Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#201 06/07/2012 08h52 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

Romain a écrit :

Juste pour ma gouverne quel part représente-t-il dans votre allocations d’actifs par rapport aux autres classes?

A la louche : environ 30% sur les actions pures, 30% en immobilier de rapport (y compris foncières cotées), 30% en biens d’usage (RP, GFV, voitures) et 10% divers (liquidités, FCPI-FIP-SOFICA).

Hors ligne

 

#202 06/07/2012 09h19 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

Robdream,

vous avez raison, je fais beaucoup d’arbitrages. IH m’a déjà fait la même remarque. Je sais que cela pénalise forcement ma performance pure, mais plusieurs raisons à cela :

1/ je ne fabrique pas encore des €, donc lorsque j’identifie une belle action à acheter impérativement, je dois forcement prendre l’argent quelque part, d’où vente de certains titres, moins porteurs à mon avis.
2/ à l’occasion de fortes baisses, je me renforce sur certains titres auxquels je crois. Lorsque les cours remontent, et si la ligne devient trop lourde par rapport à la règle que je me suis fixé (pas + de 5% sur une seule ligne), je revends partiellement afin de faire baisser la valorisation de la ligne et le PRU.
3/ Lors de fortes hausses, je prends volontiers une partie de la + value. La hausse des cours n’est jamais linéaire. Donc quand cela monte fortement j’allège, quitte à me renforcer sur des trous d’airs. Tout cela diminue aussi mes PRU.
4/ quelques erreurs de casting (à mon avis) que j’ai préféré revendre.

Donc vous le voyez, je suis plutôt dans une approche dynamique du LT. Je ne suis donc pas partisan du Buy&Hold statique !

Pour l’expérience, je "bricole" en bourse depuis plus de 20 ans. Mais plus sérieusement, en y consacrant vraiment du temps et des fonds importants, seulement depuis 4 ans. Quant au portefeuille, disons qu’il représente environ la moitié du votre, mais intégralement en actions.

Contrairement à vous, je ne suis pas ingénieur, et n’ai aucune compétence technique pour analyser le devenir technologique de telle ou telle société. Par contre j’ai une formation et une expérience financière. Donc un bilan et un compte de résultat cela me parle. Donc cela reste et restera l’aspect fondamental de mon analyse et de mes choix.

Concernant les entreprises US, pour beaucoup d’entre-elles, sont très internationalisés. Donc la bonne tenue du marché US, n’aura sans doute que peu d’influence. Et de toutes manières, elles ont les moyens de traverser les crises (beaucoup d’entre-elles sont centenaires, donc elles ont connus la crise de 29, WWI, WWII, le choc pétrolier des années 70…..), et elles sont toujours là !. Avec en plus de très beaux bilans.

Effectivement, je suis en train de viser les autres zones (asie-pacifique-afrique), afin de porter la part investie à 20% environ. Ma difficulté est d’y trouver de belles entreprises, pas trop chères. De plus, les minima imposés par Hong-Kong et Singapour obligent qq fois à investir 6 à 10k€ sur la même ligne (ex : Hutchison-Wampea ou Keppel Corp). Enfin, pour l’instant je n’ai pas accès à l’amerique du Sud. Et je ne veux pas investir en SICAV ou autres produits collectifs.

En tout cas, merci d’avoir pris le temps de donner votre avis !

Dernière modification par Rodolphe (06/07/2012 09h21)

Hors ligne

 

#203 06/07/2012 09h41 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   33 

Robdream a écrit :

Tout d’abord il est important de noter que j’ai peut-etre le plus gros portefeuille d’actions et d’obligations de ce forum (pas tres loin d’un demi million d’Euros).

Cela commence à faire une jolie somme. Mais, sur ce forum, il y a des gentlemen très fortunés. Tous ne communiquent pas, en particulier sur la taille de leur portefeuille. Cependant, certains ont plusieurs millions d’Euros investis. J’en connais.

Robdream a écrit :

Je le precise pour credibiliser mon argumentaire.

Lorsque j’étais banquier, j’ai rencontré des clients milliardaires. Leur argent leur donnait beaucoup d’assurance et un ton péremptoire mais leur discours était totalement décalé de la réalité financière. roll

Je ne dis pas que votre discours n’est pas crédible, bien au contraire. Mais, la taille du portefeuille n’est pas un critère qui rend crédible, selon mon expérience.

Robdream a écrit :

Sur le LT voire tres LT les convictions fortes qui s’appuient sur une analyse geopolitique, technologique, concurrentielle et macro-economique sont plus importantes que les bilans des entreprises.

Ce que vous dîtes est tout à fait rationnel. Dans le jargon financier, cette approche macro s’appelle TOP-DOWN alors que l’approche des choix de titres s’appelle BOTTOM-UP.

Les approches sont pertinentes. Par exemple, dans le secteur des hedge-funds, vous trouvez des stratégies dites long/short qui achètent et vendent des titres, généralement suivant une analyse des bilans des entreprises, et également des stratégies dites macro qui investissent dans différentes classes d’actif après une analyse globale de la macro-économie.

Selon moi, l’approche top-down ou macro est particulièrement difficile car comme vous le dîtes, par ailleurs :

Robdream a écrit :

Le monde change de plus en plus vite

Cette opposition entre les 2 approches (top-down et bottom-up) ressemble à s’y méprendre à l’opposition entre l’approche directionnelle ou MARKET-TIMING contre l’approche de la sélection de valeurs ou STOCK-PICKING. A priori, il est évident que, si un investisseur est capable d’être investi dans les périodes de hausse du marché et d’être non-investi dans les périodes de baisse du marché, sa performance sera meilleure que l’investisseur qui est toujours investi et se contente de chercher les meilleurs titres à détenir en portefeuille.

Malgré cette évidence, peu d’investisseurs ont fait fortune grâce à leur talent de market-timer. En ce qui me concerne, je n’en connais pas. Il existe des investisseurs qui protègent intelligemment leur capital grâce à une diversification entre les classes d’actif. Ce n’est plus du market-timing mais de l’allocation stratégique ou tactique. Le gain est bien réel surtout par diminution du risque. Voir par exemple le portefeuille de notre hôte Investisseur Heureux.

D’un autre côté, il est possible de faire fortune en développant un talent dans le stock-picking. Même si le sujet n’est pas aussi imperméable à la controverse que certains le pensent, Warren Buffett est un exemple célèbre parmi des douzaines que je pourrais citer.

Bref, ce qui compte est la valeur ajoutée ou encore l’avantage concurrentiel, appelée ALPHA dans le jargon financier. Je ne crois pas qu’il soit possible de faire une hiérarchie des approches de gestion de portefeuille. Aucune ne domine vraiment toutes les autres. Il est beaucoup plus important de trouver l’approche qui convient à sa personnalité.
http://api.ning.com/files/utDAga5yKOCzRUNkv1a8KMLcTfdlhYSDm1LiR1zQEqBexZYoMt8cXcMTv2SXA*TtjV3Yy4FHlycJ-J8b7sQf0qU8qVeDjUFK/smiley_zen.gif

Hors ligne

 

#204 06/07/2012 10h10 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   554 

Candide,

J’ai beaucoup aimé votre intervention extrêmement pertinente sur l’ensemble de ses points.
Si je puis me permettre, je voudrais donner mon point de vue sur le point suivant :

Candide a écrit :

A priori, il est évident que, si un investisseur est capable d’être investi dans les périodes de hausse du marché et d’être non-investi dans les périodes de baisse du marché, sa performance sera meilleure que l’investisseur qui est toujours investi et se contente de chercher les meilleurs titres à détenir en portefeuille.

J’ai bien vu par ailleurs la suite et je suis globalement d’accord avec ce que vous dites.

Mais je ne pense pas que le stock-picker est toujours investi par défaut, même si c’est souvent le cas. Il n’est investi que s’il trouve quelquechose à détenir. Hors il y a des périodes où les gérants de ce type jettent l’éponge ou gardent la majorité de leur portefeuille en cash, justement parce qu’ils ne trouvent rien. Ce sont en général les périodes où les bourses ne cessent de monter. Ainsi, en 1999, un article de Barron’s avait pour titre "What’s wrong Warren?", car Buffett était passé à côté de la forte montée du marché. Un très bon gérant value de Merill Lynch (dont je ne retrouve pas le nom à l’instant même) a dû mettre fin à sa carrière car il ne trouvait rien à acheter.

En 2006, si je peux me considérer comme stock-picker (c’est en tout cas ce que j’essaie d’être), je ne trouvais aucune action sur laquelle j’étais réellement emballé. Ainsi, pourquoi exclure de rémunérer son cash pour le stock-picker, en attendant des temps meilleurs ?

Hors ligne

 

#205 06/07/2012 10h33 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Administrateur
Réputation :   1314 

RobDream,

Je vais vous titiller car votre message m’a interpelé.

Robdream a écrit :

Tout d’abord il est important de noter que j’ai peut-etre le plus gros portefeuille d’actions et d’obligations de ce forum (pas tres loin d’un demi million d’Euros). Je le precise pour credibiliser mon argumentaire.

Ce qui compte c’est aussi le tracking record, on peut gérer 500 k€ de façon perdante…

Robdream a écrit :

Je pense tout d’abord que sur le LT voir tres LT les convictions fortes qui s’appuient sur une analyse geopolitique, technologique, concurrentielle et macro-economique sont plus importantes que les bilans des entreprises.

Soit !

Robdream a écrit :

A titre d’exemple j’ai en portefeuille des valeurs tres critiquees ici et ailleurs telles qu’EDF, GDF-Suez, Vivendi, Veolia et Corio. Contre vents et marees j’ai continue a investir et aujourd’hui hors dividendes je degage une legere plus-value. Je suis egalement persuade qu’elles offrent toutes sur le LT de belles perspectives de valorisation et des dividendes perennes.

Vous reconnaitrez que c’est contradictoire avec votre argumentaire précédent ?

Toutes les entreprises que vous citez d’un point de vue macro ont toutes les misères du monde (liés à l’Etat ou aux collectivités locales qui n’ont plus de sous, liés à la zone EUR qui est en train de crever, ou sur un secteur telecom français en train de crever…).

D’un point de vue micro : c’est contradictoire de citer des entreprises précises si justement vous avez une approche macro…

Robdream a écrit :

Je suis egalement persuade qu’elles offrent toutes sur le LT de belles perspectives de valorisation et des dividendes perennes.

Vous êtes persuadés mais quel est votre argumentaire ?

Je peux vous montrer en quelques ratios qu’au moins la moitiés des entreprises citées sont peu profitables (EDF, GDF, Veolia), très endettées (EDF+Veolia), en mauvaise posture stratégique (Vivendi) et de fait ont des dividendes qui sont loin d’être assurés dans le futur.

En ligne

 

#206 06/07/2012 10h58 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   24 

Content de voir que nous avons un debat enrichissant entre gentlemen ;-)

IH, pourquoi contradictoire? Prenons l’exemble d’EDF:

-L’energie electrique provient en France a plus de 80% du nucleaire. Le marche a note que le pouvoir politique de gauche souhaite diminuer ce pourcentage a 50% dans les decennies qui viennent. Hors ce n’est pas realiste, et mon hypothese est au minimum 65-70% d’ici 20-30 ans. Regardez ce qui se passe au Japon, ils relancent les reacteurs nucleaires. Le pragmastisme prevaudra egalement en Allemagne top ou tard.
-EDF a investi massivement au Royaume Uni ou le nucleaire n’est pas remis en cause. Quid de l’Italie..
-EDF se diversifie dans les energies renouvelables (eolien et solaire: France, Afrique du sud,…)
-L’etat actionnaire majoritaire ne peut se permettre de devaloriser EDF et a besoin de ses dividendes
-L’electricite est un besoin de base et l’optimisation/reduction de la consommation a des limites physiques

En outre quand je parlais d’analyse macro j’ai cite les principaux facteurs (geopolitique,…) et le resultat prend evidemment en compte tous ces facteurs qui vont avoir suivant les cas un poids different… Apres on se forge une conviction personnelle.

Saviez-vous egalement que la valorisation de Vivendi augmente lorsque l’on prend ces differentes "divisions" separemment?

Dernière modification par Robdream (06/07/2012 10h59)

Hors ligne

 

#207 06/07/2012 11h15 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

Robdream,

nous avons manifestement une vision différente de la gestion d’un portefeuille. Pourquoi ne le publiez-vous pas sur le forum, afin d’indiquer quels sont vos choix, motivations et arguments ???

Hors ligne

 

#208 06/07/2012 11h58 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Administrateur
Réputation :   1314 

Robdream a écrit :

IH, pourquoi contradictoire? Prenons l’exemble d’EDF:

-L’energie electrique provient en France a plus de 80% du nucleaire. Le marche a note que le pouvoir politique de gauche souhaite diminuer ce pourcentage a 50% dans les decennies qui viennent. Hors ce n’est pas realiste, et mon hypothese est au minimum 65-70% d’ici 20-30 ans. Regardez ce qui se passe au Japon, ils relancent les reacteurs nucleaires. Le pragmastisme prevaudra egalement en Allemagne top ou tard.
-EDF a investi massivement au Royaume Uni ou le nucleaire n’est pas remis en cause. Quid de l’Italie..
-EDF se diversifie dans les energies renouvelables (eolien et solaire: France, Afrique du sud,…)
-L’etat actionnaire majoritaire ne peut se permettre de devaloriser EDF et a besoin de ses dividendes
-L’electricite est un besoin de base et l’optimisation/reduction de la consommation a des limites physiques

Oui mais ça c’est du "vent". C’est pas des chiffres ! Je regarde les ratios de profitabilité, d’endettement, ce qui rentre dans les caisses pour payer les dividendes et y a rien de folichon.

N’importe quel idiot peut racheter une boite à l’étranger ou investir dans l’énergie renouvelable (comme l’a fait Proglio chez Veolia, et le savoir maintenant à la tête d’EDF fait plus peur qu’autre chose). Ce qu’on veut en tant qu’actionnaire c’est de la profitabilité, c’est une rentabilité supérieure au coût du capital !

Robdream a écrit :

Saviez-vous egalement que la valorisation de Vivendi augmente lorsque l’on prend ces differentes "divisions" separemment?

C’est souvent le cas pour les conglomérats, je ne vois rien d’étonnant ?

Mais pour reprendre votre formulation, savez-vous la contribution de SFR au profit de Vivendi et la vitesse à laquelle l’EBITDA de SFR se dégrade depuis l’arrivée de Free ?

Robdream a écrit :

nous avons manifestement une vision différente de la gestion d’un portefeuille. Pourquoi ne le publiez-vous pas sur le forum, afin d’indiquer quels sont vos choix, motivations et arguments ???

Oui, je déplacerai les messages dans le nouveau topic !

En ligne

 

#209 06/07/2012 12h20 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

InvestisseurHeureux a écrit :

Oui, je déplacerai les messages dans le nouveau topic !

Cher IH, ma proposition était que Robdream publie son suivi de portefeuille, et non que vous déplaciez les messages….

Hors ligne

 

#210 08/07/2012 17h01 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   

Bonjour Rodolphe
Votre portefeuille fait l’admiration de beaucoup d’habitués de ce site dont la mienne.
Mais dites moi, je suis surpris que vous ne possédiez ni AIR LIQUIDE ni INDITEX: pourriez vous nous dire en quoi ces 2 valeurs de base dans beaucoup de portefeuilles vous inspirent elles des réserves?
Merci d’avance

Hors ligne

 

#211 08/07/2012 20h35 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

Pour ce qui concerne Inditex, je voudrais bien avoir cette très belle valeur, mais elle est beaucoup trop chère. De plus j’ai déjà Hennes&Mauritz qui se situe quasiment sur le même secteur.

Pour ce concerne Air liquide, elle ne me paraît pas aussi "extraordinaire" que cela. Je sais que vais avoir une levée de bouclier en disant cela, mais plusieurs entreprise du secteur des materiaux de base me paraissent plus interessantes. Enfin elle vient de perdre son leadership mondial au profit de Linde AG…..

Dernière modification par Rodolphe (08/07/2012 20h37)

Hors ligne

 

#212 08/07/2012 23h24 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   113 

Bonjour Rodolphe, je rebondis à mon tour suite à votre commentaire sur le thread de mon portefeuille.

Vous y parliez de 3M et Siemens (entre autres). Je laisse volontairement de côté BASF, Bayer et DD sur lesquels je me pencherai plus tard (valeurs chères).

J’ai regardé un peu Siemens aujourd’hui, en quoi préféreriez-vous cette valeur ? 3M semble un peu plus chère mais a l’avantage de permettre un diversification en $.

Si vous ne déteniez aucune de ces lignes aujourd’hui, quel serait votre choix (si vous ne pouviez en faire qu’un) ?


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#213 09/07/2012 12h15 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

Si je devais n’acheter qu’une des 2 valeurs, ce serait Siemens, car 3M malgré toutes ses qualités (superieures à Siemens) est beaucoup trop chère….sur une échelle de 0 à 20 en terme d’opportunité d’achat je la situe à 5, alors que Siemens est à 15 !!!

Pour une diversification US, dans le domaine de l’industrie,  il vous reste Northrop Grumman, Eaton Corp ou General Dynamics, mais deux d’entre-elles sont des valeurs liés à l’armement….donc à vous de voir!

Hors ligne

 

#214 09/07/2012 12h35 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   113 

Merci Rodolphe. Le seul inconvénient que je trouve à Siemens, c’est qu’elle n’est pas US ! Il y a pire comme défaut. smile Je l’ajoute à ma short-list, son niveau de cours est alléchant, en effet !


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#215 09/07/2012 16h06 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   554 

Northrop Grummann est à mon sens un excellent conglomérat malgré la déprime de l’industrie militaire.
Vous avez ITT Exelis, dans le même genre et en plus petit, avec un magnifique dividende au cours actuel et une génération de cash flow à long terme très impressionnante (dont le dividende n’est qu’une très petite partie qui plus est).

Hors ligne

 

#216 09/07/2012 18h30 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

sergio8000 a écrit :

Vous avez ITT Exelis,

Le code est bien XLS ??? Si c’est cela, la valeur est trop petite pour moi, et de plus les capitaux propres ont bigremment diminués lors du dernier exercice, alors que les dettes montaient….Une explication ?

Hors ligne

 

#217 09/07/2012 18h38 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   113 

Si vous parlez de l’operating cash flow, cette donnée m’a aussi sauté aux yeux. Concernant la valorisation, une taille de 1.8M$ ne correspond pas à vos critères sélectifs ?


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#218 09/07/2012 19h02 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

Effectivement je me suis mis un critère de taille de capitalisation : à 1.800mds$ on est dans les smalls caps, au sens xlsPortfolio de notre ami IH…..Donc sans moi.

Hors ligne

 

#219 09/07/2012 19h22 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   113 

Sans indiscrétion malsaine, quel est votre seuil de tolérance en terme de capitalisation ?


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#220 09/07/2012 20h34 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

espenlind13 a écrit :

Sans indiscrétion malsaine, quel est votre seuil de tolérance en terme de capitalisation ?

Hors foncières, en gros 3Mds €. Mes 2 plus petites valeurs : H.LUNDBECK et Boskalis Westminster.

Dernière modification par Rodolphe (09/07/2012 20h57)

Hors ligne

 

#221 10/07/2012 11h45 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   554 

Rodolphe a écrit :

sergio8000 a écrit :

Vous avez ITT Exelis,

Le code est bien XLS ??? Si c’est cela, la valeur est trop petite pour moi, et de plus les capitaux propres ont bigremment diminués lors du dernier exercice, alors que les dettes montaient….Une explication ?

C’est le bon ticker et oui j’ai une explication. XLS est un spin-off de ITT. C’est la cash-cow historique du conglomérat avec un ROE historique de 20%. ITT a leveragé son spin-off en lui attribuant une grande partie de la dette totale du conglomérat. Cela se fait assez communément lorsque le spin-off a un ROTC historiquement beaucoup plus élevé que celui de la société mère (cf. Post foods, spin-off de Ralcorps Holdings en exemple récent).
XLS va devoir faire un désendettement sur les prochaines années pour repayer sa dette et revenir a son niveau de capitaux propres d’avant. Mais vu la capacité de génération d’EBITDA et de FCF de la société, ce n’est pas franchement un problème. Je vous conseille de lire le Form 10 du spin-off disponible sur EDGAR (site de la SEC) pour avoir un maximum d’information sur la valeur et retrouver ce que je viens de vous dire.

Il y a également un article écrit sur le site de spiny sur cette valeur (analyse volontairement très vulgarisée, mais l’essentiel y est) : http://www.investisseurdebutant.com/un- … 9affection

Un élément supplémentaire par rapport à cette analyse : Si je me base sur le marché privé sur les acquisitions de sociétés comparables, la valeur serait trois fois supérieure à ce qui est proposé à Wall-Street. XLS ne peut pas être acquise jusqu’à fin 2013 suite au spin-off, mais si la valeur reste déprimée, je vois bien des sociétés du secteur (d’ailleurs, pourquoi pas Northrop Grummann) aller chercher massivement des actions pour l’acquérir. Et le prix d’acquisition pour ce type de société est souvent un prix par ingénieur (qui est l’actif principal de la société, mais il est hors bilan celui là :-))

Hors ligne

 

#222 10/07/2012 14h04 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

Merci Serge pour cette information complémentaire qui permet de mieux comprendre ce qui c’est passé. Malgré tout, étant déjà investi sur NOC, et ayant atteint un plafond d’investissement en valeurs US, je ne vais pas vous suivre sur XLS (à tort peut-être).

Hors ligne

 

#223 10/07/2012 14h11 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   554 

Ce n’est pas nécessairement un tort Rodolphe. C’est une question de processus : vous respectez le votre comme je respecte le mien.
Ce n’est donc pas un défenseur du principe "suivez un bon processus indépendamment du résultat" qui viendra vous contredire :-)

Hors ligne

 

#224 10/07/2012 21h30 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   16 

Rodolphe,
vous qui possédiez BHP Bilitton LTD en février/mars 2012 pourriez vous confirmer que saxo banque applique bien un dividende 100% franked comme indiqué dans leur communication.
soit 51.07 $Aud par action?

Elle a quasiment touché son plus bas à 2ans ce qui me semble être un point d’entrée sympatique.

Dernière modification par Romain (10/07/2012 21h35)

Hors ligne

 

#225 10/07/2012 21h45 → Portefeuille d'actions de Rodolphe

Membre
Réputation :   116 

Romain,

oui je confirme le paiement du dividende BHP sana aucune retenue fiscale. Même chose pour Telstra qui beneficie de la même exoneration totale. Le petit avantage de certains dividendes australiens.
Effectivement en +, BHP n’est pas très chère en ce moment. Je viens moi-même d’en reprendre un peu.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech