Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 07/11/2015 14h44 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Administrateur
Réputation :   1307 

Oui mais $250 / membre, qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Mon chien a une page FB… Des ados de 10 ans ont une page FB. Ça vaut quoi ça ?

Mon site de contenu + eCommerce a 60 k fans FB sur sa page. Mais quand je mets un lien externe dans une news FB de celle-ci, je génère quelques centaines de visites sur mon site, au plus (donc sur un site qui fait 25 k visites / jour, c’est insignifiant).  Et un copain dans la même situation, mais avec 160 k (oui 160 000 fans) me dit la même chose. Il passe un temps fou à maintenir sa page FB, à la faire vivre, à avoir des partages, des likes, etc., pour un ROI nul.

Peut-être que FB peut monétiser autrement ses fans, en mettant une solution de payement en ligne ou autre, mais à terme, qui va continuer à payer pour de la publicité qui ne sert à rien ?

Hors ligne

 

#127 07/11/2015 19h01 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   554 

C’est un bon point, le business n’est pas exempt de challenges : Mettre en place la monétisation en était un, l’entretenir et l’améliorer au cours du temps en est un autre. C’est le cours normal des choses.

Bien entendu, on peut dire que dans un certain ensemble de possibles, par exemple si la monétisation devient moins efficace parce que le ROI publicitaire est inexistant, le prix actuellement assigné par le marché est trop élevé. L’investissement avec une telle valorisation n’est pas sans risques et demande une bonne exécution par le management (ce dernier a un historique plutôt favorable et c’est peut-être ce qui explique un certain engouement du marché).
Tout n’est pas parfait mais l’avantage d’un business Internet qui connaît ses membres est de pouvoir s’ajuster.

Vont-ils pouvoir continuer et arriver à leurs fins ? Je n’en sais rien. Je ne fais que pointer que, dans certains cas, si jamais ils y arrivent, la valorisation actuelle pourrait se retrouver justifiée (ce que j’aurais trouvé inconcevable il y a quelques années). Leurs membres ont une valeur pour sûr, quelle est-elle ? Difficile de répondre alors que la monétisation vient à peine de démarrer (à l’échelle de la vie d’un business s’entend).

Dernière modification par sergio8000 (07/11/2015 19h02)

Hors ligne

 

#128 08/11/2015 09h51 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Administrateur
Réputation :   1307 

J’entends bien…

Mais votre phrase :

sergio8000 a écrit :

Ce qu’on peut en dire, c’est que lorsque le marché en donnait 60 $ par membre, c’était plus que raisonnable (dommage, je n’étais pas suffisamment intelligent pour le comprendre à l’époque).

Même avec le recul ne m’apparait pas si évident en fait.

Nous voyons que Twitter peine à monétiser son audience par exemple.

Qui se souvient aussi d’eBay ? Leur leadership n’est pourtant pas si vieux…

Hors ligne

 

#129 08/11/2015 09h56 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   554 

Twitter, il me semble, connaît ses membres beaucoup moins bien que Facebook (beaucoup moins d’infos disponibles à analyser). Bien sûr, je ne dis pas que le travail de FB est facile pour autant, mais au moins, on voit comment ils peuvent arriver à collecter disons 100 dollars par membre monnayé au cours d’une vie. Cela ne paraît pas excessivement ambitieux (même si je suis sans doute atteint aujourd’hui du biais du résultat sur plusieurs business de ce type).

--

J’ai regardé eBay après le spin-off de Paypal (d’ailleurs, ce n’était pas excessivement cher : un business au-dessus de la moyenne du SP500 cotait assez étrangement en-dessous de la moyenne en termes de valorisation) : je trouve que c’est toujours un bon business, certes en croissance plus lente qu’avant, mais il continue à générer du cash sur sa niche. Personne n’a jamais pu le déloger sur les enchères, pas même Amazon (qui a pourtant essayé avec insistance).

Dernière modification par sergio8000 (08/11/2015 10h01)

Hors ligne

 

#130 08/11/2015 21h15 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   78 

Ebay a un very wide moat parce qu’ils étaient les premiers sur le marché et c’est un avantage réseau énorme. La preuve est qu’ils sont leader partout sauf au Japon, parce que ceux-ci avaient déjà un système en place.

Cela dit, aujourd’hui l’offre est bien moins intéressante parce que noyée par les vendeurs pros fourguant de la mauvaise copie chinoise. Trouver de bon produits (neuf ou occas) proposés par des vendeurs sérieux est devenu difficile.

Pour en revenir à FB, paradoxalement j’aurais plus confiance en l’avenir de la monétisation sur Twitter que FB parce que le premier est un modèle "few to many" plutôt que le modèle "many to many" de FB. Twitter a un bon modèle de diffusion virale.

Mais la direction de twitter ne semble pas trop savoir où aller, ce qui n’est pas trop encourageant.

Hors ligne

 

#131 27/01/2016 22h13 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   52 

Il est amusant de relire la file sur facebook Facebook, valorisation demesurée à 65 milliards de dollars?
Facebook pèse quatre fois plus aujourd’hui et avait même perdu la moitié de sa valeur après l’IPO. Le marché price toujours une grosse croissance. De ce que je sais, plein d’applis très utilisées ne sont pas monétisées et pour avoir fait quelques campagnes marketing dessus, c’est l’outil marketing le plus puissant que j’ai jamais vu.

Dernière modification par Petitportefeuille (27/01/2016 22h15)


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#132 27/01/2016 22h18 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Banni
Réputation :   

Facebook 4Q: Free cash flow 2,14 milliards $!!!

Non mais franchement, vive le dumping fiscal.


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#133 27/01/2016 23h15 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   60 

Petitportefeuille a écrit :

De ce que je sais, plein d’applis très utilisées ne sont pas monétisées et pour avoir fait quelques campagnes marketing dessus, c’est l’outil marketing le plus puissant que j’ai jamais vu.

Vraiment?

Hors ligne

 

#134 28/01/2016 10h10 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   340 

Je confirme, pour Facebook. J’ai suivi récemment une formation sur l’économie numérique avec une des pointures du sujet. Il recommandait effectivement Facebook pour la prospection client. Il y a dans Facebook des outils puissants et peu coûteux à utiliser.

Facebook recueille énormément d’infos sur ses utilisateurs, ce qui permet de faire des campagnes très ciblées : age, sexe, profession, localisation géographique, centres d’intérêts… Ainsi, on restreint la campagne au public que l’on veut vraiment cibler, et du coup elle est efficace et coûte peu cher. Il nous a montré quelques exemples précis et réels, et c’est impressionnant !

Par ailleurs, il y a des possibilités insoupçonnés, comme : importer son fichier client sur Facebook. Déjà, Facebook vous complète votre fichier, pour tous les clients sur lesquels il a des données. Puis, vous pouvez cliquer sur "1% look alike" ou quelque chose comme ça. Ca vous sort le 1 % des utilisateurs de Facebook qui a le profil le plus proche de votre fichier client. Si vous avez des clients d’une typologie bien spécifique (par exemple les jeunes créateurs d’entreprises), vous vous retrouvez avec le fichier des jeunes créateurs d’entreprises inscrits sur Facebook : c’est évidemment très précieux.

Facebook ne se vante pas auprès du grand public de ces outils commerciaux, parce qu’il faut que le grand public remplisse son profil et utilise Facebook sans s’inquiéter de l’utilisation commerciale ultérieure. Mais quand on est du côté utilisateur de Facebook comme outil de prospection commerciale, c’est puissant !

PS :
- il nous expliquait aussi que l’importance de Google est moindre, du coup. D’après lui, pour une boutique électronique pratiquant les méthodes "modernes" de prospection, Google n’apporte plus qu’un tiers environ des achats. On peut donc reporter sur les réseaux sociaux une partie de l’effort "classique" de référencement et/ou de pub par Google. Pourtant, la même personne, il y a 10 ans, vantait l’importance du référencement Google ; mais les réseaux sociaux ont énormément progressé depuis et il a donc adapté sa pratique et ses recommandations.
- il expliquait aussi que Twitter rassemble surtout des journalistes, des politiques et des geek. Selon ce qu’on veut commercialiser, Twitter va donc plutôt être utilisé pour toucher les "influenceurs" : journalistes, blogueurs, youtubeurs… Si votre idée/produit leur plaît, ces influenceurs vont vous faire de la notoriété gratuite. Mais Twitter ne permet pas de toucher sa cible finale (sauf on vend quelque chose qui vise spécifiquement les journalistes et les geek) ; tandis que Facebook, avec ses 30 millions d’utilisateurs français (et son 1,5 milliard dans le monde) permet de la prospection directement vers le client final.

PPS : j’ajoute une réflexion personnelle : une des forces de Facebook comme outil commercial, c’est que c’est un réseau social. C’est à dire que la plupart des utilisateurs sont en mode "relationnel" et même "émotionnel" quand ils l’utilisent.  Ce qui les rend plus réceptifs que s’ils sont sur un média ou ils se "méfient" de la pub, c’est à dire à peu près tous les autres médias.
Les campagnes commerciales sur Facebook peuvent d’ailleurs se fondre plus ou moins dans ce monde de "j’aime", de followers, etc. On peut y faire non pas de la pub "violemment commerciale" mais de la pub "sociale", si j’ose dire. C’est un peu le principe de la réunion Tupperware (utiliser le groupe, la réunion sociale, les relations d’amitié et de voisinage, pour vendre), mais appliqué à un potentiel de 1,5 milliard de personnes.

Dernière modification par Bernard2K (28/01/2016 14h18)

En ligne

 

#135 28/01/2016 14h31 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Banni
Réputation :   

Tout a fait.
Sans compter que la crise economique ne touchera pas Facebook ou Google.
Je dirais même que plus il y a de chômeurs, mieux c´est ( temps libre ).

Donc, apres-coup, le marche ne touchera peut etre pas à ces brillantes icones de nos économies modernes.


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#136 28/01/2016 15h16 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   103 

Facebook c’est comme Amazon , c’est des entreprises qui ont un avantage concurrentiel " l’effet réseau " grâce au marché elles peuvent avoir des rendements négatifs sans être sanctionnées et ainsi être hyper concurrentielles afin d’améliorer sans cesse leur avantage concurrentiel , c’est une bonne stratégie .
Une fois atteint le monopole ,elles peuvent pleinement faire apparaître des bénéfices sans risquer d’amenuiser leur avantage concurrentiel ou leurs croissances.

Tout a fait.
Sans compter que la crise economique ne touchera pas Facebook ou Google.
Je dirais même que plus il y a de chômeurs, mieux c´est ( temps libre ).

Le marché de la publicité est touché directement par la crise économique , les premiers clients de Facebook et Google ce ne sont pas les utilisateurs mais les entreprises et les annonceurs .
Dans ce business les utilisateurs sont plutôt une partie du "produit" ^^

Par contre, 300 Milliards de capitalisation ça calme l’enthousiasme d’un investisseur craintif .

Dernière modification par vbvaleur (28/01/2016 15h24)

Hors ligne

 

#137 28/01/2016 16h20 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Banni
Réputation :   

Je ne suis pas bien sur, mais les revenus de Facebook proviennent des operateurs de telephonie, non?
Il y a de la pub sur facebook, maintenant?


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#138 28/01/2016 16h25 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   103 

Muscadet lisez au moins la présentation de l’entreprise avant d’échanger svp :

Facebook est spécialisé dans les prestations de services de réseautage social en ligne. L’activité de la société s’organise autour de 3 pôles :
- prestations de mise en réseau : notamment prestations d’échange d’informations et de partage de photos destinées aux particuliers (1,4 milliard d’utilisateurs actifs par mois en 2014) ;
- exploitation d’une plateforme d’hébergement d’applications et de sites web : à destination des développeurs ;
- exploitation d’espaces publicitaires.
Le CA par source de revenus se ventile entre ventes d’espaces publicitaires (92,2%) et autres (7,8%).
54,7% du CA est réalisé à l’international.

Hors ligne

 

#139 28/01/2016 19h04 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Banni
Réputation :   

Il y a un gros souci fiscal quand meme ( aucun impot aux USA )

240.000 euros, c’est ce que Facebook paie au fisc en France

On lit aussi dans cette etude que:

(…) la moitié de cette activité générée provient de la publicité sur le réseau social. Mais, pour Jean-Charles Simon, "la publicité engrangée par Facebook provient évidemment d’une substitution massive par rapport à la publicité classique". Car, globalement, "il n’y a pas de croissance du marché publicitaire dans le monde, et encore moins en France".

Last but not least, l’étude affirme qu’un quart de l’activité générée proviendrait de "la stimulation de la demande en appareils mobiles". Autrement dit, le postulat est que "vous achetez plus de smartphones, plus de tablettes parce qu’il y a Facebook dessus… Ca va très très loin, et c’est même de loin le plus tiré par les cheveux", a conclu Jean-Charles Simon.

Quand on parle de wide-moat…

Dernière modification par Muscadet (28/01/2016 19h05)


¨If you were to distill the secret of sound investment into three words, we venture the motto, MARGIN OF SAFETY.” ( Benjamin Graham )

Hors ligne

 

#140 30/01/2016 21h09 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   60 

Je me demande si Facebook n’est pas sur la pente descendante.
Vers 2010-2012 le reseau explosait et les gens partageaient beaucoup de photos de vacances, discussions concrètes, rendez vous.
Je vois maintenant mon Facebook, il y a peut être plus de gens qui se connectent qu’avant et tous les jours car il suffit maintenant de bouger son pouce sur l’icone bleue avec un F alors qu’avant il fallait allumer son ordinateur, mais il y a plus grand chose d’actif en terme de contenu crée. Surtout des gens qui repartagent des liens. Peut être que je me fais vieux. Les invitations se font par whatsapp, le chat par whatsapp, or Whatsapp est un contenu peu adapté à de la monétisation facile. (peut être via les transferts d’argent).

Dans ce scenario, on peut avoir des membres actifs journaliers en hausse juste par ce qu’ils ouvrent bêtement l’app 3 fois par jour quand ils s’ennuient à l’école ou au boulot, des revenus publicitaires en hausse car on a plus de vues et les annonceurs achètent, mais un faible retour pour les publicitaires et un risque de baisse des revenus futurs de facebook.

Un utilisateur passif et un internaute engagé sont bien différents, un utilisateur qui est activement en train de chercher un hotel ou des chaussures a un attrait pour le publicitaire bien plus important que quelqu’un qui cherche simplement a passer le temps et qui est peu concentré. Sur ce l’expérience de l’investisseur heureux sur sa publicité facebook est un peu navrante avec un très faible taux de conversion.

Maintenant comme le dit Bernard2K il y a d’autres utilisations que la publicité qui ont l’air de bien marcher.

Hors ligne

 

#141 11/02/2016 11h25 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   

A titre professionnel, je suis un (tout petit) annonceur sur facebook. En gros, vous pouvez acheter de l’espace publicitaire (des clics) un peu comme Google.
Avec Google, vous visez les gens qui tapent certaines requêtes comme "assurance vie" ou "rachat de crédit" avec Facebook, vous visez des groupes de population que vous pouvez caractériser finement.

D’abord très bon marché, la compétition entre annonceurs fait grimper les tarifs publicitaires. Google vit à 96% de la pub (chiffre de mémoire). Il y a beaucoup de sociétés friandes d’achat publicitaire car elles font du ROI.

Facebook vise à protéger ses utilisateurs et ne permet pas l’utilisation de campagnes frauduleuses (exemple : "les iphones à 1 euro" qui a tourné ou tourne longtemps sur les grands média web genre lefigaro). Si de telles campagnes existent encore sur facebook, les annonceurs trichent délibérément. Quand ils se feront prendre, ce sera la fermeture de leur compte publicitaire (mais pendant ce temps, ils en ouvrent d’autres même si c’est difficile).

Ce que je veux dire, c’est que vous n’avez peut-être pas idée de la puissance de ces outils et du cash flow pour facebook.

Si vous avez un peu de temps, mettez facebook en anglais US si certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles et regardez ces pages :
https://www.facebook.com/ads/audience_insights/
https://www.facebook.com/ads/manager/account/campaigns/

Ensuite par rapport aux annonceurs, si de sgens continuent à dépenser des budgets et qu’ils ne sont pas des institutions aux poches percées, c’est bien qu’ils font du ROI. Gagner de l’argent avec une campagne pub est un vrai métier.

Se plaindre de ne pas faire d’argent en essayant les facebook ads durant un mois, c’est comme un investisseur néophyte qui dit que la bourse ne marche pas  après un mois de trading sans méthode.

Dernière modification par jaidelachance (11/02/2016 11h39)

Hors ligne

 

#142 19/04/2016 16h30 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Administrateur
Réputation :   1307 

jaidelachance a écrit :

Ce que je veux dire, c’est que vous n’avez peut-être pas idée de la puissance de ces outils et du cash flow pour facebook.



Se plaindre de ne pas faire d’argent en essayant les facebook ads durant un mois, c’est comme un investisseur néophyte qui dit que la bourse ne marche pas  après un mois de trading sans méthode.

C’est vrai que la masse d’informations personnelles que collecte FB est impressionnante (âge, sexe, profession, etc.) et (plus ou moins car tous les critères ne sont pas accessibles) sont autant de filtres disponibles pour les annonceurs.

Dans le cadre de mon site eCommerce, après des tâtonnements ces dernières années, on continue finalement à "investir" dans la publicités FB pour avoir toujours plus de fans.

Le ROI est mauvais, notamment car 83% de nos fans se connectent via un mobile et "reste" sur FB : ils cliquent sur j’aime, ils partagent, mais finalement ne suivent pas les liens vers notre site Web.

Du coup, les visites et ventes de notre site eCommerce ne sont pas du tout corrélées au nombre de fans FB.

Nous continuons à le faire pour quatre raisons :
1) La génération Z utilise internet massivement via Facebook, YouTube et autres réseaux sociaux. Passer par Google et consulter des sites Web semblent moins naturel que pour ma génération. Envoyer des mails n’est pas naturel non plus, ils passent par FB.
2) Nous pensons que dans le futur, FB offrira des possibilités de vente eCommerce, directement via FB.
3) Nous avons peur qu’au fur et à mesure que FB gagne du terrain sur Google, le prix du "fan" monte.
4) Plus de fans, c’est plus de partage et donc plus fans, etc.

Mais pour l’heure, le grand gagnant c’est FB.

Hors ligne

 

#143 25/04/2016 23h18 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   -1 

Pour poursuivre les échanges : lu sur rue89 (fermeture de Facebook en 2024)

http://rue89.nouvelobs.com/2016/04/25/f … 024-263856

Hors ligne

 

#144 26/04/2016 10h05 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   128 

Etant l’initiateur de cette file, vous imaginez ce que je pense de l’avenir de Facebook. Cependant cet article, c’est à mon sens du sensationnalisme assez bon marché.

Si on pouvait prédire l’avenir d’une entreprise à partir de l’histoire d’une autre, ça se saurait. Et d’ailleurs au sujet des statistiques, connaissez-vous le paradoxe de Simpson ? Un argument supplémentaire m’incitant à penser que les données collectées sur les utilisateurs ne valent rien.

Facebook est un média de masse (comme la TV), sur lequel une communication de masse - c’est à dire fondée sur des données très simples, comme l’âge moyen des utilisateurs - aura un impact certain. Mais quelque chose de très ciblé passera à côté. C’est pourtant ce qu’ils vendent.

J’ai lu que Facebook avait fait 3,69 $Md de résultat en 2015, donc avec un multiple de 20 fois les profits (qui me paraît raisonnable vu la taille de l’entreprise et ses "parts de marché"), une valorisation de 65 $Md ne serait plus démesurée. ;-) Mais bien évidemment ce n’est pas la valorisation actuelle…

Hors ligne

 

#145 26/04/2016 11h23 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   19 

Je trouve marrant de comparer Facebook à Yahoo!.

Au premier abord, la valorisation de Facebook parait démesurée voire délirante ($320 milliards de capitalisation boursière vs $360B de Berkshire Hathaway), mais cela n’empêche pas que ça soit une machine à cash en croissance ($6B de free cash généré en 2015) dans un secteur qui s’appelle "technologie" (les gens adorent les contes de fée avec les licornes).

Yahoo! de 20 ans de son existence détient un track-record générateur de cash qui laisse à désirer (regardez vous-même, même en haut de son existence, Yahoo! n’a jamais gagné de plus de $2B de free cash de ses propres opérations hors Japan/Alibaba; le track-record est erratique). Les acquisitions en cash qui se transforment tous ou presque en write-down. Et je ne parle pas que de Tumblr ($1.1B en cash marqué à $100 million).

C’est difficile de savoir si Facebook sera en bonne santé dans 10 ans comme il l’est en ce moment (c’est sûr que FB existera encore d’ici 10 ans, même MySpace existe toujours).


The four most expensive words in the English language are "this time it's different ." - Sir John Templeton

Hors ligne

 

#146 26/04/2016 15h43 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   78 

Le problème de FB est qu’ils ne vendent pas du service, mais leurs clients (pub, temps de cerveau ….). Pour cela, ils ont besoin d’utilisateurs actifs qui tout en restant sur leur pages, créent du contenu. Or, il semblerait que de plus en plus d’utilisateurs sont purement passif.

Je pense que le FCF est loin d’être  pérenne et que sans initiative majeure, ils vont nous faire un myspace (vivoter à l’équilibre).

Hors ligne

 

#147 26/04/2016 15h55 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   157 

Gaspode a écrit :

Or, il semblerait que de plus en plus d’utilisateurs sont purement passif.

Une information aussi importante nécessite d’être sourcée.
(ce n’est forcément pas que je le remette en cause)

Dernière modification par Faith (26/04/2016 15h56)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#148 26/04/2016 19h54 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   78 

Faith a écrit :

Une information aussi importante nécessite d’être sourcée.

données 2015:
Facebook’s Growing Problem - Passive Users
4 in 10 Facebookers now browsing the site passively

Je ne peux linker des données plus récentes (accès non public), mais la tendance semble continuer.
Ce  n’est pas un problème nouveau (2013) et la tendance a été régulière vers le bas.

Hors ligne

 

#149 27/04/2016 12h05 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   19 

In the first quarter of 2016, 85 cents of every new dollar spent in online advertising will go to Google or Facebook, said Brian Nowak, a Morgan Stanley analyst.


The four most expensive words in the English language are "this time it's different ." - Sir John Templeton

Hors ligne

 

#150 28/04/2016 18h04 → Facebook : valorisation de 65 $Md démesurée ? (bourse, facebook, valorisation)

Membre
Réputation :   19 

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9468_franctevinfodesk3village100personnes15031407.png

J’ai trouvé ça sympa ^^


The four most expensive words in the English language are "this time it's different ." - Sir John Templeton

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech