Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 11/04/2011 12h35 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Membre
Réputation :   

Ca y est, la bulle immobilière est sur le point d’éclater selon nombre de professionnels …
Les anciens du forum ont-ils l’expérience de ce qui peut se passer pour les bureaux et locaux commerciaux?
En d’autres termes:
- En quoi les cours des SIIC risquent-ils d’être impactés dans les mois/années qui viennent?
- Et leurs rendements?


Travailler moins pour vivre mieux

Hors ligne

 

#2 11/04/2011 13h18 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Membre
Réputation :   

C’est basé sur quoi le "ça y est" ? Ca ne me generait pas spécialement mais j’avoue que ça fait sourire car c’est un peu le loup blanc qu’on annonce tous les ans depuis bientot 10 ans.

Evidemment vous finirez par avoir raison mais personne ne sait quand ^^

Hors ligne

 

#3 11/04/2011 13h45 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Membre
Réputation :   25 

De plus en plus de magazine grand public en font leur Une (alors que la grande majorité était haussiers) et surtout au niveau macro l’avenir semble assez noir pour l’immo:

* Chasse au niche de defiscalisation (je crois avoir lu que 80% des transactions immo sont effectuées avec ses fameuses aides scellier)
* Remonté des taux

Après ce n’est que de la spéculation mais globalement je ne vois pas d’élément nouveau qui pourrait faire monter les prix. Bon je m’arrête là car ça va finir en troll smile


Investisseur Deep Value. Parrainage Binck
Ressources recommandées: Les daubasses|Old School Value|Graham Investor

Hors ligne

 

#4 11/04/2011 14h03 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Administrateur
Réputation :   1307 

randle a écrit :

Ca y est, la bulle immobilière est sur le point d’éclater selon nombre de professionnels
En d’autres termes:
- En quoi les cours des SIIC risquent-ils d’être impactés dans les mois/années qui viennent?
- Et leurs rendements?

Du résidentiel, les foncières n’en ont plus depuis longtemps, à part Gecina ou ANF mais c’est marginal.

Concernant le marché des bureaux et des centres commerciaux, c’est un marché de professionnels, bcp plus efficient que les marchés résidentiels, et où il n’y a pas cette bulle (pour ceux qui pensent qu’il y en a une) que l’on peut voir dans le résidentiel Parisien.

Donc a priori ça ne changera rien du tout.

Il faudrait que les taux augmentent durablement pour que soient pénalisées les foncières au moment de refinancement de leur dettes. Mais pour le moment les taux sont encore bas !

Hors ligne

 

#5 11/04/2011 14h54 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Membre
Réputation :   

Est-ce que cela veut dire que lorsque(ou si?) la BCE remontera ses taux il faaudra arbitrer les SIIC?
Je me pose la question parce sue ce qui fait le revenu, ce sont d’abord les loyers qui quand ils sont arrêtés pour des années sont peu sensibles,or ils viennet d’être revus dans beaucoup de cas.
Après, c’est la capacité de développement qui est en cause mais pas directement le rendement.donc il me semble que cela devrait pouvoir tenir un moment .
Mais si je fais pars de mes propres réflexions c’est que j’attends une réponse des spécialistesà mes incertitudes.
Merci aussi de vos commentaires.

Hors ligne

 

#6 11/04/2011 14h55 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Modérateur
Réputation :   1078 

Il faut se méfier de la une des magazine grand public…. Jusqu’à présent, chaque fois que je connaissais bien un sujet, et que ces magazines en ont parlé (encore plus à leur Une), j’ai pu constater qu’ils racontaient pas mal de bêtises. Leur objectif premier ne semble hélas pas toujours d’informer sur des faits et sur la vérité (qui la connait d’ailleurs quand il s’agit du futur ?), mais de vendre du papier, et ceci explique peut-être un peu certaines difficultés d’une certaine presse papier.

De toute manière, les magazines grand public ne parlent guère des types de biens que les SIIC et la plupart des SCPI possèdent (c’est à dire l’immobilier de bureau, commerce, entrepôts, etc.), mais seulement d’immobilier d’habitation.

Au niveau des prix de l’immobilier d’habitation, il y a eu une véritable "baisse" fin 2008/début 2009, et aussi une grosse diminution du nombre de transactions (au point que pas mal d’études de notaire ont même licencié… certaines le jour où leur chambre nationale publiait des prévisions redevenant optimiste au printemps 2009). Actuellement, même si ces prix ne semblent plus monter sans fin comme il y a quelques temps (c’était d’ailleurs probablement ça la situation ANORMALE), même avec des taux d’intérêt des emprunts en nette hausse, les prix semblent s’être stabilisés. Cependant, la rentabilité de l’immobilier d’habitation reste ridiculement faible en de nombreux endroits, et les "aides" des pouvoirs public pour inciter à acquérir de l’immobilier d’habitation faussent un peu ce marché.

Au niveau des prix de l’immobilier de bureau, commerce, entrepôts, etc. c’est principalement la bonne tenue de l’économie qui compte. Si les entreprises licencient , font des économies, diminuent leurs surfaces de bureau ou renégocient leurs loyers à la baisse, c’est mauvais. Si les commerces souffrent, et font faillite ou renégocient leurs loyers à la baisse, c’est mauvais. Si demain on se retrouvait tous en télétravail, et on faisait toutes nos courses par internet, ce serait mauvais (sauf pour les entrepôts smile). Une forte (pas 0.5 ou 1.0%) remontée des taux peut avoir un impact, sur les SIIC avec un fort levier de crédit.
La situation ne me semble pas avoir évoluée significativement ces derniers mois, donc je ne l’attend pas à de gros changement sur la valeur des SIIC et SCPI en général.

Dernière modification par GoodbyLenine (11/04/2011 15h03)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#7 24/06/2013 19h31 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Membre
Réputation :   

le 11-04-2011 vous écriviez à propos des SIIC.

"La situation ne me semble pas avoir évoluée significativement ces derniers mois, donc je ne l’attend pas à de gros changement sur la valeur des SIIC et SCPI en général"

Quel est votre point de vue actuel compte tenu de la politique fiscale incertaine (il est question de supprimer les avantages du statut SIIC?…), de la déflation actuelle en France , de la remontée probable des taux d’intéret américains a relativement court terme (ralentissement du QE)ce qui aura une incidence sur les taux europeens.
Il me reste seulement quelques ANF et je me tâte car ils ont en cours quelques dossiers intéressants (Lyon et Bordeaux) avec une perspective de doublement des loyers à  court terme.
merci de votre avis toujours avertiet interessant.

Hors ligne

 

#8 24/06/2013 20h13 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Modérateur
Réputation :   1078 

Je n’ai pas vraiment changé d’avis, et l’évaluation des SIIC ou SCPI me semble à faire au cas par cas (il y en a avec des perspectives intéressantes -tout dépend aussi de ce qu’on y cherche-, d’autres qui semblent trop chères). Depuis 2011, certaines SIIC ont vu leurs cours pas mal évoluer d’ailleurs….

La politique fiscale en France et son évolution à venir devrait être moins mouvante qu’elle ne l’a été dans un passé récent (ce sera difficile de faire plus mouvant, et une partie des derniers mouvements était prévisible/annoncée dans le programme de celui qu’on a élu). Je n’ai pas d’opinion sur l’impact potentiel d’une évolution du statut des SIIC (j’ai constaté dans le passé, que retirer un avantage allait aussi souvent de pair avec en accorder un autre autrement, quand il y a un lobby organisé en face, et qu’il a des bons arguments, ce qui semble le cas ici). Je ne crois guère à une "déflation en France" de manière durable, et considère que les impacts potentiels du devenir des QE sont sans doute sur-estimés par les marchés : il faut bien occuper les analystes financiers, et le retour -ou pas- d’une certaine croissance en Europe aurait bien plus d’impacts pour nous. Je ne connais pas spécialement ANF.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#9 25/06/2013 17h24 → Evolution des cours et rdt des SIIC si éclatement bulle immobilière ?

Membre
Réputation :   

Merci beaucoup pour vos commentaires. Je partage assez votre point de vue sur l’effet limité QE après digestion du premier impact qu’exploitent les spéculateurs. Vous avez sans doute vu la réaction de la FED de Dallas qui intègre forcément l’incidence sur la glaobal business vu le pétriole texan .
Nous verrons bien.
Merci encore

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech