Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 06/02/2014 22h22 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Membre
Réputation :   15 

- Crée en 1990

- Capital: 126M, variable

- Rendement/ Évolution du dividende (2008-2012): 5,15% - 5,41% - 5,41% - 5,41% (dont 8,73% RAN) - 5,41%
44,88€/part

- Évolution prix de part: 640€ (2008) - 830€ (2013) = 18% plus cher que la valeur estimée (699€)? Je pensais qu’il doit être dans la fourchette ±10%?

- RAN: 2,4M (5 mois de loyer), RAN par part en 2008: 13,09€, en 2012: 22,88€

- TRI 5-10 ans: 3,74% - 7,95%

- Taux d’occupation: 91%

- Qualité du patrimoine: 56% Paris & RP/44% Province; 68% bureaux/32% commerces

- Frais de gestion: 10% HT, commission de souscription: 9% HT

- Ancienneté des immeubles (travaux, mis aux normes…): Provision pour travaux: 112k (travaux réalisés en 2012: 632k)

- Rendements moyens des investissements 2012 = 7,46% (bureaux BBC)

- Loyers annuels: 5,7M€

- Créances douteuses: 65k (1% loyer). Provision: 30k

- Charges: 18% (15% charges externes, charges locatives non récupérées 4%)

- Dette: 4,1M (dont 846k financier), autorisé jusqu’à 15% du capital

Mots-clés : la française am, scpi

Hors ligne

 

#2 19/02/2014 23h39 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

Wow a écrit :

- Évolution prix de part: 640€ (2008) - 830€ (2013) = 18% plus cher que la valeur estimée (699€)? Je pensais qu’il doit être dans la fourchette ±10%?

la valeur de reconstitution publiée dans le rapport annuel 2012 n est pas de 699€ mais de 897,99€ soit -8%.

coté resultats c est effectivement pas mal et relativement stable (+ gros ran…). Sur le moyen terme, pas de mauvaise surprise en tout cas pas plus que pour d autres scpi. Mais c est une petite scpi donc mefiance (impact d une vacance sur un gros immeuble/locataire)

Maintenant je me pose des questions en voyant la composition du CS : primonial à la presidence du CS????+ un gros assureur, le tout géré par une banque. Quid des interets des associés ?

Malgré tout, la maitrise de la collecte -meme si c est une variable- est en place, ce qui est un bon point.

Pour moi ce serait oui dans un portefeuille diversifié (pas en ligne principale).

Dernière modification par goiz (20/02/2014 00h21)

Hors ligne

 

#3 20/02/2014 00h16 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Membre
Réputation :   15 

Merci goiz de votre analyse.

Vous savez, après tous ces recherches d’information sur les SCPI, entre:
- ma conviction de les prendre qu’en crédit;
- les banques qui ne veulent pas financer les SCPI, les quelques restant proposent des produits maisons, si non bye bye;
- les SCPI avec un Conseil de Surveillance "digne de ce nom", mais pas accessible (à crédit) i.e. Cifocoma 2, Patrimoine Foncier…

je me demande franchement s’il reste des choix à faire, pour pouvoir les classer en "portefeuille diversifié" ou "lignes principales".

P/S 1: 126M de capital c’est quand même pas petit?
P/S 2: Je ne suis pas "World of Warcraft"

Hors ligne

 

#4 20/02/2014 00h35 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

"P/S 2: Je ne suis pas "World of Warcraft"
désolé, je trouvais ca tellement evident…j ai edité mon message.

"126M de capital c’est quand même pas petit?"
ils n ont qu une trentaines d immeubles/commerces (dont plusieurs en indivision, je ne sais pas avec qui), regardez les bulletins trimestriels, vous verrez que la vacance sur qq actifs peut entrainer un yoyo non négligeable (forcément moindre si vous avez une scpi d 1Mds de capi, type sa grande soeur EF).

"avec un Conseil de Surveillance "digne de ce nom"

je n en fais personnellement pas une fixette, meme s il est qd meme plus rassurant qu il soit completement indépendant.

"- les banques qui ne veulent pas financer les SCPI, les quelques restant proposent des produits maisons, si non bye bye;"

on arrive quand meme a trouver des financements "indépendants" (cf la file dédiée, le CFF par ex)

"- ma conviction de les prendre qu’en crédit; "

pourquoi ? Vous êtes loin de la retraite, acheter des parts cash (ou hors nue propriété) ne serait pas plus rentable…

Hors ligne

 

#5 20/02/2014 01h22 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Modérateur
Réputation :   1084 

Wow a écrit :

- Rendement/ Évolution du dividende (2008-2012): 5,15% - 5,41% - 5,41% - 5,41% (dont 8,73% RAN) - 5,41% 44,88€/part

L’évolution du rendement, en % du prix d’acquisition d’une part, n’a guère d’utilité, pour se faire une idée du futur possible. Ce qu’il faut comparer, c’est l’évolution en €uros/part (et pas en % d’une valeur qui a pu varier dans le temps) du montant distribué, et surtout du résultat net.
Pour cette SCPI : distribution = 44.88€ chaque année de 2009 à 2013. Résultat net = 51.17€, 48.15€, 40.96€; 45.23€, (2013 non connu). Il faudrait comprendre les causes de la baisse 2009->2011, et évaluer si le redressement de 2012 est pérenne. Attention : la société de gestion annonce (dans le dernier bulletin trim) des acomptes sur dividende en baisse pour 2014 à 10.83€/part/trimestre. Pas glop.

Pourquoi s’attacher autant à l’état du RAN …. et ignorer totalement la réserve de plus-value ? Ces deux postes au bilan ont quasiment le même impact sur les distributions à venir. Ce sont tous deux des réserves comptablement distribuables aux associés (mais pas du cash dans la trésorerie de la SCPI), sans aucune fiscalité pour un associé personne physique.
Pour cette SCPI : la réserve de plus-value était fin 2012 … légèrement négative (-0.75€/part fin ). Pas glop.
 
La valeur absolue du Taux d’Occupation (Financier) ne peut être interprétée que si … on y ajoute son évolution (est-il en hausse/baisse, … pour le passé, et ce que la société de gestion prévoit pour l’avenir), et si on ajoute l’explication des % qui manquent pour atteindre 100%. Je préfère de loin qu’il manque 5% parce qu’un gros immeuble est en fin de travaux (avec le montant des travaux déjà provisionné depuis longtemps), et qu’un bail ferme est déjà signé pour cet immeuble qui sera reloué d’ici quelques mois, plutôt qu’ils manquent parce que des immeubles sont vides depuis longtemps et ne trouvent ni locataires ni acheteurs, et il y a plein de situations entre ces extrêmes.
Pour cette SCPI : le TOF était (T2-2012 à T4-2013) : 92.4% 91.7% 90.6% 87.7% 85.2% 85.4% 90.9%. L’amélioration récente vient de relocations nombreuses + vente d’un immeuble.

Autre information importante : entre fin 2010 et fin 2013, le nombre de parts a été multiplié par 2,5. Donc 60% du patrimoine (en valeur) provient d’investissements réalisés depuis 2011, et les résultats avant 2011 sont peu significatifs (peu représentatif des résultats futurs).

Une incohérence dans les chiffres donnés par WoW : 5.7 M€/an de loyer et 128 M€ de capitalisation. Ceci qui voudrait dire que les loyers représentent 4.45% de la capitalisation, alors que pour distribuer 5.41% (sans consommer beaucoup de RAN ou de RPV) il faudrait que les loyers représentent 7.0 à 7.5% de la capitalisation. Je n’ai pas creusé où était l’erreur….

Je préfère largement Epargne Foncière (même société de gestion, bcp plus grosse SCPI, résultats plus stables), qui doit être accessible si la banque conditionne le financement au choix de la ociété de gestion .


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#6 20/02/2014 01h52 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

"Une incohérence dans les chiffres donnés par WoW : 5.7 M€/an de loyer et 128 M€ de capitalisation. Ceci qui voudrait dire que les loyers représentent 4.45% de la capitalisation, alors que pour distribuer 5.41% (sans consommer beaucoup de RAN ou de RPV) il faudrait que les loyers représentent 7.0 à 7.5% de la capitalisation. Je n’ai pas creusé où était l’erreur…. "

au 31/12/2012, la capitalisation est de 100M€

Produits de la SCPI      9 344 349,52
dont loyers                  5 677 024,95
Total des charges        4 599 761,23
Résultat                      4 744 588,29
Dividende                   4 707 609,06

soit en gros 38€/part + 15% de RAN (qui est passé de 65% a 50% entre 2011 et 2012, ce qui reste tres correct). Je n ai pas compris votre remarque entre RAN et PV? Il ne s agit pas de les ignorer mais  si on considere qu on ne vend pas une partie de son patrimoine tous les ans, il est logiquement est amené a fondre. Le RAN peut etre plus facilement reconstitué au fil de l eau (par ex sur les frais des nouvelles souscriptions).

Evolution du RAN sur 8 ans (pic en 2011) :
16,48%    10,81%    11,17%    16,52%    30,64%    42,98%    50,94%    65,84%    50,98%

Hors ligne

 

#7 20/02/2014 04h20 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Modérateur
Réputation :   1084 

Au 31/12/2012 il y avait 121 423 parts (à 830€ prix acheteur, ça fait bien 100,78 M€ de capi). Le montant des "produits’’ est peu significatifs, car il inclut les charges payées par les locataires, encore moins lorsque si le nb de part évolue (si K variable ou en cas d’AK).
Je regarde plutôt le tableau (page 13 du Rapport annuel 2012) avec les montants par part, dont :
    54.12€ de recettes locatives brutes /part en 2012
    45.23€ de résultat /part en 2012
qui permet d’avoir une vue synthétique des finances de la SCPI, même si le nombre de parts évolue.

Note : La diminution en 2012 du RAN/part vient de l’augmentation du nombre de parts (pas d’une distribution excédant le résultat de la SCPI). Le montant total du RAN a peu varié, mais le nombre de part bcp augmenté. Rien de choquant, rien d’anormal.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#8 20/02/2014 04h21 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Modérateur
Réputation :   1084 

(sauf erreur de ma part, car j’ai encore beaucoup à apprendre….)

A propos du RAN et du RPV, on peut se demander :
   1) ont-ils une importance pour évaluer la valeur d’une part de SCPI ?
   2) sont-ils différents ou similaires ?
Je dirais qu’ils n’ont que peu d’importance (beaucoup moins que la plupart leur accorde), et qu’ils sont très similaires (beaucoup plus que la plupart ne pensent).

Le RAN n’a guère de signification pour évaluer la valeur d’une SCPI. Vaut-il mieux une SCPI avec dans ses capitaux propres (/part) :
   - 200 € de capital et prime d’émission, 50€ de RAN, et 0€ de réserve de plus values, ou
   - 200 € de capital et prime d’émission, 0€ de RAN, et 50€ de réserve de plus values, ou
   - 250 € de capital et prime d’émission, 0€ de RAN, et 0€ de réserve de plus values, ou
   - 200 € de capital et prime d’émission, 0€ de RAN, et 0€ de réserve de plus values ?
A mon avis, ça n’a guère d’impact sur la valeur réelle de la part achetée…. Le total comptable des capitaux propres ne représente pas la valeur de la SCPI: il n’inclut pas les revalorisations des immeubles. Le RAN (ou le RPV) n’est pas plus représentatif d’une trésorerie disponible : avec ou sans RAN/RPV, cette SCPI peut avoir une trésorerie plantureuse ou exangue.

Avoir ces 50€ en RAN ou RPV, ça revient presque au même : pour les distribuer, il y a juste besoin d’autres autorisations en AG, me semble-t-il. Les avoir permet juste de distribuer ces 50€ (en plus du résultat de l’exercice) aux associés, si la SCPI le décide. Mais alors la valeur réelle de la part diminuera d’autant, exactement comme lorsque Total distribue un dividende !

En investissant dans une SCPI, on s’assure un flux de distributions pendant une longue durée. La somme de ces distributions tendre à long terme vers la somme des résultats nets de la SCPI (plus les plus-values dégagée que la SCPI choisira de distribuer, diminuant d’autant la valeur des parts, un peu comme un remboursement partiel du capital, à la fiscalité près).

Beaucoup de monde sur-estime l’importance des derniers coupons distribués, alors que ce qui compte, c’est la valeur créée par la société (le résultat net), que ce soit une SCPI ou un société avec des actions. Au niveau des SCPI [*], ça se comprend un peu plus que pour une action. Mais pas tant que ça…. (D’ailleurs qui donc évalue la valeur d’une action en prenant son RAN en compte ?)

[*] Pour les SCPI, il est plus pénalisant de vendre des parts, les associés recherchent un revenu régulier et le RAN/RPV permet d’amortir les à-coups, et en plus les RAN/RPV sont des distributions sur lesquelles l’associé n’est pas imposé (le fisc est déjà passé avant : lors de l’exercice où la SCPI a constitué le RAN, ou lorsque la SCPI a vendu l’immeuble en plus-value).

Le RAN n’est pas constitué sur les frais des nouvelles souscriptions…..


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#9 20/02/2014 08h35 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

Globalement d’accord avec votre raisonnement sur le resultat net qui est, de toute evidence, l unique reflet des performances annuelles (passées).

Par contre je ne comprends pas le comparatif entre "valeur" dune scpi (=>prix de la part) et ses "reserves" (=>distribution). Pour moi il n y en a pas, mais je fais peut-etre une erreur (*) :

les "reserves" (RAN ou PV), servent à assurer la régularité des dividendes en cas de coups durs, les aleas, que meme les scpi les plus regulieres ne peuvent prevoir. Ceci est d autant plus important pour moi que la scpi est petite (et pour moi Pierre Privilege est relativement petite en terme de patrimoine)

Elles ne servent pas à dire si une scpi est en bonne santé aujourd hui, mais à se rassurer quant à l avenir (en partie!). Cela traduit tout simplement une certaine prudence, et finalement si on arrive a mettre un peu de coté chaque année tout en preservant les revenus qui s en plaindra ?

Donc à distribution égale, je prefere dans votre exemple 1 puis 2 puis 3 puis 4, meme si comme vous dites la valeur "comptable" globale pour une part est la meme.

"Le RAN n’est pas constitué sur les frais des nouvelles souscriptions….. "

Je ne le pensais pas non plus, mais en lisant le RA de Pierre Privilege j ai trouvé ceci page 26 :

Reconstitution du report à nouveau* …/…

* Prélèvements sur la prime d’émission, pour chaque part nouvelle souscrite, du montant permettant le maintien du report à nouveau existant au 1er janvier de l’exercice.


Ai-je mal interprété ?

(*) Je n avais pas fait le rapprochement entre la distribution du RAN/PV et la valeur reelle de la part (c est peut-tre la que je me trompe, et j ai certainement encore plus a apprendre que vous). Je pensais par ex que la prime d’émission était calculée par rapport à la valeur des actifs hors reserves de la scpi (qui logiquement doit augmenter, revalorisation des biens ou nouvelles acquisitions), le nominal etant la valeur au moment de la création et n etant pas amené à évoluer ?

Dernière modification par goiz (20/02/2014 09h39)

Hors ligne

 

#10 20/02/2014 14h18 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je ne suis pas sur d’avoir été compris : Ce n’est pas parce qu’une SCPI a un RAN important qu’elle dispose de ce montant en trésorerie, ou sur un quelconque compte bancaire. En ce sens, RAN et RPV ne sont pas une "réserve" (de cash), et n’est pas "mis de côté". Ce sont juste des postes du bilan comptable qui n’ont pas tout à fait le même statut que les autres fonds propres (un peu comme un compte courant d’associé, qui appartiendrait à tous les associés).

Si la SCPI n’a pas de trésorerie, elle ne peut pas distribuer (sauf en se créant de la trésorerie, par ex. en empruntant à une banque, en vendant un immeuble, en émettant de nouvelles parts sans investir les fonds, etc. dans la limite de ce que la gestion a le droit de faire).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#11 20/02/2014 16h08 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

J ai envie de dire "punaise!", c est fichtrement dangereux! Voila encore un truc que j apprends…

Vu d’un associé profane (du domaine comptable ou financier), il n’est pas évident de nuancer, à la vue de son utilisation habituelle (les scpi étant pour la plupart en bénéfice, capable de distribuer de la trésorerie).

Vous souvenez-vous d’un exemple où le ran n’a pu être distribué (voire perdu) dans la limite de temps impartie pour son utilisation ?

Dernière modification par goiz (20/02/2014 16h09)

Hors ligne

 

#12 20/02/2014 16h31 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je n’ai pas d’exemple où le RAN n’a pas pu être utilisé (et la société de gestion éviterait de s’en vanter). Je ne crois pas qu’il y ait une "durée" au bout de laquelle le RAN serait "perdu". Ca reste en compta pour toujours (enfin, jusqu’à ce qu’une AG décide de l’affecter sur un autre poste, par ex en augmentant le nominal des parts)…. Certaines sociétés cotées ont un RAN plantureux depuis bien longtemps.

Je préfère d’ailleurs (vu ce qu’un placement de trésorerie rapporte) que mes SCPI investissent la majeure partie de leur trésorerie, et ne conservent que le minimum pour leur fond de roulement et les distributions aux associés. Certaines sociétés de gestion ont même une structurequi gère la trésorerie de toutes leurs SCPI  (par ex. La Française AM a le GIE Roquépine), et ça semble nécessiter une adaptation avec l’ordonnance transposant la directive AIFM  (cf le CR de l’AG2013 d’Epargne Foncière sur le site de l’APPSCPI).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#13 20/02/2014 19h08 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

pour la durée j ai lu 10 ans en suivant les premiers liens google pour la définition du report à nouveau.

Hors ligne

 

#14 21/02/2014 22h41 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Membre
Réputation :   15 

Merci GoodbyLenine et goiz de vos interventions.

@goiz:
- CS "digne de ce nom": j’en fais une fixette, mais ça ne sert à rien car je ne peux pas les avoir (à crédit).
- Achat à crédit: … car je n’ai pas de cash c’est tout smile Puis achat de l’immobilier en cash: non, merci, je préfère largement dans ce cas là AV/Obligations.

Hors ligne

 

#15 21/02/2014 22h53 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Membre
Réputation :   15 

GoodbyLenine a écrit :

L’évolution du rendement, en % du prix d’acquisition d’une part, n’a guère d’utilité, pour se faire une idée du futur possible. Ce qu’il faut comparer, c’est l’évolution en €uros/part (et pas en % d’une valeur qui a pu varier dans le temps) du montant distribué, et surtout du résultat net.

Désolée de vous faire répéter, j’ai pris un template quelque part et pas modifié depuis.

GoodbyLenine a écrit :

Pour cette SCPI : la réserve de plus-value était fin 2012 … légèrement négative (-0.75€/part fin ).

Comment avez-vous calculer cela?

GoodbyLenine a écrit :

Je préfère largement Epargne Foncière (même société de gestion, bcp plus grosse SCPI, résultats plus stables), qui doit être accessible si la banque conditionne le financement au choix de la ociété de gestion .

Oui si je prends EF c’est ok pour le crédit mais je n’aime pas le principe de produits maisons. Et puis j’ai tendance à mettre toutes les SCPI de la même société de gestion dans le même panier, plus ou moins donc quand je vois l’état des autres SCPI de la Française, je n’ai pas trop envie.

Hors ligne

 

#16 21/02/2014 23h29 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Modérateur
Réputation :   1084 

"Comment avez-vous calculeré cela?" : J’ai simplement pris (dans le rapport annuel 2012) le montant de la réserve de plus-value, et je l’ai divisé par le nb de parts au 31/12/2012.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#17 21/02/2014 23h52 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Membre
Réputation :   15 

J’ai honte de poser la question, mais tant pis…

Page 13 du rapport annuel 2012: Plus & moins values sur cessions = - 92470,53€ --> c’est à dire que toutes les cessions cumulées de cette SCPI depuis sa création dégagent une moins values de 92470,53€?

On ne peut pas parler de la "réserve" dans ce cas là car c’est négative?
Ou bien le RAN peut aussi être négative un jour?

Merci

Hors ligne

 

#18 22/02/2014 01h56 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Modérateur
Réputation :   1084 

Pas de souci. Toutes les questions sont pertinentes….

Ce poste n’est pas tout à fait le solde des plus/moins-value des cessions "depuis la création de la SCPI". En effet lors de la distribution de RPV, ce poste est diminué d’autant. Comme certaines SCPI distribuent quasi systématiquement leur RPV positive (ça peut présenter un intérêt -fiscal- pour les associés, lire ceci (réservé aux adhérents APPSCPI)), ça signifie alors juste que la ou les dernières cessions ont dégagé une moins-value.
Même si c’est moins fréquent qu’une plus-value, il arrive qu’une SCPI fasse une moins-value lors de la cession d’un immeuble, même détenu depuis longtemps, par exemple si l’immeuble est devenu obsolète ou n’a pas été rénové au fil de l’eau, s’il y a de l’amiante, si la demande locative est devenue anémique sur cette zone, etc. d’autant qu’une SCPI vendra en général plutôt ses mauvais immeubles que ses meilleurs immeubles.

Peut-être y a-t-il d’autres explications possibles. Lors d’une fusion (absorption) de SCPI (cette SCPI ne semble pas avoir absorbé d’autres SCPI, car les statuts ne mentionnent rien de ce genre), il y a des opérations comptables qui font qu’on ne tient pas compte exactement de la valeur de de la date d’acquisition des immeubles de la SCPI absorbée (la date devient celle de l’’absorption, pour la valeur je ne me souviens plus de la règle exacte). Il y a aussi des cas où une partie de la RPV peut servir pour augmenter le nominal des parts (même si je ne vois guère l’intérêt de le faire).

Il me semble qu’une société qui distribue des dividendes ne peut pas avoir un RAN négatif, car le maximum qu’elle peut distribuer est le montant distribuable = résultat de l’exercice + RAN (+RPV sur décision de l’AG). Donc une SCPI qui distribue aura toujours un RAN >= 0.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#19 22/02/2014 09h33 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

Wow a écrit :

Oui si je prends EF c’est ok pour le crédit mais je n’aime pas le principe de produits maisons. Et puis j’ai tendance à mettre toutes les SCPI de la même société de gestion dans le même panier, plus ou moins donc quand je vois l’état des autres SCPI de la Française, je n’ai pas trop envie.

Pourquoi ? Personnellement je ne suis pas aussi catégorique, il y a d autres d endroits ou je pourrai souscrire une scpi A et pas une scpi B (A et B étant gérées au même endroit). Il arrive que le CS permette d’eviter certains dérapages, c est son role, même si dans tous les cas, c est la SG qui gere.

Mais je ne connais pas toutes les scpi, et peut-etre qu il existe une maison qui sait maintenir en ordre toutes ses pieces. Et à l’inverse une maison où c est le b*%ù*! partout.

Pour en revenir à EF, certes elle est plus grosse, mais personnellement je préfère sa petite soeur. (resultats sur 5ans +maitrise de la collecte qui semble effective). Apres la fusion EF avec multicommerce brouille petre un peu les pistes. Les trop gros paquebots me font parfois aussi peur que les toutes petites barques. Pas sur qu en cas de tempete l un ou l autre soit meilleur qu un navire de taille moyenne….

Hors ligne

 

#20 22/02/2014 11h14 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Membre
Réputation :   15 

goiz a écrit :

peut-etre qu il existe une maison qui sait maintenir en ordre toutes ses pieces. Et à l’inverse une maison où c est le b*%ù*! partout.

Il y a Sofidy qui gère bien toutes ses SCPI.

Et Foncia aussi, qui a certaines SCPI bureaux qui souffrent, mais j’apprécie leur façon de gérer. Bon, je n’ai pas de lien avec Foncia mais mon impression en lisant les rapports annuels de leur SCPI c’est qu’il se concentre sur leur domaine d’expertise qui est la gestion, et ne cherche pas à dominer/s’approprier leur SCPI. Donc j’ai l’impression (encore) que si le cataclysme du 02/01/2014 arrive, la/les meilleures de Foncia seront épargnées.

goiz a écrit :

Pour en revenir à EF, certes elle est plus grosse, mais personnellement je préfère sa petite soeur. (resultats sur 5ans +maitrise de la collecte qui semble effective).

La petite sœur est Pierre Privilège?

goiz a écrit :

Les trop gros paquebots me font parfois aussi peur que les toutes petites barques. Pas sur qu en cas de tempete l un ou l autre soit meilleur qu un navire de taille moyenne….

Là je n’arrive plus à vous suivre:
126M: petite
1190M: trop grosse

A moins de rester sur les capitaux fixes, les variables (i.e. PFO2) seront très vite à l’étroite entre ses 2 barrières, n’est pas?

Hors ligne

 

#21 22/02/2014 14h13 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

Wow a écrit :

Il y a Sofidy qui gère bien toutes ses SCPI.

Merci pour l info. Je n hesiterai pas a souscrire les 2 plus grosses a capital variable lors de mon prochain investissement big_smile

Wow a écrit :

la/les meilleures de Foncia seront épargnées.

et donc les autres?

Wow a écrit :

La petite sœur est Pierre Privilège?

oui, celle dont on parle dans cette file (puisqu on a emis le choix entre elle et EF).

Wow a écrit :

126M: petite
1190M: trop grosse

A moins de rester sur les capitaux fixes, les variables (i.e. PFO2) seront très vite à l’étroite entre ses 2 barrières, n’est pas?

ne soyons pas si dogmatiques sur les chiffres…. Entre une scpi a 50M et une à 1 ou 2 MDs, il y a de la place.Immorente, epargne fonciere, elysees pierre (il y en a d autres) sont des paquebots. Surement un jour PFO2. Je me demande simplement comment les équipes arrivent a gérer un tel patrimoine, et s il n y a pas un risque de "rupture" un jour, et si par malheur les 20000 ou 30000 associés veulent sortir, que ce soit légèrement embouteillé (le principe etant valable pour des scpi plus petites).

Dernière modification par goiz (22/02/2014 14h19)

Hors ligne

 

#22 23/02/2014 14h26 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Membre
Réputation :   15 

goiz a écrit :

ne soyons pas si dogmatiques sur les chiffres…. Entre une scpi a 50M et une à 1 ou 2 MDs, il y a de la place.Immorente, epargne fonciere, elysees pierre (il y en a d autres) sont des paquebots. Surement un jour PFO2. Je me demande simplement comment les équipes arrivent a gérer un tel patrimoine, et s il n y a pas un risque de "rupture" un jour, et si par malheur les 20000 ou 30000 associés veulent sortir, que ce soit légèrement embouteillé (le principe etant valable pour des scpi plus petites).

Come on…
Si on additionne vos critères:
SCPI : critères de choix et d’analyse d’une SCPI
avec:
- pas trop grande pas trop petite
- ouverte à la souscription actuellement

citez moi une qui pourrai rentrer dans vos "lignes principales"?

…………………………………

Bah… il n’y en a pas tongue

Hors ligne

 

#23 24/02/2014 10h35 → Pierre privilège : analyse de la SCPI Pierre Privilège (la française am, scpi)

Banni
Réputation :   11 

certainement ! L’idee est d avoir une feuille de route, de voir sur quels points on peut avoir plus de flexibilité… et cela depend de chacun, cf le "mini debat" sur le RAN : certains voudront qu on distribue tout tout de suite (ex pour les usufruitiers ca se comprend), d autres s attacheront a la regularité des revenus ou aux réserves de ran/PV ("reserves canadadry" distribuables les années suivantes, meme si cela n est qu une ligne comptable).

Dernière modification par goiz (24/02/2014 10h36)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech