Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 22/12/2013 15h45 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   132 

1) Ah bon. Ils ne veulent pas tout contrôler. Pourtant tous les jours un élu propose de contrôler qqch, et je n’exagère pas, si vous lisez en diagonales deux ou trois sites d’informations, vous arriverez tous les jours à trouver un exemple.

2) Il me semble avoir parlé de loi anti-trust. Je ne conteste pas le bien fondé de ce genre de régulations. Je voulais dire que bien souvent le contrôle exercé par chaque individu à son niveau permet un maillage bien plus fin que le meilleur des contrôles étatiques.

3) Cf n°1. Aujourd’hui, ce sont les CGPI dans le viseur, avec l’interdiction des rétrocessions. Mes sources sur l’UE sont d’une des personnes qui y travaillent que j’ai rencontrées (le plus souvent pro-Europe), les informations génériques (sites internet, blogs…) et enfin des vidéos d’intervention de MEP.
Ma liberté d’information se porte très bien, merci.

Hors ligne

 

#127 22/12/2013 18h06 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   16 

@ Igorgonzola : n’êtes vous pas un peu pessimiste, l’UE ne peut quand même pas n’ëtre constituée que de gens incompétents. Les choses avancent lentement, certes, mais je pense que l’Europe est un moindre mal, notre seule issue. Les politiciens de nos Etats ne sont plus que des comptables, pure gestion économique. Qui freinera les méfaits du capitalisme sinon l’Europe? Je ne pense pas que notre libre choix nous en préservera.
@ GbL : la situation du tiers monde, manufacture de la planète, est effectivement encore plus révélatrice du problème, et plus dramatique aussi. Ils sont au début de la chaîne et nous à l’autre bout, et les grandes multinationales en profitent largement. A partir du moment où l’heure de travail devient un produit soumis à concurrence… Il y a également l’aspect environnement, et je me demande souvent quelle proportion de tout ce que nous consommons pourrait être produite en Europe. Finalement nous profitons largement de tous ces gens, un peu contre notre gré, mais nous en profitons quand même. Voyez comme certains produits sont anormalement bon marché.
Ce qui effrayant est que personne ne voit comment sortir du problème. Et le débat d’arrière garde : capitaliste vs socialistes, "faire payer les riches", "rendre l’outil de travail au travailleur", etc.
Simple démagogie électorale.

Hors ligne

 

#128 22/12/2013 19h08 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   132 

Nos politiciens ne sont certainement pas des gestionnaires ou des comptables.

Duflot est-elle une bonne gestionnaire quand elle veut mettre en place une garantie universelle des loyers impayés ? Avec le coût pour l’Etat et l’aléa moral qui rend ses prévisions caduques avant même la mise en place du projet ?

L’Etat est-il bon gestionnaire quand il vend des participations qui lui rapportent un max de dividendes alors qu’il peut emprunter pour bien moins cher ?
Comptablement c’est malin d’abandonner du 6% quand on emprunte à 2.5% ?

Systématiquement les bons gestionnaires sont ignorés, tenir un budget constant est taxé d’austérité, la bonne blague.

L’union européenne c’est l’apogée du capitalisme de connivence, c’est à dire les gros qui s’allient aux politiques et pratiquent le lobbying au détriment des petits, l’union européenne favorise les méfaits de ce capitalisme, bien loin de le combattre.

Quand à la position du Tiers monde, ce n’est pas faux, le capitalisme (l’accumulation de capital et les gains en productivité, en techno etc qui s’en suivent) nous a permis de faire travailler les pays pauvres pour nous, pendant qu’une bonne partie de la population des pays développées reste derrière un ordinateur à surfer sur Internet tte la journée.
Je caricature mais en gros avec le capitalisme, ils bossent, on se la coule douce. Est-ce vraiment un mal ?

Hors ligne

 

#129 22/12/2013 20h15 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   82 

Non bien sûr l’article 13 et 20 de la LPM n’est pas une dérive totalitaire …aucun contrôle du judiciaire sur l’exécutif. Bravo.

Par contre quand j’entend certains dire que l’UE (gouvernance) est capitalisme, je n’y crois pas une seconde. Elle me semble résolument socialo-libérale, avec un penchant pour le socialisme.

Dernière modification par BorderLine (22/12/2013 20h18)

Hors ligne

 

#130 22/12/2013 20h26 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Modérateur
Réputation :   1084 

LePetitPeredesPeuples a écrit :

Ce qui effrayant est que personne ne voit comment sortir du problème.

Qu’est-ce qui nous a causé ce problème ? Ne serait-ce pas, en grande partie, ce marché un peu trop libre peut-être, qui par ailleurs nous a aussi procuré un certain nombre d’avantages, mais qui pousse parfois à faire des choses réellement absurdes à long terme, sous prétexte de dégager un peu plus de gains à court terme, souvent juste pour une petite minorité ?

Je ne dirais pas que "L’union européenne c’est l’apogée du capitalisme de connivence, c’est à dire les gros qui s’allient aux politiques et pratiquent le lobbying au détriment des petits", surtout quand on compare à quelques autres pays (la liste est longue) où l’oligarchie confisque une grande partie des ressources à son profit et laisse le peuple dans la misère. Les lobbys existent, c’est clair, et ils ont une certaine influence sur les politiques (et pas qu’au niveau de l’U.E.). Mais n’est-il pas aussi normal que les politiques prennent en compte les avis qui viennent d’un peu partout, pas forcément pour les suivre tous d’ailleurs, mais pour en se les approprier pour tacher (sachant que comme tout le monde, ils feront aussi des erreurs, et qu’ils n’ont pas tous la même vision de cet intérêt général, et qu’une infime minorité en croque peut-être) d’en tirer le meilleur dans l’intérêt général.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#131 22/12/2013 23h51 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   16 

@GbL : En tous les cas, le système s’est emballé, certainement à cause de la seule logique du profit, qui au départ est un formidable moteur de développement et aussi de redistribution, mais qui devient incontrolable.
Pensez-vous que l’on parviendra à résoudre les choses, ou bien que les choses vont se dégrader jusqu’à ce que survienne une crise majeure ? (et il y aurait beaucoup de possibilités )
Si l’on regarde l’histoire de l’humanité, je pense qu’il aura toujours fallu une catastrophe.

Hors ligne

 

#132 23/12/2013 01h29 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   512 

Igorgonzola a écrit :

L’union européenne c’est l’apogée du capitalisme de connivence, c’est à dire les gros qui s’allient aux politiques et pratiquent le lobbying au détriment des petits, l’union européenne favorise les méfaits de ce capitalisme, bien loin de le combattre.

A l’échelle du monde, il existe trois superstructures politiques et souveraines avec autorité sur les affaires économiques: le congrès américain, le machin bruxellois, et le parti communiste chinois.

Si le second est tout sauf parfait - et souvent dysfonctionnel, chacun l’admet sans peine - il me semble toutefois qu’il est (de très loin) celui des trois qui s’attache le plus à circonscrire les dits "méfaits" du capitalisme.

Igorgonzola a écrit :

Nos politiciens ne sont certainement pas des gestionnaires ou des comptables.

Nos politiciens sont des humains, et hélas pointer du doigt la rage au ventre et la bave aux lèvres n’avance jamais à rien. Au contraire, la manie engendre à force d’usage des excès sanguinaires dont l’histoire témoigne à volonté des conclusions tragiques.

Les abus, aberrations et imperfections se répètent à toutes les époques, dans toutes les nations et selon tous les systèmes camarade. Le monde ne vous attendra pas: c’est plutôt votre logiciel qu’il faut changer.

Borderline a écrit :

Par contre quand j’entend certains dire que l’UE (gouvernance) est capitaliste, je n’y crois pas une seconde. Elle me semble résolument socialo-libérale, avec un penchant pour le socialisme.

C’est vrai. Je pense que l’Europe idéalise davantage le modèle scandinave que le modèle nord-américain. Et personnellement, je trouve cela plutôt bien.

Hors ligne

 

#133 23/12/2013 14h29 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   70 

thomz a écrit :

A l’échelle du monde, il existe trois superstructures politiques et souveraines avec autorité sur les affaires économiques: le congrès américain, le machin bruxellois, et le parti communiste chinois

Bien vu Thomz !
avec l’Education Nationale pas très loin derrière ?
arrow

Dernière modification par Job (23/12/2013 14h29)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#134 23/12/2013 15h32 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   60 

sergio8000 a écrit :

un salarié Français a un niveau de vie tout à fait décent en moyenne. Pour moi, il est évident que cela est fantastique, et je prie pour que cela reste.

Je pense comme vous que le niveau de vie d’un nombre important de salariés français est fantastique (automobile, pavillon, piscine, camping car, départs en week-end fréquents, voyages lointains, soins médicaux, produits technologiques grand public, etc.).

Pour savoir si cela peut durer, il me semble que c’est l’analyste financier que vous êtes qui peut apporter des éléments de réponse!

thomz a écrit :

Je pense que l’Europe idéalise davantage le modèle scandinave que le modèle nord-américain

Ca c’est certain. Mais, et j’ai plusieurs fois abordé cette question sur le forum sans réussir à lancer le débat, il faut bien comprendre que le modèle scandinave, idéalisé par le "centre-gauche" français, d’une part n’est pas si "doux" que nous le pensons (par exemple voir le film récent "Oslo 31 août"), d’autre part je crois que la question de sa transposabilité doit être posée plus franchement que cela n’est fait.

thomz a écrit :

Les abus, aberrations et imperfections se répètent à toutes les époques, dans toutes les nations et selon tous les systèmes camarade. Le monde ne vous attendra pas: c’est plutôt votre logiciel qu’il faut changer

Et je dirais : dans son propre intérêt.

Les "logiciels" qui doivent être rénovés sont aussi certains modèles anti-capitalistes, et notamment il me semble celui de la "lutte des classes", bien entendu, mais aussi certains "logiciels" fiscaux.

Dernière modification par placementapapa31 (23/12/2013 16h02)

Hors ligne

 

#135 24/12/2013 07h20 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

Job a écrit :

thomz a écrit :

A l’échelle du monde, il existe trois superstructures politiques et souveraines avec autorité sur les affaires économiques: le congrès américain, le machin bruxellois, et le parti communiste chinois

Bien vu Thomz !
avec l’Education Nationale pas très loin derrière ?
arrow

Je confirme par ma propre expérience. Né en 1978, je fais parti de la génération "éduquée" par la clique de tristes sires mis au pouvoir de l’institution au début des années 80. J’ai suivi ma scolarité dans des écoles/collèges/lycées publics de banlieue parisienne éloignée jusqu’au baccalauréat.

Il m’a fallut faire une école d’ingénieurs privée et travailler quelques années dans une société américaine pour réaliser que les mots "capital" ou "libéralisme" n’étaient pas des grossièretés.


Back in the USSR

Hors ligne

 

#136 24/12/2013 09h08 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   61 

ChauveSouris a écrit :

Job a écrit :

thomz a écrit :

A l’échelle du monde, il existe trois superstructures politiques et souveraines avec autorité sur les affaires économiques: le congrès américain, le machin bruxellois, et le parti communiste chinois

Bien vu Thomz !
avec l’Education Nationale pas très loin derrière ?
arrow

Je confirme par ma propre expérience. Né en 1978, je fais parti de la génération "éduquée" par la clique de tristes sires mis au pouvoir de l’institution au début des années 80. J’ai suivi ma scolarité dans des écoles/collèges/lycées publics de banlieue parisienne éloignée jusqu’au baccalauréat.

Il m’a fallut faire une école d’ingénieurs privée et travailler quelques années dans une société américaine pour réaliser que les mots "capital" ou "libéralisme" n’étaient pas des grossièretés.

Ne généralisons pas, j’ai fait partie des exceptions.
Il y a toutefois une grande part de vraie.
Je me souviens de profs de maths militant activement il y a une quinzaine d’années pour que soient retirés des manuels les exercices de calculs d’intérêts compensés et de rémunération de capitaux… le tout dans un établissement à filières de gestion avec DECF et DESCF.
Malheureusement, le message diffusé dans les classes est tout sauf subliminal.
Ce ne sont pas les profs arrivés au début des années 80 les pires, mais bien les post 68.
Planqués derrière de vrais privilèges, et se protégeant tout en sacrifiant leurs plus jeunes collègues. Imaginez que les profs de sténo dactylo de l’époque, rarement de prime jeunesse et dont ont n’a plus su que faire au début des années 90 ont été intégrés dans le corps des profs d’économie gestion… sans formation. Certaines sévissaient encore il y a deux ans…

Heureusement, beaucoup de nouveaux venus sont moins "bien pensants" : ouf !

Hors ligne

 

#137 24/12/2013 11h23 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   512 

ChauveSouris a écrit :

Je confirme par ma propre expérience. Né en 1978, je fais parti de la génération "éduquée" par la clique de tristes sires mis au pouvoir de l’institution au début des années 80.

Par qui auriez-vous été éduqué né plus tôt? Les enseignants de Vichy et leur "Maréchal nous voilà" chaque matin?

Encore plus tôt, par cette caste de maîtres à blouse sombre qui vous plaçaient à genoux sur les bords de l’estrade, et sanctionnaient chacun de vos égarements d’enfants par des coups de règles sur les doigts ou sur la nuque?

Et encore plus tôt, il n’y aurait pas eu d’éducation du tout: vous seriez aux champs, à la forge ou à la guerre. Espérance de vie: 33 ans. Droits: aucun, à part marcher au pas et la boucler sous peine de galères ou de cachot.

Né en 1978, vous faites partie de la génération bénie. Un peu de retenue que diable!

Hors ligne

 

#138 24/12/2013 12h00 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

Passez-moi le discours misérabiliste, j’en lis assez à longueur de journée. A vous lire je me demande si je n’aurais pas préféré les coups de règle, au moins j’aurais su à qui en vouloir.

Quant à la situation actuelle de l’Education Nationale, on peut bien sûr faire pire, mais rien n’empêche de faire mieux. Ou au moins plus objectif.

Dernière modification par ChauveSouris (24/12/2013 12h01)


Back in the USSR

Hors ligne

 

#139 24/12/2013 12h35 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   512 

Mais camarade, c’est vous qui donniez dans le discours misérabiliste!

Pour le reste, et pour rester concentré sur la problématique initiale du sujet, je n’ai ni admiration ni tendresse pour l’éducation nationale, mais je ne crois pas que l’on puisse la considérer comme une chapelle des théories "anticapitalistes" -- c’est plutôt tout l’inverse: on prépare nos jeunes pousses à une parfaite adhésion à la société de consommation.

Aussi, avec le recul il est toujours très facile de moquer le dogme de la génération post-68. Cette dernière ne s’est pas privée de faire de même avec celle qui la précédait!

Mais ces gens, comme nous autres mortels, étaient prisonniers de leurs époques et des illusions du moment. C’est une erreur parfaitement fatale d’imaginer que vous (nous) valez (-ons) mieux.

Nos enfants diront de nous ce que nous-mêmes disons de nos anciens, vous verrez. Il faut rester humble. Le sujet parait trivial, il est pourtant essentiel à tout individu pour qui, comme vous, les mots "capital" et "libéralisme" ont un sens.

Un peu de retenue camarade, j’insiste. Ne négligez pas les bénéfices de cette dernière vertu sur vos santés mentales et financières: ils sont inestimables.

Dernière modification par thomz (24/12/2013 12h38)

Hors ligne

 

#140 24/12/2013 14h30 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   60 

thomz a écrit :

Igorgonzola a écrit :

Nos politiciens ne sont certainement pas des gestionnaires ou des comptables.

Nos politiciens sont des humains, et hélas pointer du doigt la rage au ventre et la bave aux lèvres n’avance jamais à rien. Au contraire, la manie engendre à force d’usage des excès sanguinaires dont l’histoire témoigne à volonté des conclusions tragiques.

Je reviens encore sur le modèle scandinave, puisque je le connais un peu. J’ai l’impression que les politiciens scandinaves ont plus tendance à être des comptables qu’ailleurs. Ceci n’est pas étonnant à première vue : la culture luthérienne est basée sur l’épargne, le gaspillage y est très mal vu (ex typique: le feu et l’eau, certainement des survivances très anciennes), et de plus il y a je crois une longue tradition historique de la gestion (ex gestion de la forêt). Enfin, et ceci n’est pas rien, du point de vue agricole (la base de toute économie), les pays du Nord ne sont pas des "pays de cocagne" comme les pays du Sud : même si la terre est relativement fertile, l’été est court, et vous aviez en gros 4 mois (mai à fin août, car après c’est l’hiver!) pour produire et surtout entreposer ce qui allait vous permettre de survivre pendant les 8 autres mois. L’enjeu de la gestion, ici, c’est la survie. La démagogie, permise en pays latin par l’abondance (et seulement par l’abondance), n’a pas de possibilité d’existence. Un vieux Norvégien racontait que, avant le pétrole, donc il y a à peine quelques décennies, la Norvège était un pays pauvre, et que à la campagne, si vous ne gériez pas vos réserves c’était parfois la famine.

Quant à la "rage aux lèvres" du public, elle est le fruit je crois d’une "gestion" démagogique. Mais de toute façon, en Scandinavie afficher publiquement de la rage vous exclue immédiatement de la collectivité (péché de colère). Et de même pour la bave aux lèvres, qui est souvent de l’envie (or il y le péché d’envie qui est très réprimé en Scandinavie : loi de Jante, entre autre).

Loi de Jante ? Wikipédia

ChauveSouris a écrit :

je me demande si je n’aurais pas préféré les coups de règle, au moins j’aurais su à qui en vouloir

Vous faites là une remarque fort intéressante! La "dictature molle" de la bien-pensance empêche en effet l’identification claire d’un adversaire (mais c’est peut-être préférable, car au moins ça évite les révolutions aussi sanglantes qu’inutiles).

Je précise que je cherche pas à défendre notre civilisation de de la bien-pensance ou du politiquement correct (dont le système éducatif actuel est un pilier) : une chose que n’a pas été faite, à ma connaissance, c’est la tentative d’évaluation de l’impact de la bien-pensance sur la croissance économique d’un pays. Si vous me suivez…

Range19 a écrit :

Je me souviens de profs de maths militant activement il y a une quinzaine d’années pour que soient retirés des manuels les exercices de calculs d’intérêts compensés et de rémunération de capitaux… le tout dans un établissement à filières de gestion avec DECF et DESCF.

Je connais hélas cette détestable idéologie (et je ne sais si on doit la qualifier d’hypocrite ou d’imbécile). Mais là j’avoue que j’ai du mal à vous croire. Cela dépasse l’entendement!

thomz a écrit :

je n’ai ni admiration ni tendresse pour l’éducation nationale, mais je ne crois pas que l’on puisse la considérer comme une chapelle des théories "anticapitalistes" -- c’est plutôt tout l’inverse: on prépare nos jeunes pousses à une parfaite adhésion à la société de consommation

Une vision gaullienne?…

Pour ma part, j’ai bien l’impression que l’un n’empêche pas l’autre : l’idéologie anticapitaliste souvent ridicule (car superficielle) côtoie la préparation passive à la consommation (mais je me garderai de tout jugement normatif, sur ce dernier point, car où finit l’idéologie anti-consommation, et où commence le protectionnisme?…).

Dernière modification par placementapapa31 (24/12/2013 14h58)

Hors ligne

 

#141 24/12/2013 14h56 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   512 

Votre obsessionnelle dénonciation de la "bien-pensance" est une névrose et un non-sens.

Imaginez-vous que le politiquement correct et le lexique de l’autruche ont attendu la société moderne pour exister?

Relisez Balzac ou Flaubert: essentiellement d’inspiration religieuse, la bien-pensance de l’époque n’avait rien à envier à la nôtre!

Hors ligne

 

#142 24/12/2013 15h03 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   60 

thomz a écrit :

Relisez Balzac ou Flaubert

Vous oubliez que je ne fais que cela!

Le fait que la bien-pensance actuelle ne soit que la suite de la bien-pensance passée ne la rend pas moins ridicule (lorsque l’on est sensible à cela).

thomz a écrit :

essentiellement d’inspiration religieuse, la bien-pensance de l’époque n’avait rien à envier à la nôtre!

Là, évidemment… (et on ne pouvait même pas prendre un vol low-cost pour la fuir le temps d’un week-end)

Ce que je retiens en tout cas, c’est que l’indifférence par rapport à la bien-pensance doit faire partie de la rénovation des ses "logiciels" personnels. Après, cela nécessite de pas être trop exposé à la bien-pensance dans sa vie quotidienne, sinon l’indifférence est difficile. A moins de fuir ailleurs, encore une fois.

Dernière modification par placementapapa31 (24/12/2013 15h13)

Hors ligne

 

#143 24/12/2013 17h51 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

thomz a écrit :

Mais camarade, c’est vous qui donniez dans le discours misérabiliste!

Je n’ai fait que relater mon expérience pour illustrer les propos précédents, ni plus ni moins. Si vous avez eu la chance de recevoir une éducation moins anticapitaliste, merci de m’indiquer les établissements où vous avez suivi votre scolarité, j’y enverrai mes enfants.

thomz a écrit :

Pour le reste, et pour rester concentré sur la problématique initiale du sujet, je n’ai ni admiration ni tendresse pour l’éducation nationale, mais je ne crois pas que l’on puisse la considérer comme une chapelle des théories "anticapitalistes" -- c’est plutôt tout l’inverse: on prépare nos jeunes pousses à une parfaite adhésion à la société de consommation.

Aussi, avec le recul il est toujours très facile de moquer le dogme de la génération post-68. Cette dernière ne s’est pas privée de faire de même avec celle qui la précédait!

Mais ces gens, comme nous autres mortels, étaient prisonniers de leurs époques et des illusions du moment. C’est une erreur parfaitement fatale d’imaginer que vous (nous) valez (-ons) mieux.
Nos enfants diront de nous ce que nous-mêmes disons de nos anciens, vous verrez. Il faut rester humble. Le sujet parait trivial, il est pourtant essentiel à tout individu pour qui, comme vous, les mots "capital" et "libéralisme" ont un sens.

Je vous rejoins en ce qui concerne les valeurs. Reste la dette, j’espère que ma génération fera mieux que les post 68!

thomz a écrit :

Un peu de retenue camarade, j’insiste. Ne négligez pas les bénéfices de cette dernière vertu sur vos santés mentales et financières: ils sont inestimables

Je me porte bien, merci. C’est quand j’aurai arrêté de critiquer les dysfonctionnements que j’observe qu’il faudra vous inquiéter.

Les obligations me rattrapent, Joyeux Noël à tous !


Back in the USSR

Hors ligne

 

#144 24/12/2013 19h59 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   60 

ChauveSouris a écrit :

Si vous avez eu la chance de recevoir une éducation moins anticapitaliste, merci de m’indiquer les établissements où vous avez suivi votre scolarité, j’y enverrai mes enfants.

Pas facile à trouver en effet (je veux dire une éducation que ne soit pas uniquement anti-capitaliste).

Je vais reparler encore des pays du Nord : ils offrent un exemple (parmi d’autres "formules" possibles, bien sûr) d’une éducation qui est un juste équilibre entre la valorisation de l’esprit d’entreprise et une vision du capitalisme qui ne mette pas en danger l’harmonie de la collectivité. Une des conséquences, entre autres, c’est que le travail "noble" n’est pas réduit au travail du prolétaire comme en France, mais est étendu à toute initiative amenant de la création de richesse utile à la collectivité.

Dernière modification par placementapapa31 (28/12/2013 12h50)

Hors ligne

 

#145 25/12/2013 15h33 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   61 

thomz a écrit :

Mais ces gens, comme nous autres mortels, étaient prisonniers de leurs époques et des illusions du moment. C’est une erreur parfaitement fatale d’imaginer que vous (nous) valez (-ons) mieux.

Sans doute une remarque juste Thomz, mais se tromper n’est pas grave, c’est persévérer dans l’erreur et croire en une vérité universelle à imposer qui l’est.

J’exècre les certitudes, d’où qu’elles viennent.

Hors ligne

 

#146 28/12/2013 13h02 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   60 

Une erreur fatale car elle peut conduire à fixer des objectifs trop optimistes (dans divers domaines).

D’un autre côté, il ne faut pas, sous prétexte d’humilité, viser trop bas (plutôt du réalisme?).

thomz a écrit :

Votre obsessionnelle dénonciation de la "bien-pensance" est une névrose et un non-sens.

Imaginez-vous que le politiquement correct et le lexique de l’autruche ont attendu la société moderne pour exister?

Vous avez certainement raison : une fois le problème identifié, il est sûrement préférable de passer à autre chose, par exemple à des thèmes plus vastes que la bien-pensance (ou sinon à cultiver son jardin - fonction du caractère).

Dernière modification par placementapapa31 (28/12/2013 20h39)

Hors ligne

 

#147 10/01/2015 23h22 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   145 

Dans le rapport annuel 2014 de la Banque Mondiale (dont on peut rappeler que l’une des principales missions de cette ONG est d’améliorer les conditions de vie des personnes vivant dans l’extrême pauvreté) le président déclare :

Jim Young Kim a écrit :

Durant les deux dernières décennies, 90% des nouveaux emplois ont été crées par le secteur privé - et les emplois de qualité ont été de loin le moyen le plus efficace d’échapper à la pauvreté (…)

Je trouve ce rappel intéressant. Beaucoup d’apôtres de l’anticapitalisme ont des idées formidables pour partager les richesses. Encore faut-il les créer. Le secteur privé n’est surement pas parfait à bien des égards, mais offrir du travail - de qualité si possible- est bien ce qui permet à la plupart d’avoir une vie meilleure.

Plutôt que de se lamenter sur les limites d’un système il faut tacher de s’y adapter et de changer à son échelle ce que l’on peut.
La plupart d’entre nous avons plus de levier sur les choses que ce que l’on veut souvent croire pour changer le monde qui nous entoure.

Dernière modification par Thomas (11/01/2015 01h08)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

Discussions similaires à "thèses anti-capitalistes et anti-rentiers…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech