Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 23/06/2014 17h33 → SmartAngels : votre avis sur la plateforme de financement SmartAngels ? (business angels, crowdfunding, smartangels)

Membre
Réputation :   401 

SmartAngels est une plateforme qui semble connaitre un grand succès en ce moment:
- elle aurait permis de financer en fonds propres une dizaine de start-ups depuis un an, en leur levant entre 200 et 700 K€ à chaque fois
- pour financer sa propre croissance, elle vient de lever pour elle-même plus de 1 M€ auprès d’une vingtaine de personnes représentant le gotha des business angels français, comme les fondateurs de Meetic et de Free (X. Niel).

SmartAngels fait du crowdfunding un peu élitiste:
- les personnes physiques plus particulièrement ciblées sont celles qui veulent obtenir la réduction IR et surtout ISF
- le ticket minimum est de 4000-5000€ et non de 500€ comme sur d’autres plateformes

Je me suis inscrit et j’ai regardé plusieurs dossiers d’investissement proposés en avril-mai 2014. Mon profil: investisseur averti, assujetti ISF, acceptant le risque (60% de mon patrimoine est investi en actions, y compris foncières cotées). Logiquement, j’aurais donc dû souscrire, mais je ne l’ai pas fait.

Principales raisons:
- les investisseurs rentrent sur des valos pas bien justifiées et probablement nettement surévaluées. Cela semble se faire ainsi: les actionnaires fondateurs ont par ex. besoin de 300 K€ mais ne veulent en échange lâcher que 10% du capital, donc on sort artificiellement du chapeau une valo pre-money de 2,7 M€ pour atteindre ce résultat (300 = 10%*(2700+300)).

- le pacte d’actionnaire ne donne que peu de droits aux investisseurs qui rentrent, d’autant plus gênant qu’ils n’ont aucune porte de sortie proposée (pas d’engagement par ex. de mettre la société en bourse dans 5 ans si sa situation le permet ou de verser des dividendes un jour si le free cash flow le permet) et qu’ils pourront allègrement subir ensuite des augmentations de capital ultérieures très dilutives sans rien pouvoir faire.

Bref, on rentre à un prix surévalué et on reste piégé sans porte de sortie (sauf en revendant un jour à prix bradé aux fondateurs et à leurs proches) et sans aucun pouvoir ou presque.

D’autres partagent cet avis négatif ou au contraire ont été satisfaits de SmartAngels?

Mots-clés : business angels, crowdfunding, smartangels

Hors ligne

 

#2 23/06/2014 17h42 → SmartAngels : votre avis sur la plateforme de financement SmartAngels ? (business angels, crowdfunding, smartangels)

Membre
Réputation :   61 

Je pense que seul un investisseur spécialiste des start up doit y investir car sinon il est impossible de prédire lesquelles vont prosperer et revoir la valorisation auquel on y a souscrit

Hors ligne

 

#3 23/06/2014 17h47 → SmartAngels : votre avis sur la plateforme de financement SmartAngels ? (business angels, crowdfunding, smartangels)

Membre
Réputation :   401 

Mais même ainsi, je ne pense cela viable que si cet investisseur spécialiste met un gros paquet sur le table (pas 5 ou 10.000 €, mais au moins 100 K€) et en profite pour court-circuiter SmartAngels et négocier en direct avec les actionnaires existants une valo plus adéquate et un pacte d’actionnaire digne de ce nom.

Hors ligne

 

#4 23/06/2014 19h40 → SmartAngels : votre avis sur la plateforme de financement SmartAngels ? (business angels, crowdfunding, smartangels)

Modérateur
Réputation :   1083 

Je partage largement votre avis (celui de parisien) (un "investisseur spécialiste des start up" fera sans doute mieux d’investir autrement dans des start-ups, s’il veut valoriser son expertise).

Quelle capacité de négociation peut-on avoir en misant 4-5 k€ ? Combien de temps va-t-on consacrer à un dossier en y misant une telle somme (alors qu’il faut y passer pas mal/bien plus de temps pour analyser le dossier, et encore plus pour négocier quelque chose).
Dans un tel schéma, il faut "faire confiance" (de préférence après avoir vérifié si on peut, sur un échantillon de dossiers) à la plateforme pour sélectionner les dossiers et correctement les évaluer, et payer ce service à la plateforme (sous une forme ou une autre). Vouloir choisir soi-même tel ou tel dossier est vraisemblablement une illusion. C’est encore plus le cas en misant 500€.

Je préfèrerais investir :
  - soit dans un panier de titres de PME sélectionné par un Arkéon par exemple. Au moins le rôle de l’intermédiaire est clair, comme sa rémunération, et sa compétence assez avérée (y compris à introduire des sociétés sur la cote, à organiser une sortie).
  - soit dans les offres de quelques autres intermédiaires (par ex ici, généralement réservées aux investisseurs avertis pouvant mettre un ticket de 50 k€ au moins.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#5 23/06/2014 20h17 → SmartAngels : votre avis sur la plateforme de financement SmartAngels ? (business angels, crowdfunding, smartangels)

Membre
Réputation :   401 

GbL,
Votre analyse rejoint la mienne, et la conclusion est triste: les plate-formes de crowdfunding, même "haut de gamme" comme SmartAngels, ne sont pas une bonne solution pour financer des start-ups (sauf auprès de passionnés qui font en fait un don et non un investissement).

Car elles sont à éviter pour un investisseur sérieux, sauf à accepter d’entrer au capital d’une société non cotée à un prix surévalué et sans protection adéquate (un bon pacte d’actionnaire).

En effet, le client d’une plateforme n’est pas l’investisseur, mais la start-up non cotée qu’il faut bien convaincre de réaliser sa levée de fonds chez elle et non sur une plateforme concurrente et qui va plus tard rémunérer la plateforme par des commissions. La plateforme a donc intérêt (sauf exagération très très manifeste) à fermer les yeux devant la valo exagérée ou le pacte d’actionnaire quasi-inexistant.

Et tout ce beau monde misera sur la naïveté de l’investisseur qui n’a ni le temps ni les moyens ni la possibilité de vérifier la valo retenue et ni la motivation pour le faire, car il prend un ticket de juste quelques centaines ou milliers d’euros. Et qui ne se rendra compte du prix sur-évalué que bien des trimestres ou des années plus tard, quand il voudra revendre ses actions. Et là, la start-up et la plateforme sont d’autant plus relax sur ce point que l’investisseur ayant souvent bénéficié de la réduction IR ou ISF ne peut chercher à revendre que 5 à 6 années plus tard, pour ne pas perdre l’avantage fiscal.

Dernière modification par parisien (23/06/2014 20h18)

Hors ligne

 

#6 30/07/2014 12h19 → SmartAngels : votre avis sur la plateforme de financement SmartAngels ? (business angels, crowdfunding, smartangels)

Membre
Réputation :   

Bonjour Parisien et GoodbyLenine,

Membre de l’équipe SmartAngels, je me permets de répondre à certains des points soulevés dans vos précédents échanges. L’idée n’est absolument pas de remettre en cause l’expérience que vous avez pu connaître sur notre plateforme mais d’apporter quelques éléments de précision qui pourront enrichir votre réflexion et celle d’éventuels lecteurs.

•    « SmartAngels fait du crowdfunding un peu élitiste »

S’il est vrai que nos investisseurs sont invités à indiquer s’ils souhaitent défiscaliser leur investissement, la majorité de nos membres investisseurs n’investit pas dans cette optique de défiscalisation. Les investisseurs demandant à défiscaliser leur ISF représentent une faible majorité de nos membres tandis que la défiscalisation IR, si elle est loin d’être systématique, est ouverte à n’importe quel ménage sans distinction de patrimoine et n’a donc rien d’"élitiste".

•    Le ticket minimum

Le ticket minimum est aujourd’hui fixé à 1 000 euros sur notre plateforme. Il est toutefois défini avec les entrepreneurs, qui peuvent décider de l’augmenter légèrement mais jamais au-dessus de 4 000 euros. C’est effectivement plus que le ticket minimum fixé par d’autres plateformes mais c’est un positionnement que nous assumons entièrement, celui-ci permettant d’assurer aux entrepreneurs l’entrée à leur capital d’un nombre raisonnable d’actionnaires, avec lesquels ils pourront entretenir une relation suivie. Voici à titre indicatif les tickets minimum des dernières opérations réalisées / en cours de financement : Flowerbox 2 400 €, Canibal 3 000 €, Green & Blue Veda 2 000 €, Green On 3 000 €, Travellution 2 000 €, Naïo Technologies 1 000 €, Crème & Ciseaux 2 800 € ou encore Gustave & Rosalie 2 600 €.

•    La valorisation et l’ouverture du capital

Les valorisations que nous présentons à nos investisseurs sont, dans la majorité des cas, celles qui ont été négociées entre les entrepreneurs et leurs investisseurs / actionnaires actuels (business angels, investisseurs industriels, investisseurs institutionnels, etc.) ayant investi des tickets plus importants, avec une analyse et une validation de la part de nos équipes. Si l’exercice de valorisation des start-up reste bien entendu délicat, les valorisations que nous présentons aux membres de notre plateforme sont issues d’évaluation et de négociations préalables entre toutes les parties prenantes de l’opération. Nous refusons ainsi régulièrement de beaux dossiers dont les valorisations nous semblent largement surévaluées. À titre d’information, les start-up et PME de croissance mentionnées plus haut ont ouvert entre 20% et 40% de leur capital.

•    Le pacte d’actionnaire et les droits des investisseurs

Pour les raisons que vous indiquez, auxquelles s’ajoute le nombre élargi d’actionnaires potentiels, il n’est en effet pas possible que chaque investisseur négocie individuellement les clauses du pacte d’actionnaires des sociétés que nous présentons. En revanche, les droits qui vous sont conférés sont les mêmes que ceux des autres investisseurs de la société, sauf cas particuliers. Nous réalisons par ailleurs des due diligences approfondies et collaborons avec les conseils juridiques des sociétés afin de nous assurer que les droits des actionnaires investissant via le crowdfunding seront bien respectés (droit d’information et clauses de sorties notamment). Néanmoins, vous avez raison lorsque vous indiquez que l’horizon de liquidité n’est pas systématiquement prévu à court-terme. C’est la « règle du jeu » qui est clairement établie et acceptée par les investisseurs sur cette classe d’actifs et vous conviendrez qu’il est difficile pour une jeune entreprise si ce n’est d’envisager (car les perspectives de sortie sérieuses sont généralement présentées dans les dossiers), du moins de garantir une entrée en bourse ou le rachat par un grand groupe à horizon 5-10 ans.

•    Le profil des investisseurs en crowdfunding

C’est pour cette raison que l’investissement via une plateforme de crowdfunding s’adresse en effet à des investisseurs qui pourront porter un jugement sur les entreprises que nous présélectionnons. Nous réalisons bien sûr un rigoureux travail d’analyse, de due-diligences et de constitution des dossiers, en ne perdant pas de vue que, de par notre statut de Conseil en Investissement Financier agréé par l’AMF, notre client est l’investisseur. Toutefois, la décision d’investir revient à ce dernier et il est pour cela nécessaire qu’il soit capable de porter un jugement sur le dossier, comme c’est le cas pour n’importe quel produit financier.

Certes, le crowdfunding est un nouveau mode de financement qui doit encore faire ses preuves et les plateformes ont un important travail pédagogique à mettre en œuvre en vue de promouvoir l’investissement au capital de start-up et PME de croissance. Le meilleur outil pour y parvenir est de sélectionner des entreprises qui existeront encore dans quelques années, qui se seront développées et qui ne laisseront plus de doutes à leurs actionnaires sur le crowdfunding. Des Business Angels et fonds d’investissement de référence croient en ce modèle et ont investi dans SmartAngels, non seulement en tant qu’investisseurs mais également en tant qu’utilisateurs de la plateforme. Des investisseurs « expérimentés » et des investisseurs particuliers pour financer ensemble les pépites françaises, voilà le modèle de financement que nous sommes en train de mettre en place !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech