Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#276 22/01/2016 12h07 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   103 

MisterVix a écrit :

Par contre je comprends que votre hypothèse de baisse de 33% du CA est donc une hypothèse sur le risque de "faillite", et ne concerne donc pas le risque de pérennité du dividende… Moins réjouissant.

Il ne s’agit pas d’une hypothèse. C’est la marge de sécurité que j’estime par rapport au chiffre d’affaires avant que Cominar ne doive sortir des sous de sa poche. Notez bien que je ne fais aucun pronostic sur l’évolution de son chiffre d’affaires.

Le montant du dividende versé dépend du bon vouloir du management. En tant que REIT, Cominar est tenu de verser environ une grosse partie de son bénéfice (environ 90% aux US, mais est-ce pareil au Canada ?). Ainsi, en théorie, si le chiffre d’affaires ne baisse pas, le dividende devrait au moins être maintenu. Dans le cas contraire, le management peut quand-même décider de poursuivre le versement, en le payant par de la dette. Ce serait un comble, mais ça se pratique parfois.

Pour ma part, je ne serais pas surpris de voir le chiffre d’affaires baisser significativement cette année. Et une baisse du dividende serait dans ce cas bienvenue, entraînant sans doute la baisse du cours, créant ainsi pour le coup une véritable opportunité pour les investisseurs patients :-).

Hors ligne

 

#277 22/01/2016 12h07 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   93 

Bonjour,
Personnellement, puisque le DRIP est suspendu, j’aurai tendance à comparer que deux chiffres…

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/7104_cominar2015-3.png

Surtout si les 30% de locataires du secteur pétrolier font faillite.

D’où tenez vous ce chiffre ?

Hors ligne

 

#278 22/01/2016 12h13 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   103 

PierreQuiroule a écrit :

Surtout si les 30% de locataires du secteur pétrolier font faillite.

D’où tenez vous ce chiffre ?

Confusion due au manque de sommeil.

Mais cela ne fait qu’ajouter de la marge de sécurité smile.
Je finalise les calculs avec Dream Office (dont je suis également actionnaire) et je les poste, histoire de comparer tout ça.

Merci d’avoir réagi.

EDIT : deuxième correction suite aux deux messages de PierreQuiRoule.

Dernière modification par valeurbourse (22/01/2016 15h14)

Hors ligne

 

#279 22/01/2016 13h21 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   93 

@valeurbourse Je crois que j’ai loupé un épisode… Vous analysez Dream office ou Cominar ?

Je n’ai pas de chiffre, mais il me semble que Cominar n’est exposé que de manière très marginale au pétrole, car le Québec n’est pas une région pétrolifère.

Hors ligne

 

#280 22/01/2016 14h24 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Bonjour, extrait du rapport annuel 2014 de Cominar

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/6317_capture.png

Dernière modification par rcb0513 (22/01/2016 14h26)


Parrainage Bourse Direct (50€ par filleul) / Binck (100€ par filleul) -> contactez moi par MP ;)

Hors ligne

 

#281 22/01/2016 15h56 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1309 

valeurbourse a écrit :

Pour ma part, je ne serais pas surpris de voir le chiffre d’affaires baisser significativement cette année.

Si nous ne spéculons pas, mais regardons ce que nous savons :

Composition du patrimoine

Le patrimoine immobilier de Cominar est concentré sur Québec dont Montréal :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_immobilier-cominar-20160121.gif

Est-ce que la province de Québec est impactée par la chute du pétrole ?

Fin 2015 (donc alors que le pétrole était déjà bien bas) les prévisions de croissance étaient :

Croissance économique a écrit :

Avec une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de 2,8 %, la Colombie-Britannique dominera toutes les provinces l’an prochain. L’Ontario devrait déclarer une croissance de 2,4 %, selon les anticipations des économistes exprimées dans le rapport Provincial Outlook: The Changing of the Guard.

Le Québec et le Manitoba arrivent ex æquo en troisième position avec une croissance prévue de 2 %, la Nouvelle-Écosse (1,5 %) suit et viennent ensuite l’Île-du-Prince-Édouard, la Saskatchewan (1,1 %) et le Nouveau-Brunswick (0,9 %).

Source : Croissance économique au Canada en 2016: le Québec en troisième place | JDM

Taux d’occupation des immeubles

Nous voyons que le taux d’occupation sur les immeubles de commerces est 500 pts en dessous de l’historique, du fait de la fermeture des magasins Target, déjà mentionnée dans cette file :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_immobilier-cominar-20160121-2.gif

Mais le point positif, c’est qu’il y a 500 pts "à gagner".

La grande question est donc : à quelle vitesse et quel loyer Cominar va pouvoir relouer les emplacements Target ?

Dans la conférence téléphonique, 1-2 ans étaient évoqués de mémoire, car il faut reconfigurer les espaces.

Echéancier des baux

Sur les baux venant à échéance en 2016, ils représentent 14% des loyers (en passant, nous constations que l’étalement est très bien géré par le management) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_immobilier-cominar-20160121-4.gif

A quel niveau seront-ils renouvelés ?

Si l’on regarde 2015, nous voyons que le loyer moyen des baux échus puis renouvelés passe de $9,80 à $9,63 ; donc en baisse, mais rien de dramatique non plus :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_immobilier-cominar-20160121-3.gif

Et le management a confirmé dans sa conférence téléphonique que c’était la stratégie : maintenir un taux d’occupation élevé quitte à faire des efforts sur les loyers.

-

Donc bon, j’avoue ne pas comprendre la baisse du cours. Le contexte n’est pas hyper favorable, mais il n’y a rien de dramatique si l’on s’en tient aux faits et aux seuls faits.

Hors ligne

 

#282 22/01/2016 16h08 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   96 

Il y a beaucoup d’effet marché dans la baisse du cours de Cominar et à mon avis beaucoup de sortie d’actifs en devise CAD, sensible au pétrole.

Hors ligne

 

#283 25/01/2016 23h47 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Modérateur
Réputation :   168 

Bonsoir,

Tout petit article suite à la suspension du DRIP mais qui vient de l’autre côté de l’Atlantique et qui nous redonne quelques indications que nous avons évoqué ça et là, donc potentiellement mieux informé que nous derrière nos écrans !

À surveiller: BRP, Cominar et Banque Scotia

première à suspendre son plan et salue l’initiative […] le titre se négocie actuellement au marché à une valeur significativement plus faible que sa valeur aux livres. Elle ajoute que le programme contribuait à diluer le bénéfice par part.

la société devrait augmenter son programme de dispositions d’immeubles par 300 M$ et que l’argent reçu ira au remboursement de la dette et au rachat de parts.

la direction envisage des joint-ventures pour certains de ses plus importants actifs, ce qui pourrait faire prendre conscience au marché que leur valeur est supérieure à celle qu’il lui accorde. Affecter l’argent reçu au programme de rachat de parts serait en outre bénéfique au bénéfice par part.

La cible est maintenue à 18,25$


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#284 28/01/2016 23h21 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   71 

Concernant les JV envisagées, si je me trompe pas dans mon raisonnement, elles ne peuvent créer de la valeur pour l’actionnaire que si les sommes récoltées sont affectées à un programme de rachat d’actions. Et il faut que l’opération soit synchronisée, car si ces JV "révèlent" la valeur de Cominar au marché et que le cours de l’action monte avant que le programme de rachat ne soit enclenché alors cela revient à réduire la voilure mais pas à créer de valeur.

Comme indiqué dans l’article, le but principal de cette opération me semble plutôt de vouloir faire prendre conscience au marché de la valeur des actifs de l’entreprise. C’est finalement différent de créer de la valeur pour l’actionnaire et les puristes seront peut-être insensibles à ce genre de manœuvre.

D’une manière générale, la différence entre créer de la valeur et révéler de la valeur me paraît quelques fois difficile à différencier. Dans l’absolu la première est beaucoup plus attirante que la seconde mais un investisseur peut devenir un jour un vendeur et à ce moment là le cours de l’action (et donc pas seulement la valeur intrinsèque) sera l’élément important.

Pour donner un exemple dans un secteur que je connais mieux, on voit régulièrement des spin-off dans le domaines des métaux précieux. En général, le ou les projets principaux, déjà en production ou en développement avancé, sont séparés du reste (explorations, royalties). L’objectif avoué est de révéler la valeur de ces projets annexes. Noyés dans la masse ils sont valorisés à 0, séparés, leur valeur apparaît au grand jour. Mieux encore, cette nouvelle entité est susceptible de se développer et de créer à son tour de la valeur pour ses actionnaires.

Pour résumer mon état d’esprit, je fais plutôt confiance au management pour trouver les solutions les mieux adaptées et tant mieux si la "révélation" de la valeur s’accompagne d’une création de valeur pour l’actionnaire.

Hors ligne

 

#285 02/03/2016 09h55 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   96 

Un petit rappel pour préciser que Cominar publiera ses résultats demain.

Hors ligne

 

#286 02/03/2016 18h47 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Bonjour,

petites questions pratiques sur les dividendes de Cominar:
-Quel est le % de retenus à la source?
-Du fait du dividende mensuel en CAD, avez vous des frais de également mensuel de virement hors zone euro et de change?
-Si non, dans quelle banque est votre CTO?

Cordialement

Hors ligne

 

#287 02/03/2016 20h44 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Modérateur
Réputation :   168 

Bonsoir,

Vous avez une pleine discussion avec toute les infos : Foncières cotées canadiennes : vive les dividendes mensuels !

Sinon en vrac, c’est 15% si vous remplissez le doc Déclaration d’admissibilité aux avantages pour un contribuable non canadien sinon c’est 25%, ça vous coutera les frais de change selon l’établissement (0.1% pour Binck par ex) sauf à avoir un compte en CAD et donc Binck pour ma part et IH avait fait en son temps un récap Les meilleurs courtiers en bourse pour investir dans les foncières cotées !


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#288 03/03/2016 16h34 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Modérateur
Réputation :   168 

Bonjour,

Cominar vient donc de publier ses résultats annuels (pas encore de message de roudoudou ? je suis déçu smile)

Voici le communiqué de presse, la présentation courte mais bien faite et bien sûr le rapport annuel.

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS
* Pour l’exercice terminé le 31 décembre 2015, les produits d’exploitation se sont élevés à 889,2 millions $, en hausse de 20,2% par rapport à l’exercice 2014 alors que les produits d’exploitation étaient de 739,9 millions $.
* Le bénéfice d’exploitation net a atteint 487,5 millions $, en hausse de 18,5 % par rapport au bénéfice d’exploitation net de l’exercice 2014.
* Le bénéfice net de l’exercice 2015 s’est élevé à 272,4 millions $ comparativement à 199,5 millions $ pour l’exercice 2014.
* Les flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation ont atteint 263,9 millions $ pour l’exercice 2015 comparativement à 229,0 millions $ en 2014.
* Le bénéfice distribuable récurrent s’est établi à 268,9 millions $ en hausse de 19,4% par rapport à celui de l’exercice 2014. Le bénéfice distribuable récurrent de base par part s’est établi à 1,60 $ pour l’exercice 2015.
* Les fonds provenant de l’exploitation récurrents de 2015 ont atteint 302,2 millions $, en hausse de 18,5 % par rapport à l’exercice 2014. Les fonds provenant de l’exploitation récurrents par part pleinement dilués se sont élevés à 1,79 $, pour 2015.
* Les fonds provenant de l’exploitation ajustés récurrents de 2015 se sont établis à 261,6 millions $, en hausse de 18,7 % par rapport à l’exercice 2014. Par part pleinement dilués, ils se sont établis à 1,55 $ pour 2015.

Le taux d’occupation est resté quasi le même qu’au 3ème trim à 91.9% Vs 92%. Focus particulier sur les ex Target avec 65% de la surface loués ou en passe d’être vendu. Le taux d’endettement est passé de 56.1% à 53.9%.
Le trimestre n’est pas terrible dans la globalité mais loin d’être catastrophique, on voit que la partie bureaux trinque un peu plus (Vs T3).
A noter le passage de témoin de Michel Dallaire et également l’augmentation des rachats d’actions puisque 7.7m$ en 2015 et déjà 30m$ en 2016 !

Aucune info concernant une modification du dividende, mais le futur passera sans doute par une coupure ou du moins un gel de l’augmentation.

Rapport annuel 2015 a écrit :

Les distributions aux porteurs de parts se sont élevées à 251,3 millions $ au cours de l’exercice 2015, en hausse de 23,6 % par rapport à celles de l’exercice 2014.
Le ratio de distribution du bénéfice distribuable récurrent pour l’exercice terminé le 31 décembre 2015 s’est établi à 91,9 %.
Au cours de l’exercice 2015, 31,4 % des distributions ont été réinvesties en parts en vertu du Régime de réinvestissement des distributions [29,9 % en 2014]. Le ratio de distribution en trésorerie du bénéfice distribuable récurrent de base par part s’est établi à 63,0 % pour l’exercice 2015. Le 20 janvier 2016, Cominar a annoncé la suspension du plan de réinvestissement des distributions basé sur le fait que la valeur boursière des parts ne reflète pas la valeur intrinsèque de Cominar et que les émissions de parts au titre du régime de réinvestissement des distributions neutralisent les avantages générés par les rachats de parts effectués par Cominar dans le cours normal des activités. La suspension du plan de réinvestissement des distributions n’affecte pas la distribution mensuelle régulière par part en espèces.


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#289 03/03/2016 16h34 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1309 

Cominar fidèle à elle-même, avec des résultats passables.

AFFO du trimestre à 0,45 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_2_cominar-20160302.gif

Taux d’occupation à 91,9% vs 92% au T3-2015 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_2_cominar-20160302bis.gif

NOI a périmètre constant en baisse 0,1% par rapport au T4-2014.

On notera une réduction des taux de capitalisation moyen par rapport à 2014 (donc les prix de l’immobilier commercial montent) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_2_cominar-20160302ter.gif

Source : https://www.cominar.com/ENGLISH/Documen … 415_EN.pdf

Hors ligne

 

#290 03/03/2016 23h50 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   96 

C’est vrai que j’ai dégainé moins vite que vous.. mais je viens de solder ma position de cominar. En effet j’avais bien moyenné lors des creux d’il y a un mois et je suis sorti au dessus de mon prix d’achat (ligne que j’ai commencé à constituer il y a quelques années).

Entre temps j’ai touché mes coupons…

Je pense en effet que le ratio est trop juste et qu’il est risqué d’y rester pour le moment, je vais suivre la situation de près… et attendre le prochain coup de grisou sur les marchés

Dernière modification par roudoudou (04/03/2016 03h06)

Hors ligne

 

#291 04/03/2016 00h36 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   -3 

Pourquoi revendre une societe décôtee ? Même si je comprend votre intérêt pour la hausse récente.

Je sais que l’ambiance est morose ; mais si malgré le chaos sur les actions les foncières sont aussi touchées… Ou se reporter ?

L’immobilier est un actif solide, sa valeur ne vaudra jamais zéro. Cependant en 2013, Cominar cotait à 26 et aujourd’hui on est à 16. Sachant que l’effet de change en euro marque encore plus la différence. Je me pose aussi des questions sur du long terme.

Hors ligne

 

#292 04/03/2016 14h09 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Bonjour IH et Roudoudou,
je sais que le marché n’est pas au beau fixe au Canada mais pourquoi dire "résultats passables" ou bien trop risqué ?

Je rejoins Azorgues sur ce coup car où placer ses actifs si c’est "trop" risqué ?   

azorgues a écrit :

Cependant en 2013, Cominar cotait à 26 et aujourd’hui on est à 16.

Je suis rentré pour une "louchette" à 14.5CAD environ (donc un actif décoté AMHA) et c’est le seul placement en plus-value avec des dividendes qui tombent. Tous mes placements en zone Euro sont en baisse [à part l’AV en fonds euro] et pas de perspectives réjouissantes sur 2016 (et sur 2017 - année électorale - ça va être pareil à mon avis).

Si je dois renforcer, je le ferais au Canada (avec des REIT) ou aux US pour diversifier géographiquement et si possible dans des secteurs où je ne suis pas déjà.

Hors ligne

 

#293 04/03/2016 17h12 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1309 

NicK2 a écrit :

je sais que le marché n’est pas au beau fixe au Canada mais pourquoi dire "résultats passables"

Taux d’occupation en légère baisse, revenu opérationnel à périmètre constant en légère baisse, dette toujours élevée.

L’arrêt du DRIP est une bonne chose, car elle supprime une dilution importante, spécialement au cours actuel, mais maintenant près de 95% des cash flows passent dans le dividende, donc la flexibilité financière est franchement réduite.

Je pense que le management est "coincé" par sa politique de dividende.

Ils ne l’ont jamais baissé, et bon an mal an, avec le DRIP et un cours de bourse correct, l’émission de nouvelles actions et de nouvelles acquisitions immobilières contribuaient à l’abaissement de la dette et du taux de distribution.

Là si le management réduit l’endettement en cédant des immeubles, mécaniquement cela pèsera sur l’AFFO et le taux de distribution pourrait atteindre les 100%.

Du coup, leur stratégie (censée par ailleurs) est de vendre pour procéder à des rachats d’action ; ce qui devrait mécaniquement faire monter l’AFFO par action (puisque l’AFFO yield est supérieur au taux de capitalisation des immeubles cédés) et diminuer le taux de distribution (pour ensuite avoir de la latitude pour diminuer l’endettement ou émettre des actions si le cours de bourse remonte).

Mais la marge de manœuvre est faible.

Hors ligne

 

#294 04/03/2016 18h13 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

J’essaye de faire mes devoirs immobiliers, et j’en arrive aux calculs ci-dessous.

Calcul d’un loyer/pied² moyen pondéré de marché:
Je suis parti sur les renouvellements et les nouvelles locations trouvables en page 49 du rapport annuel et j’en arrive aux conclusions suivantes:

                                           Bureaux  Commercial  Industriel
Loyer net moyen de marché     $13,33      $15,56      $5,77

En appliquant ces montants aux surfaces, et en appliquant les taux de capitalisation du rapport annuel, il en ressort les chiffres suivants pour la partie bureaux:
Surface: 14 574 000
Taux d’occupation: 90.30%
Surface louée: 13 160 322
Loyer net global: 175,4 M$
Taux de capitalisation retenu: 6,30% (source page 80 du rapport annuel)
Valeur totale: 2 784,5 M$

En faisant le même calcul:
Sur le commerce, on arrive à une valeur totale de 2 969 M$.
Sur les locaux industriels, on arrive à 1 390,4 M$.

Pour un total général de 7 144 M$, et un loyer de marché de 459 M$, soit un taux de capitalisation de 6,35%.

Le montant global de dettes est de 4 438 M$.

Il en reste une valeur nette de 2 706 M$, soit 16,10 $/part.

Les approximations sont les suivantes:
- Présence d’un surloyer annuel net de 33 M$ à ajouter (bénéfice d’exploitation net de 487 M$). Mais impossible de connaître sa durée résiduelle.
- Surfaces vacantes considérées commes "gratuites". En reprenant les calculs et en prenant la moyenne de taux d’occupation par typologie de produits sur 5 ans, j’en arrive à 17.14 $ par part. Il faudrait que j’y intègre toutefois la refacturation des charges et ça devient plus compliqué à gérer.
- Frais d’administration du fonds, faut-il que je les impacte sur le loyer net, car ce sont des coûts récurrents? (si oui, j’arrive à 14,57 $ par part sur l’occupation immédiate ou 15,79 $ sur l’occupation moyenne).

Pour mon apprentissage, que pensez-vous du raisonnement?

Hors ligne

 

#295 04/03/2016 19h45 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1309 

Votre objectif est-il de calculer la valeur patrimoniale nette par part ?

Car dans ce cas, inutile de vous compliquer, Cominar publie ses comptes avec des immeubles évalués à leur juste valeur (d’où le détail explicatif des taux de capitalisation et d’actualisation).

Par conséquent, la valeur des capitaux propres tangibles par action pleinement diluée est assez proche de l’ANR par action.

Par conséquent :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cominar-bilan-20160304.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cominar-bilan-20160304bis.gif

ANR = (3657997000 d’equity - 166971000 de goodwill) / 170249416 actions pleinement diluées = $20,51

Soit une décote de 22%.

Après, les cabinets d’analystes peuvent faire d’autres retraitements, ou plus simplement utiliser un taux de capitalisation plus élevé ou appliquer une décote à l’ANR compte tenu du profil de risque.

Hors ligne

 

#296 18/03/2016 16h29 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Après la légère remontée du cours de mois-ci (mes calculs me donnent 15%), la décote est selon Brookfield Financial de 8.4% pour un ANR de 18.55$

Comment allez-vous réagir face à cette écart entre le cours de bourse et l’ANR qui se réduit ?

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9044_decote_cominar.png

PS: Je n’ai jamais vendu une ligne.

Hors ligne

 

#297 19/03/2016 17h24 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Administrateur
Réputation :   1309 

Personnellement, j’aimerais alléger un peu, car ma ligne est trop grosse.

Mais sinon, je ne vois pas de raison de solder la totalité de la ligne, alors que la foncière est encore décotée ; d’autant que l’estimation d’ANR de Brookfield Financial semble conservatrice.

Hors ligne

 

#298 29/03/2016 23h59 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Bonjour, vous parait il opportun d’investir aujourd’hui au cours actuel sur Cominar? désolé je débute et suis preneur de votre clair voyance et conseils
Physty

Hors ligne

 

#299 30/03/2016 00h44 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   26 

Ce n’est pas la première fois : IH parle d’opportunité sur les foncières canadiennes, en particulier Cominar et… une fois que le cours a pris 20% la question se pose d’acheter.
Pour répondre à la question, le meilleur moment c’était il y a quelques semaines. A ce cours, je ne pense pas que cela soit une très mauvaise affaire mais vous la surpayer de 20% plus cher, c’est dommage.

Dernière modification par GM (30/03/2016 00h45)

Hors ligne

 

#300 30/03/2016 12h07 → Cominar : immobilier commercial à Montréal et au Canada

Membre
Réputation :   

Bonjour Physty,

Afin d’en déduire s’il est bon d’acheter Cominar, je vous conseille de lire l’ensemble de cette file qui vous donnera une idée. Et également de lire les news letters sur les REIT de l’IH.

En synthèse des choses actuelles de la file sur Cominar, je dirais que :

- Il y’a actuellement une décote du prix de l’action par rapport aux capitaux propres d’environ 15-20%

- Si vous êtes alléchés par le dividende, attention, celui-ci risque d’être diminué. (On peut partir sur une baisse d’environ 30% pour reprendre la baisse du dividende de Dream Office)

- La parité Eur/Cad est plutôt favorable à l’achat actuellement.

Un avis plus personnelle pour rentrer/renforcer actuellement sur la valeur :

1- Je suis sur cette valeur depuis 2014 à 18.5$, j’ai pu abaisser mon PRU à 16.5$ proche du cours actuel grâce aux différentes baisses (notamment Janvier et Février)

Ma ligne Cominar représente 6,5% de mon portefeuille, je ne pense pas en racheter au cours actuel afin de ne pas mettre mes œufs dans le même panier.
Cependant je ne compte sûrement pas vendre mes parts s’il y’a une décote et quand le dividende est beau même s’il est diminué de 30%.

2- Comme le dit GM, c’était plus intéressant d’acheter en Janvier/Février. L’Eur/Cad était encore plus favorable que maintenant et la décote était de l’ordre de 30-35%.

Comme dirait l’autre,  "le miroir arrière est hélas toujours plus clair que le pare-brise."

Néanmoins, ne pas rentrer sur une valeur sous prétexte qu’elle à monter de 20% en 1 mois, n’est pour moi pas pertinent.

Exemple : L’entreprise A à une valeur intrinsèque de 100 €, le prix à l’achat il y’a un mois était de 20€, il est maintenant de 40€ soit +100% en 1 mois.
N’allez vous pas acheter cette entreprise sous prétexte le prix à énormément augmenter ?

Dernière modification par Francois92i (30/03/2016 13h36)


Le monde appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech