Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 23/02/2014 12h53 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous

Avant propos:
J’ai cru remarquer que vous étiez nombreux à aimer l’immobilier. Je vous propose ci-dessous une adaptation (traduction google puis suppression de ses bizarreries) d’un post trouvé sur un blog américain, post que j’ai réduit pour mieux cadrer avec un forum.

L’original se trouve là: 
Why your house is a terrible investment

J’espère que l’apprécierez autant que moi pour son côté humoristique et, malgré tout, plutôt réaliste.

Pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement

Imaginez qu’autour d’une tasse de café ou un verre de vin que nous en arrivions à parler d’ investissement. Alors peut-être l’un de nous, vous par exemple, dit:
"Hé j’ai une idée. Nous parlons toujours de bons investissements. Mais quel est le pire
que nous puissions imaginer? A quoi pourrait-il ressembler?"

Eh bien, voyons (tirant notre joli bloc-note), faisons une liste:

-Il devrait être illiquide. Nous allons faire quelque chose qui prend des semaines, voire des mois de temps et d’effort à acheter ou à vendre.

-Il devrait être coûteux à acheter et à vendre. Ajoutons-y des coûts de transaction très élevés. Disons 5% de commission.

-Il devrait être complexe à acheter ou  à vendre. De cette façon, nous encaissons beaucoup de frais via tous les documents supplémentaires que nous pouvons facturer.

-Il devrait être hypothéqué! Nous pouvons percevoir des intérêts sur les prêts.

-Il devrait être improductif. Assurons-nous que cet investissement que nous créons ne verse jamais d’intérêts. Ni aucun dividende, bien sûr.

-Il devrait être immobile. Si nous pouvons l’attacher à un endroit géographique, nous pouvons être sûrs que seul un infime groupe d’acheteurs potentiels existera. Parfois même, dans certains endroits, aucun!

-Il devrait être soumis à la destinée d’un pays, un état, une ville, une ville … Non! Un quartier! Imaginez si notre investissement pouvait en quelque sorte lier son propriétaire au sort d’un emplacement étroit. Le risque pourrait être énorme! Une usine ferme. Un gang de rue s’installe. Le gouvernement devient fou avec les taxes. Une catastrophe écologique survient à proximité.

-Il devrait être cher. Idéalement, faisons-le si cher qu’il représente un pourcentage disproportionné de la valeur globale du patrimoine. Rien de tel qu’évincer la diversification pour augmenter le risque!

-Il devrait être fragile et facilement endommagé par les intempéries, incendie, vandalisme, etc! Ainsi nous pouvons ajouter une assurance chère pour couvrir ces risques et faire en sorte que les plus susceptibles de se produire ne soient pas réellement couverts. Cela figurera dans les petits caractères du contrat ou alors nous facturerons un supplément.

-Il devrait être lourdement taxé! Et pourquoi attendre la revente? Taxons-le chaque année. Augmentons les taxes quand il prend de la valeur. Les baisser quand il en perd? Ne soyez pas idiots!

-Il devrait être quelque chose que vous ne pouvez jamais vraiment posséder. Puisque nous allons donner au gouvernement le pouvoir de taxer cet investissement chaque année, «posséder» ce sera comme le métayage. Nous vous laissons l’entretenir et tant que vous payez le loyer annuel (oups, je veux dire les taxes), vous pouvez le garder jusqu’à ce que nous en décidions autrement. Pour cela, nous allons le faire objet d’expropriation selon notre bon vouloir.

Mots-clés : investissement, propriétaire

Hors ligne

 

#2 23/02/2014 15h48 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   127 

Pas faux ….

:-)

Hors ligne

 

#3 23/02/2014 15h56 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   36 

pertinent

Hors ligne

 

#4 23/02/2014 16h16 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   

Sympathique, il ne faut par contre pas oublier que c’est la seule solution de plus payer de loyer à un certain moment de sa vie.
Même si ça coute effectivement très cher et que ça permet à l’état de minimiser les retraites….

Hors ligne

 

#5 23/02/2014 16h21 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   12 

C’est ce que j’ai toujours pensé de l’immobilier !
Je n’ai que ma RP et c’est bien suffisant .

Hors ligne

 

#6 23/02/2014 16h35 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   157 

langoisse a écrit :

C’est ce que j’ai toujours pensé de l’immobilier !

Même si le post initial est assez vrai, il n’aborde que les mauvais points (d’un autre coté, c’est un post humoristique, donc c’est normal wink )

L’immobilier, c’est aussi:
- un besoin primaire de toute personne
- un bien en pénurie (relative)
- un placement à forte inertie
Bref, pas forcément un si mauvais placement que ça wink


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#7 23/02/2014 16h40 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   337 

Bonjour,

on peut aussi adapter une partie de cette liste de 11 désagréments à une location :
Il convient quand même de nuancer (au moins un peu).

-Il devrait être illiquide. Nous allons faire quelque chose qui prend des semaines, voire des mois de temps et d’effort à acheter ou à vendre.

>> si vous êtes dans une situation professionnelle qui vous convient (avec un éventualité réduite de devoir déménager) et dans un logement qui vous convient, il n’est pas indispensable de changer de RP tous les 5 ans…

-Il devrait être coûteux à acheter et à vendre. Ajoutons-y des coûts de transaction très élevés. Disons 5% de commission.

>> une personne en location qui cherche un nouveau logement (de plus, un locataire par définition est moins "stable" qu’un propriétaire et peut être victime des choix de son bailleur : augmentation des loyers, vente du bien…) aura également des frais notamment des frais d’agence et une caution.


-Il devrait être complexe à acheter ou  à vendre. De cette façon, nous encaissons beaucoup de frais via tous les documents supplémentaires que nous pouvons facturer.

>> ce n’est pas la même chose que le point précédent ??

-Il devrait être hypothéqué ! Nous pouvons percevoir des intérêts sur les prêts.

>> Soit, mais ça ne concerne pas tous les propriétaires…

-Il devrait être improductif. Assurons-nous que cet investissement que nous créons ne verse jamais d’intérêts. Ni aucun dividende, bien sûr.

>> Un loyer payé (à perte) ne produit pas d’intérêt non plus.

-Il devrait être immobile. Si nous pouvons l’attacher à un endroit géographique, nous pouvons être sûrs que seul un infime groupe d’acheteurs potentiels existera. Parfois même, dans certains endroits, aucun!

>> Cette remarque rejoint la première, il n’est pas indispensable de changer de RP tous les 5 ans, lorsque l’on s’y sent bien.

-Il devrait être soumis à la destinée d’un pays, un état, une ville, une ville … Non! Un quartier! Imaginez si notre investissement pouvait en quelque sorte lier son propriétaire au sort d’un emplacement étroit. Le risque pourrait être énorme! Une usine ferme. Un gang de rue s’installe. Le gouvernement devient fou avec les taxes. Une catastrophe écologique survient à proximité.

>> C’est possible, mais il s’agit quand même de faits exceptionnels (exemple de la catastrophe écologique). 

-Il devrait être cher. Idéalement, faisons-le si cher qu’il représente un pourcentage disproportionné de la valeur globale du patrimoine. Rien de tel qu’évincer la diversification pour augmenter le risque!

>> Aux propriétaires de garder les pieds sur terre et d’acheter une maison normale et non pas un château. Comme pour un locataire de louer un logement qui n’engloutit pas 50% de son budget mensuel (à perte, je le rappelle).


-Il devrait être fragile et facilement endommagé par les intempéries, incendie, vandalisme, etc! Ainsi nous pouvons ajouter une assurance chère pour couvrir ces risques et faire en sorte que les plus susceptibles de se produire ne soient pas réellement couverts. Cela figurera dans les petits caractères du contrat ou alors nous facturerons un supplément.

>> Je pense qu’un locataire a aussi une assurance, qu’il paiera aussi cher qu’un propriétaire, et qu’il aura les mêmes risques que lui…


-Il devrait être lourdement taxé! Et pourquoi attendre la revente? Taxons-le chaque année. Augmentons les taxes quand il prend de la valeur. Les baisser quand il en perd? Ne soyez pas idiots!

>> Un locataire paye la taxe d’habitation, la taxes sur les ordures ménagères, la redevance audiovisuelle, comme le propriétaire… et la taxe foncière qui représente souvent l’équivalent d’un mois de loyer si sa RP était en location.
Est-il préférable de donner un mois de loyer à une agence qui va vous proposer une location (j’exagère car le blog table sur des changements fréquents de RP) ou à l’Etat ? Pas de différence.

-Il devrait être quelque chose que vous ne pouvez jamais vraiment posséder. Puisque nous allons donner au gouvernement le pouvoir de taxer cet investissement chaque année, «posséder» ce sera comme le métayage. Nous vous laissons l’entretenir et tant que vous payez le loyer annuel (oups, je veux dire les taxes), vous pouvez le garder jusqu’à ce que nous en décidions autrement. Pour cela, nous allons le faire objet d’expropriation selon notre bon vouloir.

>> L’expropriation concerna quelle part des logements ?



Bref, je blog est humoristique mais je trouve qu’il exagère quand même un peu.

Dernière modification par maxicool (23/02/2014 16h44)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#8 23/02/2014 16h45 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   246 

Ceci s’applique tout a fait a la RP !

Donc faut avoir une résidence principale PAS chère …. sinon le manque a gagner sur le capital investi est énorme
Exemple pratique sur 250k investi, vous payez en moyenne combien de taxes, frais , entretien etc en plus de ne pas avoir disons 4 ou 5 % net apres impôts…soit 10 a 12.5 k . Donc votre capital vous coute la perte de revenu+ entretien + taxes soit l’équivalent d’un salaire ???

Seule solution acheter a 1000 euros le m2 … et ce sera difficile en France….

Bon pour les rentiers il y a le Portugal et bien d’autres endroits…

Quant a la location …si on peut louer a un cout inférieur que ce total …et avoir son capital bien place…il y a des avantages certains …

Tout dépend de nos priorités - et de notre âge et mentalité.

Dernière modification par sissi (23/02/2014 16h50)

Hors ligne

 

#9 23/02/2014 16h51 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   127 

Ces traits exagérés s’appliquent a tout outil industriel (bien immobilier en location) ou un service (location d’un bien).

Ensuite la question peut se poser pour l’achat d’une résidence principale ou sa location. Ceci n’est pas si différent que celui de l’achat d’une voiture ou la LLD.

L’humour accentue les traits en forçant les défauts. Excel dépourvu de tout trait d’humour, reconnaissons le, peut amener parfois a des conclusions contre intuitives wink

Hors ligne

 

#10 23/02/2014 16h55 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   337 

sissi a écrit :

Ceci s’applique tout a fait a la RP !

Donc faut avoir une résidence principale PAS chère …. sinon le manque a gagner sur le capital investi est énorme
Exemple pratique sur 250k investi, vous payez en moyenne combien de taxes, frais , entretien etc en plus de ne pas avoir disons 4 ou 5 % net apres impôts…soit 10 a 12.5 k . Donc votre capital vous coute la perte de revenu+ entretien + taxes soit l’équivalent d’un salaire ???

Seule solution acheter a 1000 euros le m2 … et ce sera difficile en France….

Bon pour les rentiers il y a le Portugal et bien d’autres endroits…

Quant a la location …si on peut louer a un cout inférieur que ce total …et avoir son capital bien place…il y a des avantages certains …

Tout dépend de nos priorités - et de notre âge et mentalité.

Acheter à 1000 euros le m2 (et même moins), c’est possible (et facile) à condition :
- de faire construire
- de faire une partie des travaux soit même (sur le second oeuvre, notamment les travaux de finition et de décoration, où la main d’oeuvre se paye (très) cher).


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

#11 23/02/2014 17h17 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   57 

C’est bluffant…
Tout l’inverse des actions quelque part…

Bien à vous,


Dooffy

Hors ligne

 

#12 23/02/2014 17h22 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   39 

Il doit bien y avoir 2 ou 3 arguments en faveur de l’investissement immobilier en cherchant bien???

big_smile


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#13 23/02/2014 17h45 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   33 

maxicool a écrit :

Un loyer payé (à perte) ne produit pas d’intérêt non plus.

Le terme à perte n’est pas approprié.
C’est une fausse idée reçue qui a déjà été discutée sur ce forum.

En ligne

 

#14 23/02/2014 18h04 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   43 

sissi a écrit :

Seule solution acheter a 1000 euros le m2 … et ce sera difficile en France….

Cela se trouve (encore de nos jours) dans plusieurs endroits de France assez facilement, si on raisonne IDF, forcément c’est pas la même chose, mais faut-il rappeler que la France n’est pas Paris ?
Après tout dépend des obligations de tout à chacun à devoir rester proche de tel ou tel endroit, mais si on a aucune obligation d’être à un endroit en particulier (par exempe rentier, télétravailleur, trader à son compte, bref toute activité qui n’est pas reliée à un endroit en particulier pour pouvoir vivre), alors c’est tout à fait faisable de trouver à 1000 euros le m² en France.

Dernière modification par zetrader (23/02/2014 18h05)

Hors ligne

 

#15 23/02/2014 22h55 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   23 

langoisse a écrit :

C’est ce que j’ai toujours pensé de l’immobilier !
Je n’ai que ma RP et c’est bien suffisant .

Justement l’article vise la RP

Il devrait être improductif. Assurons-nous que cet investissement que nous créons ne verse jamais d’intérêts. Ni aucun dividende, bien sûr.

Puisque l’immobilier locatif produit des revenus (les loyers encaissés)

sissi a écrit :

Ceci s’applique tout a fait a la RP !

Donc faut avoir une résidence principale PAS chère ….

Pas cher c’est subjectif. Pour savoir si l’acquisition d’une RP est économiquement viable il faut comparer son coût à celui d’un loyer.

La "rentabilité" d’une RP à 100000 € n’est pas la même si le loyer d’un bien équivalent est de 200 euros ou de 600 euros mensuels

Il faut aussi considérer cela sur la durée de détention : ce n’est pas la même chose si on déménage tous les 6 mois que si on va rester 20 ans dans la même RP…

Enfin, il est parfois possible de faire une plus-value en vendant une RP (plus-value non imposable qui plus est) en quittant une location on récupère pas plus que son dépôt de garantie…

Le "problème" c’est que dans une RP on ne regarde pas que l’aspect économique mais il y a une énorme part d’affect…

Hors ligne

 

#16 24/02/2014 10h27 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   61 

GeGe777 a écrit :

Le "problème" c’est que dans une RP on ne regarde pas que l’aspect économique mais il y a une énorme part d’affect…

On peut aussi imaginer qu’une RP est choisie ou construite sur la base de critères particuliers difficiles à réunir dans une location.

C’est mon cas : ma maison doit accueillir un enfant lourdement handicapé et l’y faire vivre confortablement, je dois pouvoir garer mes voitures plus ou moins anciennes, j’aime avoir chaud l’hiver et frais l’été, j’aime avoir de la place et ne pas être enquiquiné par les "xxx" en vacances, etc etc.

Bref : la vie n’est pas qu’un alignement d’euros… prisme éminemment réducteur…

Dernière modification par Range19 (24/02/2014 10h28)

Hors ligne

 

#17 24/02/2014 10h31 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   14 

Je n’ai jamais considéré la RP en terme d’investissement.
On a besoin de se loger, c’est une charge de la vie quotidienne comme d’autres (se nourrir, se vêtir, avoir une voiture, sortir, …).
Nous avons longtemps été locataires, avec mon mari, ayant des studios en ’investissement".
Un jour, on s’est demandé si on avait envie d’être propriétaires de notre logement, c’était oui : on a vendu nos studios, acheté un appartement, en raisonnant en rapport qualité/prix, positionnement géographique, facilité de revente, charges annuelles (prêt, charges de copro, etc…). La dimension "affect" était bien présente aussi.
Au bout de 9 ans, on a décidé de "changer de vie", d’activité et de région. On a revendu l’appartement en quelques semaines, sans faire de grosse plus-value, mais en récupérant sans difficulté notre capital avec un petit plus.
Aujourd’hui, on n’a pas le choix, nous sommes obligés d’être propriétaire, aucun bailleur ne voudrait de nous, sans fiches de paie !

Hors ligne

 

#18 24/02/2014 11h11 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   51 

Devenir propriétaire n’est pas nécessairement financièrement un bon ou un mauvais calcul car il n’y a que des cas particuliers.

La ou je trouve que c’est un mauvais calcul c’est que souvent cette accession se fait au détriment de l’investissement notamment professionnel.

Quand je vois le nombre de collègues qui arrivent à cran le matin souvent en retard car ils ont acheté loin dans des coins complement improbables comme Viroflay ou Bussy simplement car c’était le seul endroit ou ils pouvaient acheter. Sans parler de devoir partir plus tot car plus de temps de trajet etc….

J’ai remarqué une certaine corrélation (sans que cela ne démontre un lien de cause à effet) entre carrière médiocre et achat immobilier inapproprié.

Hors ligne

 

#19 24/02/2014 11h53 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   128 

Je vois deux points de vue possbiles sur la résidence principale.

(1) On considère que c’est un achat plaisir, ce qui justifie qu’on y engloutisse pas mal d’argent. Certains ont les voyages, d’autres les voitures, et enfin pour d’autres c’est la maison. A partir de là, chacun dépense son argent comme il veut.

(2) C’est un besoin, et alors on y consacre une faible part de son patrimoine et on achète un bien surtout utilitaire.

L’erreur fatale(TM) étant d’être dans le cas (1), et de penser en même temps qu’on fait un investissement…

Même dans le cas (2), j’estime toutefois qu’il faut rester longtemps sur place pour que ça vaille le coup. Au moins plus de 10 ans. Sinon mieux vaut être locataire. Quand je vois le nombre de gens qui achètent et qui partent finalement au bout de 3 ans, voire même parfois qui ne prévoient pas de rester plus ("on revendra, et on rachètera ailleurs"), j’envie leurs banquiers, leurs agents immobiliers et leurs notaires.

D’aucuns disent que la RP, c’est un revenu virtuel supplémentaire (l’économie de loyer), et qui en plus ne subit pas l’impôt. C’est vrai, mais la question est : ai-je vraiment besoin de me loger pour 2000 €/mois, ou est-ce que pour 800 €/mois c’est suffisant ?

Une RP qui représente une proportion importante du patrimoine, à partir du moment où le plaisir n’est pas la motivation principale, je trouve que c’est un peu "dead money". C’est beaucoup mieux d’investir sur les marchés, et de regarder les intérêts/dividendes tomber régulièrement !

Hors ligne

 

#20 24/02/2014 11h55 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Le sujet est traité avec humour et c’est bien tourné.

Il y a tout de même au moins une erreur majeure :

nil a écrit :

-Il devrait être improductif. Assurons-nous que cet investissement que nous créons ne verse jamais d’intérêts. Ni aucun dividende, bien sûr.

Aucun dividende certes, mais l’économie d’un loyer mensuel s’y apparente tout de même fortement.
Tout le monde doit se loger : propriétaire, locataire ou squatteur il n’y pas 36 solutions.

Mais de toute façon, l’achat de la résidence n’a dans la majeure partie des cas pas vocation à être un investissement.
Je vois beaucoup de gens dans mon entourage (30-40 ans, revenus confortables) s’intéressant à l’investissement financier qui ont effectivement fait le choix de rester locataire quitte à investir dans l’immobilier mais uniquement locatif. Ils ont raison, d’un point de vue purement financier je ne peux que leur donner raison. L’argument est toujours le même: assurer une rentabilité maximum de tous les investissements pendant leurs années d’or d’activité de manière à optimiser leurs patrimoines et revenus à 50/55 ans et s’assurer de beaux jours derrière. En attendant, ils ne sont pas malheureux, loin de là, ils sont en location dans de beaux appartements confortables en résidence haut de gamme.

J’ai fait le choix inverse avec ma compagne en décidant d’acheter il y a 2 ans un appartement de 83m² à 280 000€ dans un quartier agréable de Lyon. Appartement "bien acheté", légèrement en-dessous du prix de l’époque, un mois après achat, j’ai passé une annonce "test" sur leboncoin pour cet appartement à 295 000€ et j’ai obtenu une trentaine de mails en 2 jours, après avoir éliminé environ une moitié d’agents immobiliers aux dents longues et 2-3 curieux, il me restait tout de même une bonne douzaine de particuliers intéressés pour visite immédiate. Immeuble de 1890 bien entretenu, 3m30 sous plafond, d’immenses fenêtres, parquet d’époque, jolies moulures en parfait état, cheminées marbres, grands placards muraux avec porte en chêne, 3étage lumineux,… appartement déjà en partie refait (fenêtres double-vitrage / sdb / toilettes / cuisine / chaudière / flambant neufs). Nous avons fait depuis 25 000€ de travaux pour une plus-value approximative de 15 000€ au mieux.
Cet appartement n’est pas un investissement, si nous devons le vendre d’ici 5 ans pour agrandissement de famille, nous aurons certaiement perdu un peu d’argent par rapport à une location.
Oui, mais pendant ces 6-7 ans où nous aurons habité ici, ça n’aura été que du bonheur! Je rentre tous les soirs du boulot, je prends plaisir à entrer chez moi, je m’y sens réellement bien, j’aime son charme, je ne conçois pas une seconde de me retrouver dans un habitat sous un plafond de 2m50 où j’ai la sensation d’étouffer. On aime y recevoir nos amis les week-end qui l’apprécient également, nous ne retrouvons pas cette même ambiance chez eux justement, et je sais qu’au quotidien je ne m’y sentirais jamais aussi bien, aussi zen. Ce plaisir d’être chez soi n’est rendu possible que par des travaux pour adapter son logement à nos goûts, nos besoins et notre mode de vie exacts. Le bonheur, le plaisir, le bien-être, ce sont ces points purements subjectif, mais ô combien importants, qui nous ont motivé et ont pris le pas sur l’intérêt financier.

Voilà bien la motivation numéro qui nous a poussé à devenir propriétaire en situation dites de bulle immobilière. Et puis qui sait… si contre toute attente l’immobilier du bel ancien dans le centre lyonnais prenait 8 ou même 10% en 6-7 ans l’affaire financière ne serait pas si ridicule que ça  wink (et on part de loin avec un prix d’achat au mètre carré presque 3 fois inférieur aux prix parisiens pour un niveau de vie pas si disproportionné à 2 pas du quartier dynamique de la Part-Dieu).

Dernière modification par Shaaden (24/02/2014 12h26)

Hors ligne

 

#21 24/02/2014 13h47 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   39 

C’est curieux de lire autant de posts négatifs à l’issue d’une petite quainzaine d’années de hausse.

Bien évidemment acheter sans résidence principale aujourd’hui,n’est peut-être pas le choix le plus judicieux mais quand on lit la présentation de l’initiateur de cette file,il explique qu’il a acheté son appartement à Paris en 99.Aurait-il dû rester locataire?


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#22 24/02/2014 14h43 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   

langoisse a écrit :

C’est ce que j’ai toujours pensé de l’immobilier !
Je n’ai que ma RP et c’est bien suffisant .

Je ne souhaite pas être méchant mais je pense que tu as fait l’inverse de ce texte. Le plus mauvais investissement est la RP.

Cdt

Hors ligne

 

#23 25/02/2014 13h24 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   10 

Alexis92 a écrit :

(…) J’ai remarqué une certaine corrélation (sans que cela ne démontre un lien de cause à effet) entre carrière médiocre et achat immobilier inapproprié.

Je le constate également et je dirais que la "fixation" géographique est un facteur limitant pour pouvoir saisir des opportunités qui passent hors de notre rayon d’action.
Dans l’absolu c’est vrai pour le choix de tout lieu de résidence, qu’on soit en location ou en propriété. Mais il faut bien habiter quelque part…

Le locataire a la possibilité d’être parti en trois mois, ce qui est loin d’être vrai pour celui qui a 20 ans de crédit à rembourser et un part affective qui l’empêche d’accepter l’idée de changer de lieu de vie.
Bref, la mobilité s’ajoute à la liste des choses auxquelles on renonce lorsqu’on décide d’acheter sa RP…
Or un bon investissement devrait élargir notre horizon de choix, pas le restreindre.

Bien entendu on ne peut qu’être d’accord avec Range 19 : la vie n’est pas qu’un alignement d’euros.
L’horizon de choix n’est donc pas strictement et uniquement financier.
L’essentiel est d’agir pour les bonnes raisons.

EDIT : l’auteur américain cité initialement est un grand pote de Mister Money Mustache. Voir ici : Mr Money Mustache : un rentier aux USA…

Dernière modification par YP (25/02/2014 13h30)

Hors ligne

 

#24 25/02/2014 13h51 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   317 

Pumbadu77 a écrit :

Je ne souhaite pas être méchant mais je pense que tu as fait l’inverse de ce texte. Le plus mauvais investissement est la RP.
Cdt

Qu’un bailleur considère qu’une RP est un mauvais investissement car cela l’empêche de louer , je le comprend mais personnellement une RP est une investissement comme un autre qu’il est possible de valoriser et de revendre sans plus value.

Un développement de votre part serait souhaitable pour une meilleure compréhension.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#25 25/02/2014 13h53 → Propriétaire : pourquoi être propriétaire est un mauvais investissement... (investissement, propriétaire)

Membre
Réputation :   337 

Pumbadu77 a écrit :

langoisse a écrit :

C’est ce que j’ai toujours pensé de l’immobilier !
Je n’ai que ma RP et c’est bien suffisant .

Je ne souhaite pas être méchant mais je pense que tu as fait l’inverse de ce texte. Le plus mauvais investissement est la RP.

Cdt

Chaque cas est particulier…

Peu de temps après avoir commencé à travailler, j’ai décidé d’acheter un appartement F2 (ancien immeuble rénové) sur Lille Centre, dans un quartier sympathique (de mémoire, vers 1997).
Avec un emprunt de 3/4 du prix d’achat.
J’y suis resté 8 ans, et à la revente, j’ai plus que triplé le prix d’achat (frais de notaire déduits). Le tout a été placé sur une assurance vie lors de la revente de ce bien.

Las de la vie en centre ville, et souhaitant offrir jardin et espace à mes (futurs) enfants, j’ai ensuite fait construire en campagne, après avoir trouvé un poste à 10 minutes en voiture (je suis fonctionnaire).
J’ai coordonné  moi-même les travaux (choix d’artisans) et je me suis investi dans la construction (aménagements extérieurs dont le pavage sur 150 m2, isolation d’une partie des pièces, aménagement des salles de bains, parquetage complet de l’étage, peintures à 100%…). J’ai emprunté quasiment 100% du coût total (profitant d’un taux fixe de 3,05% sur 15 ans)… hormis le terrain, payé en intégralité avec notre apport.
Notre maison de 180 m2 habitables + 50 m2 d’annexes nous est revenu à environ 900 € le m2 (hors finition) et 1100 € toutes finitions terminées (aménagements extérieurs, jardin, cuisine équipée, SDB…) avec des prestations de bonne qualité (isolation bien au dessus de la moyenne, plancher chauffant, récupération eau de pluie, menuiseries mixtes, parquet chêne…). 

Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un mauvais investissement, vu comment le prix des terrains (et le coût au m2) a flambé depuis cette construction !
De plus, cette maison nous correspond, elle nous convient à 100% dans son agencement, le nombre de pièces, l’exposition plein sud des pièces de vie (vive les économie de chauffage)…

Ce n’est sans doute pas une généralité. Mais je pense que, comme pour le temps passé à comprendre le fonctionnement boursier, à choisir ses valeurs par X analyses… l’investissement personnel (dans les travaux, etc) est nécessaire pour faire une bonne opération.

Frédéric

Dernière modification par maxicool (25/02/2014 13h56)


Parrain Linxea - Bourse Direct - Binck - Fortuneo - WeSave : code FV1975 -  YOMONI - Contact

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech