mais ça reste positif (+1,26%). Du coup l’ensemble du portefeuille progresse de 0,93%. A noter que j’ai pris les cours du 2 Janvier à l’ouverture et non ceux du fin de mois pour les raisons que vous verrez plus bas.

Les deux portefeuilles connaissent donc des trajectoires un peu différentes ce mois-ci : le portefeuille simple creuse l’écart par rapport au benchmark (Lyxor MSCI World) alors que le portefeuille élargi perd du terrain tout en restant devant.

Scoring

Soucis au niveau du scoring et du jour de rebalance en cette fin d’année. Je me suis pris la tête !
J’ai jeté un coup d’œil le 30 décembre et mon scoring me dit de désinvestir l’Inde pour le Russel 2000 (talonné par le MSCI Chine). Soit. Le 31 j’envoie donc mon ordre de vendre le Amundi MSCI Inde et je vois que ça ne bouge pas : la cotation des ETF Amundi est suspendue ce jour ! Je prends mon mal en patience et attend donc la réouverture des marchés ce vendredi. Sauf que le 31, le Russel prend une légère chute et le MSCI Chine une belle hausse : mon scoring est bouleversé et le MSCI Chine repasse devant. Du coup que faire ? Garder celui du 31, prendre le nouveau ? Après pas mal d’hésitations j’ai tranché finalement pour le MSCI Chine. Ce tracker prend donc la somme de la vente du MSCI Inde et les 500€ d’investissement mensuel.

A noter que mon portefeuille théorique (pour la comparaison avec le réel) sera pour le mois prochain sur le Russel. L’écart entre les deux s’est réduit légèrement car j’ai investi les 500€ du mois dernier sur le Portefeuille simple qui a le mieux performé (malgré que j’ai perdu quelques points sur le jour d’investissement).

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6483_reporting2.png

Hors ligne

 

#11 15/01/2015 19h59 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour EviDent,
Bonjour à tous,

Tout d’abord, merci pour ce partage. J’observe et je suis très intéressé par cette méthode et vos choix.

Selon mes calculs, actuellement, au sein du pool élargi, le Top 3 serait
1. MCHI (MSCI China)
2. QQQ (Nasdaq 100)
3. INDA (MSCI India)

Vu l’évolution des marchés des dernières années (moins stable, plus perturbé), votre stratégie momentum se base sur les rendements à 3 mois et à 6 mois. Vous avez mis de côté le rendement à 12 mois.

Dans le même sens, ne faudrait-il par effectuer les arbitrages éventuels plus fréquemment (tous les 15 jours, plutôt que tous les mois).

Crdlt


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne

 

#12 16/01/2015 00h18 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir PierreP.
Merci de suivre mon PF.

Votre question est tout à fait pertinente. J’ai malheureusement perdu mes données sur des milliers de backtests réalisés avec ETFReplay suite au "krach" de mon disque dur donc je ne vais guère pouvoir vous donner de chiffres pour mes portefeuilles testés, ce que j’aurais fait avec plaisir.

La prise en compte du rendement à 12 mois donnait des résultats assez satisfaisants (toujours supérieurs à du B&H sur MSCI World entre 2003 et Septembre 2014) mais nettement inférieurs à du 3-6 mois, surtout dans les dernières années depuis 2008, ce qui se comprend grâce à la meilleure réactivité du système comme vous l’avez souligné.

Les arbitrages semi-mensuels, bien que séduisants pour la même raison, ne donnaient que rarement de meilleurs résultats comparé au mensuel et augmentaient d’environ 50% le nombre de trades, si ce n’est plus.

Peut-être que dans les années à venir les résultats seront meilleurs pour le semi mensuel étant donné les perturbations, mais j’ai décidé de rester sur du mensuel (et c’est moins contraignant !)

Concernant le top 3 actuellement, j’ai déjà réglé les dates sur mon Googledoc pour les avoir le 30 janvier, du coup pour moi c’est:
MCHI
DIA
INDA

Ça semble cohérent avec le votre qui est fait avec les bonnes dates.

Hors ligne

 

#13 21/01/2015 22h50 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   

Bonjour EviDent,
Bonjour à tous,

Je suis également ce poste avec beaucoup d’intérêt puisque je m’emploie aussi à mettre en oeuvre un portefeuille de trackers avec une stratégie momentum.

Ce qui m’amène à ma question de vrai "newbie" : étant donné la volatilité relative de certains trackers quelle méthode de passage d’ordre utilisez-vous afin d’acheter au prix le plus juste lors d’un changement de composition de portefeuille ?
Il doit arriver que vos calculs vous indique d’acheter par exemple un ETF S&P500 qui côte par exemple 28.13 et qu’au moment d’exécuter votre ordre vous n’ayez pas d’autre choix que d’acheter à, disons, 28.17 ..? D’où une fluctuation non contrôlée du rendement final ?

Je passe, sûrement, à côté de quelque chose..

Cordialement,

Hors ligne

 

#14 21/01/2015 23h47 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir gg333,

merci de suivre mon portefeuille.

Votre question est bonne puisque c’est un sujet qui me tracasse beaucoup également (d’où le graphique performance réelle vs théorique qui va mesurer la perte de rendement dû aux écarts au moment de l’achat et aux accidents de dates).
Malheureusement, je suis également un "newbie" puisque mon PEA n’a que 4 mois et ce sont mes premiers pas en bourse. Je n’aurais malheureusement pas de réponse à vous donner. Je n’ai pour l’instant pas réussi à acheter au cours exact, et doute que ce soit possible facilement. J’ai commencé par mettre des ordres au marché quand ceux-ci étaient fermés et je me suis aperçu avoir souvent surpayé à l’ouverture. Depuis j’essaye de regarder le carnet d’ordre, mais je ne pense pas que ça change quelque chose.

Dans un topic Fructif expliquait qu’il valait mieux trader pendant les heures d’ouverture des marchés étrangers avec deux liens intéressants. C’est ce que j’essayerais de faire la prochaine fois, mais n’ayant pas forcément un accès internet au boulot, je ne suis pas sûr de pouvoir y arriver souvent.

Voilà ma réponse n’est pas très constructive, si quelqu’un qui trade également des trackers nous lit, il saura peut-être éclairer notre lanterne.

Hors ligne

 

#15 22/01/2015 10h06 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour,

La stratégie « momentum » est une démarche « lazy ». Partant de ce principe, il ne faut pas chercher à obtenir le meilleur prix… Sinon, le risque est de ne pas réussir à vendre puis de ne pas réussir à acheter.

J’ai essayé… Résultat : je n’ai pas encore pu acheter un ETF « India » car le cours ne cesse de monter et mon offre a toujours été inférieure au cours .

Ainsi, nous ne pouvons pas faire nos transactions au meilleur moment et cela s’ajoute à nos frais de transaction.


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne

 

#16 22/01/2015 11h37 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Est ce que votre pb ne vient pas tout simplement du spread cours achat - cours vente sur laquelle la société émettrice des ETF tire une partie de sa rémunération ?

Autre chose : dans sa newsletter (que je n’ai pas complète car je ne suis pas abonné payant) ETF360 parle d’une stratégie momentum backtestée avec un TCAM de 15% avec un bassin réduit à USA / Europe / Emergents / Or.
Du coup je me dis à quoi bon "s’embêter" à utiliser un bassin large si rien qu’avec ça on a de très bons résultats …

Qu’est ce que vous en pensez Evident, avec vos 2 bassins, dont un réduit ?

Dernière modification par Gap (22/01/2015 11h38)

Hors ligne

 

#17 22/01/2015 20h17 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir,

oui c’est bien ce que je pensais pour le prix d’achat, du coup je m’en préoccuperais moins.

Je vois que nous sommes abonnés aux même newsletters ! Effectivement ce genre de backtests donne de bons résultats, vous pouvez également remplacer l’or par des bons du trésor américains long terme ou … par un filtre cash comme je l’ai fait dans mon pool simple ! Ce qui m’a donné de meilleurs résultats et à le gros avantage à mon sens de rentrer dans un PEA contrairement au backtest de ETF360 à cause de l’or.

Concernant le pool élargi, effectivement il peut sembler superflu. Il m’a donné de meilleurs résultats dans mes backtests (et pas qu’avec ce relative strength). Mais ce n’est pas forcément ce que je cherchais, étant débutant, je me sentais mal à l’aise avec l’ensemble de mon PEA investi dans un seul tracker. Je suis bien plus à l’aise avec ces 4 trackers différents que ce soit au niveau du sous jacent ou de l’émetteur. C’est très personnel. Et puis je prends plaisir à comparer l’évolution des deux qui est pour l’instant quasi identique.
Et quand j’aurais plus d’argent sur mon PEA, il est fort possible que je rajoute un pool sectoriel que je compte tester en réel en attendant.

Dernière modification par EviDent (22/01/2015 20h18)

Hors ligne

 

#18 22/01/2015 21h44 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   

En effet si la stratégie momentum ETF constitue les seules lignes de votre PF, je partage votre volonté d’avoir 2 bassins.
Diversification …

Hors ligne

 

#19 01/02/2015 11h36 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Bonjour à tous,

Premier reporting de l’année, 3ème de ce jeune portefeuille.

Le mois a été un peu chaotique, débutant sans entrain avec un peu de rouge puis se reprenant formidablement, atteignant du 7% mensuel, avant de replonger un peu tout en restant en positif. Je n’ai pas profité du rallye européen.

Le portefeuille simple constitué du tracker S&P500 continue sur sa lancée régulière avec un beau +3,63% alors que le S&P500 réel perd autant sur la même période. Un peu de mal à comprendre … mais tant mieux pour moi (effet de change + capitalisation suffiraient-ils à expliquer la différence ?). J’espère juste ne pas avoir le retour du bâton.

Le portefeuille élargi constitué du Nasdaq / Dow Jones / MSCI Chine prend 2,77%, nettement boosté par les indices américains notamment le Nasdaq (même remarque que précédent, ces indices ont fini le mois en négatif en réel). Le MSCI Chine m’a fait passer par différentes émotions : il a boosté le portefeuille dans un premier temps, puis perdant quasiment tout le 19 janvier, jour du -8% de l’indice Chinois, avant de repartir de plus belle très rapidement et rechutant à la fin pour se stabiliser à +1,36%. Bienvenue chez les émergents ! Sachant que la Chine avait pris mon apport mensuel, il freine d’autant plus la performance du portefeuille élargi.

Le portefeuille simple continue son chemin en tête mais perd de l’avance par rapport au benchmark (MSCI World), alors que le portefeuille élargi se fait distancer. L’explication se trouve dans le rallye européen.

Un petit aparté sur le MSCI Inde que j’ai vendu le 2 janvier. D’une part je l’ai vendu mieux que sur mon reporting précédent, du coup je l’ai modifié, d’autre part il a pris 14% ce mois-ci ! A 1 journée près, mon scoring me le faisait garder au lieu de le vendre. Les joies de la bourse. L’apprentissage émotionnel débute.
Je vous avais également parlé de mon problème de fin de mois dernier entre le Russel 2000 et le MSCI Chine, bien sûr le Russel a fait mieux que la Chine (+2,13%) ce mois-ci. Je manque un peu de chance sur mes apports & jours d’investissement qui sont pour l’instant toujours dans le mauvais sens et vont creuser d’autant plus la différence entre réel et théorique qui est déjà de plus d’1%. Mais la roue tournera, à n’en pas douter !

Au niveau du scoring, encore beaucoup de questionnement et de prise de tête. J’étais parti initialement sur un scoring avec les trackers américains en prenant les cours Google. Je m’amusais néanmoins à faire le même scoring, manuel, avec ETF360 pour les équivalents européens. Pour l’instant, ça collait parfaitement et je pensais que ça allait plus ou moins continuer. Erreur, ce mois-ci ça ne collait pas, notamment sur la position du SHY.

Exemple pour le portefeuille simple, le scoring américain me dit de tout désinvestir car le SHY passe devant le SPY, IEV et VWO (EDIT: à cause de la non prise en charge des dividendes !). Le scoring européen me dit que tout va bien, le SHY est bon dernier. Un peu pareil pour le portefeuille large où le Nasdaq et le Dow auraient du être désinvesti au profit de l’Inde et du Russel 2000…

J’ai du trancher une bonne fois pour toute, mon scoring sera donc fait sur les trackers européens version capitalisation. J’avais d’ailleurs « oublié » que les trackers américains étaient distributifs et que mon tableau google automatique était donc faux depuis le début … Bref encore pas mal d’erreurs de débutants que je corrige au fur et à mesure d’où l’intérêt de cette file ! Ceci me fera perdre pas mal de temps car je récupère manuellement les scores sur ETF360. Ca va être simple quand je serais en vacances …

En définitive le scoring donne :

*Portefeuille simple : SPY –on garde

*Portefeuille élargi
Inde
Chine
Russel 2000
Allemagne
Nasdaq
Dow Jones

Je garde donc les trois même (Chine, Nasdaq, Dow) car ils sont tous dans le top 6 et devant le SHY.

Bon mois à tous.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6483_reporting3.png

Dernière modification par EviDent (01/02/2015 11h59)

Hors ligne

 

#20 11/02/2015 23h38 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   64 

Gap a écrit :

Est ce que votre pb ne vient pas tout simplement du spread cours achat - cours vente sur laquelle la société émettrice des ETF tire une partie de sa rémunération ?

Le spread est effectivement à prendre en compte dans le choix du portefeuille en fonction de sa fréquence de rotation. Les daily-traders par exemple n’utilisent que des actions ou des ETF « liquides » pour éviter d’être coincés avec un order book vide ou très inactif avec un spread très élevé. Attention ce sont là des fondamentaux de la bourse. Ne vous aventurez pas dans des opérations d’achat/vente en bourse sans les comprendre.

Surtout ne placez pas d’ordre « au cours du marché » en particulier hors des heures d’ouverture du marché, cela revient à accepter la première offre symétrique (achat ou vente) quelle qu’elle soit … et elle ne sera pas bonne, c’est sûr. Utilisez des ordres « limite » proche du cours courant. Fuyez les actifs avec des spreads hors normes (5% est énorme par exemple).

Le spread concerne les valeurs mobilières échangées sur les bourses. Il n’est pas typique des ETF. Les émetteurs d’ETF ou d’actions ne touchent pas de commission sur le spread en soi. Le spread est fait par le marché.

Plus on fait d’opérations d’achat/vente, plus il est opportun de chercher des actifs à spread faible donc avec une offre/demande dynamique (on dit « liquide »). Typiquement les ETF avec d’important encours seront plus liquides, même si l’encours et la liquidité ne sont pas liés, dans la pratique c’est souvent corrélé.

Bonne continuation et bonne soirée !

Hors ligne

 

#21 12/02/2015 20h51 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   17 

Bonjour,

EviDent a écrit :

Ceci me fera perdre pas mal de temps car je récupère manuellement les scores sur ETF360.

Perso, j’utilise une feuille de calcul Google (voici une version que je partage…) Pourrait-elle convenir à votre besoin ?

--

Au sein de la formule «  60% 3 mois + 40% 6 mois », les performances sont-elles annualisées ? Ou, simplement calculées sur 3 et 6 mois ?

Selon ma feuille Google, je travaille à partir de la performance non annualisée et me dis que vos backtests sont peut-être basés sur des performances annualisées.

--

À cause du spread (et du manque de liquidité de certains ETF), je viens de comparer (en terme de performance et de liquidité sur 3/6/12 mois) des OPCVM classiques que je peux négocier sans frais d’entrée/sortie et des ETF que j’avais sélectionnés…

Et, franchement, ces OPCVM n’ont pas à pâlir… Vu qu’il n’y pas de frais de transaction, je crois que je vais me (re)faire un compartiment OPCVM…
Crdlt

Dernière modification par PierreP (13/02/2015 06h38)


Pierre ––– Parrainage : yomoni, wesave, casden, boursorama, fortuneo… Il suffit de m'adresser un message…

Hors ligne

 

#22 13/02/2015 22h41 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir,
je vous remercie pour votre lien, j’utilise le même genre de document -en nettement moins ergonomique, étant loin d’être expert-, notamment pour les ETFs US et des ETFs sectoriels européens, mais Google finance répertoriait mal certains de mes trackers géographiques européens avec un historique bancal.
Cependant en refaisant des tests à l’instant, j’ai l’impression que tout est rentré dans l’ordre, soit c’était un bug maintenant corrigé, soit j’avais du me tromper de trackers / place de cotation / devise (ce qui est le plus probable). Du coup merci de m’avoir fait penser à tester de nouveau mon document destiné aux ETFs européens !
EDIT: en fait l’historique de certains ETFs était trop court sur Google pour la performance à 6 mois. C’est toujours le cas pour 3-4 trackers dont j’ai rentré les cours à la main. Mais d’ici 3 mois maximum, tout sera ok.

Sinon je travaille avec des performances non annualisées, comme celles de votre document.

Enfin, votre remarque sur les OPCVM est très intéressante. Je cherche justement actuellement à établir le même genre de stratégie sur mon AV (Linxea Avenir) avec plus de classes d’actifs, mais aussi des OPCVM en lieu et place de trackers. J’attends d’ailleurs avec impatience la diffusion du portefeuille IVY Eurozone de Roro.

Dernière modification par EviDent (14/02/2015 08h30)

Hors ligne

 

#23 16/02/2015 21h00 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   

Bonjour EviDent,

Pour faire suite à mes questionnements sur le fil de Buckingham auxquels vous avez eu le gentillesse de me répondre, j’ai lu le fil de votre PF, stratégie que je trouve extrêmement approchante de ce que je souhaite mettre en place.

Quelques questions:

- J’ai voulu backtester sur ETF360 votre stratégie World simple en me servant de 500 (S&P500), SPE (S&P Europe 350), AEEM (MSCI Emerging market). Je me suis servi de CSH (cash) (*) en le rajoutant au panel, je ne sais pas si c’est ce que vous faites quand vous indiquez mettre un "filtre cash" (je ne vois pas d’autre moyen sur ETF360).
Il en ressort depuis 2003 un CAGR de 13,5%, un max DD de 19,5%, bien différent donc de votre backtest. Je cherche l’erreur… Si je rajoute comme condition particulière de souscrire uniquement si cotation > MM 200J + MM 150J, le CAGR tombe à 11% et le max DD à 10%, moins volatile donc.

- Plus généralement, vous ne fixez pas de stop loss suiveur ? Comme évoqué par Buckingham et dans plusieurs ouvrages (Buy Don’t Hold notamment), il semble que c’est un point crucial dans ce genre de stratégie.

(*); effectivement j’ai vérifié CSH n’est pas éligible PEA (bizarre pourtant j’avais mis le filtre PEA sur ETF360…), mais je l’ai inclus à titre informatif comme n’importe quel ETF monétaire. Ne doit pas beaucoup influer sur le résultat à mon sens.

Amicalement,
HuilDoliv


Amicalement,     HuilDoliv

Hors ligne

 

#24 16/02/2015 22h14 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   38 

Bonsoir,

c’est très intéressant d’avoir le backtest en version européenne. Quand j’ai fait mes premiers backtests, ETF360 n’était pas sorti (ou méconnu).
Par contre si vous avez débuté le backtest en 2003, je pense qu’il est biaisé car dans les ETFs que vous utilisez, 500 & AEEM n’existent que depuis 2010. Du coup est-ce que le backtest commence en 2010 ou la période 2003-2010 est faite seulement avec SPE? Vérifiez cela. Je suis intéressé de connaitre le CAGR depuis 2010 wink

Dans ma stratégie d’origine, je n’ai pas mis de stop loss. Je lis actuellement Buy Don’t Hold, j’attends la partie qui en parle. Cependant il me semble qu’il n’est pas possible de mettre de stop loss chez Bourse Direct d’après ce que j’avais lu ici. Mais c’est à l’étude, en espérant que je fasse mon choix avant d’en avoir besoin !

Hors ligne

 

#25 17/02/2015 00h03 → Portefeuille de trackers d'EviDent (momentum etf tracker pea relative strength)

Membre
Réputation :   

Très bonne remarque effectivement ces 2 ETFs ne remontent pas avant 2010 d’où un backtest complètement biaisé avant cette date, totalement investi sur le SPE jusqu’à la création des 2 autres.

Le plus ancien que j’ai trouvé pour les EM est LEM, datant de 2007. Pas plus vieux. En l’incorporant le CAGR monte à +14%, max DD de 9%.
Et pour le S&P 500 c’est encore pire ! rien qui remonte avant 2010 sur ETF360 !!

C’est un coup à remettre en question tout l’intérêt du site ! Limité par l’histoire des ETFs j’imagine, plus anciens aux US et plus propices aux backtest..

Pour info, le CAGR depuis 2010 sur le pool 500, SPE, AEEM, CSH est de 9,7%, Max DD de 16,7%.. Si cela peut vous donner un point de comparaison..

Amicalement,
HuilDoliv


Amicalement,     HuilDoliv

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech