Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#476 12/03/2014 17h50 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   331 

Vous avez bien entendu fifty et non five n’est ce pas ? Dans ce cas la capitalisation serait de 1400 Milliards.
Soyons sérieux…


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#477 12/03/2014 18h13 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   554 

@ Simouss : Il projette peut-être qu’Orange va arrêter son dividende et racheter plus de 90% de ses actions, auquel cas on aurait une market cap à peine supérieure à 100 milliards…

(Ne me prenez surtout pas au sérieux :-))

Hors ligne

 

#478 12/03/2014 19h36 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   51 

Je préfère ne pas imaginer les acquisitions hasardeuses et surpayées que ferait FTE en cas de redressement de sa situation financière.

Les plus anciens se souviennent de la splendide OPA de FTE sur Orange
Rachat d’Orange: France Télécom déboursera 325 milliards de francs

La seule partie cash de l’opération correspond environ en euro actuel à la capitalisation boursière en ce moment de FTE (sachant qu’en plus entre temps il y’a une AK).

C’est simplement pour mettre en relief la bonne gestion chez FTE.

Hors ligne

 

#479 12/03/2014 21h05 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   74 

D’un point de vue humain et (finance watch) je preferais une fusion numericable sfr (puisque fusion semble se profiler a court ou moyen terme)
En cas de fusion bytel sfr, vu qu’il y a des doublons partout et connaissant bytel et la politique tres sociale de bytel, la casse sociale sera elevée coté employés et prestataires (l’offshore souhaite lui cette fusion)
Le point de vue champion internationnal me laisse sceptique : d’une part la concurrence est mieux armés et cela se fera par des investissements et emplois ailleurs qu’en france (et au detriment de la france)

Hors ligne

 

#480 13/03/2014 03h12 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   512 

Pour être franc, mon impression est que Hempton est nettement plus inspiré avec ses ventes à découvert qu’avec ses long.

Gbl a écrit :

Je suis assez effaré quand j’entends un gérant de hedge fund avancer de tels arguments (prétendument) techniques pour évaluer une entreprise.

C’est très bien d’être effaré. C’est même souvent le signe qu’une thèse d’investissement a du mérite.

Maintenant, peut-être pourriez-vous nous expliquer pourquoi?

Avez-vous écouté l’interview?

simouss a écrit :

[…] Soyons sérieux…

C’était sans doute de l’humour british. Le personnage n’en est pas à une eccentricité près manifestement..

Dernière modification par thomz (13/03/2014 03h29)

Hors ligne

 

#481 13/03/2014 03h53 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   1084 

J’ai juste lu votre résumé, vous ai fait confiance (sur le fait qu’il soit fidèle), et ça ne m’a pas convaincu qu’écouter l’interview valait la peine.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#482 13/03/2014 04h10 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   512 

J’espère que mon résumé (sans doute grossier) rend bel et bien justice à sa thèse, car je suis hélas naturellement imperméable au jargon technologique (et aux idées compliquées).

Hors ligne

 

#483 14/03/2014 22h58 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   12 

Je n’ai pas été particulièrement clairvoyant sur ce dossier.
Je reste surpris par la décision de Vivendi. Peut-être redoutait il un refus de l’autorité de la concurrence ou souhaite t il sortir du marché Français au plus vite?

Un rapprochement Free et Bouygues est il maintenant possible?
Les prochains mois s’annoncent sanglants….

Cela ne modifie en rien ma position sur Orange. La consolidation prendra juste un peu plus de temps qu’attendu.

Hors ligne

 

#484 15/03/2014 00h22 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   1084 

Tout est possible, mais un "rapprochement Free et Bouygues" me semble vraiment improbable, vues les motivations de ces 2 entités (sauf si M.Bouygues renonce aux telecoms, ou X.Niels se trouve un autre joujou…), leurs positions respectives sur le marché, et même leurs cultures d’entreprise.

Pourquoi donc n’y aurait-il pas de manière durable 4 gros opérateurs sur le marché (mobile+fixe) en France ?  (en plus d’une myriade de petits opérateurs de niche)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#485 15/03/2014 03h13 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   35 

GoodbyLenine a écrit :

Pourquoi donc n’y aurait-il pas de manière durable 4 gros opérateurs sur le marché (mobile+fixe) en France ?  (en plus d’une myriade de petits opérateurs de niche)

Ca pourrait mais il faut admettre que c’est difficile, les prix étant maintenant vraiment tirés vers le bas (la France est apparemment un des pays d’Europe avec les prix les plus bas)

La question plus difficile c’est la recomposition européenne : si on peut imaginer Orange ou Altice se marriant avec d’autres opérateurs européens, je suis d’accord avec vous sur le fait que ni Niel ni Bouygues ne vont vouloir "prendre leur retraite". En même temps ils sont trop petits pour être autre chose que des proies.

Hors ligne

 

#486 15/03/2014 15h56 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   34 

Le petit mangeant le gros ça arrive aussi, donc non ILIAD n’est pas forcément une proie. (L’UAP, numéro 1 de l’assurance a été mangé par AXA  par exemple)

Concernant Bouygues, ils résonnent différemment car ils sont aussi plus orientés actionnaires (iliad appartient a Niel, personne ne peut acheter la boite)

Numericable avait déjà échoué à racheter ALICE, et ça semble bien partie pour SFR. Je ne vois pas trop comment le gouvernement pourrait empêcher la vente.  Il y avait pour moi bien plus de risque pour l’emploi avec un rachat de bouygues d’ailleurs. Là, il aura encore une sorte d’équilibrage entre quatre opérateurs. Bouyges bénéficie de son avantage sur les fréquences 4g il n’est donc pas mort.


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#487 06/08/2014 11h45 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1309 

À part un coup de pub "gratuit", quelqu’un a-t-il compris qu’elle était l’intérêt de Free de racheter T-Mobile US, filiale de Deutsche Telekom ?

Malgré la fusion avec MetroPCS, T-Mobile n’a toujours pas la taille critique aux USA, et une fusion avec Sprint fait sens mais avec Free ?

Je ne vois pas pas non plus pourquoi il y aurait plus de synergie entre Free/T-Mobile US, qu’entre T-Mobile US/Deutsche Telekom.

Hors ligne

 

#488 06/08/2014 13h49 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   10 

Je pense pas que Niel veuille faire d’énorme synergie mais surtout appliquer son modèle aux Etats Unis : des coûts d’IT réduits et des prix cassés pour les consommateurs.

De plus, les Etats Unis sont un formidable terrain d’innovation et Free est très friand des nouveautés.

Hors ligne

 

#489 06/08/2014 13h57 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   96 

+1 avec progrFrance

J’ajoute qu’aux US le prix de la téléphonie mobile et des forfaits internet sont très élevés (+100$) et que je pense que Free veut casser les prix en se basant sur la recette (successful) qu’il a appliqué en France.

Hors ligne

 

#490 06/08/2014 13h59 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1309 

C’est sûr que chez T-Mobile US, personne n’a du penser à baisser les coûts. ;-)

Hors ligne

 

#491 06/08/2014 14h37 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   51 

Free n’a jamais eu l’intention d’acheter quoique ce soit aux états unis dont le modèle est totalement différent du modèle de l’UE. Pas la même techno, pas le même environnement réglementaire etc…

Cela fait partie du jeu de poker entre niel et bouygues. La fusion va avoir lieu la seule question est quel sera le prix déboursé par Iliad. En courtisant Tmobil Niel veut simplement faire croire à Martin Bouygues qu’il a d’autres options que le rachat de BT. La ficelle me parait en tout cas très grosse. Trop grosse même.

Par contre cela pourrait pousser la famille Decaux à inciter Martin Bouygues à se montrer plus conciliant dans la négo sur le prix.

Hors ligne

 

#492 06/08/2014 15h38 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Modérateur
Réputation :   1084 

Celà fait à présent quelques années que je ne suis plus ’insider’ dans les télecom et mon avis est sans doute peu pertinent, mais je pense néanmoins que :
   1) Il n’y a guère de raisons pour qu’en appliquant pas mal des idées ayant permis d’avoir une base de couts bien plus basse que ses concurrents en France, XN ne puisse pas aussi baisser beaucoup la base de coût d’un T-Mobile-US.
   2) Pour certains employés de XN, un nouveau challenge ne serait pas inutile (pas facile de motiver certains, gavés d’actions Iliad, et n’ayant pas développé beaucoup d’innovations ces dernières années).
   3) L’impact "humain" ne sera pas forcément plus petit avec un rachat de Bouygues Tel (J’imagine que XN souhaite racheter les clients et le réseau mobile, mais ni 90% du personnel ni 90% des process de BT) qu’avec un rachat de T-Mobile-US (et plus facile de ’’réorganiser’’ le personnel avec le code du travail US).
   4) Quel est l’avenir de T-Mobile-US en l’état ?  (idem pour BT d’ailleurs…)
   5) Quels sont les autres moyens pour XN de changer de taille de manière très significative ?
   6) Ca doit être jubilatoire pour XN de faire une telle offre, alors qu’il y a qqs années c’était DT qui voulait l’acheter pour qqs Mds€.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#493 25/10/2014 08h13 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Banni
Réputation :   -1 

InvestisseurHeureux a écrit :

À part un coup de pub "gratuit", quelqu’un a-t-il compris qu’elle était l’intérêt de Free de racheter T-Mobile US, filiale de Deutsche Telekom ?

Malgré la fusion avec MetroPCS, T-Mobile n’a toujours pas la taille critique aux USA, et une fusion avec Sprint fait sens mais avec Free ?

Je ne vois pas pas non plus pourquoi il y aurait plus de synergie entre Free/T-Mobile US, qu’entre T-Mobile US/Deutsche Telekom.

Moi je pense que Xavier Niels est dans une impasse avec son business tourné vers le lowcost ,la baisse des prix et son blabla …Maintenant en France pour faire croître son résultat il faut qu’il augmente les prix et ça, ça va être compliqué pour lui après tout ses mensonges donc l’idée d’une acquisition transformatrice lui est venu pour flouter un peux tout ça  et en plus il payera l’acquisition en partie avec ses actions surcoté impec . 
De toute façon si ça marche pas il aura montré à Bouygue qu’il à pas plein de ressources .

Hors ligne

 

#494 05/12/2014 10h23 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   12 

A l’orée du "Windows dressing" de fin d’année, Orange pourrait atteindre les 16€ plus tôt qu’attendu.
Je reste confiant sur les fondamentaux de la valeur qui reste à un prix raisonnable et m’étonne de la valorisation de numericable (que j’hesite à shorter pour couvrir ma position sur Orange)….

Hors ligne

 

#495 20/05/2015 14h42 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1309 

Altice, dont le principal actif était jusqu’alors Numericable, continue à acquérir à tout va sous la conduite de Patrick Drahi :
- SFR pour 13,5 Md€ début 2014
- Portugal Telecom pour 7,4 Md€ fin 2014
- les 20% restant de Numericable-SFR pour 3,9 Md€ début 2015
- 70% Suddenlink Communications pour $9,1 Md aujourd’hui

Et je ne liste pas les petites acquisitions (Tricom, Orange Dominicana, Virgin Mobile France…).

Avant l’acquisition de Suddenlink Communications, l’EBITDA 2015 était attendu à 2 Md€ avec une dette nette de… 25 Md€ environ !

Soit P. Drahi sera un génie qui profite des taux bas pour construire un "empire" câblo-télécom éclectique en utilisant massivement l’endettement ; soit tout s’écroulera comme un château de cartes…

En bourse, les "investisseurs" semblent apprécier cette boulimie, pourtant habituellement vue avec circonspection : Altice a pris 127% en 2014 et déjà 92% en 2015 !

Hors ligne

 

#496 20/05/2015 17h00 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

Cela me rappel étrangement l’histoire de Jean Marie Messier dont le groupe avait accumulé une dette de 35 milliards de $

Hors ligne

 

#497 20/05/2015 17h22 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   

L’inspiration est sans doute à chercher du côté de Malone / Liberty, rachat d’un cablo-opérateur (cash cow), puis d’un opérateur mobile, cf au Portugal Cabovisao puis PT, en France Numericable puis SFR, Virgin, bientôt Bouygues ? en Israel avec hot etc…

D’ailleurs Malone continue en Belgique, Telenet  vient de racheter Base à KPN. Il y a même des rumeurs de rapprochement avec Vodafone !! là ce serait un gros changement de braquet wink

pour revenir à Drahi ses méthodes sont limites, baissez votre salaire de 30% ou dégagez, idem avec les fournisseurs, non paiement des factures, etc… toute la presse a relayée ses pratiques et il y a rien d’exagéré wink

exemple : Patrick Drahi, une main de fer chez SFR

Hors ligne

 

#498 21/06/2015 09h30 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1309 

Je l’avais déjà signalé, mais pour rappel, Deutsche Telekom a l’avantage d’avoir un dividende non soumis au prélèvement à la source allemand :

Dividend for the fiscal year 2014

    0.50 € dividend per share
    Tax free payout

Ce qui donne avec Binck :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_dte-20150621.gif

Je suppose que fiscalement, il s’agit d’un remboursement d’apport qui minimise le Prix de Revient Unitaire, mais pour un investisseur buy & hold ou avec Deutsche Telekom dans son PEA, cela n’a pas d’importance.

Deutsche Telekom n’est pas bon marché actuellement, mais cette caractéristique de distribution est intéressante pour le cas où l’action reviendrait à un cours plus raisonnable.

Hors ligne

 

#499 21/06/2015 20h16 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Membre
Réputation :   97 

Lors de l’AG récente de ses entreprises (il enchaîne Liberty Media - Interactive - Trip Holdngs - Broadband !), John Malone a parlé un peu de Drahi - de manière élogieuse - et a dit, sous forme de plaisanterie, qu’il suggérait régulièrement à Mike Fries, le PDG de Liberty Global, d’emprunter des dizaines de milliards à taux bas en euros pour racheter France Telecom (sic) et la "dégraisser" ensuite, mais que ce dernier ne voulait pas entendre parler.

Après tout, si Drahi chasse sur le terres de Malone, pourquoi Malone ne lui rendrait-il pas la pareille ? ;-)

Sinon, je suis curieux de voir quelles conditions les régulateurs français et européens vont poser à la fusion… Une fusion serait sans doute bonne pour les actionnaires, peut-être moins pour les employés et les consommateurs.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#500 17/09/2015 10h37 → France Télécom et autres valeurs télécom en Europe (deutsche telekom, france telecom, kpn, telefonica, vodafone)

Administrateur
Réputation :   1309 

InvestisseurHeureux a écrit :

Altice, dont le principal actif était jusqu’alors Numericable, continue à acquérir à tout va sous la conduite de Patrick Drahi :
- SFR pour 13,5 Md€ début 2014
- Portugal Telecom pour 7,4 Md€ fin 2014
- les 20% restant de Numericable-SFR pour 3,9 Md€ début 2015
- 70% Suddenlink Communications pour $9,1 Md aujourd’hui

Et je ne liste pas les petites acquisitions (Tricom, Orange Dominicana, Virgin Mobile France…).

Avant l’acquisition de Suddenlink Communications, l’EBITDA 2015 était attendu à 2 Md€ avec une dette nette de… 25 Md€ environ !

Soit P. Drahi sera un génie qui profite des taux bas pour construire un "empire" câblo-télécom éclectique en utilisant massivement l’endettement ; soit tout s’écroulera comme un château de cartes…

En bourse, les "investisseurs" semblent apprécier cette boulimie, pourtant habituellement vue avec circonspection : Altice a pris 127% en 2014 et déjà 92% en 2015 !

Et maintenant Altice rachèterait Cablevision aux USA pour 15,7 Md€.

C’est juste délirant : fin juin, on en était à 1,8 Md€ de capitaux propres pour 30 Md€ de dettes long terme !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech