Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 08/04/2016 15h43 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   

Bonjour Zeb, merci pour ce petit exercice de réflexion.

Pour moi chaque euro que je mets en bourse à l’heure actuel (très peu) je le considère perdu, mes connaissances sont trop faible pour assurer une bonne gestion, mais je suis aussi de ceux qui ont besoin de concret pour apprendre.

Quand j’ai misé sur cet entreprise je me suis dis : c’est quitte ou double… Je sais qu’il existe un risque de tout perdre, j’ai juste du mal a évaluer la gravité de la situation pour l’entreprise : en gros a quel point la situation est mal engagé pour eux, vaut il mieux vendre et perdre les 30% que j’ai perdu, ou alors tenter le tout pour le tout et garder sur du long terme? (l’optique sur laquelle je pense être parti, mais la passivité du cours m’exaspère !)

Le pire étant surement les bonnes nouvelles qui font monter le cours, et les gens qui en vendant après avoir fait le PV journalière font descendre encore plus bas le cours… ^^ (pour un néophyte ça parai vachement frustrant lorsque l’on se positionne sur du LT).

Le seul impact psychologique que je risque, est d’être réfractaire a investir dans la bourse… Mais encore je ne pense pas, car je sais savoir investi en étant très peu formé.

Hors ligne

 

#27 08/04/2016 16h11 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   104 

Arkamoon,

Comme évoqué par d’autres, investir sur cette société est un pari. Mais un pari à long terme. Donc si vous croyez en cette entreprise, voyez à long terme, et ne regardez son cours que tous les 3 mois. Sinon, vous allez vous encombrer l’esprit avec des questions à court terme qui ne font pas partis de votre plan.

Si une baisse de 30% sur ce type de valeur vous trouble, cela veut peut être dire que vous n’êtes pas prêt à investir sur ce genre de valeur.

A vous de voir.

Mais nul ne pourra vous donner d’indication sur la viabilité ou le succès de cette entreprise. Même ses dirigeants ne le savent pas. Ils tentent quelque chose parce qu’ils y croient, mais ils ne sauraient dire s’ils vont réussir.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#28 08/04/2016 21h22 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   78 

En gros sur ce genre de projet de rupture, il faut accorder un horizon d’au moins 5 ans, pour seulement voir si c’est viable.

Pour prendre une comparaison, l’automobile électrique n’a pas décollée pendant 40 ans, il est clair aujourd’hui que ce sera un acteur majeur en 2025. Qui va réussir ,Tesla, Ford voire même Renault ou un acteur encore inconnu, là est la seule question. Mais êtes vous en mesure de montrer le vainqueur ?

Pour l’hydrogène solide, on ne sait même pas si c’est viable. Par contre si ça réussit, ça sera énorme. Il y a 3 risques :

- Ca ne marche pas.
- Ca marche, mais c’est un concurrent de McPhy qui empoche la mise. La présence d’AI montre qu’ils pensent que c’est le bon cheval.
- Ca finit par marcher, mais les besoins en capital sont tels que les actionnaires initiaux ne remportent qu’un faible gain par rapport à celui espéré à cause d’AK répétées.

Hors ligne

 

#29 08/04/2016 21h37 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   74 

Un autre risque aussi est que cela soit depassé technologiquement par autre chose qui sera moins cher.
Si on prend le radome à lannion : des enormes investissements avec la telephonie par satellite ont été fait. Seulement un jour quelqu’un est arrivé avec un nouveau truc la fibre optique et toute cette techno est maintenant un musée.

Un autre risque est qu’une alliance opep, compagnie petroliere achetent la techno ou tente de brider cette techno pour preserver le petrole.

Message édité par l’équipe de modération (09/04/2016 00h00) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent :
    Merci de respecter la charte (et d’utiliser les accents) !

Dernière modification par francoisolivier (08/04/2016 21h40)

Hors ligne

 

#30 11/04/2016 00h29 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   189 

Gaspode a écrit :

je pense que votre analyse est erronée à cause  de la concentration sur le stockage stationnaire et la non prise en compte de l’utilisation ultérieure.  C’est certes le plus gros marché pour l’instant, mais il faut tenir compte de la raison pour lesquelles l’hydrogène est intéressant.

Woah comme vous y allez ! Un tout petit peu de nuance dans vos certitudes ne nuirait pas surtout quand vous démontrez ensuite un manque de connaissances certain sur le sujet. Passons sur la forme (absence de sources, affirmations à tout va et certitudes sans nuances) et reprenons les "arguments" point à point. Toutefois dans l’ensemble j’ai l’impression que vous vous auto-persuadez. Encore une fois, pas de souci pour acheter du McPhy mais ce n’est pas de l’investissement, c’est un pari ultra spéculatif (attention les entrepreneurs et les salariés de McPhy sont des gens formidables, courageux et qui osent se lancer dans une aventure difficile, c’est irréfragable).

Et écrire tout cela me prend du temps, ce n’est donc pas par plaisir; je préfèrerais mille fois prendre ce temps à analyser une nouvelle entreprise ou lire les forumeurs passionnants et sérieux de ce site. Mais je pense devoir faire œuvre de pédagogie sur un sujet que je connais bien professionnellement en particulier pour des débutants qui pourraient être attirés par les lueurs de cet investissement "idéal" (cf. ci-dessous) dans lequel tous les (énormes) problèmes semblent se résoudre comme par magie d’un claquement de doigt d’après vous.

Gaspode a écrit :

L’hydrogène est le carburant idéal des solutions à cellule à énergie pour applications mobiles (voitures/camions, mais aussi trains, bateaux, voire aviation en fonction de la densité énergétique).

Woah! Cela commence à fort, "carburant idéal" rien que ça !! Évidemment, avec ce genre d’affirmations absolument erronée et non sourcée, c’est tout suite plus simple de justifier un investissement dans McPhy. Idéal en quoi ?
- En termes d’écologie et d’efficacité énergétique ? Absolument pas, aller directement d’une énergie renouvelable à des batteries, même en tenant compte de tous les cycles de vie des matériaux, est beaucoup plus efficace et écologique qu’utiliser de l’hydrogène https://en.wikipedia.org/wiki/Hydrogen_ … efficiency (et j’ai des tonnes de publications scientifiques dans les meilleurs journaux internationaux à comité de lecture à vous soumettre si vous voulez aller au-delà de Wiki).
- Alors idéal en termes de sécurité ? Vous rigolez j’espère, les dangers sont encore largement présents et c’est beaucoup plus dangereux que les batteries ou le bon vieux pétrole. Et la technique de McPhy ne peut (potentiellement car nous n’avons aucun recul) que résoudre une partie du problème de stockage et pas de la sécurité sur toute la chaîne d’utilisation de l’hydrogène liquide ! (à commencer par dans le… réservoir). Autant dire que tout reste à faire.
https://en.wikipedia.org/wiki/Hydrogen_ … gen_safety
- "Idéal" en termes de prix alors ? (tiens un sujet que vous n’abordez même pas) bien évidemment non, c’est (de loin) le carburant pour l’instant le plus cher.
Un bon résumé de tout cela est un ancien article de Green Tech Media que je vous engage à lire. Lisez bien tous les commentaires il y a bcp de spécialistes notamment le problème de la production d’hydrogène… ce n’est pas tout de bien savoir le stocker, encore une fois, encore faut-il que toute la chaîne de valeur soit efficace, peu chère, "scalable", sécuritaire pour espérer concurrencer un énorme champion en place (le pétrole) et un challenger en pleine forme et en pleine croissance (les véhicules électriques).
http://www.greentechmedia.com/articles/ … l-vehicles
L’article a déjà 2 ans et pour l’instant il a très bien prédit l’avenir puisque la part de marché des véhicules électriques ne cesse de croître (certes en partant de très bas) et celle des véhicules à hydrogène de… baisser. Les annonces des grands constructeurs (Honda, Toyota) ne cessent d’être reculées. Et ne vous laissez pas envoûter par certaines annonces (notamment au Japon entre Air Liquide et le METI), le nombre de stations installées restent ridicules et tout cela reste largement déficitaire…

Attention je ne dis pas qu’il n’y a pas quelques (rares) avantages différentiants à l’hydrogène comme carburant (oui en effet la densité énergétique) mais il y a plus d’inconvénients largement connus ce qui en fait un pari asymétrique. En effet, un avantage théorique n’est rien s’il est rendu inopérant par de multiples (et hautes) barrières pratiques de mise en œuvre.

Mais encore :

Gaspode a écrit :

La possibilité de production locale par électrolyse résout aussi le problème de distribution.

Évidemment encore aucune source, aucun début de justification à cette affirmation… farfelue. Vous ne précisez même pas le début du commencement du type de technologie d’électrolyse (il y en a des dizaines). Cela tombe bien, j’ai été rapporteur officiel de deux thèses au Collège de France sur l’électrolyse financées par mon entreprise. Je pense donc m’y connaître un peu (ceux qui me connaissent personnellement sur IH savent quelle entreprise et ceux qui sont connectés Linkedin pourront sans doute voir quelles thésardes via Linkedin) mais j’en ai marre de perdre du temps et être le seul à citer mes sources. Disons donc que votre affirmation est délirante en termes : de coûts opérationnels (de loin le plus), de possibilité de mise à l’échelle, de Capex énorme à déployer, de sécurité largement pas encore maîtrisée et pire en termes écologiques. Vous semblez balayer d’un revers de main ce que personne pour l’instant n’a résolu de façon économique (par rapport aux autres méthodes). Encore une fois tout se résout comme par magie dans votre "univers" : si vous êtes si sûr de "la production locale par électrolyse résout etc." franchement créer un start-up, si ça marche, vous deviendrez milliardaire.

Et pour finir, certes anecdotique mais je ne peux pas non plus laisser passer. Je vois souvent cet argument (pour plein d’autres start-ups et plein d’autres débutants) et je tiens fermement à mettre en garde. Que signifie le fait qu’Air Liquide ait pris une part minoritaire dans McPhy ? Eh bien quasiment rien. D’abord parce que la part est minuscule eu égard aux capitaux d’Air Liquide. Ensuite, qu’il s’agit de parts minoritaires justement et surtout parce qu’Air Liquide prend des participations dans des dizaines de start-ups très souvent en partie concurrentes (idem pour Total, EDF, GE, Schneider, etc.) et donc que vous pourriez tirer la même conclusion ("ouf je suis rassuré il y a Air Liquide au capital" ou "comme partenaire") d’une boîte… concurrente de McPhy !! https://www.airliquide.com/media/air-li … -start-ups
Dans le stockage stationnaire, Terrajoule est en concurrence frontale avec McPhy (avec une techno très très différente et certes pas sur les autres domaines mais c’est une grosse concurrence) et je pourrais multiplier les exemples :
Terrajoule

Disons le avec "nuance" et en reprenant vos propres mots (je ne vois donc guère comment vous pourriez en prendre ombrage) à la différence que j’ai sourcé mes affirmations : il y a une probabilité non négligeable pour que votre analyse soit extrêmement erronée et dangereuse (je pèse mes mots) car pouvant influencer à tort des débutants. McPhy est bien une entreprise qui, quel que soit le marché qu’elle veut adresser (stockage stationnaire, carburant, etc.), à des milliers de concurrents potentiels contrairement à de nombreux autres domaines déjà "installés". De plus, il est impossible de valoriser quoi que ce soit car il est impossible de connaître le futur sur un sujet aussi complexe  qui plus avec une entreprise qui ne fait que perdre de l’argent. Et en enfin ne soyez pas du tout rassuré par la présence d’Air Liquide qui ne signifie rien.

Dernière modification par PoliticalAnimal (11/04/2016 00h33)


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#31 11/04/2016 14h38 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   78 

Avant de monter sur vos grands chevaux, vous feriez mieux de lire et de comprendre ce que les autres écrivent :

Gaspode a écrit :

je pense que votre analyse est erronée à cause  de la concentration sur le stockage stationnaire et la non prise en compte de l’utilisation ultérieure.  C’est certes le plus gros marché pour l’instant, mais il faut tenir compte de la raison pour lesquelles l’hydrogène est intéressant.

Woah comme vous y allez ! Un tout petit peu de nuance dans vos certitudes ne nuirait pas surtout quand vous démontrez ensuite un manque de connaissances certain sur le sujet. Passons sur la forme (absence de sources, affirmations à tout va et certitudes sans nuances) et reprenons les "arguments" point à point. Toutefois dans l’ensemble j’ai l’impression que vous vous auto-persuadez. Encore une fois, pas de souci pour acheter du McPhy mais ce n’est pas de l’investissement, c’est un pari ultra spéculatif (attention les entrepreneurs et les salariés de McPhy sont des gens formidables, courageux et qui osent se lancer dans une aventure difficile, c’est irréfragable).

A aucun moment je n’ai poussé pour acheter du McPhy et en fait attiré l’attention sur les dangers.

Il n’en reste pas moins que leur approche est nouvelle et apporte (peut-être) des solutions à considérer.

C’est le carburant idéal en terme de pollution, car il n’y a pas de rejet et la densité énergétique est importante.

politicalAnimal a écrit :

- Alors idéal en termes de sécurité ? Vous rigolez j’espère, les dangers sont encore largement présents et c’est beaucoup plus dangereux que les batteries ou le bon vieux pétrole. Et la technique de McPhy ne peut (potentiellement car nous n’avons aucun recul) que résoudre une partie du problème de stockage et pas de la sécurité sur toute la chaîne d’utilisation de l’hydrogène liquide ! (à commencer par dans le… réservoir). Autant dire que tout reste à faire.

l’intérêt de leur solution est justement de ne pas passer par la chaîne hydrogène liquide, en absorbant directement l’hydrogène gazeux dans des sels métalliques (Ils citent les hydrures de Magnésium) et en reformant le gaz par simple chauffage. C’est normalement un process lent, mais ils semblent avoir boosté la vitesse de reformation de façon contrôlable.

Donc évitez de parler de Football quand le sujet est le Rugby.

La clé est d’une part la division par au moins 6 du prix des cellules à carburant (voir l’étude du DOE US : https://www.hydrogen.energy.gov/pdfs/12 … t_2012.pdf), d’autres part s’affranchir du problème à la fois logistique et de sécurité posé par le stockage d’un gaz ou liquide cryo à autre pression. A 50$/kw(projection DOE pour une fabrication de masse)  une cellule à énergie de 80-100kwh pour un véhicule particulier est moins chère que la batterie lithium-ion équivalente d’un facteur au moins 2 (les batteries tesla S valent 15000$). Reste à rajouter le système de reformation embarqué.

Les hydrures métalliques et en particulier ceux de magnésium sont en fait assez réactifs, ce qui pourrait être dangereux mais moins qu’une bouteille de gaz. Je n’ai pas vu de document McPHy sur l’estimation de la sécurité sur ce point, et ce pourrait cependant être critique.

La solution batterie lithium pose aussi de sacrés problèmes d’échelle.

- Les réserves prouvées sont d’environ 40M T (hors Russie). Seule une faible partie est en fait exploitable (de l’ordre de 15 MT) pour raison de concentration ou de pureté et l’exploitation nécessite des quantités extrêmement importante d’eau dans des zones où celle-ci est peu abondante, notamment dans les salars du Chili (35% de la production). Il y a déjà des problèmes à ce sujet là-bas alors que la production mondiale est de seulement 30000 T/an.
- Le passage à l’EV d’une partie significative de la flotte mondiale de voitures nécessiterait de miner une partie significative de ces réserves en un temps très court, qui sera probablement  limité par la capex.
les besoins estimés à 2021 sont de 100 000T/an pour une production actuelle de 30000.
- Il reste à régler le problème des camions.
- Les batteries plus performantes ont une durée de vie limitée (lithium air ou soufre).
- La faible densité volumique des batteries induit un véhicule plus lourd, donc consommant plus d’énergie. Cercle vicieux dur à briser.
- Le lithium a déjà vu son prix multiplié par 3 en 4 ans et ça ne prend pas le chemin de s’arrêter. Les prix du lithium explosent  - AVÉQ - Association des Véhicules Électriques du Québec - Actualités

Donc, oui, si ça marche, cette solution présente des avantages indéniables.

Hors ligne

 

#32 26/05/2016 16h04 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   189 

J’ai vraiment rien contre vous (malgré mes grands chevaux…) mais je ne peux pas vous laisser écrire une telle bêtise !! wink Cet argument est daté, ultra faux et encore cité uniquement par ceux qui ont à vendre… une autre solution que le Li-ion.

J’adore l’étude que vous avez citée… il se trouve que je connais les gens et notamment Jason Marcinkoski… Jason travaille dans les… piles à hydrogène (suffit de googliser cela étant) ! Que pensez-vous du biais d’un mec qui travaille à 100% dans les piles à hydrogène quant à son évaluation réaliste des réserves en lithium mondiales ? Pensez-vous que s’il dit que tout va bien pour les batteries Li-ion, il aura encore des fonds de la DoE et du NREL ? Sans parler du fait qu’il n’a pas de compétences spéciales sur le sujet…

Bon voilà une vraie étude neutre et plus important qui est "highly cited" (ce qui n’est pas le cas de l’étude DoE, il suffit d’aller sur Scopus et Google Scholar) :
Assessment of world lithium resources and consequences of their geographic distribution on the expected development of the electric vehicle industry
Pourquoi neutre ? parce que les gens de l’INES qui veulent faire avancer le solaire n’ont aucun intérêt spécifique dans le type de stockage… que ce soit de l’hydrogène ou des batteries Li-ion, tant que le prix baisse et que la fonction est remplie, ils sont agnostiques.

Je vais faire la seule chose que je peux légalement réaliser (la publi étant payante), c’est citer la conclusion :

INES a écrit :

Though many lithium-based products are used by other market sectors, the current state of resources shows that there is no danger for the planet to run out of lithium. Besides, even a forecast fivefold increase of lithium price would not impact the price of battery packs.

Plus important, toutes les études privées (non accessibles car payantes) genre Bloomberg arrivent à la même conclusion. Pire (ou mieux je dirais) plus on avance, plus l’intérêt du lithium est démontré, plus on découvre qu’il y a en fait des sels de lithium… partout ! Chaque année, le mix change. On pensait que seuls les Chinois en avaient, en fait non dans les années 2000 on a découvert une mine géante en Bolivie et en fait non… on en a découvert d’autres au Chili, Pérou, etc. (cf. références ci-dessous).

Le prix du lithium "explose"… oui c’est vrai…
mais 1) savez-vous pour combien il compte dans la fabrication de cellules (pour rappel une batterie est composée de plusieurs "cellules"), de modules ? du pack ? Savez-vous pour combien il compte dans le prix final d’un véhicule électrique ?
Pour RIEN, nada, walou, que de chi. Cf. l’étude de l’INES citée ci-dessous mais aussi les études privées. Je peux vous donner les ordres de grandeur car c’est amusant (il serait illégal pour moi d’être trop précis) : dans le coût d’une pack de batteries (ce qu’on appelle le "pack" est la vraie unité utile pour des EV : un pack comprend des modules de batteries -i.e. plusieurs "cellules"-, de l’intégration, un master battery management system, de la conversion de puissance et encore d’autres couches électronique), la part du prix du lithium est inférieure à… 0,1 % alors ça peut quadrupler que ça reste totalement négligeaable. (je rappelle qu’une usine classique de fabrication de n’importe quel produit fait facilement du -10% de réduction de coût par an en optimisant la chaîne de valeur alors passer de 0,1% à 0,3 % et encore c’est inférieur à ça). Et je ne vous parle même pas du pourcentage dans le véhicule final…

et 2) le prix va rebaisser car de nombreuses mines arrivent (comme toujours avec les mines, ça prend du temps et c’est très cyclique, les investisseurs attendent que le prix de la matière soit suffisamment haut pour investir).

Autant il y a plein de sujets sur lesquels planent des incertitudes et pour lesquels personne n’a de réponse (quelle techno de batteries va vraiment émerger ? gagner les marchés du stationnaire ? ceux de la mobilité ? ceux des environnements où la sécurité est primordiale), autant il n’y a absolument aucun doute sur le fait que nous ne souffrirons jamais (disons à horizon d’un siècle pour être "safe" mais ni vous ni moi ne serons encore là) d’une pénurie de lithium. En fait, c’est l’argument (faux) utilisé par ceux qui vendent de l’hydrogène…

Par exemple, il y a quelques années la Bolivie ne savait même pas que certaines de ses mines géantes étaient ultra riches en sels de lithium parce que tlm s’en "foutait" tellement le prix du lithium était bas :
Salar de Uyuni - Wikipedia, the free encyclopedia

Rien que cette mine (et depuis on en a découvert plein d’autres… cf. la référence dans WP, en 2009 on pensait que cette mine représentait plus de 50% des réserves mondiales, la référence date de 2009… depuis on a découvert plein de mines quasi aussi grandes au Pérou, au Chili ultra riches en sels de lithium…) donc uniquement cette mine en Bolivie, avec ces 10,000 kT de Li métal permettrait de fabriquer… 4 milliards de véhicules électriques. Oui j’ai bien dit 4 milliards soit le quadruple des véhicules thermiques existant et des milliers de fois plus que le (peu) de EV existant actuellement et produits chaque année. Il n’y a PLUS de débat entre spécialistes sur ce sujet depuis déjà plusieurs années. L’argument reste dans les sphères non professionnelles ou les sphères pro qui doivent vendre autre chose.

Cela étant, ça ne signifie pas que McPhy ne pourrait pas trouver une application là où les batteries Li-ion ne sont pas compétitives mais ça n’a rien à avoir avec la (mythique) pénurie du lithium…


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#33 26/05/2016 18h27 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   26 

Effectivement le lithium est abondant:

La fin du lithium

Hors ligne

 

#34 26/05/2016 21h57 → McPhy Energy : spécialiste de l'hydrogène (production et stockage) (hydrogène, introduction, small caps, énergie)

Membre
Réputation :   78 

Le lithium est relativement abondant oui. Mais le problème est que les réserves réellement exploitables (concentration trop faibles, présence d’éléments non désirés …) sont bien inférieures et de plus limitées à des régions extrêmement spécifiques comme les salars de Bolivie qui sont des milieux où la ressource critique est l’eau. Or l’extraction du lithium nécessite des quantités extrêmement importantes d’eau.

l’estimation de 15 MT exploitable est celle de 2016 par l’USGS, qui est une source de référence.
Au niveau actuel d’utilisation c’est 135 ans d’utilisation donc pas de problème.

Une batterie Tesla model S 85 kw, c’est 14,2 kg de lithium, ainsi les réserves prouvées exploitables dans leur totalité permettraient quelques décades d’utilisation même si on rajoute les autres utilisations comme le stockage domestique.

le problème n’est pas là. Le problème est que les besoins annuels varient selon les études de 300 kT/an à 500 kt/an en 2050 (example Minerals 2012, 2, 65-84; doi:10.3390/min2010065). La capacité actuelle est 30 Kt/an, c’est un ordre de magnitude plus élevé, et les capacités d’extraction seront limitées par l’eau disponible. Ceci en comptant une durée de vie des batteries de 10 ans ce qui est aujourd’hui extrêmement optimiste.

Le recyclage à l’échelle industrielle, aujourd’hui on ne sait simplement pas faire, ce n’est même pas un problème économique. Les batteries ont besoin d’un lithium pur à 99%. A noter qu’il faudra pourtant trouver une solution, ça prend feu facilement si exposé à l’air ou à l’eau.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech