Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 21/09/2014 16h04 → CEL : quelles sont les SCPI éligibles au CEL ? (cel, scpi)

Membre
Réputation :   56 

Bonjour,

Je dispose d’un compte épargne logement qui théoriquement me permet d’obtenir un prêt à un taux très intéressant, seule contrainte, il faut que ce prêt finance l’acquisition ou la rénovation d’une résidence principale en France, or je réside à l’étranger.

Reste l’option d’acquérir des parts de SCPI, là encore avec la contrainte que ce soit des SCPI d’habitation.
Ces produits sont-ils intéressants et pourriez-vous en recommander quelques-unes ?

Merci

Mots-clés : cel, scpi

Hors ligne

 

#2 21/09/2014 16h33 → CEL : quelles sont les SCPI éligibles au CEL ? (cel, scpi)

Membre
Réputation :   

Bonjour,
je suis aussi en train de me renseigner car je souhaite mobiliser mon CEL et PEL pour récupérer les primes d’état associées…
D’après ce que j’ai pu voir, on accès aux SCPI dites "fiscales" telles que les SCPI DUFLOT (PINEL maintenant ?), Malraux et de déficit foncier. Leur principal inconvénient est que d’une part les fonds sont bloqués assez longtemps (plus de 10 ans) et que les frais de souscription/gestion sont assez élevés (plus de 10 %). Enfin, la rentabilité n’est pas exceptionnelle puisqu’il s’agit d’immobilier d’habitation. Je continue mes recherches

En ligne

 

#3 21/09/2014 17h50 → CEL : quelles sont les SCPI éligibles au CEL ? (cel, scpi)

Membre
Réputation :   56 

zebulon77 a écrit :

Bonjour,
je suis aussi en train de me renseigner car je souhaite mobiliser mon CEL et PEL pour récupérer les primes d’état associées…
D’après ce que j’ai pu voir, on accès aux SCPI dites "fiscales" telles que les SCPI DUFLOT (PINEL maintenant ?), Malraux et de déficit foncier. Leur principal inconvénient est que d’une part les fonds sont bloqués assez longtemps (plus de 10 ans) et que les frais de souscription/gestion sont assez élevés (plus de 10 %). Enfin, la rentabilité n’est pas exceptionnelle puisqu’il s’agit d’immobilier d’habitation. Je continue mes recherches

C’est très exactement la question que je me pose. A l’origine j’avais ouvert PEL et CEL en vue de l’acquisition de ma résidence principale en France. Ce n’est plus à l’ordre du jour.

Concernant le PEL, compte tenu du taux du prêt peu compétitif, je vais m’en tenir à la phase épargne et récupérer les fonds qui m’auront donc rapporté 2,5% (puisque ce placement n’est pas fiscalisé, et qu’étant non résident je ne suis pas redevable des prélèvements sociaux).

Concernant le CEL, qui ouvre des droits à prêt à un taux quasi imbattable, la question se résume à savoir s’il est judicieux ou non d’utiliser coûte que coûte cette ressource très économique pour financer un investissement, même si celui-ci n’est pas le plus rentable qui soit (SCPI d’habitation).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech