Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/10/2014 12h36 → Invetissement contrarian : investir dans les actions les plus shortés... (contrariant, investissement, short)

Membre
Réputation :   145 

Pour les amateurs d’investissement contrariant, facset donne la liste des 15 titres les plus haïs du S&P 1500 (en fonction du pourcentage de position short)  :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/397_short.png

15 most hated S&P 1500 stocks in this terrible market - MarketWatch

Peut-être quelques opportunités à saisir dans cette liste  (Paragon Offshore a été discuté sur ce forum)

Je suis surpris de ne pas y voir figurer Sears!

Dernière modification par Thomas (16/10/2014 12h37)

Mots-clés : contrariant, investissement, short


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#2 16/10/2014 13h23 → Invetissement contrarian : investir dans les actions les plus shortés... (contrariant, investissement, short)

Membre
Réputation :   554 

Concernant Paragon, je ne suis pas certain qu’il faille forcément s’opposer aux shorts car il y a là de vrais risques.
Je suis par contre un peu surpris de voir Rayonnier dans la liste, un business "vieille école" avec un "staying power" démontré dans le temps. Historiquement, c’est une bonne équipe qui gère une holding  plutôt performante pour son secteur. Advanced Materials est le spin de leur ex-joyau. Sur les derniers exercices, ils ont beaucoup investi dans le business et cela a plombé les résultats dans un contexte d’affaire pas idéal pour eux. A chacun de voir si c’est récurrent ou non / si on est en bas de cycle ou non.

Hors ligne

 

#3 02/11/2014 12h45 → Invetissement contrarian : investir dans les actions les plus shortés... (contrariant, investissement, short)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Chacun publie régulièrement son portefeuille, ses ventes et ses achats, avec ses propres convictions.

Il est intéressant de s’inspirer des meilleurs. Cependant le marché ou les erreurs comptables ne sont pas une science exacte. Ne faut-il pas investir dans les couteaux qui tombent ?

Acheter des actions "too big too fail" (exempt Lehman) lorsque leurs cours dévissent de +20 % / +30 % / +40 % ?

Je pense à des actions comme ARCP, Tesco, Michelin, Technip, CGG, Vallourec, Peugeot, Glasko, Sanofi

Bon week-end !

Hors ligne

 

#4 02/11/2014 14h41 → Invetissement contrarian : investir dans les actions les plus shortés... (contrariant, investissement, short)

Membre
Réputation :   42 

Le "too big to fail" ne concerne que certains types d’entreprises comme les banques ou les assurances susceptibles de provoquer un écroulement en cascade des autres domaines d’activité.
Des entreprises comme Michelin ou Sanofi ou même une foncière cotée peuvent bien faire faillite, les beaux morceaux seront ramassés par les concurrents sans risque pour le secteur.

Hors ligne

 

#5 02/11/2014 16h32 → Invetissement contrarian : investir dans les actions les plus shortés... (contrariant, investissement, short)

Modérateur
Réputation :   1078 

Et même les vrais "too big too fail" pourront faire, en cas de grosses difficultés financières, l’objet d’une recapitalisation massive qui réduira la valeur des titres des anciens actionnaire à presque rien.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#6 02/11/2014 19h52 → Invetissement contrarian : investir dans les actions les plus shortés... (contrariant, investissement, short)

Membre
Réputation :   231 

Exactement, "too big to fail" concerne uniquement l’activité économique (les produits, les salariés, les commandes auprès des fournisseurs, etc) et dans une moindre mesures les créanciers obligataires senior.
Les actionnaires et les créanciers "junior" (subordonnés) sont justement les outils de ce "too big to fail", ils sont le fusible de sécurité qui sautera au besoin (dilution massive, conversion des dettes en actions, etc.) pour permettre le maintien de l’activité.

Dès lors, acheter des actions d’une entreprise sur le motif qu’elle ne peut faire faillite est un mauvais raisonnement.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech