Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 09/12/2012 14h03 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

Bonjour Xan,

Merci pour vos commentaires.
Voici quelques éléments :

- une performance supérieure à 10% par an pour un tel portefeuille est exceptionnelle, et ne pourra vraisemblablement pas être reproduite. Je pense que la tendance long terme doit être de 6% (et peut-être seulement 4-5% en période de taux bas comme actuellement).
Mathématiquement, le fonds oblig HY ne peut refaire 15% sans que les taux ne passent négatifs : il a bien profité de la baisse des taux et des spreads mais c’est fini (pour faire 15% désormais, il faut que toute la courbe des taux passe négative ou que le gérant ait énormément de bons arbitrages).
On est en outre dans une période où tout est corrélé (on le voit bien : toutes les lignes ont fait +10%/+15%)

- la surpondération Stoxx600 Europe est liée à mon PEE. L’abondement et l’avantage fiscal font que je privilégie cette poche, et c’est l’un des seuls fonds valables.
Donc j’ai mécaniquement 20% de mon portefeuille dessus + une partie de l’épargne et je gère le reste en conséquence.

- attention au "backtrading" : si j’avais tout placé sur tel ou tel instrument, ca aurait augmenté le rendement… je sais bien ! Le fonds en Euros est là pour apporter une sécurité, pour faire converger la performance annuelle vers quelque chose de positif chaque année. En période de baisse (c’est déjà arrivé !), il est utile. Je ne compte pas prendre du levier supplémentaire.

- On est dans une période où l’ensemble du marché est tiré à la hausse par l’injection de pognon gratuit par les banques centrales de tous pays. Donc actions, obligs, immo, tout monte ensemble. La corrélation entre actifs est très forte. Oui, je pense qu’il y a des chances que tout baisse ensemble. Il n’y a qu’à voir l’historique du fonds HY : quand les actions perdent 40%, il a perdu 40%. Si au moins j’ai un instrument stable (fonds en Euros) dans l’histoire, je pourrai un peu rebalancer.

- j’ai assez peu confiance dans les fonds de matières premières :
1/ ce ne sont pas des vrais investissements (=créateurs de valeur), on a jamais vu une boîte de maïs ou une pièce d’or se multiplier toute seule.
2/ c’est de la pression à la hausse sur les prix alimentaires, ce n’est pas ainsi que je conçois l’investissement
3/ même si je voulais jouer la hausse des prix, les ETFs sont mal construits (roller des futures ne permet pas de capter la variation de prix; ils peuvent également être arbitrables)

- la sous-pondération des US (<10%) ne me gène pas, je me sens bien avec une majorité des actifs en euro. Les titres euro sont corrélés aux titres US, mais je ne subis pas l’effet change. Cela me convient, chacun peut avoir ses propres sensibilités.

J’espère avoir répondu à vos remarques et je suis heureux d’avoir suscité une réflexion sur le pouvoir des indices smile

Hors ligne

 

#102 09/12/2012 14h35 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   31 

une performance supérieure à 10% par an pour un tel portefeuille est exceptionnelle, et ne pourra vraisemblablement pas être reproduite. Je pense que la tendance long terme doit être de 6% (et peut-être seulement 4-5% en période de taux bas comme actuellement).
Mathématiquement, le fonds oblig HY ne peut refaire 15% sans que les taux ne passent négatifs : il a bien profité de la baisse des taux et des spreads mais c’est fini (pour faire 15% désormais, il faut que toute la courbe des taux passe négative ou que le gérant ait énormément de bons arbitrages).
On est en outre dans une période où tout est corrélé (on le voit bien : toutes les lignes ont fait +10%/+15%)

Je me doutais bien que la performance était exceptionnelle, en revanche je trouve vos estimations futures vraiment conservatrices. En me basant sur la prime de risque historique des marchés actions (5,7%), vous devez pouvoir espérer 8% sur la partie actions, les obligations HY ça doit tourner autour de 4-5% (?) et l’immo je n’en ai aucune idée en revanche.

Pour le fonds Oblig HY, oui je sais bien que les taux se sont resserrés et qu’une performance similaire n’est plus possible. En revanche avec l’effet coupon, ça n’empêche pas que la classe d’actif reste attractive et modérément rémunératrice (6-8% je suppose).

la surpondération Stoxx600 Europe est liée à mon PEE. L’abondement et l’avantage fiscal font que je privilégie cette poche, et c’est l’un des seuls fonds valables.
Donc j’ai mécaniquement 20% de mon portefeuille dessus + une partie de l’épargne et je gère le reste en conséquence.

Très bien, j’avais omis ce point de votre suivi.

attention au "backtrading" : si j’avais tout placé sur tel ou tel instrument, ca aurait augmenté le rendement… je sais bien ! Le fonds en Euros est là pour apporter une sécurité, pour faire converger la performance annuelle vers quelque chose de positif chaque année. En période de baisse (c’est déjà arrivé !), il est utile. Je ne compte pas prendre du levier supplémentaire.

Bien sur, tel n’était pas mon propos. J’ai simplement du mal à comprendre l’approche visant à conserver des sommes aussi importantes en quasi cash (permanent) dans une gestion indicielle ou les risques sont par définition lissés (évidemment en 2008 vous avez un parfait contre exemple je suppose, mais bon on accepte un certain risque au départ en investissant). Une position d’attente stratégique, ponctuelle, j’arrive parfaitement à le comprendre, mais de façon permanente moins. Mais je suppose que c’est votre prix à payer pour une gestion long terme avec le moins d’arbitrage possible (une gestion long terme s’autorisant des réajustements ponctuels aurait surement une approche différente).

On est dans une période où l’ensemble du marché est tiré à la hausse par l’injection de pognon gratuit par les banques centrales de tous pays. Donc actions, obligs, immo, tout monte ensemble. La corrélation entre actifs est très forte. Oui, je pense qu’il y a des chances que tout baisse ensemble. Il n’y a qu’à voir l’historique du fonds HY : quand les actions perdent 40%, il a perdu 40%. Si au moins j’ai un instrument stable (fonds en Euros) dans l’histoire, je pourrai un peu rebalancer.

Ca je vous l’accorde, nous sommes historiquement dans une période de corrélation très forte, mais ça n’est pas le cas tout le temps à long terme et on ne peut généraliser la période actuelle. Ne faudrait il pas justement jouer pleinement la recovery maintenant que la probabilité d’évènements extrêmes (défaut total et désorganisé de la Grèce, explosion de la zone euro, etc) s’est éloigné?

j’ai assez peu confiance dans les fonds de matières premières :
1/ ce ne sont pas des vrais investissements (=créateurs de valeur), on a jamais vu une boîte de maïs ou une pièce d’or se multiplier toute seule.
2/ c’est de la pression à la hausse sur les prix alimentaires, ce n’est pas ainsi que je conçois l’investissement
3/ même si je voulais jouer la hausse des prix, les ETFs sont mal construits (roller des futures ne permet pas de capter la variation de prix; ils peuvent également être arbitrables)

Très bien, ceci explique l’absence: raisons éthiques, etc. Si on se concentrait uniquement sur une approche "financière", je ne comprenais pas l’absence.

la sous-pondération des US (<10%) ne me gène pas, je me sens bien avec une majorité des actifs en euro. Les titres euro sont corrélés aux titres US, mais je ne subis pas l’effet change. Cela me convient, chacun peut avoir ses propres sensibilités.

Très bien, c’est noté.

Je continuerai à suivre avec attention vos reportings, ça me donne des idées.

Hors ligne

 

#103 09/12/2012 14h42 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

En fait, votre remarque sur le fonds en euros est légitime.

Je me suis toujours demandé pourquoi on conseillait dans certaines allocations d’actifs de conserver une partie en cash. Selon moi, c’est un non-sens : ou bien on est investi, ou on ne l’est pas. Si le cash est utilisé pour faire du market timing, il a vocation a être investi, et donc ne doit pas apparaître dans l’allocation.

Mais en fait, le fonds en euros remplace ce que j’imaginais être à l’origine une allocation en obligations souveraines "sans risque".
Idéalement, c’était une classe d’actifs qui montait quand les actions baissaient et l’inverse, permettant de faire des rebalancements efficaces. La pratique s’est heurtée à la théorie, et la fiscalité rend toute opération sur OAT non rentable par rapport à un fonds en euros.

Donc j’ai adopté le fonds en euros : j’aurais aimé la corrélation négative entre OAT et actions, je me contente d’une corrélation nulle entre une ligne droite et des actions.

Concernant la performance des fonds HY: le fonds Allianz Euro HY a un rendement du portefeuille inférieur à 6% désormais. Sans les frais cela fait autour de 4,5% de taux actuariel. Certes, il y a un peu à gratter en surfant sur la partie pentue de la courbe  à 3-4 ans mais pas grand chose…

Merci pour la discussion !

Hors ligne

 

#104 09/12/2012 14h48 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   31 

En fait, votre remarque sur le fonds en euros est légitime.

Je me suis toujours demandé pourquoi on conseillait dans certaines allocations d’actifs de conserver une partie en cash. Selon moi, c’est un non-sens : ou bien on est investi, ou on ne l’est pas. Si le cash est utilisé pour faire du market timing, il a vocation a être investi, et donc ne doit pas apparaître dans l’allocation.

Mais en fait, le fonds en euros remplace ce que j’imaginais être à l’origine une allocation en obligations souveraines "sans risque".
Idéalement, c’était une classe d’actifs qui montait quand les actions baissaient et l’inverse, permettant de faire des rebalancements efficaces. La pratique s’est heurtée à la théorie, et la fiscalité rend toute opération sur OAT non rentable par rapport à un fonds en euros.

Donc j’ai adopté le fonds en euros : j’aurais aimé la corrélation négative entre OAT et actions, je me contente d’une corrélation nulle entre une ligne droite et des actions.

Je comprends mieux et je suis d’accord avec votre idée de départ: les obligations souveraines constitu(aient) une classe d’actifs à part entière, mais désormais pour des particuliers je ne pense pas qu’elles aient toujours vocation à l’être. Donc désormais c’est fonds euros ou monétaires qui s’en rapproche le plus et ça "devrait" donc rester une poche "tactique" et non permanente. Après évidemment en pratique et en fonction des conditions, ce coté "temporaire" peut être plus ou moins long (le cash reste un élément sous-estimé pour diminuer l’exposition aux risques extrêmes d’un portefeuille, comparé à diverses stratégies de couverture).

Merci pour la discussion !

Je vous en prie! ^^ C’est bien pour cela qu’on est la.

Hors ligne

 

#105 09/12/2012 16h32 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   143 

Nikki a écrit :

En fait, votre remarque sur le fonds en euros est légitime.

Je me suis toujours demandé pourquoi on conseillait dans certaines allocations d’actifs de conserver une partie en cash. Selon moi, c’est un non-sens : ou bien on est investi, ou on ne l’est pas. Si le cash est utilisé pour faire du market timing, il a vocation a être investi, et donc ne doit pas apparaître dans l’allocation.

Mais en fait, le fonds en euros remplace ce que j’imaginais être à l’origine une allocation en obligations souveraines "sans risque".
Idéalement, c’était une classe d’actifs qui montait quand les actions baissaient et l’inverse, permettant de faire des rebalancements efficaces. La pratique s’est heurtée à la théorie, et la fiscalité rend toute opération sur OAT non rentable par rapport à un fonds en euros.

Donc j’ai adopté le fonds en euros : j’aurais aimé la corrélation négative entre OAT et actions, je me contente d’une corrélation nulle entre une ligne droite et des actions.

Concernant la performance des fonds HY: le fonds Allianz Euro HY a un rendement du portefeuille inférieur à 6% désormais. Sans les frais cela fait autour de 4,5% de taux actuariel. Certes, il y a un peu à gratter en surfant sur la partie pentue de la courbe  à 3-4 ans mais pas grand chose…

Merci pour la discussion !

Nikki, la rechute prend forme.

Mais tes réflexions sont très intéressantes.

La liste de small cap que tu retiens me paraît intéressante. Je ne sais pas si je suis de très bon conseil sur ce segment, j’ai un comportement un peu similaire. Malheureusement, les small ne m’ont pas trop réussi ces derniers temps.

Cependant, ton dernier message a retenu mon attention.

Je pense que tu as plus d’intérêt à aller gratter sur le segment des obligations, que ce soit des titres un peu plus classiques, du HY, des convertibles… La fiscalité n’est pas géniale, il est vrai, mais c’est l’endroit où tu pourrais exploiter le plus facilement les anomalies de marché.
Il y a un petit souci : je pense qu’il faudrait élargir l’univers d’investissement limité par les courtiers classique. En gros, accéder au Luxembourg et à Francfort.
Les instruments sont complexes, peu suivi, les particuliers ne les connaissent pas, tu connais bien… Bref, c’est un mélange pour de la performance sur le papier !

Hors ligne

 

#106 10/12/2012 17h34 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

OK j’ai remplacé mon tracker iShares Europe Small Caps par :

- Siparex (50% de la ligne)
- Burelle (25%)
- Sechilienne Sidec (25%)

Pour éviter les "value flats" (nouveau concept que j’ai inventé, une value flat c’est comme une value trap qui ne baisse pas, c’est une boîte qui végète), j’ai privilégié des boîtes avec :
- soit un résultat croissant
- soit un catalyste
- soit un cours en hausse

(oui, je suis paresseux sur l’analyse fondâââmentale, mais ca va faire l’affaire pour moi, c’est l’avantage d’avoir une bonne présélection).

Hors ligne

 

#107 22/12/2012 08h42 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

La fin de l’éligibilité PEA de mon tracker small caps sa cotation désormais uniquement sur Francfort m’ont forcé à revoir un peu ma stratégie. Désormais, je gère la poche "small caps" en direct.

=== ACTIONS (70%) ===

40% Actions Européennes

* 22% de fonds actions de mon PEE (qui suit à la trace le Stoxx 600 malgré la présence d’un gérant, mais c’est pas plus mal…)

* 18% small caps représentant chacune 1 à 3% du portefeuille :

- OPCVM Moneta Multicaps (en AV, pour avoir un taux promo sur le fonds en euros)

En direct :
- Aurès
- GEA
- Salvepar
- Thermador
- Touax
- des CRCAM : CIV, CRAV, CNF, CCN.

Nouvelles entrées :
- Siparex
- Burelle
- Sechilienne Sidec

Merci Super_Pognon de m’avoir incité à prendre des smalls en direct. J’ai bénéficié d’une bonne surperformance par rapport au tracker. Je pense (avec la maturité) comprendre comment éviter les "value flats" pour me concentrer sur les boîtes qui ont un potentiel. Ce qui aide : moins regarder le bilan, plus regarder  compte de résultat/de cash flow. Et acheter des boîtes qui ont déjà monté ou qui ont un vrai catalyste peut aider.

Ne suivre qu’une trentaine de valeurs peut aider…

Prochaines actions :
- gérer l’OPAS Salvepar
- recommencer les versements PEE (et donc récupérer du biais big caps sad )


10% Immobilier

- 4% Tracker Amundi ETF Real Estate Reit EIEF (C8R) : éligible PEA big_smile
- 3% Foncière Lyonnaise
- 2% Foncière des Régions
- 1% Paref

Pas de changement prévu. A part Paref, les autres sont en PEA, donc c’est précieux smile

11% Actions hors Europe

- 10% Tracker Amundi ETF Wld X EMU
- 1% Carmignac Investissement (pris pour avoir un taux bonus sur l’AV)

Petit renforcement sur les valeurs internationales pour compenser la surreprésentation des valeurs européennes (à cause des versements PEE).

10% Actions émergentes

- 7% Trackers MSCI Emerging Markets (Lyxor et Amundi)
- 3% Carmignac Emerging Discovery (bonus sur AV + petit biais "hors indice")

=== OBLIGATIONS (30%) ===

14% Fonds en euros

4 assureurs : Generali, Spirica (Crédit Agricole), La Mondiale, ACMN Vie.

16% High Yield

- 14% Allianz Euro High Yield
- 2% CLN Air France 7,05% 2016 (en AV)
- 1% CNP Perpétuelle (CNPAP) vendu sur une petite poussée acheteuse qui a amené le rendement net sous 4%

Objectif : le fonds HY devient vraiment trop important.
Niveau performance : il a sous-performé de 2-3% son indice cette année à cause de son manque de titres bancaires et de sa position de liquidités (et de ses frais). Je lui pardonne, mais je cherche toujours s’il y a mieux… Le tracker YIEL est hors financières, hors les financières apportent une bonne performance en HY.

L’aversion au risque du public est à mon sens exagérées surtout sur les obligs bancaires senior : les subordonnées et les actionnaires jouent bien leur rôle de fusible. Je me chercherais bien un fonds spécialisé financières qui serait complémentaire avec le AEHY.

=== BUDGET R&D / FORMATION / FUNNY MONEY (<1%) ===

Il s’agit des unités de de compte de la stratégie de momentum que je teste.

Objectif : pourquoi pas rajouter du capital ? Ou cesser la stratégie et dire qu’elle n’apporte rien de plus qu’un tracker MSCI World ajusté du risque ?

=== Remarques générales ===

Cette stratégie de pondération fixes par classes d’actifs est finalement très confortable pour moi : on bénéficie bien des hausses du marché sans être tenté de vendre. On capte l’intégralité des mouvements à la fois grâce aux pondérations et grâce aux trackers (pas d’incitation à passer "low beta"). Les baisses sont mises à profit pour réinvestir, et je suis prêt à accepter les risques de baisse. Finalement, c’est l’idéal pour moi. Très bon point. Et quelques smalls pour conserver la main et réduire les frais de gestion globaux.

Les seuls moment de stress sont les réinvestissements : on est parfois tenté de ne pas investir après un jour de hausse… Du market timing souvent contre-productif (on se souvient uniquement des "bons coups" de market timing). 
Je devrais me fixer une règle : lorsque je dois investir sur une classe, je le fais immédiatement. Si je souhaite malgré tout décaler un achat, je ne dois pas attendre au-delà du vendredi soir.

Il y a en fait assez peu de rebalancements dans une telle stratégie : toutes les classes sont corrélées et l’ajustement se fait sur les nouveaux capitaux uniquement.

Je tends vers le 0 impôt pour 2013, j’ai réussi à mettre (presque tous) les titres qui détachent sur PEA ou A-V et à prendre uniquement des trackers capitalisants. En 2013, je serai dans la niche des intérêts < 2000€ et j’ai toujours mes MV reportables.

Hors ligne

 

#108 12/01/2013 13h29 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

Bonjour,

Petite mise à jour, je ne vais pas détailler toutes les classes d’actifs mais simplement noter les faits marquants.

Mon allocation "titres en direct" a été très fructueuse. Je ne sais pas si c’est les smalls en général ou spécifiquement ma sélection, mais elles surperforment les grands indices de façon étonnante ! J’ai bien fait de quitter les trackers small caps (même si c’était une contrainte indépendante de ma volonté) : j’adore les "micro" caps.

Toujours pareil pour moi : 100% pas de problème car c’est le modèle, mais revendre une boîte sans savoir quoi acheter après me rend assez inconfortable.

Bref, en action en direct (hors immo) toujours :

- Aurès
- GEA
- Thermador
- Touax
- des CRCAM : CIV, CRAV, CNF, CCN.
- Siparex
- Burelle
- Sechilienne Sidec

Et deux nouvelles entrées que je trouve intéressantes :
- IDI
- Le Public Système

J’essaye de faire des lignes de même taille, basées sur l’amortissement maximal des frais de courtage.
J’ai apporté à l’OPA Salvepar mais je n’exclus pas de revenir dessus car le titre est devenu très liquide, donc erratique.
Tout mes titres montent assez rapidement, je ne sais pas trop quoi en faire… Je garde une liste de suivi à portée de main pour d’éventuels arbitrages.

J’ai fait aussi un mouvement aussi sur le segment High Yield (qui monte aussi de façon vraiment étonnante… les fonds HY sont mêmes conseillés par les médias comme alternative au fonds en euros !). Je cherchais depuis longtemps un remplaçant à Allianz Euro High Yield, cela m’embêtait un gros montant sur un fonds unique. C’était mon objectif du précédent message.

Après longues recherches, j’ai trouvé Hsbc Gif Euro High Yield Bond A Cap (LU0165128348) qui ne m’a pas l’air trop trop mauvais, et qui diversifie un peu puisqu’il a l’air moins frileux sur les bancaires que le gérant d’Allianz.

Après l’avoir acheté chez Fortuneo et constaté leur incompétence au niveau gestion des référentiels de fonds (ils font acheter une part en GBP alors qu’il existe une part en euros, fort heureusement,le change utilisé semble être le même que pour la valo, donc on se retrouve à payer le prix de la part en euros), j’ai fini par l’acheter sur mon AV Linxea Spirit (d’où l’importance d’avoir un grand nombre d’AV : 6 pour ma part).

Je pense réussir à épurer mes moins-values fiscales 2011 et 2012 sur 2013. Je garde le compte-titres uniquement pour profiter de ce report déficitaire. Une fois qu’il sera purgé, je le basculerai en PEA et AV : simplification et efficacité.

Ah, et mon AV la plus ancienne aura 8 ans cette année smile

Objectifs actuels :
- repérer d’éventuels arbitrages chez les smalls, reprendre Salvepar en cas de gros décalage
- optimiser la poche "fonds en euros"
A part ça, le portefeuille tourne vraiment tout seul.

Hors ligne

 

#109 12/01/2013 14h21 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   421 

Nikki Vous êtes rentrés sur les small au bon moment !

Alors que plus personne ne faisait rien depuis juin dernier, les gérants sont en train de constituer leurs lignes et spéculation aidant tout monte. Alors que j’ai ramé pendant 8 mois pour suivre le CAC avec des Aller/retours d’épicier écossais, mon portefeuille s’envole depuis 15 jours.

Tant que le trend est haussier je ne vois pas de raison de vendre (les gérants mettent du temps à ramasser et on peut profiter de la spéculation qui se greffe sur ces achats)

Aures : je pense que la grosse acquisition est une bonne nouvelle qui va faire changer la société de taille. J’avais pas mal acheté sur les 16 et J’allège régulièrement ma position, c’est quand meme une ligne à risque.

GEA : La dernière publication était excellente. j’en avais profité pour renforcer ma position. Je garde ma ligne, pas question d’alléger tant qu’il y a un flux acheteur.

Thermador : Une de mes lignes complètement Buy and Hold.

Touax : Javais renforcé au moment du trou d’air que j’avais trouvé disproportionné, j’ai allégé suite
au récent rebond. le coupon de 0.50 a été mon premier de 2013.

Sechilienne : Une de mes lignes (toute petite) catastrophe qui suite à la remontée devient juste mauvaise. Je crois que je vais en profiter pour m’en séparer tout simplement parce que je n’y crois pas (je n’ai pas renforcé pendant la baisse)

Les CRCA : Enfin elles bougent ! J’allège au fil de la hausse de 15% de mon portefeuille elles pourraient bien passer à 5% en mai/juin. Il faut les acheter en décembre et les vendre avant la distribution du dividende. J’en garde quand meme un peu entre les deux pour ne pas trop râler si un rachat a lieu.

IDI : J’ai une grosse ligne avec un dernier renforcement à 21.20 et deja un coupon de 1 euro depuis. Je conserve ma ligne.

PUS : J’en avais eu une petite ligne revendue suite à des résultats decevant. Depuis j’ai vu qu’elle avait redressé la barre, je vais regarder, peut etre acheter pour le dividende (environ 1 mois avant avec un take profit à +5%).

Salvepar : pourquoi pas mais a 75 je la trouve un peu chère. A 70 je commence à réfléchir.

Que faire une fois qu’on a vendu ? Et bien garder du cash (je suis trés prudent en ce moment) et acheter d’autres valeurs !

J’ai initié recemment des lignes sur CAST, Microwave Vision et Lanson. J’ai aussi renforcé MGI Coutier, Cheminées Poujoulat, Neurones et surtout Vivalis qui est assez risquée suite à sa grosse acquisition mais pourrais devenir une des plus grosses biotech européenne.

Bien venu dans le monde des micros caps !


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#110 12/01/2013 14h38 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

Merci bifidus !
J’ai oublié aussi que j’avais vendu la moitié de ma ligne Siparex (j’avais fait une double ligne, bonne intuition) pour réallouer sur Lebon.
Je pense que l’appétit pour le risque "actions" peut aussi se diffuser dans les holdings.

Mon objectif est d’avoir une allocation de portefeuille fixée : si je vends, c’est pour acheter autre chose de même catégorie (ou un tracker si je n’ai pas d’idée). D’où la nécessité d’avoir toujours un actif "de repli" smile
Les CRCAM sont sûrement les prochaines à sortir de ma liste, il faut que je fasse le tri entre celles qui ont une politique de rachats/annulation de titres et celles qui s’en fichent.

Je partage votre point de vue sur les gérants : ils mettent du temps pour investir leurs souscriptions… Et l’on sait bien que les fonds en hausse entraînent la hausse des souscriptions !

Hors ligne

 

#111 26/01/2013 06h14 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   19 

Bonjour, je suis tombé sur ton portefeuille a cause d exacompta

Pourquoi l as tu quitté?

Les marchands de papier remontent à cause du prix de la pâte à papier qui baisse. Voir sequana Gascogne et international paper

Il y a sûrement d autres raisons. J ai pris 120 exa et je compte renforce, mais comme c est peu liquide je veux bien ton avis sur le sujet.

Amateur de Small, j ’ ai apprécié la lecture de ce post.

Hors ligne

 

#112 10/02/2013 16h52 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

Bonjour,

Bistouky : J’ai quitté Exacompta parce que je ne savais pas vraiment pourquoi j’avais cette boîte smile
J’avais acheté suite à des commentaires de blog, ou de membres Boursorama que j’estimais (ou de l’équipe de daubasses, je ne sais plus) sans trop faire mon travail personnel.
Je ne regarde plus la société, donc mes commentaires d’aujourd’hui sur le sujet ne valent pas grand chose !

J’en profite pour faire un petit point portefeuille !


=== ACTIONS (70%) ===

40% Actions Européennes


23% Fonds Stoxx 600 de mon PEE. Pour l’abondement. C’est grosso modo indiciel, et c’est très bien.
2% Moneta Multi Caps. En AV, pour avoir un meilleur taux sur le fonds en Euros.
0,5% Fidelity Europe. En AV, pour avoir une prime chez ING.

Smalls en direct (1 à 2% chacune).

- Aurès vendu car je trouve le marché trop optimiste sur la récente acquisition, sur laquelle on a bien peu d’informations.
- GEA
- Thermador
- Touax (ils se diversifient un peu en gérant des FCPR sur les conteneurs maritimes. Mieux vaut toucher les commissions que prendre le risque du produit).
- des CRCAM : CIV, CRAV, CNF, CCN (la baisse du résultat de ACA est en partie liée à la revalorisation à la hausse du passif causée par une moindre marge de crédit sur les obligations Crédit Agricole. Cette "perte" n’est pas du vrai argent, et témoigne d’une amélioration des conditions de financement de la banque - le marché des CRCAM, peu sophistiqué, en tient-il compte ou est-il juste effrayé par les baisses de dividendes sur quelques caisses?)
- Le Public Système
- Sechilienne Sidec
- Malteries Franco Belges (dur dur d’avoir un nombre de titres correct à un prix correct…)

Un petit pôle "holdings" :
- Burelle (sans doute la plus grosse décote sur Euronext en méthode "sum of the parts")
- Siparex (comme une oblig d’échéance 2014 éligible au PEA)
- IDI
- Lebon

C’est le segment où je m’amuse quand j’ai envie. Depuis la non éligibilité des ETF small caps que je privilégiais, je suis bien obliger d’acheter mes smalls moi-même, et tant qu’à faire, je prends une poignée de nanocaps. Comme je n’aime pas passer d’ordres, je ne choisis que des boîtes où le temps joue pour l’investisseur.

Mon style est très proche de l’OPCVM "Indépendance et Expansion". Merci à Super Pognon de m’avoir fait connaître ce fonds ! En plus, il est très transparant, tant dans ses reportings mensuels que dans ses semestriel avec la composition "ligne à ligne".

Je ne rentre jamais vraiment dans les détails. Je me contente de voir des boîtes qui ont un historique de rentabilité, au moins un peu de croissance, un historique de dividende correct, un PER pas trop haut, et un cours pas trop élevé mais qui ne stagne pas non plus. S’il y a un carnet d’ordre déséquilibré ("densité" relative des acheteurs par rapport aux vendeurs), c’est la cerise sur le gâteau.

Actions à venir :
Continuer les versements PEE pour maximiser l’abondement.
Faire des petits arbitrages sur ce qui a monté vite, reprendre des smalls de l’univers un peu plus bas. Je regarde uniquement une trentaine de valeurs avec lesquelles je suis confortable. Salvepar est encore dans la liste  big_smile . Ou alors, ne rien faire.
J’ai 2 ordres gratuits par mois chez Fortuneo, j’ai du passer trois ordres au cours des 6 derniers mois… autant dire que je ne suis pas un trader actif !

10% Immobilier

- 4% Tracker Amundi ETF Real Estate Reit EIEF (C8R) : éligible PEA
- 3% Foncière Lyonnaise
- 2% Foncière des Régions
- 1% Paref

Toujours pas de changement prévu. A part Paref, les autres sont en PEA, donc c’est précieux big_smile
Dans les résultats annuels de Paref, je regarderai à quoi à servi l’augmentation de capital à laquelle j’ai participé. Elle peut se faire remplacer par le tracker si besoin.

De plus en plus de SCPI en Assurance-Vie sont proposées. Cette solution me semble inférieure à celle du tracker en PEA, à la fois en véhicule (SCPI vs tracker de SIICs) et en enveloppe fiscale (AV vs PEA). Je préfère être du côté "société de gestion" et toucher les commissions grâce à Paref (Pierre48, Novapierre, Interpierre…).

10% Actions hors Europe

- 10% Tracker Amundi ETF Wld X EMU
- 1% Carmignac Investissement (pris pour avoir un taux bonus sur l’AV)

Pour arrêter de payer les frais de gestion de Carmignac, j’ai arbitré pour Moneta.

10% Actions émergentes

- 7% Trackers MSCI Emerging Markets (Lyxor et Amundi)
- 3% Carmignac Emerging Discovery (bonus sur AV + petit biais "hors indice")

Là aussi, ça roule tout seul.

=== OBLIGATIONS (30%) ===

15% Fonds en euros

4 assureurs : Generali, Spirica (Crédit Agricole), La Mondiale, ACMN Vie.
Je compte désormais le Livret A dans cette poche. Le LDD me sert pour l’épargne de sécurité.

15% High Yield

- 13% Allianz Euro High Yield
- 2% CLN Air France 7,05% 2016 (en AV)
- 1% HSBC GIF Euro High Yield

Commentaire: J’ai trouvé un fonds complémentaire au fonds Allianz ! Dispo en AV chez Linxea. Du coup, j’ai aussi trouvé d’autres remplaçants potentiels. Il va falloir que j’étudie tout cela. Le marché HY est baissier en ce moment (élargissement des primes de risque + hausse des taux courts), les renforcements iront prioritairement dont sur des nouveaux fonds.

Je regarde le rendement actuariel du CLN chaque semaine. Lorsqu’il sera trop bas, je l’arbitrerai sans remords pour un OPCVM. Le HY en direct, c’est quasi fini pour moi big_smile

=== BUDGET R&D / FORMATION / FUNNY MONEY (objectif 2%) ===


Il s’agit de la stratégie Momentum que je teste sur AV (voir signature). Je consacre 2% de mon capital là dessus, mais les fonds sélectionnés comptent dans l’allocation totale par classes d’actifs.
En réalité, cette stratégie ne m’écarte jamais de mon allocation d’actifs cible, et ne m’impacte qu’en termes de sur/sous performance des fonds par rapport à leur catégorie.

Hors ligne

 

#113 11/02/2013 17h39 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   

Bonjour Nikki , je ne comprends pas ceci

- 1% CNP Perpétuelle (CNPAP) vendu sur une petite poussée acheteuse qui a amené le rendement net sous 4%

Le rendement de cette obligation est je crois de 6.875% , en ayant une ligne par exemple de 10000€ comment le rendement peut il baisser à 4% , chaque coupon devrait etre de 687€

Si il y a une poussée acheteuse elle devrait monter et donc etre vendue + chere ?

Je suis nouveau dans les obligation, désolé pour mes questions !!

Merci de m’éclairer

Hors ligne

 

#114 11/02/2013 17h51 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

C’est une obligation perpétuelle subordonnée, si vous êtes novice dans les obligations, passez votre chemin car elle peut se révéler beaucoup plus risquée qu’elle en a l’air smile

Ceci étant dit, vous commettez deux erreurs dans le raisonnement :

1/ La première, c’est de vous arrêter au libellé ou aux infos disponibles sur des sites, sans avoir lu le prospectus. Il est ici :

http://www.amf-france.org/DocDoif/txtin … 015100.pdf
(à la fin, il est résumé en français).

On y apprend que le taux était fixe au début, mais qu’il est désormais variable.
Ou plutôt mixte, puisque le taux est de : 3% + 22,5% du CMS 10 ans.

Le CMS10 est autour de 1,7% actuellement, le taux "coupon" est donc 4,125%.

2/ La deuxième, c’est de ne pas tenir compte du prix d’achat. A 51%, on aurait aujourd’hui un rendement instantané (brut) autour de 8%.

Si on achète des obligations pour la plus-value, le principe est donc, comme pour n’importe quel actif de rendement (action, immobilier…) : acheter à taux élevé, vendre à taux bas. Autrement dit, acheter à cours bas, vendre à cours haut.

J’ai approximé quelques trucs (fixing du CMS, coupon couru) mais l’idée est là.

Hors ligne

 

#115 11/02/2013 19h10 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   

Merci pour votre réponse tres claire et rapide , effectivement les prospectus sont indispensables, je vais donc eviter ces perpétuelles subordonnées et pour commencer il est préférable que je m’occupe à chercher des seniors à échéance 2016/2018 de sté Européennes solides

Bien sûr coté rendement ça ne sera pas la panacée !!!……..mais bon !

Hors ligne

 

#116 12/02/2013 14h09 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

Je viens de réaliser un petit arbitrage :

- vente de Sechilienne, qui commençait à devenir chère et qui monte sur l’annonce de vente de son activités éoliennes

- achat de Tessi, qui subit encore les effets sa publication de CA (-6% en trois jours) tout en ayant confirmé que les résultats resteraient "à un niveau élevé". En plus de cela, le carnet d’ordres est très "porteur" (densité forte à l’achat, faible à la vente).

Néanmoins, cela va contre ma doctrine du moment : être plutôt GARP que value. Autrement dit, essayer d’acheter des boîtes qui ont des résultats en croissance.

Hors ligne

 

#117 12/02/2013 14h30 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   421 

Nikki a écrit :

En plus de cela, le carnet d’ordres est très "porteur" (densité forte à l’achat, faible à la vente).

Attention : un carnet d’ordre qui a de gros ordres à l’achat et peu d’ordres à la vente est souvent un carnet vendeur. Cela signifie juste que les ventes se font au marché alors que les achats se font à cours limité donc que les vendeurs sont plus motivés et font apparaitre les ordres à l’achat de plus en plus bas alors que les ordres à la vente ne se reconstituent pas car ils se font au marché…

Je ne dis pas que c’est une loi absolue mais j’ai souvent fait cette observation.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#118 12/02/2013 14h59 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

Merci pour cette judicieuse remarque.
Mais êtes-vous sûr de tous les mots de votre message (vente/achat) ? Je n’arrive pas à comprendre toute la logique. Comme nous avons des philosphies assez proches, votre réponse m’intéresse beaucoup !

La tête du carnet d’ordres est un élément très important pour moi.

Ce que je regarde, c’est l’impact qu’aurai un ordre de 1000 titres (quantité à ajuster selon le titre, bien sûr) passés "au marché" à l’achat ou à la vente.

Un déséquilibre vendeur (côté achat "creux" = si gros vendeur balance son stock, on prend -10% immédiatement) me fait souvent patienter avant d’acheter le titre, tandis qu’un déséquilibre acheteur a tendance à me motiver.

Exemple sur Tessi en ce moment : 500 titres achetés ATP et on prend deux euros; 500 titres vendus ATP et on ne perd rien. C’est un profil de call !

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/231_tessi.png

Il y a ensuite un aspect "naturel" : pour Tessi par exemple, le côté vendeur a été "nettoyé" par la baisse récente, il ne reste que les ordres qui ont été passé au cours des deux derniers jours. Alors que du côté achat, il peut y avoir des ordres bien plus anciens.

En revanche, des ordres iceberg peuvent fausser le jeu. C’est la limite de cette observation : l’asymétrie d’information. De même, il y a les places alternatives, les échanges de blocs, les ordres "soigneurs", etc. Je me suis déjà fait avoir, mais comme je ne traite que des boîtes que je suis prêt à posséder en B&H, cela n’est pas si grave.

Hors ligne

 

#119 12/02/2013 15h14 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   88 

C’est effectivement un point qui m’a créé beaucoup de sueurs quand j’ai du liquider ma ligne
de la societe bidon dans laquelle je m’étais engagé…. Mauvais souvenir
Merci Bifidus pour la piqure de rappel !

Hors ligne

 

#120 12/02/2013 15h15 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   38 

Je ne suis pas un spécialiste de la lecture du carnet d’ordres mais j’abonde dans le sens de bifidus. On peut interpréter le carnet de la façon suivante :
1/ peu de vendeurs et beaucoup d’acheteurs à l’affut : interprétation de Nikki
2/ beaucoup de vendeurs qui vendent ATP (les ordres sont vendus à n’importe quel prix) et des acheteurs pas pressés d’acheter. Donc il y a peu d’ordre de vente dans le carnet car les vendeurs sont pressés et vendent ATP : intéprétation de bididus

Pour revenir sur ma remarque initiale, la manipulation de carnet d’ordre est la base du scalping et du HFT (High Frequency Trading). Et on s’éloigne assez largement d’une politique d’investissement B&H :-) Personnellement, pour un achat B&H je trouve que cela ne sert à rien d’essayer d’interpréter le carnet d’ordre si ce n’est pour savoir si l’ordre a une chance de passer.

Hors ligne

 

#121 12/02/2013 15h22 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

OK, je comprends mieux le message de bifidus maintenant smile

J’interprète de la même manière que vous et je relance : pour un acheteur, n’est-ce pas justement lorsque les ordres ATP pleuveut qu’il faut acheter ? Je pense que oui. Donc pour moi, c’est un signal positif.

A vrai dire, j’hésitais entre Tessi et Poujoulat, et c’est l’argument "tête du carnet" qui m’a décidé, voici Poujoulat actuellement :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/231_pouj.png

Pour moi, c’est un feu rouge pour Poujoulat, qui peut retomber à 33 sans problème, et un feu vert pour Tessi, qui aura du mal à passer sous 76. Enfin, c’est ainsi que je raisonne (en simplifié).

Cependant, je reconnais que ce genre d’optimisation est de moins en moins pertinent au fur et à mesure des années.
Je raisonne comme cela depuis 2001. Peut-être qu’à l’époque, cela fonctionnait un peu. C’est la nostalgie des méthodes de futur vieux boursier smile

Lorsque j’ai un carnet de ce genre, ca me titille mais comme les valeurs en question ne bougent pas vite, on arrive vite en fin de journée et le lendemain les cartes sont rebattues, redistribuées, et racontent une autre histoire !

Hors ligne

 

#122 12/02/2013 15h52 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   421 

Pour etre honnête j’en suis arrivé à la conclusion que le CO n’était signe de rien !
Il faut différencier les titres plus spéculatifs ou ca court aprés le papiers pour se retourner brusquement et les valeurs de fonds de portefeuille.
La aussi il y a plusieurs techniques de la part des vendeurs actions :
- Le larguage : je regarde le co et si il absorbe je vends tout (siph hier CA paris aujourd’hui)
- Le robot : ordres d’achat réguliers de 500 euros.
- Les gros sabots : petits achats ATP et carnet qui se reconstituent à la vente (le cas bien rassurant dont parle Nikki)

Il ne faut pas oublier que les ordres stops ne sont pas dans le co… Une vente va provoquer l’apparition d’ATP… Les gros ordres d’achats peuvent etre mis par un gros vendeur pour rassurer etc…

Par exemple le fait que le CO de POUJ ait peu d’ordres à l’achat ne signifie rien… S il y a un largage qui fait descendre la valeur a 28.80 les ordres d’achats vont refleurir. S’il y a un gros acheteur les 38 vont sauter d’un coup par contre si le gros acheteur n’a que des petits ordres en face il ne fera rien tant qu’il est seul sur la valeur !

Par contre où avez vous ces beaux co a 10 lignes ? On dirait des CO Bourso mais je n’ai plus que 3 lignes…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#123 12/02/2013 16h03 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

Bon on est quasiment d’accord en fait smile
Il est vrai que la structure du carnet peut aussi "appeler" un certain type d’ordres : des trop faibles vendeurs n’appelleront pas de gros acheteurs, ces derniers resteront sur la touche. MAIS en tant que petit investisseur, on peut passer avant eux, je trouve. Ils achèteront plus tard, en asséchant des vendeurs plus importants.

Nos points de divergence ne vont pas m’empêcher de penser que les "sabots" sont rassurants ! Après il faut distinguer aussi si c’est du continu ou du fixing.
Faudrait en reparler à un dîner des Investisseurs Heureux, et dessiner sur des nappes en papier smile

Au final, je pense que ce type de lecture apporte une valeur ajoutée "faiblement positive" pour le timing. Mais positive quand même big_smile

Les CO, c’est du Bourso "standard". Je ne suis même pas loggé sur mon compte.
Avec les + et - en haut à droite (à côté du "refresh") vous pouvez ajouter des lignes jusqu’à 10. Vous aviez réduit à 3, c’est ça ? (non, je ne me moque pas !).

Hors ligne

 

#124 12/02/2013 16h05 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   421 

Merci beaucoup !

Je n’avais jamais cliqué sur les + et je pensais qu’ils n’affichaient plus que 3 lignes parce qu’euronext leur faisait payer moins !!!


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#125 18/02/2013 11h57 → Portefeuille d'actions et obligations de Nikki

Membre
Réputation :   231 

Petit arbitrage : je viens de vendre GEA et d’acheter Ciments Français.

Il ne faut pas se voiler la face, la vraie raison, c’est que GEA a fait +20% sur un an et Ciments Français -20% sur un an.

(au passage, on parlait de carnets d’ordres spéciaux il y a quelques messages, regardez donc GEA en ce moment !)
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/231_capture_decran_-_18022013_-_120119.png

Je pourrais tenter de me la jouer rationnel, dire que GEA retrouvera selon moi les 65 lorsque les actionnaires comprendront qu’il n’y a rien à tirer de cette valeur, que malgré la hausse des résultats, l’entrée au capital d’"Eximium" pour près de 5% ne changera pas l’attitude du management, et qu’elle cesse de devenir une boîte "donnée" à ce cours.

Et que l’OPA/R sur Ciments Français est inéluctable, qu’Italcementi a récemment fait une émission obligataire (et que l’acquisition du solde pourrait même être relutive pour Italcementi en terme de FCF/dette nette, ratio regardé par les analystes des agences de notation), que CMA est en retard par rapport à son secteur, que son score Piotroski est à 8…

Bref, toute explicaiton fondamentale de mon choix ne faut pas grand chose, la principale raison de cette arbitrage est celle qui conduit de nombreux boursicoteurs à leur perte : j’ai vendu ce qui a monté pour acheter ce qui a baissé.

Preuve que je progresse : j’ai hésité entre Ciments Français et Esso (avec quasi les mêmes arguments que sur CMA, ce sont deux boîtes sur lesquelles le marché attend depuis des siècles le retrait) big_smile

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech