Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 02/01/2016 17h53 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour,

Effectivement, si on faisait un portefeuille à deux trackers USA-Europe en répartissant la partie hors Europe+USA de la même manière on arriverait à 70% USA et 30% Europe.

Si vous choisissez une autre répartition, ça peut vouloir dire différentes choses :
1 – Que vous pensez avoir une meilleure gestion du risque. Disons, que vous pensez que ça diminue votre volatilité (et si possible augmente votre ratio de sharpe). Mon avis est que ce n’est pas une bonne idée, car le marché américain en $ a le même risque que le marché européen.
2 – Que vous imaginez plus vous approcher d’une valeur fondamentale. Ainsi, vous pensez que l’effet retour à la moyenne (et que votre rebalancing) va vous faire mieux performer que la répartition en fonction de la capitalisation en flottant. Et définir une allocation stratégique qui n’est pas celle de cette capitalisation dont on parle est une vision value. Et la vision value fonctionne je pense. Il y a différentes façons d’établir la répartition fondamentale du marché. La répartition du PNB en est un. On arriverait donc à plutôt du 50%/50% (pour être plus fin il faudrait dire que pour chaque pays la capitalisation boursière est un certain % de son PNB par exemple…et définir un trend long terme). On peut utiliser le CAPE Ratio aussi. Il a pas mal de débats sur le sujet. Le marché américain pourrait être surévalué entre 0 et 25% et moins pour le marché Européen. Il faudrait donc réduire la part des US.

En fait, c’est le sujet des « expected returns ». Et j’ai prévu d’en faire une synthèse un de ces jours.
Meb Faber a écrit un ebook assez sympathique sur le sujet du « value pays » (mais on ne peut pas réellement dire que c’est un papier « académique ») : « Global Value ».

Donc le problème n’est pas de ne pas avoir la même pondération que le MSCI World (All Country ou pas), qui n’est qu’un proxy pour le marché (on peut considérer le marché en fonction du PNB, de la capitalisation pas en capital flottant … ) … le problème est de savoir ce que l’on fait. Rien ne vous empêche de faire un pari sur l’Europe.  C’est d’ailleurs ce que j’ai fait, et ça ne m’a pas été favorable pendant un bout de temps !
Par ailleurs, on peut aussi considérer qu’être exposé à plus de 50% sur un seul pays, si puissant soit-il est un peu bizarre !

Mon allocation stratégique géographique globale est, du fait de mon PEE, assez fortement exposé à l’Europe. Mais, comme vous le savez, il y a des produits « bizarres » sur le PEE et je ne peux pas calculer précisément la chose et l’impact en termes de corrélation, sharpe ratio … Par exemple, j’ai un produit qui fait 10% par an sans risque ! et un autre sur une action à effet de levier X5 sans risque !
C’est pour cela que je ne baisse pas mon allocation USA dans le PEA à moins de 40%, bien que j’ai aussi tendance à penser que le marché US est (un peu ?) mieux valorisé que le marché Européen.
Sinon, oui j’aime bien la sophistication mais elle me fait tout de même peur. La méthode Lazy permet à coup sûr d’être serein. Je suis 100% sûr d’être aujourd’hui en capacité de créer un portefeuille Lazy, même (très) avancé. En revanche, je ne suis pas 100% sûr d’être en capacité de maintenir une stratégie de stock picking quantitative de manière régulière sur le long terme. Par exemple, je vois que j’ai tendance à changer assez souvent mes outils et donc mes formules … ce n’est pas un gage de réussite. Par ailleurs, lorsque la panique arrivera, je serai plus sûr d’appliquer ma stratégie si j’ai moins d’options à gérer.
Franchement, mon meilleur ennemi, comme pour la plupart des gens, est moi-même. D’ailleurs, je dis parfois à mes amis qui ne s’intéressent pas à la bourse qu’ils ont peut-être plus de chance de réussir la stratégie Lazy que moi !

Par ailleurs, oui il est bizarre que j’ai aussi peu de Reits. Ça s’est fait comme ça. Mais je ne suis pas trop promouvant sur les Reits en fait, donc je vis bien avec.
Vous avez raison je crois plus au small et en tout cas au small value (certains réfutent le facteur small) ! Problème, il n’y a pas de tracker small value éligible au PEA. Je n’ai pas fait de calculs exacts mais je pense que je suis à  10-15% de small tout de même. A terme, comme le PEA-PME c’est 75K€ d’apport contre 150K€ pour le PEA, il est probable que je sois très exposé aux Small (value).

Enfin, oui j’utilise pas mal de trackers smart beta … j’en parlerai dans un prochain post.

Bien à vous

Hors ligne

 

#127 23/01/2016 10h14 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   39 

Bonjour Fructif.

Votre reporting est très intéressant.

Pourriez-vous publier une mise à jour du contenu de votre PEA-PME svp?

Hors ligne

 

#128 23/01/2016 12h31 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour,

Oui c’est possible. Mon portefeuille PEA-PME a les lignes suivantes, plus ou moins en équipondéré :
 ABC ARBITRAGE
 AUBAY
 CHARGEURS
 CLASQUIN
 DEVOTEAM
 EUROGERM
 EXEL INDUSTRIES
 FLEURY MICHON
 FOUNTAINE PAJOT
 GUERBET
 LE NOBLE AGE
 LNC
 NRJ GROUP
 PHARMAGEST INTER.
 PRECIA

Les valeurs de "croissance" sont issues de la liste "Valeurs Moyennes" du Journal Investir et les autres de mon screener perso small/value/mometum.

Depuis le début de l’année, j’ai été légèrement positif … alors que le CAC Small et le CAC PME perdait dans les 10% !
3 semaines ne signifient pas grand chose, mais ça fait toujours plaisir !

Cela étant si l’ETF SPDR® MSCI Europe Small Cap Value Weighted était éligible au PEA-PME, je crois que je me simplifierais la vie !

Tiens je viens de voir qu’il est éligible au PEA (selon la page de SPDR). Je ne suis pas sûr que ce soit dans la réalité le cas chez les courtiers. Je vais écrire chez Boursorama et BD.
Il ne côte malheureusement pas sur Euronext.

Dernière modification par Fructif (23/01/2016 12h42)

Hors ligne

 

#129 23/01/2016 15h09 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Petite message en coup de vent, pour réagir rapidement sur ce fil de discussion :

Fructif a écrit :

"  Par exemple, j’ai un produit qui fait 10% par an sans risque ! et un autre sur une action à effet de levier X5 sans risque ! "

A quels produits faites-vous allusion ? Qu’est ce qui vous fait dire qu’ils sont sans risques ?
Désolé d’avance si j’ai sauté une phrase qui l’explicitait plus haut dans le fil.

Concernant les ETF smart-bêta, de même, je serai ravi de vous lire traiter une nouvelle fois du sujet.

Dernière modification par Zetta (23/01/2016 15h17)

Hors ligne

 

#130 23/01/2016 16h50 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Zetta,

Ca fait partie des avantages qu’offrent les grands groupes à leurs employés.
Certes "sans risque" est un peu exagéré.

Pour le produit à 10% par an, le risque est la faillite de mon employeur, une société du CAC 40.
Pour le produit à effet de levier (fonds à formule), c’est la SG qui garantie "Le Compartiment bénéficie d’une garantie de 100 % du capital investi à l’échéance et aux dates de sorties anticipées. Le garant est la Société Générale."

Hors ligne

 

#131 30/01/2016 18h41 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Que de bonnes nouvelles après ce premier mois :
- Les actions baissent, je vais pouvoir acheter moins cher le même cash flow …
- Mon PEA fait légèrement mieux que le World
- Mon CTO fait légèrement mieux que le World malgré une très forte exposition aux émergents (j’ai prévu de continuer à monter sur les émergents !)
- Mon PEA-PME a eu une performance de 2,6% sur Janvier ! Vive le Small Value Momentum …

Regarder son portefeuille tous les mois ne sert pas à grand chose mais bon il y a pas de mal à se faire plaisir !

Dernière modification par Fructif (30/01/2016 18h44)

Hors ligne

 

#132 31/01/2016 10h37 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   -2 

Bonjour

Fructif, je suis depuis peu votre travail que je trouve très intéressant (j’ai acheté et lu votre livre).

Deux points me dérangent dans votre stratégie :

- vous parlez peu du risque des ETF (défaut d’un émetteur par exemple);

- votre stratégie Buy and Hold implique d’avoir à supporter les crises récurrentes sur les marchés avec des baisses de parfois 50% (crise de 2007/09, crise de 2011 des dettes européennes); vous dites que le retour à la normale se fait en quelques années, je reste sceptique, je pense en particulier à la crise des années 30.

Que pensez-vous de la stratégie basé sur le momentum préconisée par Buckingham sur ce forum pour éviter ces drawdowns très importants. Peut-être connaissez-vous d’autre stratégie pour éviter ces creux de marché.

Concernant le backtesting, quelles méthodes préconisez-vous pour tester des stratégies utilisant les etfs ? Je souhaiterais éviter les sites comme etf360 car les backtest se font sur des périodes qui me semblent courtes. En outre, ces sites me semblent surtout chercher à vendre des abonnements.

Bien sûr, d’autres intervenants que Fructif peuvent apporter leurs réflexions.

Merci

Gilles (45 ans Nice Célibataire)

Hors ligne

 

#133 31/01/2016 14h27 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour,

- Sur le risque des ETF, je suis d’accord je vais en parler. Cependant, cela demander un peu de temps et de concentration car pour être impartial il faut le comparer avec d’autres risques. Est-ce que vous pensez que le risque de défaut est plus élevé que pour un OPVCM ? Est-ce que si l’émetteur faire défaut vous perdez vraiment votre argent ? Est-ce que cela ne voudrait pas dire que l’on est dans une crise vraiment très grave qui voudrait aussi dire un défaut de l’état ?
Je vais enquêter pour être précis, car pour l’instant je n’ai pas rassemblé tous ces éléments.
Cela étant voilà ce qui est dit sur le site de l’AMF

AMF a écrit :

Lorsque vous achetez un ETF, le principal risque porte sur la variation de l’indice. Si l’indice baisse, votre portefeuille baisse dans les mêmes proportions. Vous risquez de subir une perte partielle, voire totale, de votre capital investi (en particulier pour les ETF à effet de levier). À ce risque s’ajoute celui lié aux écarts de suivi de la performance de l’indice de référence (tracking error). En effet, aucune stratégie de gestion ne peut reproduire parfaitement la performance de l’indice de référence de l’ETF.

Ils ne parlent pas de risque de défaut.

- Sur le Buy & Hold, oui il y a des moments ou il y a des "black swans". Mais la crise de 29 n’est arrivée qu’une fois. Cela étant, c’est sur que l’investisseur qui a tout misé sur la bourse juste le mois le plus haut ça a fait mal.
Mais par exemple, si on prend juste 1 an avant, en janvier 2008. Il a récupéré sa mise en 1936 et pas dans les années 50 (comme celui qui a investi pile au plus haut), donc 5 ans après le krach. Et celui qui a investit mensuellement entre 1925 et 1935 s’en serait très très bien sorti… avec du 11% par an.

- Il n’y a pas de recette miracle pour éviter ces crash. Il y a des pistes avec des avantages et des inconvénients. Les stratégies momentum en sont un. J’hésite à en faire … mais jusque là j’ai vu plus d’inconvénients que d’avantage (j’ai bien approfondi le sujet). Par exemple, je préfère la méthode de Larry Swedroe et de Taleb. Swedroe en parle dans son interview sur mon site, mais il faut lire son livre sur le sujet pour bien comprendre.

- L’idée d’ETF360 est bonne mais comme vous dites les périodes d’analyse sont bien trop courtes pour tirer des conclusions. Ça ne me parait donc pas une bonne idée.

Bien à vous

Dernière modification par Fructif (31/01/2016 16h21)

Hors ligne

 

#134 31/01/2016 14h39 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   85 

@Gillesric : Les actions de l’ETF appartiennent à l’ETF (et à ceux qui en ont des parts) et non à l’émetteur. La faillite d’un émetteur d’ETF (=gérant tel qu’Amundi ou Lyxor) n’implique pas que l’ETF lui même fasse faillite. En effet, l’ETF est une société juridique indépendante de l’émetteur, cad un OPCVM autonome avec ses propres actifs (des actions européennes pour ceux éligibles au PEA, un passif composé de parts négociées sur les marchés réglementés et de swap de performance plafonné par un risque de contrepartie d’au plus ou moins 10% de l’actif). Dans le cas exceptionnel où un gérant fait faillite, l’ETF en choisirait un autre.

Dernière modification par skywalker31 (31/01/2016 14h40)

Hors ligne

 

#135 31/01/2016 20h01 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,
Fructif, amazon.com référence plusieurs livres de Larry E. Swedroe, duquel parlez-vous SVP ?
merci !
GBoGBo

Hors ligne

 

#136 31/01/2016 20h11 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Tous les livres de Larry sont très bons. Celui dont je parle est "Reducing the Risk of Black Swans: Using the Science of Investing to Capture Returns With Less Volatility".
Mais honnêtement, il faut avoir de bonnes connaissances pour le savourer ; en particulier sur les facteurs/risques/anomalies.

Hors ligne

 

#137 03/02/2016 07h30 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   -2 

Bonjour et merci pour vos réponses

Fructif, vous parlez des avantages et des inconvénients de la méthode Momentum. Pourriez-vous donner quelques détails ou indiquer des études intéressantes en particulier sur les inconvénients (les études que j’ai survolés sont toutes plutôt positives)
Que pensez-vous des travaux de Gary Antonnacci et Mebane Faber ?

Merci

Gilles

Hors ligne

 

#138 03/02/2016 07h34 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour Gilles
Regardez la dernière réponse de NicolasV sur les moyennes mobiles. Je pense la même chose.
C’est très dur psychologiquement. C’est le principal problème. Mais il y en a d’autres.

Hors ligne

 

#139 03/02/2016 11h52 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour,

Fructif a écrit :

Regardez la dernière réponse de NicolasV sur les moyennes mobiles. Je pense la même chose.

Je reviens avec mon baton de pelerin :-) !

C’est (en partie) pour cela que je suis un ardent defenseur d’une vision non pas on/off (i.e., je suis investi a 100% / je suis investi a 0%), mais d’une vision plus nuancee (paliers).

Bien sur, tout cela se backtest.

Amicalement,

R.


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#140 03/02/2016 15h02 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   162 

Bonjour Fructif, j’ignore sous quel angle vous allez aborder le risque relatif aux ETF mais je pensais à cette question en lisant des articles qui questionnaient l’efficience des marchés. Pour résumer à grands traits, si les marchés sont efficients ils est (très) difficile de faire mieux qu’eux et la gestion indicielle s’impose alors. Mais tout le monde n’est pas d’accord.

Vous connaissez peut-être le paradoxe Grossman-Stiglitz selon lequel l’information a un coût que ne veulent pas assumer tous les intervenants dans un marché :

The Grossman-Stiglitz paradox says that if a market were informationally efficient, that is, all relevant information is already reflected in market prices, then no single agent would have sufficient incentive to acquire the information on which prices are based.

D’où le doute qu’on peut nourrir comme dans cet article de 2009. Ou encore celui-ci où Bill Ackmann s’énerve un peu contre l’indexation, en ce qu’elle vient artificiellement augmenter le prix des actions référencées. Je suppose que vous avez déjà lu tout cela si ça peut alimenter le débat pourquoi pas ? Dans le cas contraire je renvoie à ce sujet spécifiquement dédié à l’efficience des marchés.

Hors ligne

 

#141 14/02/2016 13h08 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   -2 

Bonjour

Que pensez-vous d’une stratégie qui consisterait à acheter, en début d’année par exemple, des etfs correspondant à des indices ayant les CAPE Ratios les plus faibles.

Je pense en particulier au livre de Meb Faber : ’’Global Value, How  to spot Bubbles, avoid market Crashes and earn big returns in the stock market’’.

Gilles

Hors ligne

 

#142 14/02/2016 13h36 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour Sat,

Je n’ai pas tout lu … pas encore ;-)
En plus, je suis comme tout le monde je dois me battre contre mes biais cognitifs. Et il y en a un très fort, c’est de s’intéresser (~lire) surtout aux choses qui conforte ses propres idées plutôt que celles qui les contrecarrent.

J’ai bien prévu d’écrire des articles sur les sujets "anti-etf", ca m’aide à contrecarrer ce biais. Donc je suis très très preneur des études anti-ETF. Si possible, des études publiées dans des revues à "peer review" plutôt que les discussions de comptoir.

J’ai commencé à écrire l’article sur les types de réplications et les risques de contrepartie. Si vous avez des choses "anti etf" sur le domaine je suis preneur.

J’ai aussi prévu d’écrire sur l’impact de l’indiciel et des ETF sur le marché (liquidité, prix des constituants….). Mais je n’ai pas commencé. Donc vos articles vont me permettre de me mettre à l’ouvrage.

En revanche, je viens de finir un article sur l’investissement progressif et notamment ce que cela aurait donné pendant la crise de 29.

Gilleseric,

Le timing du marché est un sujet vraiment compliqué. Je suis un grand fan de Schiller (qui a inventé le CAPE, mais B. Graham disait déjà plus où moins la même chose). J’ai bien sûr aussi lu le livre de Meb Faber que vous citez.

Il y a vraiment des débats sur le CAPE, et notamment sur les règles comptables. Par exemple, Siegle trouve qu’il n’est pas si haut … à fortiori dans un environnement de taux pas.

Si l’on croit à la théorie des marché efficient, c’est à dire que toute l’information est dans le marché (pour faire court), le retour prévu est plus haut quand le risque est plus fort. En ce moment, les emerging ont un CAPE beaucoup plus bas que les US, mais c’est probablement beaucoup plus risqué.

La question n’est pas de savoir si le marché fait parfois des trucs bizarres (bien sûr qu’il le fait), mais s’il est vraiment possible d’en profiter. Et là c’est plus difficile.

Par exemple, en comparant, les CAPE des pays on compare des pays avec des répartitions sectorielles différentes et çà peut avoir un impact. Il faut donc à mon sens plutôt investir dans des zones quad dans des pays.

D’ailleurs, j’avais voulu tester pour m’amuser (oui ca m’arrive). J’ai investi en Grèce juste avant le reférendum. Le CAPE est super bas et en plus je trouvais que le marché pricait une sortie alors que cela me paraissait inenvisageable (ça m’arrive de faire des mini coups pour me vacciner, car je perds plus d’une fois sur deux). Moralité, cette ligne est à -71%.

Aujourd’hui, le CAPE des US est plus élevé que le CAPE de l’Europe qui est plus élevé que celui  des émergents. A mon avis, on peut imaginer un peu surpondérer l’Europe et faire légèrement monter les émergents. Mais je n’enleverais pas les US de mon allocation d’actif. D’autant plus qu’avec 60% aux US je pense que l’on est sous-pondéré sur cette zone … mais c’est une autres histoire.

Bien à vous

Hors ligne

 

#143 14/02/2016 18h56 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour,

gilleseric a écrit :

Que pensez-vous d’une stratégie qui consisterait à acheter, en début d’année par exemple, des etfs correspondant à des indices ayant les CAPE Ratios les plus faibles.

Cette stratégie, a été backtestée par Mr Faber, dans le livre que vous citez… Par contre, comme avez dû le lire, elle ne marche pas systématiquement (ça serait trop beau), et il faut diversifier (25% des pays considérés de mémoire je crois, donc pas seulement 2 ou 3 ETFs).

Amicalement,

R.


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#144 18/02/2016 04h03 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   43 

Bonjour Fructif,
Quelle est finalement la raison qui vous a fait vous détourner de l’idée du dual momentum en assurance vie ? Comme vous le savez peut-être, je pratique cela depuis quelques années. Je viens d’ailleurs de décider de modifier ma stratégie et de me rapprocher d’une stratégie plus pure GEM d’Antonacci, j’en explique les modalités sur ma file portefeuille.

Hors ligne

 

#145 18/02/2016 07h09 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Bonjour Golliwogg,

Honnêtement, mon cœur balance et je n’ai pas complètement pris ma décision. De toutes les études académiques que j’ai lues, je retiens que le plus probable est que cela n’augmente pas le retour mais réduise les risques de SD et de perte max ! Mais ça augmente largement le tracking error.

La question devient alors largement psychologique. Quel risque puis-je supporter au mieux ? J’ai l’impression que je suis prêt à encaisser des baisses sans broncher mais que le tracking error me fait courir un risque non négligeable d’abandon de la stratégie. Hors, vous le savez, c’est une stratégie qu’il faut absolument être capable d’exécuter dans la durée.

C’est très personnel.
Et je ne sais pas si j’ai raison sur ma propre psychologie.

Mais ce que je peux dire, c’est que j’accueille la baisse actuelle sans absolument aucun stress du tout et j’en suis même ravi. En revanche, le tracking error (à la baisse) de mon tracker RAFI US me fait péter un câble et j’hésite constamment à le bazarder. Mais je trouve tout de même cela plus simple à gérer d’avoir du tracking error sur un tracker plutôt que sur une stratégie où vous devez faire des choses.

Cela étant, je continue de recevoir automatiquement ma google sheets avec mes signaux et ca me fait réflechir. Typiquement en ce moment, je devrais être en fonds €. Et sortir du marché est un grand stress pour moi, être full en fonds € me stresserait fortement.

Je pourrais peut être essayer sur une partie de mon portefeuille.

Hors ligne

 

#146 18/02/2016 10h28 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour,

Fructif a écrit :

Et sortir du marché est un grand stress pour moi, être full en fonds € me stresserait fortement.

Si ce n’est pas indiscret, pourquoi ? Par "peur" de rater la "hausse" (éventuelle) ?

Amicalement,

R.


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#147 18/02/2016 10h36 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Oui, j’ai l’impression que louper les hausses me stresse plus que prendre des baisses.

Mais quand je vais prendre une baisse de 60% (et ça arrivera), je ne dirai peut être pas la même chose.

Et encore une fois, je considère ce sujet de la psychologie de l’investisseur, est vraiment plus important que les micro optimisation de son portefeuille de trackers ou même de son allocation tactique (à partir du moment ou on ne fait quand même pas n’importe quoi).

Hors ligne

 

#148 18/02/2016 12h53 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   43 

Intéressant point de vue. C’est vrai que c’est un peu ce qui à l’air de ressortir du très intéressant article donné par Kudeta un peu plus haut : la volatilité et le max DD sont réduits en contrepartie de longues périodes de sous-performance. Personnellement, je pense être psychologiquement tout à fait à l’aise avec cela.

Dernière modification par Golliwogg (18/02/2016 14h57)

Hors ligne

 

#149 01/03/2016 19h25 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   285 

Au fait Sat,

franchement la lettre d’Ackman n’est pas géniale. Elle contient notamment des erreurs de compréhension des ETFs et de comment fonctionne un indice ! C’est vraiment étonnant pour une personne comme Ackman. J’espère que ce n’est pas lui qui l’a rédigé.

Cela étant, de plus en plus de hedge funds sous-performent. Ackman n’est pas seul dans le cas.

Pour ce qui est du Paradox de Grossman Stiglitz, la réponse me parait simple. Ça s’appelle l’être humain. L’être humain ne peut pas croire qu’il a aucune chance de faire mieux que le marché. Il y aura toujours des gens pour essayer. Il y aura toujours des gens pour essayer d’être riche rapidement. Franchement l’indexing c’est super ennuyeux.

Hors ligne

 

#150 21/03/2016 21h05 → Portefeuille d'ETFs et d'actions de Fructif (actions, etf, fructif, portefeuille)

Membre
Réputation :   20 

Bonsoir Fructif,

Tout d’abord, je tiens à dire que je suis très intéressé par votre méthode d’investissement, même si ce n’est pas celle que j’applique pour l’instant, mais votre livre et vos interventions toujours pertinentes sur ce forum m’ont ouvert d’autres horizons de réflexion.

Je rebondis sur votre portefeuille axé value-momentum. Vous donnez la composition de votre portefeuille et je vous en remercie. J’ai quelques questions à ce propos, car j’aimerais mettre en place cette stratégie sur une partie de mes actifs.

- Est ce que vous utilisez un pool fixe d’actions ?
   - Si oui, comment gérez vous la vente lorsque les critères du momentum ne sont plus remplis ? Vous gardez des liquidités ou vous répartissez sur les autres lignes ?
   - Si non, comment sélectionnez vous les valeurs de départ et celles qui rentrent ensuite ? Vous vous limitez à pas plus de X lignes ? Est ce que vous accordez une importance à la "force" du momentum ou est ce que vous raisonnez en matière de diversification (pays, secteur, …) ?

- Quels sont les critères retenus pour le momentum ? Des moyennes mobiles, des indicateurs de volatilité, un mix ou autre chose ?

- Et enfin, à quelle fréquence effectuez vous le rebalancement ? Mensuel, trimestriel, hebdomadaire ?

Je comprendrais très bien que vous ne souhaitiez pas répondre à ces questions, donc ne craignez pas de m’offenser si vous souhaitez taire le détail de votre stratégie.

Amicalement,


Parrain : Binck (frais de courtage offerts)/Investisseur Français (2 mois offerts)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech