Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#176 14/05/2012 12h49 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   11 

Stéphane Richard en directe sur BFM business
le podcast sera bientôt disponible.

une de ces déclarations intéressantes que j’ai pour le moment entendu : Orange vend environ 5% des iphone dans le monde.  donc intermédiaire important pour Apple

il fait le deuil d’orange sport, "ça coutait trop cher" .

Dernière modification par snoobrouf (14/05/2012 12h59)

Hors ligne

 

#177 17/05/2012 03h01 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   171 

Suite à la discussion sur Nokia dans cette file : Portefeuille d’actions de Thomz (4/15) je voulais partager avec vous cette petite sonnette d’alarme.

Sébastien Crozier a écrit :

Cinq opérateurs téléphoniques - France Télécom, Deutsche Telekom, Telecom Italia, Telefonica et Vodafone - se réunissent régulièrement (sous le nom d’Euro 5) pour réfléchir à la normalisation technique des réseaux mobiles de 4e génération (4G). Le commissaire européen à la Concurrence, Joaquin Almunia, s’est mis en tête que ces réunions constituaient les prémices d’un cartel.
L’établissement de normes communes est pourtant absolument indispensable au bon fonctionnement des télécoms : ceux qui ont eu la mauvaise surprise de ne pas pouvoir utiliser leur téléphone portable aux Etats-Unis en raison de normes différentes outre-Atlantique en savent quelque chose.
De plus, tous les analystes et chercheurs s’accordent pour constater que, dans le domaine des réseaux, la coopération entre opérateurs et équipementiers en vue de définir des normes communes est un élément clé pour innover et s’implanter sur les marchés mondialisés. Dans le passé, les acteurs européens de la téléphonie mobile avaient réussi, en se regroupant, à mettre en place un standard commun - le GSM, puis le 3 GSM - qui a conquis le marché mondial : en 2007, 85 % des abonnés dans le monde utilisaient un téléphone basé sur ce standard et Nokia était encore leader mondial des terminaux mobiles….

….Quel est en effet le résultat de cette obsession concurrentielle dans le domaine des télécoms ? La liquidation de Siemens, Nokia, Ericsson et Alcatel au profit des constructeurs chinois. 32 000 emplois perdus en France chez les opérateurs télécoms depuis 1998, auxquels il faudra ajouter 10 000 délocalisations probables suite à l’arrivée de Free Mobile sur le marché français, toujours au nom de la sacro-sainte concurrence.
Tandis que les acteurs américains, tels Google ou Facebook, font désormais la course en tête dans les services de télécommunications. Nous serions pourtant en droit d’attendre de Bruxelles qu’elle défende l’industrie européenne des télécommunications, un secteur stratégique pour nos économies. Mais sa forte croissance à l’échelle mondiale ne profite pour l’instant ni aux entreprises ni aux emplois sur le Vieux Continent.

Article complet


Peu de choses sont impossibles !  … mais à quel prix !

Hors ligne

 

#178 17/05/2012 08h10 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1307 

C’est EXACTEMENT ce que j’écrivais il y a deux mois et m’avait valu quelques commentaires glacées sur le forum ! :-)

InvestisseurHeureux, le 14/03/2012 a écrit :

La Commission européenne a demandé à France Télécom, Deutsche Telekom, Telecom Italia, Telefonica et Vodafone des informations sur les «conditions de standardisation des futurs services de communications mobiles.

Dans son édition de mercredi, le FT écrit que la Commission soupçonnait des ententes, à la suite de réunions périodiques depuis 2010 entre les patrons de France Télécom, Deutsche Telekom, Telecom Italia, Telefonica et Vodafone.

Source : Télécom : cinq opérateurs historiques dans le viseur de Bruxelles

C’est dingue. On paye des bureaucrates pour qu’ils viennent faire chi### nos entreprises. Comme si les opérateurs télécoms avaient pas assez de soucis comme ça à gérer et avaient pas assez payé pour des licenses 3G, 4G et co.

Franchement faut être motivé pour investir en France ou en zone EUR.

InvestisseurHeureux, le 14/03/2012 a écrit :

philippe77 a écrit :

Cher IH, je ne suis absolument pas d’accord avec votre affirmation. Ces bureaucrates semblent soupçonner une entente qui aurait pu fausser la concurrence, c’est illégal et c’est pas nouveau, après les lessiviers et d’autres affaires du même acabit.

Oui, justement, je trouve cette obsession de la concurrence de l’Union Européenne totalement ridicule et couteuse dans un environnement mondialisé.

Source : France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (6/21)

Hors ligne

 

#179 30/05/2012 12h42 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   37 

Telefonica baisse à une vitesse vertigineuse (on est à moins de 9 EUR)
Sa note long terme a été dégradée à BBB par S&P. On reste tout de même dans l’investment grade.
Est-ce que cette baisse n’est pas trop excessive? L’Espagne est mal partie mais dans les posts précédents, IH a montré que la diversification géographique des revenus est en bonne voie.
IH, vas-tu renforcer vers 8.7 EUR?
Merci d’avance!

Hors ligne

 

#180 30/05/2012 12h51 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1307 

reinanto54 a écrit :

IH, vas-tu renforcer vers 8.7 EUR?

Oui comme prévu mais ma position sur cette ligne reste modeste et il faut plutôt m’imiter quand j’achète des belles valeurs comme British Sky Broadcasting Group ou CH Robinson que quand j’achète des nanards comme Enel ou Telefonica…

Je peux me permettre quelques nanards car l’essentiel de mon portefeuille, c’est du "lourd". Ma ligne Abbott Labs approche par exemple des 11 000 €.

Hors ligne

 

#181 31/05/2012 02h59 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   24 

Pour info KPN lance une offre publique de rachat de ses actions a 8 Euros / action jusqu’au 27 juin.

Est-ce pour contrer l’offensive d’Americal Movil?

Pour ma part je conserve mes actions.

Pour info mon PRU est legerement au dessus des 9 Euros.

Hors ligne

 

#182 31/05/2012 11h48 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   37 

Merci IH pour l’info. J’avais renforcé ma position vers 12 EUR en me disant que c’était déjà les soldes. Depuis, je n’y touche plus et j’attends les prochaines annonces de résultat pour en savoir plus.
Je voulais juste savoir si tu allais continuer d’appliquer ton principe de renforcement après une baisse de 10% même sur un nanard ou alors vu la rapidité de la baisse, tu allais te fixer un seuil beaucoup plus bas.
Dans le cas de BskyB, cette stratégie a dû sens car les chiffres sont très bons et les trous d’air crées par le marché sont des opportunités pour renforcer une belle valeur mais dans le cas de telefonica, les chiifres sont plutôt revus à la baisse (CA, dividende)

Hors ligne

 

#183 31/05/2012 11h58 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1307 

reinanto54 a écrit :

Dans le cas de BskyB, cette stratégie a dû sens car les chiffres sont très bons et les trous d’air crées par le marché sont des opportunités pour renforcer une belle valeur mais dans le cas de telefonica, les chiifres sont plutôt revus à la baisse (CA, dividende)

Exactement vous avez tout compris.

Moyenner à la baisse sur de bonnes valeurs c’est bien, moyenner à la baisse sur des nanards, il ne faut pas en abuser. (mon point de vue)

Donc je vais renforcer une dernière fois modestement Telefonica si elle atteint le seuil fixé et après stop. Sur Enel, j’ai déjà mis 4000 € sur la valeur en tout, donc je crois même que quoiqu’il arrive je vais en rester là.

Hors ligne

 

#184 31/05/2012 12h15 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   48 

Concernant Telefonica, le rapport du meeting du 30/05/2012 est disponible en PDF à l’adresse suivante:

http://www.telefonica.com/en/shareholde … 120530.pdf

Concernant le dividende:

TELEFONICA a écrit :

In regards to the dividend of 1.30 euros per share, and given the major preference of 
shareholders for the subscription of new shares in the recent scrip dividend (above
60% according to preliminary estimates), the Board of Directors has the intention to
propose (i) a first cash payment of 0.40 euros per share to be made in November 2012,
and (ii)  the distribution of the remaining amount (0.90 euros per share), in May 2013
by means of a scrip dividend.

L’acompte de 0.40€/action est plus faible que pour 2011 (0.62 ou 0.63€ par action il me semble) et le solde est plus important.
Ca me donne la sensation d’une annonce de baisse de dividende possible en Novembre si la situation en Espagne empire de manière conséquente.

TELEFONICA a écrit :

The Company maintains its shareholder remuneration commitments for 2013, which
means a minimum total shareholder remuneration per share similar to the one for the
year 2012 (1.50 euros per share). The remuneration mix for the year 2013 (dividend,
share buyback or the combination of both) will be decided considering market
conditions and investor preferences at that time.

D’un autre côté, ils annoncent vouloir maintenir le dividende en 2013 au même niveau mais on verra déjà ce qu’il se passera en fin d’année civile smile

De même, ci dessous un bref article sur lefigaro.fr:
http://bourse.lefigaro.fr/indices-actio … ues-216320

Dernière modification par Saydji (31/05/2012 13h35)

Hors ligne

 

#185 31/05/2012 12h21 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   128 

Les nanards d’aujourd’hui peuvent être les bonnes affaires de demain :-)

Je ne comprends toujours pas ce massacre généralisé des opérateurs.

On ne peut pas valoriser Facebook à $100 Md (enfin, 80 maintenant) s’il n’y a pas d’opérateurs télécom permettant au milliard d’utilisateurs de transmettre leurs clics sur "j’aime".

De plus je trouve que les barrières à l’entrée sont assez élevées. Comme dans toute industrie, il faut une certaine verticalité pour pouvoir dégager de la marge, et ceci ne peut se faire que si l’on détient en propre un maximum de briques du service. Déployer un réseau mondial ça prend du temps, il faut de l’argent, et ça a de la valeur. Y a-t-il beaucoup de sociétés capables de faire un déploiement de câbles (cuivre, optique, coaxial, peu importe) vers chaque logement / entreprise d’un pays ?

En fait, en les temps actuels, celui qui saura le mieux valoriser un opérateur télécom sera un autre opérateur télécom.

J’aurais donc tendance à miser sur ceux qui ont un cash flow élevé, et qui vont être en mesure de racheter leurs concurrents.

Sinon je rappelle aussi que l’homme le plus riche du monde est propriétaire d’un opérateur télécom :-)

Hors ligne

 

#186 06/06/2012 10h36 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1307 

Donc France Telecom maintient son dividende à 1,40 €.

Ceci m’inspire plusieurs remarques.

1) De nombreux articles ou commentaires Internet évoquent que la distribution est exagérée car la quasi-totalité du bénéfice est distribué en dividende. Ils omettent comme d’habitude le fait que le bénéfice des opérateurs téléphonique est artificiellement faible du fait des amortissements comptables sur les lourds investissements physiques et que le dividende représente plutôt autour de 50% du cash flow opérationnel bien plus représentatif du profit (pour le secteur télécom). Ceci m’amène à la conclusion que bcp de commentateurs boursiers n’ont même pas les bases.

2) Que le gouvernement de gauche, et actionnaire de France Telecom, aille néanmoins dans le sens d’un "fort" taux de distribution aux détriments des salariés (car néanmoins clairement, plus le dividende est élevé, moins il reste pour assainir la dette du groupe et les investissements futurs) montre que gauche ou droite, ça ne change pas grand chose. :-)

3) J’ai du mal à voir où va France Telecom ! Les deux plus gros contributeurs du CA sont la France (58%) et l’Espagne (10%). On ne peut pas dire que ce soit des pays d’avenir…

Hors ligne

 

#187 06/06/2012 10h47 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   116 

Tout à fait d’accord avec votre analyse. Je pense que le secteur des Télécoms a mangé son pain blanc, et que maintenant commencent les difficultés. Donc un secteur à utiliser avec modération dans une optique de Buy&Hold.

Selon mon point de vue, seules quelques valeurs méritent le détour :

China Mobile, Teliasonera, MTN Group, Singapore Telecom, Harris Corp. Ce sont des sociétés rentables, avec un bilan plutôt solide. Pour certaines, elles sont aussi implantées sur des zones géographiques encore porteuses d’avenir.

Dans une moindre mesure on peut s’intéresser à Telstra, NTT DoCoMo, Telus.

Il y a peut-être d’autres, mais je ne les connais pas, où tout du moins, je ne les ai pas encore repérés.

NB: je suis actionnaire de China Mobile, Teliasonera, MTN Group, Harris, Telstra et NTT DoCoMo

Dernière modification par Rodolphe (06/06/2012 10h48)

Hors ligne

 

#188 06/06/2012 10h48 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   48 

InvestisseurHeureux a écrit :

1) De nombreux articles ou commentaires Internet évoquent que la distribution est exagérée car la quasi-totalité du bénéfice est distribué en dividende. Ils omettent comme d’habitude le fait que le bénéfice des opérateurs téléphonique est artificiellement faible du fait des amortissements comptables sur les lourds investissements physiques et que le dividende représente plutôt autour de 50% du cash flow opérationnel bien plus représentatif du profit (pour le secteur télécom). Ceci m’amène à la conclusion que bcp de commentateurs boursiers n’ont même pas les bases.

Je me fais également la même remarque depuis quelques temps.
Je trouve ahurissants de nombreux commentaires dans les médias, bien que je suis conscient que ces "médias grands publics" ne sont là que pour donner aux gens ce qu’ils veulent entendre.
Généralement, pour expliquer que la bourse est dangereuse, on donne 2 exemples:
- Les personnes qui détenaient des actions en 2000 ont perdu énormément.
- Les personnes qui avaient des bancaires en 2007 se retrouvent quasiment "à poil" aujourd’hui.

Je pense qu’il y a une volonté derrière de laisser les français en dehors des marchés financiers.

InvestisseurHeureux a écrit :

3) J’ai du mal à voir où va France Telecom ! Les deux plus gros contributeurs du CA sont la France (58%) et l’Espagne (10%). On ne peut pas dire que ce soit des pays d’avenir…

Idem, d’autant que FT n’envisage pas de rentrer sur des marchés d’Amérique latine tels que le Brésil.
Source:
France Tel. au Brésil:’peu probable’ (PDG)

Hors ligne

 

#189 06/06/2012 12h05 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   554 

inepsie a écrit :

Le gouvernement s’oppose à la baisse du dividende pour fte [url=http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202098854098-france-telecom-le-gouvernement-refuse-la-baisse-du-dividende-330517.php

]Industrie & Services - Toute l’actualité sur Les Echos.fr[/url]
On voit que ce ne sont pas des entrepreneurs mais des idéologues au gouvernement… C’est même à se demander s’ils ont déjà bossé quelque part. Ils pourraient amener l’entreprise à la banqueroute grâce à leurs illuminations. En tout cas, une dilution des actionnaires est un risque à prévoir.

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi toutes les enteprises où le gouvernement est actionnaire détruisent systématiquement la valeur de leurs actionnaires ? Exemples : Air France, BNP, FT, GDF, EDF, ADP… et j’en passe. Toutes ont pourtant été introduites en bourse à prix canons et j’avoue en avoir souvent profité sur le court-terme (souvent moins d’un an) avec de belles plus-values au cours de la décennie passée. Mais quelle gestion horrible et quel laxisme de l’actionnaire majoritaire Etat après les privatisations…

Détruire la valeur de GDF, il fallait quand même le faire ! Un business on ne peut plus simple où vous n’avez qu’à facturer du gaz et augmenter les prix, rien d’autre à faire pour que ça génère plein de profits… Ben non, il faut qu’ils acquièrent SUEZ à un prix démentiel ! Des fois, on croit vraiment rêver tellement les idées de destruction de valeur de top managers surpayés par rapport à leur travail sont bonnes ! Et après, au meeting des actionnaires, on vous sort que le responsable de cette situation va voir son salaire multiplié par 4, et, lorsqu’un actionnaire sensé objecte enfin publiquement, on lui répond poliment qu’il êtes trop bête pour comprendre. Peu de français ont fait l’ENA sans doute : mais il n’y a même pas une once de respect pour les actionnaires dans ces boîtes… triste constat !

Hors ligne

 

#190 06/06/2012 12h12 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

L’état a besoin d’argent et demande toujours plus de dividendes, cela plombe la boite pour des années pour cause de manque d’investissements.

Si l’on rajoute à ça un placement de politiques / amis / fils ou filles d’amis à des postes de gratte papier (saviez-vous par exemple que Christine Albanel travaille maintenant chez France Télécom ?) cela explique la baisse de toutes ces entreprises en bourse…

Bref, à fuir ! (en tout cas personnellement).

Hors ligne

 

#191 07/06/2012 01h45 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   171 

On retrouve aussi chez France Télécom le fils de Jean-Claude Trichet, le fils De Robien, les épouses et proches des otages au liban (kauffmann & normandin), quelques membres de la famille Tiberi, entre autres … il y a beaucoup de personnel dans cette entreprise, c’est logique d’y retrouver quelques familles notoires.


Peu de choses sont impossibles !  … mais à quel prix !

Hors ligne

 

#192 07/06/2012 03h05 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   24 

Non ce n’est pas logique et c’est un des gros problemes de la France. Cela existe en fait partout mais dans des proportions moindres. C’est un sport national pour notre "elite".

Au dela du probleme ethique, le fils de ou le tres bon l’ami de demande evidemment a etre tres bien remunere pour une contribution pas forcement a la hauteur. Cela fait tendre les grosses entreprises vers la mediocrite.
Sans parler du copinage entre le monde politique et economique.

Dernière modification par Robdream (07/06/2012 03h06)

Hors ligne

 

#193 07/06/2012 14h08 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Un article des Echos:
L’Europe aiguise les appétits des grands opérateurs émergents

Ca risque de bouger pour KPN et Telefonica qui a déjà repris pratiquement 10% en une semaine.

Dernière modification par Petrus (07/06/2012 14h10)

Hors ligne

 

#194 23/06/2012 19h33 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   41 

Lu dans le magazine hebdo du Monde ce matin:

Le Monde a écrit :

LE CHIFFRE: 380.000
Signe supplémentaire - et emblématique- de la crise économique dans laquelle l’Espagne est plongée: en avril, 380.000 personnes ont mis fin à leur abonnements de téléphone portable. Pour les opérateurs, il s’agit du troisième mois de baisse d’affilée.
Sur les trois premiers mois de l’année, Movistar, - l’un des principaux opérateurs espagnols- a perdu 17% de sa clientèle

380.000, en un mois, c’est vraiment énorme !!

Hors ligne

 

#195 23/06/2012 20h00 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   1084 

Pour les mobiles, voici un témoignage :

J’étais récemment au Maroc, et y avais besoin de pouvoir téléphoner en local (ce qui était couteux avec on mobile français en roaming : env 1€/min). J’ai donc acheté un mobile (modèle de base, pas simlocké, pas smartphone, prix : 23€) et une carte SIM (prix : 2€, avec 2€ de crédit) et une recharge (9€, pour un crédit d’appels crédité effectivement de 45€). Le prix à la minute (en national) était très inférieur à celui en France (et sans doute à celui en Espagne), et idem pour appeler vers la France d’ailleurs (en tenant compte du "bonus" qui faisait x5 sur toutes les recharges, ça coutait environ 0.10€/min pour appeler la France).

Je ne connais pas les tarifs des opérateurs mobile en Espagne, mais il ne serait pas surprenant que pas mal d’Espagnols, soucieux d’optimiser leur budget, aient décidé d’échanger un abonnement couteux contre une offre prépayée plus avantageuse (et qu’on n’utilise et pour laquelle on ne paie qu’en cas de vrai besoin).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#196 23/06/2012 23h34 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   41 

GoodbyLenine a écrit :

Je ne connais pas les tarifs des opérateurs mobile en Espagne, mais il ne serait pas surprenant que pas mal d’Espagnols, soucieux d’optimiser leur budget, aient décidé d’échanger un abonnement couteux contre une offre prépayée plus avantageuse (et qu’on n’utilise et pour laquelle on ne paie qu’en cas de vrai besoin).

C’est en quelques sortes la destruction créatrice de Schumpeter… la crise nous fait remettre en cause des choses qu’on avait tendance, à tort, à considérer comme impossible à optimiser…et pouf, d’un seul, on trouve des idées…

Votre exemple GBL est significatif d’une concurrence accrue dans un secteur souvent oligopolistique (je dis ça en général, sans connaitre particulièrement le marché des télécom espagnols)…
Free a fait un peu la même chose en France (pas sur la forme, mais sur le fond)…

C’est le problème de ces wide moats (ou en tout cas de ces grosses boites) que nous aimons tous ici en tant qu’investisseurs: ils finissent parfois souvent par nuire à la concurrence… mais la concurrence finit toujours par reprendre ses droits.

Hors ligne

 

#197 24/06/2012 07h41 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   85 

Votre réflexion m’interpelle. J’ai l’impression que la concurrence à plutôt naturellement tendance à disparaître.
En effet, je ne pense pas qu’à long terme, on continuera de constater une différence substantielle de prix entre un service vendu au Maroc et celui vendu en France ou en Espagne.
Pour reprendre l’exemple "téléphonique" de Gbl, on voit bien que le prix du roaming en Europe n’est pas concurentiel. Cela n’est pas explicable rationnellement (en fait, on a une petite idée de l’explication: accord de place plus ou moins tacite sur un marché aux mains d’un oligopole). Du coup, l’autorité de la concurrence est obligée d’intervenir, au grand regret des investisseurs (que nous sommes) et pour le bonheur des consommateurs (que nous sommes aussi !).

Dernière modification par Motus (24/06/2012 07h42)


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#198 24/06/2012 08h46 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1307 

VerbalKint a écrit :

C’est le problème de ces wide moats (ou en tout cas de ces grosses boites)

Vous faîtes bien de rectifier : "de ces grosses boites".

Les opérateurs téléphoniques n’ont justement pas vraiment de moats, car elles vendent un produit non différentiable. Que vous vous abonniez chez Free ou FT ne change rien, hormis le prix.

Il y avait une moat quand la vente de licences à prix très élevé et la nécessité d’avoir un réseau limitait les nouveaux entrants. Là avec les VMO, il n’y a plus de moat du tout en France sur la téléphonie et c’est bien le pb pour les investisseurs.

Pas de moat = pas de pricing power = écroulement des marges = baisse des bénéfices.

Sauf que de l’autre côté, l’énorme dette accumulée au fil des années, elle est tjs là elle.

Merci VerbalKint pour l’info sur l’Espagne.

GoodbyLenine a écrit :

J’étais récemment au Maroc, et y avais besoin de pouvoir téléphoner en local (ce qui était couteux avec on mobile français en roaming : env 1€/min). J’ai donc acheté un mobile (modèle de base, pas simlocké, pas smartphone, prix : 23€) et une carte SIM (prix : 2€, avec 2€ de crédit) et une recharge (9€, pour un crédit d’appels crédité effectivement de 45€). Le prix à la minute (en national) était très inférieur à celui en France (et sans doute à celui en Espagne), et idem pour appeler vers la France d’ailleurs (en tenant compte du "bonus" qui faisait x5 sur toutes les recharges, ça coutait environ 0.10€/min pour appeler la France).

zParisien cherchait en son temps la solution pour éviter les coûts élevés du roaming. Elle est là. :-)

Hors ligne

 

#199 24/06/2012 14h15 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   41 

InvestisseurHeureux a écrit :

VerbalKint a écrit :

C’est le problème de ces wide moats (ou en tout cas de ces grosses boites)

Vous faîtes bien de rectifier : "de ces grosses boites".

J’avais commencé par seulement écrire wide moats… et je me suis dis d’effectivement, le qualificatif wide moat était pas forcement adapté aux télécoms (suite notamment aux réflexions que vous avez faites dans les newsletters à ce propos).

Hors ligne

 

#200 26/07/2012 10h16 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1307 

C’est au tour de Telefonica de couper son dividende :

L’opérateur espagnol de télécommunications, Telefonica, annonce la suspension du versement de son dividende et de ses rachats de titres pour le reste de l’année après avoir publié des résultats semestriels en nette baisse. Le bénéfice net chute ainsi de 34% à 2,1 Milliards d’euros au premier semestre, tandis que le bénéfice opérationnel avant dépréciation et amortissement s’inscrit à 10,4 MdsE, en baisse de 7,7%. Le groupe annonce par ailleurs qu’il va couper la rémunération de ses principaux dirigeants de 20 à 30%.

Source : Telefonica : pas de dividende en 2012 après des résultats décevants

Mais surtout les résultats ne sont pas bons. :-(

La hausse du CA en amérique Latine ne compense pas la baisse du CA en Europe et les marges sont en baisses dans les deux régions :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_telefonica-europe.gif

29% de perte latente sur une valeur que je pensais ne pas avoir payé trop chère…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech