Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 23/05/2014 00h35 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   61 

Je démarre un sujet sur la recherche fondamentale des actions qui font dans le temps *10, *20 ou plus.

Un article de Peter Lynch que j’ai vu sur le forum de corner of Berkshire and Fairfax les mentionne. En anglais, l’IH a appris l’anglais..

(Published in Worth magazine in 1996 )

[Worth - Financial Intelligence]

Voyez particulièrement la partie sur les baggers. J’aime bien quand il parle de Mcdonalds:

Peter Lynch a écrit :

In the 1970s I got
       interested in [Image]McDonald’s.
       A chorus of colleagues said
       golden arches were everywhere
       and McDonald’s had seen its best
       days. I checked for myself and
       found that even in California,
       where McDonald’s originated,
       there were fewer McDonald’s
       outlets than there were branches
       of the Bank of America.
       McDonald’s has been a 50-bagger
       since.

       These "nowhere to grow" stories
       come up quite often and should
       be viewed skeptically. Don’t
       believe them until you check for
       yourself. Look carefully at
       where the company does business
       and at how much growing room is
       left.

Il a fait une étude approximative (comparer avec le nombre de branches d’une banque) pour évaluer le potentiel futur de croissance et de saturation du marché. Il parle également de marques qui ont bien fonctionné et des débuts de l’informatique. Et comme il l’indique pour Walmart, peu importe que l’on ai payé Walmart a 15 ou 20 de PER, ça a bien rapporté.

J’aimerais faire un sujet ou l’on ne discute pas des valorisations financières des sociétés, mais ouvrir une discussion plus de long terme, touchant parfois au sociétal, démographique sur les points suivants. Je trouve que cette partie n’est pas beaucoup abordée sur les forums.

-L’étude des baggers passés (caractéristiques de ces business : quels sont leurs points communs. quelle était leur taille et niveau de développement et de moat au début de la période invoquée par Peter Lynch)

-Des théories sur les caractéristiques et les secteurs des futurs baggers

-Des thèses sur des entreprises qui pourraient devenir des baggers.


Il se fait tard et je vais faire court pour le moment.

*Par exemple sur les caractéristiques des baggers:

En mettant de coté les conglomérats d’investisseurs géniaux comme Berkshire pour cette discussion car ils méritent leur propre file.

Il me semble qu’une entreprise qui croit son profit/voir revenu plus vite que le PIB mondial est important, il faut donc pour cela qu’elle substitue son produit ou on service à d’autres entreprises ou créer un nouveau besoin (iPhone). Il parait plus facile de faire cette substitution face à des acteurs atomisés, par exemple des petites entreprises, que des entreprises de taille importante qui pourront contre attaquer plus facilement. La substitution peut se faire également par expansion géographique. Il faut aussi un Moat pour conquérir les clients et les garder.

La partie sur la technologie montre les taux de croissances que l’on peut obtenir dans un secteur en explosion. Qu’est ce qui est en explosion actuellement? Les smartphones, mais ils ont déjà bien explosé, tout le monde a un smartphone plus ou moins smart. Par contre ce qui ne fait que commencer c’est la monétisation de services sur smartphones et la centralisation de l’économie sur le smartphone voir dans un sens plus large le reseau+mobilité+base de données+personnalisation.

Juste quelques pistes, je reviendrais sur ce sujet quand j’aurais du temps pour contribuer mais j’espère que cela lancera une discussion intéressante.

Dernière modification par BulleBier (23/05/2014 00h37)

Mots-clés : croissance, lynch

Hors ligne

 

#2 23/05/2014 02h39 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   71 

Peter Lynch est mon auteur préféré donc je trouve cette discussion très intéressante, mais il me semble un peu vain de chercher les caractéristiques d’un multi-baggers. Cependant, je pense que s’il ne faut pas chercher dans les caractéristiques de l’action, mais dans la façon de trouver celle-ci :

Commencer par son secteur et ce que l’on connait très bien.
Prenons mon exemple, je travaillais dans l’hôtellerie :
Le système de gestion n°1, utilisé par une grande majorité des hôtels aux monde, est fournit par Micros System (MCRS) qui est un 14-baggers en 20ans, un 4-baggers en 10ans et un 1-bagger en 5ans. N’importe qui travaillant dans l’hôtellerie, du concierge au PDG avait déjà dû entendre parler de Micros… De plus, depuis une petite dizaine d’années les OTA(Online Travel Agency) prennent de plus en plus de place dans la réservation d’hôtel en ligne. Priceline (Booking.com) est un 42-badger en 10ans, un 12-baggers en 5ans (c’est même un bagger en 3ans, mais pas significatif)… Et j’ai encore d’autres exemples sous le coude !
J’en tire ma conclusion n°1 : Pour trouver un bagger, il faut rester dans son cercle de compétence.

Faire soit même son analyse et s’y fier
Je ne pense pas que l’on puisse trouver facilement un bagger sur les conseils des autres (sauf à écouter Sergio, mais ça compte pas smile ) ou dans une revue avec l’indication "acheter". Il faut faire sa propre analyse et allez au bout des choses.
On arrive à ma conclusion n°2 : Il faut analyser la société, connaitre par cœur tout ce qui y touche.

Méfier vous de vous-même
Car votre pire ennemie dans la traque du bagger est vous-même. Si vous avez fait tout ce qu’il fallait pour bien valoriser l’action lors de l’analyse, pourquoi diable vendre au lieu d’acheter quand l’action fait du -30% ?
Conclusion n°3 : investir sur le long terme et faire confiance à son analyse, pas à celle de Mr. Market

S’intéresser à toutes les entreprises autour de soit et être curieux c’est un peu le complément du point 1. Il s’agit là d’augmenter son cercle de compétence et sortir des sentiers battus ou des valeurs à la mode. Je ne pense pas qu’il se cache un 10-bagger parmi les blue chips/big caps !
Conclusion n°4 : apprendre, apprendre et encore apprendre. Ne surtout pas limiter sa recherche

Après, mes conclusions, sont un peu des vœux pieux, mais je ne pense pas qu’il y a d’autre façon de prévoir un bagger… Il faut juste analyser correctement une société que l’on connait bien et y rester tant que les résultats sont là… Au bout d’un moment, ça finira bien par donner un multiple smile

Bonne journée à vous et bonne chasse,
Slayner


Creola Voyage - Séjours chez l'habitant en Guadeloupe

Hors ligne

 

#3 23/05/2014 09h35 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   211 

Sujet très intéressant.

My 2 cents :

Pour planter le décor, Lynch a connu de nombreux bagger dans des secteurs simples à comprendre et expansion forte aux USA à l’époque (années 80) : retail, restauration, hôtellerie.

Est-ce aujourd’hui la technologie ? On peut y penser mais il me semble que cela demande une connaissance spécifique plus importante, mais je peux bien entendu me tromper.

Il me semble utile de différencier 2 catégories de Bagger dans le portefeuille de Lynch :
1) Ces fameuses petites sociétés de croissance forte dont on parle ici je présume.
2)  Des sociétés cycliques et/ou en retournement profond. Lynch n’a pas fait le plus d’argent sur Body Shop, KFC ou Taco Bell mais bel et bien sur Ford, Fannie Mae, Penn Central et surtout Chrysler, la valeur qui a eu le plus d’impact sur son portefeuille (X15 sur votre première position cela fait bouger les lignes…).
Ce sont aussi des bagger, plus "facile" à chasser que ceux de la première catégorie, je citerai très rapidement MGI Coutier X28 depuis son plus bas de 2009, POM X50.
Les sorties de chap 11 peuvent également être très relutives…quand çà ce passe bien.

Enfin, je citerai une 3ème catégorie assez difficile à chasser car plus rare (dont les "conglomérats" géniaux font partie) : celle du CEO owner-operator, allocateur de capitaux de génie;
En faisant référence à l’excellent  " The Outsiders" de Thornidke, on pourra citer :
- Tom Murphy chez CapCities
- Henry Singleton chez Teledyne
- John Malone chez TCi et la galaxie Liberty
- Bill Stiritz chez Ralston…

La croissance est peut-être moins phénoménale mais la direction des opérations et la gestion du capital le sont.
L’échelle de temps considérée est souvent plus longue, ce qui est très favorable à la composition des intérêts soit dit en passant. La performance n’en est que plus appréciable.

On pourra également citer Fastenal : X4800 depuis 1988, sans compter les innombrables dividendes.

Je sors un peu de votre sujet de départ, BulleBier, mais, à titre personnel, je préfère chasser les
2) et 3), craignant que mes talents de chasseur pour les 1) soient médiocres.

Pour moi, même si l’on peut beaucoup apprendre de Lynch, tout comme Warren Buffett, ce qu’il a fait est non-reproductible. D’ailleurs il est le seul a jamais avoir investi comme il l’a fait (je ne parle pas de performances mais sa manière d’investir dans toutes les stratégies possibles (croissance, retournement, cyclique) et dans quasiment tous les secteurs). Pour moi c’est l’investisseur ultime.

Hors ligne

 

#4 23/05/2014 10h16 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   554 

Je suis d’accord avec Spiny : les baggers les plus fiables pour une personne assez moyenne (comme moi) sont les entreprises cycliques solides que j’ai achetées lorsque plus personne n’y croyait. C’est de cette manière que Lynch faisait ses performances significatives (cf. post de Spiny).

Dans la même veine, on peut regarder dans les secteurs où tout le monde dit que tout va mal : secteur financier en 2011, éducation privée en 2012 par ex.

Dans un autre registre, à la Peter Lynch, j’ai pu trouver quelques baggers en regardant où les femmes font leur shopping massivement (à condition d’acheter à bon prix). Les centres commerciaux et les boutiques, en particulier aux US, sont de bons repères de potentiels baggers (mais il y en a aussi en France - Camaieu, Orchestra, …).

Hors ligne

 

#5 23/05/2014 11h56 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Banni
Réputation :   -3 

Les 10 baggers etc. c’est du rêve, vendu par les médias et les gourous. Je pense que l’exploitation de la légende Peter Lynch a en fait causé beaucoup de mal aux investisseurs particuliers avec l’adage de Peter Lynch d’investir dans ce qu’on connait, les entreprises dont on consomme les produits etc. C’est un très bon moyen de connaître des déceptions. Je dirais : oubliez les 10 baggers ! C’est quasiment impossible de déterminer à l’avance quels seront les Apple et Microsoft de demain. Pour qu’il y ait des 10 baggers il faut aussi un grand bullmarket comme durant quasiment toute la carrière de Lynch en tant que gérant de Magellan (1977-1990, une période en fait relativement courte) . Notez que l’article de Worth magazine date de la période d’"exubérance irrationnelle". Typique de l’époque ….

L’approche value est supérieure car focalisée quasi-uniquement sur les chiffres et ne spécule pas sur une continuation d’une forte croissance. Si vous pensez avoir identifié un bagger potentiel, focalisez-vous sur les chiffres, pas votre impression personnelle de l’entreprise. Analyser les caractéristiques des baggers et être curieux est bien sûr une très bonne chose, mais courir principalement après les baggers, cela ne mène pas loin pour la plupart, c’est un genre de loterie.

Dernière modification par huguesvdb (23/05/2014 13h04)

Hors ligne

 

#6 23/05/2014 12h07 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   51 

Toute entreprise a vocation à devenir un bagger la seule question est l’échelle de temps.

Le bagger c’est un nom joli pour le buy and hold. Pour moi les critères restent les mêmes :
-le management (en 2014 Air liquide est toujours aussi bien géré qu’il y’a 15 ans et Vivendi toujours aussi mal géré)
- l’existence d’un moat (Mac Donald avait un moat il y’a 15 ans et il l’a encore)
- le secteur de l’entreprise (il y’a 15 ans l’oreal était déjà sur un secteur porteur, dans 15 ans elle le sera encore).

Avant j’accordais beaucoup d’importance à la valorisation. Maintenant je suis davantage prêt à payer la qualité d’une action.

Hors ligne

 

#7 23/05/2014 13h36 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   211 

Alexis92 a écrit :

Le bagger c’est un nom joli pour le buy and hold.

C’est marrant, c’est aussi le nom joli pour un investissement net-net qui tourne bien.

Dans ma courte existence boursière 4 ans, j’ai connu 5 baggers, dont 4 net-net (ce sont des petits baggers toutefois).

Dernière modification par spiny (23/05/2014 14h57)

Hors ligne

 

#8 23/05/2014 14h55 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Banni
Réputation :   15 

BulleBier,
Les gros baggers (x10 ou plus) que vous cherchez me font penser aux stratégies de private equity qui visent ce genre de rendement en prenant des risques.
Un ptf typique de 10 investissements de ce type aura par exemple à terme :
- une ou deux grosses perf (vos gros baggers)
- 4 ou 5 avec perf mediocre
- le reste en perte, jusqu’à -100%
Ce type d’investissement est basé sur une connaissance intime des secteurs et entreprises concernés, et sur la capacité à influer sur le management.
Ca me semble un peut illusoire de chercher les 10 baggers ou plus en bourse pour un investisseur "normal". Mais en cherchant les 2 ou 3 baggers, dans une logique value, on peut parfois avoir la chance d’obtenir finalement un gros bagger (cf MCD, AAPL).

Hors ligne

 

#9 23/05/2014 15h36 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   128 

Je pense que la durée d’investissement envisagée est assez cruciale lorsqu’on cherche ce type de sociétés.

Veut-on faire x10 sur 10 ans ou 15 ans, ou sur 30 ans ou plus ? Par exemple, si j’ai investi 10000 $ dans Berkshire Hathaway en 1965, j’ai aujourd’hui plus de 80 M$. D’un autre coté, si j’ai investi sur Google ou Iliad au moment de leurs introductions en bourse, là j’ai fait x10 en moins de 10 ans.

La question c’est : était-ce évident au moment où ces sociétés sont devenues achetables par tout le monde ? Honnêtement je n’y aurai pas cru. Le modèle de Free est fondé sur une faible marge en termes de qualité et de prix, ce qui me parait assez dangereux dans cette industrie. Pour Google, la visibilité que donne la publicité sur Internet me semble assez hasardeuse tant il est possible de la bloquer facilement (y compris les "liens sponsorisés" affichés par Google). J’avoue ne pas comprendre comment on peut payer pour des "adwords"…

Sans avoir les qualités d’analyses pointues de nos estimés forumers de l’Investisseur Français, je vois donc deux stratégies possibles pour l’investisseur moyen :

- soit acheter des "entreprises extraordinaires à des prix ordinaires" (cf. Warren Buffett), qui ont une allocation de capital exemplaire et une vision très limpide de leur business ; ce n’est pas une approche "value" puisque je paye l’entreprise à une juste valeur. Et là j’attends une bonne trentaine d’années ; smile

- soit me constituer un portefeuille de 20-30 smallcaps qui ont une vision novatrice de leur business, "ne pas faire mieux que la concurrence, faire différemment" (cf. Steve Jobs), en supposant que l’une d’entre elles arrivera à faire x10 ou x20 d’ici 10 ans.

Hors ligne

 

#10 23/05/2014 15h37 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   554 

Izidore a écrit :

BulleBier,Les gros baggers (x10 ou plus) que vous cherchez me font penser aux stratégies de private equity qui visent ce genre de rendement en prenant des risques.Un ptf typique de 10 investissements de ce type aura par exemple à terme :- une ou deux grosses perf (vos gros baggers)- 4 ou 5 avec perf mediocre - le reste en perte, jusqu’à -100%Ce type d’investissement est basé sur une connaissance intime des secteurs et entreprises concernés, et sur la capacité à influer sur le management.Ca me semble un peut illusoire de chercher les 10 baggers ou plus en bourse pour un investisseur "normal". Mais en cherchant les 2 ou 3 baggers, dans une logique value, on peut parfois avoir la chance d’obtenir finalement un gros bagger (cf MCD, AAPL)

N’empêche, là où on a de la chance, c’est que la plupart des investisseurs n’essaient même plus de trouver quoi que ce soit, puisque la théorie moderne de la finance va dans le sens de l’investissement passif !

Pour moi, cela justifie d’autant plus un essai : chacun voit les choses comme il veut - l’essentiel est, à mon sens, de prendre du plaisir dans son parcours et, plus généralement, dans sa vie.

@ Derival : je crois que vous surestimez les qualités d’analyse de l’équipe. Son seul mérite, s’il en existe un, est de fouiller, d’essayer de comprendre dans l’espoir de trouver des choses. On pourrait presque dire de sortir d’un parcours d’investissement ordinaire, basé sur des dogmes dénués pour nous de bons sens, que nous trouvons d’ailleurs ennuyeux et que nous ne comprenons absolument pas.

Dernière modification par sergio8000 (23/05/2014 15h45)

Hors ligne

 

#11 26/05/2014 18h43 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   61 

Je suis content de voir l’intérêt du sujet.

Spiny a écrit :

1) Ces fameuses petites sociétés de croissance forte dont on parle ici je présume.
2)  Des sociétés cycliques et/ou en retournement profond. - See more at: Info • Forums des investisseurs heureux
(…)3) Enfin, je citerai une 3ème catégorie assez difficile à chasser car plus rare (dont les "conglomérats" géniaux font partie) : celle du CEO owner-operator, allocateur de capitaux de génie; - See more at: Info • Forums des investisseurs heureux

Très intéressant. Chaque investisseur à ses qualités et ses défauts, et vous êtes un groupe de très bons analystes à l’investisseur français qui ont la méthode et l’expérience pour capitaliser de bons retours avec le cas #2, donc il n’y a pas de raison de changer.

Pour la catégorie #3 il est facile de trouver sur des forums value leurs noms, et je ne serais pas contre investir dedans à l’avenir.

Je pense ne pas être le seul sur le forum à ne pas avoir la patience, le gout du détail, la qualité d’analyse et la méthode pour investir régulièrement dans des cas de la catégorie 2, sans faire de grosses bétises. Je ne suis jamais certain de mes analyses, peut être car je ne connais pas les sociétés suffisament, même si je passe du temps dessus.

Donc jusqu’à présent je m’oriente vers du buy and hold simple, comme dit derival, avec le temps des entreprises de qualité et de croissance devraient faire des X2 ou plus.

Pour la catégorie 1 de baggers de croissance, l’avantage est que le prix d’achat n’est pas le plus important. Par contre il faut avoir raison sur le business et la position concurrentielle. Rien n’est facile!

J’ai par exemple fait une analyse sur le nombre de magasins Petsmart par état pour voir les opportunités de croissance, car l’entreprise n’est pas très chère en ce moment. Cela m’a donné des résultats avec une population par magasin allant d’un facteur 1 en Arizona à 2 aux USA à près de 4 au Canada. Ok, mais cela a beaucoup de limites et ne tient pas en compte de la taille du magasin, de la démographie de l’état et de la population urbaine de l’état. C’est surement plus simple a faire pour des restaurants. Donc au final j’ai fait cette analyse et je ne sais pas trop quoi en ressortir, à par qu’il y a du potentiel au Canada. Je n’ai pas encore une idée du niveau de saturation, c’est à creuser.

*Sinon, comme business qui m’impressionnent dans la vie de tous les jours il y a Ikea (privé), qui rend les gens fous, à Dublin il y a même une ligne de bus qui s’appelle Ikea. cf photo.

http://farm4.staticflickr.com/3677/8929 … 85c7_z.jpg

*Primark, ils sont très forts et n’ont pas encore conquéri le monde. De nombreuses personnes envoient même des vêtements primark par la poste dans les pays ou il n’y en a pas. Des gens viennent de France en week end et repartent avec une valise primark. Leurs prix font que les gens sont accros. Ils sont dilués dans le conglomérat Associated British Foods.

*Nando’s restaurant. Malheureusement privé. Il y a le poulet et la sauce de marque propriétaire qui est d’ailleurs vendue en supermarché, l’ambiance portugaise et africaine, un concept original de menu, c’est un succès.

*Les leaders des cartes bancaires et du ecommerce. Je suis positionné dessus.

J’aime bien les business que je peux comprendre en tant que client car je peux voir les avantages et la force de la marque. Pour les USA ne connaissant pas ce pays c’est plus difficile.

Chipotle à l’air d’être bien parti pour rationaliser le monde du Burrito et est intéressante, mais se paye a 50* les bénéfices.

Hors ligne

 

#12 26/05/2014 22h37 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   211 

Je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie mais trouver des cas 2 est beaucoup plus simple que des cas 3 et que ces investissement sont beaucoup plus safe. Pourquoi ?

Et bien tout simplement car Mr le Marché n’en attend rien ! Pour lui la société est morte, au fond du trou, son potentiel d’upside est très bas…ce qui signifie un potentiel d’upside élevé et une grande marge de sécurité.

Dans les cas 3, Mr le Marché attend beaucoup ( de la croissance) de ces sociétés et surtout que cela dure…aussi, à la moindre nouvelle moins florissante et c’est la catastrophe…

Dans un cas vous achetez le désespoir et dans l’autre l’espoir…

Ce n’est pas pour rien si on croise plus d’investisseur value que croissance (je ne parle pas de GARP mais d’une croissance élevé).

Pensez à regarder du côté de Fischer si vous voulez jouer les Lynch en herbe.

Sinon, pour Primark, Sergio nous avait justement donné ses impressions de visiteur avisé :
http://linvestisseurfrancais.com/2014/0 … pressions/

Hors ligne

 

#13 26/05/2014 23h33 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

Pour l’anecdote concernant IKEA j’ai entendu parler il y a quelques mois de FOURLIS, coté à Athènes.
Cette holding cotée détient la franchise exclusive de l’enseigne en Grèce.

Hors ligne

 

#14 30/01/2015 17h46 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   96 

Hello,

Je remonte le sujet, à propos de "Baggers" quelqun a t il du liberty Broadband en portefeuille ? C’est le dernier spinoff de la glaxie Malone (d’ailleurs il faudrait lancer un sujet galaxie malone :p)

Hors ligne

 

#15 31/01/2015 12h40 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   22 

Roudoudou,

Je ne vais pas répondre à votre question précise…veuillez m’en excuser…mais un relisant cette file, je n’ai qu’un commentaire en tête:

Les 10-baggers, ça ne se cherche pas, mais ça se fait!

Hors ligne

 

#16 31/01/2015 16h36 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   61 

j’ai bien appris sur ce sujet grâce aux réponses et je suis encore un bleu.
J’ai du liberty interactive et global mais pas de Broadband. Je suis client de global aussi, entrain de tester des nouveaux services

Hors ligne

 

#17 24/12/2015 16h11 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   554 

Les fans de Peter Lynch apprécieront cette récente intervention du gérant star : Peter Lynch, 25 Years Later: It?s Not Just ?Invest in What You Know? - WSJ

Il semblerait qu’il ne croit pas encore que tout le monde devrait avoir des ETF (mais que pour s’en affranchir, il faut travailler un peu) !

Hors ligne

 

#18 28/12/2015 03h44 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   

Dans son bouquin "et si vous en saviez assez…", Lynch dit privilégier les sociétés en forte croissance (il dit même préférer payer un PER de 20 pour avoir 20% de croissance, que payer un PER de 10 pour avoir 10% de croissance). Il dit également composer son portefeuille à 30-40% de fortes croissances et les autres (piliers, redressement, cycliques, jeu d’actif) a 10-20% chacune.

C’est un peu en contradiction avec les études présentées dans le livre de Chris Browne (le petit livre…) qui montrent que les sociétés ayant les plus petits PER (et les plus petits P/B) ont de meilleures performances…

Ceci dit, valeur et croissance se tiennent par les hanches paraît-il (dixit Buffet).

Dernière modification par sheiko (28/12/2015 04h13)

Hors ligne

 

#19 28/12/2015 08h52 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   211 

En moyenne cher Sheiko, en moyenne…
Les fortes sociétés en croissance tant vantées par Peter Lynch (qui ne sont d’ailleurs pas celles qui lui ont fait gagné le plus d’argent) sont les pépites, les survivants, pas les entreprises moyennes.

Je ne donne pas cher du portefeuille d’un investisseur qui aurait acheté un panier d’entreprises techno en 2000. Par contre celui qui aurait uniquement acheté du Google, se porterait très bien.

Si le sujet vous intéresse, lisez Fisher.

Hors ligne

 

#20 28/12/2015 09h12 → Recherche des "Baggers" ou multiplieurs selon Peter Lynch... (croissance, lynch)

Membre
Réputation :   44 

Dans la catégorie "nouveaux produits qui suscitent de l’engouement autour de vous" chère à Lynch (ou encore "Qu’en pense ma femme?" chère à Serge et Archimède), je voudrais parler de Etsy.

Etsy est un site de vente entre particuliers qui s’est inséré dans la niche écologique laissée libre par eBay de l’artisanal et du vintage. J’habite en Californie et ma petite amie a 18 ans donc je suis aux premières loges pour constater ce qui est à la mode chez les ados de la génération smartphone. Elle et ses amies y passent beaucoup de temps, ont leur propre boutique où elles revendent cher des vêtements vintage trouvés à $1-2$ chez GoodWill (équivalent de Emaüs en France je crois), et dépensent immédiatement cet argent dans les boutiques Etsy d’autres vendeuses, notamment des vêtements, des bijoux fait main et de la lingerie sur-mesure très chère ($200-300). Je suis impressionné de constater à quel point, en tout cas dans leur cas, l’argent reste et circule en cercle fermé à l’intérieur d’Etsy, lequel empoche bien sûr son pourcentage à chaque fois!

Je n’ai malheureusement aucune compétence pour valoriser cette entreprise, tout ce que je sais c’est que le cours s’est effondré depuis l’IPO en avril (divisé par 3).

Dernière modification par WayWardCloud (28/12/2015 09h27)


"Year after year // On the monkey's face // A monkey face."

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech