Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 26/03/2011 05h20 → SCPI vs SIIC (comment les petits porteurs peuvent s'aider entre eux)

Modérateur
Réputation :   1084 

On a déjà discuté des avantages et inconvénients respectifs des SIIC et SCPI (Immorente vs Sélectirente : SCPI vs SIIC) et je ne souhaite pas ici revenir la-dessus.

Je souhaite juste discuter d’un aspect : 

Au niveau des SCPI, il existe une association de porteurs de parts de SCPI  (APPSCPI) qui rassemble un grand nombre d’adhérents (cotisation annuelle 40€) qui sont associés de certaines SCPI et s’entraident.
L’APPSCPI est même directement associée dans de nombreuses SCPI (avec le minimum de parts), et membre du Conseil de Surveillance de certaines SCPI quand ce ne sont pas quelques-uns de ses adhérents qui en sont aussi membres. Elle dispose d’un site internet qui fournit pas mal d’information (en partie à tout le monde, en partie uniquement accessible à ses adhérents).
Elle a dans le passé dénoncé pas mal de situations anormales, et mené avec succès différents "combats" dans l’intérêts de ses adhérents (un de ses succès est d’avoir réussi à éviter que toutes les SCPI ne soient transformées en OPCI sous l’influence de l’ASPIM Association Française des Société de Placement IMmobilier, qui aurait largement dépossédé les associé de leur pouvoir de contrôle) (un autre succès a été d’obtenir le replacement de certains sociétés gestionnaires de SCPI, qui n’étaient pas très "performantes")
Voir http://www.appscpi.com/Docs/Insert/1229204851.pdf et d’autres documents sur leur site.
L’APPSCPI n’est pas née en un jour, et est elle-même le résultat de la fusion de plusieurs associations.

Par contre, au niveau des SIIC, on n’a rien d’équivalent. Les porteurs (d’actions) sont généralement complètement isolés, souvent moins bien informés et moins à même de bien digérer l’information disponible (sauf zParisien peut-être), que certains gros porteurs, parfois liés avec la direction des SIIC.

Ne serait-il pas pertinent d’essayer de mettre en place pour les SIIC une structure similaire, d’entraide des porteurs de SIIC, afin de mutualiser les ressources, voire de peser sur ces sociétés ? Il y a sur ce forum pas mal de membres actifs qui sont assez "pointus" sur certaines SIIC, et il doit y avoir encore plus de membres "passifs" intéressés, et susceptible d’apporter leur contribution à une telle structure.

Nous pourrions lancer une structure plus légère et moins ambitieuse, par exemple pour échanger des informations ou le résultats de nos analyses, et/ou se répartir les participations aux AG.
Certains pourraient objecter qu’ils préfèrent garder pour eux seuls les conclusions de leurs analyses, pour acheter ou vendre les SIIC concernés au mieux de leur intérêt, sans entrainer plein de "suiveurs" qui bénéficieraient de leur travail sans le mériter. Je pense cependant que nous ne sommes pas assez nombreux pour déséquilibrer le marché d’une SIIC par nos ordres cumulés, si les conclusions du groupe ne sont accessibles qu’aux membres "actifs", et pas à tous les "simples visiteurs" qui ne contribuent pas.
Une telle structure pourrait aisément collaborer avec ce site www.devenir-rentier.fr, en y déposant l’information qui ne serait pas réservée aux membres actifs, qui n’en serait que plus pertinente.


Qu’en pensez-vous, et qui serait intéressé ?

Dernière modification par GoodbyLenine (26/03/2011 05h21)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#2 26/03/2011 09h24 → SCPI vs SIIC (comment les petits porteurs peuvent s'aider entre eux)

Membre
Réputation :   401 

GoodbyLenine a écrit :

Ne serait-il pas pertinent d’essayer de mettre en place pour les SIIC une structure similaire, d’entraide des porteurs de SIIC, afin de mutualiser les ressources, voire de peser sur ces sociétés ?

Cela me semble difficile, car le contexte est très différent de celui des SCPI.

1- Une société de gestion de SCPI ne contrôle pas sa SCPI, et peut même se voir débarquée par les associés de la SCPI lors d’un vote en AG. Cela s’est d’ailleurs déjà vu à plusieurs reprises.

Rien de tel avec une SIIC.
Les SIIC rentrent quasiment toutes dans l’une ou l’autre des catégories suivantes (certaines comme Klépierre étant dans les deux catégories à la fois):
- les foncières énormes (capi. boursière > 1 Md€, type Unibail ou GECINA), où quelques petits porteurs vont représenter bien moins que 0,1% des droits de vote, donc incapables de peser sur quoi que ce soit
- les foncières contrôlées par un tiers, car il détient plus de 40% du capital ou il est commandité d’une foncière en commandite

2- Obstacle psychologique: un associé d’une SCPI est généralement là pour 10 ans minimum. Tout le pousse à cela: (i) la nécessité d’amortir les 10% qu’il a payé en entrée (ii) la fiscalité des plus-values qui devient progressivement plus attractive après 5 ans et parfaite après 15 ans (iii) l’obligation de garder les parts au moins 9 ans dans les SCPI fiscales (Scellier)
Du coup, en cas de problème avec la SCPI ou sa société de gestion, l’associé va se battre, car dos au mur.
A l’inverse, et même en excluant les traders très court terme, l’actionnaire petit porteur d’une SIIC n’est là que pour 2 à 4 ans maximum. Car au bout de ce laps de temps, soit la SIIC se révèle moins performante que la moyenne et il la vendra, soit ses résultats seront meilleurs que la moyenne et avec un peu de chance son cours aura alors bien progressé et la décote aura fondu. Il faudra alors la vendre pour s’intéresser à une autre SIIC davantage décotée.
Du coup, en cas de problème avec la SIIC, le petit porteur aura souvent tendance à vendre en bourse et aller ailleurs.

3 - Une question d’âge
On trouve beaucoup de retraités parmi les associés des SCPI. Comme ils sont assez disponibles, c’est parfait pour animer une association de petits porteurs.
Mais ces retraités sont le plus souvent moins attirés par la bourse, notamment par les SIIC.

Dernière modification par zirk (26/03/2011 09h27)

Hors ligne

 

#3 27/03/2011 09h19 → SCPI vs SIIC (comment les petits porteurs peuvent s'aider entre eux)

Administrateur
Réputation :   1307 

Les remarques de zParisien sont pertinentes et c’est vrai que cela rend le succès d’une telle association beaucoup plus difficile que dans le cadre de SCPI.

Mais si d’autres étaient intéressés et que cette association devait voir le jour, ça ne me générait pas du tout de cotiser. N’étant ni retraité, ni rentier (pas encore :-) ma participation serait purement passive par contre.

Hors ligne

 

#4 27/03/2011 20h16 → SCPI vs SIIC (comment les petits porteurs peuvent s'aider entre eux)

Membre
Réputation :   

Encore une fois, je sors de mes lectures "silencieuses" ,
pour moi une telle idée est ce que j’appelle du "pain béni"

totalement novice, et me heurtant à un monde "hermétique"  doté de son propre langage, abréviation,et "évidence" qui ne le sont que pour les inities

Une association de ce type, me permettrait d’avoir un canevas , de suivre régulièrement des études de cas, participer et surtout poser des questions anodines sans avoir aucune "honte"

Certes, je ne serai pas dans un premier temps  un puits de savoir, mais je saurai user de mon statut de néophyte pour clarifier les choses

et des les 1er bagages acquis, présenter à mon tour certaines études au jugement de  mes pères…

donc je ne peux qu’encourager cette idée

"mettre en place pour les SIIC une structure similaire, d’entraide des porteurs de SIIC,  de mutualiser les ressources, voire de peser sur ces sociétés ?"

+1,

Dernière modification par dominike (27/03/2011 20h17)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech