Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/10/2013 13h12 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour aux fidèles d’IH
pour ceux qui réussissent vite dans le business, gare à la chute quand même…
Comment l’homme le plus riche du Brésil a perdu 99% de sa fortune

Je vous aurai prévenu smile

Mots-clés : eike batista


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#2 07/10/2013 13h38 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   31 

J’avais déjà lu l’article ces jours ci …

Et en fait il illustrait une autre thématique que celle que vous sous-entendez ici: ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

J’ai même songer à la poster sur la file qui parle de "concentration vs diversification". Comme quoi on peut être un crack de la finance et immensément riche et se planter lamentablement parce qu’on a tout mis sur le rouge …

Ce débat ne sera donc probablement jamais tranché smile

Hors ligne

 

#3 07/10/2013 14h19 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Administrateur
Réputation :   1307 

Xan a écrit :

Et en fait il illustrait une autre thématique que celle que vous sous-entendez ici: ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier.

J’ai même songer à la poster sur la file qui parle de "concentration vs diversification". Comme quoi on peut être un crack de la finance et immensément riche et se planter lamentablement parce qu’on a tout mis sur le rouge …

Cela illustre aussi que ce n’est pas parce qu’un dirigeant a des œufs dans ses affaires, qu’elles connaitrons nécessairement le succès…

Hors ligne

 

#4 07/10/2013 14h19 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   554 

J’en tirerai personnellement plusieurs leçons, mais aucune sur la diversification :
1) L’effet de levier est à double tranchant, en voici une nouvelle preuve. Il faut savoir rester modéré et l’adapter selon le contexte.
2) Gérer un mastodonte (gros conglomérat), d’autant plus aux activités spéculatives, est plus difficile que gérer une small cap à activité simple
3) Lorsqu’on réussit, on a naturellement tendance à développer un certain "hubris" et à se croire intouchable. Ce n’est jamais le cas !

Il faut toutefois relativiser : pour moi, rester avec 1% de 35 milliards de dollars n’a rien de honteux : au contraire, c’est plus qu’honorable. Lorsqu’on échoue ainsi, c’est peut être une bénédiction : on nous envoie un message qui nous permet de nous améliorer, sans pour autant que notre situation ne devienne catastrophique. Le prix de l’apprentissage est parfois élevé, mais c’est lorsqu’on paie le plus que les leçons rentrent le mieux !

Hors ligne

 

#5 07/10/2013 14h38 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   31 

Halala, ces vilaines œillères wink

Je ne sais pas comment vous faites pour ne rien voir sur la diversification …

Avec la masse d’argent accumulée, un business tournant déja correctement (à l’époque), vous ne pensez pas qu’il aurait suffit à ce monsieur d’utiliser 10 à 15 milliards de sa manne financière pour prendre des participations dans quelques sociétés et ainsi s’assurer de conserver la moitié de sa fortune? Sa fortune était déjà faite, il n’avait plus besoin de prendre autant de risques. Aujourd’hui pensez vous vraiment qu’il soit aussi philosophe que vous en se levant le matin avec les créanciers de sa boite au bout du fil et son tout juste un milliard qui risque de partir en remboursement à tout moment? Moi je ne suis pas certain qu’il le prenne aussi bien que vous (et je le comprends).

Mon but n’est pas dire qu’il faille 1300 lignes (à la Peter Lynch), juste que tout mettre sur le rouge quand on a déjà fait fortune, c’est tenter le diable … (et il arrive qu’il se laisse tenter malheureusement)

(après oui évidemment je vous rejoins sur le fait que c’était du pétrole dans les émergents et pas un business ultra simple et ultra prévisible en Europe, mais quand même)

édit: oui IH, d’accord avec cela aussi, c’est un point positif mais jamais suffisant.

Dernière modification par Xan (07/10/2013 14h47)

Hors ligne

 

#6 07/10/2013 17h17 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   554 

Malgré mes oeillères, je suis très diversifié à mon sens, mais je pense que vous ne raisonnez pas comme un propriétaire / fondateur d’entreprise Xan.
Diversifier est peut être évident pour un étudiant en finance, mais surement pas pour un entrepreneur.

En l’occurrence, il doit sa fortune à cette boîte, même ce qu’il en reste, une fortune qu’un "diversificateur" aura très peu de chances d’avoir. Je déduis surtout que le monsieur a 350 millions USD, et pas grâce à la diversification en l’occurence. Même si les créanciers prennent tout, il lui reste pas mal non ?
Je suis aussi très confiant sur le fait que si c’est un type intelligent, il saura rebondir et relativiser, comme beaucoup de tycoons ayant connu des passes encore plus difficiles que celle-là l’ont fait avant lui. J’ai récemment croisé un entrepreneur russe qui a été ruiné complètement 3 fois avant d’arriver à créer un business qui marche et qui lui a payé sa retraite en 5 ans… Et ce n’est surement pas le seul dans ce cas de figure.
Je pense que si c’est un entrepreneur dont on parle, il lui faudra un autre bébé, qu’il gèrera plus prudemment.

Dernière modification par sergio8000 (07/10/2013 17h18)

Hors ligne

 

#7 07/10/2013 18h43 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   

J’admire ton optimisme Serge et je pense que ce  type de mentalité ne peut mener qu’ au succès.

N’empêche que perdre 99% de son capital c’est dramatique pour un investisseur et il est faisable de commettre des erreurs qui coûtent moins cher. ( heureusement ! )

A présent pour retrouver son capital initial il devra faire du 15% par an pendant 33 ans. Ainsi dans 33 ans il aura 90 ans et son rêve de devenir l’homme le plus riche du monde ne sera toujours pas atteint.

Autant dire que son rêve s’écroule…

Si son rêve était sa raison de vivre cela va lui mettre un coup au moral !

Dernière modification par Nicolas222 (07/10/2013 18h44)

Hors ligne

 

#8 07/10/2013 18h47 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   421 

Lisez mémoires d’un spéculateur, ce type se refera. De toute façon ce qui doit l’intéresser c’est le risque, pas d’amasser du fric…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#9 07/10/2013 20h49 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   38 

Nicolas222 a écrit :


A présent pour retrouver son capital initial il devra faire du 15% par an pendant 33 ans. Ainsi dans 33 ans il aura 90 ans et son rêve de devenir l’homme le plus riche du monde ne sera toujours pas atteint.

Autant dire que son rêve s’écroule…

Si son rêve était sa raison de vivre cela va lui mettre un coup au moral !

D’après l’article il a eu fait son premier million à 24 ans. Il en a aujourd’hui 56 ans et il avait 35 milliards. Donc il a fait pendant 32 ans pratiquement 39% de rendement annualisé.

S’il repart sur le même rythme avec "seulement" 100 millions (cf. article), il finira à 90 ans (dans 34 ans) avec 6730 milliards. Donc il serait de loin l’homme le plus riche du monde.

NB : c’est de l’humour

Dernière modification par Pit (07/10/2013 20h50)

Hors ligne

 

#10 07/10/2013 21h23 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   39 

Et dire que ce mec est venu visiter ma boite il y a quelques un an…

Mais je me fais pas de soucis, avec ce genre de gugusse ce qu’il a perdu n’est que la partie émergée de l’iceberg. Il doit avoir une partie immergée qui lui permettra de survivre…


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#11 07/10/2013 23h46 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   

bifidus a écrit :

Lisez mémoires d’un spéculateur, ce type se refera.

Tout à fait ! A l’image d’un Donald Trump qui s’est retrouvé ruiné 2 fois au cours de sa vie, mais qui fait parti maintenant des plus grandes fortunes américaines.
Ces personnalités gardent l’état d’esprit "entrepreneur" qui leur permet toujours de s’en sortir .

Dernière modification par fnoki (07/10/2013 23h49)


« Le succès, c’est la capacité à aller d’un échec à un autre sans perdre son enthousiasme »
Churchill

Hors ligne

 

#12 08/10/2013 08h35 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   69 

au fait, sa femme est tjrs là ?


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#13 08/10/2013 12h57 → Etre riche au Brésil ne protège pas toujours... (eike batista)

Membre
Réputation :   512 

Etre riche - au Brésil ou ailleurs - ne protège pas toujours en effet. C’est bien quand on a quelque chose à perdre qu’on devient vulnérable.

Au sujet de Eike Batista, chacun sait bien comme ses mérites ont été grossièrement exagérés par la presse nord-américaine. Toujours friande de success-stories bien ficelées, elle s’est laissée berner par ce pro de la flambe à la langue notoirement bien pendue! Aussi n’est-ce guére étonnant qu’aujourd’hui elle se délecte autant de la chute du coquin, lui qui découvre à peine et à grands frais comme la roche tarpéienne n’est jamais qu’à quelques pas du capitole. 

La vérité au sujet du personnage, car il faut la dire, c’est qu’il est le fils d’un ancien ministre des mines et forages, qu’il a géré son entreprise d’une manière catastrophique (surpayant les droits d’exploitation des gisements), qu’il a sensiblement fraudé les investisseurs étrangers (les réserves renfermées par les dits gisements sont bien inférieures aux promesses), qu’il a obtenu ses plus importants contrats en arrosant copieusement les copains de papa, surleveragant le bousin avec un stratosphérique montant de dettes, et qu’il s’est surtout occupé d’assurer la com’ du machin à coup de de voitures de courses et de blondes à gros seins.

En somme, plus à voir avec les oligarques russes ex-fils des hauts dignitaires du parti qu’avec les grands entrepreneurs type Gates, Buffet, Ellison ou Bolloré!

Dernière modification par thomz (12/12/2013 17h52)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech