Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 03/12/2013 17h11 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

je suis tombé sur votre forum hier et après avoir lu quelques sujets pour y trouver des réponses je me lance pour échanger avec vous et avoir votre avis concernant ma situation personnelle.

Tout d’abord je tiens à vous féliciter car j’ai trouvé dans les posts que j’ai vu des gens ouverts, très gentleman et intéressants ce qui n’est pas le cas partout et qui m’a fait m’inscrire ici plutôt qu’ailleurs.
Même si je vais faire attention, je tiens donc à m’excuser par avance et réclamer votre indulgence, n’étant pas habituée de ce genre de forum si je fais des erreurs ou ne m’y prend pas de la bonne manière par rapport à la charte, vos habitudes.

Pour en venir à l’intérêt de mon sujet voici ma situation:

J’ai une trentaine d’année, depuis quelques années j’ai réussi à mettre un peu d’argent de côté pour un investissement immobilier futur.
La situation fait que:
- Je ne peux pas le faire dans l’immédiat car je n’habite pas dans la région ou je compte m’installer dans le futur et donc, investir,
- Et pas assez riche ou payé pour investir là ou je veux aller + avoir mon loyer ou je suis.

J’ai pour le moment réussi à mettre de côté une cinquantaine de milliers d’euros et comptais me lancer dans 3-5ans si tout se passe bien.
Le problème c’est que quand je vois là ou nous mène la crise, la situation des banques qui se prennent pour des casinos, des états surendettés et l’exemple des pays autour de nous je commence à réellement m’inquiéter pour mon épargne et voudrai agir avant qu’il ne soit trop tard.
Je ne veux pas absolument pour le moment faire de profit mais donner priorité à la protection du niveau mon épargne.

De ce que j’en ai retenu de mes recherches diverses et lecture sur votre forum:

- les actions sont trop volatiles en ce moment pour des novices comme moi, et je ne compte pas m’y risquer
- les obligations sont risquées vu l’endettement des états et les risques de défauts de paiements et perte de valeur.
- les assurances vie fonds euros classiques sont trop risquées car fond euros et dette.
- Tous les livrets A, LDD, LEP etc risqué aussi en cas de défaut et hair cut donc risque de pillage
- La plupart des banques françaises classiques très exposées au risque de faillite donc mes comptes pourrait se voir fermé un weekend suite à une surprise
- Avoir des euros devient de plus en plus risqué au vu de l’instabilité de la zone, car sauver la Grèce ok, mais si Italie Espagne tombe, ce sera le domino avec France etc. Et donc un risque de perte de valeur pour l’euro voir dévaluation.
- Avoir un compte à l’étranger reste compliqué même si possible et d’après le conseil d’un cabinet de gestion pas dans les possibilités d’une épargne de mon niveau
- Investir dans des devises sur compte à terme est trop compliqué d’après ce cabinet de gestion

Donc au vu de tout ceci que reste t’il comme solution des plus sures pour au moins ne pas avoir perdu d’argent (ou du pouvoir d’achat qu’il représente) d’ici qu’on y voit plus clair et que tout se tasse et s’effondre.

Vu qu’avoir des euros peut à tout moment perdre une grande parti de sa valeur, et vu qu’avoir un dépôt en banque risque soit d’être bloqué lors d’une possible faillite de cette banque ou d’une ponction d’état, que pensez vous du principe d’avoir en fiduciaire de l’argent étranger de 5/6 pays stables moins en crise et pas trop endettés, complété par un peu d’or/argent physique mis quelque part en attendant de voir ce qu’il arrive ?

Désolé de la taille de mon post et la lecture qu’il impose ^^ mais je voulais expliquer la situation et ma démarche au mieux pour avoir votre avis au mieux aussi  !

Merci beaucoup par avance  wink

Dernière modification par CHRISSYstemique (03/12/2013 17h13)

Mots-clés : épargne crise préservation

Hors ligne

 

#2 03/12/2013 17h23 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   113 

Bonjour et bienvenue.

Si vous souhaitez investir dans de l’immobilier en €, pensez-vous qu’un capital en rouble, zloty, dollar, GBP et en or (qui flirte à nouveau avec les 1200$/once) vous mette davantage à l’abri … que de conserver des € ?

Avez-vous connaissance des règles de garantie des dépôts qui sont en vigueur en France ?

La peur fait souvent prendre de bien mauvaises décisions …


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#3 03/12/2013 17h33 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   421 

Vous savez, vivre est non seulement quelque chose de foncièrement risqué mais se termine toujours très mal…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#4 03/12/2013 17h48 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

Bonjour espenlind13,

je vais essayer de répondre au mieux

Si vous souhaitez investir dans de l’immobilier en €, pensez-vous qu’un capital en rouble, zloty, dollar, GBP

mon projet immobilier n’est que dans quelques années comme je l’ai dit.
J’ai précisé aussi que je ne souhaite pas investir mais sauver mon épargne d’une perte ou d’une dévaluation.
Quand à l’hypothétique investissement qui serait si tout va bien dans 5 ans vous vous doutez bien que si je transforme mes euros en une autre devise, je pense que ça laissera suffisamment de temps pour aller au change..

rouble, zloty, dollar, GBP et en or

Je suis novice mais vu mes recherches ce ne sont pas ces devises là que j’appelle stable et forte. Vous citez le dollar..   il me fait bien plus peur que l’Euro.
Je voyais plutôt POUR EXEMPLE; Luxembourg, Suede, Norvège, Suisse, Nouvelle Zélande, Finlande etc.

… que de conserver des € ?

Oui, vu la situation de la France niveau sociale et économique l’Euro à bien plus, il me semblait, de chance de perdre de sa valeur que la couronne Norvégienne.

Avez-vous connaissance des règles de garantie des dépôts qui sont en vigueur en France ?

Quelles règle?
Celle qui dit que l’argent que l’on dépose sur son compte est une dette de banque?
Celle qui dit que les comptes sont sécurisés à hauteur de 100K€ mais qui n’a qu’un milliard de fond de sauvetage?
Celle européenne votée qui dit que l’on pourra venir taper dans nos dépôt et pour laquelle il a été reconnu (même si retiré par la suite) que Chypre n’était qu’un coup d’essai pour la suite?

La peur fait souvent prendre de bien mauvaises décisions

Je suis d’accord et je vous remercie car c’est vrai que c’est un bon conseil, et c’est pour cela que je viens chercher l’avis de gens qui peuvent me renseigner  smile

Hors ligne

 

#5 03/12/2013 18h25 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

Bonjour ,

A mon humble avis , 50 K a protéger pour quelques années serait bien placés
en opcvm d’actions de grande capitalisation type , l’Oreal , LVMH etc ..

Hors ligne

 

#6 03/12/2013 18h26 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   73 

Le meilleur conseil que je peux vous donner est d’arrêter de regarder la Télé française big_smile
D’après eux, la France a fait des efforts surhumains, on est dans une crise systémique, la fin du monde est proche.

En fait, le gouvernement a augmenté les impôts (et peux les augmenter encore) et n’a rien diminuer au niveau des dépenses.

Le luxembourg a comme monnaie l’euro donc… Le franc suisse est une monnaie sure (cependant la banque suisse n’arrête pas d’acheter de l’emprunt français pour faire baisser le franc suisse)
Mais rien ne dit que cela soit meilleur en suisse qu’en France et que vous n’auriez pas un contrôle fiscal rapidement.
L’une des dernières choses que le gouvernement touchera cela sera le livret A.
Et mine de rien l’euro est une monnaie forte (et même beaucoup trop)
D’après votre objectif (et votre aversion au risque), je pense que c’est l’un des meilleurs investissements pour vous.

Si vous croyez que la crise systémique est proche, investissez dans l’or.
Vu que l’or n’arrête pas de chuter, on peut déduire que le marché croit de moins en moins en la fin du monde.

Hors ligne

 

#7 03/12/2013 18h27 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   56 

Bonsoir

Votre post fait très "survivaliste".

j’ai un ami dans le même cas que vous et je vous donne son plan:
- 1/3 de ses économies (hors secteur bancaire) en devises, principalement en francs suisses.
- 1/3 de ses économies en pièces d’or et d’argent (hors secteur bancaire, caché au fond du jardin)
- 1/3 en matériaux de première nécessité (alimentation, produits d’hygiène mais aussi ciment(?), parpaings, tuiles et plein d’autres choses. le tout stocké dans un hangar gardé par un chien.
le tout pour environ 100 000 €.
Jamais plus de 500 € sur son compte en banque, aucun placement.
un jardin potager, des poules, des lapins et 2 moutons.

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#8 03/12/2013 18h43 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   113 

Je connais assez bien le sujet du CHF, ayant eu la plus grande partie de mes dettes libellées dans cette devise.

Passer de 1.69 à 1.20, en taux de conversion EUR/CHF, ça fout les jetons, quand même.

N’oubliez pas que les devises fluctuent, même celles qui vous semblent particulièrement fortes (et encore … fortes selon quels critères ?). Ce n’est pas là, pour moi, un gage de sécurité. Et que dire de l’or, vanté pour son caractère "anti-crise" mais qui s’englue depuis le début de l’année ?

Si j’envisage d’acheter à échéance 5 ans (ce qui, pour moi, est un horizon de placement relativement court) dans une devise X, la sécurité, c’est de détenir de la devise X et de me protéger de l’inflation par le biais de dispositifs d’épargne.

Tout autre type de placement entraînerait un risque de perte en capital, et ne correspondrait donc pas à votre préoccupation.

Une petite question, pourquoi une telle défiance envers l’€ ? Ne trouvez-vous pas qu’il s’agit là d’une monnaie relativement forte en comparaison au $ (ils sont loins les 1.20 EUR/USD !), ou au yen ?

Et si vous êtes si défiant envers cette monnaie, pourquoi acceptez-vous un salaire libellé en €, et, a fortiori, pourquoi économisez-vous en vue d’acheter un bien immo (sacrée dépense tout de même !) en € ?

Aucune critique dans ces questions, juste des pistes de réflexion et un peu de curiosité de ma part.


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#9 03/12/2013 19h45 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   16 

Je vois plusieurs choses :
- d’une part on sent effectivement un propos extrémiste "tout va péter"
- d’autre part, on sent aussi la limite en terme de cercle de compétence cher à Buffett

Etre inquiet pour son patrimoine par les temps qui cours est normal encore faut-il ne pas en perdre sa capacité de décision : jouer pour ne pas perdre n’est pas une situation qui permet de prendre de bonnes décisions.
Une piste intéressante, c’est de développer votre cercle de compétence car visiblement aujourd’hui vous n’avez aucune solution à vos préoccupations.

Vers quelle forme d’investissement voulez-vous aller ?

Dernière modification par Michael (04/12/2013 08h49)

Hors ligne

 

#10 03/12/2013 19h49 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   512 

(1) Interdisez-vous toute décision motivée par une émotion extrême type euphorie ou (dans votre cas) panique. Ceci s’applique à la gestion de vos finances comme au reste.

(2) Préparez-vous à échanger vos liquidités dormantes contre du capital productif. Qu’est-ce qu’une liquidité dormante? Une pile de billets planquée au coffre. Qu’est-ce que du capital productif? Un actif qui génère un rendement, type appartement (loyer), action (dividende+appréciation du prix de négoce), obligation (coupon), etc.

(3) Une fois votre type de capital productif préféré choisi, entreprenez d’étudier longuement avant d’agir. Avec son argent, le principal risque est de ne pas savoir ce que l’on fait.  Si vous troquez vos euros dans l’urgence contre une monnaie en apparence sûre (mais dont techniquement vous ne savez rien), vous êtes bien entendu au point de risque maximal - à moins de devenir un expert en macro-économie et finances publiques en l’espace d’une nuit.

(4) Soignez davantage vos lectures et tenez les gogos à l’écart. Indice: on reconnait le gogo à celui qui sait tout et prophétise à outrance.

Mon conseil dans l’immédiat: détendez votre slip.

Good luck.

Dernière modification par thomz (03/12/2013 19h54)

Hors ligne

 

#11 03/12/2013 20h09 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Modérateur
Réputation :   1080 

CHRISSYstemique a écrit :

- les actions sont trop volatiles en ce moment pour des novices comme moi, et je ne compte pas m’y risquer
- les obligations sont risquées vu l’endettement des états et les risques de défauts de paiements et perte de valeur.
- les assurances vie fonds euros classiques sont trop risquées car fond euros et dette.
- Tous les livrets A, LDD, LEP etc risqué aussi en cas de défaut et hair cut donc risque de pillage
- La plupart des banques françaises classiques très exposées au risque de faillite donc mes comptes pourrait se voir fermé un weekend suite à une surprise
- Avoir des euros devient de plus en plus risqué au vu de l’instabilité de la zone, car sauver la Grèce ok, mais si Italie Espagne tombe, ce sera le domino avec France etc. Et donc un risque de perte de valeur pour l’euro voir dévaluation.
- Avoir un compte à l’étranger reste compliqué même si possible et d’après le conseil d’un cabinet de gestion pas dans les possibilités d’une épargne de mon niveau
- Investir dans des devises sur compte à terme est trop compliqué d’après ce cabinet de gestion

Vu qu’avoir des euros peut à tout moment perdre une grande parti de sa valeur, et vu qu’avoir un dépôt en banque risque soit d’être bloqué lors d’une possible faillite de cette banque ou d’une ponction d’état, que pensez vous du principe d’avoir en fiduciaire de l’argent étranger de 5/6 pays stables moins en crise et pas trop endettés, complété par un peu d’or/argent physique mis quelque part en attendant de voir ce qu’il arrive ?

Donc il vous reste le choix entre :
   - continuer de croire que demain le ciel vous tombera sur la tête, et à trembler
   - donner tout ce que vous avez aux Restos du Ceur ou similaire (au moins : plus de risque de le perdre, vous dormirez tranquille)
   - devenir plus pondéré dans votre appréciation des risques, et faire simple (avec vos objectifs: répartir votre argent entre un fond €uros d’un bon contrat d’AV, un PEL voire un CEL pour prépare votre projet, et un LA/LDD/LEP pour les liquidités dont vous pourriez avoir besoin) tant que vous ne comprenez pas mieux les autres placements, et cesser de croire tous les prophètes d’apocalypse (selon lesquels la terre aurait déjà disparu depuis longtemps, voire plusieurs fois).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#12 03/12/2013 21h20 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   28 

Allez au pire que peut il se passer, nos brillants dirigeants decident de suivre le conseil du FMI et de prendre 10 % de l’eparge. Cela vous couterait 5000. En sachant qu’il y aurait surement une limite basse à ce prelevement afin de ne pas facher le bon peuple vous seriez sans doute en grande partie épargné. Alors ne paniquez pas à ce sujet, vous allez perdre beaucoup plus avec les nouveaux impots/taxes durant les 5 prochaines années qu’avec cette hypothétique spoliation.

Sinon faites vous plaisir dés maintenant et depensez cette argent tant qu’il est encore à vous °°).

Hors ligne

 

#13 03/12/2013 21h31 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   127 

Personne ne peut prédire l’avenir, néanmoins voilà une petite recette qui permet de protéger votre patrimoine en se basant sur vos prévisions :

- repartir votre epargne entre plusieurs banque sur livret A, LDD, let divers livrets. 4 banques me semble raisonnable pour 50 k€.

- endettez vous en investissant dans l’immobilier. Faites un bon choix (emplacement, valeur ajoutée,  etc, etc). Vous pouvez toujours revendre dans 5 ans. Ceci bien évidemment n’est pas sans risque. Inutile le le rappeler.

- enfin, vous pouvez investir dans des antiquités ou des oeuvres d’art. Sachez que c’est un marché qui est moins liquide et vous avez intérêt a vous y connaître au risque de perdre une grande partie voire la totalité de votre capital.

Bref, rien n’est sans risque. Le risque c’est l’imprevisible qui rend la vie intéressante. Il y a une différence entre prudence et "paranoïa". Vous êtes probablement prudent même si votre verbe exprime une crainte excessive.

Les conseils précédents sont pleins de bon sens a condition de ne pas les prendre au 1et degré ;-)

Avec ces pistes vous avez des occasions de réflexion. Espérant que cela vous aidera.

Enfin, même si la fin du monde est pour demain matin dites vous que vous avez déjà eu une chance immense. Penser a la probabilité de naître en France dans les années 80, dans une société sûre, avec un accès gratuit au soins et a l’éducation … la probabilité d’être un vivant dans notre immense univers est d’une rareté extrême … de plus être un vivant doté de consience mais quelle chance !

Hors ligne

 

#14 04/12/2013 00h57 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

Je vous remercie de vos réponse et pour certain merci de ne pas dans la forme forcement me tourner en ridicule. Ce n’est pas ce que je venais chercher donc un peu d’indulgence. Je venais chercher au pays des initiés des avis concrets sur des notions que je n’ai pas wink

Même si mon idée est extrême, nous sommes aussi d’accord que les cimetières des marchés financiers sont remplies de gens confiant plein de certitude. L’économie de marché ne vie d’ailleurs que de cela ^^
Je vais tenter de répondre à tout (ce qui fera long) et petit à petit les choses se cibleront d’elles même et feront moins de pages de lecture ^^

Donc pour ceux qui essaient de me renseigner je tiens à préciser que je n’allais pas courir le faire sans réflexion. Je suis novice, j’y porte attention, je cherche et voir quels serait les positifs ou négatifs de cette idée, et ce qui en est ridicule ou intéressant car personne ne peut affirmer que la situation n’est pas grave.

Grabaftuk a écrit :

Bonjour ,
A mon humble avis , 50 K a protéger pour quelques années serait bien placés
en opcvm d’actions de grande capitalisation type , l’Oreal , LVMH etc ..

C’est une chose à laquelle je pensais également, vu que le luxe à l’air de bien, très bien se porter et que le super luxe se montre de plus en plus. Mais c’est vrai que, côté risque, pour un novice tel que moi je ne sais pas trop..

Le Luxembourg a comme monnaie l’euro donc… Le franc suisse est une monnaie sure (cependant la banque suisse n’arrête pas d’acheter de l’emprunt français pour faire baisser le franc suisse)
Mais rien ne dit que cela soit meilleur en suisse qu’en France et que vous n’auriez pas un contrôle fiscal rapidement.

Désolé pour Luxembourg je ne me suis pas aperçu de ma bêtise lors de mon exemple ^^

Pour la Suisse rien ne dit que tout ira bien, c’est certain, d’ailleurs rien ne garantie jamais rien.
Mais l’extension de la réflexion était qu’en cas d’éventuel éclatement de la monnaie unique, l’Euro devrait moins bien s’en sortir que le franc suisse non ?
Qu’en cas de nouveau coup dur certains pays autour de nous sont dans une situation plus stable donc moins sujet au risque ou seront moins touché.
Un pays endetté à 136% ou 25% du PIB, en croissance ou récession, avec 5 ou 11% de chômage, des salaires bas ou hauts, des banques plus ou moins endettés et joueuses, n’est pas pareil donc feront que la crise passera mieux ou non, je me trompe?
Donc des chances d’être moins perdant, surtout si l’on table sur 5,6,7 devises différentes.
L’or/argent est autre chose, c’est en cas de refuge pour une vision plus dur du futur, car il a au moins le mérite de valoir ce qu’il est  > bien plus que du papier imprimé, être indispensable encore pour un bon moment à la technologie et la science, et être en quantité finie.
Quand au contrôle fiscal, vous pensez qu’il y a un problème à détenir des billets changés légalement..?

L’une des dernières choses que le gouvernement touchera cela sera le livret A.
Et mine de rien l’euro est une monnaie forte (et même beaucoup trop)

Je comprends, après, que ce soit en premier ou en dernier..  la question que je me pose est avec quel argent l’état sauvera le livret A si il est surendetté à 2600milliards (près de 4000sur tous les engagements futurs), si le fond d’indemnisation ne dispose que d’1 milliards de garantie des dépôts pour plus de 11 milliards de dépôt ?

Quand à l’Euro justement en terme de valeur s’il est tjrs donné comme trop fort en cas de nouveau coup dur cela risque d’autant plus de le remettre la ou il devrait être, si je suis la logique.

"Vu que l’or n’arrête pas de chuter, on peut déduire que le marché croit de moins en moins en la fin du monde."
J’aurai imaginé le marché rassuré si le cours était tombé faute de demande,  hors il me semble que la demande est tjrs autant présente!
Les cours sont apparemment en grande parti tombés par la vente de stock de banque centrale mis sur le marché, afin de rassurer justement les marchés, et l’inondation d’or papier.

Si j’envisage d’acheter à échéance 5 ans (ce qui, pour moi, est un horizon de placement relativement court) dans une devise X, la sécurité, c’est de détenir de la devise X et de me protéger de l’inflation par le biais de dispositifs d’épargne.

Oui c’est plus ou moins court terme, on est pas sur 20ans (dans l’hypothèse que cela se fait)
La logique que je voulais creuser était justement de détenir de la devise X.
Aller au change, prendre des billets de devise V,W,X,Y,Z un petit peu d’or ou argent.

En gros détenir physiquement un panel,  comme on le ferait pour des actions,  pour diversifier,  en sachant que si TOUT se casse la gueule c’est que c’est la guerre et là on est vraiment dans le survivalisme et je vais acheter des boites de conserve si je meurt pas d’une bombe nucléaire ^^
Tout est possible mais on est très loin de mon idée ^^
C’est un moyen de ne pas risquer de perdre mes économie ou une grande partie, par faillite de ma banque, ponction de l’état pour aider au renflouement, ou défaut de paiement de la dette (dévaluation de mes euros ou franc retrouvé).
Et une fois que la situation c’est éclaircie ou sait plus ou l’on va et comment, reconvertir son argent tout simplement.

- N’oubliez pas que les devises
- fortes selon quels critères ?
- Pourquoi une telle défiance envers l’€ ? Ne trouvez-vous pas qu’il s’agit là d’une monnaie relativement forte en comparaison au $ou au yen ?
Et si vous êtes si défiant envers cette monnaie, pourquoi acceptez-vous un salaire libellé en € ?
Aucune critique dans ces questions, juste des pistes de réflexion et un peu de curiosité de ma part.

Je vous remercie tout d’abord pour votre questionnement non critique d’où je sens la curiosité et la paisible bienveillance  smile
Mon raisonnement peu paraitre ridicule mais c’est un raisonnement novice qui cherche à se faire des repères. J’ai toujours aimé discuter avec les gens qui n’y connaissent rien car ce sont aussi souvent eux qui ouvre des portent ou des visions sur des choses devenues invisible par habitude et par institution.
Je cherche juste à trouver des personnes qui me montrent pourquoi techniquement cette situation n’arrivera jamais s’ils le pensent, et si mon idée quand à mon épargne est réalisable et quels sont les risques/bénéfices dans cette situation.

Pour répondre enfin; oui je n’oublie pas que les devises ne sont pas fixes, j’ai vu que les valeur varient, c’est vrai, et je l’avais intégré en me disant qu’en cas de situation instable, et qu’en attendant que tout redevienne sain (car même si tout s’écroule le monde s’arrête pas pour autant) il existe certains pays qui s’en sortent mieux niveau endettement, PIB, ligne de développement, croissances etc (ce sont les points que je retiens pour une monnaie que j’appelais plus "forte" et non le cours ou elle se situe) que fait qu’outre le niveau ou l’on se situe, l’important est de savoir aussi si on est en descente ou en côté.
Et donc qu’en cas de nouveau coup dure (qui peut affirmer que ca n’arrivera pas) on aura pas les moyens de refaire un plan de sauvetage pour l’italie, l’espagne, ou re la grece ou portugal, comme l’on a déjà fait, et que ces pays (que j’aurai choisi par leur devise) supporteront mieux le choc. Voila en gros l’idée.
En prenant les points cités comme critère de choix de devise, je suis donc complètement d’accord sur le fait que le dollar et le yen sont à fuir, ne serait que par le QE, et je croirai plus en l’euro s’il fallait choisir. Bien que la chine est bien moins endetté si on fait le ratio de sa détention, + grosse acheteuse et grande productrice.
Quand à accepter mon salaire et de l’immobilier en €, je n’ai pas trop compris, mais habitant en France je n’ai pas vraiment le choix il me semble.

Je vois plusieurs choses :
- d’une part on sent effectivement un propos extrémistes "tout va péter"
- d’autre part, on sent aussi la limite en terme de cercle de compétence cher à Buffett

Etre inquiet pour son patrimoine par les temps qui cours est normal encore faut-il ne pas en perdre sa capacité de décision
Vers quelle forme d’investissement voulez-vous aller ?

Vous avez tout à fait raison.
D’une part la peur que tout "pète" dans le sens ou il n’y a que deux solution ou rembourser ou faire défaut car jouer c’est bien mais à un moment la note arrive. Dans les deux cas je ne vois pas comment l’épargne y échapperai, d’où l’inquiétude pour l’anticipation.
D’autre part le manque de compétence fait que je suis ici avec mes questions, car comme vous dite se poser les questions est sain. Même pour vous je pense qu’il peut être intéressant de remettre en question des certitudes quand on est dans une situation qui cumule les situations exceptionnelles et les infos surprises que l’on imaginait "impossible" ou très peu probable.
Quand à l’investissement que je cherche;
une oasis qui garantirai mon épargne, le plus à l’abri de la crise. Que ce soit en terme de perte quantitative (faillite, ponction..) comme de perte de valeur (dévaluation de l’euro, ou éclatement).
Le temps que des mesure sérieuses soient prise car pour l’instant on a plus l’impression d’une fuite en avant en jouant avec les mêmes cartes qui nous ont un peu assommé lors du flop et sans vraiment de résultat à la turn. Je suis pas certain que de continuer à jouer et mettre tapis sur la river soit plus intelligent que de passer pour repartir à zéro, d’où mon doute.

(1) Interdisez-vous toute décision motivée par une émotion extrême type euphorie ou (dans votre cas) panique. Ceci s’applique à la…
…vos lectures et tenez les gogos à l’écart. Indice: on reconnait le gogo à celui qui sait tout et prophétise à outrance.

Je comprends votre raisonnement et suis d’accord dans l’idée et je pense que vous avez raison je suis "tendu" dans le sens ou j’y accorde de l’importance (l’inverse serai suicidaire ou iconscient comme certains qui ont tout perdu sur les marchés) et si je vais au fond des choses en imaginant le pire c’est pour y voir clair le plus vite possible tant qu’à faire. On a déjà eu des résultats qui sont le début du scénario du pire, ca ne veut pas dire qu’on y va mais cela doit nous rappeler que c’est possible non?

Quand aux lectures, prophete je suis aussi d’accord dans le principe, je m’oblige à lire le plus diversement possible, surtout tant que je ne suis pas apte à trier arbitrairement. Se faire un avis par le sens critique et la réflexion plutôt que par des idées toutes faite est iportant je trouve pour ma part.
C’est juste que je vois que le discours "ne vous inquiétez pas, tout va se résoudre ne craignez rien pour votre argent" est là depuis des années, n’a rien n’a rien résolu (au contraire on a toujours rien mis en place pour stopper, un a juste chercher à guerir) quand on fait le bilan.
On continu les même logiques de fonctionnement de QE, les banques sont tjrs aussi irresponsables sur les marchés et on refusés la logique séparation d’activité, les grands groupent même en difficulté licencient pour sortir des dividendes (qui ont explosés) au lieu d’investir et relancer, les politiques sont impuissant sauf pour faire marcher la planche à billet en espérant rembourser un emprunt en faisant un crédit.
Ces méthodes nous ont amenés ici donc du coup oui j’ai un doute quand au fait qu’elles nous y en sorte, déjà d’un point de vu technique mais aussi d’un point de vu morale en voyant comme les acteurs pouvant y faire quelque chose se sentir moyennement concernés personnellement

Pour le moment, je ne suis pas alarmiste mais j’écoute tous les sons de cloche, et concrètement les quelques années passées ont donné raison petit à petit à ceux qui étaient plus alarmiste que ceux qui je me rappelle à l’époque nous affirmait sur exactement le même ton que la crise était une ridicule plaisanterie. Et à chaque étape j’ai personnellement entendu les "mais ça n’ira jamais jusque là" pour finalement chaque fois se transformer en "oui mais la c’était différent ou exceptionnel" et comme j’ai l’impression que c’est toute la situation qui est exceptionnelle je me demande s’il ne faut pas revoir le référentiel..?

Donc il vous reste
   - devenir plus pondéré dans votre appréciation des risques, et faire simple (avec vos objectifs: répartir votre argent entre un fond €uros d’un bon contrat d’AV, un PEL voire un CEL pour prépare votre projet, et un LA/LDD/LEP pour les liquidités dont vous pourriez avoir besoin) tant que vous ne comprenez pas mieux les autres placements, et cesser de croire tous les prophètes d’apocalypse (selon lesquels la terre aurait déjà disparu depuis longtemps, voire plusieurs fois).

Je suis tout à fait d’accord pour le pondéré. Je cherche justement à apprécier, c’est mon ouverture qui est extrémiste, mon appréciation n’est pas encore faite.

Simplement la situation passée montre juste que les pondérés se sont trompés plus que les tireurs de sonnette, et que jour après jour la situation est avoué de plus en plus sérieuse, que les renflouements ne fonctionnent pas comme espéré, que les dettes s’emballent (logique), que les acteurs financiers ne jouent pas le jeu du "on arrête les conneries", et que pour tous les sujets ou l’on disait que cela n’irai jamais jusque là, et bien l’air de rien, sans dramatiser on y est peut à peu.
Et oui ce factuel, me fait re mettre en question mes certitudes  smile
Voila le pourquoi de mon interrogation et de savoir ce qu’il peut vraiment se passer au pire  ^^

(Quand à la disparition de la terre, juste pour rebondir, là nous parlons de système économique et de finance, et OUI bien sur que si vous regardez l’histoire (même très proche, voir juste sur le siècle dernier) le monde de la finance est tombé plusieurs fois, et sans pour autant être une crise aussi importante et aussi mondiale que celle ci.
Il ne faut pas oublier certaines dates, revoir l’intervention de De Gaulle, revoir des gens sauter par les fenêtres, revoir la tête que l’on a fait en apprenant les subprimes, et se demander qu’est ce qu’il y avait/pas il à l’époque qui fait qu’aujourd’hui il est impossible que ça arrive.
Et est ce que, maintenant que tout le monde regarde la situation, la tendance est plutôt dans la direction de "on s’en approche" ou de "on s’en éloigne" d’un scénario plus sérieux.)

Hors ligne

 

#15 04/12/2013 02h04 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

mercators a écrit :

Allez au pire que peut il se passer, nos brillants dirigeants decident de suivre le conseil du FMI et de prendre 10 % de l’eparge. Cela vous couterait 5000. En sachant qu’il y aurait surement une limite basse à ce prelevement afin de ne pas facher le bon peuple vous seriez sans doute en grande partie épargné. Alors ne paniquez pas à ce sujet, vous allez perdre beaucoup plus avec les nouveaux impots/taxes durant les 5 prochaines années qu’avec cette hypothétique spoliation.

Sinon faites vous plaisir dés maintenant et depensez cette argent tant qu’il est encore à vous °°).

Je vous remercie mercators de faire avancer le débat de votre côté  :)
Je pense également comme vu à première vu sur les 10% et la limite basse, mais la question du coup est: ces 10% seraient ils suffisent?
- Comment savoir que ce ne serait finalement pas plus après quelques mois ?
- Ou qu’un dévaluation, donc du pouvoir d’achat, pour relancer la croissance ne viendrai pas s’ajouter?

Le "faites vous plaisir dés maintenant et dépensez cette argent tant qu’il est encore à vous" est en lien avec le fait que les taxes/impôts vont raboter tout ça ou en lien avec une hypothétique fin du monde financière?  ;)

Personne ne peut prédire l’avenir, néanmoins voilà une petite recette qui permet de protéger votre patrimoine en se basant sur vos prévisions :

Et vous quelles sont vos impressions ou avis sur cette situation?

- repartir votre epargne entre plusieurs banque sur livret A, LDD, let divers livrets. 4 banques me semble raisonnable pour 50 k€.

- endettez vous en investissant dans l’immobilier. Faites un bon choix (emplacement, valeur ajoutée,  etc, etc). Vous pouvez toujours revendre dans 5 ans. Ceci bien évidemment n’est pas sans risque. Inutile le le rappeler.

- enfin, vous pouvez investir dans des antiquités ou des oeuvres d’art. Sachez que c’est un marché qui est moins liquide et vous avez intérêt a vous y connaître au risque de perdre une grande partie voire la totalité de votre capital.

- Pour l’instant niveau livret c’est ce qui a été fait dans la forme livret A, LDD etc.
- l’immobilier c’est un peu compliqué question emplacement et financement, mais j’y pensais pour le côté endettement tout en me renseignant quand à la bulle immobilière qui devient pesante sur le marché et qui va devoir se résoudre car les taux d’emprunt ne vaut pas tjrs rattraper le coup/coût  ^^.
- Quand aux oeuvres d’art mon capital est un peu léger je trouve pour avoir une part de ma diversité qui pourrait y être consacré il me semble?

Bref, rien n’est sans risque. Le risque c’est l’imprevisible qui rend la vie intéressante. Il y a une différence entre prudence et "paranoïa". Vous êtes probablement prudent même si votre verbe exprime une crainte excessive.

Je suis complètement d’accord avec vous sur le risque, je peux très bien écrire mon dernier post là maintenant en mourant d’une crise cardiaque.
Et il est vrai que le flou total de cette "crise", les certitudes des pondérés constamment mis en échec par les événements qui se succèdent, et l’inconscience/incompétence de beaucoup de ceux qui sont aux manettes (privé/publique) fait une inquiétude un peu plus soucieuse.

Il est vrai de rappeler que le risque ne doit pas nous paralyser pour autant, il est vrai que je suis de nature prudente, peut être le suis je trop, là,  qui sait.

Ce que je sais par contre en me renseignant (sur toutes forme de médias de tous bords) c’est que depuis un bon moment, beaucoup n’ont pas été aussi prudent, ont été trop confiants dans leur certitudes, et que l’improbable inimaginé leur a couté cher malgré leur tombé des nues.
Que cette prudence il y a 30 ans n’aurait pas mené là ou nous sommes même si les alarmiste de l’époque faisaient surement rire ^^
Mais perde ses économie durement gagnées par paresse critique, trop plein de confiance ou refus d’anticipation, même si ça ne remet pas en question la vie même c’est aussi une partie importante sur le potentiel de notre futur à un age ou l’on en aura besoin

Je sais que la somme de mon épargne n’est peut être pas énorme et significative sur un forum pour "rentier" ^^  ;)   mais,  c’est ce qui fait qu’elle est d’autant plus importante pour moi car j’ai du coup un peu moins le droit à l’erreur d’où l’attention que j’y porte en ce moment, le temps d’en savoir un peu plus.

Les conseils précédents sont pleins de bon sens a condition de ne pas les prendre au 1et degré ;-)

Avec ces pistes vous avez des occasions de réflexion. Espérant que cela vous aidera.

Enfin, même si la fin du monde est pour demain matin dites vous que vous avez déjà eu une chance immense. Penser a la probabilité de naître en France dans les années 80, dans une société sûre, avec un accès gratuit au soins et a l’éducation … la probabilité d’être un vivant dans notre immense univers est d’une rareté extrême … de plus être un vivant doté de consience mais quelle chance !

Merci pour ces conseils, et non ma démarche n’est pas de prendre à la lettre des directives mais de me faire mon avis en ratissant large et en affinant par la réflexion et la vérification.
J’ai bien conscience de la chance que j’ai et j’essaie de me le rappeler aussi souvent que possible ;)
Et c’est justement pour cela que j’en prends soin, pour pouvoir en profiter au présent et au futur.

Bon si je comprends bien mon système de portefeuille de devises est plus risqué que les 10% de perte par l’état alors? ^^
Pourtant j’imaginais que sur plusieurs devises, et de plus sur des pays qui combinent:
Faible dette+bonne situation économique/sociale+croissance+bonne trésorerie il y avait très peu de chances que je sois perdant sur le change.

Hors ligne

 

#16 04/12/2013 08h33 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

Bonjour, pour 5 ans faites simple : PEL, CEL, et livrets défiscalisés (ldd, livret a). TOUT le reste c’est pour l’argent dont on a pas besoin et que l’on peut perdre ! Attention l’assurance-vie c’est 8 ans pour la défiscalisation. Vous avez la chance de détenir de l’euro, une devise solide et pas si mal gérée, sur le modèle de l’ancien  "Mark" allemand. Faut pas tenir compte des actualités économiques internationales pour gérer 50 000 euros sur 5 ans. Vous risqueriez gros. Meme sur des entreprises du CAC 40 !
Méfiez vous de TOUS les conseilleurs ! Etudiez votre projet immobilier, les emplacements, les intermédiaires, les emprunts, vos compétences en bricolage, etc…

Hors ligne

 

#17 04/12/2013 09h54 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   73 

Cher crisesystemique,

La premiere chose serait de commencer a lire des bouquins (best of) comme celui de ih
Cela va t’apprendre à se mefier des on-dit ( acheter du franc suisse, du lvmh) et a investiguer par toi meme si c’est une opportunité et en fonction de la marge de securité.

Donc le truc d’investir dans lvmh, pourquoi pas (j’ai meme une petite ligne de christian dior)
sauf qu’une étude financiere te montreras qu’elle tres bien valorisée, que ta marge de securité sera tres faible et que sa croissance et ses marges décroissent.
En fait +50% des marges viennent de louis vuitton qui semble devoir se transformer.
Les reflexions sont en cours mais cela mettra du temps à se concretiser.

Tout cela pour dire qu’on n’achete pas en entendant un bruit de comptoir mais qu’on achete suite à une etude de la valeur (et un sentiment sur l’evolution des chiffres et du secteur)

Hors ligne

 

#18 04/12/2013 11h20 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   88 

Cher CriseSystemique,

Bonjour,

Que de questions !

Je comprends votre difficulté à prendre du recul par rapport à vos économies si durement gagnées.
On peut se poser toutes les questions sur les cataclysmes mondiaux, mais hélas même notre imagination commune et collective ne peut les lister toutes ( une guerre / une dictature / une météorite Géante qui dévaste une région française.

Relativisons aussi, il peut y avoir des incidents de la vie qui peuvent faire que l’on se moque
des 50K d’économie, et que nous serions prêts à les abandonner si nous pouvions influencer quoi que ce soit.

Tous ce qui est décrit sur ce poste, a 99% nous ne pouvons pas en influencer le destin, d’un moindre kopeck. Autant passer notre temps et notre énergie sur ce que nous pouvons faire.

Revenez froidement à l’essentiel et lancer vous dans votre projet en 3 Étapes.

1) Définition de votre Projet
Votre projet de vie : d’après ce que je comprends c’est votre Home Sweet Home. un beau projet
qui peut vous permettre d’avoir un beau cocon et de prendre de la distance par rapport a toutes les envolées lyriques prédisant des cataclysmes.

Votre Home Sweet Home, vous allez l’installer à priori en France. Vous le payerez en Euros
donc je préconiserais de rester sur des placements en Euros, personnes ne peut prédire les évolutions de monnaie. Autant en limiter les risques.

2) Placez vos économies pour réaliser pour préparer ce projet

A) d’abord sur les produits
un peu de livret A, et du PEL et pourquoi pas un peu d’AV ( même si on doit payer des impôts
si on a gagné un peu d’argent, vous cherchez avant tout à ne pas en perdre )
Voila je repartirai cela en 3 produits

B) Diversité bancaires
Je prendrai une banque de réseau Francaises pour le PEL
Je prendrais une banque internet françaises, dépendant d’une grande banque étrangère pour le Livret A
Je prendrais une AV internet avec un fond Euros géré par une compagnie d’assurances étrangères
n’ayant aucun lien avec les 2 précédents établissements bancaires

3) Je prends du Recul
a) éteignez votre Télé, et bazarder les quotidiens
b) prenez vos proches les plus cher et passer du bon temps avec eux. Une balade en foret, au bord de la mer, en montagne, et loin des gens anxiogènes. Ce sont vos proches que vous aimez qui sont les vrais trésors de notre vie, pas vos économies.
c) Acheter des livres ( IH, investisseur intelligent ( qui aide a prendre du recul sur les périodes noires des derniers siècles), quelques bons romans, et passé du temps sur ce site en évitant les quelques sujets trop polémiques/ anxiogènes à mon goût ( "situation économique de…" )

4) Revenez apaisé nous parler de votre projet

Bien a vous
Coyote

Dernière modification par coyote (04/12/2013 11h23)

Hors ligne

 

#19 04/12/2013 13h16 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Modérateur
Réputation :   1080 

ChrisSystemique a écrit :

Voila le pourquoi de mon interrogation et de savoir ce qu’il peut vraiment se passer au pire  ^^

(Quand à la disparition de la terre, juste pour rebondir, là nous parlons de système économique et de finance, et OUI bien sur que si vous regardez l’histoire (même très proche, voir juste sur le siècle dernier) le monde de la finance est tombé plusieurs fois, et sans pour autant être une crise aussi importante et aussi mondiale que celle ci.
Il ne faut pas oublier certaines dates, revoir l’intervention de De Gaulle, revoir des gens sauter par les fenêtres, revoir la tête que l’on a fait en apprenant les subprimes, et se demander qu’est ce qu’il y avait/pas il à l’époque qui fait qu’aujourd’hui il est impossible que ça arrive.
Et est ce que, maintenant que tout le monde regarde la situation, la tendance est plutôt dans la direction de "on s’en approche" ou de "on s’en éloigne" d’un scénario plus sérieux.)

Est-ce que vous pouvez décrire des situations concrètes où "prévoir le pire" aura permis de prendre la meilleure décision ? Pouvez-vous mettre ceci en perspective en imaginant toutes les situations où "ne rien risquer" n’aurait pas permis d’avancer, de progresser ? Souvent, le choix de "ne rien risquer" revient à décider de renoncer à toute perspective positive, pour juste assurer (plus ou moins) un futur médiocre… Est-ce que les habitants de Pompéi auraient du ne jamais choisir d’habiter au pied du Vésuve ?


Si vous regardez les (nombreuses) crises qu’à traversé le système financier, vous devriez réaliser qu’il (le système) s’en est pour le moment toujours relevé (certes, ça ne garanti rien pour l’avenir), et que ceux qui y ont laissé vraiment beaucoup de plumes sont généralement ceux qui avaient pris le plus de risques (soit volontairement, soit par ignorance). Ceux qui sautaient par les fenêtres en 1929 avaient trop/tout perdu à la bourse (mais était-il bien raisonnable de trop/tout mettre là ?). Ceux qui se sont fait saisir leur maison financée par des subprimes avaient pris un risque exagéré (par ignorance souvent). Ceux qui ont perdu gros à cause de fonds investis dans des subprimes avaient pris un risque conséquent (consciemment ou par ignorance) pour gagner plus (sans comprendre d’où provenait ce "sur-gains"). Ceux qui ont acheté de l’or à 1900 $/once ont pris un risque sérieux (conscient s’ils avaient regardé l’évolution du cours de l’or depuis 10 ans, par ignorance sinon). etc. Si vous ne prenez pas de risques trop gros pour vous, il n’y a guère de chance que vous vous retrouviez à sauter par la fenêtre ou à perdre votre maison. (Mais n’oubliez pas qu’il y aussi un risque … à ne pas vouloir prendre de risques du tout).

L’environnement économique actuel n’est pas dénué de risques. Il ne l’a jamais été d’ailleurs. Mais ce n’est pas parce que certains risques se sont matérialisés ces dernières années (subprime, crise de l’€uro, etc.), que le niveau de risque est actuellement plus élevé qu’avant (d’autant un certain nombre de mesures ont été prises contre ces risques déjà matérialisés).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#20 04/12/2013 15h55 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

christian75 a écrit :

Bonjour, pour 5 ans faites simple : PEL, CEL, et livrets défiscalisés (ldd, livret a). TOUT le reste c’est pour l’argent dont on a pas besoin et que l’on peut perdre ! Attention l’assurance-vie c’est 8 ans pour la défiscalisation. Vous avez la chance de détenir de l’euro, une devise solide et pas si mal gérée, sur le modèle de l’ancien  "Mark" allemand. Faut pas tenir compte des actualités économiques internationales pour gérer 50 000 euros sur 5 ans. Vous risqueriez gros. Meme sur des entreprises du CAC 40 !
Méfiez vous de TOUS les conseilleurs ! Etudiez votre projet immobilier, les emplacements, les intermédiaires, les emprunts, vos compétences en bricolage, etc…

Pour l’instant, n’ayant aucun connaissance et ayant élargi mon cercle de compétence sur d’autres points les économies de ces dernières années ont été placé justement sur les livrets (LDD,A..)
Du coup en parallèle pour l’étude de mon projet immobilier je me renseignais pour justement ne pas perdre (le moins possible) l’épargne qui va me servir.
Je suis tout à fait d’accord avec vous les questions de rouages de financement, intermédiaires, bricolage etc.
J’ai en général une politique de "Avant de savoir comment gagner plus, faire attention de ne pas dépenser inutilement".

Tout cela pour dire qu’on n’achete pas en entendant un bruit de comptoir mais qu’on achete suite à une etude de la valeur (et un sentiment sur l’evolution des chiffres et du secteur)

C’est pour cela que je ne suis pas intéressé par ce genre de placement; je ne maitrise pas encore assez les tenants et les aboutissants.

De mon idée première (vous me donnerez votre avis) il aurait fallut dans ma situation que:
- mon projet immobilier soit déjà lancé
- que j’ai suffisamment de liquidité pour diversifier (livret, actions..)
- que sur la partie action il y ai à nouveau suffisamment pour, ET diversifier ET être rentable sur le plan des coûts de gestions.

Tous ce qui est décrit sur ce poste, a 99% nous ne pouvons pas en influencer le destin, d’un moindre kopeck. Autant passer notre temps et notre énergie sur ce que nous pouvons faire.

Je ne suis pas en stress de mourir je ne veux simplement pas faire parti de ceux qui se croit au dessus des risques et qui se retrouve bouche bées depuis le début à chaque nouvelle marche.

Et je ne suis pas vraiment d’accord nous pouvons y faire quelque chose.
J’imagine que quand vous prenez des actions ou placements vous analysez, choisissez, et diversifiez. Donc vous pouvez y faire quelque chose.
La c’est dans le même principe.

Je n’empêcherai pas une banque de faire faillite: Par contre si je mets mes comptes dans une banque qui ne joue pas sur les marchés avec un levier de 40, c’est une chose que je peux faire.

Je n’empêcherai pas un état de tomber en défaut de paiement; pourtant si une dévaluation est faite il est surement moins risqué d’avoir son argent dans une devise d’un pays qui s’en sort MIEUX que d’un pays ou c’est quand même bien plus remis en question.

Ce n’est pas vraiment en écoutant les prophète de fin du monde que je viens au questionnement, j’en ai entendu oui, mais ça n’est qu’un avis parmi d’autres. J’attends qu’ils justifie leur arguments tout comme les autres.
Pour info je ne suis pas en flip, je sors je vie, je suis très heureux avec ma femme, je voyage.
Je ne vois pas que par l’argent mais pour manger et acheter un bien immobilier il faut de l’argent, donc oui je n’hésite pas à remettre les certitudes non justifiées  smile

Ce sont plutôt la réflexion et les faits (présents et passés) que je cherche, afin de voir sur quoi se base chacun pour donner son avis.

Buffet disait:
« Vous n’avez pas raison ou tort parce que d’autres sont d’accord avec vous.
Vous avez raison parce que vos faits sont exacts et votre raisonnement est juste. »

Le raisonnement et les faits, soit, je trouve cela assez logique.
Du coup je regarde autour de moi:

> "un état ne pouvait pas faire faillite l’idée était ridicule": les faits nous ont RAPPELLE que si !

> "la zone Euro est forte et sauvera le premier qui tombe": on a pas encore réussi à sortir simplement la Grêce,   ET depuis, Espagne, Italie, Portugal et bientôt France sont arrivés dans des situations qu’il faut résoudre.   Avec quels fonts ? Ceux de Goldman et J.P ?

> "la zone Euro est forte et vous protège de la spéculation": je constate qu’elle n’a pas protégé de la falsification des comptes de la Grèce, de la sous évaluation de la dette partout, ni des fonds vautours qui ne sont toujours pas remis en question. Est cela le bon chemin rassurant pour une sortie de crise?

> "la zone euro vous protège, est forte pour l’échange":  résultat on consomme mais on ne vend pas grand chose, donc on s’y prend bien??

> "L’endettement est une bonne chose": Alors pouruoi ne l’avons nous pas maitrisé?
Si vous étiez endetté personnellement comme l’état, et ayant ses recettes et ses dépenses serions nous rentier ou SDF? Seriez vous calme et confiant?

> "Le surendettement va résoudre par l’investissant, pour relancer la croissance":
ca n’a rien donné depuis des années d’endettement cumulés, ni dans le budget de l’état, ni en terme d’emploi, ni en commerce exterieur, ni en imposition, seul les évasions fiscales, les dividendes, et le nombre de supers riches ont progressé.
Je ne suis pas contre les supers riche, mais cela montre que l’on a pas changé le mauvais état d’esprit qui nous a mené là. Donc comme on dit: "même conditions, même environnement, même règles > même résultat"

> "on ne peut pas vous prendre votre épargne ne dite pas n’importe quoi, seuls les boursicotteurs paieront la note":  finalement on y est.

> Oui mais c’était l’Argentine c’est pas pareil.. ah ok.
   Et la Grêce: oui mais ils s’endettaient à mort c’est pas pareil..  ok
   Et du coup Chypre alors? Oui mais c’est pas pareil c’etait de l’argent sale
Je ne trouvais pas que, même la France était dans une situation financière BEAUCOUP plus saine avec 136% d’endettement (en comptant les régions) et son niveau de croissance, de faillite de PME, manque d’industrie, exportation. mais peut être.

> "les comptes sont protégés à hauteur de 100K"  :  mais on a pas l’argent pour les sauver donc réalisable?  Par contre on passe une loi européenne pour aller taper dedans, ce qui montre bien la "tendance" et la confiance.

> "Le système économique est solide, on ne fait pas tomber la planète comme ça! Les acteurs économiques savent ce qu’ils font et ont bien trop à perdre."   :   
Résultat les subprimes sont un mauvais mirage?

> "les banques ont merdé, on va les renflouer, prendre la dette privé en dette publique, après elles gèreront plus sainement et pourront continuer de prêter"
Elle n’ont rien changé à leurs leviers, elle n’ont rien changé à leur gestion, elles n’ont pas prêté plus facilement, elles n’ont jamais accepté la séparation d’activité pour protéger les épargnants.
Cela donne vraiment une impression de confiance vu que l’on sait ou cela a mené.

> "On ne fait pas tomber une grande banque/assurance aussi facilement:"  On fait la liste?

> "On ne va pas être en crise pour autant":  et 2008 ce n’était pas une crise? et les années suivantes?

> "Elle va être résolue rapidement on a tiré les leçons et des mesures vont être prises" vous avez vu quel changement concrètement depuis 5 ans?

"Ca ne peut pas aller encore plus loin car ce serait trop grave", jusqu’à ce que cela arrive, et qu’on passe à l’étape suivante.
Rien d’alarmiste dans ma démarche juste que je suis une personne qui en général regarde les faits et n’a pas peur de regarder les choses en face  smile
Pour info je ne regarde pas le télé ni les journaux sinon je lirai justement des "ne vous inquiétez pas, tout va rentrer dans l’ordre vous ne craigniez rien".

L’environnement économique actuel n’est pas dénué de risques. Il ne l’a jamais été d’ailleurs. Mais ce n’est pas parce que certains risques se sont matérialisés ces dernières années (subprime, crise de l’€uro, etc.), que le niveau de risque est actuellement plus élevé qu’avant (d’autant un certain nombre de mesures ont été prises contre ces risques déjà matérialisés).

Pompéi je l’ai visité et connu la situation et cela n’a rien à voir avec mon interrogation.
Car si je vous montre le futur, et que vos placements vont s’effondrer lundi. Vous ne les enlèverez par demain ou vendredi alors?
Donc vous ne faite pas d’évaluations de risque..?
Moi ce donc je parle c’est d’avoir une VRAIE évaluation de risque car tous ceux qui pour le moment disaient à chaque fois "c’est utopique" ce sont trompé petit à petit.
Je ne dis pas qu’ils se trompent complétement je remet juste, logiquement les questions sur la table, le plus sainement du monde  smile

Je suis tout à fait d’accord sur le principe de tout votre post pour la suite.
Mon but n’est pas d’écarter TOUT risque c’est impossible et même il n’y aurait plus d’intérêt à la vie, mais juste garantir que je ne me retrouve pas à la retraite en location avec un revenu trop faible, ou pouvoir supporter un coup dur de la vie etc.

Oui les gens qui ont tout perdu ont pris des risque en 29 etc,  mais les gens qui achetaient leur baguette de pain avec une brouette de billets il avait pris des risques sur quoi?

J’ai eu des métiers ou je rencontrai des gens de tous bords chez eux, (du surrendetté à des personnes dont la feuille d’impôt que j’avais entre les mains et pourtant optimisé en défisc en ferai pâlir plus d’un vu le nombre de chiffres)   et là aucune chaine télé ou journal ou prophète pour baratiner, aucun filtre pour ne me montrer qu’une partir ou interpréter, et je sais donc ce qu’amène la retraite ou certains coups durs.
Ne pas s’arrêter de vivre ou d’entreprendre est la base, la vie en soit, mais savoir ou on met les pieds un minimum et ne pas croire sur parole des gens qui se sont retrouvé à affirmer des choses qu’ils ne maitrisaient pas c’est aussi la base.
Car les subprimes ce n’est pas cela en résumé??
La confiance aveugle en John Paulson et Goldman Sachs dans le fond Abacus crée par celui-ci qui font des les investisseurs se sont fait rouler à coups de CDS.

Donc ne pas s’arrêter de vivre est normal, mais savoir se remettre en question l’est tout autant.
Je sais ou en sont les gens et la situation actuelle hors filtre média par expérience.
Je sais aussi comment se situe et ou va le tissus social et économique de la France, hors médias ou analystes, mais par des chiffres privés statistiques et financiers internes à l’état, et de source directe.
Et mon questionnement est d’autant justifié quand je vois ces résultats qui ne correspondent pas du tout à ce qui est avancé et qui corresponde déjà plus avec les résultats que l’on a connu récemment.

Est-ce que vous pouvez décrire des situations concrètes où "prévoir le pire" aura permis de prendre la meilleure décision ? Pouvez-vous mettre ceci en perspective en imaginant toutes les situations où "ne rien risquer" n’aurait pas permis d’avancer, de progresser ? Souvent, le choix de "ne rien risquer" revient à décider de renoncer à toute perspective positive, pour juste assurer (plus ou moins) un futur médiocre… Est-ce que les habitants de Pompéi auraient du ne jamais choisir d’habiter au pied du Vésuve ?

Oui bien-sur avec plaisir.
D’ailleurs je vais commencer à recentrer dans le concret et le technique pour avancer, plutôt que la philosophie car je suis d’accord à chaque fois avec vous sur le principe philo.

Des situations concrètes ou on peut prendre un risque sans pour autant tout risquer:
- Il y a quelques années je suis sorti en boite avec des amis, j’ai bu, trop bu.
J’ai décidé de ne pas rentrer en voiture même si je me sentais. On s’est dis "on est jeune on s’en fout on dort dans la caisse deux ou trois heures c’est délire et plus raisonnable".
> j’ai pris le risque de venir en voiture et de rentrer en voiture.
> un paramètre à changé: j’avais trop bu.
> j’ai réevalué mes risque: j’ai réadapté ma décision de retour
> je n’ai pas décidé de ne plus conduire, mais autrement, un peu différé en laissant passer un risque connu même si il n’y aait aucune certitude d’accident.
> résultat +15 ans de conduite, tous mes points, 1 accident responsable en me garant, et ca ne m’a pas empeché de prendre le risque de ma voiture tous les jours, de rouler des fois à 160, ou de ne pas faire de pose quelques fois.

un autre exemple:
Si j’avais su pour Pompéi?
> Ca ne m’aurait pas empeché d’aller dans la région.
> Ca ne m’aurai pas empecher de prendre le risque d’une eruption pour profiter des terres aussi fertiles.
> Ca n’aurait pas empeché pour autant de mettre mon habitation un peu plus loin pour minimiser par exemple, ou être UN PEU plus attentif les jours de caprices terrestres MEME si cela ne garanti rien à 100%

Trouvons en un autre..
Vous avez des actions? Des placements? Et si vous aviez su pour la crise?
> Vous auriez aucun placement de toute votre vie?
> Vous auriez au contraire tout mis sur le fond abacus?
J’imagine que c’est aucun des deux.

Vous auriez remis en questions plus de choses AVAT la crise (et non après par la force des choses) Placé quand même votre argent
Mais vous l’auriez placé peut être différemment ou avec un peu plus de sens critique et une autre analyse sans pour autant tout fermé.

Entre le noir et le blanc, le zéro et le un, il y a une affaire de nuances.
Je cherche simplement à remettre l’échelle de mesure au niveau de la situation car je crois que beaucoup réfléchissent encore en utilisant un référentiel obsolète.

Dernière modification par ChrisSystemique (04/12/2013 16h23)

Hors ligne

 

#21 04/12/2013 16h05 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   96 

Bonjour,

Vous devriez suivre les conseils donnés ci dessus (qui sont de bons conseils).

En effet je releve plusieurs inexactitudes (voire des choses completement fausses) dans votre discours (ou votre perception), en voici quelques extraits :

Alors pouruoi ne l’avons nous pas maitrisé?
Si vous étiez endetté personnellement comme l’état, et ayant ses recettes et ses dépenses serions nous rentier ou SDF? Seriez vous calme et confiant?

L’état doit en effet et devrait s’appliquer des regles de bonne gestion, ca n’est pas le cas et les gens commencent a en prendre conscience (enfin.. un peu). Cela dit un état n’est une entité pas comparable a un ménage dans le sens ou

- Il peut lever l’impot
- La BCE peut imprimer de la monnaie (elle semble décidée a le faire pour éviter la déflation)

> "la zone Euro est forte et sauvera le premier qui tombe": on a pas encore réussi à sortir simplement la Grêce,   ET depuis, Espagne, Italie, Portugal et bientôt France sont arrivés dans des situations qu’il faut résoudre.   Avec quels fonts ? Ceux de Goldman et J.P ?

Je ne dis pas que ces pays sont sortis d’affaire mais c’est mieux qu’il y a 3 ans… Ces pays ont fait des reformes structurelles qui vont porter leur fruits dans  un futur plus ou moins proche, en attendant la BCE maintient le bateau a flot.

Elle n’ont rien changé à leurs leviers, elle n’ont rien changé à leur gestion, elles n’ont pas prêté plus facilement, elles n’ont jamais accepté la séparation d’activité pour protéger les épargnants.
Cela donne vraiment une impression de confiance vu que l’on sait ou cela a mené.

C’est completement faux.

Cordialement,

Hors ligne

 

#22 04/12/2013 16h07 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   113 

Le problème, c’est qu’on risque de tourner en rond dans ce fil de discussion.

Vos craintes sont profondément ancrées (et sont peut-être justifiées, je n’ai pas les compétences et l’accès aux informations qui me permettraient de les juger objectivement) et entraînent une réflexion qui va au-delà du simple système bancaire.

Déposer son argent en banque, c’est faire confiance au système en place. Acheter des titres, c’est faire confiance à une société.

Si vous ne souhaitez pas donner votre confiance à ce système, il vous faut effectivement trouver une alternative. Je ne crois pas que le forex (ou les bitcoins, ou le stock de parpaing dans une grange) vous protège en quoi que ce soit et il me semble dès lors que vos possibilités de placement sont limitées.


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#23 04/12/2013 17h12 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

espenlind13 a écrit :

Le problème, c’est qu’on risque de tourner en rond dans ce fil de discussion.

Vos craintes sont profondément ancrées (et sont peut-être justifiées, je n’ai pas les compétences et l’accès aux informations qui me permettraient de les juger objectivement) et entraînent une réflexion qui va au-delà du simple système bancaire.

Déposer son argent en banque, c’est faire confiance au système en place. Acheter des titres, c’est faire confiance à une société.

Si vous ne souhaitez pas donner votre confiance à ce système, il vous faut effectivement trouver une alternative. Je ne crois pas que le forex (ou les bitcoins, ou le stock de parpaing dans une grange) vous protège en quoi que ce soit et il me semble dès lors que vos possibilités de placement sont limitées.

Oui on risque de tourner en rond, voila pourquoi je voulais laisser un peu la philo sur laquelle tout le monde est d’accord et revenir sur du factuel et du technique  smile

Je ne pense pas que mes craintes soient ancrées, vraiment, ce serait être obtus et avoir des réponses faites et fermées, et aussi un problème de peur plus que de recherche.
J’aurai plutôt dis le doute.
Mais un doute sain, de remise en question, du à un peu de crainte, mais aussi de la curiosité de savoir de quoi tout le monde parle, et de la volonté d’accroitre mes compétences.

La volonté de comprendre pourquoi les gens qui utilisent ce système, qui sont spectateurs des limites et des failles de ce système, de la crise que l’on vit, ne veulent pour autant pas le remettre en question (sans pour autant tout mettre à la poubelle) alors qu’aucun changement n’est fait.

Est ce la peur de la perte? ou du changement?
Est ce le trop plein de confiance?
Est ce la paresse, ou l’habitude, d’analyser des données en ne vérifiant plus les sources et fondements comme avant?

Je suis là vraiment pour voir l’argumentation de tous au niveau, dans les faits et la réflexion, pas seulement dans le côté "si on va par là on ne fait plus rien" que j’ai déjà et qui ne me fera pas avancer plus ou m’améliorer.

De la même manière que si j’achète mon bien immo, je ne vais pas me dire "trop de risque à tous niveau, je fais rien",    mais cela ne m’empêchera pas de:
- choisir mon notaire
- ne pas accepter le premier emprunt de la premier banque que je vois sans regarder autour
- ne pas faire construire par n’importe quel constructeur
- regarder ce que je peux faire moi
- surveiller de temps à autre l’avancement des travaux pour du neuf, ou faire expertiser la maison sur de l’ancien.
- regarder si je pourrai tenir le financement que me propose la banque et non pas signer n’importe qu’elle montant m’engageant.
- me renseigner sur le terrain et non acheter le premier que je trouve simplement "joli".

Déposer son argent en banque est une marque de confiance je suis d’accord.
Cette confiance se mérite et doit être basée sur quelque chose, on est d’accord?
Sur des faits, sur un passé,    sur du concret!

Et nous sommes d’accord que cette confiance à été abusé au fil du temps, c’est un fait accordé par tous.
Nous sommes aussi d’accord que beaucoup de banques ont fonctionné/fonctionnent de manière irresponsable, tout le monde est d’accord la dessus.
Nous sommes aussi d’accord que certains systèmes peuvent être bons à une période mais plus adapté au fil du temps ou mal utilisé (volontairement ou pas) par certains qui maitrisent les rouages.

> Donc normal, et même un devoir, que de remettre à plat la confiance dans les banques afin de baser cette confiance non pas sur ce qu’il en était à l’époque dans la démarche initiale de ce que peut apporter une banque, mais en y ajoutant tout naturellement les mises à jour de notre expérience et de notre vécu.
Et je pense que notre expérience à tous et notre vécu de ce qu’il se passe et qui est bien révélateur de quelque chose, mérite que l’on se pose la question plus sérieusement que ce que l’on fait actuellement.
Et au plus la crise est étendue au plus il faut chercher les raisons loin, au plus la crise est profonde au plus il faut chercher les données fiables, et à la sources.

Vous n’êtes pas d’accord ??
Et ensuite en découleront si on doit encore faire confiance, jusqu’à quel point, pour au final décider ou placer notre patrimoine.

Quand aux possibilités de placement je ne vois pas en quoi elles seraient limités, tout au contraire elles s’ouvrent à plein d’autres choses.

Dernière modification par ChrisSystemique (04/12/2013 17h14)

Hors ligne

 

#24 04/12/2013 18h37 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour,

Rien, absolument rien, ne pourra garantir à 100% que vous conserverez votre épargne, quelque soit la classe d’actifs. L’or peut descendre (43 000 € le lingot en octobre 2012 contre 29 000 € aujourd’hui), les livrets peuvent être taxés, les actions descendre, les obligations ne pas être remboursées.

Une fois ce constat fait, on est obligé d’accepter une part de risque.

Tout convertir en or est très risqué : si vous aviez investi 50 000 € en or au pire moment, le pic l’année dernière, il vous resterait environ 50 000 * 29 000 / 43 000 = 33 500€. Soit une perte de 16 500 €. Ce qui n’empêche pas d’acheter quelques pièces.

L’avantage d’un bien immobilier dans votre situation est que même s’il y a une crise financière ou une explosion de l’euro, il sera toujours là. Avez-vous pensé à acheter un appartement dans la ville que vous convoitez pour le louer en attendant d’y habiter dans 5 ans? Si vous vous débrouillez bien, vous pourriez réaliser une opération blanche (loyer perçu au moins égal à la mensualité de crédit + taxes) et l’appartement serait en partie remboursé quand vous partirez y habiter dans 5 ans.

Comme cela a été dit, je pense que le fait de vous former (lire des livres, des blogs, regarder des vidéos de qualité) est une des meilleures choses à faire, car cela vous permettra de mieux comprendre les sujets et de les aborder de manière la plus rationnelle possible, tout en gardant une approche personnelle.

Hors ligne

 

#25 04/12/2013 19h53 → Comment protéger à tout prix son épargne ? (épargne crise préservation)

Membre
Réputation :   

roudoudou a écrit :

Bonjour,

je releve plusieurs inexactitudes (voire des choses complétement fausses) dans votre discours (ou votre perception), en voici quelques extraits :

L’état doit en effet et devrait s’appliquer des règles de bonne gestion, ca n’est pas le cas et les gens commencent a en prendre conscience (enfin.. un peu). Cela dit un état n’est une entité pas comparable a un ménage dans le sens ou

- Il peut lever l’impôt
- La BCE peut imprimer de la monnaie (elle semble décidée a le faire pour éviter la déflation)

Bonjour Roudoudou,

merci de relever les inexactitudes ou bêtises que je peux dire, je suis justement aussi là pour faire le tri et en apprendre plus  smile

Sur le papier ok, mais dans l’application:
- Si l’état peut lever l’impôt, ok,  qui va payer cet impôt et avec quel argent ?
Les chômeurs? les petites retraites? Les entreprises qui coulent? Notre croissance?
L’argent devra bien sortir de quelque part non..?
Ou alors lever un impôt principalement sur les très riches de plus en plus nombreux, mais ça risque d’être difficile à mettre en œuvre, et à appliquer s’ils restent.

- Quand à imprimer des billets ce n’est pas système déjà utilisé par le FED avec ses conséquences sur la monnaie?

Je ne dis pas que ces pays sont sortis d’affaire mais c’est mieux qu’il y a 3 ans… Ces pays ont fait des reformes structurelles qui vont porter leur fruits dans un futur plus ou moins proche, en attendant la BCE maintient le bateau a flot.

Vous vous basez sur quelles réformes concrètes?
Car hormis la Grèce, la situation à quand même l’air tendu pour les autres et un peu en équilibre.

Elle n’ont rien changé à leurs leviers, elle n’ont rien changé à leur gestion, elles n’ont pas prêté plus facilement, elles n’ont jamais accepté la séparation d’activité pour protéger les épargnants.
Cela donne vraiment une impression de confiance vu que l’on sait ou cela a mené.

C’est complètement faux.

Qu’est ce qui est complètement faux tout ou une chose en particulier..?

- Les banques commence à peine à prêter un peu plus car leur carnet de côtes éligibles se raréfies, de source pro interne confirmé.

- Elles auraient compartimenté leur activité de spéculation de leur activité de service? Je n’ai vu cela nul part.

- Elles n’utilisent plus de levier?  Moi j’avais vu ces chiffres là pour le 2eme trimestre 2013.
2013 Q2      BPCE-Natixis         BNP         Sté Générale     Cdt Agri Group          Total
1 Assets            1 711,60       1 907,29           1 246,30               1 944,17       6 809,35
2 Equity               71,009         87,524              49,907                  72,531        280,971
3 TSSDI                       -            7,241                7,013                         -          14,254
4 Goodwill              7,086        10,626                 6,276                14,676          38,664
5 Tangible eq        63,923         69,657              36,618                  57,855        228,053
6 Liabilities         1 647,67      1 837,63           1 209,68               1 886,31       6 581,30
7 Leverage (µ)     25,8           26,4                     33                     32,6             28,9
8 Tier 1 (%)               3,9             3,8                       3                       3,1              3,5
Après il est vrai que je ne suis pas allé mesurer moi même, c’est ceux que l’on trouve.

Le BaleIII pour la réduction de bilan des banques? Si j’ai bien vu celui du Crédit agricole par exemple, je ne vois pas ou est la différence..

Le fait de monter leurs actifs..  On essai de les faire monter à 9% mais c’est seulement en route et on ne sait pas vraiment d’après ce que j’ai pu voir. Donc loin d’apporter une stabilité.

Quand à l’opération immobilière pour répondre, pour le moment je ne peux pas car soumis à mutation espérée.
D’un côté je ne suis pas encore certain de pouvoir y aller donc j’attends d’en savoir au moins un peu plus sur la possibilité, de l’autre je ne veux pas investir ici si c’est pour partir dans si peu de temps smile
Et je n’ai pas non plus un revenu qui me permettrai d’acheter ce que je veux comparé au "risque" de la location même si l’opération blanche était envisagée.

Quand aux lectures et vidéos je suis le premier à être d’accord, et je le fait tant que possible, mais dans les faits je cherche aussi à ce que chacun me dise pkoi (et sur quoi/ou quel chiffre il se base) pour dire que la situation est grave ou non  smile

Quelqu’un aurait changé le titre de mon topic..?  Je ne le reconnais pas et me semble que j’avais mis "au mieux" à tout prix fait très fin du monde.

Dernière modification par ChrisSystemique (05/12/2013 02h04)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech