Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 18/09/2013 16h29 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   69 

dchiesa a écrit :

C’est oublier que quand on devient père (ou mère) de famille, être proprio c’est aussi l’assurance de ne pas se retrouver à la rue en cas de licenciement ou d’accident.

L’achat d’une maison n’est pas obligatoire pour payer ce genre de garantie.

D’un point de vue financier, l’accès à la propriété devrait se faire si:
- on bénéficie d’un horizon suffisamment éloigné car vendre pour racheter comprend des frais de mutation.
- la part d’intérêt de l’emprunt est inférieure à un loyer augmenté des intérêts que générerait le placement de l’écart entre le loyer et la mensualité, pour un logement équivalent.

D’autres arguments peuvent aller dans le sens de l’achat de son logement, mais ne sont pas pertinents d’un point de vue financier:
- se sentir chez soi, rares sont les locataires qui s’installent de la même manière que les propriétaires
- se forcer à épargner en remboursant l’emprunt, mais cela ne concerne à priori pas les gens qui fréquentent ce forum.

En dehors de ces arguments, il me semble que l’envie d’acheter repose sur un dogme infondé mais diffusé largement dans notre société, notamment par les banquiers car cela sécurise leurs activités de prêts.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#27 18/09/2013 16h52 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   61 

Kabal a écrit :

Range19, je ne crois pas que ce soit une guéguerre jeune/vieux mais plutôt un problème de génération. Même si j’avais 75 ans et que vous en aviez 100, le fond du problème serait toujours le même. Notre génération (celle de nico et la mienne) allons souffrir pour des choses qui ne sont pas de notre fait. Nos retraites ne seront peut être qu’illusion, nous payons pour la crise et nous avons un taux de chômage important. Nous sommes le produit de ce que vous nous laisser.

Kabal, guéguerre jeune contre vieux ou problème de génération, c’est kif kif, non ?
J’ai 47 ans, je ne vous laisse rien et ai toujours oeuvré pour une société, des politiques, une école et université moins démagogiques pour justement éviter d’entendre ou lire ce genre de propos en mettant chacun face à ses responsabilités.
L’aversion au risque me semble intergénérationnelle mais plus vivace que jamais chez ceux qui devraient imaginer le futur (notamment le leur) plutôt que gamberger sur le passé.

Cela dit, il y a toujours eu des gens pour pleurnicher sur ce qu’il y avait dans la gamelle de leurs voisins plutôt qu’aller faire le nécessaire pour remplir la leur… voire observer qu’elle était déjà pleine…
Notre société a toujours été divisée, ça ne va pas changer aujourd’hui.

Pour revenir au sujet, la bonne nouvelle est que grâce aux aides (APL etc) et aux prix dans mon coin, ceux qui travaillent un minimum peuvent acheter… Ils pleureront aussi si les prix baissent, vous verrez…

Dernière modification par Range19 (18/09/2013 16h59)

Hors ligne

 

#28 18/09/2013 17h08 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   30 

Personnellement, je ne pleurniche pas sur ma vie ni sur sa pénibilité. Je constate que votre génération a eu les choses plus facile (notamment en immobilier) que nous. Ce qui vous était accessible à même niveau salariale, ne nous ai plus accessible. Le chômage n’aide évidemment pas. Les patrons étaient plus dépensiers en période faste qu’en temps de crise.

Maintenant, cela ne m’empêche pas de me créer mes propres opportunités ni même pleurer sur mon sort. Je gagne un salaire décent qui me permet de vivre correctement. Je chercherai à me créer des opportunités (qui est la raison de ma présence initiale sur ce forum d’ailleurs). Néanmoins, actuellement, je suis obligé de rester locataire car je ne peux pas me permettre d’acheter un appartement pour ma famille d’une taille pouvant accepter un enfant sans me rogner les deux bras. Alors que j’aurais pu le faire si j’étais de la génération d’avant (sauf si je choisis d’aller vivre dans la Creuse où je n’ai aucune chance de trouver un emploi et ma femme également)

PS : Il est impossible pour moi de changer de génération mais il est sur que je deviendrai vieux. Le débat jeune/vieux (sagesse vs impulsivité) et différents de mon point de vue que le débat générationnelle. Les générations, selon moi, ont un mode de penser commun. Comme je vous le disais plus haut, même si nous étions vieux ou jeune (47 ans c’est pas si "vieux") tous les deux nous aurions le même débat.

Hors ligne

 

#29 18/09/2013 17h41 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   71 

Bonsoir,

Tout ce débat me semble vain et contre productif. Je ne pense pas que la génération actuelle (la mienne) soit différente/meilleure que les précédentes… Si on pouvait acheter bas et revendre haut 10ans après avec une belle plus-value, on le ferait (du coup, ce serait nos enfants qui raleraient ) ! Il y a juste certaines zones en France qui sont tendues. Du coup, la règle très simple de l’offre et de la demande s’impose. Rien de plus, rien de moins. Ajouter 1 étage à tout les immeubles de Paris et les prix baisseront smile

Kabal a écrit :

Personnellement, je ne pleurniche pas sur ma vie ni sur sa pénibilité. Je constate que votre génération a eu les choses plus facile (notamment en immobilier) que nous.

Sur ce point particulier, je suis par contre en complète opposition avec vous… Hormis l’immobilier, tout était plus difficile avant. Aujourd’hui, nous avons un accès illimité à la quasi totalité de l’information mondiale, nous pouvons créer une entreprise chez nous grâce à internet, on vit dans un monde où toutes les tâches quotidiennes ont été facilitées par la technologie. Nous avons des leviers incommensurablement plus puissants que ceux de nos parents, sans parler de notre qualité de vie… Alors, oui, nous ne pouvons pas devenir propriétaire aussi facilement, mais je n’échangerai JAMAIS ma place contre celle de mes parents ou de mes grand-parent juste pour pouvoir être un "proprio". Je n’aurai pas de retraite à 60ans ? Les générations précédentes ont fait des conneries ? Pas grave ! Je ferai ce qu’il faut pour que mon avenir soit bon.

De plus, je vous rappelle que 2-3 générations précédentes, il y a quand même eu des Guerres Mondiales (ce n’est pas si loin).

Pour finir, je propose de close ce sujet, qui n’apporte strictement rien au débat. Tout le monde va camper sur ses positions en estimant avoir raison.

Bonne soirée à tous,
Steevy

Dernière modification par slayner (18/09/2013 17h45)


Creola Voyage - Séjours chez l'habitant en Guadeloupe

Hors ligne

 

#30 18/09/2013 17h43 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   61 

Kabal a écrit :

(47 ans c’est pas si "vieux")

Ouf !
Je dois pour vous rassurer dire que malgré nos revenus à l’époque nous n’aurions pas acheté à 30 ans une maison de 200 000 euros faute de pouvoir le faire sereinement.
La solution : nous avons fait du neuf moins cher et j’ai beaucoup travaillé (job + travaux de la maison) tout en investissant par ailleurs (y compris avec travaux).
Pas mal de mes copains ont pu acheter ce qu’ils souhaitaient en RP milieu de trentaine début de quarantaine. Pas mal d’autres sont restés locataires. La plupart sont cadres, cultivés, bons vivants et ont de l’argent. Peu ont de quoi s’acheter un appartement à Paris. Ils s’en moquent.
D’autres ont mis tout ce qu’ils avaient dans des logements déjà chers à l’époque et tirent la langue sur des crédits de 20 ans. Rien de nouveau sous le soleil. Leur perspective de plus-value n’a pas de sens s’il faut payer cher l’équivalent ou mieux.
Figurez vous par ailleurs qu’en province, fin des années 90 le logement était pourtant considéré comme cher voire très cher, les taux étaient élevés, la crise jamais disparue, les infos sinistres et la perception de l’avenir morose si bien qu’il me semble que les gens raisonnables hésitaient à dépenser un tiers de leurs revenus dans l’acquisition d’une RP sans plus de visibilité. Les exemples de saisies et de ménages dans l’impossibilité de rembourser étaient fréquents.

Dans la campagne où j’habite, il était de tradition pour les gens plus modestes et prudents de construire tout ou partie de leur maison eux mêmes, faute de pouvoir faire autrement (je pense à un couple qui avait aussi une trentaine d’année, lui agent DDE, elle aide soignante).
Suis-je le seul à me souvenir de cette époque et de la réalité quotidienne de beaucoup de français qui n’ont pas accédé à la propriété faute de profiter de cette soi disant époque bénie bien discutable ?

Où je vous rejoins : pour les investisseurs, c’était facile si on aimait le risque.

Je viens de lire l’intervention de Steevy que je partage parfaitement.

Dernière modification par Range19 (18/09/2013 17h47)

Hors ligne

 

#31 18/09/2013 19h09 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Kabal a bien cerné le problème.
Peut-être que ceux qui ne sont pas de notre génération ont du mal à être objectif et à voir dans quelle situation notre génération se trouve.
Je trouve qu’il y a un conflit inter-générationnel qui couve, et les prix immo devenus complètement délirants en sont un des facteurs.
C’est la 1ère fois qu’une génération vit moins bien que la génération précédente (je parle des baby-boomers).

On est d’accord qu’il est normal qu’un "vieux" ait un patrimoine et des revenus > à ceux des jeunes.

On dit juste que :
- les vieux ont connu le plein emploi et des progressions salariales tout autre que les jeunes de maintenant (nous on va se construire un patrimoine bien minable, vu les salaires et le coût de la vie dont les loyers il reste peu de capacité d’épargne; et vu que le ticket d’entrée immo est devenu fou et que si on a la chance de pouvoir acheter le temps des +10% par an est bien fini) ;
- les vieux ont pu acheter de l’immo à pas cher remboursé en monnaie de singe (Cf Friggit), et maintenant on doit leur racheter leur tas de pierre 3x plus cher (et même en relatif, un ingé en 1980, avec 50 mois de salaire avait 500kF et pouvait acheter une belle maison…maintenant un ingé avec avec 50 mois de salaire a 150k€ peut s’acheter un T2 ou un pavillon phénix à 40km de la ville)  ;
- pour les retraites, les vieux ont cotisé à un taux plus bas que les jeunes ;
- les vieux ont accumulé une dette (2000 Mds…30k€ par français) et c’est à nous de la rembourser alors qu’ils font tout pour esquiver les efforts à faire ;


Il y a un transfert de richesse incroyable des jeunes vers les vieux.
Et dans le même temps, ces vieux osent nous dire que de leur temps c’était dur aussi, que nous les jeunes sommes des "branleurs" (je ne connais personne aux 35h, que des cadres au forfait à > 45h/semaine), qu’ils ont travaillé toute leur vie (nous on aimerait bien ne pas avoir de périodes de chômage et rester toute notre vie dans la même boîte) alors normal qu’ils n’aient pas à contribuer aux efforts; qu’ils ont dû emprunter à 15% sur 15 ans pour acheter leur maison (et que nous il faut qu’on passe par le parcours résidentiel : acheter le studio à 3% sur 30 ans, puis acheter le T2, puis le T3 et à 60 ans on pourra avoir notre maison mais on n’en n’aura plus besoin car les enfants ne seront plus là); etc…

Les baby-boomers sont objectifs ? On ne prendrait pas la jeune génération pour des veaux ? Malheureusement, c’est eux qui sont au pouvoir, et ils écoutent ceux de leur génération qui votent en masse, pas les jeunes. Nous sommes en gérontocratie.
Il y a des vieux qui sont bien conscients du décalage et aimeraient un peu plus de justice envers les jeunes. La solidarité inter-générationnelle ne doit pas fonctionner en sens unique.

Dernière modification par nico6259 (18/09/2013 19h40)

Hors ligne

 

#32 18/09/2013 19h25 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Range19 a écrit :

Kabal a écrit :

(47 ans c’est pas si "vieux")

Ouf !
Je dois pour vous rassurer dire que malgré nos revenus à l’époque nous n’aurions pas acheté à 30 ans une maison de 200 000 euros faute de pouvoir le faire sereinement.
La solution : nous avons fait du neuf moins cher et j’ai beaucoup travaillé (job + travaux de la maison) tout en investissant par ailleurs (y compris avec travaux).
Pas mal de mes copains ont pu acheter ce qu’ils souhaitaient en RP milieu de trentaine début de quarantaine. Pas mal d’autres sont restés locataires. La plupart sont cadres, cultivés, bons vivants et ont de l’argent. Peu ont de quoi s’acheter un appartement à Paris. Ils s’en moquent.
D’autres ont mis tout ce qu’ils avaient dans des logements déjà chers à l’époque et tirent la langue sur des crédits de 20 ans. Rien de nouveau sous le soleil. Leur perspective de plus-value n’a pas de sens s’il faut payer cher l’équivalent ou mieux.
Figurez vous par ailleurs qu’en province, fin des années 90 le logement était pourtant considéré comme cher voire très cher, les taux étaient élevés, la crise jamais disparue, les infos sinistres et la perception de l’avenir morose si bien qu’il me semble que les gens raisonnables hésitaient à dépenser un tiers de leurs revenus dans l’acquisition d’une RP sans plus de visibilité. Les exemples de saisies et de ménages dans l’impossibilité de rembourser étaient fréquents.

Dans la campagne où j’habite, il était de tradition pour les gens plus modestes et prudents de construire tout ou partie de leur maison eux mêmes, faute de pouvoir faire autrement (je pense à un couple qui avait aussi une trentaine d’année, lui agent DDE, elle aide soignante).
Suis-je le seul à me souvenir de cette époque et de la réalité quotidienne de beaucoup de français qui n’ont pas accédé à la propriété faute de profiter de cette soi disant époque bénie bien discutable ?

Où je vous rejoins : pour les investisseurs, c’était facile si on aimait le risque.

Je viens de lire l’intervention de Steevy que je partage parfaitement.

Excusez-moi, mais je ne vois pas ce que votre subjectivité (on "considérait") vient faire ici.
On parle de faits chiffrés, pas de ressentis. Le fait c’est que fin 90 les prix étaient au plus bas, même si les gens "considéraient" que c’était cher car ils n’y connaissaient rien, les prix étaient au plus bas et c’est un fait. Voyez donc les chiffres notaires et les courbes de Friggit.

Les prix étaient au moins 2x plus bas fin 90 en Province, et 3x plus bas à Paris. On parle pas d’il y a un siècle mais d’il y a 15 ans là. Vous vous rendez compte de la hausse ? Comment pouvez-vous dire que c’était déjà cher à l’époque ?
Et ne me parlez pas des taux. Une maison à 100k€ financée à 6% sur 15 ans, ça revenait beaucoup moins cher que la même maison achetée 200k€ 15 ans plus tard financée à 3% sur 15 ans.

Raison pour laquelle j’ai un ami médecin qui a quitté la France. Sa dernière anecdote avant de quitter le pays : une de ses infirmières vendait un appart qu’elle avait acheté seule 10 ans plus tôt (pas 50 ans plus tôt, je parle bien de 10 ans), et il n’avait pas les moyens de lui acheter même en gagnant 2 fois plus qu’elle (mais oui, le travail paie en France…) Idem pour mes amis de mon age, cadres qui ont difficilement acheté des maisons ridicules, achetées quelques années avant par des ouvriers.
Vous ne comprenez pas notre déclassement social.

Hors ligne

 

#33 18/09/2013 19h34 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Ricou a écrit :

OUI je suis sérieux
….
Quittez votre T3, vous pourrez louer moins cher
….
Achetez dans le Nord Ouest parisien ou en périphérie

Je maintiens le travail, et soyons honnêtes les activités professionnelles car nous sommes nombreux ici à ne pas nous satisfaire d’une planque dans un grand groupe à 3K€
sont le moyen de subvenir à vos besoins

Donnez-vous les moyens de vos ambitions (Paris 15)
sinon revoyez vos ambitions à la baisse

N’y voyez aucune jugement, j’en ai horreur
mais plus un message: Travaillez, persévérez

CPaulus a écrit :

Bonjour nico6259,

Désole je vais parler comme un vieux.

1/ Avec votre salaire et les taux d’intérêts actuels, ne pouvez vous pas acheter un 2 pièces en banlieue sans problème (je sais beaucoup préfère habiter Paris intramuro) ?

2/ Concernant le marché du travail
Beaucoup d’entreprises déménagent, et même en région parisienne (pour des raisons de coûts immobiliers ??), ne pas bouger devient votre problème (locataire ou propriétaire)

A+

CPaulus

Mais oui, c’est si facile et puis on ne mérite guère mieux quand on est un couple de cadres de 30 ans qui émarge à 6k€ nets mensuels et qui a 200k€ d’apport.
On va courir s’acheter un T2 en banlieue, fantastique! Et nous élèverons nos 2 futurs enfants dans notre coquet 2 pièces de 45m², ce sera chaleureux :-)

C’est le choix fait par des amis.
Mais pour moi, hors de question d’être victime de la bulle immo.
J’attends la correction des prix (les prix doivent retrouver tôt ou tard leurs fondamentaux, une bulle finit inévitablement par claquer, la France est en retard mais ça arrive) et si elle ne vient pas, tant pis : mon couple épargne > 20k€/an sans se priver et en attendant nous sommes plutôt confortablement logés dans un T3 dans le 15ème.

C’est ce qui nous importe, mais ça ne m’empêche pas de m’insurger contre cette bulle immo et contre ceux qui ne sont pas de notre génération qui ne sont pas objectifs et ne comprennent pas l’ampleur des dégâts et sujet du topic : oui, un nombre important des français ne peut pas acheter et ce n’est guère étonnant vu la bulle immo et ce n’est guère faute de travailler (des prix x2 ou x3 alors que les revenus ont augmenté de 30% seulement en 10 ans).

Hors ligne

 

#34 18/09/2013 20h01 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   

Bonjour Nico6259,

Vous dites :

Nico6259 a écrit :

Peut-être que ceux qui ne sont pas de notre génération ont du mal à être objectif et à voir dans quelle situation notre génération se trouve.

Je pense que ce n’est pas un problème de génération mais de façon d’appréhender la vie. Je suis de votre génération, tout comme Alexis et Xan qui sont intervenu précédemment et, tout comme eux, j’ai du mal à voir le rapport entre la qualité de vie et le fait d’être propriétaire. Je suis locataire et très heureux. Je considère que je vis à une époque qui est exceptionnelle en termes de possibilités et que j’ai eu beaucoup de chance à la "loterie ovarienne" de naître en France. Je ne me sens absolument pas lésé par rapport à nos aînés.

Les prix de l’immobilier sont hauts… Et alors ? Personnellement ça ne grève pas ma qualité de vie.
L’accès à la propriété était plus facile pour nos aînés… Et alors ? Ça non plus, ça ne grève pas ma qualité de vie. Et je me réjouis que nos aînés aient pu accéder à la propriété !

Je respecte totalement votre volonté de devenir propriétaire. Il suffit peut-être juste d’un peu de patience et de "philosophie".

Quoi qu’il en soit, se plaindre ne changera rien. Pointer du doigt la génération précédente non plus…

Dernière modification par Doe (18/09/2013 20h03)

Hors ligne

 

#35 18/09/2013 20h48 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Doe a écrit :

Bonjour Nico6259,



Quoi qu’il en soit, se plaindre ne changera rien. Pointer du doigt la génération précédente non plus…

Bien le bonjour,

OK pour le reste, mais je pense que se plaindre n’est pas inutile.
Si c’est un acte isolé en effet c’est inutile, et c’est un coup à faire un infarctus à 30 ans.
Mais si c’est toute une génération qui se fait entendre et provoque un sursaut citoyen et permet in fine un juste rééquilibre entre les générations, ce sera utile.
Je sais, je suis un utopiste…

Hors ligne

 

#36 18/09/2013 20h57 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   90 

nico6259 a écrit :

Kabal a bien cerné le problème.
Peut-être que ceux qui ne sont pas de notre génération ont du mal à être objectif et à voir dans quelle situation notre génération se trouve.
Je trouve qu’il y a un conflit inter-générationnel qui couve, et les prix immo devenus complètement délirants en sont un des facteurs.
C’est la 1ère fois qu’une génération vit moins bien que la génération précédente (je parle des baby-boomers).

On est d’accord qu’il est normal qu’un "vieux" ait un patrimoine et des revenus > à ceux des jeunes.

On dit juste que :
- les vieux ont connu le plein emploi et des progressions salariales tout autre que les jeunes de maintenant (nous on va se construire un patrimoine bien minable, vu les salaires et le coût de la vie dont les loyers il reste peu de capacité d’épargne; et vu que le ticket d’entrée immo est devenu fou et que si on a la chance de pouvoir acheter le temps des +10% par an est bien fini) ;
- les vieux ont pu acheter de l’immo à pas cher remboursé en monnaie de singe (Cf Friggit), et maintenant on doit leur racheter leur tas de pierre 3x plus cher (et même en relatif, un ingé en 1980, avec 50 mois de salaire avait 500kF et pouvait acheter une belle maison…maintenant un ingé avec avec 50 mois de salaire a 150k€ peut s’acheter un T2 ou un pavillon phénix à 40km de la ville)  ;
- pour les retraites, les vieux ont cotisé à un taux plus bas que les jeunes ;
- les vieux ont accumulé une dette (2000 Mds…30k€ par français) et c’est à nous de la rembourser alors qu’ils font tout pour esquiver les efforts à faire ;


Il y a un transfert de richesse incroyable des jeunes vers les vieux.
Et dans le même temps, ces vieux osent nous dire que de leur temps c’était dur aussi, que nous les jeunes sommes des "branleurs" (je ne connais personne aux 35h, que des cadres au forfait à > 45h/semaine), qu’ils ont travaillé toute leur vie (nous on aimerait bien ne pas avoir de périodes de chômage et rester toute notre vie dans la même boîte) alors normal qu’ils n’aient pas à contribuer aux efforts; qu’ils ont dû emprunter à 15% sur 15 ans pour acheter leur maison (et que nous il faut qu’on passe par le parcours résidentiel : acheter le studio à 3% sur 30 ans, puis acheter le T2, puis le T3 et à 60 ans on pourra avoir notre maison mais on n’en n’aura plus besoin car les enfants ne seront plus là); etc…

Les baby-boomers sont objectifs ? On ne prendrait pas la jeune génération pour des veaux ? Malheureusement, c’est eux qui sont au pouvoir, et ils écoutent ceux de leur génération qui votent en masse, pas les jeunes. Nous sommes en gérontocratie.
Il y a des vieux qui sont bien conscients du décalage et aimeraient un peu plus de justice envers les jeunes. La solidarité inter-générationnelle ne doit pas fonctionner en sens unique.

Cher nico6259,
Toute cette tirade pour dire quoi ?
Les vieux l’ont eu plus facile, on payé moins cher leur maison, bla bla

Puis je vous conseiller de lire ce texte:

Tu seras un homme mon fils
de R.Kipling
http://parati.free.fr/homme.htm

Que celà vous inspire t’il ?

La vie etant par essence injuste, il est plus utile de reflechir, travailler, s’ameliorer
Que pester, se plaindre et… au final regarder les autres prendre letrain

Dernière modification par Ricou (18/09/2013 21h16)


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#37 18/09/2013 21h09 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   60 

nico6259 a écrit :

Je trouve qu’il y a un conflit inter-générationnel qui couve

Bien sûr que oui!

Hors ligne

 

#38 18/09/2013 21h17 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Ricou a écrit :

Puis je vous conseiller de lire ce texte:

Tu seras un homme mon fils
de R.Kipling
http://parati.free.fr/homme.htm

Que celà vous inspire t’il ?

Vous avez raison.
Ma génération fera la même chose avec ses enfants :
- nous leur vendrons nos maisons en multipliant les prix par 3 (ils s’endetteront sur 60 ans pour acheter un studio et vivront à 2h de route de leur travail, c’est bien naturel, nous aurons besoins de nos PV pour payer nos croisières et cures thermales);
- nous les mettrons tous au forfait cadre (ils bosseront 60h/mois payés 35h avec des salaires compressés, ils sont jeunes après tout, de mon temps c’était dur aussi);
- nous les ferons cotiser davantage (20% de leurs salaires pour payer nos pensions de retraite; et puis jusqu’à 80 ans car ils auront 90 ans d’espérance de vie) ;
- nous les ferons travailler tous les jours fériés à notre profit, pour financer notre dépendance ;
- nous leur retirerons leur 10% d’abattement pour frais pro dans leur déclaration d’IR (nous conserverons nos 10% d’abattement pour frais pro nous, on l’a mérité, on a travaillé toute notre vie).


Et s’ils osent se plaindre, ces jeunes ingrats, d’être lésés au profit du confort de la génération d’avant (et de n’avoir que 2% des gens en mesure d’acheter), et réclament plus de justice intergénérationnelle, on leur répondra fièrement du haut de notre grande sagesse "sois un homme gamin, ne te plains pas et tends l’autre joue" en citant le très pertinent Kipling.

Hors ligne

 

#39 18/09/2013 21h32 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   90 

Je trouve dommage, pour vous, d’etre …. si aigri
Un jeune cadre dont tous ses maux (ne pas pouvoir acheter son T3 dans le 15eme) sont le fait des méchants papy boomers

D’autant plus qu’a votre age, la vie vous appartient

Les "papy rentiers" qui en retraite continue d’avoir une activitee pro pour compléter leur rente en souriraient

Vous gagnez trop peu, quittez votre planque a 3 K€ !
Montez votre sociéte, mais en conservant cet etat d’esprit, vouw serez encore jaloux de votre concurent qui a de meilleurs marges
Si vous ouvrez un resto, vous serez encore jaloux du voisin qui est mieux exposé au soleil

Allez travailler en Suisse, mais vous serez jaloux des Suisses


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#40 18/09/2013 21h44 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Ricou a écrit :

Montez votre sociéte, mais en conservant cet etat d’esprit, vouw serez encore jaloux de votre concurent qui a de meilleurs marges
Si vous ouvrez un resto, vous serez encore jaloux du voisin qui est mieux exposé au soleil

Allez travailler en Suisse, mais vous serez jaloux des Suisses

Vous n’avez rien compris à mon message.
Je ne suis pas jaloux de X. Niel ou de l’entrepreneur qui gagne 10x plus que moi; il me mérite.
Je ne serais pas jaloux si je montais une boîte et si mon concurrent margeait plus, il le mériterait.

En revanche, je suis jaloux de ceux qui n’ont aucun mérite autre qu’être nés au bon moment, et gagnent des 100aines de k€ de PV non fiscalisée, grâce à la seule bulle immo et qui se permettent des leçons de morale sur les travailleurs.

J’arrête d’échanger avec vous, vous êtes trop borné pour admettre le problème de solidarité intergénérationnelle et d’immo trop cher.

Dernière modification par nico6259 (18/09/2013 21h53)

Hors ligne

 

#41 18/09/2013 22h11 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   31 

Doe a écrit :

Je suis de votre génération, tout comme Alexis et Xan qui sont intervenu précédemment et, tout comme eux, j’ai du mal à voir le rapport entre la qualité de vie et le fait d’être propriétaire.

Juste pour préciser, je suis effectivement en désaccord avec nico6259 sur le besoin absolu de "propriété", mais en revanche je précise que pour le reste je suis bien plus enclin à aller dans son sens plutôt que l’inverse. Je comprends parfaitement son sentiment même si je n’irai pas aussi fort taper sur la génération précédente. Mais néanmoins je comprends parfaitement que quand un cinquantenaire planqué, ayant connu les 30 glorieuses, le plein emploi, ayant fait un seul investissement immobilier dans sa vie mais qui lui ait apporté la richesse, et étant proche d’une retraite confortable vienne vous dire à vous petit jeune débutant que maintenant vous allez devoir faire vos preuves, que de son temps "c’était dur" et qu’il y a qu’à se bouger, on trouve ça un poil grotesque et agaçant.

Après je ne pense pas que "taper" sur la génération précédente soit la bonne idée. Ces choses sont faites et désormais ce qu’on évoque est "un fait", maintenant ça va être à nous de tenter de nous en sortir.

Dernière modification par Xan (18/09/2013 22h13)

Hors ligne

 

#42 18/09/2013 22h17 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   90 

nico6259 a écrit :

J’arrête d’échanger avec vous, vous êtes trop borné pour admettre le problème de solidarité intergénérationnelle et d’immo trop cher.

Ne pas etre de votre avis, et etre qualifié de  borné!!!

Et si dans un eclair de lucidité, vous vous appliquez cette remarque a vous ?


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#43 18/09/2013 22h24 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Ricou a écrit :

nico6259 a écrit :

J’arrête d’échanger avec vous, vous êtes trop borné pour admettre le problème de solidarité intergénérationnelle et d’immo trop cher.

Ne pas etre de votre avis, et etre qualifié de  borné!!!

Et si dans un eclair de lucidité, vous vous appliquez cette remarque a vous ?

Oui, j’avoue, je me borne à dire que 2+2 = 4.
Vous vous bornez à dire que j’ai tort sans donner d’autres arguments.
Ce n’est pas possible de discuter avec vous, je ne peux pas perdre davantage de temps.

Hors ligne

 

#44 18/09/2013 22h29 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   71 

J’avais prévenu smile

slayner a écrit :

Pour finir, je propose de close ce sujet, qui n’apporte strictement rien au débat. Tout le monde va camper sur ses positions en estimant avoir raison.


Creola Voyage - Séjours chez l'habitant en Guadeloupe

Hors ligne

 

#45 18/09/2013 22h33 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   15 

Oui slayner, c’était couru d’avance, c’est ce qui arrive quand on a des gens qui refusent de voir les faits et restent sur l’émotionnel ;-)

Hors ligne

 

#46 18/09/2013 22h34 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   60 

nico6259 a écrit :

c’est bien naturel, nous aurons besoins de nos PV pour payer nos croisières et cures thermales

Héhéhé! Et tant d’autres choses.

Hors ligne

 

#47 18/09/2013 22h39 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   18 

Quel débat passionné et passionnant !

Nous sommes a l’aube de la quarantaine et avons commencé d’acheter de l’immobilier à la fin des années 90 après la crise immobilière .

Nous avons des collègues du même âge qui ont misé sur une baisse et qui attendent toujours cette baisse .. Aujourd’hui, ils ne peuvent plus acheter le bien qu’ils louent.

Pour les jeunes, on le voit, c’est beaucoup plus difficile de se loger. Jetez un œil sur cette courbe bien connue.

Cf page 8
http://www.cgedd.developpement-durable. … 688b6a.pdf


Alexandre Bruney et Gaetan Lefebvre du blog Construire sa retraite | Auteurs de Immobilier : Investir malin pour préparer l'avenir

Hors ligne

 

#48 18/09/2013 22h41 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   90 

Je vous invite cher nico6259 a relire mes interventions
Je n’ai pas dit que vous aviez tort, ou autre type de jugement

Je me suis efforcé de vous faire passer le message que face à une situation a son désaventage, le domaine de l’action est…
Souvent …Plus enrichissant

Si sur un forum, ou dans la vie, vous refusez l’échange, ou d’autres avis
Vous risquez de vite vous retrouvez seul (a pester)

Je pense que les différences peuvent nous enrichir

Pas pourvous, c’est votre liberté

Dernière modification par Ricou (18/09/2013 22h43)


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#49 19/09/2013 00h43 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   39 

Je comprend pas trop pourquoi il faudrait etre absolument propriétaire(surtout d’un bien non rentable à Paris intra Muros).

Si on a la chance de l’avoir,c’est bien,si on est jeunes des revenus confortable et une solide épargne,y’a autre chose à faire que d’acheter une résidence principale. Jouer l’effet levier avec des investissements en province,ou des SCPI???

C’est pas une nouveauté de dire que Paris n’est pas l’endroit idéal pour les familles,si certains veulent y elever leurs enfants,ils sont libres de le faire en location.

Alors oui,on peut dire que les boomeurs ont un peu de patrimoine.Ont-il commencé leur vie avec le niveau de vie d’un jeune couple à 6000€/mois???

J’ai franchement du mal à comprendre cette aigreur.Peut être qu’en cherchant un job de cantonnier à Saint Leger le Gueretois,la possibilité dêtre propriétaire à bon compte avec une épargne de 200 000€ se vérifie.

Dernière modification par toudoucement (19/09/2013 00h44)


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

#50 19/09/2013 00h59 → 78% des locataires en France ne peuvent pas acheter... (achat résidence principale, locataire)

Membre
Réputation :   39 

Concernant l’étude.

27 000 000 de ménage en France. 42% de locataires= 11 000 000 de ménages locataires .

22% de ces locataires peuvent potentiellement acceder à la propriété(là ou l’immo est bon marché,s’ils ont de bons revenus ou s’ils ne sont pas trop revanchards )

ça nous fait 2 500 000 ménages qui pourraient acceder à la propriété soit environs 4 ans de transactions(en admettant qu’ils soient acteurs de chaque transaction).

Deux conclusions:

1-L’immobilier a de beaux jours devant lui.
2-cette étude ne démontre rien*

* rayez la mention inutile


Je ne veux pas etre rentier,je veux faire du blé

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech