Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 11/08/2014 19h20 → Verisign : la croissance potentielle à prix acceptable... (action, verisign)

Membre
Réputation :   146 

Bonjour,

Voici mon analyse de la société Verisign, un beau "monopole" de l’Internet.

Type de société

Versign gère en exclusivité le service d’enregistrement et de résolution des noms de domaine en .com, .net, .tv, .edu, .gov, .jobs, .name et .cc (l’entreprise possède 2 des 13 serveurs de nommage racine d’Internet). Tous ces noms de domaine (autant dire Internet) ne pourraient fonctionner sans Verisign.

L’entreprise a un business model assez simple. Elle reçoit une redevance annuelle de chaque site web en .com, .net, .tv, .edu, .gov, .jobs, .name et .cc et fournit en contrepartie le service d’enregistrement du nom de domaine et de résolution entre nom de domaine et adresse IP.

Verisign dépend fortement des décisions de l’ICANN, qui pourrait théoriquement confier le contrat à une autre entreprise. En pratique, il faudrait des conditions assez extrêmes pour changer de cheval: "The .com Registry Agreement provides that it shall be renewed for successive terms unless it has been determined that Verisign has been in fundamental and material breach of certain provisions of the .com Registry Agreement and has failed to cure such breach."

.com => Renouvellement du contrat signé avec l’ICANN en 2012 jusqu’en 2018
.net => Renouvellement du contrat signé avec l’ICANN en 2011 jusqu’en 2017

L’ICANN fixe le prix de l’enregistrement lors des renouvellements de contrat.
Le prix maximal actuel fixé par l’ICANN pour un nom de domaine en .com est de $ 7,85/an pour ce contrat, ce qui est très accessible pour le site web.
Verisign doit reverser $ 1/an à l’ICANN par nom de domaine.

Verisign propose également par ailleurs des services de sécurité.

Répartition des noms de domaine (avril 2014)

Source: https://www.verisigninc.com/assets/doma … il2014.pdf

112 M de noms de domaine en .com
15 M de noms de domaine en .net
Total: 271 M de noms de domaine en activité

Verisign gère donc environ la moitié des noms de domaine dans le monde.

En avril 2006, il y avait 93 M noms de domaine en activité (Source: http://www.oecd.org/sti/ieconomy/37730629.pdf)
Le nombre de noms de domaine actifs a donc été multiplié par 3 en 8 ans.

Nombre d’utilisateurs d’Internet dans le monde (2012): 34 % de la population mondiale (source: http://www.internetworldstats.com/stats.htm)

Répartition du CA par zone géographique

US: $ 585 M (augmentation de 10 % en 2013 et 12 % en 2012)
EMEA: $ 170 M (augmentation de 26 % en 2013 et 23 % en 2012)
APAC: $ 130 M
Autres: $ 80 M

Bilan / Compte de résultat

VRSN:US
Stock: VERISIGN INC (VRSN:US)
Currency: Millions of US Dollars
Date balance sheet: Dec 31 2013
Volume moyen à 10 jours: 1.5M
Dividende: --
Date du dernier dividende: 05/5/11
Cours de l’action: $54.62

           Bilan: 2660.8    (100.0%)
     K boursière: 6800.0    (255.6%)
     Netnet: 2327.9    (87.5%)

Immobilisations: 857.7    (32.3%)    Capitaux propres: -423.6    (-16.0%)
Actifs liquides: 1803.2    (67.8%)              Dettes: 3084.3    (116.0%)   

                I D M
                I D M
                I D M
                L D M
                L D M
                L D M
                L D M
                L D M
                L D M 

(Les M sont coupés car ils dépassent le total du bilan: ils représentent en réalité 2,5 x le bilan)

CA 2010 :680.6
CA 2011 :772.0
CA 2012 :873.6
CA 2013 :965.1

Revenu opérationnel (et non le revenu net) 2010 :249.1
Revenu opérationnel 2011 :344.9
Revenu opérationnel 2012 :456.6
Revenu opérationnel 2013 :528.2

Analyse

+++ Marges énormes: revenu net 2013 de $ 544,5 M soit 56 % du CA (revenu opérationnel de 35 % à 55 % du CA ces 4 dernières années) pouvant se maintenir dans la durée.
++ Entreprise de croissance à forte marge (le CA et le revenu opérationnel ont augmenté chaque année depuis 2010; le ratio revenu opérationnel / CA est supérieur à 20 % depuis 2010)
++ Vrai MOAT par régulation sur le contrat de la gestion des noms de domaines en .com avec l’ICANN
+ Rachat de 21 M d’actions soit $ 1 B en 2013 (l’entreprise peut encore racheter $ 1 B d’actions)
+ Baisse des dépenses administratives / baisse du coût de l’endettement
+ Augmentation du CA
+ Augmentation probable du nombre de noms de domaine (+ 5 % par an ces dernières années)
+ Type de business: fournir des pelles aux chercheurs d’or
+ P/E "fictif" de 14,4 x (17 x serait déjà plus juste)
+ Acteur vital pour Internet (service d’infrastructure permettant à Internet de fonctionner) mais plus discret pour le grand public que Google
+ Coût du service bas: $ 7,85 / nom de domaine / an maximum
+ BKH possède plus de 10 % du capital
- L’introduction de nouveaux TLD autres que .com et .net pourraient influencer négativement sur le nombre d’enregistrement de ces derniers (je pense que ce point est plus théorique que pratique: les sites veulent en priorité un nom de domaine en .com)
- Courbe historique des prix: clairement pas ma préférence
-- Effet dilutif d’émission d’actions futures: 16,4 M d’actions pourraient être émises pour les employés; 36,4 M d’actions convertibles en 2037; ces chiffres doivent être comparés aux 125 M d’actions actuelles.
-- Le revenu a fortement évolué ces dernières années: on ne peut donc pas conclure que le P/E est réel, c’est à dire qu’il puisse se maintenir à ce niveau dans la durée, puisqu’il n’a pas été stable par le passé
-- Structure du bilan: Dette - Actif courant (bien tangible) = 2,4 x les revenus 2013
-- Pas de coussin de sécurité: l’actif courant ne permet pas de rembourser la dette
--- Fortement dépendant du contexte règlementaire et des décisions de l’ICANN: si l’ICANN décidait de confier la gestion des noms de domaine en .com à une autre entreprise, en raison de problèmes techniques majeurs chez Verisign, Verisign ne vaudrait plus rien (à ce stade, cette hypothèse semble plutôt théorique)

Conclusion: avis positif (le renouvellement du contrat sur les noms de domaine en .com avec l’ICANN semble assez automatique; de ce fait, Verisign est un MOAT à fortes marges, avec perspectives de croissance potentielle; la société se rembourse en 14 ans si elle parvient à maintenir ce niveau de revenu, ce qui reste à prouver; le risque principal me semble être une évolution défavorable du cadre règlementaire: renouvellement du contrat, système alternatif évitant l’exclusivité, etc…)

Je suis actionnaire de Verisign: http://www.devenir-rentier.fr/viewtopic … 591#p75591

Dans la thématique fortes marges et croissance potentielle, voici une liste d’idées éventuelles à creuser: http://www.devenir-rentier.fr/viewtopic … 38#p107438

Cordialement,

Vauban

Dernière modification par vauban (05/09/2014 04h31)

Mots-clés : action, verisign


"Price is what you pay. Value is what you get.", Warren Buffett

Hors ligne

 

#2 12/08/2014 11h25 → Verisign : la croissance potentielle à prix acceptable... (action, verisign)

Administrateur
Réputation :   1307 

Merci pour le partage. Morningstar est en ligne avec votre analyse.

MorningStar a écrit :

Economic Moat 01/03/2014

We have a narrow moat rating for VeriSign. The firm is the exclusive registry of domain names over .com, .net, .gov, .edu, .tv, .cc, .name, and country code top-level domains. VeriSign can only raise prices per specific guidelines and approvals with ICANN or the U.S. Department of Commerce and must pay registry fees per a schedule determined by the number of domain name registrations. We believe VeriSign’s narrow moat is due to a combination of intangible assets and switching costs. The sanctioned monopoly from ICAAN and the automatic renewal of the contract (barring material breaches) assures that VeriSign will control the .com registry in the foreseeable future. Switching costs arise from customers’ unwillingness or inability to switch the domain names to different providers. For example, facebook.com or google.com have the option to use a .biz, .pro or other domain names, but the impact to businesses and brands would likely be meaningful, at least in the short term.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech