Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 19/09/2013 10h03 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   47 

nico6259 a écrit :

Les prix étaient au moins 2x plus bas fin 90 en Province, et 3x plus bas à Paris. On parle pas d’il y a un siècle mais d’il y a 15 ans là. Vous vous rendez compte de la hausse ? Comment pouvez-vous dire que c’était déjà cher à l’époque ?
Et ne me parlez pas des taux. Une maison à 100k€ financée à 6% sur 15 ans, ça revenait beaucoup moins cher que la même maison achetée 200k€ 15 ans plus tard financée à 3% sur 15 ans.

Bonjour Nico,

Oui les prix de l’immo ont augmenté en 30 ans, mais il y a 30 ans,
je payai ma baguette 0.70cts de Franc, aujourd’hui 0.90€
je payai mon café 1frs, aujourd’hui je le paie 9 fois plus cher
Je payai le Kg de tomate 2.50Frs aujourd’hui 3.50€ soit 8 fois plus cher
Je payai l’essence 1.70frs/l on se marrait quand les économistes préconisaient un gazole à 10frs, en région Parisienne je le paie 1.50€ pour faire simple.

J’oubliai, je travaille avec des promoteurs tous les jours, en 1980 on construisait des immeubles, aujourd’hui on doit construire des luttes anti-normes, avoir deux ingé pour torturer les liasses de documents afin de réduire  les couts de constructions, on doit couvrir les frais avant même de savoir si le permis de construire sera accepté.

Vous voulez un exemple, j’achète un terrain pour construire 5 appartements, je dois faire
- Etude de sol avec forage suivant l’endroit
- Payer les frais de la DRAC, je vous dis pas si on trouve un os de chien, j’en ai pour 6 mois minimum
- Diagnostique amiante et pas celle du fiston que tonton lui vend,
- Diagnostique pollution et si c’est pollué, c’est moi qui paie la dépollution ( 2 000 000€ sur un terrain de 12 000m² en Touraine en 2011)
- Bureau d’étude structure et calcul pour s’assurer que le parquet que je pose doit supporter 250kg/m²
- Taxe divers et variés
- Et je n’oublie pas la taxe sur l’eau…  et oui quand je ne construis pas un bac de décantation, je paie une taxe supplémentaire à la construction. Soit je mets un bassin de décantation dans le jardin, soit je paie la taxe.
- Le bail social, que je vends moins cher au m² pour les bailleurs sociaux, la différence faut bien que quelqu’un la paie. J’ai quelques exemples bien dodues.
- Permis de construire en espérant que je n’ai pas de préemption (Mairie mais ca sa se prépare, Préfecture, plus rare mais ca vient de m’arriver, autre plaintes divers et variés)
- Remboursement du prêt pendant le temps qui court des éléments ci dessus.

Voila après avoir payé tout cela, je peux enfin construire mon immeuble.

Oui, avant c’était plus abordable et moins cher.

maintenant je reconnais que certaines de ces contraintes sont nécessaires et utiles, d’autres, me laisse rêveur sur l’avenir de notre connerie à toujours mettre des barrières "normalistes", qui augmenteront inévitablement les couts. Donc le prix au m²

Tant mieux ca augmente mon chiffre d’affaire sans pour autant augmenter mon résultat, tant pis les acheteurs paient mais sont mieux protégés.

Je parle au présent car je gère cela pour mes clients.

nico6259 a écrit :

Raison pour laquelle j’ai un ami médecin qui a quitté la France. Sa dernière anecdote avant de quitter le pays : une de ses infirmières vendait un appart qu’elle avait acheté seule 10 ans plus tôt (pas 50 ans plus tôt, je parle bien de 10 ans), et il n’avait pas les moyens de lui acheter même en gagnant 2 fois plus qu’elle (mais oui, le travail paie en France…) Idem pour mes amis de mon age, cadres qui ont difficilement acheté des maisons ridicules, achetées quelques années avant par des ouvriers.
Vous ne comprenez pas notre déclassement social.

Aujourd’hui, un grand nombre de Français n’ont pas les moyens de s’acheter un Kg de tomate tous les jours.
C’est moche, à 30 ans je n’avais pas 200k€ de coté, on en avait pas les moyens, le SMIC était à 2 300Frs contre       1 430€ aujourd’hui soit 3.5 fois plus cher.
Tient on dirai que le SMIC a suivi la courbe de l’immobilier.  mais pas celui des tomates et du café.

http://www.cdg-64.fr/Cdg/Gesp/Documents … O_1980.pdf

Et l’immobilier n’a été que multiplier par 3  wink

Votre réflexion est pertinente malgré tout. Elle démontre la complexité qu’aura ma fille dans 15/20 ans.

.

Dernière modification par bascarol (19/09/2013 10h09)

Hors ligne

 

#52 19/09/2013 10h08 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   25 

toudoucement a écrit :

Alors oui,on peut dire que les boomeurs ont un peu de patrimoine.Ont-il commencé leur vie avec le niveau de vie d’un jeune couple à 6000€/mois???

La question n’est pas de savoir quels étaient les revenus d’une personne qui a aujourd’hui 50/70 ans au début de sa carrière.
La réalité, que nico6259 explique peut-être de façon brutale, c’est que, c’est indéniable, notre génération hérite aujourd’hui des décisions d’une génération privilégiée.
La liste des "avantages" de l’ancienne génération est longue : plein emploi pendant les 30 glorieuses, cotisations plus faibles sur tout, moins de difficultés à l’entrepreunariat…

Notre génération arrive dans une France qui n’a jamais connu un tel déclassement, une telle perte des repères, une crise aussi violente…
J’ai lu à ce sujet cette semaine une anecdote passionante sur le niveau du PIB pendant la crise que nous connaissons et pendant le premier choc pétrolier.
Aujourd’hui, le PIB par habitant en 2013 (car le PIB ne veut rien dire si on ne le prend pas par habitant) est revenu, grâce à la crise, à son niveau de 2005. Entre 1974 et 1980, il avait augmenté de 14%, malgré ce choc pétrolier dont nous parlent très souvent nos aînés (à commencer par mes parents).

Autour de moi, je vois en majorité des jeunes travailleurs comme moi. Qui estiment pour la plupart bien gagner leur vie. J’ai la chance d’être particulièrement privilégié et d’être propriétaire, ce qui pour moi aussi est important. J’ai une famille, je ne veux pas la voir à la rue si je devais perdre mon emploi.
Car la crainte est là pour le jeune actif à Paris : se retrouver à la rue. Plus que jamais le jeune cadre est une personne dont on peut disposer du jour au lendemain. Certains s’en sortiront, en retrouvant un emploi, en allant à l’étranger. D’autres non, et termineront à la rue. J’ai suffisament donné de mon temps dans des associations caritatives pour savoir qu’une personne qui gagne très bien sa vie aujourd’hui, au mérite uniquement et sans aides familiales, peut se retrouver à la rue 2 ans plus tard.

Si je ne partage pas tous les avis de nico6259, je comprends son énervement. Toutefois, je ne pense pas que cela soit nécessaire de lui sortir des poêmes ou des grandes phrases pour lui expliquer que la vie est difficile. Nous le savons, elle l’a toujours été.
Néanmoins, là ou certains pensent que, la plupart du temps, la génération actuelle des 25/35 "demande", il ne faut pas oublier que pour beaucoup des 50/70, ils n’avaient pas à demander.

Ensuite, pas de haine inter-générationelle pour moi. Les choses sont juste plus dures maintenant que pendant l’après-guerre. Notre génération hérite de 30 ans de choix politiques désastreux. Et quand le problème qui agite le plus la France est le mariage pour tous ou l’histoire d’un bijoutier justicier à Nice, ça m’énerve.

Hors ligne

 

#53 19/09/2013 10h19 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   25 

bascarol a écrit :

Oui les prix de l’immo ont augmenté en 30 ans, mais il y a 30 ans,
je payai ma baguette 0.70cts de Franc, aujourd’hui 0.90€
je payai mon café 1frs, aujourd’hui je le paie 9 fois plus cher
Je payai le Kg de tomate 2.50Frs aujourd’hui 3.50€ soit 8 fois plus cher
Je payai l’essence 1.70frs/l on se marrait quand les économistes préconisaient un gazole à 10frs, en région Parisienne je le paie 1.50€ pour faire simple.

[…]

Tient on dirai que le SMIC a suivi la courbe de l’immobilier.  mais pas celui des tomates et du café.
Et l’immobilier n’a été que multiplier par 3  wink

Pour la baguette de 0,70 F en 1980 contre 0,90 € aujourd’hui. 0,70 F de 1980 = 0,29 € aujourd’hui.
Pour le café à 1F contre 1,37 € aujourd’hui : 1F de 1980 = 0,41 € aujourd’hui.
Pour le kilo de tomates à 2,50 F contre 3,50 € aujourd’hui : 2,5F de 1980 = 1,03 € aujourd’hui.
Essence : 1,7 F de 1980 = 0,70 € aujourd’hui.

Ces prix ont rarement, en trente années, été multipliés par plus de trois.

La seule différence avec l’immobilier, c’est que nico a une vision réductive, dans la mesure où, ceux qui ont acheté il y a 15 ans ont fait des PV miraculeuse. Ceux qui ont acheté en 1992 ont attendu très longtemps pour retrouver leur prix d’achat.

Hors ligne

 

#54 19/09/2013 10h59 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   61 

qdedroit a écrit :

Les choses sont juste plus dures maintenant que pendant l’après-guerre.

Très sincèrement, je préfère lire cela qu’être aveugle.
J’encourage les plus jeunes
- à potasser quelques manuels d’histoire
- à interroger grands parents et arrière grands parents
- à réviser la répartition de la population française par secteurs au cours du siècle dernier
- à se documenter sur la pénibilité du travail agricole ou ouvrier jusqu’à il y a relativement peu
- à mesurer les progrès considérables de pouvoir d’achat depuis les années 70
- à remarquer combien il est devenu facile d’accéder au bac et à des filières d’études supérieures
- à noter que la très grande majorité d’entre eux n’ont jamais connu d’hivers sans chauffage, que leur confort quotidien réel depuis toujours n’a rien à voir avec celui connu par beaucoup de leurs aînés
- à analyser l’évolution de la structure des dépenses des ménages sur 60 ans…
Le tout sans oublier que la présentation par les médias de la classe d’âge des papy boomers oublie systématiquement que la société française n’est pas constituée de cadres parisiens mais est très disparate, comptant de très nombreux laissés pour compte qui, tout paby boomers qu’ils sont, vivent avec moins de 600 euros par mois et n’ont pas été ou pu rester propriétaires… entre ceux là et les cadres à gros patrimoines, il y a une large éventail de possibilités.

À lire ces posts, je me demande s’il sera possible de maintenir un système de solidarité minimal dans ces visions tellement nombrilistes et décalées des réalités de notre société. Non, les problèmes de propriété des trentenaires tels que est présentés par Nico ne m’émeuvent pas, ce qui ne me fait pas renoncer à aider ceux d’entre eux qui sont vraiment dans la mouise.

Dernière modification par Range19 (19/09/2013 11h03)

Hors ligne

 

#55 19/09/2013 11h43 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   21 

belle discussion animée.

vu que j’ai 41 ans ( et que je suis donc entre les 2), je vais tenter quelques éléments de synthèse :

bien sûr qu’il ne faut pas se plaindre et geindre.
bien sûr qu’il faut se bouger.
bien sûr que les conditions globales de confort dans lequel ont été élevés les plus jeunes générations sont toutes choses égales par ailleurs bien supérieures aux gens nés dans l’après guerre.

ceci étant :
puisque nico6259 nousparle des conditions de vie d’un jeune couple de cadres trentenaires, il faut aussi parler des mêmes personnes il y a 30 ans.

ça tombe bien, c’est le cas de figure de mes beaux parents, nés en 47 et 50.

et voilà ce que je relève (sans jalousie, c’est le passé et le passé, c’est du passé) :
étant adolescents, ils n’ont pas eu à se préoccuper plus que cela de leur avenir tant l’avenir était ouvert (je parle du professionnel)
ils n’ont pas eu besoin de faire ensuite des études supérieures poussées
ils ont connu le plein emploi pendant de très longues années et n’ont pas vécu la pression en entreprise que l’on connait aujourd’hui. (moi même, en 20 ans de carrière ou presque je trouve que cela a beaucoup changé).
ils ont fait construire et ont vu leur maison payée en peu de temps grace à l’inflation.
ils n’ont pas passé leur vie professionnelle en ayant peur de la crainte du déclassement.
ils ne se sont pas demandé quelle retraite ils auraient ni à quel âge ils la prendraient.

bref, ils ont eu une vie beaucoup moins stressante, bien plus confortable et décontratée d’où je pense (je passe à ce sujet sur le fait qu’ils ont pu avoir des vies sexuelles beaucoup plus débridées qu’aujourd’hui, mais c’est un autre débat).

une anecdote : sur le sujet de l’immobilier, et plus spécifiquement à Paris, je suis frappé de voir des films français des années 70 ou 80 et de voir la taille des appartements des personnages (rien qu’à penser à l’appart de jean Rochefort dans "un éléphant ça trompe énormément", j’en frémis pour nico6259).

il ne s’agit pas de rentrer dans une rixe intergénérationnelle, mais il faut quand même constater que ce que l’on pourrait appeler l’insouciance des bay-boomers ou de mai 68, se paie aujourd’hui bien cher pour les générations suivantes.

Hors ligne

 

#56 19/09/2013 12h07 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   25 

Range19 a écrit :

Très sincèrement, je préfère lire cela qu’être aveugle.

L’expression habituelle n’est-elle pas être aveugle que lire ça ? wink

Range19 a écrit :

- à potasser quelques manuels d’histoire

Ma maîtrise en histoire me donne quelques bases sur ce sujet.

Range19 a écrit :

- à interroger grands parents et arrière grands parents

Je n’ai jamais connu mes arrières-grands parents, qui eux ont connu la guerre.
Mon grand-père qui s’est battu une bonne partie de la seconde guerre mondiale me l’a racontée pendant de longues soirées.

Range19 a écrit :

- à réviser la répartition de la population française par secteurs au cours du siècle dernier
- à se documenter sur la pénibilité du travail agricole ou ouvrier jusqu’à il y a relativement peu

Tout d’abord, le travail agricole ou ouvrier est toujours pénible, cela ne fait aucun doute. Ce métier l’a toujours été. Il est peut être plus facile aujourd’hui, mais la chute des revenus des agriculteurs et leur crainte de ne pouvoir vivre correctement le compense grandement.

Range19 a écrit :

-  à mesurer les progrès considérables de pouvoir d’achat depuis les années 70

Sauf si on veut acheter un appartement à Paris comme nico wink

Range19 a écrit :

[…]

Je n’ai pas le temps de faire un commentaire point par point.
Toutefois, quelques remarques :
- Je parle bien des gens qui sont nés après la guerre. A vous lire, on croirait qu’ils ont tous vécu dans un roman d’Emile Zola. Bien entendu, beaucoup ont pu connaître la misère, et les bidonvilles de Nanterre ont existé jusqu’il y a peu de temps. Toutefois, je ne suis pas certain que la "très grande majorité" aient connu, pour ceux nés après-guerre, de longs hivers sans chauffage.
- Les laissés pour compte n’existent pas que chez les baby-boomers. Tous les baby boomers ne sont pas cadres parisiens, j’en conviens parfaitement.

Toutefois, là encore, nous parlons d’une évolution. Là où un cadre parisien terminant ses études au tournant des années 60 aura majoritairement connu le plein emploi et que peu d’inquiètudes sur son avenir professionnel, le jeune cadre de nos jours, à l’inverse, est inquiet. Car il sait qu’il est un actif dont on peut disposer aisément. L’énervement de Nico trouve peut-être sa source dans le fait que notre génération est la première depuis 60 ans qui vivra probablement moins bien que ses parents.

L’une des raisons de ce fait est la gestion catastrophique de la France par les choix d’une génération qui s’imposent désormais à nous.

Merci de ne pas considérer que c’est parce que l’on est jeune que l’on ne connaît rien. Je ne découvre pas les accidentés de la vie parce que vous m’en parlez. Je ne parle pas pour ma part de la destruction de la base du fonctionnement de la société française de la redistribution. Il convient d’aider les gens qui en ont besoin. Il convient aussi de prendre des décisions fortes qui permettront d’améliorer l’utilisation de mes impôts exponentiels.

Hors ligne

 

#57 19/09/2013 12h38 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   61 

qdedroit a écrit :

A vous lire, on croirait qu’ils ont tous vécu dans un roman d’Emile Zola

Bien sûr que non…
Mais à lire l’égocentrisme misérabiliste de trentenaires, permettez moi d’exposer de quoi relativiser…

Hors ligne

 

#58 19/09/2013 13h00 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   

@nico6259

pour moins de 600 000 Euros, il y a de très beaux appart avec parc, piscine etc à 12km de Paris.

tout le monde n’a pas le "droit à" être propriétaire dans le centre de Paris.

En vous éloignant un peu, et avec vos revenus, vous pouvez vivre très agréablement.

prospectez du côté de saint Germain en Laye, ou Versailles

Hors ligne

 

#59 19/09/2013 13h41 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   47 

.

Dernière modification par bascarol (19/09/2013 13h48)

Hors ligne

 

#60 19/09/2013 18h12 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Range19 a écrit :

qdedroit a écrit :

A vous lire, on croirait qu’ils ont tous vécu dans un roman d’Emile Zola

Bien sûr que non…
Mais à lire l’égocentrisme misérabiliste de trentenaires, permettez moi d’exposer de quoi relativiser…

Vous prouvez encore que vous ne maîtrisez pas votre sujet et pourtant pensez avoir raison dur comme fer.
"…de très nombreux laissés pour compte qui, tout paby boomers qu’ils sont, vivent avec moins de 600 euros par mois "

Sachez que le minimum vieillesse est de près de 800€. (Et pas moins de 600€).
Alors que le minimum jeunesse est d’environ 500€.
Environ 50% de plus pour le pauvre vieux que pour le pauvre jeune.

Que l’on parle en revenus médians ou en revenus minimum, les jeunes sont moins bien lotis (alors même qu’ils ont plus de charges), donc arrêtez votre désinformation et de vouloir "relativiser" avec de faux chiffres et mauvais arguments (les baby-boomers ont tous fait la guerre à vous entendre…il y en a aussi peu voire moins que des jeunes qui ont fait l’Afgha ou le Tchad ou le Mali…), merci.

Et comme le dit si bien qdedroit, merci de ne pas considérer que c’est pas parce que l’on est jeune que l’on ne connaît rien.
J’ajouterai que ce n’est pas parce que l’on est plus ancien que l’on est plus pertinent/sage/raisonnable. Nos hommes politiques nous le prouvent tous les jours depuis plus de 30 ans de gabegie et de saccage de la France.

Dernière modification par nico6259 (19/09/2013 18h17)

Hors ligne

 

#61 19/09/2013 18h14 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

pense_bete a écrit :

@nico6259

pour moins de 600 000 Euros, il y a de très beaux appart avec parc, piscine etc à 12km de Paris.

tout le monde n’a pas le "droit à" être propriétaire dans le centre de Paris.

En vous éloignant un peu, et avec vos revenus, vous pouvez vivre très agréablement.

prospectez du côté de saint Germain en Laye, ou Versailles

Je ne cherche pas à tout prix à être proprio, merci.
Vu le rendement minable à l’achat (400 loyers), je préfère continuer à louer un appart correct dans Paris et à épargner. Même si les prix montaient de 10% en 4 ans, je serais perdant à l’achat par rapport à la location du même bien…et comme je suis baissier…

Je tenais juste à souligner l’ampleur de la bulle immo et le déclassement de ma génération à bien des niveaux. (Certes nous avons les i-phones, mais bien se loyer est un besoin plus fondamental à mon sens).

Dernière modification par nico6259 (19/09/2013 18h19)

Hors ligne

 

#62 19/09/2013 18h18 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Erreur.

Dernière modification par nico6259 (19/09/2013 18h21)

Hors ligne

 

#63 19/09/2013 18h24 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   39 

Ricklatrick a écrit :

belle discussion animée.

vu que j’ai 41 ans ( et que je suis donc entre les 2), je vais tenter quelques éléments de synthèse :

bien sûr qu’il ne faut pas se plaindre et geindre.
bien sûr qu’il faut se bouger.
bien sûr que les conditions globales de confort dans lequel ont été élevés les plus jeunes générations sont toutes choses égales par ailleurs bien supérieures aux gens nés dans l’après guerre.

ceci étant :
puisque nico6259 nousparle des conditions de vie d’un jeune couple de cadres trentenaires, il faut aussi parler des mêmes personnes il y a 30 ans.

ça tombe bien, c’est le cas de figure de mes beaux parents, nés en 47 et 50.

et voilà ce que je relève (sans jalousie, c’est le passé et le passé, c’est du passé) :
étant adolescents, ils n’ont pas eu à se préoccuper plus que cela de leur avenir tant l’avenir était ouvert (je parle du professionnel)
ils n’ont pas eu besoin de faire ensuite des études supérieures poussées
ils ont connu le plein emploi pendant de très longues années et n’ont pas vécu la pression en entreprise que l’on connait aujourd’hui. (moi même, en 20 ans de carrière ou presque je trouve que cela a beaucoup changé).
ils ont fait construire et ont vu leur maison payée en peu de temps grace à l’inflation.
ils n’ont pas passé leur vie professionnelle en ayant peur de la crainte du déclassement.
ils ne se sont pas demandé quelle retraite ils auraient ni à quel âge ils la prendraient.

bref, ils ont eu une vie beaucoup moins stressante, bien plus confortable et décontratée d’où je pense (je passe à ce sujet sur le fait qu’ils ont pu avoir des vies sexuelles beaucoup plus débridées qu’aujourd’hui, mais c’est un autre débat).

une anecdote : sur le sujet de l’immobilier, et plus spécifiquement à Paris, je suis frappé de voir des films français des années 70 ou 80 et de voir la taille des appartements des personnages (rien qu’à penser à l’appart de jean Rochefort dans "un éléphant ça trompe énormément", j’en frémis pour nico6259).

il ne s’agit pas de rentrer dans une rixe intergénérationnelle, mais il faut quand même constater que ce que l’on pourrait appeler l’insouciance des bay-boomers ou de mai 68, se paie aujourd’hui bien cher pour les générations suivantes.

On a le même age .Ce qui me fait rire c’est que parfois les plus jeunes nous considérent aussi comme des privilégiés.Au début des ann’es 90,la situation pour les jeunes de 20 ans etait guère plus encourageante(c’est pas pour ça que j’en veux à mes prédécésseurs).

ce qui manque à la jeunesse actuelle c’est un peu de foi en l’avanir,de reve et d’envie de créer(ce qui a fait la force des boomers).

En voyage à l’étranger,cet été,j’ai rencontré des jeunes bcp plus travailleurs,joyeux et confiants en leurs capacités que ce qu’on peut rencontrer en france ou tout est tres cadré et ou on offre pas bcp d’autre alternative qu’une petite planque dans la fonction publique ou au siege d’une grande entreprise.

là ou vous vous êtes faits avoir c’est en croyant les discours de vos profs qui vous ont fait croire qu’avec un bon diplome on avait d’office un bon job,un bon salaire et une vie palpitante.

Il y’a plein de chose à faire quand on évite de s’enfermer dans des stéréotypes


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#64 19/09/2013 18h34 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   61 

nico6259 a écrit :

Vous prouvez encore que vous ne maîtrisez pas votre sujet et pourtant pensez avoir raison dur comme fer.
"…de très nombreux laissés pour compte qui, tout paby boomers qu’ils sont, vivent avec moins de 600 euros par mois "

Sachez que le minimum vieillesse est de près de 800€. (Et pas moins de 600€).

Compulsez les conditions d’attributions et la distinction entre pensions de retraite et aides sociales qui font que pas mal de gens se contentent de leur pension de moins de 600euros… Tout le monde n’est pas salarié, sans parler des durées de cotisations, d’accident de la vie.
Bref : je rencontre des gens dans ces situations très très régulièrement… Impossible de les aider à compléter s’ils ont une bicoque valant non pas 500 000 euros mais 50 000 ou une vieille ferme…
Le bruit théorique est une chose, l’intérêt pour autrui une autre mon cher. De la confrontation entre la théorie et la réalité…

Ce que je vous concède, c’est que les perspectives mondiales sont de nature à ébranler les certitudes les plus établies…

Dernière modification par Range19 (19/09/2013 18h41)

Hors ligne

 

#65 19/09/2013 18h39 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   39 

je connais des retraités à moins de 600€ dans le monde paysan(j’en connais certains qui n’ont pas besoin de ça pour vivre mais pour d’autres c’est leurs seules ressources).

marrant ces idées reçues de la part de jeunes qui gagent 10 fois plus


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#66 19/09/2013 18h46 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   61 

toudoucement a écrit :

je connais des retraités à moins de 600€ dans le monde paysan(j’en connais certains qui n’ont pas besoin de ça pour vivre mais pour d’autres c’est leurs seules ressources).

marrant ces idées reçues de la part de jeunes qui gagent 10 fois plus

Culture Google…
Vous verriez les mémoires d’étudiants… qui vous soutiennent lors de soutenances qu’ils on trouvé l’info "sur l’ordinateur"  - pour les moins malins, certes smile

Hors ligne

 

#67 19/09/2013 18h54 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   25 

Range19 a écrit :

toudoucement a écrit :

je connais des retraités à moins de 600€ dans le monde paysan(j’en connais certains qui n’ont pas besoin de ça pour vivre mais pour d’autres c’est leurs seules ressources).

marrant ces idées reçues de la part de jeunes qui gagent 10 fois plus

Culture Google…
Vous verriez les mémoires d’étudiants… qui vous soutiennent lors de soutenances qu’ils on trouvé l’info "sur l’ordinateur"  - pour les moins malins, certes smile

Il faudrait croire que la généralisation hâtive n’est pas que le fait des "jeunes".

Hors ligne

 

#68 19/09/2013 18h58 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   61 

qdedroit a écrit :

Il faudrait croire que la généralisation hâtive n’est pas que le fait des "jeunes".

L’adaptation au milieu probablement wink

Hors ligne

 

#69 19/09/2013 19h25 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   60 

Range19 a écrit :

l’égocentrisme misérabiliste de trentenaires

"Egocentrisme misérabiliste"?? Elle est bien bonne celle là.

Une fois, une pré-retraitée m’a "conseillé" (vivement…) d’éviter de mettre des idées d’optimisation fiscale tout à fait normales et légales dans la tête de jeunes que j’avais comme public, car "vous comprenez il faut qu’ils cotisent!"

(je précise que âgé de presque 50 ans, je ne suis donc plus un trentenaire)

toudoucement a écrit :

En voyage à l’étranger,cet été,j’ai rencontré des jeunes bcp plus travailleurs,joyeux et confiants en leurs capacités que ce qu’on peut rencontrer en france ou tout est tres cadré et ou on offre pas bcp d’autre alternative qu’une petite planque dans la fonction publique ou au siege d’une grande entreprise.

là ou vous vous êtes faits avoir c’est en croyant les discours de vos profs qui vous ont fait croire qu’avec un bon diplome on avait d’office un bon job,un bon salaire et une vie palpitante.

Il y’a plein de chose à faire quand on évite de s’enfermer dans des stéréotypes

Ca par contre ce n’est pas faux. Mais vous savez, ce n’est pas si facile de ne pas se faire avoir (par définition). Les conseilleurs ne sont pas neutres, souvent. Une fois qu’on s’est fait avoir, on est toujours tenté de dire "si j’avais su". Oui mais justement, la plupart du temps on ne pouvait pas savoir (question d’éducation).

Par contre aujourd’hui les gens de 20-25 ans sont beaucoup plus conscients de ce que vous dites (si j’en juge par mon entourage). Et c’est très bien.

Dernière modification par placementapapa31 (19/09/2013 19h42)

Hors ligne

 

#70 19/09/2013 20h27 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   

Ma mère, 64 ans, avait une orange à noël quand elle était enfant…
Une famille qui avait l’eau courante, l’électricité et dont les enfants allait à l’école au delà de l’âge de 14 ans était vue comme riche.

J’ai moins de 40 ans et c’est clair qu’on nous a laissé un pays difficile mais il faut aussi reconnaître qu’on bénéficie d’un confort que 80% des gens sur cette planète nous envient.

Hors ligne

 

#71 19/09/2013 21h20 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   39 

placementapapa31 a écrit :

Range19 a écrit :

l’égocentrisme misérabiliste de trentenaires

"Egocentrisme misérabiliste"?? Elle est bien bonne celle là.

Une fois, une pré-retraitée m’a "conseillé" (vivement…) d’éviter de mettre des idées d’optimisation fiscale tout à fait normales et légales dans la tête de jeunes que j’avais comme public, car "vous comprenez il faut qu’ils cotisent!"

(je précise que âgé de presque 50 ans, je ne suis donc plus un trentenaire)

toudoucement a écrit :

En voyage à l’étranger,cet été,j’ai rencontré des jeunes bcp plus travailleurs,joyeux et confiants en leurs capacités que ce qu’on peut rencontrer en france ou tout est tres cadré et ou on offre pas bcp d’autre alternative qu’une petite planque dans la fonction publique ou au siege d’une grande entreprise.

là ou vous vous êtes faits avoir c’est en croyant les discours de vos profs qui vous ont fait croire qu’avec un bon diplome on avait d’office un bon job,un bon salaire et une vie palpitante.

Il y’a plein de chose à faire quand on évite de s’enfermer dans des stéréotypes

Ca par contre ce n’est pas faux. Mais vous savez, ce n’est pas si facile de ne pas se faire avoir (par définition). Les conseilleurs ne sont pas neutres, souvent. Une fois qu’on s’est fait avoir, on est toujours tenté de dire "si j’avais su". Oui mais justement, la plupart du temps on ne pouvait pas savoir (question d’éducation).

Par contre aujourd’hui les gens de 20-25 ans sont beaucoup plus conscients de ce que vous dites (si j’en juge par mon entourage). Et c’est très bien.

C’est bien probable que les trentenaires soient déçus et que les plus jeunes soient conscients de la réalité de la société dans laquelle on vit.Mes filles ont bientôt 17 ans,et je constate que dans leur cercle d’amis y’a pleins de jeunes volontaires,heureux et lucides. Peu-être parce que les trentenaires ont été trop gatés par les boomeurs alors que les plus jeunes ont été élevés par les quadras moins bien lotis.

Finalement,le probleme,c’est peut être pas les boomers mais leurs gosses qui ont cru que tout tomberait toujours tout cuit???C’est peut être le seul reproche que je ferais aux boomeurs,d’ailleurs:Ne pas avoir fait prendre conscience à leurs enfants que pour eux,ce serait un peu plus compliqué.

Dernière modification par toudoucement (19/09/2013 21h44)


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#72 19/09/2013 21h37 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   60 

toudoucement a écrit :

Finalement,le probleme,c’est peut être pas les boomers mais leurs gosses qui ont cru que tout tomberait toujours tout cuit???C’est peut être le seul reproche que je ferait aux boomeurs,d’ailleurs:Ne pas avoir fait prendre conscience à leurs enfants que pour eux,ce serait un peu plus compliqué.

Idée intéressante…

Hors ligne

 

#73 19/09/2013 22h22 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   189 

Le fond du problème est que l’homme est d’abord un animal comparatif. Donc le niveau de confort auquel on a le droit (qui est réel par rapport à la génération précédente ou d’autres pays) ; ce niveau donc n’est en fait pas si pertinent. Ce qui compte dans la motivation, la bonne humeur voire le sentiment de bonheur d’une génération, dans quasiment tous les pays ou cultures, c’est la "dérivée" par rapport aux générations précédentes mais… à l’l’instant présent. De fait, un trentenaire Philippin (j’y vais souvent) dans une usine à travailler beaucoup plus que nous et à vivre dans un semi-taudis est largement plus heureux que nous pcq : 1) il a maintenant une couverture santé, une fierté, un "empowerment", etc. ce que ses parents n’ont jamais eu ainsi qu’un semi-taudis au lieu du taudis de ses parents et 2) tous les 5 ans, il progresse dans son métier et sa richesse ainsi que les gens autour de lui et le pays (très net aux Philippines). C’est du vécu de chez vécu.

Je pense dès lors qu’en France le même phénomène (inversé bien sûr) a lieu non sans raison et que l’on peut comprendre une certaine désillusion. Toutefois il ne sert évidemment à rien de se plaindre ou de geindre (peut-être même que c’est contre-productif, sauf si on écrit à son député ou râle auprès de lui et massivement) sauf peut-être à avoir le déclic de se dire que… il faut s’expatrier mes amis (moi j’ai fait l’inverse pcq le réseau social et familial malgré tout on n’arrive pas à le faire venir à l’étranger mais j’ai BCP mieux vécu professionnellement et au niveau motivation/désir aux USA ou en Suisse).


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#74 19/09/2013 22h27 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   39 

S’expatrier ou se retrousser les manches. Se dire qu’on est acteur et non victime de cette société aide à accpeter son sort(enfin il me semble).

En etant vulgaire je dirais qu’il faut se sortir les doigts du c… et arreter d’envier ce qu’a le voisin.


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#75 19/09/2013 22h31 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   189 

Ah non koaran… le coup de l’orange, non vraiment (mon grand-père me la faisait aussi celle-là), c’est un cliché souvent faux et même lorsqu’il ne l’est pas qui n’est pas pertinent ! (je sais que dans votre cas c’était votre mère mais j’en parlerai avec les grands-parents)

D’abord, c’était souvent exagéré (je l’ai su par mon grand-oncle et je vous assure que nos grands-parents avaient une tendance à exagérer sur ce point et qu’ils recevaient parfois d’autres cadeaux). Ensuite et surtout, ce n’est PAS l’orange qui compte mais le fait que leurs parents (à nos grands-parents donc nos arrières) n’avaient PAS d’orange donc la dérivée était positive pour nos grands-parents par rapport à la génération précédente ! Ce cliché de l’orange manque le fond du problème (je ne justifie pas les plaintes de certains mais je dis qu’elles ont un fond de vérité) car ce qui compte ce n’est pas la comparaison de ce que l’on avait par rapport à eux mais la comparaison du mouvement/ambiance à l’époque où ils vivaient par rapport à la nôtre !…  tendance positive ou tendance négative (ou dérivées donc)

Dernière modification par PoliticalAnimal (19/09/2013 22h32)


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech