Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 08/12/2013 21h08 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

Au hasard d’une recherche sur des documentaires en économie, je suis tombé ce WE sur la conférence d’un monsieur FRIOT BERNARD ancien enseignant et chercheur de haut niveau à Paris 10 et çà fait vraiment peur ses analyses et encore plus peur que des gens adhèrent. Franchement issu d’un famille de vraiment pauvres pour mes parents dans leur jeunesse et disposant à 35 d’un patrimoine brut estimé entre 1M et 1M5K, je suis la preuve vivante que le système capitaliste dans lequel on vit n’est pas si injuste que çà à condition d’avoir de bonnes idées de savoir les mettre en application de savoir négocier d’avoir un peu de chance et de travailler bcp, si un jour je peux vivre un peu de mes rentes je pense l’avoir mérité; De plus je ne pense vraiment pas être une sangsue de rentier comme le laisse penser mr FRIOT car au contraire je conçois que mon rôle de patron, propriétaire ou actionnaire est de vouloir le bien être de mes salariés, locataires ou gérants, car le système capitaliste est tellement bien fait qu’il est le plus performant et le plus rentable quand tout le monde est content et ne se sent pas arnaqué.

Ce qui m’embête c’est que ce type là est très peu contredit dans les médias français, la pensée dominante est de + en + anti capitaliste car on met tout et n’importe quoi derrière ce mot et franchement j’ai peur, j’ai peur que les gens fassent des amalgames et entraînés par ces gens qui sont de très bons communiquant soient tenté par un renversement de la table. J’aimerais savoir avec combien de retraite payé par le sales capitalisme qu’il le veuille ou nom c’est notre système actuel ce gars là est parti pour répandre un tel flot d’idioties car l’analyse est incomplète et orientée.

Pour ces raisons je commence à préparer un plan B que j’espère pas d’expatriation. J’espère jamais en arrivé là mais si je sens que ces gens arrivent au pouvoir, il faudra bien réagir car clairement ils ne s’en cachent pas le carburant de leur révolte sera l’argent des rentiers.

Si vous voulez vous faire peur:
Conférence Bernard Friot - de l’emploi à la qualification - vidéo Dailymotion

Mots-clés : anti capitaliste

Hors ligne

 

#2 08/12/2013 23h12 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Modérateur
Réputation :   1078 

Il a aussi pas mal de contradicteurs (avec arguments), comme ici par exemple.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#3 08/12/2013 23h24 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   69 

Moi qui m’intéresse à l’économie et à quelques alternatives qu’on peut qualifier de radicales, j’ai eu l’occasion de consulter quelques vidéos de Friot mais je n’ai pas compris ce qu’il dit.

Je pense que j’ai un problème de vocabulaire, donc si quelqu’un peut traduire, je suis preneur.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#4 09/12/2013 09h13 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   35 

Ça fait longtemps que la France a un courant de fond anti-capitaliste (entre la puissance du PCF d’après guerre, et le catholicisme qui condamne l’argent). Cet esprit fait la quasi unanimité même à droite où l’on aime fustiger les "méchants actionnaires" et la "finance folle". Donc pas vraiment de nouveauté de ce côté là, même si les gens changent (Mélenchon remplace Marchais mais utilise la même rhétorique)

Par ailleurs même si les "rentiers" sont régulièrement la cible des attaques de la gauche, en réalité les vrais rentiers (au sens où ils ne travaillent pas du tout et se contentent de vivre de leur capital) sont rares en France : la plupart des grandes fortunes sont des fortunes professionnelles qui ont donc une activité de direction/management. Ce sont des boucs émissaires qui représentent probablement guère plus que quelques milliers de personnes.

Hors ligne

 

#5 10/12/2013 18h20 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   69 

C’est pas vraiment anti capitaliste au sens du droit de la propriété, mais je pense que ça peut vous plaire quand même:

F LORDON: Fermer la Bourse?


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#6 10/12/2013 19h37 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

Pruls a écrit :

Moi qui m’intéresse à l’économie et à quelques alternatives qu’on peut qualifier de radicales, j’ai eu l’occasion de consulter quelques vidéos de Friot mais je n’ai pas compris ce qu’il dit.

Je pense que j’ai un problème de vocabulaire, donc si quelqu’un peut traduire, je suis preneur.

Pour moi de ce que je comprend même si je trouve çà aussi très spécial à comprendre, c’est une vision très fonctionnarisée de la société pour lui rien ne s’accumule, chaque jour, il y a un ensemble de tâches à faire, il faut se les diviser entre nous pour un salaire très nivelé, on doit tout dépenser dans la journée en transport, nourriture, énergie, services et cotisations retraites…  Pour lui ainsi le monde sera meilleur, pas de Bill Gates, pas de Steve Jobs, pas de Brin et de Page, pas de Coca cola, pas de Mc Donald…etc ainsi on vivra mieux, il suffit de penser autrement selon lui. C’est l’éternel problème avec ces gens là comme leur système n’a jamais marché dans l’histoire, on n’a pas d’exemple concret, il faut le croire sur parole, le problème en temps de crise c’est que les gens ont besoin de s’accrocher à qqchose.

Hors ligne

 

#7 10/12/2013 20h40 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   313 

Bernard Friot ou d’autres évoquent non pas la fin du capitalisme mais une répartition plus juste.

L’industrialisation , la mécanisation  ont conduit à partir de la fin du XIX ième à la création d’exclus du travail et surtout d’exclus de la société , de la vie.

Il est évident que lorsqu’une machine conduite par 1 personne peux faire le travail de 10 ou 15 personnes, les autres se retrouvent sans travail même si une transfert vers d’autres activités est possible , le solde sera toujours négatif en terme d’emploi.

Le capitalisme pour se croitre à besoin de croissance , cette croissance provient des débouchés et  de la réduction des couts de fabrication passant par une industrialisation , des délocalisations.

Une entreprise est assujetti aux cotisations sociales sur sa main d’œuvre employé, ces cotisations sociales permettent d’alimenter les régimes sociaux pour les retraites , le chômage , la sécurité sociale.
Grande est la tentation de de réduire ces cotisations par des organes patronaux au nom de la productivité , de  la mondialisation etc …
Nous ne pourrons jamais lutter face à des salaires dans des pays à bas couts où un mois de salaire correspond à une journée dans les pays occidentaux.

Pour autant , il ne faut pas brader ces acquis sociaux sinon cela nous conduira à une diminution de nos conditions de vie qui subiront un nivellement par le bas vis à vis des pays à bas cout.

Pour revenir au déficit en terme d’emploi , l’idée est de permettre le financement d’un revenu de base.
Un revenu de base pour chaque Français en remettant à plat l’ensemble des aides variées , du chômage , de la retraite.
Ce revenu de base serait un minimum pour vivre dont le financement pourrait être alimenté par des cotisations prises sur la production des machines qui en remplaçant l’homme ne doivent pas le détruire.

La destruction des emplois conduit des familles , des villes dans la précarité , ce minimum serait un forme d’acquis à vie compléter par une activité salariée. 
Mouvement Français pour un Revenu de Base

Cette vision qui place l’homme avant la machine en donnant à chacun de quoi vivre au minimum , cela permet de construire un modèle sociétal plus humain ,  moins égoïste et assure une stabilité sociale.

Ce forum évoque des personnes qui ont réussi ou veulent réussir , c’est l’envie de tous mais certains n’en n’ont ni la possibilité , ni les capacités , ni la culture , ni l’environnement pour y arriver, est-ce pour autant qu’ils doivent finir par dormir dans la rue et chercher à manger dans les poubelles ?

Un accident de la vie comme ont dis habituellement arrive vite , une perte de travail , une séparation , la vie bascule et pouvons être sur aujourd’hui dans le contexte actuel de retrouver facilement un travail ?

Lorsque nos principaux acquis sociaux ont été instaurés en 1945 , lorsque les congés payés ont été mis en place en 1936 , les patrons ont crié à la faillite , c’est un discours habituel mais pour autant les congés ont permis de développer d’autres activités de vacances qui ont créer du travail.

Les congés ont permis au salarié d’être plus reposé alors pourquoi ne pas envisager un revenu de base permettant à tous de vivre au moins dignement  ?

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#8 10/12/2013 20h53 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   56 

Personnellement je ne vois pas trop le rapport entre le capitalisme et la rente.

le capitalisme, c’est l’initiative, la prise de risque, l’inventivité, l’imagination etc…

Acheter 50 actions TOTAL ou miser sur une assurance vie c’est tout le contraire du capitalisme.

Acheter 50 actions de Machin, qui monte sa première boite, c’est ça le capitalisme.

de plus  se plaindre que d’autres puissent avoir une opinion différente de la vôtre est assez curieux. Seriez vous partisan d’une système unique, totalitaire, obligeant à la pensée unique?

Friot ne représente que lui même. Même au sein de l’extrème gauche, il reste très minoritaire et très contreversé.

laissez donc les autres s’exprimer et faites votre chemin.

mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#9 10/12/2013 22h38 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

@Philippe30

Vous omettez la montée en compétences des individus. Les gens qui font l’effort de se former pour apporter des gains de productivité auront toujours du travail. Il y a quelques siècles seule une poignée de français savait lire, maintenant 90% de la population en est capable. Aujourd’hui la France manque d’ingénieurs, formez-vous bon sang!
Cette idée qu’une partie de la population potentiellement active devrait vivre sous assistance me révolte. Non pas pour des raisons de transfert de richesses, mais parce qu’elle sous-entend que les Hommes sont prisonniers de leur condition.


Back in the USSR

Hors ligne

 

#10 10/12/2013 23h01 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   512 

mafo a écrit :

Le capitalisme, c’est l’initiative, la prise de risque, l’inventivité, l’imagination etc… Acheter 50 actions Total ou miser sur une assurance vie c’est tout le contraire du capitalisme.

Non, le capitalisme c’est la propriété privée du capital. L’usage de ce dernier (pour vous reprendre, miser sur une assurance-vie ou investir dans une start-up) relève du seul arbitre de son propriétaire, sans qu’un tiers (typiquement l’état) n’y ait son mot à dire. Soyons justes dans le choix des mots.

mafo a écrit :

Personnellement je ne vois pas trop le rapport entre le capitalisme et la rente.

D’accord avec vous. La plus grande société de rentiers de l’histoire, c’était l’URSS (au sens technique du mot "rente", sans la connotation "riche" qu’on attribue aujourd’hui au terme) avec les services rendus à l’état comme capital à investir et valoriser.

Philippe30 a écrit :

L’industrialisation , la mécanisation  ont conduit à partir de la fin du XIX ième à la création d’exclus du travail et surtout d’exclus de la société , de la vie.

Les sociétés humaines ont-elles attendu l’industrialisation et la mécanisation pour exclure de leurs cercles de prospérité de larges franges de la population?

Dernière modification par thomz (10/12/2013 23h37)

Hors ligne

 

#11 10/12/2013 23h10 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Administrateur
Réputation :   1307 

ChauveSouris a écrit :

Cette idée qu’une partie de la population potentiellement active devrait vivre sous assistance me révolte. Non pas pour des raisons de transfert de richesses, mais parce qu’elle sous-entend que les Hommes sont prisonniers de leur condition.

Justement, l’argument moral du revenu universel est le contraire : c’est une libération de la condition du capitaliste marchand, qui ne donne de la valeur qu’à ce qui est "vendable" et pas à l’enseignante bénévole d’une association par exemple ou à un artiste comme Van Gogh qui n’a vendu qu’une oeuvre de son vivant (son revenu "universel" étant une aide de son frère).

Pour en revenir au thème initial, je ne crois pas que les français soient foncièrement "anti-capitalistes", par contre, les élites sont tous pro-étatiques et savent savamment comment entretenir les clivages sociaux ("F. Hollande : je n’aime pas les riches"). Le discours de M. Bernard Friot me semble plutôt marginal.

Hors ligne

 

#12 10/12/2013 23h23 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

Le mécénat et le bénévolat n’ont pas attendu le revenu universel pour exister!

+1 pour l’étatisme.


Back in the USSR

Hors ligne

 

#13 10/12/2013 23h49 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   39 

APL,RSA,CMU… c’est pas déjà une sorte de revenu universel?ça me parait assez facile pour un intellectuel de parler de travail alors qu’il s’agit pour lui d’une activité ludique qui consiste à élaborer des théories ou à soutenir des thèses,mais ça ne nous dit pas qui sort les poubelles?

Il me paraitrait bcp plus sain de permettre aux gens d’avoir un travail et une rémunération(mais en échange d’un service rendu).La nature humaine(et la société française en particulier) est ainsi faite que la plupart des gens sauront se contenter du minimum pour peu qu’on ne leur demande pas trop d’efforts.

On a vite oublié que l’URSS et ses immenses plaines fertiles etait devenue importatrice de blé(malgré une main d’oeuvre abondante et un degré de mécanisation qui n’avait pas grand chose à envier à nos systemes éclatés aux mains de petits opérateurs privés).

"Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à pêcher, il mangera toute sa vie "
(biensur,il ne suffit pas de savoir pêcher,il faut encore avoir la volonté d’aller pêcher)

Dernière modification par toudoucement (10/12/2013 23h53)


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#14 11/12/2013 01h05 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   69 

toudoucement a écrit :

APL,RSA,CMU… c’est pas déjà une sorte de revenu universel?ça me parait assez facile pour un intellectuel de parler de travail alors qu’il s’agit pour lui d’une activité ludique qui consiste à élaborer des théories ou à soutenir des thèses,mais ça ne nous dit pas qui sort les poubelles?

Rapidement sur le RDB (voir par ici pour plus d’exhaustivité), l’idée est de rassembler ce qui est possible dans un bidule unique, donc plus facile à gérer.

toudoucement a écrit :

Il me paraitrait bcp plus sain de permettre aux gens d’avoir un travail et une rémunération(mais en échange d’un service rendu).

Comment vous faites ça? Réduction du temps de travail (32h?) pour une répartition plus large dans la société? Service civique? Distribution de jobs à la russe?

Mesures en faveurs du pouvoir d’achat pour encourager la consommation et donc la production? Avec quel argent?

toudoucement a écrit :

La nature humaine(et la société française en particulier) est ainsi faite que la plupart des gens sauront se contenter du minimum pour peu qu’on ne leur demande pas trop d’efforts.

Quelle est votre source?

toudoucement a écrit :

"Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends-lui à pêcher, il mangera toute sa vie "
(biensur,il ne suffit pas de savoir pêcher,il faut encore avoir la volonté d’aller pêcher)

La formule est belle et assez juste pour pas mal de situations. Mais si il y avait une recette simple pour devenir riche, ce site n’existerait pas.

@ChauveSouris: On prolonge le débat sur le RDB ici (voir lien ci dessus), mais si le bénévolat est une chose positive, pourquoi ne pas chercher à le développer?

Autre réflexion: tout travail ne mérite t il pas salaire?


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#15 11/12/2013 06h24 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   35 

On ne va peut être pas faire un n-ième sujet sur le revenu universel non ?

Philippe30 a écrit :

L’industrialisation , la mécanisation  ont conduit à partir de la fin du XIX ième à la création d’exclus du travail et surtout d’exclus de la société , de la vie.

C’est une vision idyllique, et fausse, du passé. Il y a toujours eu des exclus et des pauvres. Simplement avant la seconde guerre mondiale (en gros), s’ils ne travaillaient pas, ils mourraient de faim.
De fait ils occupaient des "sous emplois" (glaneurs, petits revendeurs, etc.)

Aujourd’hui les gains de productivités permettent non seulement de nourrir tout le monde mais même de garder une grande part de la population inactive (pas seulement chômeurs mais retraités et étudiants). C’est clairement un énorme progrès et pas du tout une régression.

Après la France a fait le choix d’avoir plus de chômeurs et moins de travailleurs pauvres (en particulier par un SMIC élevé qui détruit nombre de petits emplois et de travailleurs peu productifs) : c’est un choix de société. A voir si on le partage ou pas…

Hors ligne

 

#16 11/12/2013 07h26 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

Pruls a écrit :

@ChauveSouris: On prolonge le débat sur le RDB ici (voir lien ci dessus), mais si le bénévolat est une chose positive, pourquoi ne pas chercher à le développer?

Il l’est déjà, 1 français sur 4 est bénévole (source assocs.gouv.fr)

Pruls a écrit :

Autre réflexion: tout travail ne mérite t-il pas salaire?

Bien sûr que oui! Mais le bénévolat n’est pas du travail, c’est un don.

Dernière modification par ChauveSouris (11/12/2013 07h29)


Back in the USSR

Hors ligne

 

#17 11/12/2013 08h22 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   16 

Ce qui est évoqué dans cette discussion n’est finalement qu’une façon différente, meilleure ou pas, d’allouer les revenus du PIB, de la richesse créée par une nation.
On peut l’aborder avec une fibre capitaliste ou communiste, selon la sensibilité de chacun.

Si on veut repenser la société en profondeur, je me demande si on ne doit pas plutôt partir des ressources que la planète peut offrir, et voir comment partager ces ressources équitablement. Cela est extrêmement difficile mais on va devoir en passer par là, probablement par la douleur et des moments de chaos.

Le "système" économique tel qu’on le vit va droit dans le mur, le monde ne peut pas se fonder sur une croissance qui impliquerait que tous les chinois aient une voiture et partent en vacances en avion. Et c’est précisément ce vers quoi il faudrait tendre, non pas pour le bonheur des chinois, mais pour alimenter la machine économique, dont on a vu récemment combien elle s’enraye rapidement, avec son lot de fermetures d’entreprises et de chômage.

Il faut une révolution, mais la révolution ne se fait pas dans le confort, il est donc encore trop tôt. les Grecs et les Espagnols n’ont pas fait la révolution, alors nous ??

Hors ligne

 

#18 11/12/2013 09h49 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

ChauveSouris a écrit :

Bien sûr que oui! Mais le bénévolat n’est pas du travail, c’est un don.

Ha bon ? qu’est ce que le travail alors ?
le secrétaire de mon asso de foot ne travaille pas ?
Pourtant il fait exactement les mêmes tâches que dans son entreprise. . .

Hors ligne

 

#19 11/12/2013 10h14 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   131 

Complètement d’accord avec la réponse de Tomz sur le capitalisme.

Le capitalisme c’est la propriété privée des moyens de production, dès lors vouloir limiter ce droit de propriété est une atteinte au capitalisme, et c’est bien en cela que la France est majoritairement contre le capitalisme (immobilier, TTF, taxe sur les dividendes, "fléchage de l’AV", les exemples sont légion)

Petite précision : lorsqu’on définit le clairement le capitalisme, l’attitude des gens devient beaucoup moins hostile, car la propriété reste encore une valeur chère à un grand nombre de nos concitoyens.

Une petite question toutefois, plus philosophique : pourquoi les richesses devraient-elles être redistribuées ?
Au nom de quel principe ?
Selon quelles règles / clés de répartition ?
Comment protéger le droit de propriété dans ces conditions ?

Dernière modification par Igorgonzola (11/12/2013 10h18)

Hors ligne

 

#20 11/12/2013 12h58 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   69 

A ceux qui discutent du Revenu de Base (le bénévolat est une partie de cette discussion) je vous invite à continuer sur ce fil pour ne pas mélanger les débats.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#21 11/12/2013 13h20 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

FulguroPoint a écrit :

ChauveSouris a écrit :

Bien sûr que oui! Mais le bénévolat n’est pas du travail, c’est un don.

Ha bon ? qu’est ce que le travail alors ?
le secrétaire de mon asso de foot ne travaille pas ?
Pourtant il fait exactement les mêmes tâches que dans son entreprise. . .

Définition Larousse: "activité professionnelle régulière et rémunérée"
Je parle de ce travail là.

Dernière modification par ChauveSouris (11/12/2013 13h32)


Back in the USSR

Hors ligne

 

#22 11/12/2013 13h29 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

LePetitPeredesPeuples a écrit :

Si on veut repenser la société en profondeur, je me demande si on ne doit pas plutôt partir des ressources que la planète peut offrir, et voir comment partager ces ressources équitablement. Cela est extrêmement difficile mais on va devoir en passer par là, probablement par la douleur et des moments de chaos.

Vous raisonnez à niveau technologique fini. Pendant ce temps là, Elon Musk envoie des vols commerciaux dans l’espace. Quand vous aurez réalisé votre erreur il aura pris sa retraite sur Mars (c’est lui qui le dit…)


Back in the USSR

Hors ligne

 

#23 11/12/2013 14h24 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   16 

@ChauveSouris : il faut demander à Mr Musk comment il compte faire le plein de sa fusée. La technologie ne répondra pas à tout. Même avec une fusée hybride, genre Tesla.

Hors ligne

 

#24 11/12/2013 14h48 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Membre
Réputation :   

On aurait pu demander à Léonard de Vinci avec quoi il comptait faire voler son hélicoptère, à l’époque. La technologie devra progresser, nous n’avons pas le choix. C’est comme le vélo: quand on s’arrête de pédaler, on tombe.

Dernière modification par ChauveSouris (11/12/2013 14h51)


Back in the USSR

Hors ligne

 

#25 11/12/2013 15h26 → Thèses anti-capitalistes et anti-rentiers... (anti capitaliste)

Modérateur
Réputation :   1078 

Igorgonzola a écrit :

Complètement d’accord avec la réponse de Tomz sur le capitalisme.

Le capitalisme c’est la propriété privée des moyens de production, dès lors vouloir limiter ce droit de propriété est une atteinte au capitalisme, et c’est bien en cela que la France est majoritairement contre le capitalisme (immobilier, TTF, taxe sur les dividendes, "fléchage de l’AV", les exemples sont légion)

Petite précision : lorsqu’on définit le clairement le capitalisme, l’attitude des gens devient beaucoup moins hostile, car la propriété reste encore une valeur chère à un grand nombre de nos concitoyens.

Une petite question toutefois, plus philosophique : pourquoi les richesses devraient-elles être redistribuées ?
Au nom de quel principe ?
Selon quelles règles / clés de répartition ?
Comment protéger le droit de propriété dans ces conditions ?

Je serais plus mesuré que vous sur l’interprétation de la définition du capitalisme qui comporte pas mal d’ambiguités et peut s’interpréter de multiples façons.

Tout droit, y compris celui à la propriété privée des moyens de production, comporte aussi des obligations. Je ne pense pas que tout impôt ou taxe sur la propriété porte atteinte à la propriété, ni que la France soit majoritairement contre le capitalisme (sinon la constitution comprendrait un "la propriété c’est le vol" à la Proudhon).

Je vous invite à (re)lire la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789    (ou son texte exaustif), qui est référencée dans le préambule de la constitution française (avec d’ailleurs d’autres textes garantissant d’autres droits, dont le préambule à la constitution de 1946), dont l’article 2 rappelle que la propriété est un droit naturel et imprescriptible, l’article 6 que la loi est l’expression de la volonté générale, les articles 13-14 évoquent l’impôt (qui permet à l’Etat de disposer de ressources), et l’article 17 que la propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n’est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l’exige.

En ce qui concerne la redistribution (des richesses), j’ai trouvé ce petit texte :

wiki a écrit :

Il y a a peu près consensus sur l’idée qu’il doit y avoir de la redistribution, ne serait-ce, pour les plus libéraux, que pour assurer un minimum d’égalité des chances au départ de la vie. Néanmoins l’ampleur et les formes optimales de cette redistribution restent sujet à débat.

La critique économique souligne le risque de « réduire la taille du gâteau » si on néglige les intérêts de ceux qui le produisent par des redistributions trop fortes, des taux d’impôt poussant à l’expatriation fiscale de certains acteurs économiques (personnes physiques ou entreprises). On cite aussi le risque de développer l’assistanat, des trappes à pauvreté. Plus radicalement encore, l’analyse malthusienne soutient que l’état social dépend de lois profondes liant la croissance des ressources et celle de la population, et qu’une politique de redistribution qui de facto contribuerait à la croissance de la population va faire plus de mal que de bien.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

Discussions similaires à "thèses anti-capitalistes et anti-rentiers…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech