Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 11/02/2014 14h45 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   23 

voici un article (en anglais desole) de moneyweek de quelqu’un qui souleve souvent des pistes interessantes;

Russian stocks won’t stay cheap

Les pays emergents font l’objet d’une defiance actuellement (non denue de fondement certes) en general et la russie en particulier. la russie est certes un pays peu democratique et tres dependant des matieres premieres mais les finances publiques sont en ordre et il y a des entreprises de qualite partout pourvu que le prix soit bon.

l’article liste une serie d’entreprises en particulier:

* Lukoil: petrole and gaz. 2eme reserve au monde. valorise a 4 fois les profits
* Sberbank 3eme banque en europe. PE<6
* Magnit: retail CA et profits en hausse de +30% l’annee derniere.
* Novatek Energy: 2eme apres gazprom
* Norilsk Nickel mines et matieres premieres

les chiffres mentionnes par l’article meritent d’etre verifies mais cela reste interessant. Est ce que certains d’entre suivent ou sen sont interesses a ce sujet?

Mots-clés : actions, emergents, russie

En ligne

 

#2 11/02/2014 15h13 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   47 

En Russie il y’a souvent un actionnaire majoritaire qui est proche du pouvoir et il me semble que c’est ce qui justifie des ratios si bas. Pour moi le plus "safe" serait d’investir dans BP ou Exxon qui ont des relations privilégiées avec Rosneft. (BP possède 20% du capital et Exxon a un partenariat commercial à très long terme)


"Most of this is common sense " T. Gayner | "If you sell, I'll buy" R. Kinder

Hors ligne

 

#3 11/02/2014 15h43 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   246 

Gorn merci pour cet article…bien intéressant

Encore faut il pouvoir acheter en RUB…votre banque vous le permet?
Ou alors un fonds en usd …

Niveau obligations il y en a plusieurs en RUB ou USD , peu en petite tranches

Hors ligne

 

#4 11/02/2014 18h09 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   23 

Je n’ai pas encore investi dans des devises tel que le RUB, pour le moment je me contentedu GBP, de l’EUR et du GBP.

Ce sont de tres grosses entreprises donc dans le cas de lukoil par exemple ou peut acheter en USD des ADR cote a new York.

Si je dois acheter ces actions ce sera via mon compte Uk en achetant des ADR a New York en USD donc.

En ligne

 

#5 11/02/2014 18h09 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   39 

Pas besoin de RUB, on peut souvent trouver des ADR de ces boites, par exemple Lukoil, sur les marché US. Mais évitez de valoriser ces boîtes comme des sociétés occidentales sauf si vous tenez à vous brûler les doigts : elles ne sont pas libres de dépenser rationnellement leur argent dans l’intérêt des actionnaires. Dans les années fastes certains fonds prenaient explicitement dans leurs valos l’hypothèse que moins de 50% des actifs seraient volés.

Pour illustrer le propos, une perle du Management report de Gazprom : "The increase in capital investment in other segments is mainly due to construction of facilities provided by the Program of Construction of Olympic Venues and the Development of Sochi as a Mountain Climate Resort."
et le montant associé sur 9 mois 2013 : 54.7 milliards de roubles en 2013 contre 10 en 2012, soit plus d’un milliard USD - sans doute 2 ! - gaspillés pour des infrastructures sans réelles perspectives de rentabilité. Comme beaucoup d’actifs périphériques de la boite elles seront sans doute discretement bradées à un ami du pouvoir dans quelques années.

Source http://www.gazprom.com/f/posts/07/27132 … ort-en.pdf , dernière page

Hors ligne

 

#6 11/02/2014 21h34 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   52 

Vous pouvez utiliser un tracker Lyxor Russia FR0010326140 pour suivre ça à moindre coût.
C’est compatible avec un PEA en plus.
En revanche, je suivais pas mal ce tracker à un moment, et c’est sacrément corrélé avec le prix du pétrole, même si la thématique émergente peut jouer.
La Russie est pas chère mais le niveau de sécurité juridique est faible (corruption, cadeaux aux copains) donc une décote assez sérieuse se justifiera pendant un certain moment.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#7 17/03/2014 13h36 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   100 

Petite precision:
Vous pouvez jouer le marche actions russe sur la bourse locale Micex/ RTS (en RUB), ou via des ADRs (marche US, en USD) ou GDRs (LSE, en USD). La City est en pratique la vraie pompe financiere de la Russie, meme si les Americains possedent 40% de la capi russe. Les titres russes sont beaucoup plus liquides a Londres qu’a NY, et meme parfois que sur le marche local.
A defaut, ETFs ou autres Sicav.

Attention aux risques. KMO et Petitportefeuille ont tout a fait raison. Ces boites ne sont generalement pas gerees pour les actionnaires minotaires. Ex: Le siphonage chez Gaprom est legendaire (mais reel) et la corporate governance toujours execrable. Mais bon, Gazprom a 2.3x P/e, ca reflete un malus de valo justifie + une marge d’erreur assez large.

Bon courage et bonne chance

AMF: Je suis long gazprom - et bien sur un peu dans le rouge actuellement. Mais bon ca gaze toujours smile

Hors ligne

 

#8 17/03/2014 19h09 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   82 

Que pensez des tensions en hausse en Russie/Crimée/Ukraine?

Si les européens commencent à chiffonner les russes comme ils viennent de le faire aujourd’hui, le premier truc que Poutine fera sera de réduire drastiquement l’exportation de gaz et de métaux rares. Dés lors quels seront les conséquences pour les pétroliers, les entreprises (exportatrices/importatrices) de gaz, les entreprises dépendants des métaux rares (j’ai lu que les avions de lignes en était bien gourmand)…

Bref, est ce que cela vaut vraiment le coup en ce moment précis?

Dernière modification par BorderLine (17/03/2014 19h10)

Hors ligne

 

#9 18/03/2014 03h27 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   35 

Si sanctions il y a, il est probable que ça ne concernera pas les matières premières car ça n’arrangerait personne. La Russie est totalement dépendante de ces exportations d’hydrocarbures pour se financer, les réduire volontairement serait se tirer une balle dans le pied.

Hors ligne

 

#10 18/03/2014 03h48 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   512 

Borderline a écrit :

Que pensez des tensions en hausse en Russie/Crimée/Ukraine?

Rien de nouveau sous le soleil. Saviez-vous qu’il y a peine un siècle et demi, Français et Anglais se sont associés pour aller combattre les Russes en Crimée (Alma, Malakoff, Sébastopol, etc.)?

Feu mon père à d’ailleurs écrit le livre de référence sur la question. Je suis en train de le lire et il est excellent. 

Hier comme aujourd’hui, il s’agissait de contenir l’expansionnisme russe - à l’époque en Turquie, dont le tsar comptait abuser la faiblesse; aujourd’hui en Ukraine, en banqueroute comme l’était la Sublime Porte à l’époque, et ainsi tentée de basculer du côté de l’ouest et de ses mille promesses.

L’Ukraine est un marché stratégique, et l’UE sait comme son avenir se trouve à l’est et nulle part ailleurs.

Qui triomphera dans cette partie de poker menteur? A mon avis personne, si ce n’est les Américains, qui affaiblissent ainsi d’une même mise deux de leurs trois grands rivaux stratégiques.

Sous ses airs volontiers débonnaires, Obama confirme une fois de plus qu’il est un tacticien hors-pair.

Dernière modification par thomz (18/03/2014 03h53)

Hors ligne

 

#11 18/03/2014 06h16 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   195 

gorn a écrit :

voici un article (en anglais desole) de moneyweek de quelqu’un qui souleve souvent des pistes intéressantes;…/…

Russian stocks won?t stay cheap - MoneyWeek

Grace a cet article j’ai pu lire ce que  l’auteur écrivait en 2013.
"Why I like the world’s most hated market"
Why I like the world?s most hated market - MoneyWeek
By: Bengt Saelensminde 1/03/2013

Bengt Saelensminde a écrit :

…/…As leader of what is now the largest trading nation in the world, his first job wasn’t to bang on Obama’s door,…/…
Jinping’s first official visit was to Moscow. And that says an awful lot about the new world order.
La premiere visite officielle de Jinping ce fut Moscou… Ceci en dit long sur le nouvel ordre (de priorité) du monde d’aujourd’hui.
Russia and China have a lot ’../…. China is the world’s manufacturing hub and Russia has a whole stack of commodities – everything China needs to make the world’s bits and bobs. Putin and Jinping are discussing gas supply pipelines across Siberia, liquified natural gas (LNG) contracts and all manner of other partnerships and trade deals.
…/…
La Russie et la Chine  ont beaucoup…..
La chine c’est le haut lieu de l’industrie… fabriquer … et la Russie a une pléthore de matières premieres… tout ce dont la chine a besoin…
Putin et Jinping discutent approvisionnement de gaz "Pipelines"et  élaborent toutes sortes de contrats et de partenariats commerciaux.

Compte tenu de ces éléments et des récentes tensions

GBL a écrit :

Que pensez des tensions en hausse en Russie/Crimée/Ukraine?

Je ne pense pas que Putin soit concerné par les menaces de l’occident.
Je ne pense pas que cela changera quoique ce soit a court terme.

L’auteur mentionne aussi que les deux chef d’Etats

no longer need to plough all their dealings through the established international markets. They want to go it alone. Now, I don’t know, but I suspect they’re even considering ways of bypassing the traditional dollar-based trading system.

peuvent très bien se passer du dollar pour régler leurs échanges commerciaux…
Cela, ce sera peut être pour plus tard.

Pour l’instant je pense que tout vas se dérouler exactement comme (Putin a) prévu.
L’occident ne peut pas faire grand chose pour le moment, et Putin en profite.

j’aime bien  aussi la réponse et la conclusion de thomz mentionnant les haut lieu de notre histoire "Alma, Malakoff, Sébastopol"
L’histoire est un éternel recommencement.

Sous ses airs volontiers débonnaires, Obama confirme une fois de plus qu’il est un tacticien hors-pair.


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#12 18/03/2014 08h16 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   317 

Rien de nouveau dans la manipulation
Définir un ennemi , se focaliser dessus pour faire avancer ses intérêts au mépris des peuples.

http://blogs.mediapart.fr/blog/anthony- … cidentales

Noam Chomsky remonte le cours du temps jusqu’au début du XXème siècle pour nous expliquer le système de propagande instauré aux Etats-Unis au moment de la Première Guerre mondiale

sous le mandat de Woodrow Wilson, élu président des Etats-Unis en 1916 au terme d’une campagne électorale menée sur la défense de la paix en pleine Première Guerre mondiale. La population américaine pacifiste ne voyait pas l’intérêt à intervenir dans une guerre européenne

« Nous occuper des « Etats voyous » est l’un des principaux défis de notre époque » déclarait déjà la Secrétaire d’Etat des Etats-Unis, Madeleine K. Albright en 1997. La politique étrangère américaine poursuit à l’encontre de ces Etats une stratégie d’ « endiguement » étayé par un « discours d’orthodoxie »

le cas du groupe Halliburton, premier groupe américain de services pétroliers et second fournisseur de services à l’industrie pétrolière et gazière dans le monde – dont le PDG entre 1995 et 2000 était Dick Cheney, vice-président de George W. Bush de 2001 à 2009 -, qui a récupéré la remise en fonction et la distribution du pétrole irakien

Gaz et pétrole sont présent en Crimée

Ces tensions sont une lutte de pouvoir dans une région stratégique militairement et en ressources , ce n’est pas au USA d’aller jouer au gendarme en manipulant des groupes régionaux pour leurs intérêts.

Philippe.


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#13 18/03/2014 09h40 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   214 

Pour revenir à la première guerre mondiale, la situation présentait quelques similarités effectivement. Les anglais cherchaient n’importe quel prétexte pour sauter à la gorge des allemands qui étaient en train de s’allier à la Turquie pour construire une ligne Bagdad Berlin afin de mettre la main sur le pétrole du Moyent Orient. Et la Serbie, alliée des alliés, était sur le passage du train. Bref, la Serbie aiguisait les appétits austro-hongrois.

C’est marrant parce que jusqu’il y a encore peu de temps, je voyais cette guerre comme on me la présentait à l’école, un bête jeu d’alliance qui tourne mal. Mais à y regarder de plus près, tout le monde avait de bonnes raisons d’en découdre. Le jeu d’alliance n’était qu’un prétexte pour régler ses comptes… Une guerre pour l’énergie en fait… Une autre. Finalement on crache beaucoup sur les religions, mais les guerres énergétiques m’ont l’air pires.

Concernant l’entrée des Etats-Unis dans la première guerre mondiale, une grande partie de la population était d’origine allemande, dont les futurs grands noms de la finance: Goldman, Sachs, Rockfeller, Lehman… Certains, comme Henry Goldman supportait d’ailleurs l’Allemagne. Une population donc peu enclin à attaquer son pays d’origine. D’où neutralité officielle au début du conflit.

Mais les États-Unis n’ont jamais été neutres pendant la première guerre mondiale, avant 1915, ils étaient censés vendre des armes aux 2 côtés, mais en raison du blocus anglais, les armes n’arrivaient pas jusqu’en Allemagne, comme c’est ballot… Ensuite, quand les allemands essayent de mettre en place un blocus et coulent le Lusitania, c’est un acte de guerre. Il y a aussi l’épisode de l’explosion de Black Tom, un dépôt d’arme dont l’explosion endommagea la statue de la liberté. L’épisode a tout de suite été attribué aux allemands, mais aucun coupable n’a jamais pu être traduit en justice, faute de preuves. Bref, encore un chef d’œuvre de propagande de nos amis américains.

Bref, toujours le même théâtre des opérations, pour toujours acheminer les mêmes ressources aux mêmes endroits.

Dernière modification par Wawawoum (18/03/2014 09h49)

Hors ligne

 

#14 18/03/2014 13h06 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   317 

La guerre de l’énergie ….

Un vaste sujet que l’on peux consulter avec ce livre Pétrole , un siècle d’une guerre
Amazon.fr - Pétrole, une guerre d'un siècle : L'ordre mondial anglo-américain - William Engdahl - Livres

Vous avez évoqué la première guerre et le comportement des USA.

Pour la deuxième ce fut le même scénario, financement du parti nazi par les banques USA , attente d’un élément déclencheur parfaitement connu et prévu par les USA pour entrer dans le conflit via Pearl Harbour.

Cette une pseudo démocratie manipule la paix mondiale pour ses intérêts, installe ou remplace des régimes totalitaires ( Amérique du sud ) , tout ça pour asseoir son hégémonie culturelle , politique , financière , militaire.

La France s’est raccroché au wagon de l’Otan dont seul De Gaulle avait vu et compris le danger des USA mais tous les présidents Français n’ont pas la même vision malgré qu’il se réclament du gaulliste.

Nous n’avons pas fait mieux en Afrique et encore aujourd’hui l’intervention militaire est le bras armé des intérêts de la France en Afrique.

Nous sommes les vassaux des USA , est-ce la meilleure chose ?  pas sûr

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#15 19/03/2014 06h54 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   100 

Je continue a penser que Putin va avancer tres vite ses pions, prendre le maximum de gages, avant de faire qques concessions pour acheter la paix in fine. Le temps joue contre lui, l’etat de son economie est execrable. L’UE peut assecher les echanges ecos avec la Russie (1%), douloureux (pour l’Allemagne en particulier) mais faisable; la Russie ne peut survivre economiquement sans l’UE (50% de ses exportations). La reorientation de l’economie russe vers la Chine ne se fera pas du jour au lendemain. L’Occident demeure le client et le banquier de la Russie. Les US seront toujours les mieux-disants cote sanctions, ils sont ceux qui ont le moins a perdre.

Au final, Putin va gagner politiquement. Au minimum la Crimee sera annexee (les Russes y ont d’ailleurs des interets legitimes, en toute objectivite), peut etre quelques autres provinces orientales, au pire un nouveau gouvernement pro-russe l’emportera a Kiev (ca j’y crois pas trop). Le cout pour lui est d’affaiblir plus encore son economie.

Mais bon, pas de nouvelle guerre internationale en vue, fut-elle froide ou chaude, a mon humble avis.

Hors ligne

 

#16 23/03/2014 09h27 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Banni
Réputation :   

Quelques points:
En ukraine le gouvernement actuel est sous la pression de groupes armés.Il va y avoir des elections,si elles ne sont pas manipulées(a voir) ce n’est tres probablement pas le gouvernement actuel qui sera élu. Et vu leur profil ils voudront se maintenir en place.D’où veritable revolution populaire, et pas une made in USA.
Les russes pourraient alors etre acceuillis en liberateur dans l’est du pays. Scenario tres possible.

La russie represente environ 1/3 des exportation ukrainienne. Apres la revolution orange la russie a rappatrié tous les secteurs sensible jadis sous-traité en ukraine.D’ou la premiere vague de baisse du PNB ukrainien (flirter avec les usa ca coute tres cher en PNB).
Maintenant certain mouvements ukrainien pillent les societes russes installées sur place( le mouvement pravi sector a volé 50camions a l’usine kamaz(ste russe) en ukraine.Une chocolaterie russe a ete nationalisée(au profit de qui?!) etc.
Donc l’ukraine est en train de sombrer, et l europe n’a pas un rond à préter.
Quand a Poutine, il n’a pas aimé que les américains qui s etaient engages a ne pas developper l’OTAN dans les pays de l ’est, installent des fusées a ses frontières.C’est CA qui a declenché la recuperation de la crimée.
LES SANCTION ECONOMIQUES  c’est plutot bien regardez visa /mastercard qui ont bloques les cartes des clients de la  banque Rossia:Elle s’est tournée vers le groupe chinois de carte bancaires  UnionPay. Maintenant russie, chine , et d autres savent que les paiements par les plateformes US ne sont PLUS fiable.
Je pense que c’est la fin du monopole du dollar.
Et ca va permettre a la russie d ’integrer plus de valeur ajoutée dans ses exports, au grand dam des usines europeennes. La bourse russe a baissé, mais ca ne s’écroule pas.Meme chose du rouble.Il y en a qui ont compris.
L’économie russe ne va pas fort, mais une trés legere  croissance est toujours là, et ils ont des reserves de change, et surtout de productivité.Ceux qui connaissent le pays le savent trés bien.

Hors ligne

 

#17 23/03/2014 11h23 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   246 

Foxbat

Alors que conseillez vous comme investissement?

J’observe l’impact de la politique sur le marche russe - les obligations en particulier.

Meme si la Russie reussit a compenser avec la "business" Chine…il me semble difficile de prévoir l’impact négatif sur les compagnies ne sachant pas comment les sanctions affectant les chefs d’entreprise vont se répercuter sur les entreprises…

Hors ligne

 

#18 23/03/2014 12h48 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Banni
Réputation :   

Jetez un oeil sur le blog de Jim Rogers, qui est chaud sur la russie et le japon.
Sur le plan rendement gazprom doit depasser les 8%.Ce qui est interessant c’est que les groupes russes ont des rendements classiques de 2 a 8 % mais distribuent en general un tres faible pourcentage de leurs benefices.Donc gros potentiel ultérieur.
Beaucoup dactions cotées a londres, allemagne et usa.
Lukoil ,surgoutneftgaz, gazpromneft (petrole) , gazprom (gaz) ouralkali(engrais), norilsk( nickel , platine paladium) mechel, (acier) sberbank(3eme banque européeenne), aeroflot, magnit(supermarché), etc….
Mais ca peut beaucoup bouger avec les elections ukrainiennes, et ce qui s’en suivra.
Mais il faut acheter quand personne n’en veut.

Hors ligne

 

#19 23/03/2014 17h33 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   82 

Faut quand même avoir le coeur bien accroché pour acheter du russe dés aujourd’hui.

Edit: Citation amusante à ce sujet :

A l’image de Maarten-Jan Bakkum, stratège des fonds d’ING dans les pays émergents, qui a réduit sa position alors qu’il détenait début 2014 plus d’actions russes que leur pondération de 5% dans l’indice MSCI.

"Il y a un mois, juste avant la Crimée, on m’a demandé comment je pouvais être négatif sur la Russie alors que les cours sont si bon marché", raconte-t-il. "Ma réponse a été de dire qu’en Russie le pire peut être toujours à venir."

Sombres perspectives pour la Bourse de Moscou

Dernière modification par BorderLine (24/03/2014 00h30)

Hors ligne

 

#20 24/03/2014 14h32 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   100 

Cher Foxbat,
Sur GAZP, je suis long moi aussi, mais faut pas exagerer, le rendement sur dividende ressort a 4.8%, pas 8%. En revanche, son P/e est autour de 2.3x (donc earning yield = 42.7%). Le dividend payout est donc tres faible (11% des benef sont distribues), c’est ce qui rend le div soutenable en cas de crise aigue. L’action peut baisser encore (beaucoup), auquel cas j’en acheterai encore a -50%. Si vous voulez acheter comme moi, sachez tout de meme que les comptes sont pipes, que les cash flows de la boite sont pilles par le clan Putin, et que la gouvernance est execrable au detriment de l’actionnaire mino, a fortiori etranger. Soyez conscient du risque, n’investissez strictement qu’une somme que vous pouvez perdre integralement. En resume, risque = 100% de perte; potentiel = 200% d’upside.

La derniere fois que j’ai pu acheter des blue chips russes a des P/e de 1.5-2x, c’etait en 1998 apres le defaut (et la devaluation du RUB). Ca m’avait plutot bien reussi, grandement aide par le cycle haussier du petrole et des autres ressources naturelles. Il fallait deja a l’epoque avoir le coeur bien accroche, comme le dit Borderline, et etre patient… tres patient smile

Chere Sissy,
Si comme je le presume, vous privilegiez les investissements oblig, attention au RUB a court terme, restez en USD pour l’instant, vous pourriez faire un "switch" plus tard, a -10% (40 contre USD ; 46 contre basket). Pour le reste, oui bien sur, prenez du risque credit en Russie, la prime est interessante. Mais a petites doses (max 5-10% d’allocation).

Serial Trader

Dernière modification par SerialTrader (24/03/2014 14h32)

Hors ligne

 

#21 24/03/2014 21h30 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   36 

je m’interroge tout de même sur l’ampleur de la correction du marché Russe.

extrait d’un article lu ces jours-ci :

"L’indice Micex se paie environ 3,8 fois le bénéfice estimé des entreprises qui le composent, soit un tiers seulement du ratio équivalent pour l’indice MSCI des marchés émergents. Le cours de Bourse des valeurs russes ne représente que la moitié de la valeur comptable de leurs actifs, une baisse de 50% par rapport à leur moyenne de long terme."

Je suis convaincu que personne n’ira trop se frotter à la Russie en terme de sanctions économiques. Trop d’interdépendance, pas possible de mettre ce pays au ban des nations comme l’Iran par exemple.
Tout ce qui se passe en ce moment ce sont des rodomontades de pays Européens qui, à peine arrivés au bout du bout du tunnel en ce qui concerne la crise systémique vécue depuis 2011, n’ont vraiment pas envie de se voir encore embourbés dans une seconde crise pour une poignée de Russophones qui ont choisi leur camp. Les américains seraient ravis d’attiser une énième militaro-crise au coeur de notre vieux continent, mais ça n’en prend pas le chemin. "Faut-il mourir pour Dantzig ?" ou l’histoire qui se répète…

Bref, pour des raisons géopolitiques qui me semblent évidentes, cette crise va retomber comme un soufflet et on prendra acte, par usure et le temps aidant, de la redéfinition de l’Ukraine.

J’hésite donc actuellement, à prendre un bon vieux tracker sur le Micex et d’attendre patiemment que tout le monde en revienne à plus de sérénité, ce qui pourrait se compter en quelques semestres à mon humble avis..

Hors ligne

 

#22 24/03/2014 22h11 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Banni
Réputation :   

Quelques remarques:
Sur gazprom, totalement vrai si la boite etait bien gérée son benefice  serait peut etre le double, mais c’est un actif trop politique pour que ca change.
Des boites plus marante et meiux gérées comme gazprom neft  ou les telephoniques , vimpelcom rostelecom ..on un rendement meilleur.Jim rogers aime bien aeroflot. j’ai du gazprom neft, aeroflot, vimpelcom gazprom et quelques autres (bonjour, l’amf)
Il est vrai que elles ont toujours  ete tres bon marché, mais toute chose a un prix. Et le pay out est tellement bas que le risque est faible

Sur les sanctions:
que veulent les occidentaux? La population de crimée a tellement fait savoir son attachement a la russie que inverser la situation provoquerait une revolte.Donc ils veulent juste ennuyer les russes ? C’est bien puéril, et dangereux pour tous le monde.

Enfin si des sanctions economiques sont décidées, elles permettront a la russie de réorienter son appareil productif ce qui lui sera tres profitable. Ils gagnent trop de sous facilement, ca n’incite pas a l’effort.
Ce n’est pas une blague.
Surtout les occidentaux le paieront tres cher car ayant demontré leur manque de fiabilité ils vont perdre beaucoup de contrat avec la pays emergents . Voir l’histoire de visa mastercard  qui va  a mon avis etre bientot remplace par  le chinois unionpay  en russie, puis  dans tous les pays emergents.

Sur le futur proche.
Je note que le rouble ne baisse plus depuis une semaine  pas plus que la bourse.Est ce fini? pas sur.

L’ukraine est dans une crise economique tres grave, et il paraitrait qu’en plus , les milices d’extremes droites ranconnent les entreprises, commerce, etc

Il y a vraiment un probleme a Kiev ou les moderes sont sous la coupe des extremes.Il faut attendre les elections, et surtout  voir si les suffrages sont respectes , ce qui m’etonnerait beaucoup.
Les exigences du FMI et de l’UE vont monter la population contre le gouvernement( si on peut dire ) actuel.
On devrait assister a des revoltes dans l’est du pays a ce moment, et les russes chercheront a proteger leurs ressortissants.

Pour ceux qui l’ignorent, la pluspart des ukrainiens ont de la famille en russie et vice versa. Mis a part les extremiste de svoboda et de pravy sektor, les ukrainiens aiment les russes , et vice versa.Plus a l’est qu’a l’ouest bien sur.
Mais essayer de monter la population ukrainienne contre la russie comme le font les américains, est perdu d’avance.
Je suis allé quelquefois en ukraine et tres souvent en russie, je pense que mon analyse est bonne.

Hors ligne

 

#23 24/03/2014 23h39 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   82 

A mon avis ce que veulent surtout éviter les US et l’EU c’est l’annexion du reste de l’Ukraine. Si on en reste à la Crimée ma foi, la paix est à ce prix. Mais là c’est le pré-carré de l’ex URSS, si pour des raisons x ou y les russophones sont mis danger dans le pays ils n’hésiteront pas un instant à aller à Kiev.

Dernière modification par BorderLine (24/03/2014 23h40)

Hors ligne

 

#24 25/03/2014 00h10 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   554 

Peut être que ce que craint la Russie, ce sont des bases militaires US en Ukraine et ne veut pas se laisser gentiment encercler (cf. campagne d’Afghanistan par exemple) ?
Il y a toujours plusieurs points de vue en géopolitique il me semble (ce n’est pas ma passion : je pointe simplement comment les choses peuvent être vues de l’autre côté. Chacun sa propagande pour sa population…).

Dernière modification par sergio8000 (25/03/2014 00h12)

Hors ligne

 

#25 25/03/2014 07h14 → Actions russes décotées : Lukoil, Sberbank, Magnit... (actions, emergents, russie)

Membre
Réputation :   120 

Sur Gazprom, je n’emploierai pas la mot "mal géré" mais plutôt "politisé".
Le problème est effectivement le pillage politique, et une boite potentiellement pas friendly avec l’actionnaire minoritaire.

Par contre, je trouve leur politique d’investissement sur la partie non-politique assez smart. Pour travailler dans le secteur de l’énergie, quand tout le monde dans les utilities construisait entre 2005 et 2008 des cycles combinés gaz à tour de bras sur la base d’une flambée ininterrompue des cours d’électricité (projetée à l’infini dans les business plan bien sûr…) et de cours du gaz raisonnables, eux sont restés relativement sages.

Aujourd’hui que les les cours se sont retournés (prix de l’électricité qui sont revenus à des niveaux beaucoup plus raisonnables avec une tendance atone, gaz européen qui s’est revalorisé) et que ces fameux cycles combinés flambants neufs sont désormais à l’arrêt, mis en cocon etc., Gazprom sont quasiment les seuls qui cherchent à acquérir certaines de ces "distressed securities" européennes à vendre environ au tiers du prix des actifs payé il y a 5 ans (d’après mes échos, travaillant dans le secteur utilities). De vrais investisseurs deep-value quoi… wink

Dernière modification par julien (25/03/2014 07h16)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech