Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#101 21/09/2013 15h16 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   61 

zeb a écrit :

Ce sont les chiffres, et ils sont indiscutables.

Un chiffre est parfois indiscutable… Les conclusions que l’on en tire, par contre…

Hors ligne

 

#102 21/09/2013 16h33 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   12 

Derival a écrit :

Dans l’ensemble cela me paraît pertinent, à ceci près que dans les années 80, ce n’était pas la génération "68ards" qui était au pouvoir, mais leur prédécesseurs (qui avaient donc, eux, connu la guerre et participé à la reconstruction de l’Europe).

C’est cette génération qui a fait gonfler fortement la masse monétaire et laisser filer l’inflation. Les suivants ont plutôt été opportunistes que réels acteurs de ce fait.

Si l’inflation me paye ma maison du fait de décisions politiques que je n’ai pas prises et que je ne comprends pas, pourquoi je ne devrais pas pour autant en profiter ?

Je suis d’accord avec vous et ne cherche en aucun cas à faire le procès de la génération de mes parents. Les disparités sociales au sein cette classe d’âge sont d’ailleurs aussi marquées que pour les autres. 
Je constate juste un état de fait.

Il existe evidemment des solutions individuelles pour limiter les impacts de ce desquilibre (vous en proposez plusieurs tout à fait pertinentes) mais je n’en vois pas de collective.
Or, Je suis surpris par l’inconscience de la majeure partie de mes aînées. Continuer à nier les disparités, choisir ses représentants politiques pour la préservation de ses interets particuliers, donner des leçons en s’en remettant à la valeur "travail" est tout simplement suicidaire.
Comme vous le signalez fort justement la maîtrise de l’inflation est une réponse politique pour préserver les interets de cette génération. Les choix de santé public également…je ne parle même pas de la fiscalité….l’écart ne fait que se creuser.

La montée des extrêmes (déjà en marche) de droite comme de gauche est donc inevitable. Le populisme crasseux qui les caractérise réclamera le sang (au choix des immigrés ou des propriétaires). Mais les réponses proposées seront forcement partiales, injustes et immorales.
Choisissons nos politiques en conscience, orientons notre action citoyenne pour limiter les impacts liés à ces disparités et, à minima, arrêtons de raconter des inepties sur les forums…nous éviterons ainsi, à terme, expropriation et euthanasie (voyez y une hyperbole)…..et nous pourrons profiter au mieux du capital difficilement (ou pas) accumulé.

Pour conclure la solidarité intergénérationelle doit etre reciproque. Je suis stupéfait par le sort réservé à nos aînés. Devenus une charge et dépossédés de la valeur "sagesse" ils sont condamnés à l’exclusion et à l’isolement. Ce n’est pas acceptable et explique en grande partie leur comportement (le capital se substitue au rôle tenu précédemment par ses enfants).

Hors ligne

 

#103 21/09/2013 18h19 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   60 

Derival a écrit :

Le contexte d’inflation faible redevient favorable aux rentiers. Reste le problème des impôts, mais sans train de vie dispendieux, ça se gère !

J’imagine que vous voulez parler ici du "rentier frugal" (si souvent évoqué ici), et de la recherche d’un TMI faible.

toudoucement a écrit :

les idées reçues on la vie dure. pauvre nico,va,on va se cotiser pour vous permettre de gonfler un peu votre patrimoine ridicule de 200 000€ à 30 ans,ça fait pitié.(second degré,biensur)

Il faut tout de même reconnaître que, dans de nombreuses villes, avec 200 000 euros on ne peut plus acheter grand-chose (alors que c’était une TRES grosse somme il y a 15 ans).

Derival a écrit :

renoncer au train-train des parents "petit travail tranquille - métro - salaire - dodo - vacances - enfants - retraite"

Remarquez, avec la façon dont vous le décrivez, on peut se demander si c’est vraiment un renoncement!

Dernière modification par placementapapa31 (21/09/2013 19h33)

Hors ligne

 

#104 22/09/2013 10h21 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   39 

placementapapa31 a écrit :

Il faut tout de même reconnaître que, dans de nombreuses villes, avec 200 000 euros on ne peut plus acheter grand-chose (alors que c’était une TRES grosse somme il y a 15 ans).

Acheter est-il indispensable???

Dans une strategie patrimoniale avec des revenus confortables,il y’a surement(financierement parlant) plus judicieux que d’acheter sa RP.


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#105 22/09/2013 11h23 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   

Je me reconnais dans le message de Nico6259. Nous aussi avons la trentaine, des revenus confortables qui approchent les 10k euros, et l’envie d’acheter notre RP avec notre deuxième enfant qui arrive.

Mais après trois mois de tourisme immobilier dans le 15ème pour acheter une RP, la conclusion nous semble évidente : cela ne vaut pas le coup. Débourser pas loin d’un million d’euros (un million !) pour des appartements aux prestations moyennes nous paraît délirant.
C’est d’ailleurs le vrai problème à Paris : les prix ne s’ajustent pas en fonction de la qualité des biens.

Du coup, nous épargnons et restons tranquille en location.

Hors ligne

 

#106 22/09/2013 12h11 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   39 

Memes réflexions. Le tableau de Range19 sur le patrimoine (brut) des ménages m’a interpellé, et je signale plus de détails, dont le patrimoine net et l’endettement, dans la fiche Insee : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref … Lo2pat.pdf .

D’apres ce doc la majorité des ménages francais ne sont pas tellement endettés (seulement 18.8% endettés pour leur RP en 2011, et probablement une bonne partie de ceux la depuis longtemps vu les durées de prets, donc avec un ratio Loan to Value faible). On est loin d’une situation a l’américaine. Le % de la population qui se retrouvera vraiment en difficulté si le gouvernement arrive a faire baisser l’immo n’est donc pas tres important (les derniers acheteurs), et les mesures du type taxation du loyer fictif ne sont par conséquent pas totalement impossibles politiquement, contrairement a ce que je pensais.

Hors ligne

 

#107 22/09/2013 22h04 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   18 

Une remarque : ne pas axer tous les raisonnements autour de Paris . Cette ville reste une singularité a l’échelle nationale.


Alexandre Bruney et Gaetan Lefebvre du blog Construire sa retraite | Auteurs de Immobilier : Investir malin pour préparer l'avenir

Hors ligne

 

#108 23/09/2013 12h09 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   16 

Un peu d’eau au moulin

http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=72842

Natixis a écrit :

Nous pensons que ces choix sont dirigés en France par la recherche de la maximisation du bien-être des salariés âgés (en seconde partie de leur vie professionnelle), des retraités. Les salariés âgés bénéficient le plus souvent de contrats de travail à long terme, d’une forte protection sur le marché du travail; ils souhaitent avoir le salaire et le patrimoine les plus élevés possible, la retraite la plus élevée possible, et sont soutenus dans ces objectifs par les syndicats, au détriment des plus jeunes; ceux-ci devront rembourser la dette publique, financer les retraites, acheter des logements à des prix élevés, n’avoir que des contrats de travail temporaires, perdre leur emploi en cas de récession.

Hors ligne

 

#109 20/08/2014 11h23 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   

Je retrouve ici un débat houleux et passionnant !

D’ailleurs je me permet de vous conseiller 2 lectures à ce sujet, qui sont des recueils de vulgarisation d’articles fait par des chercheurs :

Un sur le logement, les causes et les effets de la hausse, l’intérêt de la propriété, de la mobilité potentielle des locataires, les discriminations subies par les locataires…

Pour sortir de la crise du logement - Regards croisés sur l’économie

Un autre sur le fracture générationnelle, qui recense effectivement les faits qui font que les baby-boomers ont eu certains avantages…

Le choc des générations ? - Regards croisés sur l’économie

(Vous devez pouvoir trouvez un accès gratuit aux articles sur Cairn)

Alors, je suis d’accord avec ceux qui se plaignent pour dire que certaines générations ont eu plus de chance que d’autres… Immobilier moins cher, chômage inexistant…
Après, le problème va surtout se trouver en termes d’inégalités transmises, ceux des générations moins chanceuses qui ont des parents chanceux ET qui ont fait fructifier leur chance, seront très largement dédommagés.

Bref, il peut y avoir un sentiment de jalousie quand on ne s’y retrouve nulle part.

Par exemple, je fais le même constat, jeune avec un salaire correct, devenir propriétaire à Paris n’est aujourd’hui pas aisé du tout. Un mec arrivé sur le marché 10 ans plus tôt (l’ancien mec de mon ex, pour situer les choses), avec un salaire inférieur, à pu acheter (grâce à la garantie de papa en plus) et revendre 5 ans plus tard au double… soit une PV qui lui a rapporté plus que ses salaires cumulés sur la période !
La vie c’est ça. De la chance, des fois moins.
Après je n’ai pas envie de me plaindre… Le pire, c’est pour ceux qui se sont dit au même moment que lui qu’être locataire était plus intéressant, et qui veulent acheter maintenant… ceux là auront en plus les regrets d’avoir pu faire et de ne pas avoir fait.

Dans mon cas, j’ai la malchance de n’avoir aucune garantie/aide parentale (revenu et patrimoine faible - freins dans tous mes projets), mais c’est aussi une chance, car j’ai été habitué à un niveau de vie modeste, donc le fait de le faire augmenter même si c’est moins flagrant que ça aurait pu, m’évite les frustrations dont on peut être témoins sur ce fil. Le déclassement étant une des principales peur des Français !

Au final, il faut se détacher un maximum de ce qui ne dépend pas de nous, et se concentrer sur ce sur quoi nous pouvons agir. C’est le meilleur moyen d’être heureux plutôt que rancunier, et cette attitude positive attire la réussite quand la frustration cultive l’échec.

Bonne journée à tous !

Dernière modification par sfyter (20/08/2014 14h33)

Hors ligne

 

#110 20/10/2014 21h26 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   -6 

Je pense que Nico est un privilégié scandaleusement profiteur qui ne le sait pas.  Quand il aura 30 ans de plus, il s’entendra dire  qu’il a ruiné ses enfants, lui et sa génération, qu’il gagnait plus de mille euros par mois, oui mille euros et plus (500 000 sesterces de nos jours) vous vous rendez compte, qu’il avait une voiture en plus de son vélo , qu’il pouvait se payer une location dans Paris, oui dans Paris intra-muros, qu’il allait au restaurant plus d’une fois par an et qu’il se payait des vacances.  J’ai même retrouvé un texte où il se plaignait, la pauvre chochotte!
Alors que nous autres qui avons 30 ans en cette année 2044, nous en sommes réduits à la misère malgré notre bac +15. Ah, ils nous ont bien spoliés, nos parents.

Oui, tout est relatif.

Dernière modification par Ives (20/10/2014 21h27)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech