Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 12/12/2013 11h15 → Stratégies de rente pour conjoint et enfants en cas de décès ? (assurance vie, assurance, assurance-vie, crédits, indépendant)

Membre
Réputation :   48 

Bonjour,

en tant qu’indépendant, mes assureurs me proposent des contrats défiscalisés de rente pour le conjoint et les enfants en cas de décès, incapacité à exercer définitivement.
Cependant les cotisations sont assez élevés évidemment, surtout qu’elles risquent (je l’espère smile ) d’ être à fond perdu.

Une alternative de sécurité pour un indépendant pourrait être de se couvrir de crédits avec assurance adhoc (décès invalidité) pour acheter des biens immo, scpi, actions?, etc.
Si je décède, l’assurance paiera le bien qui reviendra automatiquement aux successeurs.
Si je survis, j’aurais un capital et les intérets, loyers, dividendes attenants.

Mon raisonnement est il simpliste, défaillant? Quels sont les éléments qui ont pu m’échapper dans cette succinte analyse?

Mots-clés : assurance vie, assurance, assurance-vie, crédits, indépendant

Hors ligne

 

#2 12/12/2013 11h52 → Stratégies de rente pour conjoint et enfants en cas de décès ? (assurance vie, assurance, assurance-vie, crédits, indépendant)

Membre
Réputation :   26 

J’ai un ami agent d’assurance qui m’a mis en garde contre les contrat d’assurance de prêt immo au niveau de l’incapacité totale et irréversible d’autonomie en me précisant qu’elle n’est valable que dans la mesure ou on emploie une tierce personne pour les "actes de la vie courante".

Il n’y a pas forcément doublon en fonction du contrat de prévoyance pour lequel on opte. Je dirais même que c’est complémentaire.

Hors ligne

 

#3 12/12/2013 12h08 → Stratégies de rente pour conjoint et enfants en cas de décès ? (assurance vie, assurance, assurance-vie, crédits, indépendant)

Membre
Réputation :   43 

Bonjour,

@alexsince1978, la perte totale et irréversible d’autonomie signifie effectivement que vous avez besoin de quelqu’un pour vous accompagner au quotidien, mais il existe aussi une protection prévue contre l’incapacité de travail. 

@swantonbomb, A ma connaissance ces assurances dites décès-invalidité sont liées à un financement immobilier (physique ou SCPI) mais pas pour les investissements en actions.

Les assurances proposées par votre assureur sont par nature plus "confortables" que les assurances adossées à des investissements (moins de temps dépensé et moins de tracasseries -en principe), en contrepartie de dépenses potentiellement "à fonds perdus" (par définition puisque ce n’est qu’un "risque" qui est couvert).

Dernière modification par pierrejacques11 (12/12/2013 14h43)

Hors ligne

 

#4 12/12/2013 13h38 → Stratégies de rente pour conjoint et enfants en cas de décès ? (assurance vie, assurance, assurance-vie, crédits, indépendant)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je me permets de vous donner mon point de vue à double titre:

1)Je travaille dans les assurances (non comme 1 agent d’assurance qui vous propose des contrats) mais comme faisant partie du "SAV" càd soit pour défendre mes assurés, soit pour les indemniser ou indemniser les victimes en cas de sinistres.

Les salariés disposent obligatoirement d’un contrat de prévoyance mais ce n’est effectivement pas le cas des indépendants.

Ces produits sont en règle générale à fonds perdu mais lorsque un évènement grave arrive, cela s’avère utile.

Il n’est pas besoin d’avoir recours à une tierce personne sauf si votre contrat le prévoit (pour ma part, je n’ai jamais vu de contrat en ce sens).

A vérifier toutefois les franchises ou délai de carence (c’est à dire en cas d’ITT notamment, à partir de quand l’assurance intervient (3, 4, 6 mois….) et à hauteur de combien?

Il convient également de vérifier à partir de quel taux d’ AIPP, ( L’atteinte permanente à l’intégrité physique et/ou psychique) : exemple , il vous manque 1 bras, 1 oeil… elle intervient.

2) Je suis actuellement en période d’ITT : ma prévoyance complète les IJ de la CPAM de sorte que je touche mon salaire total (hors primes/ intéressement/participation)

J’ai également un prêt immo : à la souscription, nous avons opté pour une assurance qui nous couvre à 100% chacun :

Après 3 mois de carence (et d’interminables demandes de papiers/pièces médicales…pour vérifier qu’on a bien dit toute la vérité à la souscription), mon assurance de prêt  rembourse intégralement le montant de mon prêt.

Environ 1300€/mois, ce qui n’est pas négligeable…. A noter toutefois qu’en cas de reprise même à temps partiel, le remboursement cesse donc pas de proportionnalité.

De plus certains contrats n’interviennent qu’à partir de 20, 30% de perte de revenus ….

Avez vous également songé à la GAV? là aussi il convient de comparer les garanties, montant mais surtout carence et taux d’invalidité car cela diffère énormément d’une compagnie à une autre.

Si vous avez d’autres questions plus précises, n’hésitez pas.

Hors ligne

 

#5 12/12/2013 14h52 → Stratégies de rente pour conjoint et enfants en cas de décès ? (assurance vie, assurance, assurance-vie, crédits, indépendant)

Membre
Réputation :   43 

meni a écrit :

Il n’est pas besoin d’avoir recours à une tierce personne sauf si votre contrat le prévoit (pour ma part, je n’ai jamais vu de contrat en ce sens)

Extrait de la fiche standardisée d’assurance Banque Populaire pour crédit immo (je n’ai consulté que celle-ci mais j’imagine que çà doit s’étendre à d’autres) : "PTIA" : intervient lorsque l’assuré se trouve dans un état particulièrement grave, nécessitant le recours permanent à une tierce personne pour exercer les actes ordinaires de la vie".

Hors ligne

 

#6 12/12/2013 15h40 → Stratégies de rente pour conjoint et enfants en cas de décès ? (assurance vie, assurance, assurance-vie, crédits, indépendant)

Membre
Réputation :   

J’ai lu trop vite le message d’Alexisne qui parlait de "l’incapacité totale et irréversible d’autonomie". Ce poste de préjudice (formulé ainsi) n’existe pas.

Il y a en fait 2 notions: 

Tout à fait exact pour la PTIA qui est la "Perte Totale et Irréversible de l’Autonomie" donc être un légume mais inexact en cas d’ITT qui est "l’incapacité Totale de Travail".

En principe on devrait même parler de l’Incapacité temporaire totale de travail.En tout cas c’est ce que ce terme signifie dans notre jargon.

Jargon qui depuis a évolué puisque maintenant le terme approprié est DFT (déficit fonctionnel temporaire qui peut être total ou partiel)

PTIA et ITT sont 2 notions totalement différente.

Dans le 1er cas vous êtes invalide/ handicapé, vous ne pouvez même plus vous brosser les dents seul ou aller seul au petit coin, ET ce à vie.

Dans le second cas votre état de santé  ne vous permet pas d’aller travailler, notamment en cas de dépression, choc psychologique, diverses fractures qui vous clouent chez vous… mais là c’est temporaire.   

Pour ma part, je suis en ITT/DFT totale… Dieu merci.

J’ai travaillé pas mal d’années en réparation du préjudice corporel/droit médical et je peux vous dire que les frais payés lors d’un décès sont bien moindres que lors de la PTIA.

PS: Je confirme qu’à a connaissance, aucune assurance ne prendra en compte vos investissements en actions/oblig…

Hors ligne

 

#7 12/12/2013 17h24 → Stratégies de rente pour conjoint et enfants en cas de décès ? (assurance vie, assurance, assurance-vie, crédits, indépendant)

Membre
Réputation :   26 

Effectivement, j’avais mélangé les deux cas en terme de sigle !

Là ou j’ai eu une mise en garde de mon pote assureur concernant Perte Totale et Irréversible de l’Autonomie.

Il m’avait donné un exemple caricatural:

Vous êtes commercial et un week end accident et vous perdez vos deux jambes. L’assurance va vous dire: certes vous ne pouvez plus être commercial  itinérant a 5000 euros par mais mais par contre vous pouvez être caissier a mi temps donc vous payer votre prêt ! Soignez vous bien, pour l’instant vous êtes en arrêt maladie et couvert après les délais de carence mais après il va falloir payer !

D’ou l’idée que ca peut complémentaire d’avoir des prévoyance.

Puis en cas de décès … les prévoyance se cumulent.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech