Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 10/08/2010 11h41 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Administrateur
Réputation :   1313 

Si les Etats développés comme la France conservent une notation AAA de Standard & Poor’s, le niveau des CDS (Credit Default Swap) permet d’avoir la vision du "marché".

Ainsi, l’Etat français a un taux de CDS autour de 66, contre 37 pour la Suisse.

Plus intéressant, plusieurs entreprises ont des niveau de CDS inférieurs à ceux de la France. Dit de façon simple : d’après le marché, ces entreprises présentent moins de risque de défaut que la France !

C’est le cas de l’américain Johnson & Johnson, avec un taux de CDS autour de 45. D’après le marché, Johnson & Johnson est 30% moins "risquée" que la France !

SNAPSHOT JOHNSON & JOHNSON

La bonne nouvelle, c’est que Johnson & Johnson, qui capitalise Md$ 165 propose un rendement sur dividendes de 3,3%, supérieur au taux de l’OAT France à 10 ans, dividende qui a été augmenté chaque année durant les 48 années passées.

Johnson & Johnson fabrique et vend des produit médicaux, pharmaceutiques ou d’hygiène partout dans le monde. Elle est donc acyclique et n’a pas vraiment patie de la crise économique (CA de Md$ 62 en 2009 contre $Md 64 l’année précédente).

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cours_jnj.gif

L’action est proche de ses plus-bas à 52 semaines, même si elle est moins intéressante que la semaine passée, où elle est apparue dans les opportunités de la semaine sur le blog.

CROISSANCE JOHNSON & JOHNSON

+--------------+--------------+--------------+--------------+
|              |    Operating |     Capital  |         Free |
|              |    Cash Flow |  Expenditure |    Cash Flow |
+--------------+--------------+--------------+--------------+
| 2009         |     16 571,0 |     -2 365,0 |     14 206,0 |
| 2008         |     14 972,0 |     -3 066,0 |     11 906,0 |
| 2007         |     15 022,0 |     -2 942,0 |     12 080,0 |
| 2006         |     14 248,0 |     -2 666,0 |     11 582,0 |
+--------------+--------------+--------------+--------------+
| Moy. pond.   |     15 549,2 |      2 720,8 |     12 828,4 |
+--------------+--------------+--------------+--------------+
| Linéarité    |         50%  |         25%  |         55%  |
+--------------+--------------+--------------+--------------+

+--------------+--------------+--------------+--------------+
|              |      Chiffre |     Résultat |     Résultat |
|              |   d'Affaires | opérationnel |          Net |
+--------------+--------------+--------------+--------------+
| 2009         |     61 897,0 |     16 776,0 |     12 266,0 |
| 2008         |     63 747,0 |     16 169,0 |     12 949,0 |
| 2007         |     61 095,0 |     15 213,0 |     10 576,0 |
| 2006         |     53 324,0 |     13 709,0 |     11 053,0 |
+--------------+--------------+--------------+--------------+
| Moy. pond.   |     61 434,3 |     15 974,6 |     12 011,6 |
+--------------+--------------+--------------+--------------+
| Linéarité    |         51%  |         57%  |         51%  |
+--------------+--------------+--------------+--------------+

Les chiffres sont superbes, mais on sent que cela devient poussif depuis 3 ans.

SOLIDITE FINANCIERE JOHNSON & JOHNSON

+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+
|              |              |        Dette |        Dette |   Couverture |
|              |   Trésorerie |       totale |      ajustée |     FCF moy. |
+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+
| Avril/2010   |     18 010,0 |     40 527,0 |     22 517,0 |          1,8 |
+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+

+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+
|              |              |        Dette |        Dette |   Couverture |
|              |   Trésorerie |   long terme |      ajustée |     FCF moy. |
+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+
| Avril/2010   |     18 010,0 |      8 542,0 |          n/a |          n/a |
+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+

+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+
|              |       Actifs |        Dette |        Dette |   Couverture |
|              |     Liquides |       totale |      ajustée |     FCF moy. |
+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+
| Avril/2010   |     38 861,0 |     40 527,0 |      1 666,0 |          0,1 |
+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+

+--------------+--------------+--------------+--------------+
|              |        Fonds |        Dette |        Dette |
|              |      Propres |   long terme |       totale |
|              |              |       sur FP |       sur FP |
+--------------+--------------+--------------+--------------+
| Avril/2010   |     52 914,0 |          0,2 |          0,8 |
+--------------+--------------+--------------+--------------+

Les dettes à long terme sont inférieures à la trésorerie. La couverture de la dette totale ajustée par le free cash moyen est excellente, le ratio Dette long terme sur fonds propres est excellent.

VALORISATION JOHNSON & JOHNSON

+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+
|              |       EV sur |  RO moy. sur | FCF moy. sur |  RN moy. sur |
|              |  Ebitda 2011 | EV avc dette | EV avc dette | EV avc dette |
|              |              |       totale |       totale |       totale |
+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+
| 10/08/2010   |         7,47 |        8,5%  |        6,8%  |        6,4%  |
+--------------+--------------+--------------+--------------+--------------+

L’action n’est pas excessivement chère au regard de ses qualités. Elle a légèrement rebondie depuis la semaine passée, mais c’est compensé par la hausse de l’euros.

Peut-être une opportunité pour rentrer sur cette action de fond de portefeuille.

LEGENDE :
Operating Cash Flow = cash flow from operations = flux de trésorerie d’exploitation : flux de trésorerie dégagé par l’activité ordinaire de l’entreprise (encaissements - décaissements)
Capital Expenditure = dépenses d’investissement = dépenses de capital
Free Cash Flow = flux de trésorerie disponible
Résultat opérationnel = Operating Income = EBIT
Moy. pond. : moyenne pondérée en fonction de l’ancienneté de la série de valeurs
Linéarité : coefficient de détermination de la série de valeurs
Couverture FCF moy. pond. : combien d’années de FCF moyen pondéré pour rembourser la dette ajustée ?
Les ratios de valorisation sont inspirés du classique ratio Free Cash Flow Yield.

SOURCES :
www.infinancials.com
www.bloomberg.com
www.businessweek.com
http://blog.crottaz-finance.ch/?p=5047

TRANSPARENCE :
Je ne possède aucun titre de Johnson & Johnson.

Hors ligne

 

#2 17/08/2010 23h13 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Administrateur
Réputation :   1313 

http://www.lesaffaires.com/blogues/bern … son/517362

Warrren Buffett est redevenu acheteur en Bourse au cours du deuxième trimestre. Il a doublé sa participation dans Johnson & Johnson, en plus d’ajouter à des participations comme Becton Dickinson et Sanofi-Aventis.

Hors ligne

 

#3 12/09/2010 08h02 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Administrateur
Réputation :   1313 

Même Bernard Mooney s’y met !

L’occasion d’une génération | LesAffaires.com

Dans ma chronique du journal de cette semaine (c’est en fait la manchette du journal), je décris ce qui est selon moi l’occasion d’une génération à la Bourse.

Si vous voulez en savoir plus, je vous encourage à vous procurer le journal.

De plus, je donne en exemple 10 titres de qualité, soit Abbott Labs, Coca-Cola, Exxon, Johnson & Johnson, McDonald’s, Microsoft, PepsiCo, Pfizer, Procter & Gamble et Wal-Mart.

Qu’ont en commun ces titres?

D’abord, ce sont tous des titres de grande capitalisation, des sociétés géantes, multinationales qui dominent leur industrie à l’échelle planétaire.

Comme mon tableau publié dans le journal le montre, ils paient actuellement un bon rendement en dividende (c’est encore plus vrai si vous le comparez au rendement des obligations gouvernementales de 10 ans) et leur dividende augmente année après année.

Ces titres sont aussi peu chers de façon absolue et relativement au marché dans son ensemble. Ce sont toutes des sociétés très rentables, peu importe la mesure que vous prenez. Par exemple, Microsoft a un rendement de l’avoir de 40 % et des marges nettes de 30%.

Elles ont des avantages compétitifs évidents et majeurs. Par exemple, la marque de commerce Coke et le réseau de distribution international de Coca-Cola est très difficile à répliquer.

Aussi, toutes ces sociétés réalisent une partie importante de leurs revenus à l’extérieur des États-Unis. Par exemple, en 2009, Johnson & Johnson a réalisé 50% de son chiffre d’affaires à l’extérieur des États-Unis et Pfizer 57%; dans le cas de Coca-Cola, 74% de ses revenus en 2009 proviennent de l’extérieur de l’Amérique du Nord. C’est davantage une société américaine par son siège social que par ses activités.

Enfin, toutes ces sociétés ont des bilans, des situations financières extrêmement solides : peu de dette, beaucoup d’encaisse et génération massive de fonds autogénérés libres.

Cependant, Johnson & Johnson a disparu de mes opportunités hebdo quantitatives publiées ce jour (http://www.devenir-rentier.fr/blog/rentier/article/248/) avec le rebond de la semaine dernière.

Hors ligne

 

#4 24/11/2010 10h18 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   211 

Cet article ce matin sur la tribune : Risque d’impayés : la France plus mal notée que la Chine ou que Danone

Sur les CDs, on voit que la France est plus "risquée" que certaines sociétés évoquées sur ce blog : KO, PG, Exxon, Kraft, etc…mais aussi que des sociétés françaises comme Danone ou ST Micro

A méditer…

Hors ligne

 

#5 24/11/2010 11h59 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Administrateur
Réputation :   1313 

Si même un journal "grand public" fini par en parler… :-)

Hors ligne

 

#6 16/03/2011 09h19 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Administrateur
Réputation :   1313 

La valeur est à nouveau sur ses plus bas à 52 semaines. Le parité EUR/USD étant aussi favorable, c’est redevenue une opportunité.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_jnj_eur.gif

Hors ligne

 

#7 16/03/2011 20h21 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   69 

Novartis, Roche et Sanofi Aventis sont également à des cours attractifs à mon avis même si rien ne dit que la correction/krach est terminé…

Hors ligne

 

#8 16/03/2011 22h40 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   12 

JNJ oui, c’était déjà clairement une opportunité avant le tsunami, ça l’est encore plus maintenant !
Roche et Novartis, oui pas mal, mais attention aux problèmes de taux de change pour les entreprises suisses exportatrices
Sanofi Aventis me plaît moins pour l’instant

Hors ligne

 

#9 19/04/2011 17h17 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Administrateur
Réputation :   1313 

Johnson & Johson se réveillerait de sa torpeur ?

+3% ce jour

(AOF) - Le géant américain de la santé, Johnson & Johnson, a publié un résultat net supérieur aux attentes et relevé ses objectifs annuels. Au premier trimestre, le groupe a réalisé un bénéfice net de 3,5 milliards de dollars, soit 1,25 dollar par action, à comparer avec 4,5 milliards de dollars ou 1,62 dollar par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s’est élevé à 1,35 dollar, soit 9 cents de mieux que le consensus. Son chiffre d’affaires a augmenté de 3,5% à 16,2 milliards de dollars. Wall Street visait 15,83 milliards de dollars.

Cette année, Johnson & Johnson vise un bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, compris entre 4,90 et 5 dollars. Le consensus est de 4,83 dollars.

Hors ligne

 

#10 19/04/2011 19h03 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   12 

ah ben là JNJ commence à nous fait plaisir !!! il aura fallu le temps !

Hors ligne

 

#11 09/05/2012 19h04 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   25 

Bonjour FYI
  Juin 2012 le dividende augmentera de 7% c’est la 50 ieme année d’augmentation.
  Moi j’aime
Hervé

" Johnson & Johnson (NYSE: JNJ) today announced that its Board of Directors has declared a 7.0% increase in the quarterly dividend rate, from $0.57 per share to $0.61 per share.  "

"In recognition of our 2011 results, our strong financial position, and confidence in the future of Johnson & Johnson, the Board has voted to increase the dividend for the 50th consecutive year," said William C. Weldon, Chairman and Chief Executive Officer of the Company.

At the new rate, the indicated dividend on an annual basis is $2.44 per share compared to the previous rate of $2.28 per share.  The next quarterly dividend is payable on June 12, 2012 to shareholders of record as of May 29, 2012.

Hors ligne

 

#12 09/05/2012 20h53 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   12 

on est deux ;-)

combien de fois ton boss t’a donné une augmentation pareille ?

Hors ligne

 

#13 09/05/2012 21h21 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   11 

quelle valeur de psychopathe ! mais pourquoi j’en ai pas …je dois être schizophrène smile

elle fait parti de mes prochains achats "spoted" sur la pharma et j’hésite encore avec pfizer (mais qui perd le monopole sur son gros médoc )  GSK (mais je préfèrerai avoir de l’US ) et Roche (ça vaut le coup en ce moment d’acheter suisse ? )

vous avez des seuils d’achat fort ? je trouve les marchés US bien chers même si ce gerne de boite peut encore monter …

Hors ligne

 

#14 10/05/2012 21h07 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   12 

vous avez raison les marchés US sont un peu surévalués
http://www.dividendes.ch/evaluation-du-marche/

mes deux achats forts ont des bêta de 0.38 et de 0.44, ceci explique cela…

Hors ligne

 

#15 11/05/2012 21h47 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   113 

Un récapitulatif en image du Big 10 :

http://www.w3sh.com/wordpress/wp-content/uploads/2012/05/marques.jpg


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#16 13/05/2012 16h29 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   

Suite à la newsletter de IH, en faisant "mes devoirs" d"apprentissage sur les pages Investor Relations de nos entreprises préférées, j’invite les amateurs de JnJ à regarder :

Not Found - Johnson & Johnson puis "Financial Information, puis "5 years financial review" ( document format PDF)

un slide revient sur l’historique de l’action depuis 1944:
oh que cela donne envie au regard de l’historique de performance. de sucroît, le P/E a rarement été aussi attractif…

Avis aux amateurs!

Jean

Dernière modification par jean (13/05/2012 16h30)

Hors ligne

 

#17 13/05/2012 17h00 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   25 

Bonjour
  Je ne voudrais pas refroidir vos ardeurs mais même si j’apprécie J&J :
  vous pouvez lire cet article

Johnson & Johnson n’est plus la société qu’elle était | LesAffaires.com
  cdlmt
Hervé
  amf j’ai des titres j&j

Hors ligne

 

#18 17/06/2012 14h01 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   48 

Je suis assez sceptique sur ce dossier. JNJ a voulu soutenir son cours en ne dérogeant pas à sa règle d’Artistocrats. Non seulement ça n’a pas été le cas (voir historique de Yield, malgré l’augmentation du dividende toujours aussi forte) mais en plus le ratio de distribution a passé les 50%. Si on ajoute à ça les relatives déboires proposées par HerveC, il me semble que la valeur n’est plus aussi attractive que les 50 dernières années. Dans la même situation je mettrais ATT, KMB et PG par exemple.
Je vous laisse imaginer la réaction des marchés quand les unes après les autres vont annoncer une stagnation du dividende ou une baisse après 50ans d’augmentation.
La révolution est lancée, des têtes d’Aristocrats vont tomber, pour faire référence à 1789.


"Most of this is common sense " T. Gayner | "If you sell, I'll buy" R. Kinder

Hors ligne

 

#19 17/06/2012 21h57 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   11 

quand ces aristocrates la auront des problèmes, je ne pense pas qu’on trouve des valeurs meilleurs où se réfugier…
après je partage votre avis sur le fait que ces valeurs ont sans doute connu leurs 50 glorieuses et ne rééditeront pas de telles performances.
Si le propos est de dire qu’elles sont sans doute un poil chères en ce moment, je suis d’accord
si c’est de dire qu’elles sont finies, je pense que vous vous trompez.

Hors ligne

 

#20 19/06/2012 14h30 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Administrateur
Réputation :   1313 

Rapport aux inquiétudes sur le dividende, l’avis de MorningStar est que sur les cinq prochaines années le dividende pourra encore progresser mais probablement entre 4-5% / an qu’entre 7-9% / an.

MorningStar a écrit :

Johnson & Johnson (JNJ)
In contrast to the patent cliff facing the rest of the drug industry, Morningstar analyst Damien Conover notes that Johnson & Johnson has largely passed this hurdle following the loss of patent protection on antipsychotic Risperdal and neuroscience drug Topamax.

With only near-term patent losses on anti-infective Levaquin and neuroscience drug Concerta to contend with, he expects Johnson & Johnson’s new potential blockbusters to return the company to steady long-term growth. Within this group of new drugs, Conover notes that Xarelto for cardiovascular disease, bapineuzumab for Alzheimer’s, and telaprevir for hepatitis C offer the potential to revolutionize treatment.

He is also encouraged by the firm’s revitalized medical-devices business, which is benefiting from Johnson & Johnson’s acquisition of the growing orthopedic company Synthes.

With both its drug and device segments poised for steady growth longer term, Conover believes that Johnson & Johnson’s dividend payments could see steady increases over the next five years as earnings rise at the health-care firm. That said, he does note that some of the near-term challenges that the company currently faces, especially in its consumer division, could lead to a deceleration in the high-single-digit rate of growth that was seen in the dividend over the past five years.

Source : Morningstar Free Smartpage  | News

Hors ligne

 

#21 15/05/2015 09h18 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Administrateur
Réputation :   1313 

aerts, 2012 a écrit :

Je suis assez sceptique sur ce dossier. JNJ a voulu soutenir son cours en ne dérogeant pas à sa règle d’Artistocrats. Non seulement ça n’a pas été le cas (voir historique de Yield, malgré l’augmentation du dividende toujours aussi forte) mais en plus le ratio de distribution a passé les 50%. Si on ajoute à ça les relatives déboires proposées par HerveC, il me semble que la valeur n’est plus aussi attractive que les 50 dernières années. Dans la même situation je mettrais ATT, KMB et PG par exemple.
Je vous laisse imaginer la réaction des marchés quand les unes après les autres vont annoncer une stagnation du dividende ou une baisse après 50ans d’augmentation.
La révolution est lancée, des têtes d’Aristocrats vont tomber, pour faire référence à 1789.

Finalement, après un léger passage à vide, JNJ fait un carton depuis 2012 :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_jnj-20150515.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_jnj-20150515bis.gif

Avec les rachats d’actions, le bénéfice / action progresse encore plus vite :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_jnj-20150515ter.gif

C’est impressionnant (terrifiant ?) que des sociétés de cette taille arrivent encore à croître à cette vitesse.

La capitalisation boursière atteint maintenant près de $300 Md :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_jnj-20150515quattro.gif

Hors ligne

 

#22 15/05/2015 17h45 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   116 

merci d’avoir ré activé cette file restée en l’état depuis 2012. Effectivement JNJ a parfaitement contenté ses actionnaires (dont moi depuis 2011) en ayant un parcours boursier exemplaire et en ayant surtout maintenu son augmentation dividende annuelle. C’est donc toujours une "dividend aristocrat", n’en déplaisent aux oiseaux de mauvaises augures. De plus ces dernières années, JNJ a maintenu une augmentation de l’ordre de 6 à 8% par an, dont la dernière en date à +7%.

Une très belle société, comme je les aime.

Hors ligne

 

#23 15/05/2015 18h09 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   48 

J’ai commencé à accumuler en 2010 et 2011 lors de la période agitée de rappels de matériel orthopédique. Aujourd’hui jnj est ma plus grosse position et j’accumule régulièrement à chaque turbulence.
JNJ est amha une des rares sociétés dont je suis confiant qu’elle continuera à verser des dividendes croissants à mes arrières petits enfants.
leurs produits son indispensables, demandés, largement distribués avec un pole défensif avec les produits de consommation courant et pole offensif avec de grosses marges et innovants en pure pharma. La partie matériel medical est un mix des deux précédents poles.
Si un idiot , le précédent CEO avec toutes ses erreurs lamentables n’a pas réussi à faire couler la société , elle a de bonnes chances de très bien performer avec un management compétent.
A accumuler à chaque faiblesse de cours, et à oublier dans son CTO .

Hors ligne

 

#24 14/07/2015 14h24 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   23 

Bonjour,

Le Johnson & Johnson Reports 2015 Second-Quarter Results es paru.

On y constate plusieurs points :

Côté chiffres

JNJ a écrit :

Johnson & Johnson (NYSE: JNJ) today announced sales of $17.8 billion for the second quarter of 2015, a decrease of 8.8% as compared to the second quarter of 2014.  Operational results decreased 0.9% and the negative impact of currency was 7.9%. Domestic sales decreased 2.4%. International sales decreased 14.3%, reflecting operational growth of 0.5% and a negative currency impact of 14.8%. Excluding the net impact of acquisitions and divestitures, on an operational basis, worldwide sales increased 1.7%, domestic sales increased 0.6% and international sales increased 2.7%.* Additionally excluding hepatitis C sales, underlying operational growth worldwide was 5%.

Worldwide Consumer sales of $3.5 billion for the second quarter represented a decrease of 7.0% versus the prior year, consisting of an operational increase of 2.3% and a negative impact from currency of 9.3%. Domestic sales increased 2.7%; international sales decreased 12.2%, which reflected an operational increase of 2.1% and a negative currency impact of 14.3%.  Excluding the net impact of acquisitions and divestitures, on an operational basis, worldwide sales increased 3.1%, domestic sales increased 2.9% and international sales increased 3.2%.*

The Company increased its adjusted earnings guidance for full-year 2015 to $6.10 - $6.20 per share.  The Company’s guidance excludes the impact of after-tax intangible amortization expense and special items.

=> Conclusion (Personnelle) : Les ventes s’effondrent mais le résultat net augmente.
Pourquoi ?
* Les ventes baissent
* mais le coût de production baisse aussi,
* Il y aussi moins de frais de marketing/pub,
* Il faut aussi noter une hausse du budget recherche et dev,
* Par contre une hausse très forte de la partie "Other (income) expense, net"… C’est donc un bonus plutôt exceptionnel qui gonfle le résultat net.
Cela tout le monde l’aura vu, il faudra donc suivre l’évolution du cours… peut-être une occasion de renforcer à vile prix.

Côté Produits

JNJ a écrit :

Additional contributors to operational sales growth were STELARA® (ustekinumab), a biologic approved for the treatment of moderate to severe plaque psoriasis and psoriatic arthritis; INVEGA® SUSTENNA®/XEPLION® (paliperidone palmitate), a once-monthly, long-acting, injectable atypical antipsychotic for the treatment of schizophrenia in adults; domestic sales of CONCERTA® (methylphenidate HCI), for the treatment of attention deficit hyperactivity disorder; and SIMPONI®/SIMPONI ARIA® (golimumab), biologics approved for the treatment of a number of immune-mediated inflammatory diseases.

During the quarter, the U.S. Food and Drug Administration (FDA) granted approval of INVEGA TRINZA™ (paliperidone palmitate), an atypical antipsychotic injection administered four times a year for the treatment of schizophrenia.  In July, a rolling submission was completed with the FDA for the Biologic License Application for daratumumab for the treatment of multiple myeloma.  The European Commission approved STELARA® (ustekinumab) for the treatment of adolescents with moderate-to-severe psoriasis, SIMPONI® (golimumab) for treatment of non-radiographic axial spondyloarthritis and IMBRUVICA® (ibrutinib) for the treatment of Waldenström’s Macroglobulinemia.

Also in the quarter, an exclusive worldwide license and collaboration arrangement was entered into with Achillion Pharmaceuticals, Inc. to develop and commercialize one or more of Achillion’s lead hepatitis C virus assets.

=> Ils n’ont mis que les bonnes nouvelles wink

Quelqu’un a t il des informations complémentaire ?

Cordialement,

Hors ligne

 

#25 14/07/2015 14h50 → Johnson & Johnson : moins risquée que l'Etat français !

Membre
Réputation :   97 

JNJ a écrit :

Excluding the net impact of acquisitions and divestitures, on an operational basis, worldwide sales increased 1.7%, domestic sales increased 0.6% and international sales increased 2.7%.

Au contraire, les ventes à périmètre comparable augmentent. Il y a eu des ventes d’actifs qui expliquent la baisse du CA.

Pas d’action JNJ


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech