Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 10/09/2013 14h46 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   

exilefiscal a écrit :

Mais en France quand on réclame aux gens 45 pourcents et plus, plus ISF etc.  Humainement je comprends tout à fait que les gens essaient de faire autrement. Et cela me parait légitime.

En même temps, la majorité des Francais ont voté pour un gouvernement augmentant encore plus les taxes.

Et dans toute démocratie qui se respecte, une minorité ne peut peut pas faire comme bon lui semble sinon c’est vite l’anarchie. Si on ne veut pas avoir devoir répondre aux lois d’un pays que l’on juge confiscatoire, on évite d’y avoir à affaire, d’où l’exil fiscal qui est parfaitement l’égal.

Hors ligne

 

#27 10/09/2013 14h51 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   554 

Tout dépend du système de valeurs où on se place à mon humble avis.
Si votre système de valeurs condamne automatiquement toute idée un poil "anarchiste" (allez savoir ce que ce terme signifie vraiment vu son usage médiatique à toutes les sauces), vous avez de toute évidence raison : mais cela reste uniquement dans le cadre de votre système de valeurs (sur lequel je ne porte aucun jugement : qui suis-je d’ailleurs pour cela ? Il est légitimement issu de votre éducation et de votre vie).
Si Exilefiscal a un système de valeur différent, il se peut très bien qu’elle (j’espère que je ne me trompe pas) ait raison dans le sien mais pas dans le votre, et il se peut très bien que vous ayez tort dans le sien.

Bien que je ne sois pas particulièrement anarchiste, je pense qu’il est difficile mais parfois enrichissant d’accepter le fait que chacun ait son propre système de valeurs. Le "sur-encadrement" présent dans la plupart des systèmes de valeurs occidentaux, liés à notre éducation, ont l’avantage de donner un certain ordre et une paix sociale apparente, il a aussi tendance à favoriser l’excès juridique (on ne peut plus rien régler simplement, même quand quelqu’un s’installe illégalement chez vous) entre autres. Nous avons tous un biais vers notre système de valeur, qui nous pousse à croire que seul le notre est juste (je me surprends encore à penser dans un système de valeur soviétique parfois, c’est dire l’emprunte que peut laisser l’éducation :-)).
Je pense simplement que concevoir des choses dans un autre système de valeur sans nécessairement le juger dans la précipitation (mais en gardant tout son sens critique positif comme négatif) peut être bon pour tous : c’est une source historique de progrès pour l’humanité me semble-t-il, dans la mesure où l’Europe a inspiré la Russie à une époque, où les US inspirent d’autres pays. Plus souvent on le fait, plus vite on progresse à mon humble avis.

Désolé pour le HS, mais je pense que cela peut expliquer le débat enflammé sur le sujet somme toute anodin !

Dernière modification par sergio8000 (10/09/2013 14h53)

Hors ligne

 

#28 10/09/2013 15h34 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   421 

Un vieil anarchiste libertarien comme moi applaudi désormais un évadé fiscal comme il applaudissait un allemand qui passait à l’Ouest avant la chute du mur.

Mais je ne demande à personne de faire pareil, après tout il y a beaucoup d’ostalgiques… De nombreux russes regrettent même Staline…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#29 10/09/2013 17h03 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   26 

L’état manque un peu de pragmatisme à mon sens. La plupart des autres pays européens ont signé les accords  dit RUBIK avec la Suisse. C’est un prélèvement libératoire versé par la Suisse aux états signataires dont le taux est compris entre 19 et 34% des revenus de tout type (PV, intérêt …). Et en contrepartie, les États ne cherchent plus à trouver les comptes en Suisse.

La question qu’on peut se poser c’est: Pourquoi la France refuse t’elle ses accords ?

Je considère pour ma part que l’objectif français est purement électoraliste. "On fait la chasse aux riches fraudeurs et ça plait à la populace". En réalité, la France ne va quasiment rien récupérer car "les vrais riches" se sont déjà vus proposés des solutions pour continuer à échapper à l’impôt. Il suffit tout simplement d’ouvrir un coffre ou on colle de l’or ou du cash à moins qu’on préfère transférer son compte vers une filiale de sa banque Suisse qui se situe dans un pays non coopératif.

Je trouve cela navrant de renoncer à des recettes fiscales pour donner l’illusion d’une justice fiscales.

Hors ligne

 

#30 10/09/2013 20h44 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   166 

Pour ma part, je tiens à préciser quelque chose sur mes remarques plus haut sur un aspect "moral" si certains se font attraper : Notez bien que ça n’a rien à voir avec la côté moral à payer ou pas ses impôts, ou de contribuer à la communauté.
En revanche je trouve que mettre en place une optimisation fiscale efficace, c’est de la "belle ouvrage". Ceux qui font un travail de sagouin, je suis plutôt content qu’ils se fassent choper par la patrouille. L’aspect moral là-dedans c’est que celui qui fait de réels efforts et crée quelque chose, a plus de mérite à mon sens que celui qui ne fait pas cet effort (et se fait peut-être attraper).

Hors ligne

 

#31 10/09/2013 23h47 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   554 

bifidus a écrit :

Mais je ne demande à personne de faire pareil, après tout il y a beaucoup d’ostalgiques… De nombreux russes regrettent même Staline…

Bifidus, vous m’amenez encore à un HS, mais votre remarque est intéressante. Je suis tombé récemment en Russie sur un nouvel écrit historique sur le sujet et me dis que cela pourrait intéresser les passionnés d’histoire.

Connaissant / ayant connu des personnes qui ont vécu leur jeunesse sous Staline, ce que vous dîtes est tout à fait vrai, et unanime. Etonnant ? En fait pas tant que cela. D’après des études récentes conduites par une équipe de chercheurs russes et qui ont recompté manuellement les exécutions et déportations sous Staline, il s’avère que les chiffres annoncés par Soljenitsyne et acceptés comme vérité révélée chez nous surestimaient largement le nombre d’exécutés et de déportés. Il faut aussi prendre en compte qu’il y a normalement beaucoup plus d’exécutions pendant les guerres, donc, finalement, 200 000 exécutions comptabilisées sur toute la période stalinienne apparaît comme un chiffre modeste. Incapable de vérifier moi-même, je n’en serais cependant pas vraiment étonné : s’il y avait de la propagande à l’Est, pourquoi ne pourrait-il pas y en avoir à l’Ouest ?
Les personnes que j’ai côtoyées regrettent Staline parce qu’il aurait été un dirigeant modeste, sans aucun bling bling, qui vivait comme tout le monde, et qui aurait apporté énormément de progrès à la Russie post Lénine (nourriture, progrès scientifique notamment, et une vision avec de grands projets). Lénine, Trotsky et toute la clique, eux, étaient plutôt perçu comme des traitres envoyés par l’occident, que Staline était obligé d’exterminer (après tout, Lénine n’était-il pas arrivé en train d’Allemagne ?). Il est toujours intéressant de discuter avec les gens ayant vécu l’histoire : ce qui est écrit dans nos livres n’a rien à voir avec de telles paroles…

Dernière modification par sergio8000 (10/09/2013 23h48)

Hors ligne

 

#32 11/09/2013 00h24 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   512 

Sergio a écrit :

Les personnes que j’ai côtoyées regrettent Staline parce qu’il […]

Mon expérience des Russes m’a appris que les seuls qui déclament regretter Staline sont des gens du tout petit peuple, ceux qui occupaient typiquement des emplois de policier, de machiniste ou de cheminot, et dont la vie était prise en main par l’état du berceau jusqu’au tombeau.

Aujourd’hui, eux et leurs enfants assistent effarés au spectacle de luxe et de débauche vulgairement offert par les nouveaux oligarques dont le seul mérite, pour la plupart, est d’être bien né. Aussi ne peuvent-ils - et c’est fort compréhensible - contenir leur amertume.

Parmi les intellectuels et les entrepreneurs, personne ne regrette Staline. En revanche, vous y trouverez nombre de nostalgiques du tsar!

Il y a aussi chez nous plein de gens nostalgiques de la "France d’avant". C’était mieux avant, qu’y disent tout l’temps. Mais de quelle France parlent-ils? Celle qui traitait les indigènes des colonies comme des sous-hommes? Celle qui collaborait avec les Nazis? Celle qui envoyait ses enfants dans les tranchées? Ou celle des rois, des jacqueries, des famines, des guerres de religion et des épidémies?

Nous ne sommes pas tant hors-sujet que cela. La France de 2013 est un état moderne, qui fonctionne plutôt bien, et qui garantit ses droits de chaque citoyen. Contrairement à l’Union Soviétique de Staline, personne ne vient frapper chez vous à cinq heures du matin pour vous emmener répondre devant un tribunal du peuple, qui ne manquera pas de vous expédier en Sibérie casser des cailloux pour un peu que votre ganache ne lui revienne pas.

Cette paix et cette prospérité ont un prix, et il faut le payer. Que les grandes fortunes veuillent s’y soustraire - ne laissant la charge qu’aux seuls citoyens moins argentés, moins mobiles et moins éduqués - est une injustice qui mérite d’être réparée sans tarder.

Que l’Etat taxe le fruit du labeur et du capital avec une telle voracité en est une autre, la cause est entendue.

Quelqu’un peut-il me dire quand les temps étaient-ils faciles, le gouvernement idéal, et la justice rendue?

Hors ligne

 

#33 11/09/2013 01h04 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   554 

Thomz, vous oubliez les scientifiques et ingénieurs dont beaucoup regrettent amèrement Staline. Vous serez surpris, mais j’ai même un ancien diplomate russe dans le lot interrogé qui croit que, de son vivant, la période la plus prospère pour le peuple soviétique (comprendre pas nécessairement pour lui) était celle de Staline.

Beaucoup d’intellectuels connus en occident, comme certains déportés, ou encore des personnes qui ont activement travaillé à la destruction du régime (comme Sakharov par exemple, qui faisait partie d’une opposition secrète à l’époque) ont évidemment écrit et témoigné contre l’URSS… Difficile pour un régime de convaincre tout le monde, et difficile aussi d’avoir une vision objective de ce qu’était la vie sous Staline avec le bruit médiatique qui entoure la période. Malheureusement pour l’histoire, et heureusement pour les entrepreneurs de ce monde (j’aurais l’air bien malin en URSS avec mes idées d’investissement mes projets d’entreprises), nous ne connaîtrons jamais la vérité.

Hors ligne

 

#34 11/09/2013 10h58 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   

alexsince1978 a écrit :

En réalité, la France ne va quasiment rien récupérer car "les vrais riches" se sont déjà vus proposés des solutions pour continuer à échapper à l’impôt.

Ci joint un article pris au hasard sur le net : Combien coûte la fraude fiscale ? - 22 mai 2013 - L’Obs

On peut y lire

Nouvel obs a écrit :

Comment lutter ? D’abord en renforçant le contrôle fiscal. L’an dernier, il a permis de notifier 18 milliards d’euros de manque à gagner, explique le ministre du Budget, qui promet un renforcement des équipes (50 agents).

Je trouve que 18 Milliards, c’est quand même assez énorme et je me demande combien rapporterai un deal avec la Suisse…

alexsince1978 a écrit :

Il suffit tout simplement d’ouvrir un coffre ou on colle de l’or ou du cash à moins qu’on préfère transférer son compte vers une filiale de sa banque Suisse qui se situe dans un pays non coopératif.

Du moment que c’est légal, il n’y a aucun soucis. Ce contre quoi il faut lutter, c’est le non respect des lois.

Hors ligne

 

#35 11/09/2013 14h17 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   26 

Les 18 milliards dont vous parlez, c’est l’ensemble des fraudes & erreurs détectées par les services sociaux et fiscaux. Nous n’avons aucun chiffre officiel sur les notifications sur les fraudes fiscales concernant les avoirs à l’étranger.

Quelques éléments chiffrés sur les avoirs:

Actualité économique - L’Express L’Expansion

et sur les régularisations:

Fraude fiscale: les héritiers se régularisent en masse

Un petit calcul simple:

1100 régularisations d’un montant moyen de 175000 euros soit environ 2 milliards
Imposition moyenne à 20% = 400 millions de rentrées fiscales

En soit c’est toujours ca de pris mais on peut aussi souligner qu’on a rattraper seulement 0.3% des avoirs.

Un article du monde:

De l’Italie à l’Allemagne, la régularisation des évadés fiscaux fait polémique

Si je reprends l’exemple italien et que je fais une proportionnelle par rapport aux avoirs estimés; cela nous donne 350 milliards d’euros de rapatrier et 17.5 milliards de recette estimée.

Si on projette 95% de 350 milliards et qu’on imagine que l’état récupérera chaque année la CSG, l’IR, l’ISF et les successions on peut se dire que l’état avec un taux de 2% des avoirs par an cela nous donne plus de 6.5 milliards par an. Sans compter l’effet bénéfique pour l’économie que cela peut avoir (investissement en France)…

Pour moi, l’état fait le choix de la moral contre le pragmatisme. Nous avons des moyens de pressions sur la Suisse, mais il faut être clair nous n’en avons aucun sur la plupart des paradis fiscaux et les vrais fraudeurs ne se feront pas attraper.

Hors ligne

 

#36 11/09/2013 15h00 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   512 

alexsince1978 a écrit :

Nous avons des moyens de pressions sur la Suisse, mais il faut être clair nous n’en avons aucun sur la plupart des paradis fiscaux et les vrais fraudeurs ne se feront pas attraper.

A mon avis si, leurs jours sont comptés, et l’impulsion viendra - comme d’habitude - des Etats-Unis. Il faudra toutefois attendre que ces derniers trébuchent sur de très sérieuses difficultés budgétaires.

Leur politique vengeresse sera dans un premier temps applaudie par le public. Dans un second temps, elle affectera la profitabilité des multinationales qui pratiquent l’évasion à grande échelle d’une manière substantielle et durable.

Les marchés boursiers seront, bien entendu, directement impactés par le choc.

Hors ligne

 

#37 11/09/2013 15h06 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   88 

Effectivement, L’état fait le choix de la morale contre le pragmatisme.

Si ce n’est pas juste de l’évasion fiscale ( impôt payé, mais fond caché pour éviter ISF )
ils ne rentreront jamais.

Si cela vient d’activités délictuelles ( drogue / arme / Sexe..) la suite se trouve au Pénal,

Si cela vient d’activité légale, mais non déclarée, alors Impôt / Amende / Taxe et intérêts de retard amène proche de 100% des fonds, et ensuite toutes vos activités actuelles bénéficient d’un contrôle fiscal .
Cf affaire Cahuzac. 600K, il devrait selon certain verser plus de 520K€ hors ISF soit plus de 80% de la somme, en ajoutant 10 ans de rappel ISF à 1% plus intérét plus… soit plus de 90%
et un ESFP (contrôle fiscal approfondi).
http://avocats.fr/space/paul.duvaux/con … 12CD6EACFF

Que pensez vous qu’il se passe?
Croyez vous que quiconque va rapatrier des fonds et en subir les conséquences
Dans ce cas, c’est don de fond a une fondation dans un paradis fiscal.. et hop on vire les traces au plus tôt. en effet si ces fonds représentent la plus grosse partie du patrimoine, les gens sont déja partis..

Soyons pragmatiques. Les gens préféreront abandonner les fonds que de prendre les risques associés!

tout ca n’est que pure communication, ils agitent le chiffon rouge.. cela nous évite de regarder ailleurs mais cela ne solutionnera absolument rien au problème.
Ils feraient mieux de faire en sorte que les entreprises aient un interet à payer leur impots en France plutot que de faire de l’optimisation fiscale.. Pour cela il faut transformer un enfer en paradis et devenir un peu plus pragmatique

Dernière modification par coyote (11/09/2013 15h08)

Hors ligne

 

#38 11/09/2013 17h15 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   159 

Xan a écrit :

A quoi ça sert au juste le secret bancaire suisse, vous pouvez essayer de m’éclairer?

Le secret bancaire découle, en Suisse, d’une volonté farouche d’empêcher l’intrusion de l’Etat dans le cercle privé. L’Etat suisse est tout autant ennuyé par le secret bancaire que l’Etat francais, italien ou allemand.

Un point méconnu des francais est l’existence, en Suisse, d’un impôt particulier : l’impôt anticipé. Cet impot est forfaitaire et s’applique, par exemple, sur les revenus financiers. Un suisse peut, au choix, décider de réinclure dans sa déclaration fiscale les revenus financiers, pour voir ces revenus imposés au barême de l’IR ou ne pas inclure ces revenus, et donc payer l’impot anticipé. Cet impôt forfaitaire se fait … au taux maximal du barême.

Et, oh surprise, une grosse partie des suisses préfèrent payer cet impôt maximal plutôt que déclarer exactement à l’Etat combien de revenus financiers ils ont, ou la structure de ces revenus financiers.

sergio8000 a écrit :

Personnellement, je pense que si l’on voulait maximiser la collecte, on pourrait par exemple se contenter de prendre une TVA (plus élevée éventuellement) sur les dépenses de tous

Je suis pleinement d’accord avec vous sur le fait que la question fiscale est plus emotionnelle que rationnelle. Il suffit de regarder l’engouement des francais pour des mécanismes de défiscalisation qui n’ont aucune efficacité réelle sur leur porte-monnaie, mais ont le "mérite" de priver l’Etat de ressources financières.

Bien peu de "défiscalisants" vérifient le rendement réel de ces mécanismes. La plupart cherche la carotte "moins d’impot" même si en réalité ils versent plus aux intermédiaires que l’économie fiscale réalisée …

Par contre, sur votre idée, et puisque le fil porte sur la Suisse, une petite info.

En Suisse, l’imposition directe des personnes représentent 13% environ du PIB (soit environ 42 milliards d’euros, contre 53 en France, la Suisse ayant un PIB du quart de la France ….), quand la TVA représente 6% de ce PIB. Toujours à titre d’info, les dépenses des administrations publiques, qui sont à peu près à l’équilibre, représente 36% du PIB.

En clair : l’imposition directe des personnes finance le tiers des dépenses publiques.

Ca donne une image un peu différente du "paradis fiscal" suisse, n’est-ce pas ?

(attention à ne pas trop tomber dans la comparaison des dépenses non plus, dans les 36% de dépenses publiques, il n’y a pas le niveau de couverture inclus dans les 56% de dépenses publiques en France)

alexsince1978 a écrit :

La question qu’on peut se poser c’est: Pourquoi la France refuse t’elle ses accords ?

Peut être parce qu’il y a aussi des suisses travaillant en Suisse et vivant en France qui sont fiscalisés en France (les frontaliers travaillant dans les cantons de Vaud, Soleure, Valais, Berne, Neuchatel, de mémoire, 8 des 26 cantons sont fiscalisés selon la résidence du contribuable, et non selon la localisation des revenus).

Tout ceci est défini dans les accords bilatéraux. Or, accepter l’idée d’une imposition forfaitaire implique d’amender les accords bilatéraux, ce qui pourrait aboutir à la perte, pour la France, de la fiscalisation de ces suisses … alors que le principe actuel permet de conserver cette fiscalisation locale ET de poursuivre, selon le droit francais, les francais qui planquent leur argent dans la Confédération, le tout sans avoir besoin de l’accord du partenaire helvétique.

Hors ligne

 

#39 11/09/2013 18h30 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   159 

coyote a écrit :

Cf affaire Cahuzac. 600K, il devrait selon certain verser plus de 520K€ hors ISF soit plus de 80% de la somme, en ajoutant 10 ans de rappel ISF à 1% plus intérét plus… soit plus de 90%
et un ESFP (contrôle fiscal approfondi).
http://avocats.fr/space/paul.duvaux/con … 12CD6EACFF

Juste un détail concernant ce post de Me Duvaux que je n’avais pas lu auparavant. Il  me semble que Me Duvaux omet, dans son analyse, de considérer la convention bilatérale dans son explication.

Je n’ai pas le temps de creuser la question, mais comme il n’en parle pas, j’ai peur qu’il n’ait pas pris le temps de se la poser non plus.

Par exemple, on lit souvent qu’un résident suisse supporte un taux de 33% sur la PV immobilière réalisée en France. Or l’article 15.4 de la convention prévoit lui que l’imposition de cette PV se fait selon le taux applicable à un résident francais, et non selon le taux applicable à un ressortissant d’un pays non européen …

(voir à ce sujet CAA Lyon, 29 Janvier 2013, CAA Versailles, 22 Novembre 2012, et bien sur l’accord bilatéral : "Les gains provenant de l’aliénation des biens mentionnés aux paragraphes 1 (ie : biens immobiliers), 2 et 3, tels qu’ils sont retenus pour l’assiette de l’impôt sur les plus-values, sont calculés dans les mêmes conditions, que le bénéficiaire soit résident de l’un ou de l’autre Etat contractant. Si ces gains sont soumis dans un Etat contractant à un prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés, ce prélèvement est calculé dans les mêmes conditions, que le bénéficiaire soit résident de l’un ou de l’autre Etat contractant.")

Hors ligne

 

#40 26/09/2013 09h59 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   

exilefiscal a écrit :

Évidemment je suis contre le trafic d’armes et les choses de ce genre, je parlais des gens qui ont dissimulé par exemple, un revenu, ou héritage ou prime.
Je ne considère pas cela comme un vol.  A qui ont-ils volé ? Pas à moi en tout cas.
Et je dirai encore une fois que ça ne me dérange pas du tout.

Ah que j’aime ça, encore quelqu’un qui pense que comme l’état c’est tout le monde, alors c’est personne… On vit une époque formidable, l’égoïsme devient une vertue…
L’argent de l’état il vient d’où à votre avis ? Une corne d’abondance qui se déverse ex-nihilo dans les caves de Bercy ? Ou les impots que J’AI payé ?
Donc je ne sais pas si ces personnes vous ont volés vous, mais elles m’ont volé moi. Je ne leur tirerai pas dans le dos si elles partent sur leur scooter, mais pour ce qui est de les dénoncer au fisc, oui sans problème, et j’en suis fier.
Si elles ne veulent pas payer d’impot elles n’ont qu’à partir s’installer en Irak.
"La France, aimez-là ou quittez-là" qu’ils disaient.
C’est trop facile de profiter du système en comptant sur les autres pour payer la facture.

Hors ligne

 

#41 26/09/2013 12h12 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   88 

Oui c’est sur c’est vrai pas bien.

Quand j’ai expliqué à mon épouse ( directrice d’école ) que les 2 mères d’éléves seules touchant APL et aide parent Isolé ( dont les enfants sans aucun doute voient souvent leur papa puisqu’ils ne sont pas si isolées que ca, les papas rentrent a la maison après leur travail) nous "pompe" tous les impots que l’on paye ( IR+TH+TF+CSG) et que ca ne suffit pas…

Elle devient un peut moins sociale et un peu plus égoiste.

Maintenant tournons nous vers les méchants riches fraudeurs qui ont leur compte en suisse.
La lutte contre la fraude fiscale l’année passée a rapporte 18M€
( dont seulement 2M€ sur les évadés fiscaux).
La fraude massive n’est pas du tout la ou on veut nous faire croire !!!!
Ne soyons pas aveugle

Dernière modification par coyote (26/09/2013 12h15)

Hors ligne

 

#42 26/09/2013 17h54 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   16 

A Dchiesa -  Si votre conscience vous permet d’aller dénoncer les gens au fisc ( ou ailleurs )et
en plus en être fier - allez-y.
Attention, il faut en être sur , sinon vous pouvez avoir une plainte pour dénonciation calomnieuse.
Et d’ailleurs, les impôts n’apprécient pas du tout ce genre de dénonciations ( entourage proche travaillant aux impôts ).

Moi, j’ai toujours détesté les rapporteurs de tout genre et donc suis incapable de le faire.

Désolée que mon avis vous dérange tant mais il a autant de droits d’exister que le votre.
Je préfère que la personne dépense cet argent ( qu’il a gagné ) pour ses besoins qu’il part pour je ne sais plus quelles aides, ou guerres ou encore des primes dans les administrations.
Donc, effectivement , je ne me sens pas " volée " dans ces cas-là.


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence a se faire sentir. T.Bernard

Hors ligne

 

#43 27/09/2013 08h19 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   512 

exilefiscal a écrit :

Et d’ailleurs, les impôts n’apprécient pas du tout ce genre de dénonciations.

C’est vrai. Il parait même qu’en France, ils en recoivent tellement qu’ils n’ont tout simplement plus les moyens de les traiter.

Au temps de l’occupation, les Allemands - mêmes farouches nazis - s’étaient vite dégoûtés du flot ininterrompu de dénonciations anonymes qu’ils recevaient.

La balancoire, ça a toujours été le vice des Français…

Hors ligne

 

#44 27/09/2013 09h45 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   

exilefiscal a écrit :

Évidemment je suis contre le trafic d’armes et les choses de ce genre, je parlais des gens qui ont dissimulé par exemple, un revenu, ou héritage ou prime.
Je ne considère pas cela comme un vol.  A qui ont-ils volé ? Pas à moi en tout cas.
Et je dirai encore une fois que ça ne me dérange pas du tout.

C’est bien que vous ne vous sentiez pas volé.  Mais que ce soit un revenu, un héritage ou une prime, il y a des règles à respecter. Et cette règle dit que ces sommes d’argents doivent être déclarée. Et ces sommes non déclarées, c’est moins de financement pour notre pays et c’est les autres qui doivent compenser ces manques par des hausses d’impôts, donc oui, dans un sens, c’est du vol.

Ceux qui ne respectent pas les règles, on appelle ça chez moi des tricheurs et ça ne me ferait pas de mal de les dénoncer moi non plus.

Après, si les règles dérangent les fraudeurs, il y a 2 solutions :

- N’avoir plus aucune relation financière avec la France
- Voter pour un gouvernement qui aura l’intelligence d’arrêter de matraquer les plus riche.

En attendant, il y a des règles et tous le monde doit les respecter.

Hors ligne

 

#45 27/09/2013 10h42 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   -1 

Démagogie :

Pour faire plaisir au bon Peuple vous n attraperez que du menu Fretin
Les vrais riches , bénéficient encore avec la bénédiction du fisc français du  forfait fiscal

Hors ligne

 

#46 27/09/2013 11h15 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   

exilefiscal a écrit :

Je préfère que la personne dépense cet argent ( qu’il a gagné ) pour ses besoins qu’il part pour je ne sais plus quelles aides, ou guerres ou encore des primes dans les administrations.
Donc, effectivement , je ne me sens pas " volée " dans ces cas-là.

Ecoutez c’est très bien, on va être quelques-uns de plus à frauder le fisc, et l’état viendra vous demander de payer 100% d’impots pour compenser. Vous serez heureux de ne pas vous sentir volé, et nous nous serons heureux de profiter gratuitement de tous les services publics.
Si tout le monde est content…

Hors ligne

 

#47 27/09/2013 11h31 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   12 

dchiesa a écrit :

Si elles ne veulent pas payer d’impot elles n’ont qu’à partir s’installer en Irak.
"La France, aimez-là ou quittez-là" qu’ils disaient.
C’est trop facile de profiter du système en comptant sur les autres pour payer la facture.

Haha. L’Afghanistan et ses champs d’opium, c’est beaucoup mieux que l’Irak.

Justement. La France c’est tres bien si on gagne peu ou rien ou si l’on est malade. A partir d’un certain seuil (3k?4k?), il vaut mieux partir. Ce que j’ai fait…

Hors ligne

 

#48 27/09/2013 11h39 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   16 

A Dchiesa - visiblement ma phrase " je ne me sent pas volée " vous dérange beaucoup.
Ecoutez, à vrai dire, je me sent beaucoup plus " volée " par la moitié de la population française qui ne paye pas d’impot sur le revenu.  Me trompe-je ? Il me semble que c’est bien 50 %.
C’est la moitié des français qui entretient l’autre moitié, j’adore. Et visiblement beaucoup ne trouve pas cela anormal.
Si l’état était vraiment juste il demanderait à tout le monde de participer à son financement. Car tout le monde profite des services de l’état, n’est-ce pas ? 
Donc, il ne faut pas s’étonner que beaucoup de gens travailleurs et qui réussisent leur vie ne prennent plus les demandes de l’Etat pour les paroles de l’Evangile.

A Robert22 - vous avez bien fait et vous avez raison. Tout le monde ne peut pas faire cela, hélas.


L'argent n'a pas d'odeur, mais a partir d'un million il commence a se faire sentir. T.Bernard

Hors ligne

 

#49 27/09/2013 13h19 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Modérateur
Réputation :   1081 

@exilefiscal :
Vous semblez oublier que l’IR ne représente que 23% (72 Mds€ vs 312 Mds€ en 2013) des ressources de l’état (cf chiffres clés du budget de l’état) et aux environs de 6% des prélèvements obligatoires.
Même les 50% de français (en fait de personnes résidant en France) qui ne paient par l’IR paient effectivement la TVA sur leurs achats (dont le montant total représente beaucoup plus que l’IR), la CSG sur leurs revenus (idem), des cotisations de sécurité sociale/retraite/chômage sur leurs salaires (idem), etc.

Dernière modification par GoodbyLenine (27/09/2013 13h20)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#50 27/09/2013 13h48 → Fin du secret bancaire en Suisse en 2014 : que faire ? (fisc, loi, luxembourg, secret bancaire, suisse, échange automatique)

Membre
Réputation :   159 

exilefiscal a écrit :

Si l’état était vraiment juste il demanderait à tout le monde de participer à son financement. Car tout le monde profite des services de l’état, n’est-ce pas ?

Pour compléter la réponse de GBL, en France, on a fait le choix du financement par l’imposition indirecte. Donc quelques petits rappels (j’évite les prévisions 2013, parce qu’on ne saura la réalité que dans 6 à 8 mois) :

- l’IRPP rapporte 60 milliards (2012) sur les 284 milliards de recettes.
- l’IRPP représente dans les 3% du PIB
- la protection sociale est financée essentiellement par les cotisations des salariés + les contributions sociales (salariés, retraités, revenus du patrimoine), mais pas par l’impot sur le revenu
- la TVA rapporte 137 milliards à l’Etat. Soit la moitié de ses recettes !
- A part les morts et ceux qui ne consomment rien, je ne vois pas qui est réellement exempté de TVA en France.

Ce fil portant sur la Suisse, à titre de comparaison (données de 2010, le bfs ne publie plus les données globalisées, et je n’ai pas le courage de faire l’aggrégation des données par communes)
- l’IRPP en Suisse représentait 57 milliards de CHF, pour un PIB de 573 milliards --> 10%
- la TVA représente elle 6% du PIB
- les administrations publiques dépensent environ 33% du PIB
- l’IRPP finance, en Suisse, le tiers des dépenses des administrations.

C’est un choix de société.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech