Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 27/09/2014 05h02 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Griesa autorise le paiement par Citbank Argentina des intérêts dus le 30 septembre

Griesa enables Citi to process one-off payment on US dollar-denominated bonds - BuenosAiresHerald.com

Hors ligne

 

#52 27/09/2014 06h35 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Griesa a donne un "stay" seulement pour les obligs de droit argentin. Le paiement overdue depuis le 30 juin (31 juillet avec la periode de grace) sur les obligs restructurees de droit intl est toujours bloque. Cela dit, c’est un petit pas en avant.

Hors ligne

 

#53 30/09/2014 08h21 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

La décision de vendredi dernier permet à Citibank le paiement d’obligations en USD mais de droit argentin pour la relativement modeste somme de $5M. 

Nación Fideicomiso c’est le nom du nouvel intermédiaire de paiement issu de récente la Ley de Pago (loi de paiement) et qui se substituerait à la Bank of New York Mellon. Les créanciers restructurés peuvent donc s’ils le peuvent venir requérir leur paiement à Buenos Aires ou à Paris, dans des conditions que j’ignore encore.

L’Argentine devrait mettre à disposition de cet organisme $170M pour les détenteurs de Bonos Par issus des restructurations de 2005 et 2010. De cette somme, $16M sont des obligations de droit argentin, mais le solde de $154M dépend de la juridiction de New York et sont donc objets des jugements de Griesa. Si des créanciers viennent encaisser en Argentine, ils contreviendront à la justice US et, peut-être plus ennuyeux, leurs futurs litiges seraient soumis aux tribunaux argentins.

Plus de nouvelles certainement aujourd’hui et demain. La telenovela continue !

Dernière modification par sat (30/09/2014 08h22)

Hors ligne

 

#54 02/10/2014 15h07 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Nouvelles de la telenova…

Au Bresil on parle de racheter la dette des cultures a la fin de la clause Rufo…???

Brazilian firms could snap up defaulted debt - BuenosAiresHerald.com

Hors ligne

 

#55 02/10/2014 21h46 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Nouvelle pour l’instant pas reprise par la presse d’opposition Sissi, elle s’intéresse surtout à la démission du président de la banque centrale argentine. J’espérais un peu d’action fin septembre mais mes espoirs sont déçus et je ne comprends pas pourquoi les hold-ins restent si tranquilles et sages. J’espère tout de même des rebondissements avant la fin de l’année. Le dollar officieux (dolar blue) est à plus de 15 ARS, l’officiel à 8,5 ARS.

En réponse à Soledad et anticucho (une discussion sur le Pérou dans le sujet obligations HY émergents) je suis obligé de répéter ma conviction qu’il y a un risque politique au Pérou, comme pour d’autres raison dans tant d’autres pays d’Amérique latine. Il me faut rappeler qu’il y a eu au Pérou entre 1980 et 2000 une guerre civile qui a provoqué 70.000 morts, que l’un de ses protagonistes les plus actifs, le Sentier Lumineux est encore - certes marginalement - en activité.

Par ailleurs, les liens que vous donnez anticucho pour appuyer vos chiffres ou ne marchent pas ou bien, comme la conférence à laquelle vous renvoyez (je n’ai pas écouté les 57 minutes) donne en exemple l’Indonésie et la Colombie comme émergents prometteurs. Enfin, si vous avez une source pour soutenir que les spreads sur CDS pour le Pérou sont excellents par rapport à ceux des autres pays AmLat, je serai heureux de la connaître.

A nouveau, je n’ai rien contre le Pérou, je pense seulement que pour tout investissement il est important de connaître le downside et de bien documenter l’upside grâce à des sources solides et facilement accessibles.

Hors ligne

 

#56 02/10/2014 22h06 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Bonsoir Sat

Oui la démission du président de la banque centrale - pas expliquee - a fait choc en Argentine et +
Les montants dus ont été deposes en Argentine…on se demande comment les détenteurs vont toucher…
De ce que je lis a gauche et a droite…les hold-ins croient qu’en janvier …le problème hold-outs se réglera…le fait que l’argentine a débourse rassure peut-être
Plus questionnable…la nouvelle loi de pesofication qui doit entrer en vigueur en 2016.
Bien sur …Bloomberg se hate de semer le doute et la peur…mais …
Histoire a suivre…

Griesa a accorde un stay a JP Morgan aussi pour des intérêts payables le 30 septembre (Argentinien law)
Griesa authorizes JP Morgan to process one-off payment - BuenosAiresHerald.com

Dernière modification par sissi (02/10/2014 22h15)

Hors ligne

 

#57 02/10/2014 22h43 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

Pour avoir une série de données socio-économiques pertinentes, vous pouvez aller sur ces liens :

- dernières présentations de CrediCorp (première institution financière au Pérou) :
Other Presentations

- Article de Natixis sur le nuevo sol : http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=64009

- Données du WEF sur le Pérou : http://reports.weforum.org/global-compe … conomy=PER

- Opinion de Ducroire sur le risque politique au Pérou : http://www.ducroire.lu/fr/node/10?country=178

- Revue Doing Business : http://francais.doingbusiness.org/data/ … ry/PER.pdf

J’espère que cette documentation vous convaincra d’investir dans ce pays. Il est important de noter que la loi péruvienne stipule que l’investisseur étranger a les même droits que l’investisseur local. La France ferait bien de s’inspirer de ce précepte tout comme de celui du décret loi 600 chilien (stabilité fiscale jusqu’à 10 ans possible).

Hors ligne

 

#58 03/10/2014 13h52 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Pour voir les nouvelles émissions d’Amérique Latine:
Bonds | Fixed Income | Latest News and Market Intelligence | LatinFinance
Bonds | Fixed Income | Latest News and Market Intelligence | LatinFinance

Dernière modification par sissi (03/10/2014 13h57)

Hors ligne

 

#59 04/10/2014 06h16 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

sat a écrit :

En réponse à Soledad et anticucho (une discussion sur le Pérou dans le sujet obligations HY émergents) je suis obligé de répéter ma conviction qu’il y a un risque politique au Pérou, comme pour d’autres raison dans tant d’autres pays d’Amérique latine. Il me faut rappeler qu’il y a eu au Pérou entre 1980 et 2000 une guerre civile qui a provoqué 70.000 morts, que l’un de ses protagonistes les plus actifs, le Sentier Lumineux est encore - certes marginalement - en activité.

A nouveau, je n’ai rien contre le Pérou, je pense seulement que pour tout investissement il est important de connaître le downside et de bien documenter l’upside grâce à des sources solides et facilement accessibles.

J’avoue d’entree etre positif sur le Perou, l’un des pays Latam ou j’ai envie d’investir. Cela dit, j’adhere a 100% avec la remarque de Sat. Il ne faut pas negliger par exemple que la culture de la coca et business de la cocaine restent importants. L’economie souterraine / informelle est preponderante, genant la collecte des impots etc. Par ailleurs, les inegalites de richesses regionales et sociales restent fortes. Les infrastructures ne sont pas encore au niveau, malgre de reels progres ces 10-15 dernieres annees. L’acces au credit pour les entreprises reste difficile, etc. Impossible de nier qu’il y a un risque pays associe au Perou. Personnellement, je suis pret a le prendre, surtout pour des investissements obligs vu les inefficiences du marche bancaire / de capitaux.

Dernière modification par SerialTrader (07/10/2014 07h05)

Hors ligne

 

#60 04/10/2014 17h09 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

L’économie souterraine / informelle représente entre 40% et 50% du PIB. Elle contribue à la surchauffe de quelques secteurs (immobilier entre autres) mais a une incidence relativement faible sur la croissance. C’est l’explosion des IDE et des exportations couplée à l’émergence d’une classe moyenne (un quart de la population) qui dope sainement la croissance.
Les infrastructures sont encore insuffisantes dans le pays mais il y a plusieurs projets en cours pour désenclaver le pays comme la transocéanique.
Pour la collecte d’impôts, la SUNAT est extrêmement efficace et encore plus zélée que notre fisc. Pas d’inquiétude de ce côté. La collecte est souvent supérieure à la dépense publique.

Le risque d’embrasement social est relativement limité et les institutions fonctionnent à peu près correctement. En revanche, la classe politique est très clientéliste et les présidents donnent une image peu flatteuse du pays.

Nous sommes d’accord, il existe un risque pays mais dans la catégorie "investment grade".

Hors ligne

 

#61 06/10/2014 16h30 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Quand l’IMF se prononce pour éviter un autre désastre de manipulation par les hold-outs comme Singer
IMF Endorses Bond Contract Changes to Avoid Argentina Repeat - Bloomberg Business

Hors ligne

 

#62 07/10/2014 09h04 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

sissi a écrit :

… pour éviter un autre désastre de manipulation par les hold-outs comme Singer …

Vous n’y allez pas avec le dos de la cuiller Sissi ! Je dois rappeler que c’est bien l’Argentine qui a emprunté cet argent sur les marchés internationaux, promis d’en rembourser la totalité quand elle a emprunté, mais connait son sixième défaut depuis 1945, presque un chaque décennie, et n’arrête pas d’insulter le juge (Griesa) auquel elle prétendait se soumettre il y a peu.

Selon le journal la Nacion, Griesa a rendu une nouvelle ordonnance selon laquelle l’Argentine doit répondre à trois demandes pour qu’il lève le "contempt" (offense à la cour?) qu’il a prononcé le 29 septembre :
a) Retirer à Nación Fideicomisos le récent agrément comme agent de paiement des bonistas hold-ins. 
b) Renouer le contact avec Bank of New York Mellon.
c) Payer les hold-outs.

Il pourrait sinon prononcer d’autres sanctions contre l’Argentine.

Hors ligne

 

#63 07/10/2014 09h32 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Mais je suis totalement d’accord avec vous Sat que la faute premiere revient a celui qui a emprunte - et pas rembourse …dans ce cas l’Argentine !

Par contre il est inacceptable que les hold-ins (93% tout de meme) soient victimises une Neme fois par ceux des 7 % de hold-outs qui ont acheté la dette a gros rabais!

Et Griesa…avec son interprétation bizarre de la clause pari-passu …desolee mais …a l’école le prof aurait écrit "aurait pu faire mieux"

Dernière modification par sissi (07/10/2014 09h34)

Hors ligne

 

#64 09/10/2014 19h19 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

sat a écrit :

En réponse à Soledad et anticucho (une discussion sur le Pérou dans le sujet obligations HY émergents) je suis obligé de répéter ma conviction qu’il y a un risque politique au Pérou, comme pour d’autres raison dans tant d’autres pays d’Amérique latine. Il me faut rappeler qu’il y a eu au Pérou entre 1980 et 2000 une guerre civile qui a provoqué 70.000 morts, que l’un de ses protagonistes les plus actifs, le Sentier Lumineux est encore - certes marginalement - en activité.

Par ailleurs, les liens que vous donnez anticucho pour appuyer vos chiffres ou ne marchent pas ou bien, comme la conférence à laquelle vous renvoyez (je n’ai pas écouté les 57 minutes) donne en exemple l’Indonésie et la Colombie comme émergents prometteurs. Enfin, si vous avez une source pour soutenir que les spreads sur CDS pour le Pérou sont excellents par rapport à ceux des autres pays AmLat, je serai heureux de la connaître.

A nouveau, je n’ai rien contre le Pérou, je pense seulement que pour tout investissement il est important de connaître le downside et de bien documenter l’upside grâce à des sources solides et facilement accessibles.

En réponse a vos inquiétudes, je vous présente des données sur les Credit Default Swaps et autres pour des pays émergents a Aout 2014:

https://thecondoreconomie.files.wordpress.com/2014/10/infographie_emerging_markets_aout_2014_001.pnghttp://www.

lien sur : https://thecondoreconomie.files.wordpre … 14_001.png

Dernière modification par Soledad (09/10/2014 19h22)


TheCondorEconomy.com  The Real emerging Market

Hors ligne

 

#65 09/10/2014 21h30 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Merci Soledad pour ces précisions. Je donne le lien de Deutsche Bank Research que vous référencez pour les spreads de CDS :

https://www.dbresearch.com/servlet/rewe … ET_EN-PROD

C’est assez bien fait, on peut sélectionner les principaux pays LatAm et créer un petit tableau comme ici :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/5522_cds_latam.png

Je n’ai pas sélectionné l’Argentine ou le Vénézuela car les spreads ne rentreraient pas dans le tableau. Noter tout de même le Brésil est le moins bon élève de la classe.

Hors ligne

 

#66 09/10/2014 21h46 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   

Merci A toi Sat, pour etre exigent et pousser la discution á un autre niveau

Bon sinon, ca fait longtemps que j’ai remarqué que la rénommé du Brésil sur les plateaux de trading et les dossier pays émergents est basé sur ses plumes et pailletes plutöt que par ses performances économiques.

Sur le sujet  :

http://thecondoreconomy.com/2014/01/18/ … emergente/


TheCondorEconomy.com  The Real emerging Market

Hors ligne

 

#67 10/10/2014 05h42 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

Pour completer, de la part d’un Bull intellectuellement honnete: la croissance ralentit fortement.
1.7% YoY au Q2

Peru GDP - News, Data, Forecasts and Charts

Ne me tracasse pas outre mesure, "just a blip". Croissance attendue en 2015: +6%

Dernière modification par SerialTrader (20/10/2014 13h50)

Hors ligne

 

#68 20/10/2014 12h45 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

Un article du Buenos Aires Herald signale comment des pays LatAm cherchent à se financer dans d’autres devises que l’USD. Il n’est pas fait mention de l’EUR.

http://www.buenosairesherald.com/articl … atam-bonds

Les trois alternatives évoquées sont le JPY, l’AUD et les Sukuk. Pour ceux qui comme moi ne connaissaient pas ces derniers, une explication par Wikipédia ici. Il s’agit en fait d’obligations avec le sceau islamique, et permettent un financement sur le marché Moyen-Oriental.

Hors ligne

 

#69 25/10/2014 20h55 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

J’ai déjà signalé sur le sujet consacré à la société McGraw Hill les intéressants rapports "S&P Capital IQ" auxquels on peut accéder gratuitement sous réserve d’une inscription.

Dans leur dernière livraison ils proposent un rapport sur l’Amérique Latine arrêté en octobre 2014. Ils s’agit des principaux pays dont on peut découvrir ici la notation :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/5522_latam_2014_1s.png

et là le nombre de deals d’envergure qui ont été conclus récemment.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/5522_latam_deals_2014_1s.png

Je ne pense pas que le lien direct fonctionnerait sans être inscrit, mais voici la page d’accueil.

http://www.spcapitaliq.com/

Hors ligne

 

#70 27/10/2014 21h36 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

On peut regretter que la Bolivie ne figure pas d’ailleurs dans les tableaux ci-dessus. Certes c’est un pays dirigé par un président (Evo Morales) qui pense qu’il est mieux de rester président à vie. Mais la Bolivie connaît une bonne stabilité économique doublée de perspectives de croissance intéressantes.

C’est sans doute, et on peut dire la même chose du Paraguay, parce que c’est l’un des trois pays les plus pauvres d’Amérique Latine (hors Caraïbes).

La victoire de Dilma Rousseff au Brésil est maintenant connue, je renvoie à cet article de Bloomberg déjà signalé dans un autre sujet par Robdream : http://www.bloomberg.com/news/2014-10-2 … gains.html. Ses effets ne seront pas forcément positifs dans les prochaines semaines, puisque par exemple Goldman Sees Brazil Real’s Fair Value at 3.5 per Dollar.

L’Uruguay avait aussi une élection présidentielle ce dimanche. Le résultat est un ballotage favorable à la liste du candidat sortant, j’ai nommé l’original Pepe Mujico qui voyageait en seconde dans les avions et refusait d’habiter le palais présidentiel, trop luxueux à son goût. Deuxième tour en novembre.

Enfin Sissi proposait sur un autre sujet l’excellente liste d’obligations LatAm établie par SaxoBank. Je redonne ici le lien : http://dk.saxobank.com/documents/obliga … s_2014.pdf

Dernière modification par sat (27/10/2014 21h46)

Hors ligne

 

#71 28/10/2014 13h47 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   100 

BRL: 29% de deprec sur 3 ans, je n’y crois pas du tout.
1) Le pays a tjs besoin de capitaux etrangers (FDI) pour equilibrer sa balance des paiements. Une telle deprec du Real n’est pas compatible avec cet objectif.
2) Cela aurait un fort impact sur l’inflation, que la banque centrale et le gouvernement veulent combattre et reduire. Si cela se produisait, la banque centrale augmenterait fortement ses taux, ce qui aurait comme effet de defendre la parite de change. La encore, une telle deprec du Real n’est pas compatible avec l’objectif d’inflation (target officielle = 4.5% +/- 2%).
En revanche, je peux concevoir un downside a 2.75-2.80.

Avec un chomage sous 5%, une banque centrale credible, un budget raisonnablement gere [meme si nous n’avons plus d’excedents primaires depuis 2013] et des programmes sociaux bcp plus efficaces et mieux calibres qu’en Europe ou reigne l’assistanat, le pays garde de nombreux avantages. Meme si la croissance est en panne, et que le contenu technologique ds l’economie bresilienne est faiblard. Le Bresil n’est pas l’Argentine.

Goldman n’est pas tjs le meilleur forecaster sur les devises EM. Ils predisaient tantot un INR a 52. On l’attend tjs, malgre la Modi-mania.
S.T.

Dernière modification par SerialTrader (29/10/2014 13h05)

Hors ligne

 

#72 28/10/2014 18h29 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

En reprenant leur titre je pensais à vous ST qui êtes assez bullish sur le Brésil. A vrai dire je ne crois pas plus que vous aux prédictions à 3 ans sur les devises, qu’elles viennent de GS ou d’un autre. J’avais contesté sur ce forum la prédiction par GS d’un EUR à parité avec le USD dans 3 ans … 

En attendant l’élection de Rousseff fait naître plus d’incertitudes sur l’avenir à court et moyen terme du pays, et je ne me prononcerai pas sur la parité du Real. Comme vous le savez certainement la devise brésilienne a une longue et douloureuse histoire, qu’on peut lire à travers son code devise sur les 50 dernières années : aujourd’hui le BRL mais auparavant le BRR (Brazilian Cruzeiro Real 1993), le BRE (B. Cruzeiro 1990), le BRN (B. Cruzado Novo 1989), le BRC (B. Cruzado 1986), le BRB (B. Cruzeiro Novo 1967) et enfin le BRZ (B. Cruzeiro 1942) !

Pour reprendre votre comparaison avec l’Argentine, je dirai même que le Brésil est l’inverse de l’Argentine. Le premier est un pays émergent au vrai sens du terme, alors que l’Argentine - avec son équipe dirigeante actuelle en tout cas - est un pays en voie de sous-développement, et encore c’est une amabilité de dire cela. Les éléctions présidentielles qui auront lieu en Argentine dans un an changeront peut-être le cours des choses, mais il ne faut pas se faire trop d’illusions, la situation s’y dégrade au moins depuis les années 1940.

Hors ligne

 

#73 28/10/2014 21h33 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   54 

Hola,

Quelqu’un  suit la saga Oi/Portugal Telecom?
Je regarde de près l’action Portugal Telecom (j’aime les dégringolades) et tente de comprendre si l’entité fusionnée va pouvoir faire face à ses échéances de dettes.
Car la dette de Oi est considérable.

Hors ligne

 

#74 28/10/2014 22h20 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   243 

Redwwod capital démarre un fonds specialise en dette de l’Argentine: est ce un plus …ou pas ???

Redwood Said to Follow Gramercy in Setting Up Argentina Fund - Bloomberg Business

Dernière modification par sissi (28/10/2014 22h21)

Hors ligne

 

#75 29/10/2014 01h31 → Amérique latine : obligations et autres placements en Amérique latine... (argentine, brésil, chili, colombie, mexique, pérou, uruguay, vénézuela)

Membre
Réputation :   161 

@Kiwi non désolé mais Robdream l’avait évoqué sur le thème oblig petites coupures et j’avais ensuite donné un lien, le voici pour ce qu’il peut servir :
http://www.bloomberg.com/news/2014-10-0 … erger.html

@Sissi si j’en crois votre article ce n’est d’ailleurs pas le seul fonds qui s’intéresse au pays : "Redwood joins Gramercy Funds Management LLC, Owl Creek Asset Management LP and Bienville Capital Management LLC in recently starting funds that specialize in South America’s second-biggest economy" Cela me semble assez aventureux mais peut-être disposent-ils d’informations qui leur donnent une autre perspective ? Si je me rappelle bien vous aviez des obligs "Provincias", vous les avez gardées ? Si oui j’imagine que vous attendez avec une relative impatience le mois de janvier prochain et la possible résolution du défaut technique argentin.

Sur ce sujet, je lisais que plusieurs "me toos" (moi aussi j’en veux) sont apparus après les succès judiciaires de NML et autres fonds "vautours". A la lecture des journaux argentins cela ne semble pas beaucoup préoccuper le pays.

Par ailleurs, m’étant abonné à la liste de diffusion factcheckargentina.com (le site web de lobbying des holdouts) je veux signaler une chose assez amusante qu’ils ont entrepris : Ils constituent un jeu de cartes avec sur chacune l’un des supposés corrompus du système péronisto-kirchnériste. On peut par exemple trouver cette carte qui explique comment se lave l’argent sale depuis l’Argentine. C’est en tout cas ainsi qu’aurait fait Lazaro Baez, un ami intime de feu Nestor Kirchner et de son épouse maintenant présidente du pays.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/5522_money_trails.png

A nouveau, je ne souscris pas aux méthodes des fonds holdouts mais un peu d’humour ne gâche rien. Dans cette première livraison il y a déjà 6 cartes. Il semble qu’ils veuillent faire pression sur la Présidente en menaçant de révéler où elle cache l’argent qu’elle aurait détourné.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech