Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 02/11/2013 17h47 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   146 

Bonjour à tous,

Le Monopoly, la Bonne Paye, le Trivial Pursuit et le Pictionary sont peut-être les noms qui vous viennent à l’esprit lorsque vous entendez les mots jeux de société. Peut-être avez-vous alors une vision biaisée d’un domaine qui peut vous apparaître puéril, ringard ou inintéressant ?

Depuis les années 1990, un vent frais venu d’Allemagne souffle sur le domaine des jeux de société, qui a connu un véritable renouveau. Chaque année, plus de 500 nouveaux jeux de société dits modernes sont édités et présentés pour la première fois à l’occasion du salon d’Essen, la Mecque du jeu de société.

Parmi cette multitude de jeux, Catane, de Klaus Teuber, édité en 1995, sort du lot et est devenu la tête de proue de la nouvelle vague. Ce jeu a reçu la plus haute distinction ludique la même année : le Spiel des Jahres (le meilleur jeu de l’année, en Allemagne). Ses ventes doivent actuellement dépasser le million d’exemplaires.

Catane constitue une brillante illustration ludique des principes fondamentaux du commerce.

Je vous propose ci-dessous une analyse des principes du commerce exploités dans le jeu sous forme de règles explicites ou émergentes. Attention, spoiler : je conseille aux personnes qui n’auraient pas encore joué de commencer par découvrir le jeu.

Le cycle production, échange, construction

Le cœur du jeu consiste à produire des ressources au nombre de 5 (le blé, la pierre, l’argile, le bois et le mouton), les échanger librement avec les autres joueurs puis construire des colonies ou des villes qui permettront d’augmenter la production et de remporter des points de victoire.

Les intérêts composés

Plus la partie progresse, plus les capacités de production, acquises avec les ressources produites, augmentent, créant une accélération. Il s’agit d’une boucle de feedback positive qui illustre la puissance des intérêts composés.

Le prix des ressources

Le prix des ressources est notamment influencé par les facteurs suivants.

Les ressources ne sont pas également distribuées :
* 4 tuiles produisant des moutons, du blé et du bois
* 3 tuiles produisant de la pierre et de l’argile
Un habile système permet d’introduire une variabilité, entre chaque partie, sur la probabilité de production de chaque tuile.

Les ressources n’ont pas intrinsèquement le même intérêt, en fonction de ce qu’elles permettent de construire. Allez essayer d’échanger un mouton contre de la pierre ou de l’argile et observez l’expression du visage des autres joueurs. Vous risquez de vous heurter à un mur d’incompréhension.

Les ressources entre les mains des joueurs influent également sur le prix, la rareté faisant mécaniquement augmenter leur prix.

L’intérêt des ressources varie en cours de partie : une stratégie initiale orientée vers la production de nouvelles colonies devra être réorientée en cours de partie vers une stratégie de construction de ville et réciproquement.

Le tout est supérieur à la somme des parties

Deux combinaisons sont particulièrement utiles :
* L’argile se combine au bois pour construire des routes et de nouvelles colonies.
* La pierre se combine au blé pour construire des villes, qui doublent la capacité de production. Cette combinaison permet également d’acheter des cartes de développement.

Obtenir l’une de ces deux combinaisons de ressources est intrinsèquement meilleur qu’avoir des combinaisons de type blé + bois, blé + argile, pierre + bois ou pierre + argile.

Le commerce intérieur

Le commerce intérieur consiste à échanger des ressources avec le joueur dont c’est le tour. Les combinaisons sont libres. Il est par exemple possible d’acheter 2 bois contre une pierre, un blé et un mouton.

Le commerce extérieur

Des ports généralistes permettent d’échanger 3 ressources du même type contre une ressource de son choix.

Des ports spécialisés permettent d’échanger 2 ressources du type du port contre une ressource de son choix. Qui n’a jamais eu l’idée subversive de construire un port à moutons, profitant des cours bas de ces bestiaux pour acheter des ressources rares et convoitées ? Les amateurs de daubasses apprécieront !

Le monopole

Lorsque la fréquence d’une certaine ressource est basse sur la plupart des tuiles, il est parfois possible d’en monopoliser la production. Son prix explose. Qui n’a jamais goûté aux joies capitalistes du monopole de production sur la brique ou sur la pierre, obligeant les autres joueurs à acheter à des prix indécents ?

Le boycott

Lorsqu’un joueur approche des 10 points de victoire, les autres joueurs forment une coalition pour le boycotter, c’est-à-dire arrêter tout échange avec lui pour parvenir à le rattraper. C’est une boucle de feedback négative, au désavantage du joueur de tête. La partie se finira dans un mouchoir de poche.

Le vol

Un voleur, que le joueur dont c’est le tour peut déplacer en payant une carte chevalier, permet de bloquer la production d’une tuile. Attiré comme un aimant par les tuiles à forte capacité de production, il en atténue l’intérêt. Le voleur permet également de voler une ressource à un joueur ayant une construction sur la tuile hexagonale bloquée. Frissons garantis !

Les futures

L’un de mes amis a découvert une variante du jeu constituant à introduire des futures, par exemple échanger un bois à ce tour contre un blé au tour suivant.

La qualité de signature et la réputation d’un joueur jouent alors un rôle déterminant sur ce type d’échange. Attention aux promesses qui pourraient ne pas être honorées !

Le libre échange vs le protectionnisme

Le jeu constitue une magnifique illustration pratique de la supériorité du libre échange sur le protectionnisme. Le fin du fin pour le joueur dont c’est le tour est d’acheter une ressource dont un autre joueur et lui n’ont pas besoin à bas prix pour l’échanger à un troisième intéressé à un prix élevé !

Conclusions

Si vous ne connaissez les jeux de société qu’au travers des marques Hasbro , Parker ou Mattel, il vous faut absolument rattraper le temps perdu et pourquoi ne pas commencer par acheter une boîte de Catane ? Je vous suggère de commencer par acheter le jeu de base, voir par exemple la première référence ci-dessous (attention, il existe des extensions, une version à deux joueurs, etc… ne vous trompez pas de produit !).

Les meilleurs jeux de société modernes constituent en eux-mêmes un excellent investissement valeur. Pour un prix dérisoire, vous pourrez goûter aux joies de la découverte et de la réflexion, donc bénéficier d’une grande valeur. 100 parties d’une heure de Catane à 4 joueurs représentent un coût de 8 cents par heure de jeu et par personne, à comparer au prix d’une séance au cinéma ou à celui d’une entrée à la piscine.

Références

Catane, le jeu de base, sur Amazon :  Catane

Catane , le site officiel du jeu : Start page | Catan.com

Brettspielwelt, le site de référence gratuit permettant de jouer aux jeux de société modernes, et notamment à Catane, en ligne: Page d’accueil * BrettspielWelt - Online Portal für Brettspiele

Liste des jeux qui ont obtenu le Spiel des Jahres : Spiel des Jahres ? Wikipédia

Boardgame geek, le site anglophone de référence sur les jeux de société modernes : BoardGameGeek | Gaming Unplugged Since 2000

Tric Trac, le site francophone de référence sur les jeux de société modernes, pour joueurs velus : Jeu de société - Tric Trac et Tric Trac TV

Philibert, l’une des meilleures boutiques françaises pour acheter des jeux de sociétés modernes : Philibert, le spécialiste du jeu de société - Boutique Philibert

Essen, le plus grand salon mondial des jeux de sociétés modernes (le pèlerinage y est obligatoire, une fois au moins dans sa vie) : Spielmesse Essen 2016 - Internationale Spieltage bei Messen.de

Ludology, un excellent podcast en Anglais, sur l’étude des jeux de société : Ludology

Dernière modification par vauban (02/11/2013 22h28)

Mots-clés : bourse, catane, commerce, jeux de société


"Price is what you pay. Value is what you get.", Warren Buffett

Hors ligne

 

#2 02/11/2013 19h13 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Administrateur
Réputation :   1307 

Merci pour cette revue, qui tombe à pic, à deux mois de Noël !

Je redécouvre depuis l’année dernière les [nouveaux] jeux de sociétés et jouent ponctuellement à Neuroshima Hex (stratégie type Risk 2-4 joueurs) et Mr. Jack (stratégie 2 joueurs).

Je ne connaissais pas le votre, ce sera l’occasion d’un cadeau et tester un nouveau jeu !

Hors ligne

 

#3 02/11/2013 20h24 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   47 

Bonjour,

Je ne connaissais pas ce jeu.
Merci pour l’info a voir en cette fin d’année comme dit IH

Moi je jouais à Ambition

Vous développez votre entreprise de fabrication de chocolat en partant de 0

Embauchent de commerciaux, technicien, Chef de vente… achat de matière première, construction de votre usine..

Sinon j’adore Risk et un vieux jeu très sympa,   Ascot

.

Dernière modification par bascarol (02/11/2013 20h30)

Hors ligne

 

#4 02/11/2013 20h54 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   

bascarol a écrit :

Bonjour,

Je ne connaissais pas ce jeu.
Merci pour l’info a voir en cette fin d’année comme dit IH

Moi je jouais à Ambition

Vous développez votre entreprise de fabrication de chocolat en partant de 0

Embauchent de commerciaux, technicien, Chef de vente… achat de matière première, construction de votre usine..

Sinon j’adore Risk et un vieux jeu très sympa,   Ascot

.

Ho Ambition ! j’y jouais aussi en début d’adolescence … je l’avais oublié mais je dois toujours l’avoir smile Que de souvenirs ! Et Risk également … Les autres cités (dont Catane) je ne connaissais pas. Merci pour les infos !


Mes différentes et modestes expériences d'épargne et d'investissements, sur une Vie Riche & Douce

Hors ligne

 

#5 03/11/2013 00h06 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour,

intéressante perspective sur les colons de catane!

J’ai un soucis avec ce jeu, ayant été en position de second, j’ai cramé le numéro 1 en utilisant sauvagement toutes mes ressources pour finalement que le troisième gagne devant mon nez.

Je ne peux plus jouer avec le numéro 1 qui est ma femme…

J’adore les jeux de société, je conseille pour noël les suivants:

L’ile interdite qui est un jeu coopératif (tout le monde gagne ou tout le monde perd!)
La mécanique de jeu est identique dans pandémie mais la prise en main est moins facile, pour jouer avec des joueurs occasionnels, je recommande donc l’ile interdite.

J’aime beaucoup Agricola qui est un gros jeu de gestion. La prise en main est un peu longue, mais dès la première partie on a envie de rejouer avec en tête une nouvelle stratégie d’optimisation. Entre habitués, la partie se jouent dans un mouchoir de poche et bien anticiper les actions de ses adversaires permet de s’en sortir.

Un autre gros jeux, velu celui-là, est SmallWorld. J’ai passé une soirée à ouvrir la boite, une autre à lire les règles et une dernière pour commencer à jouer.
L’idéal est d’avoir quelqu’un pour guider lors de la première utilisation au risque de passer à côté d’un des meilleurs jeux de stratégie existant.
Il s’agit ici d’incarner différentes races qui envahissent le monde chacune à leur tour, créant des rapports de force plus ou moins rentables. La clé du jeu réside dans la transition entre races, accepter le déclin au bon moment pour revenir plus fort, plus rentable!
Outre la mécanique très aboutie, héritée d’un jeu de référence (Vinci), SmallWorld bénéficie d’un matériel de grande qualité en nombre, bien édité, avec en plus une note d’humour tout à fait à propos sur fond de médiéval fantastique.

D’une manière générale, j’aime les jeux dont les règles sont simples mais dont les implications stratégiques sont riches. Dans le genre, il sera difficile de détrôner le jeu de go, jeu de stratégie millénaire asiatique.
Les grands joueurs d’échecs ne battent plus les ordinateurs, mais les grands joueurs de go oui. L’un des avantages de l’humain dans ce domaine est de pouvoir juger une situation en s’appuyant sur la vue d’ensemble du jeu, et non pas en calculant toutes les combinaisons possibles.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir de nouveaux jeux ou à défaut, fait découvrir différentes catégories, notamment les jeux coopératifs.

Cordialement.

Dernière modification par Pruls (03/11/2013 14h09)


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#6 03/11/2013 01h49 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   146 

Bonjour Pruls,

Il semblerait que nous partagions à la fois un intérêt pour les jeux de société modernes et pour les immeubles de rapport. Bien que vous semblez désapprouver l’approche que j’ai prise dans ce dernier domaine, qui je le reconnais est ambitieuse, peut-être que mon penchant pour la gestion et l’optimisation dans le domaine des jeux de société m’aidera-t’il à sortir victorieux du challenge.

Pour ceux qui chercheraient des idées de cadeaux pour Noël, j’ai listé ci-dessous les jeux de ma ludothèque. Est indiquée entre parenthèses l’année de la première édition du jeu.

Conventions utilisées:
+: bons jeux d’initiation
*: bons jeux (pas nécessairement pour l’initiation, cependant)
-: jeux que je ne conseille pas. Ces jeux ne sont pas suffisamment représentatifs de ce que j’aime, mais c’est simplement une appréciation personnelle discutable: j’ai par exemple exclu Jungle Speed (bon jeu de réflexes) ou Puerto Rico (trop plébiscité à mon goût et pas suffisamment élégant)
Doublement du symbole: excellent jeu selon mes critères.

Mon opinion est à prendre comme telle: je ne prétends pas qu’elle soit nécessairement meilleure qu’une autre, mais je pense être capable de l’expliquer.

** Allan B. Calhamer, Diplomacy (1959): Diplomacy | Board Game | BoardGameGeek
* David Parlett, Hase und Igel (1973): Hare & Tortoise | Board Game | BoardGameGeek
++ Bill Eberle, Jack Kittredge, Bill Norton, Peter Olotka, Rencontre cosmique (1977): Cosmic Encounter | Board Game | BoardGameGeek
++ Sid Sackson, Can’t stop (1980): Can’t Stop | Board Game | BoardGameGeek
** Raymond Edwards, Suzanne Goldberg, Gary Grady, Sherlock Holmes Détective Conseil (1981): Sherlock Holmes Consulting Detective | Board Game | BoardGameGeek
- Steve Jackson, Illuminati (1982): Illuminati | Board Game | BoardGameGeek
** Manfred Burggraf, Dorothy Garrels, Wolf Hoermann, Fritz Ifland, Michael Schacht, Werner Scheerer, Werner Schlegel, Scotland Yard (1983): Scotland Yard | Board Game | BoardGameGeek
* Wolfgang Kramer, Heimlich and Co (1984): Heimlich & Co. | Board Game | BoardGameGeek
++ Ken Fisher, Wizard (1984): Wizard | Board Game | BoardGameGeek
* Max J. Kobbert, Labyrinthe (1986): Labyrinth | Board Game | BoardGameGeek
* Klaus Zoch, Bausack (1987): Bausack | Board Game | BoardGameGeek
* Reiner Knizia, Art moderne (1992): Modern Art | Board Game | BoardGameGeek
* Robbert Abbott, Confusion (1992): Confusion:  Espionage and Deception in the Cold War | Board Game | BoardGameGeek
- Haim Shafir, Halli Galli (1992): Halli Galli | Board Game | BoardGameGeek
** Klaus Teuber, Catane (1995): Catan | Board Game | BoardGameGeek
* Dominique Ehrhard, Duccio Vitale, Condottière (1995): Condottiere | Board Game | BoardGameGeek
* Wolfgang Kramer, El Grande (1995): El Grande | Board Game | BoardGameGeek
* Reiner Knizia, Medici (1995): Medici | Board Game | BoardGameGeek
** Reiner Knizia, High Society (1995): High Society | Board Game | BoardGameGeek
* Uwe Rosenberg, Bohnanza (1997): Bohnanza | Board Game | BoardGameGeek
- Andrew Looney, Christine Looney, Fluxx (1997): Fluxx | Board Game | BoardGameGeek
- Thomas Vuarchex, Pierrick Yakovenko, Jungle speed (1997): Jungle Speed | Board Game | BoardGameGeek
++ Reiner Knizia, Tigre et Euphrate (1997): Tigris & Euphrates | Board Game | BoardGameGeek
* Reiner Knizia, Ra (1999): Ra | Board Game | BoardGameGeek
* Alex Randolph, Ricochet Robot (1999): Ricochet Robots | Board Game | BoardGameGeek
* Michael Kisling, Wolfgang Kramer, Tikal (1999): Tikal | Board Game | BoardGameGeek
* Reiner Knizia, Les cités perdues (1999): Lost Cities | Board Game | BoardGameGeek
* Bernard Tavitian, Blokus (2000): Blokus | Board Game | BoardGameGeek
+ Klaus-Jürgen Wrede, Carcassonne (2000): Carcassonne | Board Game | BoardGameGeek
+ Leo Colovini, Cartagena (2000): Cartagena | Board Game | BoardGameGeek
++ Bruno Faidutti, Citadelles (2000): Citadels | Board Game | BoardGameGeek
* Gerd Fenchel, La Citta (2000): La Città | Board Game | BoardGameGeek
* Reiner Knizia, Le Seigneur des Anneaux (2000): Lord of the Rings | Board Game | BoardGameGeek
* Wolfgang Kramer, Richard Ulrich, Jens Christopher Ulrich, Les princes de Florence (2000): The Princes of Florence | Board Game | BoardGameGeek
++ Philippe Keyaerts, Evo (2001): Evo | Board Game | BoardGameGeek
* Friedemann Friese, Funkenschlag (2001): Funkenschlag | Board Game | BoardGameGeek
++ Dimitry Davidoff, Philippe des Pallières, Hervé Marly, Les loups garous de Thiercelieux (2001): The Werewolves of Miller’s Hollow | Board Game | BoardGameGeek
* Martin Wallace, Age of steam (2002): Age of Steam | Board Game | BoardGameGeek
* Paul Randles, Daniel Stahl, La crique des pirates (2002): Pirate’s Cove | Board Game | BoardGameGeek
- Andreas Seyfarth, Puerto Rico (2002): Puerto Rico | Board Game | BoardGameGeek
* Dirk Henn, Alhambra (2003): Alhambra | Board Game | BoardGameGeek
* Christophe Boelinger, Dungeon Twister (2004): Dungeon Twister | Board Game | BoardGameGeek
- Reiner Knizia, Einfach Genial (2004): Ingenious | Board Game | BoardGameGeek
* Rüdiger Dorn, Goa (2004): Goa | Board Game | BoardGameGeek
+ Alan R. Moon, Les aventuriers du rail (2004): Ticket to Ride | Board Game | BoardGameGeek
** William Attia, Caylus (2005): Caylus | Board Game | BoardGameGeek
* Bruno Cathala, Serge Laget, Les chevaliers de la table ronde (2005): Shadows over Camelot | Board Game | BoardGameGeek
* Michael Kiesling, Wolfgang Kramer, That’s life - Verflixxt (2005): That’s Life! | Board Game | BoardGameGeek
* Ananda Gupta, Jason Matthews, Twilight Struggle (2005): Twilight Struggle | Board Game | BoardGameGeek
* Andreas Seyfarth, Karen Seyfarth, L’aventure postale (2006): Thurn and Taxis | Board Game | BoardGameGeek
* Michael Rieneck, Stefan Stadler, Les piliers de la terre (2006): The Pillars of the Earth | Board Game | BoardGameGeek
- Susan McKinley Ross, Qwirkle (2006): Qwirkle | Board Game | BoardGameGeek
** Bruno Cathala, Ludovic Maublanc, Mr Jack (2006): Mr. Jack | Board Game | BoardGameGeek
** Uwe Rosenberg, Agricola (2007): Agricola | Board Game | BoardGameGeek
** Vlaad  Chvátil, Galaxy trucker (2007): Galaxy Trucker | Board Game | BoardGameGeek
* Malcolm Braff, Bruno Cathala, Sébastien Pauchon, Jamaica (2007): Jamaica | Board Game | BoardGameGeek
* Andrea Chiarvesio, Luca Iennaco, Kingsburg (2007): Kingsburg | Board Game | BoardGameGeek
* Thomas Lehmann, Race for the galaxy (2007): Race for the Galaxy | Board Game | BoardGameGeek
* Michael Schacht, Zooloretto (2007): Zooloretto | Board Game | BoardGameGeek
++ Donald X. Vaccarino, Dominion (2008): Dominion | Board Game | BoardGameGeek
* Andreas Steding, Hansa Teutonica (2009): Hansa Teutonica | Board Game | BoardGameGeek
++ Philippe Keyaerts, Small World (2009): Small World | Board Game | BoardGameGeek
** Don Eskridge, The resistance (2009): The Resistance | Board Game | BoardGameGeek
* Mike Elliott, Thunderstone (2009): Thunderstone | Board Game | BoardGameGeek
* Chad Jensen, Dominant Species (2010): Dominant Species | Board Game | BoardGameGeek
++ Antoine Bauza, Hanabi (2010): Hanabi | Board Game | BoardGameGeek
* Kim Satô, Gosu (2010): GOSU | Board Game | BoardGameGeek
* Antoine Bauza, 7 Wonders (2010): 7 Wonders | Board Game | BoardGameGeek
+ Alain Ollier, The boss (2010): The Boss | Board Game | BoardGameGeek
* Sébastien Dujardin, Xavier Georges, Alain Orban, Troyes (2010): Troyes | Board Game | BoardGameGeek
* Martin Wallace, A few acres of snow (2011): A Few Acres of Snow | Board Game | BoardGameGeek
* Inka Brand, Markus Brand, Descendance (2011): Village | Board Game | BoardGameGeek
* Touko Tahkokallio, Eclipse (2011): Eclipse | Board Game | BoardGameGeek
++ Donald X. Vaccarino, Kingdom builder (2011): Kingdom Builder | Board Game | BoardGameGeek
** Rob Daviau, Chris Dupuis, Risk legacy (2011): Risk Legacy | Board Game | BoardGameGeek
++ Hervé Marly, Skull & Roses (2011): Skull | Board Game | BoardGameGeek
++ Brett J. Gilbert, Divinare (2012): Divinare | Board Game | BoardGameGeek
* Paolo Mori, Libertalia (2012): Libertalia | Board Game | BoardGameGeek
* Bryan Pope, Benjamin Pope, Mage wars (2012): Mage Wars Arena | Board Game | BoardGameGeek
* Régis Bonnessée, Seasons (2012): Seasons | Board Game | BoardGameGeek

J’espère que cette liste aura suscité l’intérêt chez l’un ou l’autre.

King making

Le king making (l’effet par lequel les joueurs qui ne sont pas en tête peuvent influer sur les facteurs déterminant le vainqueur) me semble assez commun dans les jeux à partir de 3 joueurs et il n’est pas spécifique à Catane. N’est-ce pas la conséquence naturelle de l’interaction entre les joueurs, à partir de 3 camps distincts ? Sans interactions, ne risquerions-nous pas de nous trouver dans un jeu de "solitaire multi-joueurs" ?

Elégance et profondeur

Je partage vos goûts pour l’élégance (règles courtes, que je devrais également essayer d’appliquer à la longueur de mes messages sur ce forum !) et la profondeur (complexité des choix).

Le Go, jeu ultime ?

J’aime bien le Go pour son élégance et sa profondeur. Par contre, il s’agit clairement d’un jeu combinatoire, comme les échecs. Même si la puissance de calcul des machines ne permet pas actuellement aux ordinateurs de battre l’être humain expert de ce jeu, nul doute que la machine conserve l’avantage par rapport à l’homme sur ce terrain, en théorie. Donc la supériorité des hommes sur les ordinateurs au jeu de Go ne me semble que temporaire sauf si des limites physiques ne permettent pas en pratique aux machines d’atteindre la puissance de calcul nécessaire à l’exploration combinatoire. Même dans ce cas, je ne conclurais pas que l’homme est réellement supérieur à la machine à ce jeu, pour ma part.

Par opposition, les jeux dont le mécanisme repose par exemple sur le bluff me semblent être par nature difficilement accessibles aux ordinateurs. Il ne s’agit pas principalement de jouer un mécanisme mais les autres joueurs (les comprendre et anticiper leurs réactions), terrain sur lequel l’homme pourrait à mon avis garder un avantage compétitif sur la machine. Programmer un ordinateur pour battre les experts de Diplomacy ou d’Eleusis me semble un problème d’une complexité plus importante que de se projeter en avant dans un jeu combinatoire.

Je reprocherais également au Go d’être un jeu purement abstrait.

Enfin, aux échecs, la prise progressive de pièces de force de plus en plus grande atteignant son paroxysme par la prise du roi me semble également introduire un élément dramatique plus fort que dans le jeu de Go. Qui peut raconter une partie de Go ?

En conclusion, si je trouve que le jeu de Go possède des qualités indéniables, je pense pouvoir affirmer qu’il ne s’agit pas du jeu ultime, comme je l’ai montré en décrivant certains points sur lesquels le jeu est plus faible que d’autres.

Musique classique

Ceux d’entre vous qui aiment les listes et la musique classique pourraient également être intéressés par ce message: La musique classique, l’opéra pour les investisseurs heureux…

Cordialement,

Vauban

Dernière modification par vauban (10/11/2013 23h20)


"Price is what you pay. Value is what you get.", Warren Buffett

Hors ligne

 

#7 03/11/2013 08h53 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   69 

Belle ludothèque!

Note au lecteur:
Je reprends dans mon message les liens donnés afin de permettre à ceux qui ne connaîtraient pas les jeux d’accéder aux fiches plus facilement.
Je décris également un peu les jeux avec mes impressions pour ceux qui cherchent des idées pour noël.


J’aimerais avoir autant de classiques et références dans la mienne!

J’ai noté ricochet robot, ( Ricochet Robots | Board Game | BoardGameGeek ) qui entre pour moi dans la catégorie des jeux dont les règles sont simples tout en permettant de s’amuser.
Par contre, l’expérience du jeu donne un gros avantage et finalement, je m’en suis lassé. Je sors ma boite pour amuser des gens qui ne connaissent pas, mais je ne joue plus vraiment.

Blokus également ( Blokus | Board Game | BoardGameGeek ) à jouer avec de vrais joueurs qui acceptent que les autres les empêche de gagner, l’affrontement est tellement direct et parfois définitif que les mauvais joueurs auront du mal à s’en remettre! Avec ce type de public, il faut préférer un jeu coopératif.

D’ailleurs il ne me semble pas en avoir vu dans votre liste? Mais je ne connais pas tous vos jeux.

J’ai repéré également Skull&Roses ( Skull | Board Game | BoardGameGeek ), jeu de bluff avec du beau matériel.

Carcassone ( Carcassonne | Board Game | BoardGameGeek ) est un jeu que j’affectionne beaucoup. Il s’agit d’un jeu de placement ou chacun à son tour positionne une tuile formant petit à petit une grande carte.
Les personnes n’aimant pas jouer se retrouve souvent sur la touche, alors qu’ici, l’envie de faire une belle carte peut les intéresser à participer.

Jungle speed est également une référence, mais est ce nécessaire de présenter ce jeu de réflexe?

Et l’un de mes coups de coeurs d’enfant, labyrinthe! ( Labyrinth | Board Game | BoardGameGeek )

Sinon Caylus, Tigre et Euphrate, 7 Wonders, Puerto Rico, les aventuriers du rail… Quels sont vos retours sur ces jeux? Il me semble que ce sont de gros jeux, pas facile de les sortir?

Dernière modification par Pruls (03/11/2013 13h53)


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#8 03/11/2013 10h18 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   146 

Bonjour Pruls,

Merci de vos messages.

Jeux coopératifs vs jeux compétitifs

Il y a dans ma liste quelques jeux coopératifs. Par exemple, le Seigneur des Anneaux (le premier jeu coopératif, inventé par Reiner Knizia) Lord of the Rings | Board Game | BoardGameGeek ou les Chevaliers de la table ronde (du rôle du traitre appréciable) Shadows over Camelot | Board Game | BoardGameGeek
Il y a également des jeux par équipe (à la fois collaboratifs et compétitifs) comme The resistance The Resistance | Board Game | BoardGameGeek ou Les loups-garous de Thiercelieux The Werewolves of Miller’s Hollow | Board Game | BoardGameGeek
Si vous aimez les jeux collaboratifs, Space cadets Space Cadets | Board Game | BoardGameGeek semble également un bon choix.

Personnellement, je ne suis pas un grand fan des jeux collaboratifs:
* Qui n’a jamais assisté à une partie de Pandémie Pandemic | Board Game | BoardGameGeek dans laquelle le joueur connaissant le mieux les règles indique à chaque autre joueur les actions qu’il doit faire ? Cette caractéristique peut également induire des tensions, malgré la collaboration…
* Les joueurs jouent principalement contre une machine/un système, comme dans Pandémie (bien qu’il puisse y avoir d’autres aspects qui entrent en ligne de compte comme la présence d’un traitre).

Je préfère aux jeux collaboratifs, les jeux par équipe, qui combinent collaboration et compétition.

Mais comme vous le savez, j’ai un biais ultra-compétitif comme indiqué dans ce sujet: Test de gestion des conflits de Thomas-Kilmann : serez-vs 100% compétitif ? Les joueurs sont divisés en deux catégories. Les joueurs qui jouent pour jouer et les joueurs qui jouent pour gagner. Nul besoin de dire que j’appartiens à la seconde, bien que je me soigne !

Affrontement direct

Comme vous le savez sans doute, l’une des raisons du succès des jeux à l’Allemande est justement cette caractéristique consistant à éviter les situations d’affrontement direct (Blokus Blokus | Board Game | BoardGameGeek est un jeu d’un auteur français). Généralement, dans ces jeux, chaque joueur construit et se développe sans que l’autre joueur ne puisse le détruire.
Mais vous avez raison, il est important d’évaluer la sensibilité du public de joueurs avant de choisir un jeu. Je les classerais par ordre de douceur décroissante pour le joueur jouant pour jouer:
* Jeux collaboratifs
* Jeux par équipes
* Jeux à l’Allemande
* Jeux de confrontation directe

Caylus Caylus | Board Game | BoardGameGeek

Il s’agit d’un gros jeu pour joueurs de l’un des meilleurs éditeurs français de jeux pour joueurs: Ystari.
Je ne conseillerais pas ce jeu pour débuter, ce qui ne veut pas dire que ce soit un mauvais jeu, loin de là.
Personnellement, j’aime en particulier dans ce jeu le principe de placement d’ouvriers et la route qui induit une géométrie variable des possibilités influencées par les joueurs en cours de jeu. J’aime moins les règles complexes.

Puerto Rico Puerto Rico | Board Game | BoardGameGeek

Il s’agit d’un gros jeu de gestion, qui a popularisé le mécanisme de sélection des rôles par les joueurs (sans l’avoir inventé), ce qui induit une variété, qui, je crois, est généralement appréciée des joueurs.

Les règles sont complexes (notamment réussir à assimiler les définitions des bâtiments et entrevoir la manière dont ils peuvent adéquatement se combiner).

Il ne s’agit en aucun cas d’un jeu pour débutant, à mon avis.

En conclusion, il s’agit d’un jeu complexe mais pas élégant, de mon point de vue. Malgré sa grande popularité auprès des joueurs, je serais pour ma part assez sévère si je devais lui attribuer une note.

Tigre et Euphrate Tigris & Euphrates | Board Game | BoardGameGeek

L’un des jeux de référence de Reiner Knizia, auteur de jeux de société dont chaque gentleman devrait avoir entendu parler. Les règles sont assez simples et le jeu est profond. De ce fait, il est à mon avis accessible aux débutants qui souhaiteraient acheter un jeu de réflexion.

7 Wonders 7 Wonders | Board Game | BoardGameGeek

Si le mécanisme du jeu est assez simple (3 cycles de 7 tours de draft simultanés) et les parties assez courtes, toute la complexité vient des systèmes de décompte des points de victoire et de la définition des cartes. A la fin du jeu, comprendre pourquoi un joueur a gagné plutôt qu’un autre est un défi en soi. Mais les points de victoire sont là pour nous aider…

Les illustrations du jeu sont simplement époustouflantes et je tire mon chapeau à Miguel Coimbra, pour l’ensemble de son œuvre: Portfolio

L’éditeur Repos prod, une équipe sympathique de Belges à sombrero, a actuellement le vent en poupe.

Les aventuriers du rail Ticket to Ride | Board Game | BoardGameGeek

Des règles très simples, au premier abord pas trop compétitif (chaque joueur construit des lignes de chemin de fer pour relier des villes) bien qu’en réalité très compétitif (qui m’a coupé ma ligne !).
Je pense qu’il s’agit d’un bon choix comme jeu d’initiation bien qu’il favorise largement les joueurs expérimentés.

L’éditeur, Days of Wonder, est reconnu pour la qualité de ses jeux familiaux et de son matériel, que vous aviez également justement soulignée pour Small World (dont Miguel Coimbra est également l’illustrateur) Small World | Board Game | BoardGameGeek

Cordialement,

Vauban

Dernière modification par vauban (03/11/2013 11h54)


"Price is what you pay. Value is what you get.", Warren Buffett

Hors ligne

 

#9 03/11/2013 14h07 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   69 

vauban a écrit :

Jeux coopératifs vs jeux compétitifs

Personnellement, je ne suis pas un grand fan des jeux collaboratifs:
* Qui n’a jamais assisté à une partie de Pandémie Pandemic | Board Game | BoardGameGeek dans laquelle le joueur connaissant le mieux les règles indique à chaque autre joueur les actions qu’il doit faire ? Cette caractéristique peut également induire des tensions, malgré la collaboration…

Tout à fait, l’ile interdite qui a exactement la même mécanique est bien plus facile à prendre en main et le fait que la carte sombre dans l’eau force l’immersion du joueur (oua le jeu de mots wink).

vauban a écrit :

* Les joueurs jouent principalement contre une machine/un système, comme dans Pandémie (bien qu’il puisse y avoir d’autres aspects qui entrent en ligne de compte comme la présence d’un traitre).

Je préfère aux jeux collaboratifs, les jeux par équipe, qui combinent collaboration et compétition.

Je ne connaissais pas la nuance "par équipe" des jeux, il faudrait que je creuse car en coopératif, je me retrouve souvent à piloter puisque je joue régulièrement avec de nouveaux joueurs.
Et cela enlève le côté antijeu du traître.

Enfin merci pour vos retours, j’avais effectivement pioché des jeux assez costauds pas vraiment orientés débutants.

Cordialement.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#10 03/11/2013 18h28 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   12 

Je découvre avec plaisir que je ne suis pas le seul investisseur heureux fan de jeux de plateaux modernes.
Y en a-t-il parmi vous qui pratiquent la chose ludique dans les environs de paris ?
Mes derniers coup de coeur personnellement sont pour terra mystica et suburbia. Je lorgne du coté du buzz d’Essen pour savoir quoi acheter, mais je préfère laisser retomber le soufflé, les bons jeux sont ceux qui reviennent régulièrement une fois la fièvre passée.

Je vois que vous n’avez pas cité l’un des plus grand jeu de civilisation :  Through the ages. D’une profondeur hallucinante, même si le jeu n’est pas forcément accessible au tout un chacun, la possibilité d’y jouer via une interface sur internet facilite beaucoup la chose.

Pratiquez vous la chose ludique sur internet (via bord game arena par exemple )?
AU plaisir d’échanger avec vous sur le sujet.

Hors ligne

 

#11 03/11/2013 19h52 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   187 

Vauban a écrit :

Enfin, aux échecs, la prise progressive de pièces de force de plus en plus grande atteignant son paroxysme par la prise du roi me semble également introduire un élément dramatique plus fort que dans le jeu de Go. Qui peut raconter une partie de Go ? - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/t5103#sthash.t1dO0kAH.dpuf

]Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ?[/url]
Kawabata par exemple, excusez du peu ! wink
http://www.amazon.fr/Le-Ma%C3%AEtre-ou- … 2253046736 (bouquin que je recommande chaudement)

Cela étant je suis d’accord le go… je trouve ça…chiant… (et j’adore les échecs ou les jeux de plateaux). Sans doute que j’ai appris à y jouer trop tard pour pouvoir me passionner et atteindre un niveau suffisant où je ressens du plaisir mais cela n’a jamais été le cas.


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#12 03/11/2013 20h38 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   421 

Le jeu de go est pour moi un des plus grands accomplissements de l’intelligence humaine, tellement supérieur aux échecs par la suprême élégance de sa règle et la profondeur de sa stratégie qui défie la puissance brute des ordinateurs.
Pour les références littéraires il reste le magnifique jeu des perles de verres…
Kawabata un des plus grands…  Très rares les écrivains à style, un ou deux par siècle, pas plus !


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#13 03/11/2013 20h40 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   69 

PoliticalAnimal a écrit :

Cela étant je suis d’accord le go… je trouve ça…chiant… (et j’adore les échecs ou les jeux de plateaux). Sans doute que j’ai appris à y jouer trop tard pour pouvoir me passionner et atteindre un niveau suffisant où je ressens du plaisir mais cela n’a jamais été le cas.

Pour ma part, je joue au go sur internet, et regarder des parties de grands joueurs en commentant les situations de jeu permet de "lire" plus aisément ce qu’il se passe.

J’aime la double dimension du jeu où le rapport de force qui se construit à un endroit du plateau peut influencer l’ensemble.

Je suis un joueur d’échec à la base, et l’élément qui m’a séduit dans le go est la place qui existe à l’intuition. Aux échecs, ya pas moyen, il fau calculer les coups. Au go, on peut jouer une bonne partie au feeling.

Évidemment, le feeling du débutant est moins aiguisé que celui du joueur expérimenté.

Je conseille de démarrer sur un petit plateau de 9x9. Une fois à l’aise, passer au 13x13 avant le 19x19.

Une autre élément qui me plait dans le go, est la notion d’évitement ou d’échange que je trouve élégante mais peut être suis je finalement meilleur au go qu’au échec, ce qui déforme mon point de vue.

Dernière modification par Pruls (03/11/2013 20h42)


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#14 08/11/2013 19h02 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   

Bonsoir à tous

après avoir lu avec gourmandise vos posts (bientôt noël ;-) je suis étonné de ne pas voir le jeu de R.Kiyosaki (Cashflow 101 et le 202)

Quelqu’un aurait il essayé ce jeu. Je crois qu’il n’existe qu’en anglais  mais il me semble que ce forum regorge de personnes maîtrisant la langue (hélas pas mon cas). Si une personne a déjà essayé le jeu peut il en dire quelques mots. Est ce qu’un niveau basique en anglais peut être compatible avec l’achat du jeu (onéreux qui plus est.)

Deuxième question légèrement décalé: existe t’il de bon jeux PC de gestion économique (en plus de sim city) je veux dire par là des jeux qui n’ont pas eu le succès mérité.

Enfin petite remarque, peut être que ce topic est à rapprocher du topic parlant de comment éduquer financièrement ses enfants , enfin c’est juste une idée en passant bien entendu.

En tout cas, entre les livres et les jeux de sociétés il y a de quoi faire pour remplir la hotte du père noël  :-)

Bonne soirée à tous et bon week end


Conformité AMF :  je suis investi en TOTAL, j'en ai dans mon réservoir.

Hors ligne

 

#15 21/12/2013 15h39 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   119 

Je trouve que l’idée de ce topic est très bonne. L’idée "jeux de société" est même une bonne idée cadeaux  pour des ados afin de sortir du tout électronique.

Du coup, je suis passé dans 2 boutiques spécialisées après avoir lu ce topic. Dans l’une comme l’autre, j’ai vu que le jeu Dixit était pas mal mis en avant.

Vu qu’il n’est ni dans la liste de Vauban ni dans celle de Pruls, les spécialistes peuvent-ils me dire ce qu’ils en pensent ?

Sinon, j’ai lu les règles des loups garoux de Thiercelieux dont j’avais déjà entendu parler. Ce jeu a l’air à la fois assez simple, court et passionnant (en adéquation avec le "++" du classement de Vauban). L’inconvénient a l’air d’être qu’il ne doit pas être facile de s’improviser "conteur" quand on a jamais joué : il doit donc falloir s’en trouver un "expérimenté" pour jouer ses 1ères parties et nous montrer la voie…

Dernière modification par julien (21/12/2013 16h05)

Hors ligne

 

#16 21/12/2013 21h02 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   69 

Dixit est un jeu un peu spécial.

Il a été développé à la base pour de jeunes ados en galère afin de les inciter à s’exprimer et sortir d’un certain mutisme…

Mais c’est un jeu tout à fait intéressant, pas vraiment orienté compétition mais pas non plus coopératif. C’est plus une expérience ludique autour des associations d’idées que l’on peut avoir.

Le jeu est constitué de cartes illustrées avec des images permettant à l’imagination de s’exprimer. Personnellement, j’ai les 3 paquets de cartes. La difficulté que j’ai est de choisir le bon public et la bonne ambiance pour sortir ce jeu.

A essayer.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#17 11/01/2014 22h37 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   

Pour ceux qui apprécient les jeux de stratégie de manière générale (echecs, risk, ..), effectivement Catane et Carcassonne sont 2 jeux incontournables à découvrir!

Toutes les personnes à qui j’ai présenté le jeux ont accroché et plusieurs se sont d’ailleurs acheté la boite…

Hors ligne

 

#18 12/01/2014 12h46 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   

Pour déborder un peu des jeux de société. Il existe un jeu à univers persistant (Massive Multiplayer Online Role playing Game en anglais ) qui a un modèle économique un peu plus poussé que les autres. J’y ai joué 6 ans (ma vie avant d’avoir des enfants).

Il s’agit de EVE online, un jeu produit par une petite société islandaise CCP.

Real Economist Learns From Virtual World - Real Time Economics - WSJ

The economics of video games - The Washington Post

Comme je sais que notre webmestre a du temps de libre maintenant, il peut s’y essayer.

Hors ligne

 

#19 30/04/2015 10h30 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   119 

Plus d’un an 1/2 après cette discussion, moi qui partais de zéro à l’époque en jeu de Société, je dois dire que j’ai découvert des perles et passé de bons moments grâce à ce post de Vauban qui a été le point de départ de ma découverte du domaine.

  - Ah, que de parties de Loups de Garous de Thiercelieux avec l’extension Personnages joués à 20. J’en fais au minimum une par mois maintenant. Il y en a pas mal qui sont organisées dans ma ville. Du coup, on revoit à l’occasion des têtes un peu connues maintenant, donc au-delà du mécanisme du jeu les blagues et autres boutades fusent ce qui rajoute du piment.
Et puis, si se faire éliminer dans les 1ers tours peut relever du hasard, on passe ensuite à l’intuition/déduction au milieu, puis l’air de rien à la logique stratégique dans les derniers tours : tout est réuni pour faire passer une bonne soirée à un INTJ finalement… wink

  - Les jeux aux règles simples mais qui laissent beaucoup de possibilités ouvertes et stratégies, et jouables avec un nombre de joueurs facile à obtenir (ni trop, ni pas assez), et où l’interaction est présente : Skull & Roses, The Resistance, Bang. Finalement mes préférés car on peut les sortir avec des personnes peu habituées et leur faire faire une découverte sympa.

   - Les jeux pas velus du tout mais marrant, type party game : Perudo, Esquissé, Dixit.

   - Les jeux plus velus : Catane, et j’ai eu une occasion de faire un Diplomacy (un seul, car pour trouver 7 joueurs qui ont assez potassé les règles pour savoir à peu près jouer c’est pas facile, mais quel jeu !)

    - Et tout ceux que j’ai pas encore dans ma ludothèque mais qui vont arriver : il faut que j’en choisisse un entre Divinar et The Boss d’ailleurs, je n’en ai pas encore de ce style.

J’ai un peu plus de mal avec les jeux où chachun joue plus dans son coin et où l’interaction se limite à surveiller si le voisin se rapproche du nombre de points de victoire, sans pouvoir l’embêter (ex : bâtisseurs du moyen-âge)

Enfin même si j’habite dans une ville qui ne fait que 100 000 habitants, la population est assez jeune. J’ai ainsi l’occasion de profiter ainsi de l’initiative d’une association bénévole qui fait découvrir ce type de jeux de société 1 fois par semaine + 1 fois par mois dans un autre lieu. Au delà de leurs ludothèques bien garnies, ça permet de découvrir les nouveautés.

Donc thank you for everything vauban !

Dernière modification par julien (30/04/2015 14h10)

Hors ligne

 

#20 30/04/2015 11h12 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   13 

julien a écrit :

…j’ai eu une occasion de faire un Diplomacy (un seul, car pour trouver 7 joueurs qui ont assez potassé les règles pour savoir à peu près jouer c’est pas facile, mais quel jeu !)…

Si vous avez un problème a trouver des joueurs motivés, essayez sur le web. Il y’a une communauté assez active autour Diplo, j’avais fais quelques parties il y’a quelque temps sur FROG il me semble : http://diplomacy.born2play.org/frog/ mais une recherche vous permettera de trouver d’autres communautés.

Dans les sites d’infos sur les jeux de société, on peut noté les notes de Vidberg sur le Monde : http://www.laselectiondudimanche.com/ c’est un dessinateur passionné de jeux de société qui fait une présentation de jeu tous les weekend et qui parle régulièrement des grands festivals et autres rassemblements de joueurs.

Personnellement, je suis un gros joueur, que ce soit jeux de société, jeux de rôles, jeux vidéos ou même PBEM pour ceux qui aurait connu l’époque c’est mon divertissement au lieu de lire ou de regarder la TV.

J’essaye de diminuer un peu la dose vu que ça mange quand même pas mal de temps, trop probablement, au détriment d’autres projets plus productifs.

Dernière modification par SwissInParis (30/04/2015 11h18)

Hors ligne

 

#21 02/05/2015 00h55 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   64 

Bonsoir,

Vauban a écrit :

Catane constitue une brillante illustration ludique des principes fondamentaux du commerce.

Merci Vauban pour ce post que je découvre. Moi aussi gros joueur de Catane depuis … 15 ans sad … Diplomacy … quelle merveille. J’ajoute 2 éléments à l’analogie sur le commerce et le capitalisme :

*** Diplomacy et la politique : ne découvre-t-on pas que pour gagner il faut « pardonner », ou plutôt … accepter de s’allier avec ceux qui vous ont trahis ? J’avoue que l’on avait arrêté de jouer assez rapidement car 1 – les nuits se faisaient longues 2 – les impacts en terme de relation amicales étaient notables dans le groupe, bien après la partie, du fait de la violence de la voie vers la victoire. Mais regardez nos politiciens par exemple. Ne sont-ils de vrais « diplomacy boys (& girls) » par le jeu des alliances parfois improbables et sans cesse renouvelées par pur opportunisme ? et … ça marche !

*** Catane et les débutants : Sensible personnellement au faussement des perceptions statistiques (en passant, lisez think fast think slow) type tartine beurrée qui tombe ou bouchons quand on est pressé, j’ai pu constater qu’à Catane … le débutant gagne vraiment souvent. Je ne compte plus le nombre de fois ou l’enfant pré-pubère d’un ami, ou la voisine alcoolisée « surprise » ont fait stresser une table de gros joueurs en comprenant à peine les règles. Ça arrive aussi beaucoup au UNO par exemple (où il faut être moyen tout le temps), mais évidemment pas au Go ou Echecs ou autres jeux plus subtiles et/ou moins hasardeux.

Cela vous arrive-il aussi ? … la fameuse "chance du débutant"

J’en suis venu à me dire que finalement le meilleur moyen de gagner à un jeu où il y a du hasard (dés, cartes  …) et potentiellement beaucoup de stratégie théorique (relisez le post initial de Vauban mais il y a aussi des milliers de sites web) … c’est peut-être de répondre par le hasard également. Ou plutôt, une sorte de moyenne du comportement des autres joueurs que l’on fait de manière instinctive, comme dans la vie … on copie d’abord les autres quand on ne sait pas. Le débutant n’a pas de stratégie, il achète des moutons quand les autres en achètent, met des maisons quand les autres le font … etc. Et … ça marche ! « souvent ». En tout cas il me semble. Le ratio entre la connaissance du débutant (proche de 0) et son score (proche de la victoire), terrorise mon esprit cartésien à chaque fois, et depuis des années.

Evidemment à la 2ieme partie, le débutant se fait terrasser. Car cette fois il tente d’établir une stratégie (il a compris les règles et certaines subtilités) qui fonctionne bien moins que celles aguerries des pros. Bref, il n’est plus débutant, il « réfléchit » et c’est le drame.

En poussant l’analogie à la manière de Vauban, j’avais rapproché cela des marchés boursiers et des techniques d’investissement.

Certains ici savent que je suis franchement smart & lazy, trend-following … etc. N’est-ce pas également ce qui se passe ? Loin des analyses « value » sophistiquées (et qui fonctionnent certes), le débutant Catane et l’investisseur trend-following se contentent d’une moyenne de ceux que font les autres … et dans les 2 cas, il semble que cela marche plutôt bien (Momentum…), tant que l’on accepte de ne pas s’aventurer hors du copycat et de la discipline dela stratégie quantitative sans laquelle on se met en danger : la fameuse 2ieme partie qui fait mal, dès lors que l’on « réfléchit » isolement.

Cela semble un peu cavalier certes, mais c’est un post détente n’est-ce pas ? smile

Merci encore pour cet espace sur/multidimensionnel que l’on ne trouve que sur ce Forum je pense.

Dernière modification par buckingham (02/05/2015 08h53)

Hors ligne

 

#22 16/06/2015 14h17 → Catane (jeu de société) : qui veut acheter mes jolis moutons ? (bourse, catane, commerce, jeux de société)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Dans la catégorie des jeux de plateau, j’en recommande 2 en particulier :

- Pingoins
Pingouins - Jeux de société - Acheter sur Espritjeu.com

- La guerre des moutons
La Guerre des Moutons - Jeux de société - Acheter sur Espritjeu.com

Deux jeux de stratégie très faciles à appréhender (un enfant de 7 ans peut jouer à Pingoins) mais qui s’avèrent complexe quand l’opposition est ardue…
Avec des parties assez rapides, deux bons jeux à sortir pour finir la soirée entre amis après un repas.

Dans la catégorie jeux de gestion sur PC, je ne peux passer sous silence le cultissime "Civilization" qui m’a enlevé tant d’heures de sommeil dans ma jeunesse…
Je n’ai joué qu’au n°1 (sorti en 1992 sous DOS…), on doit en être au n°6 ou 7 aujourd’hui, je ne sais pas ce que vallent ces derniers.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech