Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 06/10/2014 22h03 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   16 

A Alexis92 - ce n’est pas l’école privée qui me coute cher en fait, pas du tout !
Je vis en Bretagne et le coup est dérisoire par rapport à région parisienne ( j’ai aussi vécu à Gentilly, Meaux et a vu les prix ).

Pourquoi cette école privée ? On me l’a conseillé comme étant bonne et j’en suis en effet satisfaite. Le Directeur choisit lui-même ses professeurs. Les parents sont écoutés. Pas de violences dans cette école.
Jamais aucune gréve des professeurs ( et en publique cela arrive assez souvent ).

Ce qui me coute le plus cher c’est les voyages avec les enfants . En encore, je trouve des bons plans parfois! 

Justement, je ne suis pas d’accord avec Mercators que les billets d’avion à 21 euros - c’est fini.
En effet, si vous voulez partir que en aout ou Noël - cela va être difficile de trouver pas cher.
Mais pour les vacances de Toussaint, ou en février, ou vacances de Pâques - c’est tout à fait possible !
Je suis partie avec mes enfants à Oslo ( tiens, comme IH )pour le Toussaint 2011, billets pour 4 personnes aller-retour - 80 euros !  Certes, c’est low cost, Ryanair, mais cela ne me dérange absolument pas. Je n’ai jamais eu de soucis avec cette compagnie.
J’ai trouvé un appart super à Oslo avec une vue sur la baie, grande baie-vitrée…c’était génial !

Ou exemple plus récent - mai 2014, 10 jours à Florence , billets d’avion aller-retour Paris-Florence - 520 euros pour 5 pesonnes , 3 adultes et deux enfants !

Et j’ai plein d’exemples comme ça.


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence a se faire sentir. T.Bernard

Hors ligne

 

#27 07/10/2014 05h38 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   

Bonsoir

vaste sujet, je penses pour ma part que si on s’occupe correctement d’un point de vue matériel de son enfant les allocations ne suffisent pas a pourvoir a ses besoins…donc la théorie des enfants allocations c’est du suicide sauf peut être au bout de 5, 6 mais je n’ai pas revus les montants…

Concernant les écoles je suis a coté d’une école privé et a coté d’une école public (maternelle primaire collège) et l’école maternelle primaire publique est de meilleure qualité c’est rare donc il faut le souligner :) ceci aidant j’ai choisi de louer dans un quartier plus cher pour justement éviter les écoles ghettos…

Après ayant été dans le public jusque l’université je peux dire que ce qui est vital c’est d’avoir la possibilité de payer une école privé après le bac…

Car si vous suivez votre enfant de prés, vous pouvez pallier les carences a vos frais avec des cours particuliers et assurer a votre enfant un bon niveau jusqu’au bac.

J’entends bien qu’on peut emprunter pour une école privé mais j’ai vu des amis s’endetter pour des cursus en école de commerce c’est quand même une sacré pression pour entrer dans la vie… je préfère capitaliser jusque la majorité pour donner un coup de pouce aux études supérieurs qui sont le poste le plus cher.

Même avec les bourses les étudiants doivent travailler a mi temps pour combler leur besoin souvent au détriment de leur études et cela fini par une grande partie des étudiants qui quittent la fac sans rien dans les mains.

Je rejoins l’avis avisé Sfyter, c’est un devoir d’apprendre à l’enfant à être autonome et a payer son permis, sa voiture, ses frais en général, il faut apprendre l’autonomie et donner les armes a son enfant pour gérer sa vie comme un grand…

Pour ma part même mineur l’argent de poche sera donné contre une action par exemple un livre à lire ou une tache ménagère peut importe, on n’a rien sans rien il faut donner le gout de l’effort et préparer l’enfant a évoluer dans un monde qui d’ici la risque de s’empirer.

Fabriquer un héritier fainéant capricieux …. c’est pas un service a lui rendre!

dernier point j’ai lu quelque part qu’il fallait éviter une école ou il y aurai de la violence…

Vivre dans une bulle jusque grand et être dans la nature c’est pas l’idéal tout les mondes se croisent un jour donc autant prendre le pli et la réparti tout de suite…

a bientôt :)

ps: j’ai la chance d’emmener souvent mes enfants au parc et donc de croiser les nounous des cadres régionaux des grandes entreprises et autres professions libérales, le point faible est souvent la. Nounou hypocrite devant les parents et qui ne se soucie pas des enfants, les collent devants la télévision, papotent entre elles au parc, pour moi il n’y a pas qu’une perte d’argent en faisant garder son enfant mais selon les cas on risque une dérive…


"Ami au prêter, ennemi au rendre"

Hors ligne

 

#28 07/10/2014 07h31 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   127 

D’accord avec sfyter. Je privilégie le goût de l’effort même si c’est plus facile a dire qu’a faire. Les enfants sont malins et plus tenaces que leurs parents.

Si je me réfère au message de paddington, et ayant 2 enfants dans la tranche 11 a 15, effectivement a eux 2 me coûtent plus de 1000€/mois.

Deux chambres 13 et 17 m2. 30 m2 x 25 = 750€/mois pour le logement.
Les activités entre 300 et 450€/an. A eux 2 ils en font 5, soit plus 150€/mois si je compte le matériel.
3600€/an pour l’école privé du plus jeune (yc cantine et etude) soit 300€/mois.
L’enfant le plus âgé est rentré cette année au Lycée Public ; a part les transports + la cantine peu de frais. 150€/mois.

Argent de poche pour l’enfant le plus âgé en contre partie de participation aux taches ménagères et prise en charge du plus petit en l’absence des parents : 100€/mois.

En frais fixes, je suis bien a 1500€/mois pour les deux. 500€ supplémentaires pour les frais variables ne me semblent pas loins de la réalité en intégrant l’allocation familiale et les réductions d’impôts. Les vacances scolaires coûtent chers avec le système de 2 semaines toutes les 6 semaines. Pour l’anecdote, l’eau  aussi est un poste non négligeable ; leurs douches sont des catastrophes écologiques ;-)

Petits ils me coûtaient plus … notamment en frais de garde.

Dans un an ou deux, ils feront plus de voyages. Plus tard, encore plus cher avec les études supérieures.

Les frais de sants ne sont pas négligeables non plus. L’orthodentie, pour l’enfant le plus âgé, me coûte 2200€/an depuis 3 ans et j’ai encore 2 ans. Je considère cela comme investissement.

Pour résumer, un enfant coûte bien 1/2 SMIC et se rapproche du SMIC en etudes supérieures.

Les enfants de parents ne vivant pas sous le même toit risquent de coûter encore plus cher.

Hors ligne

 

#29 07/10/2014 10h11 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   16 

En voyant vos chiffres je me demande comment je vais faire plus tard… c’est déprimant !
Et je ne sais pas si le cadeau de la fête des mères peut compenser cette baisse de revenus !! Ha ha ha !


Parrainage possible de ma part chez : Boursorama (80€) et Bourse direct (50€)

Hors ligne

 

#30 08/10/2014 13h47 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   

La réponse à cette question est hyper dépendante des revenus du foyer, de votre situation familiale/professionelle actuelle, puis de votre mode consommation, et en dernier lieu de votre situation géographique je dirais. hmm

Ma fille a 4 mois.
Nous avons déjà fait un chèque de 16 800€ pour un an de crèche. Il faut y retrancher les 12 x 610€ de CAF que nous allons toucher, puis les 1150€ de réduction d’impôt l’an prochain.
Celà fait tout de même 8330€ net de notre poche pour une seule année de garde pour un seul enfant.. bienvenue dans le monde merveilleux des modes de garde de la petite enfance en grande agglomération française hmm
Sans les aides de la CAF (un comble quand-même avec plus de 5000€ de revenus mensuels), notre ménage aurait eu un intérêt financier à ce que ma compagne arrête de travailler pour le garder…

Je passe sur l’achat inital de quelques équipements (environ 1000€) en complément de ce que nous avons récupéré de la famille.

A côté de ça, j’oublie complètement lait/couche/… dont le coût est négligeable par rapport à ce qui précède.

Il reste un autre poste de dépenses : vêtements/jouets/… et là j’ai le malheur d’avoir une copine qui craque tout le temps et sur tout, donc là encore le budget s’envole… Pas de chance pour nous: nous avons 3 neveux ainsi que 2 enfants d’amis très proches qui ont entre 1 an et 3 ans, mais ce sont 5 garçons!!! Ca limite les récup possibles.

Un bon point : un enfant à charge, diminuation de 1500€ de notre impôt sur le revenu l’an prochain.

Nous partons sur un budget moyen annuel net à notre charge (après impot, CAF) d’environ 11 ou 12 000€ lissé pour les 3 premières années de notre fille - uniquement en dépenses directes (je ne compte pas le surcout logement  - nous avons aménagé une chambre de 10m² en récupérant une partie du salon, ni le surcout transport/vacances/appareil photo… ).
Celà réprésente un peu plus de 2 mois de nos 2 salaires cumulés, ou environ 17-18% de nos revenus salariés totaux annuels (bruts d’IR).

Dernière modification par Shaaden (08/10/2014 16h59)

Hors ligne

 

#31 08/10/2014 14h17 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   56 

Bonjour,

Merci pour toutes ces réponses, je vois que le sujet valait la peine d’être discuté !

Si je résume: pour 1 enfant, un budget de l’ordre de 1000€/mois est a priori suffisant pour couvrir les dépenses nécessaires, sachant que la note peut vite monter beaucoup plus haut si on souhaite absolument lui "offrir le meilleur".

C’est bien, honnêtement je m’attendais à beaucoup plus ! wink

Cela correspond +/- à l’économie de dépenses dûe au simple fait de s’installer en Espagne où le coût de la vie est moindre (600€ d’économisés rien que sur le loyer !).

Hors ligne

 

#32 08/10/2014 14h27 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   39 

Vous semblez rajouter le cout du gamin à votre train de vie habituel de célibataire.Il faudrait prendre en compte le changement de mode de vie:par ex,quand vous etes à la fête de l’école,vous n’etes pas en W-E en amoureux à Oslo ou Marakech ,quand vous êtes supporter de l’équipe de foot ,vous n’êtes pas en train de vous acheter des fringues ou de la hi-fi…

Personnellement,j’ai eu la chance d’avoir d’emblée des jumelles.Heureusement que je n’avais pas précisément calculé le cout d’un enfant parce que la premiere echographie nous aurait mis en situation de surendettement ;-)


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#33 08/10/2014 14h34 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   70 

… et quand vient l’adolescence, vient l’envie de s’équiper en multimedia et…de changer souvent !!
Ensuite l’âge étudiant, études parfois chères
Mais chapeau à tous les parents du forum et voeux pour que les autres le deviennent un jour !
On ne financiarise pas un enfant, on l’aime et on l’éduque du mieux qu’on peut, tout le reste n’est que politique : comment le Gouvernement aide ou non les familles etc… c’est à grande échelle notre débat focalisé ici.

Dernière modification par Job (08/10/2014 14h34)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#34 08/10/2014 14h40 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   56 

toudoucement a écrit :

Vous semblez rajouter le cout du gamin à votre train de vie habituel de célibataire.

Oui je calcule le surcoût toutes choses égales par ailleurs.

D’un côté, vous avez raison il faudrait tenir compte du fait que pendant qu’on s’occupe de son enfant on ne claque pas son argent au bar, etc. mais comme il y a certainement d’autres coûts cachés je fais l’hypothèse que ça s’équilibre
(exemple de "coût caché" : les visites familiales chez les parents ou beaux parents, qui ne se contentent plus d’1 visite et de 2 ou 3 coups de fil par an !)

Hors ligne

 

#35 08/10/2014 14h43 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   127 

je m’en excuse. je vais faire pendant 3 secondes de la philosophie à 2 cents.

Ce sujet m’a fait prendre conscience que l’exigence en terme de ROI n’est pas la même sur les différentes marches de la pyramide de Maslow.

Souvent ici nous raisonnons avec le bas de l’échelle. Mais plus on monte moins le raisonnement est valable.
Prenons l’exemple d’un engagement spirituel. On compte rarement son temps (time is money) et encore moins son argent.

Les enfants sont placés assez haut dans la pyramide  de Maslow quand on est parent. "Est ce que je suis un bon père" (ou une bonne mère) est une question récurrente.

MasterCard l’a bien souligné dans une publicité récente "certaines choses n’ont pas de prix". Une façon d’inviter à oublier la rentablitité de certains engagement comme celui d’être amoureux ou d’être parent.

Hors ligne

 

#36 08/10/2014 14h51 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   56 

Boubouka a écrit :

je m’en excuse. je vais faire pendant 3 secondes de la philosophie à 2 cents.

Ce sujet m’a fait prendre conscience que l’exigence en terme de ROI n’est pas la même sur les différentes marches de la pyramide de Maslow.

C’est très juste.

Aujourd’hui je ne suis pas encore parent, mais sachant que cela ne saurait tarder je me pose la question "est-ce qu’avoir un enfant va m’obliger à abandonner le mode de vie de semi-rentier auquel je viens d’accéder ?".
Et je suis "rassuré" d’une certaine manière en lisant que la réponse est non, pas forcément.
Mais peut être que le fait d’avoir un enfant va me donner envie de lui offrir ce qu’il y a de mieux pour lui (que ce soit la meilleure école privée ou… une ribambelle de petits frères et soeurs !) et donc d’abandonner volontairement ce mode de vie pour me remettre au travail à 120% wink

Hors ligne

 

#37 08/10/2014 14h58 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   51 

J’avais lu une fois que le plus beau cadeau qu’on puisse faire à des enfants est son propre temps.

Aller à la bibliothèque pour emprunter et lui lire un livre apportera je pense davantage qu’un enieme gadget à un enfant.

je pense que les parents souffrent davantage que l’enfant du manque de moyen disponible pour celui ci. Ceci change peut etre à l’adolescence surtout dans l’ouest parisien.

Hors ligne

 

#38 08/10/2014 14h59 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   15 

Je suis bien d’accord avec Boubouka.
Parler de coûts induits par l’arrivée d’un enfant me semble assez surréaliste. Je pense que chacun à son point de vue sur le sujet, mais une première échographie, un premier sourire, ou entendre son enfant dire "papa je t’aime" valent très largement plusieurs années d’épargne.

Et pour paraphraser le ce qui est dit dans le bouquin rework, la planification ça ne sert à rien. L’arrivée d’un enfant va changer énormément de vos comportements habituels d’une façon que vous ne pouvez pas anticiper, et quelque part c’est tant mieux. Si on était en mesure de tout pouvoir anticiper, la vie aurait un gout bien fade au final.

Hors ligne

 

#39 08/10/2014 15h07 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   39 

C’est bien le "toutes choses égales par ailleurs"qui pose problème puisque rien ne sera plus jamais pareil.L’objectif d’assurer la pérénité d’un statut de semi-rentier sera remplacé par l’objectif d’assurer l’avenir de cette progéniture couteuse et non rentable smile

Vous pouvez bien faire toutes les projections du monde si vous avez un enfant trisomique,atteint d’une maladie orpheline ou bcp plus agréable parent de jumeaux triplés(ou plus) toutes vos projections ne vaudront rien.

Ne vous faites pas d’illusions,si ça coince financierement,le gosse n’en pâtira pas puisque vous vous sacrifierez(sans reellement en souffrir) pour son bien-être.

Dernière modification par toudoucement (08/10/2014 15h09)


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#40 08/10/2014 15h25 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   56 

NYBR a écrit :

Je suis bien d’accord avec Boubouka.
Parler de coûts induits par l’arrivée d’un enfant me semble assez surréaliste. Je pense que chacun à son point de vue sur le sujet, mais une première échographie, un premier sourire, ou entendre son enfant dire "papa je t’aime" valent très largement plusieurs années d’épargne.

Sauf erreur, personne n’a dit le contraire.

Pour autant, je ne vois pas ce qu’il y a de surréaliste à parler des coûts induits par l’arrivée d’un enfant ? Ces coûts sont bien réels et l’idée c’est juste de tenter de les estimer, en aucun cas de savoir s’ils sont justifiés ou non (je n’ai pas posé la question sous la forme "un enfant est-il un bon investissement pour un rentier ?" ou "suis-je assez riche pour avoir un enfant ?", sous entendu "si c’est trop cher je n’en fais pas" !)

Hors ligne

 

#41 08/10/2014 15h31 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   56 

toudoucement a écrit :

Vous pouvez bien faire toutes les projections du monde si vous avez un enfant trisomique,atteint d’une maladie orpheline ou bcp plus agréable parent de jumeaux triplés(ou plus) toutes vos projections ne vaudront rien.

Evidemment. Et si je passe sous un bus demain toutes les projections sur le fait de vivre en célibataire oisif ou en père de famille travailleur tombent à l’eau également. wink
Le propre des projections c’est de n’être valable que sous certaines conditions, en général les plus probables. Ce n’est pas le cas des situations que vous décrivez.

Hors ligne

 

#42 08/10/2014 16h34 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   15 

C’est surréaliste pour moi, c’est pour ça que je précisais que chacun à son propre point de vue sur la question.
Pour moi, l’investissement au sens large ne fait généralement pas bon ménage avec l’affectif. Votre exercice d’évaluer le coût d’un enfant à charge est certainement voué à l’échec, en particulier parce qu’il ne s’agit pas de versements de dividendes, d’encaissement de loyers, et d’évolution d’actifs, par essence prédictibles moyennant une bonne étude en amont et quelques hypothèses de départ.

Je ne remets pas en cause le fait de faire cette évaluation, après tout vous faites comme vous voulez on est bien d’accord, mais à mon humble avis, si vous posez la question à 10 personnes, vous aurez 10 réponses différentes avec sûrement une moyenne peu parlante à cause de forts écarts types en terme de comportements et de dépenses.
J’ai deux enfants de 4 et 8 ans, je sais exactement combien ils me coûtent par mois actuellement, et ça me parait important de le savoir pour pouvoir établir le budget de la famille. Qu’en sera-t-il dans 1 an, je n’en sais rien, et ça me semble sans véritable importance, dans la mesure où c’est généralement totalement imprévisible et non compressible (j’ai entièrement rhabillé ma fille 2 fois en 6 mois parce qu’elle a eu 2 grosses poussées de croissance par exemple.)

Dernière modification par NYBR (08/10/2014 16h35)

Hors ligne

 

#43 08/10/2014 16h39 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   39 

Il n’y a pas de vérités universelle…. sauf peut-être une que j’aime beaucoup :

Avant, j’avais des principes.
Maintenant, j’ai des enfants.


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#44 08/10/2014 16h48 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   56 

NYBR a écrit :

C’est surréaliste pour moi, c’est pour ça que je précisais que chacun à son propre point de vue sur la question.

Ok

NYBR a écrit :

Votre exercice d’évaluer le coût d’un enfant à charge est certainement voué à l’échec[…] à mon humble avis, si vous posez la question à 10 personnes, vous aurez 10 réponses différentes avec sûrement une moyenne peu parlante à cause de forts écarts types en terme de comportements et de dépenses.

Rien que sur ce fil de discussion, je dénombre au moins 7 réponses donnant un chiffre autour de 1000€/mois. Les enquêtes de l’Insee et du Point semblent confirmer cette fourchette. En ce qui me concerne l’exercice est concluant. C’est tout ce que je voulais savoir.

Hors ligne

 

#45 08/10/2014 17h03 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   39 

Pour rebondir sur le sujet, quelques points issus de mon expérience perso.

couple mono actif avec 3500€ de revenus/mois, 1 enfant de 2 ans
> allocations 0 (faudra qu’on m’explique comment on peut justifier des allocs pour 2 enfants mais pas pour 1…)
mais c’est pas le sujet

le logement :
le surplus de loyer est surévalué dans beaucoup de posts. on raisonne en terme de surface occupée par les enfants comme si , sans en avoir, on louerait x m² en moins C’est souvent faux. Avoir 1 enfant ne fait que très rarement déménager (sauf d’un studio ou T2) mais beaucoup vivent deja en couple dans un T3.

la nourriture
j’ai un potager, ma femme a allaité (et continue partiellement)
on achete au marché, des produits de qualité, souvent bio (bah oui, l’intolérance à la protéine de lait de vache, ca coute… ah et dire que 50% -mini ! - des parents laissent régurgiter leur gamin en croyant que c’est normal…)… mais le budget alim a augmenté de - de 10%
Une raison simple : il mange comme nous. Pas (ou très peu) de compotes industrielles ou de plats tout faits pour bébé (en français "plat pour bébé" signifie "reste de grande distribution invendable aux adultes que l’on met en purée et qu’on vend le double du prix"). Faire pour 3, dès ses 6 mois, c’est faire des économies. Bon, au final peut etre est-ce nous qui mangeons comme lui (bah oui, on lui a pas filé du chocolat ou du saucisson a 6 mois qd meme…)…

les vetements
récup a droite a gauche, ca sert a rie de prendre des marques chères qui sont de moins bonne qualité. Sauf pour les chaussures. Les vraies chaussures pour enfant (pas 80% de ce qui se vend et qui sont aussi souples que ma grand mere dans son cercueil) ont un cout. Mais, passez-vous la journée en sabots ? Non ! Alors pourquoi l’infliger a votre enfant…
Petit aparté : les couches. Combien ca coute en normal ? Un bras. (et encore, je compte pas la surface au sol que ca prends…2m² en region parisienne… :-D) On a choisi les couches lavables… 320€ investis depuis la naissance. Pas si négligeable que ca. Meme en comptant les lessives s’il y a des puristes.

en résumé : je pense que nous sommes un peu des extra terrestres et pas vraiment représentatifs.

dernier point, quand je vois Boubouka donner 100€/mois à son + grand, ca me rappelle que j’ai du tourner a 15€/mois jusqu’à 18 ans. Je précise que tous les frais (école, vêtements, sport étaient payés par mes parents…)
Chacun fait ce qu’il veut, pas de soucis avec ca. En revanche, je m’interroge sur le fait de lier cela à une contrepartie type tâches ménagères… Je dirais à mon fils de nous aider a mettre le couvert, à débarrasser ou faire un peu de vaisselle ou de ménage parce que c’est normal. S’il doit garder un éventuel petit frère/soeur, on lui demandera de le faire parce que c’est normal.Il y a des droits mais aussi des devoirs. A chacun de faire ses listes.


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#46 08/10/2014 20h58 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   157 

lemouz a écrit :

Petit aparté : les couches. Combien ca coute en normal ? Un bras.

Pardon, mais je n’ai jamais compris cette affirmation…
20 centimes la couche, 7 couches par jour quand il est bébé (à 16 mois, on tourne à 4/5), ça fait une quarantaine d’euros par mois. Mon bras vaut beaucoup plus cher que ça !

Pour le reste du post, rien à redire wink

Sinon, sanbouddha, effectivement, tu as un ordre de grandeur dans les réponses. Ordre de grandeur assez élevé, sinon peu de parents pourrait élever leur enfant, mais bon, nous voulons ici être rentier, donc il est normal de consacrer plus que le commun à notre progéniture wink
Et je confirme trouver ça parfaitement normal de se poser la question…


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#47 09/10/2014 10h43 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   

Pour reprendre les chiffres du Point.fr
(4 x 5300 € + 7 x 4500 € + 4 x 6200 + 3 x 6900 + 2 x 9700) / 20 = autour de 6000 € / an

Donc on est entre 500 € et 1000 € par mois suivant la situation familiale.

Hors ligne

 

#48 09/10/2014 11h13 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   39 

Faith a écrit :

Pardon, mais je n’ai jamais compris cette affirmation…
20 centimes la couche, 7 couches par jour quand il est bébé (à 16 mois, on tourne à 4/5), ça fait une quarantaine d’euros par mois. Mon bras vaut beaucoup plus cher que ça !

Du coup, je reformule et complète :

40€ par mois, c’est une base. Vous rajoutez les produits pour nettoyer les fesses, les lingettes jetables…et le produit pour soigner les rougeurs de fesses… je pense que l’on tape du coup sur 50-60€/mois minimum
> sur 2 ans ca fait 1400€ environ contre 320 + lessives
et encore, mes 320 pourront faire encore 1 année sans soucis si besoin, voir quelques mois (ou +) sur un second bambin.
J’ai oublié de compter, de mon coté, le produit pour les fesses. : Huile d’olive + eau de chaux. + efficace que les produits industriels, moins irritants pour la peau et….. énormément moins chers.
Et du coup, mon fils n’a jamais eu les fesses irritées (sauf légèrement lors des poussées dentaires pour être exact)

Bon, clairement, je cherche pas à convaincre tout le monde d’être aussi Woodstock que nous (on se voit pas comme hippies, très loin de là mais on est conscients que ce sont ce que les gens veulent voire de nous) mais comme souvent, les conseils prodigués sur ce forum font la part belle à "ne pas acheter le voiture de M. tout le monde", "ne pas céder aux sirènes des grandes multinationales : ce sont elles qui gagnent de l’argent et pas vous"…bah au final, je ne fais qu’appliquer ce mode de réflexion aux choses les + courantes de la vie.


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#49 09/10/2014 12h56 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   157 

lemouz a écrit :

40€ par mois, c’est une base. Vous rajoutez les produits pour nettoyer les fesses, les lingettes jetables…et le produit pour soigner les rougeurs de fesses… je pense que l’on tape du coup sur 50-60€/mois minimum
> sur 2 ans ca fait 1400€ environ contre 320 + lessives
et encore, mes 320 pourront faire encore 1 année sans soucis si besoin, voir quelques mois (ou +) sur un second bambin.
J’ai oublié de compter, de mon coté, le produit pour les fesses.

Les couches jetables n’excluent pas d’utiliser les mêmes produits que vous wink
Après, je conçois tout à fait que les langes soient plus économiques, c’est jusque les couches jetables ne me semblent pas chères (ou pas si chères que ça, au moins).

(Ce n’est en aucun cas une critique de votre choix)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#50 09/10/2014 15h28 → Des couches à l'université : combien ça coûte ? (coût, enfant, rentier)

Membre
Réputation :   193 

@NYBR : de nature conciliante, je mets (très) rarement des -1 mais vous ne l’avez pas volé celui-là !!

Votre poste à la bisounours est au pire insultant et au mieux stupide car il suppose que les gens ayant répondu à cette file aurait un doute sur la valeur d’un "papa je t’aime" !! Il n’y a pas le moindre doute que ça n’a pas de prix ! Relisez la file nom de Diouu, non mais franchement ! En plus, vous avez fait dériver la file alors que toutes les précautions oratoires avaient été prises avant. Encore un point : Boubouka n’a pas dit du tout ce que vous dites : 1) il l’a fait avec humour et recul et 2) il a apporté un angle de compréhension différent et très intéressant (sur les pyramides de Maslow), pas du roman de gare.

File très intéressante au demeurant… bon je suis un peu biaisé puisque j’avais initié la même il y a quelques mois sur ma file portif wink Et croyez-moi je sais que ça n’a pas de prix !! (à 6 mois, il a dit son premier papa -non babillé- au sens dit dans le contexte), j’ai cru m’évanouir. Il n’empêche : se préparer à connaître le coût d’un enfant est précieux à la fois pour le diminuer ou l’anticiper. Et j’aurais bien aimé avoir lu cette file avant d’avoir eu mon cher ange il y a déjà plusieurs mois.

@toutdoucement
Bon argument sur le toutes choses égales par ailleurs mais je ne suis pas d’accord avec vous et j’allais utiliser le même argument pour dire l’inverse ! En tout cas sur un site rentier, où, disons l’éthique de la frugalité, est assez courante, je vois plutôt un coût additionnel à un enfant qui est non mentionné ici (mentionné sur ma file) qui est le cout d’opportunité en investissement. On a moins le temps pour investir et on va d’autant plus à la facilité (et pas forcément au meilleur rendement). On passe moins de temps à étudier etc.

Dernière modification par PoliticalAnimal (09/10/2014 15h32)


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech